Alain Hoffmann, nouveau directeur de la Faculté des sciences

Le Conseil d’Administration de la Faculté des sciences de l’Université de Montpellier s’est réuni le mercredi 22 février afin de procéder à l’élection de son nouveau directeur. Alain Hoffmann a été élu à la majorité des voix.

30 voix sur 35
Professeur des universités, Alain Hoffmann enseigne au sein du département Electronique Electrotechnique Automatique (EEA) et effectue ses travaux de recherche à l’Institut d’Electronique et des Systèmes (IES). Actuellement directeur adjoint de la faculté, il a obtenu 30 voix sur 35 (5 votes blancs). Il succède à Adam A. Ali, docteur es-sciences, actuel administrateur provisoire de la faculté et à Gilles Halbout, précédent directeur de la FDS, qui a été récemment élu à la Présidence de la COMUE.
Alain Hoffmann prendra ses fonctions le 7 mars 2017.

 

La Faculté des sciences de l’UM

La Faculté des sciences est une des composantes de l’Université de Montpellier (l’UM comprend 8 facultés, 6 instituts et 2 écoles).
Elle accueille près de 8 200 étudiants chaque année. Son offre de formation couvre tous les domaines scientifiques, des sciences fondamentales aux sciences appliquées : mathématiques, informatique, mécanique, électronique, physique, chimie, sciences de la terre, biologie, écologie ...
Elle s'appuie sur les compétences des laboratoires de recherche de l'Université de Montpellier et plus particulièrement sur ceux qui sont rattachés à la Faculté des sciences, en lien avec les autres universités françaises et étrangères, les collectivités territoriales et les grands organismes nationaux de recherche.

 

L'université de Montpellier ouvre ses portes

Sitôt le site Admission Bac ouvert et à l'approche des épreuves du Bac, les journées portes ouvertes des écoles et des universités se multiplient. Samedi 4 mars, les campus de l'université de Montpellier offrent aux étudiants l'occasion de visiter les établissements sur des horaires différents toute la journée.

Pour les lycéens, les futurs bacheliers et les parents, il s’agit de prendre la température des campus, et de découvrir le monde universitaire. Une réalité parfois méconnue…

L’université, c’est un univers à part entière. Avec beaucoup de composantes : des facultés, des écoles, des instituts… L’Université de Montpellier compte 45 000 étudiants, 4 600 personnels (enseignants, chercheurs, personnels administratifs), et propose 600 diplômes.

Une journée portes ouvertes est donc l’occasion de tester certaines idées reçues et autres a priori. Un petit aperçu ?

  • Des diplômes, mais pas d’emploi ? Faux. A l’UM, les taux d’insertion professionnelle sont bons : plus de 90% pour les Licence Pro et les Master.
  • Des études longues ? Pas toujours ! Il existe de nombreux parcours de formation. Vous pouvez, par exemple, intégrer un IUT (institut universitaire de technologie), ou bien préparer une licence pro.
  • La fac, c’est facile ? Pas forcément : moins d’heures de cours, mais le temps de travail personnel à fournir est important.

Bref, un rendez-vous à ne pas manquer pour :

  • rencontrer étudiants, enseignants, chercheurs, conseillers d’orientation, tuteurs…
  • visiter les campus de l’université
  • poser vos questions aux interlocuteurs du CROUS (restauration, logement, culture, loisirs…)
  • assister à des expériences et à des manipulations scientifiques.

Pour en savoir plus : Journée portes ouvertes de l'Université de Montpellier - les sites 

Ecole d'ingénieurs Polytech

Rénovation du centre Polygone

 


Projet de rénovation du centre commercial Polygone

Mardi 21 février 2017, à l’hôtel de ville de Montpellier, les détails de la rénovation du Polygone ont été rendus publics par le maire Monsieur Philippe Saurel, l’architecte Monsieur Jean-Paul Viguier et le président de la SNC le Polygone, Monsieur Henri Chambon.
Ce centre commercial de 45000 m² situé près de la place de la Comédie et datant de 1975 est le plus ancien de France. Montpellier se devait enfin de renouveler et moderniser ce quartier.

