Appel à participation et Swagger à Celleneuve

Entre 15 et 25 ans, aimer la photographie, participe à l'exposition photo "Ma vie vue d'ici".
Thème de La grande lessive® 2017.
Réalise une photographie seul ou en groupe avec le téléphone.

Inscription et envoi des photos sur le site (date limite le 12 mars)

Vernissage le 17 mars à 18h à l'Espace RectoVerso
suivi d'une projection exceptionnelle du film "Swagger" au cinéma Nestor Burma (tarif : 3€) à 20h

Toutes les photos seront ensuite exposées le 23 mars lors de La grande lessive® sur le quartier Celleneuve
puis du 24 au 30 mars à la maison pour tous Marie Curie.

Projet porté en partenariat avec un groupe d'élèves de l'école Montpellier Business School.

Pour en savoir plus : Odette Louise et La Grande Lessive

 

festival "printemps des photographes" à Sète

Le Printemps des Photographes # 3... A chacun son « Odyssée » !

La 3ème édition de cet événement photographique prend sa place dans le paysage culturel sétois du 24 mai au 11 juin, en s’intégrant dans le cœur de ville pour offrir une nouvelle série d'expositions photographiques personnelles de haut niveau.

Le « Printemps des Photographes », organisé en 2016 par l'association « Collectif Images », a rencontré un vif succès public en offrant aux très nombreux visiteurs une vingtaine d'expositions photographiques de grande qualité dans différents lieux, le long du Canal Royal de Sète, en centre ville.

Le thème proposé cette année est « ODYSSEES », clin d’oeil à Ulysse et à la Méditerranée. Thème qui a été décliné de bien des façons par les photographes sélectionnés, chacun ayant interprété le thème avec sa vision et sa sensibilité, de l' approche documentaire à la vision onirique !

Les 18 photographes retenus parmi les nombreux dossiers reçus, vivant pour la plupart dans le « Grand Sud », ont séduit le jury autant pour l’originalité de leur point de vue et leur esprit créatif que pour la variété des sujets et la qualité photographique de leur travail. Les voici : Bernard Christelle, Blanc Eric, Cohen Cathy, Corbier Claude, Costan Emmanuel, Débit de Beau, Devis Chloé, Dubos Laure, José Almendra Elysabeth, Gallet Jean-Claude, Girondel Thomas, Guilmain William, Lange Gilles, Lecomte Vincent, Pepy Guillaume, Reynes Jean, Tribondeau Bernard, Vezon Thierry.

Parallèlement aux expositions, tout au long du festival, sont proposés : soirées festives avec présentations de toutes les « Odyssées », conférences, projections, marathon photo... De belles occasions de rencontres et partages autour de l'art photographique.

Pour rendre agréable une déambulation sur un parcours plein de surprises et une découverte du centre ville, des plans avec les lieux d'exposition sont distribués gratuitement. Dans la plupart des lieux, les auteurs photographes sont présents et vous accueillent, notamment les week-ends.

Conçu et animé par une équipe de bénévoles motivés, le « Printemps des Photographes » s’adresse aux professionnels, aux amateurs et au grand public de la photographie . Vous êtes invités à venir nombreux découvrir ces « Odyssées » qui vous feront voyager dans la réalité et la poésie de l'image autant que dans le cœur et l'esprit de celles et ceux qui la créent.

Contacts : Catherine Colas : 06 22 26 25 13 ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Serge Tribouillois : 06 84 86 78 18 ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Actualité des Archives Départementales de l’Hérault

DU CANAL A LA MER _Exposition
Du 1er au 28 février 2017
Domaine départemental Pierresvives
Atelier de l’Histoire - Entrée libre

En ce début d’année 2017, les Archives départementales de l’Hérault font le choix de montrer régulièrement au public des fonds récemment classés, avec la volonté d’attirer la curiosité de tous sur la richesse et la diversité des documents conservés.

