Un Sentier botanique réhabilité dans le massif de la Gardiole

Ce  mardi 10  juillet, au matin, avait lieu au départ de l'Abbaye St Félix de Montceau une présentation du nouveau sentier botanique du Massif de la Gardiole, à une vingtaine de kilomètres au Sud de Montpellier.

 dranP1090262

 En effet, dans le cadre du plan de gestion du massif de la Gardiole, Sète agglopôle méditerranée a réhabilité un sentier botanique au départ de l'Abbaye.

Ce sentier avait été créé par Paule Pastre, un professeur du Collège de Poussan, il y a de nombreuses années. Il se situe derrière l'Abbaye et serpente dans un environnement de garrigue boisée et de murets en pierre. Il s'agit aussi de canaliser les visiteurs sur un circuit ludique et éducatif, pour éviter qu'ils ne se retrouvent dans une impasse.

Sète agglopôle méditerranée a pour cela travaillé en partenariat avec les services de l'Etat, l'ONF, les associations Ecologistes de l'Euzière et Salicornes et Asphodèles. 

Ce parcours botanique de 400 mètres chemine au milieu des capitelles. Destiné aux familles, il vient compléter l'offre de sentiers de randonnée pédestre pour des pratiques plus sportives également, au départ de l'abbaye Saint Félix de Montceau. Vous trouverez une plaque indicative au départ puis des plots implantés sur le parcours présentant les espèces que vous visualisez sur le parcours (14 espèces) parmi d'autres.

dranP1090288

En septembre, une application mobile sur smartphone viendra compléter le circuit et proposera photos, informations et quiz sur chaque espèce du sentier.

Ce mardi matin, après une présentation des travaux réalisés en présence des acteurs, du personnel mobilisé, de représentants des partenaires, Francis Veaute, Maire de Gigean et Vice-Président de SAM, Délégué Délégué à la gestion et à la valorisation des espaces naturels, brigade territoriale, est revenu sur l'historique de ce sentier, mais aussi sur la gestion du massif de la Gardiole avec prochainement un 3ème sentier de randonnée du côté de "La Cible", et l'aménagement de certains parking (s).

Puis ce fut le moment de découvrir ce sentier, bien adapté, en essayant en avant-première l'application. Entre les différents pins, les pistachiers, les asperges et autres plantes et arbustes comme le pistachier, vous pourrez apprécier, en étant à l'ombre, en famille si besoin, ou seul, la richesse naturelle de cette partie du massif.

dranP1090273

Pour les sentiers de randonnée existants : https://www.archipel-de-thau.com/_objets/medias/autres/frh-saint-felix-en-gardiole-bd-230.pdf

Connaissez-vous le plus ancien « jardin botanique » de France ?

Ne cherchez pas c’est celui de Montpellier. Il fut créé en 1593 sous le règne d’Henri de Navarre - Henri IV - suivant le modèle de celui de Padoue créé vers 1545 et devant celui de Strasbourg fondé en 1619, celui de Paris créé en 1635 et celui de Caen en 1736.

Qui fut le créateur de ce jardin ?

Un jeune médecin du nom de Pierre Richer de Belleval botaniste Français, né autour de 1564 à Châlons-en-Champagne et mort le 17 novembre 1632. Premier intendant, il consacra son énergie et sa fortune personnelle à la création de ce jardin qui s'étend sur 4,6 hectares en plein centre de Montpellier. Ce jardin fut classé « site protégé » le 12 février 1962 puis classé monument historique en 1992.

Dévasté en 1622 lors des guerres de religion et du siège de Montpellier par l'armée de Louis XIII, il sera restauré en 1629. Les plus grands botanistes se succèdent à sa direction. Il fut créé à l’origine pour la culture des plantes médicinales utiles aux étudiants médecins et apothicaires de la faculté de médecine, mais devint très vite un vrai jardin d’étude botanique. N’oublions pas que la faculté de médecine de Montpellier est la plus ancienne faculté de médecine en activité du monde. Au XVIIIe siècle, le jardin est réaménagé par le médecin botaniste François Boissier de Sauvages de Lacroix.