Les travaux
18 à 24 mois de travaux seront nécessaires et seront réalisés la nuit afin de permettre au centre commercial actuel de continuer à fonctionner. Ils devraient débuter au début de l'année 2018 et s’achever en octobre 2019.
Le permis de construire a été déposé et le coût des travaux s'élève à 50 M€. La ville participe à hauteur de 2 M€ et le maire rappelle et précise que les Montpelliérains ne verront pas pour autant leurs impôts augmenter.
L’architecte français du projet Jean-Paul Viguier est connu, entre autres, pour certaines célèbres réalisations comme, notamment, le pôle de loisirs et de commerces des «Confluences» à Lyon, ou la tour Majunga dans le quartier de La Défense à Paris.


Nouvelle vie
L'isolat actuel va laisser place à une rue commerciale urbaine.Ce lien entre la place de la Comédie et le quartier Antigone et qui, chaque jour, est traversé par 30000 personnes, sera une agréable promenade presque à ciel ouvert avec des arbres, des plantes, des terrasses, donc un vrai lieu de vie, d'échanges et de convivialité. « Ce projet s’inscrit pleinement dans le plan de rénovation du centre-ville, explique Philippe Saurel, maire de Montpellier. Nous avons défini un périmètre d’étude qui correspond au territoire de l’évolution commerciale de Montpellier. Cette zone de chalandise traverse tout le centre-ville depuis le parvis du Peyrou, à l’ouest, jusqu’à l’hôtel de région, à l’est. Le Polygone y occupe une position charnière, entre la Comédie et Antigone, entre l’ancienne et la nouvelle ville. »

Association Ciel, Eau, Nature
Telle est l’ambition de ce projet qui, dans sa conception, associera ces 3 éléments représentatifs de notre belle région.
Posée sur une fine charpente métallique, la nouvelle toiture se composera d’une verrière de 140 mètres de long sur 18m de large, constituée de coussins transparents en éthylène tétrafluoroéthylène, traversés de lignes blanches sérigraphiées. La hauteur « sous plafond » sera doublée, soit 7 mètres au total. Toutes les précautions ont été prises pour assurer un confort maximum en particulier en période estivale : possibilité de créer un courant d’air naturel en ouvrant les tympans verticaux et, à l’intérieur, des voiles blanches ombrageront ce lieu rappelant que la cité occitane ne se situe qu’à 10km de la mer. Grace à cette immense verrière la lumière envahira ce nouveau centre sur 3 niveaux.
Un mur végétal vertical sur la façade d’accueil transparente, des parvis végétalisés et, à l’intérieur de nombreux plantes et arbres principalement méditerranéens agrémenteront tout cet ensemble.
Les matériaux utilisés: bois, sable et pierre de Castries apporteront des tonalités chaudes et douces

Avenir
Cette énorme réalisation est sans doute la première étape des grands travaux ambitionnés par Socri et dont l’objectif est de doubler la surface du Polygone dans les 5 à 6 ans à venir afin d’atteindre une superficie de 90000m2.

M.T.NEGRE

Réunion au Gazette Café avec le groupe "Habitons Autrement"

Mardi 28 février 2017 à 14h au Gazette café , 6 rue Levat à Montpellier

Le groupe " Habitons Autrement " de l’association « éCOhabitons! » a le plaisir de vous inviter à l’atelier débat sur le thème :
Quels habitats alternatifs dans l’avancée en âge ?
Il sera animé par Annie Leroux et Marylène Briand de l'association Hal’âge.

Cette association nationale promeut dans une dynamique citoyenne l’habitat participatif et solidaire comme un choix viable pour la vieillesse.

www.halage.info
www.eco-habitons.org
email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Sessad pour enfants en bas âge inauguré à Montpellier

Le nouveau Sessad (Service d'Education Spéciale et de Soins à Domicile) spécialisé dans le développement de l'enfant avec risque d'autisme a été inauguré ce lundi 20 février 2017, quartier de la Mosson à Montpellier (34) en présence de la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées Ségolène Neuville.
Il dispose de onze places et prendra en charge les enfants pas encore diagnostiqués autistes, de 12 à 48 mois. Une équipe de professionnels prendra en charge les enfants, selon des méthodes comportementales.

