Paris 2024 : la Défenseure des droits s'autosaisit de la situation des étudiants et des sans-abri déplacés


Des associations accusent les autorités de mener un "nettoyage social" de la région en éloignant ses populations les plus précaires, ce que la préfecture dément. 

Selon France Info : 

Des situations qui présentent "un risque pour le respect des droits et des libertés". En prévision des Jeux olympiques de Paris 2024, la Défenseure des droits, Claire Hédon, a annoncé s'être "autosaisie" de la question des logements étudiants réquisitionnés et de l'évacuation des sans-abri, lundi 29 janvier.

Jeux Olympiques, Sport, Roche, Art

"La façon dont les personnes sans domicile fixe sont renvoyées en dehors de Paris dans des centres d'hébergement, la façon dont des habitats sont détruits" alors qu'"il y a une obligation de relogement", tout cela pose la question de "l'invisibilisation des indésirables", a estimé Claire Hédon. Les autorités sont accusées depuis plusieurs mois par des associations de mener un "nettoyage social" de la région parisienne, pour faire place nette avant les Jeux olympiques et paralympiques, en vidant les rues franciliennes de ses populations les plus précaires : migrants en campements, foyers de travailleurs, sans-abri, travailleuses du sexe, personnes vivant en bidonville...

Des accusations rejetées par la préfecture de la région d'Ile-de-France (Prif), qui a assuré en décembre que l'Etat ne s'était pas fixé d'"objectif zéro SDF" à la rue en prévision des JO. Elle affirme au contraire vouloir débloquer des "places supplémentaires" d'hébergement d'urgence pour laisser un "héritage social".

Plus de 2 000 étudiants à reloger............ Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/paris-2024/paris-2024-la-defenseure-des-droits-s-autosaisit-de-la-situation-des-etudiants-et-des-sans-abri-deplaces_6332716.html

Selon vous, faut-il épargner pour sa retraite dès le plus jeune âge ?


Selon Orange.frTirelire, Des Économies

De plus en plus de jeunes préparent leur retraite dès leur plus jeune âge, d'après le troisième Baromètre Assurance de BPCE l'Observatoire révélé par RTL, jeudi 18 avril. Ils sont ainsi 37% des 18-24 ans a mettre de côté une fois sur le marché du travail. Et vous, pensez-vous que cela soit important d'épargner le plus tôt possible ?

Faut-il épargner le plus tôt possible pour profiter de ses vieux jours sans soucis d'argent ? C'est en tout cas la question que se posent de nombreux Français, et particulièrement les jeunes. D'après le troisième Baromètre Assurance de BPCE l'Observatoire, qu'à révélé RTL, jeudi 18 avril, 37% des 18-24 ans, soit plus d'un jeune sur trois, épargnent dès leur arrivée sur le marché du travail. Ils sont même 46% des 25-34 ans à faire de même. "En ayant mis un petit peu de côté tous les mois, en épargnant raisonnablement, on peut arriver à des sommes qui sont intéressantes", a confié, à nos confrères, un jeune cadre âgé de 26 ans qui a décidé de souscrire à un plan épargne-retraite.

Des craintes financières pour le futur...

 

 Aller plus loin : https://actu.orange.fr/question-du-jour-2024-04-20-CNT000002dzlSR.html

Journée mondiale de la créativité et de l’innovation, ce sera le 21 avril


La créativité s'exprime de différentes façons, allant de l'expression artistique (musique, dessin, danse, littérature, etc...) à la découverte de solutions dans de nombreux domaines, scientifiques, économiques, sociaux ou même en ce qui concerne celui du développement durable. C'est probablement pour favoriser une prise de conscience de ce phénomène que les Nations Unies ont, en 2017, décrété une journée mondiale tout à fait officielle (résolution A/RES71/284).

 

Œil, Fille, Opticien, Vue, Les Sourcils

L'innovation, richesse des nations

Nous vivons une époque dans laquelle les technologies se développent de façon extrêmement rapide avec le soutien de nombreux chercheurs - on devrait plutôt les appeler des trouveurs - qui imaginent la vie d'après sans se fixer de limites. L'esprit d'innovation n'a-t-il pas permis de développer, en un temps record, une nouvelle technologie vaccinale adaptée à la pandémie mondiale de la Covid ?

La créativité, moteur de la culture

L'économie créative comprend de très nombreux secteurs, tels que les produits audiovisuels, le design, les nouveaux médias, les arts du spectacle. Elle est, d'après l'ONU, un des secteurs qui connait la croissance économique la plus rapide au niveau mondial en termes de revenus générés et emplois créés.

Prendre un nouvel élan

Comme nous le rappellent les Nations Unies, la Journée mondiale de la créativité et de l'innovation est là pour rappeler à quel point l'innovation et la créativité sont essentielles pour exploiter le potentiel économique des nations.

Un site à visiter : www.un.org

METEO prévisions sur les 3 prochains jours


Infographies : https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

L'Été, Nature Morte, Flower Background

2024-04-20

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1018 hectopascals. Beau temps sec et bien ensoleillé. Le thermomètre indique 12 degrés vers 8 heures. Vent de Nord-Ouest faible à modéré. Pour cet après-midi. Le soleil brille sans partage. Les températures avoisinent 20 degrés vers 14 heures. Vent faible à modéré. Pour ce soir. Soleil et ciel bleu prédominent. Le thermomètre indique 17 degrés vers 20 heures. Vent faible à modéré de Nord. Pour la nuit prochaine. Ciel clair. La température se situe aux alentours de 10 degrés vers 2 heures. Vent généralement faible.
 
Pour dimanche matin. Soleil généreux. Température : 7 degrés vers 8 heures. Vent faible de Nord-Ouest. Pour dimanche après-midi. Beau temps ensoleillé. Température : 18 degrés vers 14 heures. 15, vent s'établissant au Nord-Ouest, assez fort ; puis atténuation. Rafales atteignant 55 km/h localement.
 
Pour lundi matin. Temps largement ensoleillé. Températures minimales : 7 degrés. Vent généralement faible à modéré, de Nord-Ouest, mais avec des rafales atteignant 55 km/h, localement, en début d'après-midi. Pour lundi après-midi. Temps généralement ensoleillé. Températures maximales : 16 degrés. Etablissement, 15, d'un vent de Nord-Nord-Ouest, assez fort ; atténuation ensuite. Rafales atteignant 55 km/h localement.
 
 
Pour mardi matin. Soleil prédominant. Températures minimales : 6 degrés. En début d'après-midi, établissement d'un vent de Nord-Ouest, assez fort. Rafales atteignant 65 km/h localement, en début d'après-midi. Pour mardi après-midi. Temps le plus souvent ensoleillé. Températures maximales : 16 degrés. En seconde partie de journée, vent de Nord-Ouest, assez fort ; puis faiblissant. Rafales atteignant 65 km/h localement.

"Shrinkflation" : le gouvernement veut rendre plus explicite cette technique commerciale, en rendant obligatoire un affichage pour alerter les consommateurs


A partir du 1er juillet, les grandes et moyennes surfaces devront apposer des affichettes près des produits dont la quantité a baissé sans que leur prix diminue. 

Selon France Info

 

Épicerie, Supermarché, Vendre Au Détail

"Un pas important dans le combat (...) pour la transparence." Les supermarchés et hypermarchés auront obligation, dès le 1er juillet, d'apposer une affichette à proximité des produits dont la quantité a baissé sans que le prix diminue, a promis vendredi 19 avril la ministre déléguée au commerce, Olivia Grégoire, dans un communiqué. L'arrêté, "signé le 16 avril", devrait être publié au Journal officiel "dans les prochains jours", a assuré le cabinet de la ministre.

L'affichette devra contenir cette mention : "Pour ce produit, la quantité vendue est passée de X à Y et son prix au kilo, gramme ou litre a augmenté de X% ou X euros,"a précisé Olivia Grégoire dans un entretien à Ouest-France. La "shrinkflation" (en français "réduflation") est un mot qui vient du verbe anglais "to shrink", qui signifie "rétrécir". Ce mécanisme, que Bruno Le Maire qualifie d'"arnaque" dans le communiqué, consiste à réduire les quantités des produits vendus plutôt que d'augmenter trop significativement les prix. Il est de plus en plus dénoncé, dans un contexte où les tarifs de l'alimentation ont déjà augmenté de 12,8% en trois ans...

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/economie/inflation/shrinkflation-le-gouvernement-veut-rendre-plus-explicite-cette-technique-commerciale-en-rendant-obligatoire-des-affichettes-pour-alerter-les-consommateurs_6496220.html

Six défis environnementaux en lien direct avec le territoire et en partenariat avec le Syndicat mixte du bassin de Thau

 
 
Du 15 au 26 avril 2024, 64 étudiants issus de cinq universités membres de l’alliance européenne Charm-EU, dont l’Université de Montpellier, débarquent à Montpellier et autour du bassin de Thau pour résoudre six défis environnementaux en lien direct avec le territoire et en partenariat avec le Syndicat mixte du bassin de Thau (SMBT).
Cet événement s'inscrit dans le cadre du programme de mobilité étudiante Erasmus+ intitulé MoxMo (Montpellier cross-thematic mobility), moment clé de leur formation dont la pédagogie est axée sur l’apprentissage par résolution de défis en phase avec les enjeux du territoire; à savoir la pêche, le tourisme durable et la protection de la biodiversité. Pour cela, ils partent à la rencontre des professionnels concernés par les défis à résoudre (start-up, agriculteurs, pêcheurs, associations…), mais aussi des chercheurs, enseignants et spécialistes. Ils ont eu par exemple a réfléchir sur le cas de la collaboration des agriculteurs et des éleveurs...
 
Prochain temps fort : le vendredi 26 avril au campus Triolet (Montpellier) où ils présenteront la résolution de défis devant un jury, d’enseignants et de professionnels du territoire.

En Occitanie, des trains toujours plus vertueux

Des trains alimentés par l’énergie de leur freinage aux trains propulsés à l’hydrogène ou par batteries électriques… La Région Occitanie est la seule de France à expérimenter sur son territoire les trois technologies les plus prometteuses des futurs trains verts.

L’Occitanie ne laisse pas passer le train de la transition écologique. Pionnière en matière d’innovation et de transports décarbonés, la Région est la seule aujourd’hui à expérimenter les trois technologies les plus prometteuses de verdissement des trains régionaux. Objectif : continuer à améliorer son empreinte carbone et tester toutes les solutions possibles pour s’adapter au mieux, tant aux besoins des territoires qu’aux infrastructures existantes.

Encore un coup de frein sur l’empreinte carbone

Parce qu’il est moins polluant, moins cher et plus sûr, le train est la meilleure alternative à la voiture. La Région mène donc une politique volontariste pour le rendre plus attractif. Et cette stratégie paie : depuis 2019, 25 000 nouveaux usagers ont fait le choix de voyager chaque jour en train liO, soit une hausse de 44%.

Le train reste notre meilleur atout dans la bataille que nous avons engagée pour réduire l’empreinte carbone de nos déplacements.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Le train hybride est moins bruyant, plus économe et très adaptable.

Le premier projet mené concerne le train hybride. Alimenté par ligne électrique, moteur diesel et batteries rechargeables, son premier prototype français, un Regiolis tri-mode, a été testé avec succès en 2023. Durant trois mois il a parcouru les lignes Toulouse-Mazamet, Toulouse-Rodez et Toulouse-Auch. Disposant d’une autonomie de 1 000 km, il recharge ses batteries en récupérant également l’énergie produite au freinage, ce qui permet une économie d’énergie et des émissions de 10 à 20%. Autre avantage : il est moins bruyant.
Et pour améliorer encore le bilan carbone de cette expérimentation, le train hybride a circulé durant un mois avec un biocarburant 100% renouvelable à base d’huiles usagées [1] afin de remplacer le diesel.

Des trains hybrides, mais aussi des trains à batteries et à hydrogène

Le train à batteries pourrait diminuer de 85% les émissions de Co².

Le deuxième projet expérimenté par la Région sur la ligne Nîmes – Le Grau-du-Roi dans le Gard est le train à batteries. Ce train 100 % électrique, également alimenté par caténaire, nécessite de modifier une rame AGC électrique-diesel, en remplaçant ses moteurs thermiques par des batteries lithium-ion. Parmi ses avantages figurent aussi la récupération de l’énergie au freinage afin de recharger les batteries et d’assurer la traction en autonomie sur 80 km. Très performant, le train à batteries devrait permettre de réduire de 85% les émissions de CO2 par rapport au diesel. Il sera mis en service sur le réseau régional en 2025.
 Enfin, troisième projet là aussi précurseur en France : le train propulsé à l’hydrogène et à l’électricité. Les essais démarreront dès 2026 sur la ligne Montréjeau-Luchon dans laquelle la Région investit massivement. La Région prend en charge les travaux nécessaires à sa réouverture, qui ont débuté en novembre 2023, et finance les trois rames à hydrogène, un investissement de 52 millions d’euros engagé en partenariat avec l’ADEME et l’État. La motorisation de ces trains sera assurée par le site Alstom de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Les trains utiliseront de l’hydrogène vert, c’est-à-dire produit à partir d’électricité d’origine renouvelable.

En Occitanie, des autocars à hydrogène

En parallèle, la Région a engagé avec l’entreprise tarnaise SAFRA une expérimentation inédite de transformation de 15 autocars diesel en autocars électriques avec pile à combustible alimenté par de l’hydrogène. L’opération consiste donc à transformer des cars diesel en véhicules zéro émission, tout en leur donnant une seconde vie et une autonomie de 500 km.

[1biocarburant de type HVO à base d’huiles usagées (huiles de fritures…) hydrotraitées afin de fabriquer un carburant de synthèse aux caractéristiques proches de celles du gazole

Ce que l'on sait de la recrudescence de l'épidémie de coqueluche en France

 

Selon France Info :Injection, Médicament, Vaccination

Depuis le début de l'année 2024, une vingtaine de foyers d'infection ont été identifiés dans huit régions de l'Hexagone, contre deux cas groupés dans une seule région en 2023, alerte Santé publique France. 

Un appel à la vigilance pour tous les jeunes parents et leurs nourrissons. Santé publique France (SPF) enregistre depuis le début de l'année 2024 une hausse des cas de coqueluche. Cette maladie respiratoire d'origine bactérienne très contagieuse peut s'avérer grave chez les personnes fragiles, en particulier les personnes âgées, les femmes enceintes et les bébés de moins de six mois encore non protégés par la vaccination.

Si la France n'est pas le seul pays européen concerné par cette recrudescence, l'agence de santé publique appelle, dans un bulletin publié jeudi 18 avril, à "une vigilance renforcée". Voici ce que l'on sait de cette hausse des cas en France et Europe. Une maladie très contagieuse et dangereuse pour les tout-petits

La coqueluche est une infection respiratoire provoquant des quintes de toux qui, en l'absence de traitement, peuvent se prolonger pendant plusieurs semaines. Elle est particulièrement dangereuse chez les personnes âgées, les femmes enceintes et les nourrissons qui n'ont pas encore été vaccinés (la première dose de vaccin est injectée à l'âge de deux mois, puis une seconde dose est administrée à quatre mois)............ Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/ce-que-l-on-sait-de-la-recrudescence-de-l-epidemie-de-coqueluche-en-france_6495947.html

Du 23 au 25 avril, les notaires se mobilisent pour répondre aux questions du grand public sur la transmission

 


Bouclier Nasal, Signer

Du 23 au 25 avril, les notaires se mobilisent pour répondre aux questions du grand public sur la transmission

 

Préparer sa transmission est un essentiel pour s’assurer que ses volontés sont respectées et pour éviter les conflits familiaux. Face à cet enjeu, les questions sont nombreuses : A combien s'élèvent les droits de succession et de donation ? Quelles modalités pour les conjoints, pacsés, concubins ?  Comment transmettre son entreprise dans les meilleures conditions possibles ?

 

Pour permettre aux particuliers et aux professionnels d’y voir plus clair, le Conseil régional des notaires de la Cour d’appel de Montpellier se mobilisent pendant 3 jours dans les départements de l’Aude, de l’Aveyron, de l’Hérault et des Pyrénées-Orientales pour informer, sensibiliser et guider le grand public sur les enjeux de la transmission : des événements gratuits, en ligne et en présentiel, des conseils vidéo et un jeu concours …

 

Au programme des 3 Jours pour Transmettre

 

MARDI 23 AVRIL A 13H - TRANSMISSION D’ENTREPRISE

Linkedin Live « Céder / transmettre son entreprise : et si on en parlait ? »

Sur le compte Linkedin @Conseil Régional des Notaires de la Cour d’Appel de Montpellier

 

MERCREDI 24 AVRIL – CONSEILS PRATIQUES ET JEU CONCOURS

Conseils pratiques, informations, idées reçues : une série de vidéos thématiquesà retrouver sur les réseaux sociaux de la Chambre des notaires de l’Hérault et du Conseil Régional des Notaires de Montpellier – Facebook – Instagram – Linkedin : Donation, pourquoi transmettre de son vivant ? L’usufruit, à quoi ça sert ? Transmission, comment aider et protéger son conjoint ? Les risques de la donation non déclarée ? Assurance vie : les bons tuyaux.

 

Jeu concours sur la page Facebook de la Chambre des Notaires de l’Hérault

1 audit personnalisé de transmission patrimoniale à gagner !

 

JEUDI 25 AVRIL / 18h30-19h30 – ATELIER TRANSMISSION PATRIMONIALE

Une réunion d’information et d’échanges pour le grand public sur le thème « Transmettre son patrimoine : les clés d’une transmission sereine ? »

A la Chambre des notaires de l’Hérault – 565 avenue des Apothicaires, Montpellier

Accès libre, entrée gratuite, suivi d’un cocktail

Inscription en ligne.

 

Toutes les informations sur www.cr-montpellier.notaires.fr

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nature au jardin : le mieux à faire, c'est de ne rien faire ! Avec la LPO

Prairie Fleurie, Fleurs, Fleurs SauvagesLa LPO invite les Français à ne pas déranger la faune et la flore sauvages qui s’installent dans les jardins pendant la période de reproduction, en suspendant notamment les travaux d’entretien des arbres et des haies de mi-mars à fin août.

 C’est le retour du printemps : les oiseaux migrateurs comme les hirondelles et la huppe fasciée sont revenus se reproduire dans notre pays. Alors que l’Aurore, ce petit papillon blanc au bout des ailes orange volète inlassablement au-dessus de la pelouse, la végétation est en pleine émergence. C’est l’apparition des fleurs, des bourgeons, des herbes sauvages...
Le beau temps nous incite enfin à profiter de nos jardins : contempler, observer, admirer... Au printemps et en été, pour le bien de la biodiversité, le mieux à faire est de ne rien y faire d’autre !

Je ne taille pas mes arbres ni mes haies et je réduis les tontes

L’hiver est fini, la dormance de la végétation aussi. Arbres et arbustes connaissent le phénomène de montée de sève qui permet la croissance et le début du cycle de reproduction végétatif. Les oiseaux comme le Merle noir, le Verdier d’Europe et le Pinson des arbres repèrent des enfourchures de branches, des feuillages denses et des cavités propices à la construction de nids discrets, où ils élèveront leurs oisillons jusqu’à la fin de l’été.

La belle saison n’est donc pas appropriée pour élaguer les arbres, ni tailler les arbustes et les haies, actions à effectuer en hiver. Le risque de déranger la petite faune sauvage y est très important et ces interventions tardives ne respectent pas le cycle naturel des végétaux.

Il n’est pas non plus conseillé de tondre les pelouses à ras, loin de là..

                                                                    Aller plus loin : echos