Dès la fin du siècle, il est ouvert à la promenade des Montpelliérains. Tout au long des XIXe et XXe siècles, il connaît une période de renaissance et d'aménagements. Propriété de l'Etat, il est géré par la faculté de Médecine de Montpellier.

Le jardin est très agréable, il y est parsemé de magnifiques bancs de pierre pour profiter du calme et des senteurs du lieu, que ce soit à l’ombre ou au soleil. On peut y admirer une des toutes premières coupoles astronomiques du sud de la France et une Noria,  une machine hydraulique utilisée pour l'irrigation.

Et puis nous sommes à deux pas de la cathédrale Saint-Pierre autre monument prestigieux de notre cité.

A l’entrée du Jardin botanique l’invitation en quelques vers du poète et philosophe français Paul Valéry dont l’université de lettres porte le nom :

« Nous irons doucement par les ruelles fort pierreuses et tortueuses de cette vieille ville à cet antique jardin où tous les gens à pensées, à soucis et à monologue descendent vers le soir ». Paul Valéry

Ce jardin comporte notamment une bambouseraie, une orangeraie de 267 m², et une surface sous serre de 688 m² un arboretum, un jardin qui est riche de plus de 2679 espèces, et une école forestière. S'ajoutent également plusieurs serres où poussent toutes sortes de plantes grasses, de plantes « terrestres et aquatiques de la forêt ombrophile », des plantes exotiques et des végétaux encombrants. Dans le jardin anglais se trouve un bassin où grandissent des nélombos, également appelés lotus sacrés, aux superbes corolles rouges lorsqu'ils fleurissent en août. La « montagne », partie la plus ancienne du jardin, présente la plupart des espèces de la garrigue méridionale. Quelques arbres remarquables s'y distinguent dont un arbre de Judée, aussi vieux que le jardin, et le ginkgo biloba le plus âgé de France, probablement l'ancêtre de la plupart de ceux qui poussent dans le pays. Le filaire de la montagne de Richer (Phillyréa Latifolia) ce géant de 10 mètres est le plus vieil arbre du jardin, il a dépassé les 4 siècles, et à l’entrée du jardin, un micocoulier totalise environ 250 ans.


Au début des années 2000, la restauration du jardin des plantes de Montpellier avait été estimée à 15 millions d’euros. Un chiffre trop élevé pour une université. Et si la restauration d’un montant de 500 000 € des serres Martins est terminée grâce à l’université de Montpellier I propriétaire et gestionnaire des lieux, il reste encore beaucoup à faire, sans parler des coûts d’entretien. Mais on peut espérer qu’avec l’engouement actuel pour notre patrimoine on arrivera à trouver les financements permettant de maintenir ce magnifique jardin dans l’état qu’il mérite. Tout dépendra des volontés politiques, mais on peut raisonnablement penser que ce magnifique lieu qui a miraculeusement échappé aux promoteurs, héritage ancestral de la ville de Montpellier, les vaut bien !

Georges Cantin

Toutes les visites gratuites et guidées du jardin du 10 juillet au 31 août 2018.

Animations au Clos de Miège le 6 juillet

Les animations reportées pour cause d'intempéries lors de l'événement Mai de l'art dans ton vin se dérouleront le vendredi 6 juillet 2018, à quelques encablures au sud de Montpellier.

La balade entre terre et eau, à la rencontre d'un environnement exceptionnel et fragile, dans la zone humide, et d'un patrimoine viticole antique, aux origines de la viticulture sur nos rivages partira à 18h30 de la gare de Vic-Mireval. L'entrée est libre.

Elle sera suivie d’un atelier de dégustation en bord d’Etang de Vic, pour découvrir des vins biologiques languedociens (Aude, Hérault, Gard) dans toute leur diversité : bio, biodynamie, sans sulfites ajoutés, nature, et même vegan ou bee-friendly.

