La 35ème édition des Journées Européennes du Patrimoine

Partout en France près de 17 000 monuments ouvrent leurs portes et proposent plus de 26 000 animations pour la 35e édition des Journées européennes du patrimoine.

La 35ème édition des Journées européennes du patrimoine se déroule les 15 et 16 septembre sur le thème « L’ART DU PARTAGE ». Chaque année, cet événement incontournable nous invite à regarder le patrimoine sous un angle inédit.
Des animations sont proposées dans les musées, les parcs et jardins, les monuments publics ou privés, et de nombreux lieux habituellement fermés au public.

Au programme dans notre département :

Entre-autres :

Cournonsec – le 16 septembre : balade découverte autour de l’Art culinaire ; rendez-vous à 10h au Terrain de football. Animations gratuites. Inscriptions conseillées au 04 67 85 60 10.

Cournonterral – le 15 septembre : visite commentée du village à 10h. Infos au 04 67 85 60 67. 

Lattes – les 15 et 16 septembre, de 10h à 18h : visites guidées ou contées, en déambulation sur le site archéologique ; animations et ateliers pour enfant sur inscription directement sur place. Les activités et l’accès au musée Henri-Prades et au site archéologique Lattara sont gratuits. Infos au 04 67 99 77 20.

Pignan – les 15 et 16 septembre : visites guidées gratuites.
Au programme :
– 15 septembre :
10h : Histoire de la construction du château et de son parc. Visite guidée avec Louis Secondy, historien.
16h : Visite de l’ancien Pignan au temps des seigneurs et paysans par Louis Secondy.
– 16 septembre à 10h, visite d’une exploitation oléicole. Explications avec l’exploitant et dégustation. Inscriptions en mairie sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Départ sur le parking de l’école Marcellin Albert avenue de la Bornière. Infos au 04 67 47 70 11.

Villeneuve-lès-Maguelone – le 16 septembre : balade en petit train, à 9h30, durée 3h, gratuit, réservation obligatoire au 04 67 69 75 94.

Pour découvrir les 228 événements de l’Hérault, cliquez sur ce lien officiel

Mission Racine : les 50 ans de La Grande Motte

Jusqu'au 31 août 2018, l'exposition photographique du Montpelliérain  O’Sughrue retrace la réalisation de la station depuis les premiers terrassements jusqu'à l'implantation des pyramides

L'exposition en cours à la Capitainerie de La Grande Motte présente les premières étapes d’aménagement et de construction de la station balnéaire de 1965 à 2013.

De la naissance au développement de La Grande Motte

 Ce photographe montpelliérain, spécialisé en photos aériennes, a été recruté en février 1965 pour suivre les premiers travaux de la Mission Racine. Il est un témoin historique de la création des stations nouvelles du littoral languedocien.


les deux premières pyramides de la grande Motte en 1968 © Claude O’Sughrue

Dès 1968, deux bâtiments dessinés par l’architecte en chef Jean Balladur étaient inaugurés. Le chantier si controversé à l'origine fut porté par la présidence du haut fonctionnaire français Pierre Racine (1909- 2011) concernant la mission interministérielle dite « Mission Racine » depuis les tout premiers coups de pelleteuse du dragage dédiés au futur port de plaisance.
La Grande Motte qui compte aujourd’hui près de 8000 habitants est devenue, en 1974, la 343e commune du département de l’Hérault. La mission « impossible » sur le littoral languedocien est devenue une réalité.

« Mission Racine : Les Origines de La Grande Motte » Photographies de Claude O’Sughrue
10h à 13h et 15h à 19h – FERME LE LUNDI
Espace Michèle Golard

Traquez le tueur de Palmier avec le Cirad

Les chercheurs du Cirad ont besoin de vous pour lutter contre le sphinx du palmier, redoutable papillon palmivore originaire d’Amérique du Sud. Vos palmiers sont infectés et vous envisagez un abattage ? Contactez le Cirad !

ppappCapture

Le sphinx du palmier - Paysandisia archon - est un papillon qui ne passe pas inaperçu : certain représentants de cette espèce peuvent atteindre 11 cm d’envergure. Ce n’est toutefois pas sa taille qui a valu sa célébrité à ce papillon d'origine sud-américaine, mais bien les ravages que ses chenilles causent aux palmiers.