Ce mois de février est donc consacré à la présentation d’un fonds iconographique -référencé 40Fi- complété par quelques documents issus d’autres sources archivistiques sur le même thème : DU CANAL A LA MER.
Vous pouvez consulter l’inventaire de ce fonds et découvrir la totalité des images qu’il rassemble sur le site internet de Pierresvives.
Cet ensemble de photographies représente Agde et ses environs entre 1905 et 1930. Il comprend toute une documentation technique.
Ces photographies auraient pu appartenir à un ingénieur des Ponts et chaussées mais leur origine n’est pas certaine, puisqu’elles ont été acquises par les Archives départementales en 2014 auprès d’un brocanteur.

En Atelier de l’histoire est ainsi présentée au public, du 1er au 28 février, une sélection de ces photographies, plaques de verre toutes numérisées en interne. Une première partie est consacrée à l'embouchure de l'Hérault et au littoral environnant; une deuxième partie évoque le Canal du Midi et les travaux effectués sur ses ouvrages d'art entre Agde et Colombiers. Enfin, une dernière partie donne à voir quelques vues des salins aux alentours d'Agde et du port de Sète ainsi que des images des inondations de 1907.

   
Crédit photo : Le port d’Agde gelé /Archives départementales de l’Hérault/FRAD34_40FI12/

Lieu : Atelier de l’histoire
Public : Tout public
Accès : Entrée libre et gratuite du mardi au samedi de 10h à 18h
Transport : Tram Ligne 1 Arrêt Les Halles OU Tram Ligne 3 Arrêt Hôtel du département, puis bus n°19 arrêt Léonard de Vinci.

La photographie documentaire des Etats-Unis au Pavillon populaire

Le pavillon populaire propose à ses visiteurs un voyage au coeur de l'Amérique des années 50 aux années 90 au travers des archives et des travaux de six chercheurs de Notes sur l'asphalte : John Brinckerhoff Jackson, Allan Jacobs  ou encore Chester Liebs. 

Dans la seconde moitié du XXI ème siècle des architectes, géographes ou urbanistes sont partis sur les routes des Etats-Unis pour immortaliser et archiver leur visuel pour des recherches universitaires. En résulte des milliers de prise de vues d'espaces publiques et de la vie quotidienne dont une centaine est ici enfin  et pour la première fois exposée.


Cette photographie "vernaculaire"  fige avec une authenticité poignante les clichés et délices d'une époque révolue. Défilent ainsi les paysages surannés des motels, festivités et embouteillage de limousines américaines.

Un diaporama des travaux de Lowenthal vient compléter l'exposition.

Pavillon populaire, esplanade Charles de Gaulle, Montpellier
Du 08 février au 1 avril 2017
De 10h à 13h et de 14h à 18h 
Tous les jours sauf le lundi
Entrée libre

Simon Bacle

Retour sur l'expo Louise Dahl-Wolfe au Pavillon Populaire

Près de 25 000 visiteurs ont découvert Louise Dahl-Wolfe au Pavillon Populaire de Montpellier


Ce sont près de 25 000 visiteurs qui se sont rendus au Pavillon Populaire depuis le 19 octobre dernier afin de découvrir les œuvres de l’américaine Louise Dahl-Wolfe, considérée comme l’une des pionnières de la photographie moderne de mode. 120 oeuvres y étaient présentées : photographies de mode en noir et blanc ou en couleur, natures mortes, portraits de célébrités ou encore couvertures originales du célèbre magazine Harper’s Bazaar. Autant d'oeuvres qui abordaient les différents temps forts qui ont rythmé la carrière artistique de Louise Dahl-Wolfe. C'est un succès pour cette exposition qui clôture le cycle 2016 du Pavillon Populaire consacré aux femmes photographes.

Remise des prix d'ExploraThau

Le Syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT) a donné rendez-vous au public samedi 7 janvier au Jardin Antique Méditerranéen (JAM) à Balaruc-les-Bains pour remettre les prix de la 5ème édition d'Explorathau, le concours de photographie qu'il organise chaque année pour mettre en valeur les richesses du territoire et sensibiliser le public à la nécessité de préserver son environnement. C'est également dans ce jardin remarquable que les 14 plus belles photos de cette édition seront exposées lors sa réouverture en mars prochain.
Au coté de François Commeinhes, on notait la présence, entre autres, de Gérard Canovas, le maire de Balaruc-les-bains, d'Yves Michel, le maire de Marseillan et de Jacques Adgé le maire de Poussan ainsi que celle de Laurent Fabre le directeur du JAM et d'André Cervera, artiste-peintre de renom et parrain de la 5ème édition du concours.

