Une belle récolte en plein cœur de Montpellier !

Au Domaine départemental du château d’O au cœur de la métropole montpelliéraine, la récolte des olives bat son plein.

Qui pourrait le croire ? C’est en pleine ville que se déroule la récolte des olives !

OLIVCapture

http://www.herault.fr/sites/default/files/olives_domaine_o_3.mp4

Au-delà des grands pins du Domaine départemental d’O à Montpellier, le Département protège et entretient 700 oliviers. De nombreuses  variétés, dont certaines sont rares et anciennes, produisent chaque année près de 7 tonnes d’olives.

Après la cueillette et l’effeuillage sur place, les olives sont transportées à l’huilerie coopérative de Clermont-l’Hérault où elles donneront une huile naturelle mise en bouteilles et en bidons aux couleurs du Département.

On la retrouve dans les lieux de restauration portés par le Département et à la crèche du site d’Alco à Montpellier.

Cultivés sans aucun apport de produit sanitaire, les oliviers sont taillés en février ou en mars, après la récolte. Ils sont protégés de la piqûre des mouches grâce à des pièges à phéromones, et à la projection d’argile sur les olives, lors des vagues d’attaque des mouches, qui, camouflant l’olive, leurre les insectes. 

Bassin de l'Or, 19M€ en prévision des crues

Le Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) signé le 19 décembre 2018 prévoit la création d'un bassin d'écrêtement de 50 000m3 à Baillargues. Réalisé entre 2019 et 2024 sur le secteur des Moulygous, situé au nord-ouest du centre ancien, entre des quartiers résidentiels récents et l’A9 ; il permettra de protéger 72 habitations.


Signature de la convention PAPI du bassin de l'Or en présence du président du Pays de l'Or Stéphan Rossignol, du président du SYMBO  Claude Barral, du président du SIATEO Bernard GANIBENC, du représentant du Préfet Pascal OTHEGUY, du représentant du président de Montpellier3m, Jean-Marc Lussert et du Président de la CCI, André DELJARRY

Que sont les PAPI ?

Les programmes d'actions de prévention des inondations (PAPI) ont été lancés en 2002. ... Les PAPI ont pour objet de promouvoir une gestion intégrée des risques d'inondation en vue de réduire leurs conséquences dommageables sur la santé humaine, les biens, les activités économiques et l'environnement.

Créés en 2003, les Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) visent à réduire les conséquences des inondations sur les territoires à travers une approche globale du risque, portée par un partenariat entre les services de l’Etat et les acteurs locaux.

Entre 2003 et 2009, près d’un milliard d’euros a été mobilisé par les pouvoirs publics pour financer la première génération de ces programmes.

Pour les fêtes, privilégiez les huîtres naturelles

Aujourd'hui, 15% de la production française d'huîtres provient de l'étang de Thau. Si cette variété charnue et fondante est dite "de Bouzigues", on l'élève dans tous les villages ostréicoles du pourtour de l'étang, comme Mèze, Loupian ou Marseillan. 

LES SPÉCIFICITÉS DES HUÎTRES DE L’ÉTANG DE THAU

Huîtres Mas Cetare à Loupian


Pour remplacer les marées, les conchyliculteurs du bassin de Thau utilisent un système d’élevage sur tables, sur lesquelles ils tendent des cordes. En moyenne, un conchyliculteur met une semaine pour « coller » une table (150 000 huîtres, réparties sur un millier de cordes). Un travail fastidieux, qui peine à attirer de nouveaux ouvriers. « Cela n’est pas tant physique que mental, précise Jean Cabirol, producteur de coquillages au Mas Cetare, à LoupianTout se joue dans les yeux : quand je pose un couple d’huîtres sur la planche, mon regard est déjà sur le coup d’après ! C’est une question d’organisation, et d’état d’esprit. »

UN MÉTIER BOULEVERSÉ PAR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES 

Mas Cetare à Loupian


Jean Cabirol est originaire de la Ville de Sète. Du haut de ses 28 ans, il a vu la qualité de l’étang se détériorer :