Le papillon qui dévore le palmier

Identifié pour la première fois en France en 2001, dans le Var, ce papillon s’est rapidement répandu dans les départements voisins. Probablement introduit en Europe via le commerce de palmiers avec l’Amérique du Sud, au milieu des années 1990, ce terrible passager clandestin s’est bien implanté dans son nouvel environnement, et y a rapidement progressé. Paysandisia est aujourd’hui le plus important ravageur de palmiers du Languedoc-Roussillon : il provoque la régression de certaines espèces, voire les menace d'extinction.

Les scientifiques du Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) étudient ce redoutable nuisible afin de mieux le comprendre et d'améliorer les moyens de lutte en protégeant les palmiers des pontes. Pour y parvenir, ils ont notamment besoin de cocons et de chenilles contenus dans les stipes de palmiers infestés.

La période de travail est relativement courte : l’activité du papillon peut commencer mi-juin, pour atteindre un pic durant les quinze premiers jours de juillet. La collecte des cocons doit donc s’effectuer en amont, soit en mai et juin.

Si vous abattez votre palmier, contactez le Cirad : ses chercheurs se déplaceront chez vous, selon vos disponibilités, pour collecter des échantillons. Vous participerez ainsi à la production des connaissances qui permettront peut-être un jour de sauver les palmiers méditerranéens.

CONTACTS le Cirad à Montpellier :
Laurence OLLIVIER : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Frédéric DEDIEU : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rappel des règles de navigation

Suite à de trop nombreuses infractions dans la bande littorale des 300m :

Vitesses excessives notamment à l'entrée/sortie des ports, non-respect des restrictions de navigation dans la bande des 300 mètres et des interdictions d'évolutions d'engins nautiques dans les zones de baignades, navigation sans permis... sont des infractions régulièrement constatées ces dernières semaines sur le littoral héraultais notamment entre Palavas-Les -Flots et la Grande-Motte.

Man on Jet Ski

Suite à de trop nombreuses infractions, la Préfecture de l'Hérault communique :

Dans la bande littorale des 300m cohabitent de nombreuses activités : baignade, jeux de plages, paddle, planche à voile, kitesurf, bodyboard, kayak, dériveurs...

C’est d'ailleurs dans cette zone restreinte que les accidents sont les plus fréquents. Afin de préserver la sécurité de tous les usagers, la direction départementale des territoires et de l a mer de l’Hérault (DDTM 34), sous l’autorité de la préfecture maritime rappelle aux plaisanciers, pratiquants de loisirs nautiques et organismes de location ou de pratique de sports nautiques, les règles essentielles à respecter dans la bande littorale des 300m en période estivale :

Dans la bande littorale matérialisée par des bouées jaunes situées à 300m du rivage, la navigation peut être interdite par le plan de balisage de la commune

1 . Elle est strictement interdite dans les zones de baignades. Cette interdiction concerne notamment le s bateaux à moteurs, les voiliers, les véhicules nautiques à moteur (scooter).

Ces engins doivent empruntés des chenaux d’accès balisés qui leur sont réservés afin de rejoindre le rivage/large. Le mouillage, qui ne peut être que temporaire, doit également respecter le plan de balisage.

Dans la bande littorale non matérialisée : la navigation des véhicules nautiques à moteur est interdite.

Seul leur transit du rivage vers le large (et inversement) est autorisé selon une trajectoire directe perpendiculaire. La pratique du ski nautique et des sports tractés doit d'effectuer uniquement au-delà des 300 mètres.

Limitation de vitesse à 5 nœuds : cette limitation de vitesse s'applique dans les 300 mètres (y compris à 300 m des entrées et sorties de port, des digues et des jetées) que cette bande soit matérialisée ou non.

Enfin, il est rappelé qu’un permis est obligatoire pour piloter un bateau à moteur et un véhicule nautique à moteur.