La participation s'élève à 5 € (sur réservation). Pour ceux qui nous rejoindront à cet atelier, il débutera à 19h15 en bord d'étang de Vic.

Chapeau, chaussures de marche et bonne humeur seront de mise.
Nous vous proposons de continuer à parcourir avec nous, d'une façon concrète et conviviale, des espaces et des temps, entre nature protégée et patrimoines vivants.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CPIE : à la découverte du territoire de Thau et des Palavasiens

Cet été, le réseau du CPIE Bassin de Thau vous emmène en balade à la découverte du territoire de Thau et des étangs palavasiens.

Comme chaque été, les animateurs du réseau CPIE Bassin de Thau, en partenariat avec Sète Agglopôle Méditerranée, vous emmènent à la découverte du territoire de Thau et des Palavasiens.

Accompagnez-les à la rencontre d’espèces et de paysages étonnants : causses, aven, montagne, lagune, zone humide. Vous découvrirez des métiers de passions racontés par les producteurs : apiculture, chèvrerie, ostréiculture, culture des plantes…  et vous dégusterez les produits du terroir !

Depuis 2008, le réseau du CPIE Bassin de Thau propose des animations estivales ouvertes à tous, sur des thématiques variées ! Les éducateurs à l’environnement du réseau CPIE BT (LPO Hérault, ardam, Kimiyo, Compagnie de l’empreinte, Garrigues de Thau, CIVAM Racines 34, L’abeille en jeux, l’Adena et la Prud’homie Thau Ingril) partagent avec vous leurs connaissances et savoir-faire pour vous faire découvrir le patrimoine naturel et culturel de Thau.

Cette année, 14 balades auront lieu chaque semaine jusqu’au 1er septembre 2018.

Mettez tous vos sens en éveil et votre curiosité en action ! Explorez le territoire de Thau et des étangs palavasiens et découvrez toutes ses facettes : activités traditionnelles, sites naturels d’exceptions et saveurs inégalées. De la spéléologie au parc éolien, du miel aux muges, il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges.

DU CÔTÉ DES PRODUCTEURS :

Sébastien, apiculteur, vous accueille à Villeneuve-lès-Maguelone les jeudis soir, pour vous présenter ses ruchers et ses habitantes : les abeilles ! Il vous racontera leur histoire et leurs métiers à travers des jeux ludiques (avec l’abeille en jeux 06.19.07.73.40).

Après une visite du jardin, Corinne vous apprendra à fabriquer un sirop à partir des plantes qu’elle cultive en bio. Vous en dégusterez aux goûts originaux et repartirez avec votre échantillon. (A Montagnac – les vendredis matin – CIVAM Racines 34 – 06.10.27.24.45).

De son côté, Annie, conchylicultrice, vous présentera son métier et vous fera découvrir les huîtres et les muges, délices de nos lagunes (avec dégustation !) (les mardis matin à Marseillan avec le Civam Racines 34 06.08.06.84.43).

Retrouvez enfin Nelly et Christophe dans leur chèvrerie. De nombreuses surprises vous attendent : traite des chèvres, secrets sur la fabrication des fromages, dégustation… ! (les mercredis soirs à Villeveyrac avec Civam Racines 34 et Garrigues de Thau 06.75.69.24.32).

LES PIEDS DANS L’EAU (ET PLUS !) :

Les mardis et jeudis après-midi, suivez le sentier sous-lagunaire de Marseillan en palmes-masque-tuba et laissez-vous surprendre par la beauté des lieux… (A Marseillan avec l’Office de tourisme de Marseillan, le CPIE BT, l’ardam et la LPO Hérault – 04.67.21.82.43)

Et pour les plus frileux, profitez d’une sortie en lagune à bord de l’Etoile de Thau pour une mini-croisière à la découverte de la pêche, de l’élevage des huîtres et de la biodiversité (tous les jours avec la prud’homie de Thau Ingril 06.03.23.73.65), ou bien participez à une pêche aux trésors les pieds dans l’eau et émerveillez-vous du monde singulier de la vie sous-lagunaire (les jeudis matin à Mèze avec l’ardam 06.42.85.79.48  / les mardis et mercredis à Sète avec Kimiyo 06.82.91.12.49).

RANDONNÉES DÉCOUVERTE :

Si vous préférez rester à terre, partez explorer le Mont St-Loup, célèbre volcan d’Agde, et initiez-vous à la géologie ! (les vendredis matin avec l’Adena à Agde 04.67.01.60.23). Découvrez également le Causse d’Aumelas avec une balade à 360° avec sa vue panoramique, son parc éolien et une dégustation au domaine de Roquemale (les vendredis matin, à Villeveyrac avec l’ardam et la LPO Hérault 06.95.53.78.81). Les mercredis soir venu profitez d’une balade nocturne pour admirer la lagune se teintant de rouge et voir les chauve-souris prendre leur envol (à Mèze avec la LPO Hérault 06.33.23.19.23).

Vous pouvez également suivre chaque jeudi soir Delphine, conteuse, qui vous invite à une balade entre poésie et nature (à Bouzigues avec la Compagnie de l’empreinte 06.84.23.86.48). Et tous les mercredis, visitez le parc pédagogique du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac avec la LPO Hérault (06.70.15.56.33).

Enfin, pour les plus téméraires, enfilez votre combinaison, allumez votre lampe et descendez dans les entrailles d’un aven au cœur du Massif de la Gardiole pour une sortie spéléologie (les vendredis soirs à Villeveyrac avec l’ardam et Aventure 34 06.42.85.79.48).

TOUJOURS PLUS DE BALADES ET ANIMATIONS ESTIVALES !

Les partenaires du CPIE Bassin de Thau vous propose des balades et animations plus surprenantes les unes que les autres !  Vous y retrouverez les animateurs membres du CPIE BT : ardam, LPO Hérault, Compagnie de l’empreinte, Kimiyo, Atelier des recycleuses, CIVAM Racines 34.

Mettez le Cap sur les lagunes avec de nombreuses sorties nature sur Villeneuve-lès-Maguelone (Salines de Villeneuve 04.67.13.88.57), Palavas les Flots (OT Palavas 04.67.07.73.34), Frontignan (OT Frontignan 04.67.18.31.60) et Vic-la-Gardiole (SAM 04.67.78.94.43), les lundis, mardis et mercredis.

Rendez-vous au massif de la Gardiole côté Vic-la-gardiole, les mardis en fin d’après-midi pour découvrir ce site à travers diverses thématiques : astronomie, oiseaux, plantes, garrigue…. (Réservation : 06.95.53.78.81). Découvrez Balaruc-les-Bains et la lagune de Thau à travers une palette d’activités pour toute la famille : petite pêche, balade contée, balade nature (les lundis matin : OT Balaruc 04.67.46.81.46).

Partez pour l’île aux oiseaux avec une balade ludique au bord de la lagune, tous les jeudis matin à Marseillan-Plage (OT Marseillan 04.67.21.82.43).

Découvrez les sites naturels de Frontignan et ses richesses à travers de nombreuses animations (OT Frontignan 04.67.18.31.60). Et émerveillez-vous devant le monde fascinant des herbiers de Thau avec le SMBT (www.smbt.fr/herbiers)

Du côté de Vias et du Grau-d’Agde, profitez chaque mardi matin de sorties en famille : petites pêche, découvertes des laisses de mer, des oiseaux et des plantes du littoral (OT Cap d’agde 04.67.21.76.25).

Les réservations sont obligatoires pour chaque balade. Contactez les numéros de téléphone correspondants, tarifs selon la balade.