« Quand j’étais petit, les daurades sortaient fin août, après la Saint Louis. Les pêcheurs attendaient la tramontane, qui rafraîchissait l’eau. Aujourd’hui, l’eau reste tiède bien trop longtemps. Les bactéries aérobies et les algues s’accumulent. L’eau devient visqueuse et les coquillages se meurent ! »

UNE PROFESSION EN PLEINE MUTATION 

Jean Cabirol - Conchyliculteur à Loupian

Face à ce constat, de nombreux conchyliculteurs comme Jean Cabirol alertent sur l’importance d’abandonner la production d’huîtres triploïdes et de revenir aux huîtres naturelles, plus respectueuse des saisonnalités.

« Comme de nombreux agriculteurs ou pêcheurs, nous ne pouvons qu’alerter sur l’état de notre planète, la mauvaise qualité de l’air, de l’eau… Tous ensemble, nous Nous devons de respecter le milieu marin et de laisser l’étang se régénérer. L'huître triploïde est modifiée de façon à être toujours semblable, en été comme en hiver. Cela n’est pas naturel. Le milieu s’épuise.

Une prise de conscience écologique qui pourrait être saluée par l’Institut National de l’origine et de la qualité (INAO), chargé d’accorder une IGP (Indication Géographique Protégée) à l’huître de Thau d’ici 2019… 

Les sapeurs-pompiers de l'Hérault recrutent 20 SPP

 

Suite à la publication des listes d’aptitudes du concours de caporal des SPP et en prévision des recrutements de 2019, Kleber Mesquida, Président du SDIS 34 vient de signer un avis de vacances pour le recrutement de 20 sapeurs-pompiers professionnels.

Les candidatures sont à adresser via le site internet du SDIS 34 (www.sdis34.fr) sur la rubrique « devenir sapeur-pompier » et onglet candidatures.

Il suffit de suivre le formulaire de dépôt de candidature en ligne et d’y insérer les documents demandés.

L’objectif est de recruter d’ici début mars afin de débuter la formation initiale vers le 15/3 et que les nouvelles recrues soient affectés dans les centres avant le début de la saison 2019.

www.sdis34.fr

Huîtres de Thau gratinées au sabayon de Muscat

Recette de fêtes : huîtres de Thau gratinées au sabayon de Muscat 

Pour les fêtes de fin d’année, le Département suggère de mettre Huîtres de l’étang de Thau et Muscats de l’Hérault au menu !

Charnue et fondante, mariant saveurs iodées et subtils arômes de noisette, l’huître de Thau, encore appelée la Bouzigues, est unique dans le paysage ostréicole français. Une fierté pour l’Hérault qui abrite également 4 des 7 appellations Muscats de France ! Saint-Jean-de-Minervois, Frontignan, Mireval et Lunel : les Muscats de l’Hérault apporteront soleil et fruité sur les tables de Noël. Délicieux à l’apéritif, ils sont également de véritables alliés de gastronomie sucrée-salée.

Le Chef Philippe Gatti, vice-Président d’International Club Toques blanches Occitanie, propose de marier ces deux produits phares du terroir héraultais dans une recette idéale pour les fêtes : les huîtres de Thau gratinées au sabayon de Muscat…

Thierry Boyer et Philippe Gatti

Thierry Boyer, sommelier conseil et Philippe Gatti chef Toques Blanches Cévennes et Méditerranée.

La recette présentée ci-dessous représente une entrée pour 8 personnes ou un plat pour 4 personnes.

Ingrédients

Coup d’arrêt d’un trafic de stupéfiants dans les hauts cantons du Biterrois

Le 10 décembre, 3 individus impliqués dans un trafic de stupéfiants sur le secteur de Bédarieux ont été interpellés dans le cadre d’une opération judiciaire associant les gendarmes de la brigade de recherches de Béziers, de la communauté de brigades de Bédarieux, du Peloton de surveillance et d’intervention de Béziers et deux équipes cynophiles du GIC de Nîmes.

https://www.facebook.com/GendarmerieHerault/photos/

Le lac du Salagou en toute sécurité

Un système d’alerte, rendu obligatoire par l’Etat, a été mis en place sur le barrage du Salagou, pour prévenir tout risque d’inondation. Situé à 60 km à l'Est de Montpellier, il se voit doter, à la veille de ses 50 ans d'existence en 2019, d'un système de téléphonie d'alerte auprès de 3000 foyers installés dans 13 communes héraultaises riveraines, de Clermont l'Hérault à Saint-André-de-Sangonis en contrebas.


L’infrastructure, la plus grande réserve d'eau douce de l'Hérault, a été construite de 1964 à 1968 par le Département, pour constituer une réserve d’eau utile à l’irrigation, et lutter contre les crues du fleuve Hérault. En 50 ans, aucun problème n’est survenu sur ce barrage entretenu par le Département. Le dispositif anti inondation peut être activé en moins de 30 minutes au moindre signe préoccupant, et faisant craindre une rupture de l’ouvrage.

En cas d’inondation, 13 communes (Brignac, Canet, Ceyras, Clermont-l’Hérault, Celles, Gignac, Lacoste, Lagamas, Le Bosc, Le Pouget, Pouzols, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Guiraud), soit 3000 foyers, seraient à évacuer. Un annuaire de tous les foyers, est en cours d’élaboration et sera actualisé chaque année. Il est censé permettre de diffuser rapidement des informations sur l’état du barrage et les consignes à suivre pour évacuer les lieux menacés.

En savoir plus : www.salagou.annuaire.cedralis.fr

Le dispositif en place s’inscrit dans le Plan particulier d’intervention (PPI). L’Etat l’a établi pour organiser la protection des populations, des biens et de l’environnement face aux risques particuliers liés à la présence d’ouvrages ou d’installations. La réalisation d’un PPI est obligatoire pour tous les aménagements hydrauliques qui comportent à la fois un réservoir d’une capacité égale ou supérieur à 15 millions de m3 et un barrage ou une digue d’une hauteur d’au moins 20 m. En France, une centaine de barrages sont concernés dont 2 dans l’Hérault : Monts d’Orb, à Avène, et le Salagou.

Région : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault

Commission permanente : Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a réuni vendredi 7 décembre 2018 à Montpellier, les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire.

La Commission permanente de la Région réunit 51 élus sous la houlette de la présidente Carole Delga.

 

Zoom sur les principaux projets (liste non exhaustive) du territoire héraultais, bénéficiant du soutien de la Région. 

ECONOMIE ET RECHERCHE 

Le dispositif « Contrat Export » accompagne sur 24 mois un programme de développement export mis en œuvre par les TPE/PME du territoire. Exemples de projets soutenus par la Région :

-          100 000€ pour BEAR SAS (Montpellier),

-          100 000€ pour Capteur Technologique Electronique et Systèmes Société Captels (Saint-Mathieu-de-Tréviers),

-          100 000€ pour DUO INDUSTRIE (Lansargues),

-          100 000€ pour ECOMNEWS (Montpellier),

-          100 000€ pour SIM&CURE (Grabels),

-          100 000€ pour YELLOWSCAN (Montferrier-sur-Lez),

-          94 200€ pour INNERSHIP (Montpellier).

 

Dans le cadre du dispositif « Contrat Innovation », la Région attribue une aide de près de 97 000€ à l'AVION JAUNE (MONTFERRIER-SUR-LEZ) pour le développement d'un système polyvalent d'acquisition et de traitement d'image et 70 000€ à SERVICESYOU (Montpellier) pour l'analyse et cartographie des échanges plain-text de la plateforme ChallengeMe. Grâce au « Contrat Occitanie Attractive », la Région débloque 1 M€ pour la  création et l'implantation du centre d'appel OWNR à Montpellier.

 

Le dispositif « START'OC PROcess » a pour objectif de soutenir les startups dans la phase d'amorçage, ainsi 50 000€ ont été attribués respectivement à BIMER SERVICES (Montpellier), LKSPATIALIST (Montpellier), MASMARTHOME (Montpellier), PICKEOS (Montpellier), PRIZLE (Beaulieu), REVINAX (Montpellier), CIRSEA (Castelnau-le-Lez), IOTEROP (Montpellier), PANJEE (Montpellier), VIRTUALIS (Pérols), WELIOT (Montpellier) pour leur lancement commercial, ainsi que 45 000€ à MOONYCAT ENTERTAINMENT (Montpellier) et 31 000€ à FLEXIFRET (Montpellier).  