2 . Les sanctions encourues pour dépassement de vitesse sont la suspension voire le retrait du permis et jusqu’à 150000 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement (L5242-2 du code des transports). Les services de l’État en mer seront particulièrement vigilants jusqu'à la fin de l'été sur les respects de ces règles pour la sécurité de tous.

Les services de l’État en mer seront particulièrement vigilants jusqu'à la fin de l'été sur les respects de ces règles pour la sécurité de tous.

Nettoyons la planète en un jour

Organisée dans plus de 150 pays, la journée internationale en faveur de l'environnement est fixée au 15 septembre 2018.

Cet évènement d'envergure nationale sera décliné sur Montpellier par le nettoyage des rives du Lez au niveau du Bassin Jacques Coeur, à Palavas-les-Flots, la plage de Cassan à Carnon, les rives de la Mosson à Juvignac...

Associations et collectivités ont déjà programmé des opérations autour des cours d'eau ou sur le littoral héraultais.


L’objectif du "World Cleanup Day" est de générer une prise de conscience globale sur la problématique des déchets sauvages et.de fédérer toutes les énergies autour d’un projet universel. 
A Montpellier et sa métropole, plusieurs sites de ramassages sont prévus afin de participer à une séance de nettoyage collective ! 

Pour créer ou participer à une session de nettoyage : http://worldcleanupday.fr/ ou https://worldcleanupday.fr/communication/

Le Département agit pour les collégiens

Le Département soutient des activités éducatives, à l'initiative des équipes pédagogiques. L’objectif est de favoriser les acquisitions scolaires et ouvrir les jeunes sur la société et son évolution, renforcer l'action éducative conduite par l'Education nationale.

Du secourisme à la sécurité routière en passant par des actions de prévention de la violence et des conduites à risque, les domaines d'intervention sont nombreux et variés. Proposées sous forme de dispositif particulier (ex : culture - collège au cinéma), d'interventions de professionnels spécialisés (Hérault Sport ou Maison Départementale de l'Environnement) ou de financements d'un projet, ils contribuent à développer des centres d'intérêt nouveaux en lien avec le projet d'établissement.

Depuis 2001, le Département donne la parole aux collégiens et leur permet d’exercer des responsabilités d’élus juniors dans le cadre du Conseil Départemental des Jeunes (CDJ).

Les jeunes élus représentent l’ensemble des collégiens, traduisent leurs aspirations et leurs idées et mènent des actions qui les touchent au plus près. Ils font l’apprentissage des pratiques démocratiques dans un esprit d’écoute, de citoyenneté et de solidarité.

Un bon de 14€ pour la licence UNSS

Dans le cadre de l’action « Bien manger, bien bouger pour bien grandir », le Département encourage la pratique du sport auprès des plus jeunes entrant en 6ème. Il leur permet ainsi d’accéder à la licence UNSS à prix réduit grâce à une prise en charge à hauteur de 14€ sur le coût total de la licence. Un bon est remis chaque année aux élèves de 6e lors de la rentrée des classes ce qui permet de sensibiliser dès le début de l’année scolaire des élèves et leur famille à la pratique d’une activité physique ou sportive et de lutter contre la surcharge pondérale.

En savoir plus sur : http://www.herault-enfants.fr/les-chemins-de-la-culture/

Le CDJ en quelques mots

C'est une assemblée composée de jeunes élus des classes de 5ième ou 4ième de tous les collèges héraultais volontaires. Il permet aux jeunes de s'exprimer, de faire connaître leurs idées et de réaliser des projets avec l'appui du Conseil général. Il fait découvrir aux collégiens ce qu'est le Conseil général, ses missions, son fonctionnement.

Canicule : horaires des piscines élargis à Montpellier

La ville de Montpellier et sa métropole annonce que les horaires des piscines vont être amplifiés le week-end du 4 et 5 août 2018 au regard des prévisions météorologiques, et du placement en alerte orange – canicule par Météo France du département de l’Hérault .