Lancement des dix ans du musée Fabre en fête du 24 au 26 février 2017

A la veille des festivités qui marqueront à jamais les dix ans du musée Fabre après sa rénovation, Montpellier qui ouvre grand les portes de son musée régional au public a reçu la presse dans le cadre historique et prestigieux de la salle des Griffons. Un signe fort qui fait appel au 2 décembre 1828, lorsque François-Xavier Fabre inaugura le musée dans cette même salle, proche de ses appartements, en accrochant des tableaux venus d'italie du sol au plafond. L'événement avait fait grand bruit à l'époque et pourtant le musée se résumait à une seule salle, celle des Griffons.

Des artistes régionaux présents

Pour fêter cet anniversaire, Claude Vialla, Vincent Bioulès qui évoquera le peintre Poussin dans la salle Courbet du musée, Daniel Dezeuze qui fut leur professeur, François Rouan, dont l'exposition " Tressages" est en cours au musée Fabre et d'autres peintres qui y sont attachés, ont répondu à l'appel et rencontreront le public pendant ces trois journées.  Au côté de Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, et de Michel Hilaire, Directeur du musée Fabre, Conservateur général du patrimoine, Bernard TRAVIER, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué à la culture fait le constat suivant :  "Depuis sa rénovation, le musée Fabre est un lieu de transversalité où les codes ont été cassés. Peinture, dessin et sculpture y sont fortement représentés mais pas seulement. Musiciens et acteurs au gré des performances interviennent régulièrement. Ainsi depuis 2007, le musée en dix ans a effectué une mue complète."

 Un week-end festif totalement gratuit

Sollicitant tout le personnel du musée, les services municipaux et l'association des "Amis du Musée Fabre" eux aussi sur le pont, la ville de Montpellier et sa métropole a souhaité avec raison solliciter les compagnies de danse, la faculté de lettres de Montpellier, les musiciens, les conférenciers de la région pour offrir à ses visiteurs un parcours diversifié dans l'histoire de l'art du XIVe siècle à nos jours. Une occasion unique d'apprécier les acquisitions récentes du musée grâce aux dons réguliers des artistes peintres comme ceux de la famille Sarthou-Sutton, ceux de Pierre Soulages ou les restaurations des tableaux présentés, marqués de stickers de couleur rose ou jaune pour renseigner le public sur le travail des équipes.

Un beau dynamisme

Les expositions temporaires d'envergure inernationale - le musée Fabre est membre de réeau FRAME (French American Museum Exchanfe) - ont marqué la décennie. Après l'impressionnisme de France et d'Amérique,  la rétrospective François-Xavier Fabre, l'exposition-événement Courbet, à laquelle ont succédé Mucha, Raoux, Signac Houdon, Sénufo et plus récemment Redon en 2011, Caravage et le caravagisme européen en 2012, Diderot en 2013, l'âge d'or de la peinture à Naples en 2015 et Frédéric Bazille dont les œuvres ont été prêtées au musée d'Orsay en 2017, près de 300 000 visiteurs ont fréquenté le musée Fabre chaque année.

La prochaine exposition de l'année 2017 - du 1er juillet au 5 novembre - mettra à l'honneur deux artistes du XXe siècle, Francis Bacon et Bruce Naunan à travers une soixantaine d'œuvres, dans le cadre des 40 ans du Centre Pompidou et des dix ans du musée Fabre. Et pour aller plus loin dans la recherche de l'excellence, Montpellier Méditerranée Métropole a prévu une exposition Picasso en 2018 qui mettra les dates clés de son parcours, de la période rose aux années 70, en rassemblant les tableaux des musées méditerranéens de Nice à Aix-en-provence, en passant par les prêts des musées de Céret et de Marseille. 

Pour célébrer cet anniversaire, l’ensemble des équipes du musée et leurs partenaires se mobilisent du vendredi 24 au dimanche 26 février pour offrir un week-end festif au public, avec de nombreuses animations entièrement gratuites (visites guidées, danse, musique, projections).

 

Ouverture d’une nouvelle voie d’accès au parking Saint Roch

Le 21 février prochain, une voie aménagée de façon provisoire permettra aux usagers de relier le boulevard Vieussens au parking St Roch dans les deux sens.

Réalisée dans le cadre de la concession Nouveau St Roch par la SERM pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole et de la Ville de Montpellier, cette nouvelle voie, qui emprunte le tracé de la future rue définitive, permet une amélioration de la circulation depuis le sud-est de Montpellier en évitant le carrefour Maurin / Vieussens Ligne 3 du tram.
Les accès actuels depuis la rue Catalan et depuis le pont de Sète ne sont pas modifiés.

Sport solidaire avec EnvoLez-vous

2e édition de la course solidaire
Manifestation sportive le long du Lez
Samedi 25 février 2017 à 14h30

Ce sera la 2e édition d'une manifestation de course à pied réunissant deux associations qui partagent les mêmes valeurs de convivialité et de solidarité. En effet, le MARC - Montpellier Athlétic Running Club - et enVol - qui travaille pour l’épanouissement des personnes en situation de handicap via la réalisation de leurs rêves sportifs, l’entraide et le partage de moments riches en émotion -  organisent un parcours de 11 km, le long des berges du Lez, accessible à tous, y compris aux personnes en situation de handicap.

Le départ et l'arrivée de la course seront situés à proximité du bassin Jacques Cœur, au cœur du quartier Port Marianne et l’essentiel des bénéfices sera reversé à enVol afin de financer du matériel et des sorties en Joëlette ou en lugiglace.

En plus de la course, des épreuves handicourses  pour les personnes en situation de handicap seront organisées sur le site de départ/arrivée grâce à enVol, avec le comité départemental handisport et sport-adapté ainsi que des courses enfants dès 13h, en partenariat avec les Villes de Montpellier et de Lattes.

De nombreuses animations sur le Bassin Jacques Coeur permettront de sensibiliser le public à la question du handicap et du sport. Le tout se fera dans une atmosphère festive avec la présence de musique et de nombreuses animations.

Tarifs : 
Le prix d'inscription pour la course "EnVoLez-vous !! Courir pour un sourire" est de 11€.
Une réduction de 2€ est offerte :
- aux étudiants, sur présentation de la carte étudiante,
- aux coureurs en situation de handicap.

Détails du parcours et accès à la course

Un ravitaillement est prévu à Lattes au niveau de la capitainerie de Port Ariane, au sixième kilomètre.

Tram N°1 et N°2: Arrêt Port Marianne 

Tram N°3: Arrêt Pablo Picasso

Tram N°4: Arrêt Georges-Frêche/Hôtel de Ville

Parking la Mantilla

Parking Hôtel de Ville 

Un lot sera remis à l’ensemble des participants. De nombreux lots seront également à gagner à l’arrivée !

Pour s'inscrire avant le 22 février : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Renseignements et conseils diététiques : EnvoLez-Vous 

Nouveau marché dans le quartier des Cevennes

La Ville de Montpellier inaugure le marché de plein air du quartier Petit Bard

Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Pierre POUESSEL, Préfet de l'Hérault, Brigitte ROUSSEL-GALIANA, Adjointe au Maire, déléguée aux affaires économiques, au commerce et à l'artisanat et Jean-Marc DI RUGGIERO, Adjoint au Maire, délégué au quartier Cévennes ont inauguré aujourd’hui le 20ème marché de plein air de Montpellier dans le quartier du Petit Bard.La création de ce nouveau marché s'inscrit dans le cadre du projet global de rénovation urbaine du quartier Petit Bard (ANRU) et vient compléter l'offre commerciale sédentaire du quartier, avec 24 commerçants à l’offre variée.

24 commerçants tous les jeudis de 7h30 à 13h30
Depuis le 8 décembre 2016, le marché du Petit Bard, situé sur la place nouvellement aménagée, le long de la rue Paul Rimbaud, accueille 24 commerçants tous les jeudis, de 7h30 à 13h30. Ils proposent des produits variés : poissonnerie, primeur, textile, bazar, produits de la maison, téléphonie, bijoux et ampoules... Ce marché accueille exclusivement des commerçants abonnés. Afin d'accompagner le lancement du marché, une exonération des droits de place pendant 6 mois a été accordée aux commerçants.Le marché du Petit Bard répond à plusieurs enjeux forts : renforcer l'attractivité créée autour de la nouvelle place bordée de commerces sédentaires, favoriser le lien social et les communications inter-quartiers, soutenir l'activité économique dans le quartier et permettre une complémentarité avec la copropriété Apollinaire réhabilitée.

Un marché qui s’inscrit dans le projet de rénovation urbaine du quartier
Dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier des Cévennes (Petit Bard – Pergola), la Ville de Montpellier poursuit également ses actions en faveur de la requalification des espaces publics et de l’amélioration du cadre de vie des habitants. Durant l’année 2016, la Ville de Montpellier a inauguré au Petit Bard, deux aires de jeux pour enfants, un plateau d’éducation physique et sportive (PEPS) et un square public. Cet espace public, très apprécié des habitants et fréquenté quotidiennement, constitue un lieu de vie et de détente privilégié du quartier, à proximité immédiate des écoles.

Les halles et marchés montpelliérains : plus de 630 commerçants
Au cœur de chaque quartier, les Montpelliérains peuvent bénéficier d’une offre commerçante riche et variée :

  • 4 halles : Quatre-saisons, Laissac, Castellane, Jacques Cœur
  • 20 marchés : marchés dits en plein air et thématiques
  • + de 300 000 habitants de la région approvisionnés grâce aux circuits courts du Marché d’intérêt national (MIN) où se fournissent 3 000 adhérents et restaurateurs

Le commerce de proximité est une priorité pour la Ville de Montpellier qui a mis en place une politique volontariste de développement et de modernisation de ses halles et marchés. Facteur d’attractivité et de dynamisme commercial, ils sont aussi des lieux d'échanges et de convivialité, facilement accessibles qui permettent aux Montpelliérains de faire leurs achats sans avoir à s’éloigner de leur domicile. La Ville crée des marchés de plein air dans les quartiers à forte densité qui ne sont pas encore dotés d’une structure d’approvisionnement de ce type.

Disparition du grand urbaniste Raymond Dugrand

Réaction de Philippe Saurel au décès de Raymond Dugrand

Figure emblématique de la ville de Montpellier, ancien adjoint à l'urbanisme du maire Georges Frêche, Raymond Dugrand s'est éteint dans la nuit du 12 au 13 février 2017.

« Montpellier vient de perdre cette nuit l'un de ses grands hommes. Raymond Dugrand, décédé à l'âge de 92 ans, était un éminent spécialiste de la géographie urbaine dont le nom restera marqué dans l’histoire de Montpellier et celle de son développement urbain, pensé et maîtrisé au cours de plus de 35 années consacrées à la vie publique. 

Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, géographe de formation, professeur à l’université Paul-Valéry de Montpellier, auteur d’une thèse sur les Villes et campagnes en Bas-Languedoc et de plusieurs publications avisées, Raymond Dugrand était indissociable de Georges Frêche dont il a été l’adjoint en charge de l’urbanisme entre 1977 et 2001.

Ensemble, ils ont contribué à transformer Montpellier pour en faire une métropole européenne. De la naissance d’Antigone au développement de la ville vers la mer en passant par le recalibrage du fleuve du Lez, Raymond Dugrand a écrit en lettres majuscules l’urbanité d’une ville nouvelle, régulièrement plébiscitée pour la qualité du geste architectural.

Aujourd’hui, c'est avec une immense tristesse que j'apprends son décès. J’ai eu le privilège de lui succéder en qualité d’adjoint au maire en charge de l’urbanisme. Il alliait le sérieux et la sagesse à de grandes compétences. Il était toujours de bon conseil et d’une grande modestie. 

En juin 2009, Raymond Dugrand a été honoré de son vivant lors d'une journée baptisée « 30 ans d’urbanisme à Montpellier » en présence des architectes de renom avec lesquels il a travaillé. Ce jour-là, une artère de la ville a été baptisée à son nom, l'ancienne avenue de la Mer.

Lors de notre dernière rencontre en décembre, j'avais pu lui présenter le 2ème prix "Capitale de l'Urbanisme" remis par l'Academy of Urbanism à Londres que Montpellier venait de remporter avec les villes de Copenhague (1ère) et Eindoven (3ème). Une reconnaissance européenne a laquelle il a largement contribué.

Je présente à la famille de Raymond Dugrand mes sincères condoléances. » Philippe Saurel, maire de Montpellier.

Studios Swing Cat en Louisiane

Les Studios Swing Cat - Ecole de danses de Montpellier - ont organisé, les 10 premiers jours de février, un voyage culturel d'une semaine vers les racines du Jazz : New-Orléans, Louisiane...

C'est avec plus de 40 danseurs que Cathy & Gilbert, dynamiques Directeurs des Studios Swing Cat à Montpellier Mauguio, ont envahi les rues du French Quarter de la Nouvelle Orléans. En partenariat avec Nathalie Gomes, une française qui dirige sa propre école de danse à la Nouvelle Orléans, des cours de danses Swing : Lindy Hop, Balboa et Jazz Roots ont été organisés ainsi que des soirées avec des "Swing Band" locaux, dans les différents bars et restaurants de la ville. Le Jazz, c'est la Nouvelle-Orléans, bien sûr ! Ses rues résonnent aux sons des trompettes et des saxos de jour comme de nuit...Une ville dédiée à la musique sous toutes ses formes, Jazz, Swing, Rock, Country... Une ville où la danse est présente partout : dans les rues, dans les cafés, dans les restaurants...

Une visite du quartier Français - French Quarter - a permis à tous nos danseurs occitans de découvrir la richesse musicale et culturelle de cette ville américaine hors norme où le temps semble s'être arrêté... A la Nouvelle-Orléans, la fête et la musique c'est 24h/24. On y rajoute même quelques heures pour  Mardi-Gras en février ou pour le Jazz Fest en avril !!!

Histoire du Lindy Hop
Il est utile de rappeler qu'en France, le Lindy Hop est arrivé à la fin de la 2ème guerre mondiale. Puis, le style musical évoluant, le Lindy se transforma en Be-Bop puis en Rock'n Roll dans les années 60. Depuis les années 90, il revient sur le devant de la scène. On danse à nouveau le Lindy Hop dans le monde entier grâce à son côté ludique et son originalité.
Découvertes
Ce voyage a été l'occasion de découvrir des endroits insolites :
- Une journée entière dans les bayoux - étendues d'eau formées par les anciens bras et méandres du Mississipi et qui s'étendent dans tout le sud de l'état louisiannais, formant un réseau navigable de milliers de kilomètres en particulier dans la région de l'Acadiane. Cet immense espace amphibie a été occupé par les Cadiens francophones. Lointains cousins, les Cajuns, habitants de cette région sont réputés pour leur extraordinaire joie de vivre ; la musique cajun est née dans les bayous, au cœur du pays cajun. Originaires de France, les Acadiens sont très chaleureux et placent la musique et la danse au cœur de leur vie quotidienne et de leur culture.
- Passionnantes visites de magnifiques plantations replongeant tout le monde dans la période des grandes familles de planteurs et de leurs esclaves.
- Dîner sur un authentique bateau à aube sur le Mississipi au son d'entraînants airs de jazz. Sympathique clin d'œil aux nostalgiques de Tom Sawyer...
Bilan
 Un voyage haut en couleurs, totalement magique, que tous les participants se sont promis de refaire...Le Directeur des studios Swing Cat a conclu en disant: "La devise de New Orléans est : "Let's the good time rolls - laisse le temps passer - c'est ce que nous allons faire avant de reprogrammer ce voyage".

M.T. NEGRE

Studios Swing Cat - 46 rue Roland Garros - Mauguio
Nouvelle session cours débutants Lindy Hop le jeudi 23 fevrier à 20h30. Le premier cours est gratuit.
Info line 06 22 92 39 61 - www.swingat.fr