La Région soutient les entreprises de l'ESS et attribue ainsi 80 000€ à l'association Re'N'Art, pour la création d'un lieu coopératif et culturel, en circuit court, autour d'une ressourcerie, d'un bistrot-potager, et d'ateliers pédagogiques. 48 000€ sont également mobilisés pour EcoMatelas, afin de réaliser une étude de faisabilité pour la création d'une unité de réemploi de matelas.

 Le « Contrat Transmission-Reprise » (83 000€ votés pour l'Hérault) permet par ailleurs la reprise d'un commerce multi-services et restauration à Ceilhes-et-Rocozels, ainsi que Jean-Luc Nautisme à Sète.

 Le « Contrat de développement et d'innovation touristiques » permet de flécher 65 000€ pour la modernisation de l'Hôtel de la Paix à Lodève. Par ailleurs, 470 000€ sont également votés pour la rénovation de l'espace aquatique du Grand Bleu à la Grande-Motte.

Le Mac Donald’s détruit par les flammes

Il ne reste plus rien ou presque du Mac Donald’s du Barnier dans la zone commerciale de Frontignan, à quelques kilomètres au sud de Montpellier. Une acte volontaire et criminel à la vue de l’inscription à l’encre rouge sur la vitrine Multinationales et CAC 40, Mafia légale et du tas de palettes et pneus à l’origine de l’incendie placés de telle sorte que le feu se propage rapidement, un incendie signalé dans le nuit du 12 au 13 décembre 2018.

Le restaurant est en partie détruit, le sinistre est important malgré l’intervention rapide des sapeurs-pompiers des centres de secours de Sète, Frontignan et Balaruc.

Après le restaurant l’Odyssée à Frontignan-plage début décembre et les feux de poubelles en centre ville à répétition, c’est aujourd’hui au tour du Mac Donald’s.

Quarante personnes se retrouvent sans emploi. Une enquête a été ouverte, confiée au SRPJ de Montpellier.

A.S

Le département de l’Hérault opère sa transition énergétique

Le département de l’Hérault accélère sa transition énergétique en engageant des travaux sur ses principaux sites. L’inauguration des travaux réalisés a eu lieu le 10 décembre.

Dans le cadre du contrat de performance énergétique signé avec Dalkia en août 2017, le Département de l’Hérault a décidé d’entreprendre d’importants travaux pour améliorer la performance énergétique et environnementale de ses grands sites : Hôtel du Département, Domaine d’O, Pierresvives, maison des sports.
Grâce à ces solutions techniques, numériques et innovantes, le Département de l’Hérault bénéficiera de 26 % d’économies d’énergie sur ses grands sites.
Les besoins thermiques de ces bâtiments seront couverts à 70 % par des énergies renouvelables, permettant d’éviter l’émission de 288 tonnes de CO2 par an.

De fortes actions en matière d’efficacité énergétique ont été menées afin d’assurer le bien-être durable des occupants, notamment :

  • la création d’un réseau de chaleur et de froid renouvelable alimenté par une géothermie sur champ de sondes pour l’ensemble des bâtiments de l’Hôtel du Département, - la mise en place d’une géothermie sur champ de sondes pour alimenter en chaud et en froid les Archives Pierresvives,
  • l’installation d’ombrières photovoltaïques sur le parking de l’administration de l’Hôtel du Département,
  • la mise en place d’objets connectés pour mesurer au quotidien le confort des occupants, rendre les bâtiments plus intelligents et moins consommateurs d’énergie,
  • le pilotage numérique de la performance énergétique de l’ensemble des installations pour garantir une gestion optimisée des consommations à partir du Desc (Dalkia Energy Savings Center).

Le projet est soutenu par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et l’Ademe dans le cadre du Fonds Chaleur.