Consultez la programmation

Passejade autour de Lattes

Découverte du patrimoine religieux et de l'environnement
Jeudi 31 mai 2018 un événement gratuit

La Pastorale des réalités du tourisme et des loisirs organise des balades de mai à septembre dans le cadre de sa mission "valorisation et découverte du patrimoine religieux et de l'art sacré du département de l'Hérault" auprès du diocèse de Montpellier.
Les passejades en mai - promenades en occitan -  des jeudis de la Pastorale du Tourisme propose trois rendez-vous possibles ce jour-là : 

8h30 : le premier rendez-vous est fixé pour une marche en boucle autour de l’étang de Méjean permettant de découvrir le site protégé par le Conservatoire de l'espace littoral, Natura 2000. L'étang de Méjean appartenant au complexe des étangs palavasiens permet d'approcher les roselières, les marais, les sansouïres et étang constituant une mosaïque paysagère où viennent se réfugier les flamants roses.
Le parking est obligatoire, avenue de Méjean, 600m avant la Maison de la nature.

12h00 : le deuxième pour un pique-nique tiré du sac près de la salle jouxtant l’église St-Bernard au 279, rue des Volques,

14h00 : le troisième rendez-vous est consacré à la visite de l'Église St Bernard et St-Laurent du XIIème siècle.

 Même en cas de pluie, les rendez-vous seront maintenus et un programme de substitution prévu.

Contact : 06 70 17 24 38

Autour du Salagou

Dominé par des monts et des plateaux culminant à 300 m à l'est, 407 m à l'ouest et 535 m pour le Mont Liausson au Sud, LE LAC DU SALAGOU est un lac de retenue du barrage du Salagou.

vidéo de Valérie Campion


Son niveau d'eau est à 139 m d'altitude, sa surface est d'environ 700 hectares, sa profondeur d'environ 50 mètres.

Sa palette : bleu du lac, ocre des ruffes, jaune des genêts, vert des forêts, Ses domaines d'intérêt sont :

• la géologie 
• la baignade et les sports nautiques 
• les randonnées pédestres ou à VTT

The Lac de Salagou is a lake formed by the Salagou dam.

Its water level is at 139m altitude, its surface is about 700 hectares, its depth around 50m.

It is overlooked by peaks and plateaux reaching 300m to the east, 407m to the west and by Mont Liausson at 535m high to the south.

Its colour palette: the blue of the lake, the ochre of the rocks, the yellow of the broom, and the green of the forests

Its features of interest are : geology bathing & water sports hiking & mountain biking

AUX PORTES DU SALAGOU

LIAUSSON : La commune est bâtie sur de la Ruffe près du lac du Salagou et se situe entre Octon et Clermont l'Hérault.
Le village date du Moyen Âge, on retrouve des traces écrites remontant au XIIIe siècle. Son étymologie serait gallo-romaine.

SALASC : A quelques kilomètres du lac du Salagou, Salasc village fleuri ** est surnommé « le village de l'eau » à cause de nombreuses sources qui donnent une nature verdoyante toute l'année. 
La commune bordée par le Salagou se situe à égale distance de Clermont l’Hérault, Lodève et Bédarieux.
L’origine du village de Salasc est très ancienne. Des fouilles archéologiques ont mis à jour des vestiges de la période néolithique ainsi qu’un site gallo-romain. 
Salasc était sous la juridiction de l’évêque de Lodève partagée avec le comte de Clermont-de-Lodève, Guilhem depuis le XIIIème siècle. Ceci dura jusqu’au XVIIIème siècle. La place est bordée au sud par une grande maison du XVIIème siècle, l’ancienne maison seigneuriale.
La fontaine au centre de la place a été construite dans la première moitié du XIXème siècle. 
L’ancien presbytère date du milieu du XVIIème siècle. Les mûriers sont des vestiges d’une petite industrie de vers à soie. La partie la plus ancienne du village se situe autour de son église Saint-Géniès. Autour d’elle, une petite enceinte fortifiée construite à la fin du XIIIème siècle, Les béals : C’est un mot d’origine latine qui signifie canal. Le béal est un petit canal d’irrigation servant à alimenter les jardins potagers, les vergers, les vignes et les champs. Ces béals sont organisés en réseau. Il y avait des règlements stricts quant à l’utilisation des béals afin que tout le monde puisse bénéficier d’eaux pour arroser. Un chemin de randonnée « le sentiers des béals » permet de découvrir cette tradition ancestrale d’irrigation des terres.

VILLENEUVETTE : ancien "village usine", cette cité drapière créée en 1670 par Pierre Baille, riche marchand drapier de Clermont l'Hérault, fut soutenu financièrement par Colbert qui en fit l'un des plus grande Manufacture Royale du Languedoc-Roussillon. 
Le tissu de Villeneuvette a été utilisé dans les uniformes des armées de Louis XIV et des draps. La production a perduré jusqu'en 1955. Son patrimoine bâti, aujourd'hui envahi de végétation, possède un charme authentique qui témoigne avec discrétion et mystère, d'un passé où l'activité y fût intense et la vie fourmillante. 
A la découverte de Villeneuvette Le village est piéton (sauf résidents). L'entrée se fait par une porte en pierre au-dessus de laquelle les mots "Manufacture Royale", étaient gravés, puis remplacés par "Honneur au travail ». 
Le village est construit autour de la rue principale Rue Colbert, dans un plan de grille. À l'exception de quelques «Maisons de Maître », les habitations sont très semblables de taille et d' apparence avec des volets verts typiques de la région Languedoc Roussillon. 
L' église construite au 18ème siècle a d'intéressantes peintures de Jacques Pauthe. * Les rues pavées, les fontaines et de nombreux arbustes ajoutent à l'attrait du village. * Jacques Frédéric Antoine Pauthe est un peintre français né en 1809 à Castres, mort en 1889 à Perpignan. Artiste en peinture murale et religieuse, il a réalisé de nombreuses oeuvres dans le Tarn, l' Hérault, le Roussillon. Il a d'abord copié des toiles de grands maîtres avant de définir son propre style en s'inspirant des maîtres de l'école française (XVIIe - XVIIIe). Il s'agit sans doute d'un des plus prolifiques artistes religieux du XIXe. Mgr de la Tour d' Auvergne, évêque de Bourges lui fit obtenir la croix de l'ordre de Saint Sylvestre par le pape Pie IX pour services rendus à l' Eglise.

OCTON : Le village est situé à 198 mètres d'altitude, sur les bords du lac du Salagou. Le paysage est marqué par un sol de roches rouges (les ruffes) et par des collines qui sont d'anciennes coulées de lave. 
La chapelle Notre Dame de Roubignac Le premier sanctuaire a dû être bâti sous la domination wisigothique. St. Fulcran, évêque de Lodève, a assuré sa reconstruction au Xème siècle, Le bâtiment actuel, entièrement voûté, date du XIIème siècle.
Depuis 1954, elle est classée Monuments Historiques. Le château de Lauzières (édifice privé) Il appartenait à la famille des Lauzières. 
Au XIIIème siècle, il était doté d’une enceinte fortifiée, d’un chemin de ronde... disparus maintenant. Transformé à la fin du XVème siècle, puis délaissé, il sera vendu en 1650.

Naissance exceptionnelle de bébés guépards à Montpellier

Ce vendredi 22 juin 2018,  trois bébés guépards, après 91 jours de gestation, ont effectué leur première sortie dans leur enclos devant le public.

Cette naissance vient conforter les efforts effectués par la Ville de Montpellier avec l’aménagement d’un véritable centre de reproduction de guépards. Tout juste adaptés à leur nouvel environnement, ils viennent d’intégrer leur enclos au sein du parc zoologique de Montpellier. L’arrivée de guépards supplémentaires, en provenance de divers zoos européens, s’est déroulée progressivement entre les mois d’octobre et d’avril 2017, permettant l’augmentation de la population de 2 à 8 guépards adultes.

Les deux petites femelles et un mâle sont nés le 14 mai dernier, vers 3h du matin. Sanné, la maman, est originaire d'un zoo aux Pays-Bas ; Twist, le papa, vient du Safari de Peaugres en Ardèche. Après plusieurs échecs depuis 2016, cette triple naissance est une victoire pour les équipes vétérinaires.

Fauna Garriga avec Jonathan Lhoir en Pic Saint-Loup

Dimanche 13 mai 2018, balade et conférence sur la petite faune.

Photographe professionnel, diplômé en sylviculture et environnement, Jonathan Lhoir découvre en 2005 le monde de la photographie animalière et de nature. Il continue de développer cette passion dévorante pour l'image et parcourt les environs afin d'immortaliser la faune et la flore par le biais de la photographie. Conférencier, membre de jury, exposant, auteur de divers ouvrages, ses photographies sont primées et publiées à travers l’Europe.

Cette sortie en garrigue organisée par l’Association Sports-Loisirs-Convivialité de Viols-En-Laval sera suivie d'un pique-nique tiré du sac et d’une conférence avec dédicace. 

Mimétiques ou extravagants, de nombreux insectes, amphibiens, reptiles ou encore arachnides  évoluent paisiblement à l'abri des regards dans ce biotope. 
Cette balade a pour but de mettre en lumière quelques-unes des espèces emblématiques de cet habitat et de vous les faire découvrir sous un angle plus artistique qu'illustratif.

18H : rendez-vous au parking du Mas de Roussières et balade à proximité

19H30  : pique-nique tiré du sac avec buvette de l’association

20H : conférence à la Salle Bernard Dimey (et dédicace).

Montpellier Historique

L’application des monuments historiques de Montpellier !

Vous aimez vous promener en ville, flâner dans les rues pleines de charmes de notre ville...
Envie d’en savoir plus sur un monument, un hôtel particulier, une folie Montpelliéraine, sans attendre de rentrer chez vous ?
Grâce à l’application Montpellier Historique, c’est possible !
Avec Montpellier Historique vous pouvez :

  • Situer l’ensemble des monuments sur une carte.
  • Consulter les monuments les plus proches de vous
  • Découvrir la position d’un monument grâce à la réalité augmentée
  • Connaître l’histoire du monument qui vous intéresse
  • En savoir plus grâce aux galeries photo et aux liens vers Wikipedia et la base Mérimée.
    Application développée à partir des Données Publiques ouvertes (OPENDATA) par la ville de Montpellier et soutenue dans le cadre de Montpellier-Innovation.

Les fiches ont été complétées en partenariat avec la faculté Paul Valéry (UM3).

Les contenus sont enrichis grâce à la base Mérimée et Wikipédia.

Montpellier Historique
Voir la réutilisation

Abbaye de Valmagne : saison ouverte le 15 Avril

NOUVEAU A VALMAGNE :

A Villleveyrac, la saison est ouverte à partir du 15 Avril 2018 et jusqu’au 30 Septembre.

Visite de l’Abbaye du Mardi au Dimanche de 10h à 19h et les Lundis d’été (en Juillet, Août et septembre)

Ouverture de l’Auberge Restaurant -Vigneron tous les midis (sauf les lundis). 

 visite 04.67.78.47.32

LE RESTAURANT VIGNERON est ouvert les midis du samedi 31 Mars,
dimanche 1er et lundi 2 Avril.
Réservation conseillée au 04.67.78.13.64
 
valoCapture

HORAIRE D’OUVERTURE 2018

En saison du 15 Avril au 30 Septembre :
Visites de l’abbaye du Mardi au Dimanche de 10 à 19h, fermé les lundis
(sauf les lundis d’été de Juillet, Août, Septembre)
L'Auberge-Restaurant est ouvert tous les midis (sauf le lundi) et les jeudis soirs culturels et les vendredis de l’été pour soirées tapas. Et toute l’année pour les groupes 7j/7j sur réservation.

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon