Commission permanente : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a réuni vendredi 16 février à Montpellier les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire. Zoom sur les principaux projets (liste non exhaustive) du territoire héraultais, bénéficiant du soutien de la Région.

delgaCapture

 ECONOMIE

 Le dispositif « Contrat Export » accompagne sur 24 mois un programme de développement export mis en œuvre par les TPE/PME du territoire. 19 dossiers ont été soutenus pour un montant total de près d'1,7 M€ dont :

-          Esii

-          Expernova

-          Kit Aero SAS

-          Kloe SA

-          Luxel SAS

-          Scaleo Medical SARL

-          Vaonis

 

Dans le cadre de l'appel à projets « Démarches collectives internationales 2018 », la Région attribue près de 61 000€ à Aqua Valley pour l'organisation des actions collectives du Pôle et 11 000€ à l'AREA Occitanie pour la détection et l'accompagnement de groupes de mutualisation des forces commerciales export.

 Afin d'accompagner le développement individuel des entreprises, la Région propose également un dispositif d'avance remboursable avec prime de performance liée à la création d'emploi. Elle a ainsi attribué 30 000€ à Earsonics (Castries) et à Alliance Telecom SAS (Montpellier).

 Par ailleurs, dans le cadre du dispositif « Contrat Innovation », la Région a attribué une aide de :

-          253 000€ à MGH (Montpellier),

-          près de 220 000€ à Alcediag (Grabels),

-          100 000€ à Revinax (Montpellier),

-          près de 90 000€ à Tohero (Montpellier),

-          près de 70 000€ à la SAS Odesyo (Montpellier),

-          68 000€ à Wysilab (Montpellier),

-          plus de 45 000€ à Choosit (Castelnau-le-lez).

Département : le budget départemental 2018

Le budget départemental 2018 se veut ambitieux et solidaire. Après le débat d’orientations budgétaires du 18 décembre 2017, le vote du budget primitif a été l’occasion de fixer le cap des prochaines politiques publiques à mener en faveur des Héraultais et du territoire.

Accueil

C’est un budget primitif 2018, d’un montant de 1,490 Milliards €, qui a été voté par l’Assemblée départementale ces 12, 13 et 14 février 2018.

Avec ce budget, le Département veut affirmer son ambition pour un développement équilibré du  territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnessans augmentation du taux de  la taxe foncière.

"Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 758 M€. Il progresse plus modérément que les années précédentes en raison principalement de la stabilisation du nombre d’allocataires RSA. Pour autant, le reste à charge du Département concernant les 3 allocations individuelles de solidarité, Allocation personnalisée d’Autonomie (APA), Revenu de solidarité active (RSA) et Prime de compensation du handicap, augmente de 17,5M€ en 2018, soit 192,9 M€ non compensés par l’Etat. "

Pour connaître l'intégralité de la présentation : http://www.herault.fr/2018/02/12/un-budget-departemental-2018-ambitieux-solidaire-23537 

Béatrice Gille a été nommée rectrice de la région académique Occitanie

Béatrice Gille a été nommée rectrice de la région académique Occitanie, rectrice de l’académie de Montpellier, chancelière des universités lors du conseil des ministres de ce mercredi 14 février 2018.

Elle succède à Armande Le Pellec Muller, en poste à Montpellier depuis 2013 et nommée recteur de la région académique Bretagne, recteur de l’académie de Rennes, chancelier des universités.


Rectrice de l'académie de Créteil depuis 2014, Béatrice Gille était précédemment rectrice de l’académie de Nancy-Metz (2012-2014) et inspectrice générale de l'administration de l'Éducation nationale et de la Recherche (2003-2012). Elle a été directrice d'administration centrale au ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, à la direction des personnels administratifs, techniques et d'encadrement, de 1997 à 2003.     
Secrétaire générale de l'académie de Toulouse de 1993 à 1997, elle avait auparavant été conseillère à la chambre régionale des comptes de La Réunion (1989-1993). Entre 1979 et 1987, elle a enseigné les lettres classiques dans différents établissements de l'académie de Créteil.

Béatrice Gille est agrégée de grammaire, a obtenu un DEA de linguistique et une maîtrise de lettres classiques à l'université Paris-Sorbonne (Paris IV) ainsi qu'une licence et un diplôme supérieur de chinois à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO). Entre 1987 et 1989, elle a été élève de l'ENA dans la promotion Liberté Égalité Fraternité.

Béatrice Gille est commandeur de l'Ordre du Mérite, officier de la Légion d'honneur et commandeur des Palmes académiques.

5 collectivités de la région décrochent les 4 et 5 @

La France était enneigée, et pourtant l’audience était au rendez-vous ce 8 février au Palais de la Porte Dorée à Paris. Les 612 maires, élus et agents du réseau Villes Internet présents ont été rejoints par 1365 internautes pour suivre la journée annuelle de Remise du Label National Territoires, Villes et Villages Internet. 

Ce sont des salves d’applaudissements qui ont clôt la journée, à l’annonce des noms des labellisés : 12 territoires (représentant 287 communes) 42 villages et 131 villes de toutes tailles reconnues pour leurs politiques publiques numériques engagées et actives.

interCapture

Parmi celles-ci, ce sont 11 collectivités d’Occitanie qui se sont vues remettre leur marque territoriale unique. Découvrez le palmarès ici.

5 collectivités de la région se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 4 et 5 @ !

Sète agglopôle Méditerranée (34 Hérault) 
Castanet-Trojan (31 Haute-Garonne) 
Castelnaudary (11 Aude) 
Frontignan (34 Hérault) 
Floure (11 Aude) 
Tarbes (65 Hautes-Pyrénées) 

Focus : une mention spéciale « coopération décentralisée» a été remise à Frontignan et « gouvernement ouvert » à Sète agglopôle Méditerranée pour les efforts menées en matière de numérique dans ces domaines !

Tout au long de l’année les communes et la description de leurs actions, seront présentées sur les réseaux sociaux et les sites internet des partenaires, des milliers de micro-messages circulent déjà, et dans l’Atlaas toutes les villes de France pourront trouver leur page et publier leurs actions librement et gratuitement, pour les faire connaitre et pourquoi pas devenir à leur tour Territoire, Ville ou Village Internet pour les 20 ans de ce label unique en Europe.

 Plus que jamais les élus et agents des collectivités françaises ont revendiqué leur appartenance à l’association Villes Internet pour faire ensemble la transition numérique des territoires. Partage d’expérience, débat sur les enjeux, compréhension de la métamorphose culturelle… Tous sont conscients qu’il faut en saisir les chances pour le développement local et l’attractivité des territoires, tout en les mesurant à l’aune de la prévention des risques liés à la guerre commerciale de la data. Ils ont donc élu pour leur Association nationale, deux Vice-Présidents : Claudy Lebreton, président honoraire de l’Assemblée des Départements de France, et Anne Le Hénanff, adjointe au maire de Vannes, experte en sécurité numérique.

 Finir la transition numérique des territoires d’ici 2020 C’est bien l’esquisse d’un “modèle français de territoire intelligent ” à construire, qu’Akim Oural, président du groupe numérique de la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée et élu à la Métropole Européenne de Lille, a présenté publiquement au délégué adjoint de la Délégation à l’Action Extérieure du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, Christophe Katsahian, avec Emmanuel Eveno, président de l’Association Villes Internet.

Lors de la réunion animée du Conseil des Partenaires des Territoires de Demain, présidé par Claudy Lebreton, le Groupe La Poste et la Mutuelle Nationale des Territoires, partenaire historique des Villes Internet a été rejointe par la Banque Française Mutualiste et la Maif. Rien d’étonnant de voir que les valeurs mutualistes d’entraide et de solidarité sont en phase avec les territoires qui se reconnaissent dans l’internet citoyen et le déploiement d’un service publique numérique équitable pour tous les français dans chaque commune.

Du côté des partenaires ministériels de l’Association, le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires à informé les associations d’élus sur le programme Wifi4EU.

Le directeur de la Direction du Numérique pour l’Education , Mathieu Jeandron, a salué les représentants des collectivités qui ont reçu la mention spéciale “Numérique Educatif”. Et bien sûr les 5 associations d’élus, en convention d’objectif avec l’association, étaient représentées par des dirigeants élus. Et surprise avant de dévoiler les collectivités labellisées :

un cadeau aux élus a été annoncé par l’Association Villes Internet et son partenaire Qwant, le moteur européen d’origine française, choisi par l’Éducation Nationale et de nombreux acteurs publics. Ils ont signé officiellement leur partenariat pour un lancement au printemps du premier moteur de recherche dédié à l’action publique, puisant dans des “sources de confiance”.

À suivre ! En février 2019, rendez-vous à toutes les communes françaises, pour préparer les programmes des premières élections municipales de l’après transition numérique !

Retrouvez sur www.villes-internet.net :

• Le programme détaillé et la liste des intervenants
• Le palmarès, la carte des villes labellisées
• Les vidéos de 10 mini-débats avec l’association Debatlab

Session publique départementale, vote du budget primitif 2018

Le vote du budget primitif du Département de l’Hérault est débattu du lundi 12 février au mercredi 14 février 2018 dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Montpellier. Une journée de débats a été organisée à l’Hôtel du Département à Béziers le mardi 13 février 2018.

Accueil

Suivez la session publique en cliquant sur le lien :

https://youtu.be/4XwciPc5xVc

Après le débat d’orientation budgétaire qui a eu lieu en décembre 2017, le vote du budget primitif est l’occasion de fixer le cap des prochaines politiques publiques à mener en faveur des Héraultais et du territoire. 

C’est un budget primitif 2018, d’un montant de 1,490 Milliards €, qui sera voté par l’assemblée départementale. Avec ce budget, le Département affirme son ambition pour un développement équilibré du territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnes. Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 759,3 M€. 

Cette année encore, le Président du Département Kleber MESQUIDA a décidé de maintenir un haut niveau d’investissement, au bénéfice de l’économie et de l’emploi local, des communes et intercommunalités. Au total, c’est un budget d’investissement de plus de 200 millions d’euros qui est envisagé pour le budget primitif 2018. Un investissement conséquent destiné notamment à mettre en œuvre les orientations fixées en début de mandat dont les réalisations vont être lancées en 2018 : le Très haut débit, l’irrigation en viticulture, l’Oenotour de l’Hérault, et les équipements culturels majeurs. 

A l’occasion du vote du budget primitif, l’assemblée départementale procèdera également au vote de la fiscalité directe. A l’ouverture de la session, le lundi 12 février à 10h, un hommage sera rendu à Marie Christine Bousquet, ancienne maire et conseillère départementale du canton de Lodève, récemment décédée. Vous pourrez assister à l’ensemble des débats, selon le programme ci-joint, ou les suivre en direct sur le site www.herault.fr

Programme LUNDI 12 FEVRIER 
MONTPELLIER     10 h 00 
Allocution d’ouverture du Président 
Hommage à M.C. BOUSQUET 
Développement économique, Tourisme et ports 
Insertion, économie solidaire et FSE 
Environnement 
14 h 30 
Solidarités à la personne 
Solidarité Handicap 
Solidarité Enfance et Famille 
Relations extérieures et Affaires européennes 

MARDI 13 FEVRIER 
BÉZIERS     10 h 00 
Aménagement du territoire : routes et transports 
Patrimoine départemental : bâtiments, moyens opérationnels 
Aménagement rural – Agriculture, viticulture, pêche et forêt     14 h 30 
Solidarités Territoriales 
Logement social et Politique foncière 
Culture 

MERCREDI 14 FEVRIER 
MONTPELLIER     10 h 00 
Education 
Jeunesse, sports, loisirs 
Ressources Humaines et 
Administration générale     14 h 30 
Finances, marchés publics 
Allocution du délégué aux finances et aux marchés publics/Débat général/Vote du Budget Primitif. 

La fibre pour 100% des Héraultais

Le Président du Département, Kleber Mesquida, a signé ce lundi 5 février, devant 300 invités, la convention liant le Département à l'entreprise Covage pour le déploiement de la FIBRE optique chez tous les habitants du département d'ici 2022.
Ce chantier concerne 255000 foyers ou entreprises, sur 286 communes, mobilisant 675 emplois et 130000 heures de Formation.

 

Comme l'a signalé  le Directeur de l'Agence du Numérique, Antoine Darodes, cette signature est l'aboutissement de 2 années de négociation permettant une répartition intéressante de moins de 10% de participation publique soit 33,5 M€ - assurée par l’état via le fonds national pour la Société Numérique, la Région Occitanie, l'Europe via le Feder, le tout complété par le CD34 - pour un investissement de 350 Millions d'euros pour l'entreprise Covage et ses partenaires financiers.

 

 

L’amélioration thermique du bâti ancien

Le Département aide les propriétaires à rénover leur logement pour l’amélioration thermique du bâti ancien, le maintien à domicile des propriétaires âgés et/ou handicapés, la production de logements sociaux conventionnés et la lutte contre l’habitat indigne. Il attribue pour ce faire à la fois les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) ainsi que des aides qui lui sont propres.

汉德瓦萨的房子

POUR QUI ?

  • Les propriétaires qui occupent leur logement
  • Les propriétaires bailleurs qui souhaitent réaliser des travaux dans leur bien en location ou vacant
  • Les copropriétés dégradées

QUELLES CONDITIONS ?

Le logement doit être construit depuis plus de 15 ans. 

Le logement doit être occupé à titre de résidence principale après travaux.

  • Pour les propriétaires occupants : 

Le propriétaire s’engage à occuper son logement pendant 6 ans.

Les aides sont soumises à des conditions de ressources (Pour vérifier votre éligibilité, cliquez ici)

  • Pour les propriétaires bailleurs : 

Le propriétaire s’engage à louer son logement durant 9 ans à un loyer modéré.

Le bailleur s’engage à louer le logement à des ménages dont les plafonds de revenus sont fixés au niveau national, en fonction de la composition familiale.

QUELS TRAVAUX ?

  • Les travaux d’économie d’énergie : changement des menuiseries, isolation des murs, isolation de la toiture, installation d’un système de chauffage performant,…
  • Les travaux d’adaptation du logement au handicap ou à la perte d’autonomie : adaptation de la salle de bain, installation d’un monte-escalier,…
  • Les travaux de réhabilitation d’un logement, restructuration complète d’un immeuble ou d’un logement

QUELLES AIDES ?

Le Département, par délégation de l’Anah et sur fonds propres, attribue des aides pouvant aller de 30% à 80% du montant de vos travaux, selon votre situation et la nature du projet. Ces aides sont complétées par certaines collectivités locales et autres organismes tels que les caisses de retraite et la Fondation Abbé Pierre. 

EXEMPLES DE DOSSIERS :

PROPRIETAIRE OCCUPANT : Mr et Mme Dupont souhaitent changer leurs menuiseries, isoler leurs combles et placer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)

  • Coût total de l’opération : 16 000 €
  • Total des aides mobilisables : 10 100 €

Soit 63% des travaux pris en charge

PROPRIETAIRE BAILLEUR : Mr Martin, propriétaire d’une maison de village très dégradée de 80m² souhaite rénover et remettre son bien en location

  • Coût total de l’opération : 80 000 €
  • Total des aides mobilisables : 37 600 €

Soit 47% des travaux pris en charge

QUI CONTACTER ?

Chaque territoire est couvert par un opérateur qui vous aide à constituer votre dossier. 

Pour identifier votre interlocuteur :  liste des communes avec le n° de tél à contacter. 

Télécharger la liste des communes concernées  

Roland Abello, chef d'entreprise à l'honneur

Lors des voeux de la CCI de l'Hérault ce 30 janvier dans les locaux consulaires de Béziers, son Président, André Deljarry, a rendu un vibrant hommage à Roland Abello, figure emblématique de la CCI et du monde patronal dans lequel il était très impliqué, au service de l’attractivité et de la dynamique économique du Biterrois.

Roland Abello a développé l’entreprise familiale, Abello Bâtiment, créée en 1930 par son père, devenue ensuite une PME réputée dans le secteur du bâtiment.
Elu Vice-Président de la CCI dès 1997 jusqu’en 2017, soit plus de 20 années passées au service des autres chefs d’entreprise et du territoire, il s'est investi dans des dossiers aussi variés que l’aéroport de Béziers Cap d’Agde ou l’organisation interne de la CCI et de la collecte de la taxe d’apprentissage.
Il a également été membre élu et Président du Medef Béziers, Président des prud’hommes de Béziers, et Vice-Président de la Fédération du Bâtiment de l’Hérault. 

Charte de coopération Département / CCI Hérault

C'est à Béziers, lors des voeux de la CCI de l'Hérault, ce 30 janvier, qu' a été signée une charte de coopération entre le Département de l'hérault et la CCI de l'Hérault.

 

Après le vote en conseil départemental, la charte de coopération signée entre les deux entités vise à travailler conjointement sur des projets majeurs pour le développement du territoire et du tourisme dans l’Hérault.

Le Département accompagnera donc la CCI Hérault dans les projets suivants :

- Le Parc des Expositions de Béziers, pour lequel le Département s’engage à participer au financement du plan de rénovation

- L’aéroport de Béziers Cap d’Agde, pour lequel le Département s’engage à acquérir quatre parts du Syndicat Mixte en lieu et place de sa participation d’un euro par passager

- Le CFA CCI Sud Formation Béziers, pour lequel le département s’engage à participer au financement.

Nouveau siège de la Chambre de métiers et de l'artisanat

Ce mercredi 24 janvier 2018, la présidente du conseil régional d'Occitanie Carole Delga a inauguré le nouveau siège de la CMA de l' Hérault. De nombreux élus étaient présents autour de son président Christian Poujol en place depuis son élection en 2016.

 

de G à D : Christian Poujol, le préfet Pierre Pouëssel, Carole Delga, Kléber Mesquida.

 

Pour le  département, Kleber Mesquida a salué les 29 000 entreprises artisanales de l’Hérault représentant 75 000 actifs.." le conseil départemental qui a été maître d’ouvrage de l’aménagement de cet Eco Quartier avait largement contribué à l’installation de ce siège , à travers une aide de 2 millions d’euros…". Chaque année, 400 personnes formées dans leur parcours d’insertion retrouvent un emploi dans une des branches de l’artisanat.

A l'occasion de cette inauguration officielle qui réunissait 1 000 personnes dans ce nouveau bâtiment de 6 000 m2  recouvert d’une résille en métal doré, Christian Poujol a annoncé les missions du guichet unique voulu par CMA 34 qui propose aux artisans un accueil et un accompagnement et la création du CFA en son sein qui accompagne actuellement 133 étudiants-apprentis dans les filières des métiers de bouche, de la beauté, de l'hygiène et du bâtiment.
Un peu plus tard, Carole Delga a rappelé l'ouverture, à la rentrée 2018, d'un nouveau parcours CAP Esthétique de 12 places. 

Un nouveau parcours « CAP Esthétique » au CMA 34

L'IRFMA - l'Institut régional de formation des métiers de l'artisanat de l'Hérault - propose aujourd'hui 7 formations, 2 CAP et 5 Brevets de Maitrise. Ce projet de nouveau CAP, soumis au vote des élus régionaux en février, et dont l'ouverture est prévue à la rentrée 2018, permettra à 12 nouveaux apprentis de rejoindre les 130 jeunes qui suivent actuellement une formation, + 28% par rapport à 2017.

« C'est la qualité des formations proposées et surtout leur adéquation avec les besoins du territoire qui doit primer ! L'ouverture de ce CAP permet de proposer un parcours de formation demandé par les jeunes et les recruteurs, sur le territoire héraultais, via cette filière d'excellence qu'est l'apprentissage. La Région est le 1er partenaire des Chambres de métiers et de l'artisanat d'Occitanie, engagée en faveur du développement et de la modernisation de leur offre de formations. En 2018, nous poursuivons nos efforts en consacrant 500 M€ à l'apprentissage », a souligné Carole Delga. 

Pour rappel, ce CAP Esthétique est actuellement ouvert seulement à l'IRFMA du Gard à Nîmes, à l'IRFMA de l'Aude à Lézignan-Corbières, au CFA Campus des Métiers et de l'Artisanat de l'Aveyron à Rodez et au CFA Jasmin à Toulouse.


Reconnaissance de calamités agricoles sur 40 communes

 Suite au gel, pluies et inondation

Dépôt des demandes d’indemnisation avant le 19 février 2018

Le comité national de gestion du risque en agriculture, réuni le 13 décembre 2017 dernier, a donné un avis favorable à la reconnaissance de deux calamités agricoles :

Reconnaissance de calamité agricole1) Gel du 19 au 22 avril 2017 : calamité agricole sur 40 communes

La perte de fond reconnue concerne « la vigne ».
Les 40 communes concernées sont : Abeilhan, Agde, Agel, Aigues - Vives, Les Aires, Alignan - du - Vent, Aumelas, Azillanet, Le Bosc, Castelnau - de - Guers, Caux, Cazouls - les - Béziers, Cesseras, Cruzy, Fabrègues, Florensac, Fontes, Gignac, Maureilhan, Mèze, Montady, Montagnac, Montarnaud, Montbazin, Montpeyroux, Nissan - lez - Enserune, Pézenas, Pinet, Pomerols, Poussan, Pouzolles, Prades - sur - Vernazobre, Puisserguier, Roquebrun, Saint - Bauzille - de - Putois, Saint - Chinian, Saint - Guiraud, Sète, Villemagne - l’Argentière, Villeveyrac.

2) Pluies et inondations du 11 au 14 février 2017 : calamité agricole complémentaire pour la commune du Soulié. La perte de fond reconnue concerne « dommages aux sols et aux ouvrages (fossés, murs, centre équestre), clôtures, palissage » La commune concernée est Le Soulié.