Avec une hausse des températures caniculaires attendues sur Montpellier - jusqu'à 40 degrés -  Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, a souhaité que les horaires du réseau des piscines de Montpellier Méditerranée Métropole, dans la mesure du possible et selon les règles de sécurité, soient adaptés ce samedi 4 août et dimanche 5 août.

Par ailleurs, la médiathèque Emile Zola à Montpellier sera exceptionnellement ouverte ce dimanche 5 août de 13h à 19h.

  • Piscine Marcel Spilliaert à Montpellier : samedi 14h-18h, dimanche 9h-13h et 14h-20h (au lieu 9h-13h)
  • Piscine Olympique d'Antigone à Montpellier : samedi  9h-19h15 et dimanche : 9-13h15 et 15h-19h15
  • Piscine Alfred Nakache à Montpellier : samedi 14h-18h, dimanche 9h-13h
  • Piscine Jean Vivès à Montpellier : samedi 14h-20h (au lieu de18h)dimanche 14h-19h (au lieu de 9h-13h)
  • Piscine Jean Taris à Montpellier : samedi 14h-18h, dimanche 9h-13h
  • Centre Nautique Neptune à Montpellier : samedi 14h-18h (au lieu 8h45-14h30) , dimanche 14h-18h (au lieu de 8h45-14h30)
  • Piscine Suzanne Berlioux à Montpellier : samedi 9h-13h, dimanche 9h-13h
  • Piscine Christine Caron à Castelnau-le-Lez : samedi 14h-18h, dimanche 14h-20h (au lieu de 18h)
  • Piscine Les Néreides à Lattes : samedi 9h-13h, dimanche 14h-20h (au lieu de 18h)
  • Piscine Alex Jany à Jacou : samedi 9h-13h, dimanche 13h-20h (au lieu de14h- 18h)
  • Piscine Poséidon à Cournonterral : samedi 9h-13h, dimanche 13h30-20h (au lieu de14h-18h)
  • Piscine Amphitrite à Saint Jean de Védas : samedi 14h-18h, dimanche 14h-19h (au lieu de 9h-13h)

La nouvelle collection Grands Sites Occitanie / Sud de France

 A partir du 4 août 2018, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée diffusera, sur les chaines du service public, France 2, France 3 et France 5, la première campagne de promotion de la nouvelle collection Grands Sites Occitanie / Sud de France. Intégrée à un plan de promotion global visant à soutenir la notoriété de ces 40 sites d'exception, cette campagne vient réaffirmer la qualité exceptionnelle de la destination Occitanie / Sud de France et valoriser la diversité de l'offre touristique.

CordesCapture

Dans le cadre du dispositif Grands Sites Occitanie / Sud de France, la Région accompagne les acteurs et territoires labellisés dans la structuration et la promotion de ces 40 destinations emblématiques. Il s'agit d'une politique d'aménagement du territoire et d'économie touristique qui considère que le premier touriste est d'abord l'habitant.

Cette communication grand public, organisée autour d'un dispositif cross média, est un élément central de la dynamique engagée par la Région pour accompagner les sites et les territoires labellisés dans leur développement. La communication s'appuie sur un volet de proximité pour ancrer le rayonnement des Grands Sites Occitanie / Sud de France sur leur territoire et faire de chacun d'entre eux, une destination touristique à part entière.

 Au cœur du dispositif, un spot publicitaire de 45 secondes, diffusé entre le 4 et le 13 août sur France 2, France 3 et France 5, retrace l'histoire d'une vie au détour d'expériences et de moments inoubliables vécus à travers les Grands Sites Occitanie / Sud de France (lien ci-dessous). Il s'accompagne d'un important volet de communication de proximité qui permettra de les faire connaitre au plus près des habitants de la région et des touristes :

-          Chaque pépite (cœurs emblématiques et zone d'influence) sera équipée d'une signalétique d'information ;
-          Les 24 aires de repos du réseau VINCI Autoroutes en Occitanie accueillent depuis juillet des totems d'information sur les 40 Grands Sites ;
-          Un site internet dédié présente l'ensemble de la collection, en misant sur l'expérience utilisateur et la mise en valeur des sites ;
-          Des insertions en presse régionale et magazine ;
-          Un numéro spécial du journal de la Région diffusé dans tous les foyers et tous les Offices de tourisme de la région ;
-          Une plaquette de présentation de la collection. 

