Succès du festival Wild Summer

Soleil, sérénité, qualité des stands, disponibilité des animatrices et des animateurs… tout était au rendez-vous de ce mois de juin pour entériner une manifestation à la hauteur des engagements pris par les responsables.

C'est Catherine Bianco, l'une des organisatrices qui nous accueille au Domaine de Biar. Avec sa fille Clara, voilà deux ans maintenant qu'elle reproduit le festival Wide Summer, un événement présent en Espagne qu'elle a apprécié lors des salons qu'elle fréquentait avec son stand de cosmétiques. Un festival qui fonctionne complètement dans un cadre idéal, celui de la résidence de plaisance du Domaine de Biar et que les 30 exposants de l'an passé ont renouvelé entraînant d'autres créateurs. Au total, un village entier puisque 60 créateurs en textile, loisirs, restauration ont investi le parc juste après la bambusaie et ses petites pensées fièrement accrochées comme autant de bannières chevaleresques.

Au centre de l'amphithéâtre constitué par les chapiteaux posés à la lisière d'arbres centenaires, les street artistes, artistes et illustrateurs ont réalisé pendant cinq jours des performances tout en répondant à la joyeuse humeur des lieux. 

Côté musique, quinze artistes se sont succédé sur les cinq jours du festival dès 18 heures lorsqu'il y avait trois formations musicales réunies sur une soirée, une manière d'apprécier les concerts intimistes en plein air à la tombée de la nuit, de se remettre des températures estivales à Lavérune et de profiter d'une restauration de grande qualité des nombreux camions présents.

Une édition que l'on souhaite voir perdurer, et d'ailleurs, prochainement nos organisatrices prévoient un Winter Market sur les Rives du Lez à Montpellier du 15 au 23 décembre 2017. Mais soyons patients, et profitons de cette dernière journée du festival Wild Summer.

Mahi au musée Hofer-Bury

L'artiste plasticien Didier Mahieu alias Mahi bien connu dans l'Hérault avait marqué le théâtre Jacques Cœur de Lattes en janvier dernier. Cette fois-ci, les amis du musée Hofer-Bury lui consacre une exposition en deux parties très différentes, l’une intitulée Chute des corps, l’autre Les racines du carré.

L’artiste exposera plus de 30 œuvres du 17 avril au 14 mai 2017 dans le beau cadre du château des Evêques à Lavérune.

Diplômé de l'école des Beaux-arts de Rouan, licencié en philosophie, scénographe auprès  de la Compagnie Volpinex du Crès, l'artiste montpelliérain interroge le destin de l'homme et croise les domaines qu'il connaît.

Entre abstraction et métaphysique, son travail révèle les corps humains en filigrane. Il faut parfois les deviner en creux dans la matière de sa série "Chute des corps", sa réflexion va plus loin dans "Les racines du carré" quand il observe la science et les cristaux qui l'amènent à poser la problématique « Parmi les diverses figures qui s’offrent à notre regard, le carré a une forme remarquable comme le cercle, où le carré s’inscrit. En observant un carré, l’homme ressent une sorte de perfection. Pourquoi ? ».

Vernissage vendredi 21 avril à 18h30

Du jeudi au dimanche de 15h à 18h, entrée libre.
Visite guidée de l'exposition en présence de l'artiste samedi 6 mai.

Ateliers d'écriture autour de l'exposition de Mahi - les samedis 29 avril et 13 mai de 10h30 à 13h30
Tarif : 12€- Inscription auprès de Sonia Gouirand : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

François Rouan en conférence

Château des Evêques - salle de la vieille porte
Jeudi 2 février 2017 à 18h
conférence

Précédant de quelques jours l'exposition du musée Fabre de Montpellier consacrée à une rétrospective "François Rouan, Tressages, 1966-2016"  le 4 février 2017, le service culturel de Lavérune organise une conférence sur le maître du tressage, technique inventée par l'artiste né à Montpellier en 1943.

Donations au musée Hofer-Bury

Après Albert Luzuy en 2015, 2 importantes donations sont venues cette année enrichir la collection permanente du musée municipal Hofer-Bury abrité dans l'ancienne résidence des évêques de Montpellier à Lavérune.

Michel-Igor Gourevitch, collectionneur avisé et passionné, a fait le choix de donner au musée Hofer-Bury toute sa collection d'œuvres et de livres d'art. Cette collection rassemble des œuvres d'artistes contemporains parmi lesquels Edlef Romény, Judith Rothchild, René Ferris.

Michel Joly et Marie-Paule Heitz ont choisi le musée pour recevoir des œuvres de leur mère, Paule Joly, sculpteur et peintre, récemment décédée et qui était une amie fidèle des manifestations artistiques de Lavérune.

Deux salles du musée en particulier sont consacrées en 2017 à l'exposition d'une partie de ces donations.

Jean-Dominique Berthelot, très engagé et actif dans l'association des amis du musée Hofer-Bury, et disparu en septembre dernier avait pris l'initiative d'un recollement de la collection et s'était chargé, avec beaucoup de compétence, de la rédaction des cartels.

Un hommage lui est dédié en consacrant une salle à la présentation d'œuvres de son père, Raymond Berthelot, auquel une exposition avait été consacrée en 2013 et dont 4 œuvres font partie de la collection permanente.

HORAIRES D'OUVERTURE
Samedis & dimanches de 15 h à 18 h
TARIFS : Adulte : 2€ - de 2 à 18 ans et étudiants : 1€
Groupes de + de 10 personnes : 1€/personne
Chômeurs et -12 ans : gratuit