 

Devenant au fil des éditions le rendez-vous photographique de la rentrée, Explorathau a déjà rassemblé plus de 600 photographes amateurs et professionnels.

Cette année encore le territoire de Thau fait rêver et les participants ont présenté de très beaux clichés dans les cinq catégories proposées. Des paysages enchanteurs aux espèces fantastiques, les clichés de cette édition ont séduit les membres du jury qui ont eu la lourde tâche de sélectionner les 7 photographies gagnantes. Le vainqueur du prix des internautes a, quant à lui, été désigné par 171 voix.

C'est sous un soleil vivifiant qui donnait à donnait tout son éclat à ce magnifique jardin méditerranéen et, après un mot d'accueil de Gérard Canovas, maire de Balaruc-les-Bains, que François Commeinhes, président du Syndicat mixte du bassin de Thau, a salué le travail de tous les photographes et ouvert cette cérémonie de remise des prix aux 7 photographes gagnants dans chacune des catégories.

 

  

Prix des internautes :
Jean-Christophe Auguet pour la photo "Au bout du chemin"

Prix "hippocampe d’argent"
(un lauréat dans chaque catégorie)

  • Catégorie "envolées majestueuses"
    Didier Mur pour la photo "Transparence"

  • Catégorie "1001 secrets des rivières de Thau"
    Florian Ambrosino pour la photo "La Vène d’Or"

  • Catégorie "monde fantastique de la lagune de Thau"
    Jean-Claude Gallet pour la photo "Lagune miroir"

  • Catégorie "Plaines enchantées"
    Didier Mur pour la photo "Les blés de Bellevue"

  • Catégorie "zones humides féériques"
    Florian Ambrosino pour la photo "Miroir merveilleux"

Prix "hippocampe d’or"
(lauréat toutes catégories confondues)
Ludovic Giffard pour la photo "Salines de Sète à sec"

Prix des internautes :
Jury : André Cervera
Prix attribué à Jean-Christophe Auguet pour la photo "Au bout du chemin"

Prix "hippocampe d’argent"
(un lauréat dans chaque catégorie)

  • Catégorie "envolées majestueuses" Jury : Yves Michel
    Prix attribué à Didier Mur pour la photo "Transparence" –
  • Catégorie "1001 secrets des rivières de Thau"
    Jury : Gérard Canovas
    Prix attribué à Florian Ambrosino pour la photo "La Vène d’Or"
  • Catégorie "monde fantastique de la lagune de Thau"
    Jury : Stéphane Martinez
    Prix attribué à Jean-Claude Gallet pour la photo "Lagune miroir"
  • Catégorie "Plaines enchantées"
    Jury : Laurent Fabre
    prix attribué à Didier Mur pour la photo "Les blés de Bellevue"
  • Catégorie "zones humides féériques"
    Jury : André Cervera
    Prix attribué à Florian Ambrosino pour la photo "Miroir merveilleux"

Prix "hippocampe d’or"
(lauréat toutes catégories confondues)
Jury : François Commeinhes
Prix attribué à Ludovic Giffard pour la photo "Salines de Sète à sec"

L'arbre à vœux d'André Cervera

Après la remise des prix, Laurent Fabre, Directeur du JAM, et André Cervera, parrain de l'événement, ont présenté l'arbre à vœux d'André Cervera placé au cœur du Jardin Antique Méditerranéen. Invité par l'artiste, les participants ont alors copieusement rempli les branches de cet arbre de rubans colorés, sans oublier de faire un vœu (Aujourd'hui en Chine, hier en Inde, avant-hier en Afrique et parfois autour du Bassin de Thau, André Cervera est un peintre en mouvement, artiste contemporain de renom, parrain de ce cinquième concours ExploraThau)

Pour terminer cette belle journée, sur la terrasse du jardin, avec une superbe vue sur l'Etang de Thau, les convives ont pu rencontrer les participants, admirer les photos et les commenter avec eux avant de se réchauffer en dégustant une succulente soupe aux champigons et en trinquant à l'amitié. Un moment extraordinaire !

Annick Pratlong

"L'élégance en continu " de Louise Dahl-Wolfe

Clin d'oeil aux Trois Grâces veillant sur la place de la Comédie, le Pavillon populaire  de Montpellier présente, après Hélène Hoppenot et Elina Brotherus, une rétrospective du travail photographique de l'américaine Louise Dahl-Wolfe,  figure emblématique de la photographie de mode et du portrait hollywoodien du XXème siècle.

Après s'être brièvement essayée à la peinture et au dessin, Wolfe travaille dans la photographie documentaire  pour rapidement s'orienter vers le monde de la mode, jusqu'alors représenté par des dessins et des illustrations. Elle popularise les prises de vue en extérieur ainsi que les portraits de célébrités. Mais surtout, le regard de l'artiste enchante et met en valeurs l'image de la femme, moderne et indépendante. Des photos élégantes, représentant avec panache et style les modèles qui allaient illustrer les pages du prestigieux magazine Harper's Bazaar, de 1930 à 1960.

L'exposition, principalement en noir et blanc, présente  également les clichés originaux de célébrités d'hier comme Yves Montand comme les portraits d'anonymes immortalisés lors de son tour du monde, ainsi que quelques nus artistiques particulièrement soignés.

Pavillon populaire, esplanade Charles de Gaulle, Montpellier
Du 19 octobre 2016 au 8 janvier 2017
De 10H à 13H et de 14h à 18h 
Tous les jours sauf le lundi 25 décembre et 1er janvier

Entrée libre

Simon Bacle 

Tilman Brembs à l'Anacrouse

Photographier l'éphémère. Certains photographes ont réussi l'exploit en captant notre intérêt sur les scènes musicales le temps d'un festival. A l'approche de la deuxième édition du festival Dernier Cri, le photographe berlinois Tilman Brembs vous invite sur ses traces, balayant les années 90 avec environ 20.000 photographies analogiques,  à l’époque où la techno est arrivée en Allemagne. Il sera présent le 7 novembre à Montpellier.

« Cette collection est un véritable trésor. Les images sont comme le bon vin, plus longtemps il mûrit meilleur il est. (...) Mes photos sont une sorte de « confirmation visualisées de l’existence ». Le «j’y étais» apparaît comme un témoignage de notre appartenance à cette époque vers les générations futures... Il ne s’agit pas de nostalgie mais plutôt d’une trace dans nos mémoires comme des images de l’enfance. (...) Nous avons vraiment vécu un moment important qui a marqué l’histoire et dont je veux me rappeler. Zeitmaschine est une chronique de cette époque avec ses modes, ses rites, son mode de vie... » Tilman Brembs

Zeitmaschine (machine du temps) est un projet de Tilman Brembs. Il a saisi presque chaque rave party de 1990 à 1997, à cette époque il travaille pour le Frontpage Magazine. Après une pause, il décide d’ouvrir à nouveau ses archives et de les rendre accessibls via son site internet et Facebook. Son projet "Zeitmaschine" est un documentaire unique et contemporain de cette période marquante pour la capitale allemande.

L’ANACROUSE - 5 Place du Petit Scel - Montpellier
Du 7 au 12 nov. à partir de 18h à 20h
Inauguration le 7 novembre à 19h
Entrée libre

Commande photographique sur la jeunesse en France

Appel à candidature

Sur une impulsion du ministère de la Culture et de la Communication, le Centre national des arts plastiques (Cnap) en partenariat avec l’association CéTàVOIR à Sète, lance un appel à candidature dans le cadre d’une commande photographique nationale sur le thème : « La jeunesse en France »
Ouvert à une diversité de pratiques photographiques, cet appel à candidature invite les photographes auteurs évoluant dans le champ large de l’image fixe documentaire à se saisir de ce thème en ayant à cœur de se faire l’écho de la diversité des territoires.

Cette commande souhaite constituer un corpus documentaire et se donne un thème ambitieux et résolument ouvert : « La jeunesse en France ». En résonance avec les grandes commandes de l’État dans le domaine de la photographie, ce projet vise à reconnaître et à encourager la vitalité de la création contemporaine dans le champ de la photographie documentaire. L’appel à candidature s’inscrit dans une démarche volontaire portée par le ministère de la culture et de la communication en faveur de la photographie, il est également complémentaire à l’appel à projet lancé le 12 juillet 2016 sur le thème « Les regards du Grand Paris ».

L’appel à candidature « La jeunesse en France » vise à sélectionner quinze photographes sur le territoire national. Ces derniers seront dotés chacun d’un financement à hauteur de 10 000 euros afin de conduire leur projet.
Cette somme intégrera la rémunération des auteurs et le paiement des droits d’auteur. La production des images sera prise en charge par l’association CéTàVOIR. Une sélection d’un nombre de tirages déterminé, pour chaque photographe, sera effectuée en vue de la restitution de leurs travaux.

Une exposition de restitution ainsi qu’une publication rendront compte du travail effectué. En qualité de commande artistique nationale, les œuvres réalisées dans le cadre de la Commande photographique « La jeunesse en France » rejoindront le Fonds national d’art contemporain, collection gérée par le Centre national des arts plastiques.

Eligibilité

L’appel à candidature à la commande photographique « La jeunesse en France» est ouvert à toute personne physique majeure française et étrangère appartenant à la scène artistique française, évoluant dans le champ de la création photographique documentaire souhaitant porter un témoignage pertinent sur le thème de la jeunesse en France aujourd’hui.

Calendrier

  • 5 octobre 2016 : ouverture de l’appel à candidature
  • 4 novembre 2016 : date limite de candidature
  • 23 novembre 2016 : proclamation des photographes sélectionnés
  • 6 février 2017 : rendu des projets
  • mars 2017 : exposition des œuvres photographiques résultant de cette commande

Consultez l’appel à candidature complet sur le site du Cnap et de la Maison de l’Image Documentaire.

Harmonie

Un mariage sur les formes du corps avec le graphisme, par Michel Dumergue

cliquez sur une image
pour l'agrandir



Sujet tabou pour certains, sujet choquant pour d'autres, le nu artistique fait pourtant partie des quatre thèmes de base de l'art : le portrait, le nu, le paysage et la nature morte. Comme en peinture ou en sculpture, le nu artistique est en photo un classique en recherche artistique.


Dans un monde où la violence, l'incompréhension, l'égoïsme, l'intolérance, la manipulation, sont devenues des normalités quotidiennes, le nu représente pour le photographe marseillanais une évasion, un moment de liberté, une réaction contre la vulgarité des actes et des paroles, des moments photographiques qu'il veut partager avec les autres :

"Ma série de photos est une recherche et un mariage sur les formes du corps avec le graphisme. En associant le nu artistique à des formes graphiques, j'essaye de dégager une harmonie, de la sensualité, des émotions et de la douceur. Chaque personne peut interpréter mes images selon sa vision et se laisser emporter vers d'autres horizons. J'ai commencé ce projet il y a un an, et il en ressort une quarantaine d'images aujourd'hui".

Chez Dumergue la nudité reste le symbole d’une forme de pureté. Mais ce symbole se tord, s’étire et nous emmène dans un monde onirique. Au mystère de la présence du nu répond l'énigme du lieu où il se retrouve. Dumergue ouvre une porte dans laquelle s’engouffre un vent de poésie.
Photographe réputé dans l’univers du sport, Michel Dumergue nous démontre qu’il est devenu en quelques années un véritable artiste avec des créations très personnelles qui renversent les standards du nu.

cliquez sur une image pour l'agrandir



Site internet : www.micheldumergue.fr