3 communes héraultaises sont reconnues en état de catastrophe naturelle

 
Après les inondations dans l’Hérault le week-end dernier, 3 communes sont reconnues en état de catastrophe naturelle
 Communes de Cazevieille, Laroque, Saint-Mathieu-de-Tréviers
 LE GRAND NETTOYAGE SE POURSUIT
Les agents des routes du Département sont toujours engagés à l’aide de tractopelle, fourgons avec tronçonneuses... pour dégager les routes de la vallée de l’Hérault. A noter également le renfort apporté par les forestiers sapeurs à nos voisins Gardois

Lien : le projet avance

 

Le Département poursuit le projet de la Liaison Intercommunal d’Évitement Nord. Au programme de cette rentrée : des recherches archéologiques et une concertation publique qui seront décisives pour la poursuite des travaux.

UN DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE

Après avoir défriché la zone de l’échangeur sud à Saint-Gély-du-Fesc, le Département laisse place aux archéologues de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventive. C’est une étape obligatoire dans tous les projets d’aménagement d’ampleur.
Pendant 3 semaines ces experts vont sonder le sol pour déterminer si des fouilles plus en profondeur sont nécessaires. Ils remettront leur rapport au Préfet qui décidera si les recherches doivent continuer ou si les travaux peuvent débuter. Verdict en octobre !

UNE CONCERTATION PUBLIQUE POUR RECYCLER LA ROCHE SUR PLACE

Pour réaliser la chaussée du LIEN, le Département souhaite réutiliser la roche extraite lors du terrassement. Celle-ci sera stockée et concassée sur place pour servir de matériau de base à la route.

Cette démarche a tout pour plaire ! Elle est à la fois écologique et économique : moins de transports pour évacuer la roche et acheminer les matériaux servant à l’enrobé et recyclage de la matière existante.

Pour le stockage et le concassage de ces pierres, le Département a choisi un emplacement éloigné des habitations à proximité du Bois Gentil afin de limiter au maximum les nuisances sonores et les émissions de poussière.

Réaliser ces deux activités sur place nécessite une concertation publique, qui est organisée par les services de l’Etat auprès des habitants de Saint-Gély-du-Fesc et de Combaillaux du 7 septembre au 2 octobre 2020.

Disparition d’une personne majeure

Le 06/09 à Saint-Gély-du-Fesc, Sylvie Quille, 46 ans, quitte son domicile à pieds suite à un différend familial.
Si vous avez des informations permettant d’aider les enquêteurs à la retrouver,  contactez la compagnie de Castelnau-le-Lez.
 
L’image contient peut-être : 1 personne

Pic Saint-Loup / Sécurisation du montage de la nouvelle croix avec la Gendarmerie Nationale

Ce vendredi 17 juillet au matin, les gendarmes de la Compagnie de Castelnau-Le-Lez étaient présents pour sécuriser le site lors de l’installation de la nouvelle croix.

croixCapture

Pendant le confinement, l’ancienne croix du Pic Saint-Loup avait été dégradée le 11 mai dernier.

Lourde de près d'une tonne et représentative de notre patrimoine local, cette grande croix en fer de 15 mètres culmine au sommet du pic dans l'arrière-pays montpelliérain.

La reconstruction a été prise en charge notamment par La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, avec le soutien d'entreprises régionales reconnues dans le travail du métal.

Assistez à sa réinstallation en vidéo ! https://www.facebook.com/1393577460934913/videos/3161567097245158

14 nouveaux Vice-présidents du Grand Pic Saint-Loup !

Mercredi 15 juillet, Alain Barbe, maire des Matelles, a été élu Président de la Communauté de communes à la majorité absolue. Il entame ainsi son deuxième mandat à la tête de l'exécutif des 36 communes qui composent la collectivité.

Alain Barbe et les 14 vices-présidents. Photo : CCGPSL

Alain Barbe et les 14 vice-présidents en 2020. Photo : CCGPSL

Seul candidat au poste de Président, il a été réélu à la majorité absolue avec 60 voix sur 64 votes. Lors de la séance d’installation du Conseil communautaire, Alain Barbe, maire des Matelles, a été réélu Président de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup. Il entame ainsi son deuxième mandat à la tête de l’exécutif.

14 vice-présidents

A la suite de l’élection du Président, les conseillers communautaires ont procédé à l’élection des Vice-présidents et de leur délégation. Ont été élus :

  • 1re vice-présidente : Michèle Lernout (Saint-Gély-du-Fesc) en charge de la Jeunesse, des sports et activités de pleine nature
  • 2e vice-président : Antoine Martinez (Sainte-Croix-de-Quintillargues)
    en charge du Développement économique, de l’attractivité du territoire, de l’emploi et de la formation
  • 3e vice-présidente : Laurence Cristol (Saint-Clément-de-Rivière) en charge du Tourisme et de la promotion du territoire
  • 4e vice-président : Hussam Al Mallak (Vailhauquès) en charge de l’Aménagement de l’espace et du territoire
  • 5e vice-président : Jérôme Lopez (Saint-Mathieu-de-Tréviers) en charge des Bourgs-centres
  • 6e vice-président : Jean-Claude Armand (Saint-Jean-de-Cornies) en charge de l’Eau et de l’assainissement
  • 7e vice-président : Pierre Antoine (Guzargues) en charge des Finances
  • 8e vice-présidente :  Françoise Gallas (Teyran) en charge de l’Enfance et de l’action sociale
  • 9e vice-président : Laurent Senet (Saint-Jean-de-Buèges) en charge de l’Agriculture et de la préservation des ressources naturelles, et de l’environnement
  • 10e vice-présidente : Martine Durand-Rambier (Claret) en charge de la Culture et du patrimoine
  • 11e vice-président : Philippe Doutremepuich (Causse-de-la-Selle) en charge de l’Animation de la Gouvernance
  • 12e vice-présidente : Françoise Matheron (Saint-Bauzille-de-Montmel) en charge de la Mutualisation et du service aux communes
  • 13e vice-président : Jean-Baptiste Panchau (Vacquières) en charge des Travaux
  • 14e vice-président : Gérard Brunel (Saint-Martin-de-Londres) en charge des Ressources humaines

Prochain conseil communautaire le 23 juillet.

Il vous reste quelques jours (jusqu’au 30 juin) pour bénéficier du fonds de solidarité exceptionnel de la Région Occitanie

Vous êtes indépendant ou gérant d’une entreprise de moins de 50 salariés et vous avez connu une baisse de chiffre d’affaires supérieure à 20 % en avril et mai 2020 ?
Il vous reste quelques jours (jusqu’au 30 juin) pour bénéficier du fonds de solidarité exceptionnel de la Région Occitanie, auquel contribue Montpellier Méditerranée Métropole, les Communautés de Communes du Grand Pic Saint Loup. 

Conditions d’éligibilité et dépôt de dossier sur https://hubentreprendre.laregion.fr/ en cliquant sur fonds de solidarité exceptionnel…

L'Hérault va contribuer à réparer la croix du Pic Saint-Loup

L'Hérault au chevet de la grande croix en fer qui culmine au sommet du pic Saint-Loup, sur les hauteurs de  la commune de Cazevieille et de Saint-Jean-de-Cuculles, après un acte d’intolérance anti-chrétienne au nord de Montpellier. 


 Le crucifix emblématique du Pic Saint-Loup qui représente un point de repère pour tous les Héraultais a été coupé à sa base entre dimanche et lundi 11 mai.

Le Département de l’Hérault condamne cet acte et contribuera à la remise en état du site le plus vite possible.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ainsi que la commune de Cazevieille, qui jouxte le site, participeront également à la réparation. Une enquête est en cours. 

Hérault : la croix du Pic Saint-Loup vandalisée et découpée

L'emblématique croix de fer qui trône au sommet du Pic Saint-Loup, à 658 mètres d'altitude, a été vandalisée. Elle gît à terre ou plus exactement à moitié dans le vide, après avoir été abattue. Un tag "le pic laïque" a été retrouvé non loin. Certains tweetos rappellent que c'est déjà arrivé en 1989.

Selon FR3 Occitanie : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier/
La célèbre croix en fer qui se dresse en haut du Pic Saint-Loup, à 20 km au nord de Montpellier, a été abattue vraisemblablement dans la nuit de dimanche à lundi. Coupée à un mètre de sa base.

Des photos peuvent laissées penser à l'utilisation d’un chalumeau mais d'autres suggèrent la réalisation de trous puis l'utilisation d'une scie.

L'emblème du Languedoc héraultais, visible depuis Montpellier par temps clair, penche dangereusement dans le vide en haut d'une falaise de 300 mètres.

Vidéo sur le Pic Saint Loup :

Grand-Pic Saint-Loup : déconfinement

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup prépare l'après-confinement du 11 mai 2020 et annonce :

- La distribution de masques gratuits  pour tous les habitants du Grand Pic Saint-Loup.

Les masques, répondant à la norme AFNOR, seront livrés progressivement entre mi-mai et début juin : la distribution, gratuite, sera assurée par les mairies, à raison de 2 masques par habitant.

Au total, ce sont 115 000 masques qui ont été commandés pour le territoire du Grand Pic Saint-Loup suite à l'opération d'un achat groupé lancée par le département de l'Hérault avec le soutien de la Région Occitanie.

- Pendant 10 jours consécutifs, ouverture renforcée de l’ensemble des déchetteries pour permettre aux habitants et professionnels du territoire l’évacuation de déchets cumulés durant le confinement 

Du 11 au 20 mai inclus, les 8 déchetteries sont ouvertes tous les jours, sauf le dimanche après-midi :

► 9 h - 12 h / 13 h 30 - 17 h 30 pour la déchetterie de Notre-Dame-de-Londres
► 9 h - 12 h / 14 h - 18 h pour toutes les autres déchetteries

Les habitants des 36 communes qui constituent le territoire du Grand Pic Saint-Loup, pendant ces 10 jours consécutifs d’ouverture, pourront évacuer, sans limitation de volume, tous les types de déchets qu'ils ont pu accumuler pendant le confinement.

Centre technique intercommunal – 04 67 55 33 12