Jumping des Pyramides, la 11e édition

Du 20 au 23 septembre 2018, se tiendra le 11e Concours national hippique pour les 50 ans de  La Grande Motte.

Passionnés ou amateurs de courses hippiques, venez assister à l’événement phare de la fin de saison dans la station, le Jumping des Pyramides qui se déroulera du jeudi 20 au dimanche 23 septembre au "centre hippique La Grande Motte Pyramide."

De nombreux chevaux et cavaliers sont attendus pour ce Concours National de Sauts d'Obstacles, une compétition sur 4 jours. Cet évènement attire des cavaliers de toute la région et de plus loin encore. Chaque année, le spectacle attire 3 à 4 000 personnes.

C’est un championnat d'équitation professionnel, venez-les admirez !

Festival 100% classique à La Grande Motte

Petit festival deviendra grand, car ce n'est que la 4e édition du tout jeune Festival de musique 100% classique à La Grande Motte.

Du 18 au 22 septembre 2018, une programmation qui s’inscrit dans le cadre de deux évènements exceptionnels : le 50ème anniversaire de la ville balnéaire et la quinzaine Franco-allemande en Occitanie.  

Que ce soit au Palais des Congrès Jean Balladur ou à l'église Saint-Augustin, ce sont 5 soirées à 20h30 dédiées au répertoire instrumental de la musique savante : 

Billetterie ouverte au : http://www.lagrandemotte.com/boutique_spectacles/ 

« Bas-reliefs déclinaisons » de Joséphine Chévry

Du 11 septembre au 4 octobre 2018
A la capitainerie de La Grande Motte

A l’Espace Michèle Goalard et dans le cadre des 50 ans de La Grande Motte, l’artiste attisera nos sens avec des œuvres inspirées de la station balnéaire héraultaise, de son environnement, qui retraceront ses premiers pas sur ce territoire ensablé, muse de sa création artistique.

Lauréate du premier Grand Prix de Rome de sculpture, Joséphine Chevry est fascinée par le béton avec lequel elle réalise des ouvrages de grandes dimensions dès ses débuts. A l’époque de la construction de La Grande Motte, Jean Balladur demande à l’artiste de réaliser des sculptures « à valeur d’usage » sur la plage du Point Zéro. Cette expérience fut le point de départ de sa carrière artistique.

Aujourd’hui, 50 ans après, Joséphine Chevry revient avec une exposition qui met à l’honneur les éléments naturels propres à La Grande Motte.
Visites guidées autour des oeuvres de l ‘artiste :

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Tél. 04 67 29 02 81

De 10h00 à 12h30 et  de 14h00 à 18h00  fermé le Lundi

Vernissage samedi 15 septembre à 18h.

 

Et pour participer aux Journées européennes du Patrimoine à La Grande Motte ! 

Balade – Samedi 15 septembre – 15h – Accès libre

“A la découverte des sculptures de Joséphine Chevry” avec l’association Nature et Patrimoine Grande Motte
2 h de visite guidée, départ Place Diana devant le manège Carrousel

La Grande Motte Cité des Sables – Samedi 15 septembre : 10h-12h / Dimanche 16 : 15h-17h

La Grande Motte, cité des sables, raconte le projet fou d’un architecte humaniste et philosophe : Jean Balladur. Partez à la découverte d’une architecture audacieuse et visionnaire ! Vous vous demandez pourquoi l’utilisation du béton à La Grande Motte ou encore d’où vient cette forme pyramidale des bâtiments ?

Laissez-vous guider à l’ombre des pins, de La Grande Pyramide à l’Église Saint Augustin en passant par le labyrinthe initiatique de la place des trois pouvoirs… Vous découvrirez toute la force et la symbolique d’un des sites phares de l’architecture balnéaire moderne.

Départ devant l’Office de Tourisme
Inscription obligatoire au 04 67 56 42 00

Le grand nettoyage pour la planète à La Grande Motte

Tout au long de la journée mondiale du nettoyage consacrée au ramassage des déchets dans les cours d'eau et sur le littoral, les associations se mobilisent  le 15 septembre pour préserver la nature.

A la Grande Motte, comme dans l'Hérault avec une quinzaine d'initiatives signalées, la plage du Grand Travers fera l'objet de toutes les attentions. C’est la mission du World Cleanup Day qui, en France, souhaite mobiliser plus de trois millions de personnes.


Au Grand Travers, côté La Grande Motte, contacter Marie-Laure : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Côté Carnon, deux possibilités :

- place Cassan, contacter Jerry : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au  06 18 20 28 98

- ou rendez-vous rue Samuel Bassaget en vous adressant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 06 61 99 41 70

Pour créer ou rejoindre un événement, il suffit de se rendre sur le site de https://worldcleanupday.fr/

Le littoral héraultais vivant mais fragile

Les 100 km de la côte héraultaise sont parmi les mieux sauvegardés de la Méditerranée : les deux tiers sont vierges de toute construction. Ces territoires naturels ont pratiquement tous été acquis par le Conservatoire du Littoral et des Espaces Lacustres.

Outer Banks Beach at Sunrise from the Sand Dunes

Attention fragile !

Le Conservatoire du littoral est un établissement public à caractère administratif dépendant du Ministère chargé de la protection de la nature, créé par la loi du 10 juillet 1975. Sa mission : acheter des terrains pour les sauvegarder et les restaurer en association avec les collectivités locales.

Les sites qu'il acquiert sont ouverts au public et ne peuvent être revendus. L'action du Conservatoire est essentielle pour assurer sur le long terme la sauvegarde de l'espace littoral, le respect des sites naturels et l'équilibre écologique. 

Depuis 30 ans, ce littoral, autrefois peu fréquenté par les hommes à cause des moustiques et des inondations, a été très aménagé. Des villes s'y sont développées rapidement, des voies de communication y ont été tracées, des aménagements touristiques y ont été créés. Malgré cette très forte transformation du paysage, la nature tient encore sa place. Les milieux naturels variés et profondément originaux se maintiennent. Ils font maintenant l'objet de mesures de protection et sont considérés comme des zones de grand intérêt paysager ou biologique, indispensables au développement équilibré de toute cette région.  

Les dunes, un écosystème riche et fragile…

Les dunes côtières font partie des paysages les plus changeants au monde, du fait de la dynamique constante du sable et de l'eau. Jour après jour, de nouvelles petites dunes mobiles se forment, alternant avec des vallées, des lacs, des landes de bruyère, des garrigues et des forêts. Dans l'Hérault, ces dunes protègent souvent une lagune ou un étang. Les systèmes côtiers humides forment des sites naturels très riches, mais également très fragiles.

La très forte érosion d'origine marine constitue le mal principal dont souffrent nos plages. Mais au cours des dernières décennies, l'intensification de la fréquentation humaine a également contribué à la déstabilisation de certains espaces littoraux fragiles. L'intervention de l'homme est donc nécessaire pour préserver cet écosystème particulier.

COMMENT PROTÉGER LES DUNES ?

La réhabilitation des dunes passe par la mise en place de ganivelles, palissades de châtaignier qui font obstacle au vent. Elles permettent de reconstituer rapidement un relief dunaire, que l'on stabilise ensuite en y installant une végétation adéquate.

Ces aménagements ont également pour objectifs la canalisation des promeneurs et la protection du milieu dunaire par la soustraction de la végétation au piétinement.

Les dessertes des plages Petit et Grand Travers (ligne 106) - La Grande Motte (ligne 162) jusqu'au 2 septembre 2018

ET VOUS, QUE POUVEZ-VOUS FAIRE ?

  • Préservez l'oyat, plante qui fixe les dunes.

L'oyat est une plante herbacée qui se développe essentiellement dans le sable. Ses longues racines s'étendent et s'ancrent à plusieurs mètres de profondeur, permettant ainsi de stabiliser les dunes.

Il faut donc éviter de les piétiner et de les arracher. Ne sortez pas des sentiers. En marchant sur les dunes, vous accentuez leur érosion naturelle. Vous risquez également de piétiner les oyats.

  • Respectez les ganivelles.
  • Laissez la plage propre.

Les déchets - sacs et bouteilles en plastique, canettes, papier aluminium - se dégradent très lentement dans la nature. Ainsi, une canette en métal jetée en une seconde mettra 10 ans à se décomposer.

L'utilisation de ce patrimoine naturel nécessite de sérieuses précautions car le littoral et une zone particulièrement fragile. Nous vous conseillons donc de vous diriger vers les Maisons de la Nature qui proposent des circuits, des sentiers, de nombreuses activités et des visites guidées respectueuses de l'environnement.

Les tortues marines avec le CESTMed

Depuis 15 ans, le CESTMed fonctionne avec pour seul objectif de participer à la sauvegarde des tortues marines de la Méditerranée. Chaque année, le Centre d'Etude et de Sauvegarde des Tortues marines de Méditerranée récupère une soixantaine d'animaux blessés, victimes d'échouage ou capturés dans les filets de pêcheurs.

Les tortues recueillies sont placées dans des bassins individuels le temps des soins et du repos nécessaire. Les bénévoles prennent soin des animaux en les nourrissant et en assurant leur traitement au quotidien.

Une fois soignés, les animaux sont placés dans le centre de réhabilitation en semi-liberté où ils peuvent nager et recommencer à se nourrir d'eux mêmes. Cette courte phase représente la dernière étape avant de les relâcher en mer.

Le CESTMed est une association qui fonctionne principalement grâce aux nombreux adhérents et bénévoles qui se relaient quotidiennement pour assurer le bon fonctionnement du centre de soins. 

Prochaine journée découverte- visite près du centre de réhabilitation : samedi 8 septembre 2018 à La Grande Motte (Hérault)

Un soigneur vous expliquera les menaces qui pèsent sur les tortues marines, les actions du CESTMed pour les protéger et toutes sortes d’anecdotes sur leur mode de vie. Les tortues en convalescence seront observables dans le bassin de réhabilitation en fonction de leurs besoins en air. 

Description

La visite auprès des soigneurs se déroule à côté du centre de réhabilitation où les tortues séjournent en semi-liberté, elles sont donc observables seulement quand elles remontent à la surface.

Pour aider à financer " Sauver les tortues marines " http://www.cestmed.org/blog/2018/04/22/bassin-de-reacclimatation-en-service/

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 06 24 47 51 55

Visite Officielle dans le cadre des 50 ans de La Grande Motte

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères s'est rendu à la Grande-Motte ce jeudi 2 août 2018.

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Le secrétaire d’État en charge du tourisme était ce jeudi à la station balnéaire héraultaise pour présenter un premier bilan de la saison touristique.

Dans la matinée, Jean-Baptiste Lemoyne s'est rendu au village club "Cap' Vacances" de la Grande-Motte, une entreprise touristique à statut associatif qui promeut notamment la mixité sociale, le départ en vacances du plus grand nombre et la création d'emploi. Le déplacement du secrétaire d’Etat s’est poursuivi par un déjeuner de travail en présence des maires des villes du littoral méditerranéen qui ont répondu à l’invitation de Stéphan Rossignol. Cette rencontre a permis un échange concret entre le secrétaire d’Etat et les responsables municipaux.

Le secrétaire d’État a continué sa visite de la commune en déambulant dans les étals du marché ; l'occasion d'aller à la rencontre des producteurs locaux et de déguster des produits frais de saison.

A travers trois expositions-photos consacrées  aux 50 ans de la Grande-Motte, il a suivi la création et l'évolution de la station balnéaire.

La journée s'est poursuivie par une discussion organisée en mairie, avec des représentants de l'industrie touristique pour aborder les enjeux économiques et touristiques sur le secteur.

A la suite de cette réunion, le secrétaire d’État s'est prêté à un micro tendu en présence de journalistes, abordant les thèmes de l’attractivité touristique en France et l'engagement de la Grande-Motte en termes de réhabilitation et développement.

Avant de repartir, Jean-Baptiste Lemoyne a conclu sa venue par une visite du poste de secours CRS "Rose des Sables".

Réouverture de l’espace aquatique du Grand Bleu

Très attendu depuis le 14 juillet dernier, l'espace Grand Bleu à La Grande Motte rouvre le lundi 30 juillet 2018 à 10h.

La réouverture de l’espace aquatique du Grand Bleu, à La Grande Motte, qui devait avoir lieu le samedi 14 juillet, a été retardée de quelques jours pour des raisons techniques.

L’agglo du Pays de l’Or, comprend l’attente générée autour de cette réouverture et remercie les visiteurs pour leur patience.

Parmi les nouveautés, à l'extérieur une nouvelle entrée, des plages de bois, des clôtures en bois ajouré délimiteront la zone pique-nique, le toboggan et le bassin à vagues. A l'intérieur, les bassins seront étanchéifiés avec un traitement de l'eau modernisé et les parois extérieures seront remplacées par des baies vitrées.

Mission Racine : les 50 ans de La Grande Motte

Jusqu'au 31 août 2018, l'exposition photographique du Montpelliérain  O’Sughrue retrace la réalisation de la station depuis les premiers terrassements jusqu'à l'implantation des pyramides

L'exposition en cours à la Capitainerie de La Grande Motte présente les premières étapes d’aménagement et de construction de la station balnéaire de 1965 à 2013.

De la naissance au développement de La Grande Motte

 Ce photographe montpelliérain, spécialisé en photos aériennes, a été recruté en février 1965 pour suivre les premiers travaux de la Mission Racine. Il est un témoin historique de la création des stations nouvelles du littoral languedocien.


les deux premières pyramides de la grande Motte en 1968 © Claude O’Sughrue

Dès 1968, deux bâtiments dessinés par l’architecte en chef Jean Balladur étaient inaugurés. Le chantier si controversé à l'origine fut porté par la présidence du haut fonctionnaire français Pierre Racine (1909- 2011) concernant la mission interministérielle dite « Mission Racine » depuis les tout premiers coups de pelleteuse du dragage dédiés au futur port de plaisance.
La Grande Motte qui compte aujourd’hui près de 8000 habitants est devenue, en 1974, la 343e commune du département de l’Hérault. La mission « impossible » sur le littoral languedocien est devenue une réalité.

« Mission Racine : Les Origines de La Grande Motte » Photographies de Claude O’Sughrue
10h à 13h et 15h à 19h – FERME LE LUNDI
Espace Michèle Golard

Carole Delga à la Grande-Motte à l'occasion du 50e anniversaire de la station

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, se rendra à la Grande-Motte jeudi 12 juillet à l'occasion du 50ème anniversaire de la cité. Elle participera au premier Comité des financeurs du projet Ville-Port de la Grande-Motte et présentera le « Grand Site Occitanie / Sud de France La Grande Motte » avec Stéphan Rossignol, maire de la Grande-Motte.

OCCICapture

Elle assistera enfin au concert de la Garde républicaine dans le cadre du Festival Radio France Occitanie Montpellier.

 « Il y a 50 ans, l'architecte français Jean Balladur créait la ville-station de la Grande-Motte, dans le cadre de la mission Racine. Aujourd'hui, cette station balnéaire, son port de plaisance et ses entreprises emblématiques du secteur nautique, sont un véritable atout pour l'Occitanie. Désormais « Grand Site Occitanie / Sud de France », le label régional reconnait La Grande-Motte comme destination touristique à part entière, les valeurs patrimoniales et culturelles uniques de cette station balnéaire incontournable de la Méditerranée. La Grande Motte s'investit et investit pour le futur, notamment à travers son projet de Ville-Port particulièrement ambitieux, que la Région soutient fortement, via le Plan Littoral 21. La Grande-Motte va devenir un site de référence internationale en matière de plaisance et de nautisme durable», souligne Carole Delga. 

Programme prévisionnel - Jeudi 12 juillet

 17h : Installation du premier Comité des Financeurs du projet Ville-Port (Plan Littoral 21)
Mairie de la Grande Motte
 
18h30 : Présentation du « Grand Site Occitanie / Sud de France La Grande Motte »
Office du tourisme de la Grande Motte - 55 Rue du Port
 
21h30 : Discours de Stéphan Rossignol, maire de la Grande-Motte, de Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l'Hérault, de Carole Delga et de Pascal Mailhos, Préfet de région 
Place de la mairie
 
22h : Concert de la Garde républicaine - Festival Radio France Occitanie Montpellier.