 Le spot Grands Sites Occitanie / Sud de France (cliquez sur l'image pour voir le film)

  « Cette première campagne de promotion de la collection des 40 Grands Sites marque notre volonté d'accompagner le rayonnement de la destination touristique régionale Occitanie / Sud de France. Elle est la première brique d'un pack alliant aménagement du territoire, accompagnement des entreprises touristiques, plan qualité, animation du réseau et promotion.

Notre objectif : favoriser le développement de l'activité au sein des territoires. Pour y parvenir, nous voulons apporter aux territoires, aux cœurs emblématiques comme à la zone d'influence de chacun des 40 Grands Sites Occitanie / Sud de France, une mobilisation sans précédent de la Région en misant sur l'innovation touristique, pour faire entrer l'Occitanie dans le top 10 des destinations européennes, réaffirmer la qualité exceptionnelle de notre destination et valoriser la diversité de notre offre touristique » a notamment souligné Carole Delga.

Les Grands Sites Occitanie / Sud de France

 Afin de promouvoir ses sites patrimoniaux, culturels, historiques et favoriser le développement économique des territoires, la Région a créé la collection Grands Sites Occitanie / Sud de France. Cette démarche de structuration touristique de destinations d'excellence est accompagnée d'une stratégie de promotion et de communication d'envergure.

 Chaque Grand Site est une destination touristique à part entière, basée sur un ou plusieurs cœurs emblématiques, et une aire d'influence, qui dynamise l'ensemble du territoire. Il s'agit d'une politique d'aménagement du territoire et d'économie touristique qui considère que le premier touriste est d'abord l'habitant, qui fait la part belle à l'innovation et à la qualité.

Avec 8 Grands Sites aux abords de la Méditerranée, 9 dans les Pyrénées et 23 en cœur d'Occitanie, cette démarche patrimoniale intègre une véritable dimension territoriale en irriguant l'ensemble de la région. 

+ d'infos sur les Grands Sites Occitanie / Sud de France : www.grands-sites-occitanie.fr

Se déplacer intelligemment...

Guillem Sala aime bien boire un verre de temps en temps. Guilleme Sala n'aime pas le fait que les chauffeurs d’Uber qu'il utilise  soient payés 5 euros de l'heure.  Guillerm Sala qui habite Sète et sort de temps en temps à Montpellier est un des deux créateurs de Moov, plateforme de réservation de transport originale et ludique.

L’application de co-voyage qui sera mise en service dès demain est née de la rencontre de deux sociétés.Vortex, créé en 1999 qui est un des leaders du transport de personnes en véhicules légers et un spécialiste de personnes en situation de handicap et  LRD, une entreprise de service du numérique spécialiste des solutions intégrées. Elle a été présentée mercredi 1er août au Spot,  à Frontignan plage,  et a pu être téléchargée par toutes les personnes présentes. Avant tout, Moov sert à favoriser le "co voyage" dans le sens où plus on est nombreux plus moins la course est onéreuse. Les co-voyageurs peuvent choisir des points différents sur un même itinéraire avec des heures de départs et d’arrivées connues. L’application permet également de partager une course planifiée sur les réseaux sociaux afin de recruter des co-voyageurs potentiels. Ce jour-là, des navettes gratuites – des vans prémium pouvant accueillir jusqu’à 7 passagers - ont fait les allers-retours entre Frontignan et Sète et le Spot jusqu’à 1 heure du matin.

Arrivée de MOOV sur Montpellier le 3 août

A partir du mois d'août 2018, sept véhicules seront mis en service entre Sète et Montpellier sachant que d’autres attendent en garage dans la perspective d’un développement national. Les conducteurs sont recrutés sur un modèle de salariat, leur donnant accès aux dispositifs de protections sociales. Le concept Moov qui se situe en quelque sorte entre Uber et Blablacar est née d’un certains nombres de constats,  comme l’essor du covoiturage, l’explosion du coût lié à la voiture individuelle avec le VTC qui vient la concurrencer dans les grandes villes ou encore une demande non satisfaite dans les petites et moyennes villes. C’est celles–ci que ciblent particulièrement  les concepteurs de la plateforme qui ouvrira ses réservations ce vendredi 3 août, 24 heures sur 24. Pour les effectuer,  il suffit de se rendre sur son store, de rechercher MOOVAPP, de créer son compte, saisir le code de 4 chiffres reçu par SMS, … et c’est parti !  

https://www.facebook.com/moovappvtc/

Pour visiter le site moovapp.fr : http://moovapp.fr/

Une finaliste montpelliéraine à l'élection Miss International France 2018

Etudiante à la faculté de pharmacie de Montpellier, Jade Man du haut de ses 1m70 - taille minimale pour répondre aux exigences du concours Miss International - participera le 23  septembre 2018 à la finale nationale Miss International France 2018,  dans le Nord.

Le concours Miss International de France

En cas de victoire, elle postulera pour représenter la France à Tokyo dans ce 3ème concours mondial, troisième plus grande élection internationale après Miss Univers et Miss Monde. A 25 ans, Jade est fière de représenter Montpellier et considère avoir une grande chance de vivre de pareils moments.
Après un temps de préparation et de répétitions pendant trois jours à Roubaix, on y désignera deux gagnantes : la Miss International France 2018 et la Miss Asia Pacific International 2019 parmi les candidates présentes.

La prochaine étape, du 25 octobre au 9 novembre 2018, promet un séjour au Japon pour la gagnante française élue le 23 septembre.

Enfin, lors de cette 58e édition, le jour du grand concours Miss International Beauty Pageant se déroulera Le 9 novembre 2018 à Tokyo avec 70 miss finalistes des pays du monde entier, cérémonie retransmise vers 11h du matin sur internet en direct.

Rappelons que Miss International est aujourd’hui le plus haut concours mondial accessible librement, sans l’obligation de passer par une élection locale ou régionale et donc ouvert au plus grand nombre, comme dans d’autres pays.

Pour en savoir plus : https://missinternational.fr/f-a-q/

Visite Officielle dans le cadre des 50 ans de La Grande Motte

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères s'est rendu à la Grande-Motte ce jeudi 2 août 2018.

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Le secrétaire d’État en charge du tourisme était ce jeudi à la station balnéaire héraultaise pour présenter un premier bilan de la saison touristique.

Dans la matinée, Jean-Baptiste Lemoyne s'est rendu au village club "Cap' Vacances" de la Grande-Motte, une entreprise touristique à statut associatif qui promeut notamment la mixité sociale, le départ en vacances du plus grand nombre et la création d'emploi. Le déplacement du secrétaire d’Etat s’est poursuivi par un déjeuner de travail en présence des maires des villes du littoral méditerranéen qui ont répondu à l’invitation de Stéphan Rossignol. Cette rencontre a permis un échange concret entre le secrétaire d’Etat et les responsables municipaux.

Le secrétaire d’État a continué sa visite de la commune en déambulant dans les étals du marché ; l'occasion d'aller à la rencontre des producteurs locaux et de déguster des produits frais de saison.

A travers trois expositions-photos consacrées  aux 50 ans de la Grande-Motte, il a suivi la création et l'évolution de la station balnéaire.

La journée s'est poursuivie par une discussion organisée en mairie, avec des représentants de l'industrie touristique pour aborder les enjeux économiques et touristiques sur le secteur.

A la suite de cette réunion, le secrétaire d’État s'est prêté à un micro tendu en présence de journalistes, abordant les thèmes de l’attractivité touristique en France et l'engagement de la Grande-Motte en termes de réhabilitation et développement.

Avant de repartir, Jean-Baptiste Lemoyne a conclu sa venue par une visite du poste de secours CRS "Rose des Sables".

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon