Rencontre sur l’Engagement des Jeunes dans le Sport

Une Rencontre sur « l’engagement des Jeunes dans le Sport » proposée par le Département de l’Hérault - Direction Sport Nature, avec le concours de la Ville de Jacou et le soutien logistique d’Hérault Sport, se déroulera le samedi 5 octobre.

A l’Espace Prévert, en matinée, des échanges entre des Ecoles de Sport et les Comités Départementaux sur les actions pour permettre aux novices de s’engager dans leurs clubs, une projection d’un clip élaboré par des jeunes, des témoignages et des informations sur différents dispositifs seront partagés.
L’après-midi, de 13h30 à 15h30 au stade Yves Mandler, la découverte de plusieurs disciplines pour les enfants des écoles de sports et des clubs participants sera proposée ; Un goûter ponctuera la journée. Les Comités Départementaux d’Aviron, de Badminton, de Handball, de Kick Boxing, Muay Thaï et Disciplines Associées, de Sport Tambourin, de Volley-Ball et UNSS 34 seront de la partie.

Lieu : Espace Prévert le matin – Stade Yves Mandler l’après-midi - Jacou

Contact : 

Christine Cappez et Frédéric François Direction Sport Nature du Conseil Départemental – 04 67 67 67 67 Cathy Barbaza et Jacques Py – Hérault Sport – 04 67 67 38 00 

05 octobre 2019 - 9 h 00

38ème Fête Départementale de la Randonnée le 6 octobre

Organisée par le Comité de Randonnée Pédestre de l’Hérault, avec le concours de la Ville de Saint-Gervais-sur-Mare, de la Maison Cévenole, de la Communauté de Communes Grand Orb et son Office de Tourisme, du Département de l’Hérault et le soutien logistique d’Hérault Sport, cette 38ème Fête Départementale de la Randonnée, propose 8 parcours afin de fluidifier le nombre de randonneurs, chaque année plus important, sur les circuits.

Pour la première année une Rando Trail complète le programme. Cent bénévoles, des agents municipaux, de l’intercommunalité et d’Hérault Sport seront sur le terrain. 

Itinéraire familial : balisage bleu, 8,520 km, 236m D+, Indice IBP 35, pour randonneur débutant en bonne condition physique. Départ entre 9h30 et 10h.

Itinéraire Marche Nordique (avec animateurs) : balisage bleu, 8,520 km, 236m D+, Indice IBP 35, prêt de bâtons possible : initiation. Départ entre 9h et 9h30. Places limitées

Itinéraire Rando Santé (avec animateurs) : balisage bleu, 6,5 km, 60m D+. Départ entre 10h30 et 11h. Circuit ombragé. Places limitées

Itinéraire randonneur moyen : balisage orange, 14 km, 713m D+, Indice IBP 70. Départ entre 8h30 et 9h.

Itinéraire bon randonneur : balisage jaune, 16 km, 864m D+, Indice IBP 83. Départ entre 8h et 8h30.

Itinéraire randonneur expérimenté : balisage rouge, 22,310 km, 1248m D+, Indice IBP 117. Départ entre 7h30 et 8h. Pour randonneurs sportifs.

Rando Trail : balisage rouge, 22 km, 1248m D+, Indice IBP 117. Départ entre 7h30 et 8h.

Animation environnementale : selon disponibilité. Départ de 10h-10h30 itinéraire bleu – Places limitées

Toute la journée : restauration et buvette sur place, animations, marché du terroir/artisans

Tombola avec nombreux lots.

Lieux : Stade municipal – Parking – Centre-ville Bureau de Poste – départs - Saint Gervais sur Mare

En savoir +

Lieu de l'événement : 
Stade municipal – Parking – Centre-ville Bureau de Poste – départs - Saint-Gervais-sur-Mare
Contact : 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 04 67 67 41 15

Sport Scolaire : Cross des Collèges Octobre 2019

Du jeudi 3 au vendredi 18 octobre
Béziers, Montpellier, Loupian, Marseillan, Lunel, Castries, Pignan, Mèze, Jacou

Plus de 4 820 collégiens prendront part aux Cross de leurs collèges au cours du mois d’octobre dans l’Hérault. Les élèves du Collège Krafft à Béziers, ceux du collège Simone-Veil et du collège Joffre à Montpellier, ceux du Collège Olympe de Gouges à Loupian, ceux du Collège Pierre-Deley à Marseillan, ceux du collège Frédéric-Mistral à Lunel, ceux du Collège Marie-Curie à Pignan, ceux du Collège Jean-Jaurès de Mèze et ceux du Collège Pierre-Mendes France à Jacou sont concernés. Ces cross sont organisés par les établissements, avec le concours de l’Education Nationale, des Villes concernées, du Département de l’Hérault et le soutien logistique et humain d’Hérault Sport.


Lieux dates et Horaires :
Jeudi 3 octobre – 8h – Collège Krafft à Béziers - Site de Montflourès
Jeudi 3 octobre – 13h - Collège Simone-Veil à Montpellier – Ecole Sup’Agro
Vendredi 11 octobre – 8h - Collège Olympe de Gouges à Loupian
Mardi 15 octobre – 8h30 – Collège Pierre-Deley à Marseillan – Stade du collège
Mardi 15 octobre – 13h – Collège Frédéric-Mistral à Lunel – Stade Colette-Besson
Mercredi 16 octobre – 8h – Collège Joffre à Montpellier – Cité Joffre
Jeudi 17 octobre – 8h – Collège Les Pins à Castries – Stade des Pins
Jeudi 17 octobre – 8h - Collège Marie-Curie de Pignan – Complexe Sportif ZAC Saint Estève
Vendredi 18 octobre – 8h30 - Collège Jean-Jaurès de Mèze – Lac des Sesquiers
Vendredi 18 octobre – 8h – Collège Pierre-Mendèes France à Jacou

Renseignements : Frédéric Martin - Hérault Sport – 04 67 67 38 00

Inauguration de l’entreprise d’insertion « Terre & Mer » à Agde

rret

Christian Pouget, sous-préfet de Béziers, Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental et Bertrand Munich, Président de la Croix Rouge Insertion ont assisté le 27 septembre 2019 à l’inauguration de l’entreprise d’insertion « Terre & Mer » à Agde.Terre & Mer fabrique et commercialise des poissons cuisinés, prêt à consommer. Installée à la Criée d’Agde, elle s’inscrit dans une démarche totale de développement durable privilégiant le maraîchage bio et les circuits courts.

Cette idée innovante, en lien avec une expérience bretonne «Les Paniers de la mer», est née d’une réflexion entre les services du Département, la Croix Rouge Insertion et la Criée du Grau d’Agde.

L’ensemble de ces partenariats ont permis,avec les services de l’Etat, la création d’une entreprise d’insertion innovante en Occitanie au service du développement local :-du capital humain: elle emploie actuellement 6 salariés-de la filière pêche,-et de la filière maraîchage biologique.Un nouveau modèle dans l’Economie Sociale et solidaire.

Le Département de l’Hérault a accompagné dès 2016 ce projet à hauteur de 45000 euros. L’Etat finance 10 000 € par an et par poste d’insertion soit 50 000 € dès 2019 et accompagnera Terre & Mer dans son développement à venir, l’Etat a aussi cofinancé l’étude de faisabilité à hauteur de 2000 euros.

Terre & Mer – EN CHIFFRE

Lancement : mai 2019. 5,4 tonnes de produits ont été transformés, 6 espèces de poissons en gamme « prêt à cuire », 24 références en frais et surgelés

Les premiers clients : Collège de Murviel-les-Béziers, Table de Cana, Mon Cuisinier, de la terre à l’assiette Passe Muraille, Nouribio, Sica du Caroux, Carrefour Market Paulhan, Lycée de Pézénas, Communauté de Communes Petite Camargue.

L’économie sociale et solidaire – Un souffle pour l’emploi et pour l’économie locale. Dans l’Hérault, plus de 2000 personnes bénéficient de ces dispositifs chaque année et 10 entreprises d’insertion nouvelles ont été créées cette année.

L’Etat et le Département s’engagent conjointement sur la création de nouveaux chantiers d’insertion au travers de la convention départementale de lutte contre la pauvreté signée le 1er juillet 2019.

L’Etat accompagne très fortement le développement de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) dont font partie les entreprises d’insertion au même titre que les chantiers d’insertion, les associations intermédiaires et les entreprises de travail temporaire d’insertion. L’IAE, qui allie développement économique, insertion sociale et professionnelle et développement territorial a démontré son efficacité en matière d’insertion des publics les plus éloignés de l’emploi.

La construction en terre crue, quelle actu ?

- PAROLES D'ARTISANS N°16

Jeudi 03 Octobre 2019

CONFÉRENCE à 18h30 à la Salle du CAUE34
avec Aymone NICOLAS, entreprise Terre et toile (Soudorgues 30) et Thierry VANVERT, entreprise 3PCo Scop (Montpellier 34) tous deux membres de l'association ARESA (Association régionale d'Écoconstruction du Sud-Ouest).
Gratuit sur inscription (en ligne sur le blog du CAUE34).

détail
CAUE DE L'HERAULT
19 RUE SAINT LOUIS
34000 Montpellier
gratuit sur inscription
Cet événement est accessible aux personnes handicapées

HOMMAGE ET RESPECT

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault comme ceux de France souhaitent rendre hommage à un grand Président de la République qui par son engagement à marqué profondément l’organisation de la sécurité civile.

Ses valeurs humaines étaient celles des sapeurs-pompiers, dont il a été très proche, il fut d’ailleurs le premier Président de la République à se déplacer sur le traditionnel congrès national pour venir honorer et remercier l’action des sapeurs-pompiers.

Certains garderont de lui le souvenir de sa visite spontanée sur le poste de commandement des sapeurs-pompiers du Var lors des feux de forêt de 2003 alors que l’Hérault avait envoyé une colonne de renfort.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout et plein air

Hérault : cérémonie d’hommage aux Harkis

Mercredi 25 septembre, au Monument aux Morts de toutes les Guerres, cérémonie d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives à Montpellier

Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, a présidé, aux côtés des élus, des autorités civiles et militaires de l’Hérault,  la cérémonie d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, costume et plein air

«Raid’elles 2019 » les femmes issues des métiers de la sécurité réunies au Salagou

Le 20 septembre, 53 femmes dont 46 policières (Occitanie, PACA), 5 gendarmes (brigade de recherches et communauté de brigades de Lodève, groupe de commandement de la compagnie de Lodève, brigade territoriale de Pézenas), 1 pompière et 1 policière municipale de Lodève ont participé à l’événement sportif et ludique annuel organisé par la Ligue Occitanie FSPN et la ville de Lodève.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout, ciel, montagne, plein air, nature et eau

Ce « raid au féminin » composé de plusieurs épreuves sportives (circuit canoë, course d’orientation/trail, tir au pistolet laser + activités paddle/stand up) s’est déroulé sur le site du Salagou (commune de Celles).

A l’issue des épreuves sous le signe du dépassement de soi et d’esprit d’équipe, les sportives ont partagé un repas dans un mas sur les rives du lac.

La préfecture a ouvert ses portes dimanche 22 septembre à l'occasion des JEP 2019

 Vous avez été nombreux à venir découvrir la préfecture de l'Hérault, dimanche 22 septembre, à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2019 sur le thème "Arts et divertissements"

La préfecture de l'Hérault se situe au sein de l’écusson qui constitue le cœur de ville de Montpellier, elle a, dans la cité, une place et une identité forte.

A l’origine hôtel particulier de la comtesse de Ganges, les Intendants de la province du Languedoc choisissent cette élégante demeure classique pour y établir le siège de la représentation du pouvoir royal. C’est tout naturellement que le premier Préfet Impérial, Pierre Joseph de Nogaret, y élit résidence en 1 800, conservant ainsi à l’édifice la vocation qui était la sienne avant la Révolution.

Plus de 1500 personnes ont pu, gratuitement, visiter ce riche patrimoine et accéder aux différentes pièces de la préfecture :

Le salon gris, où a été tourné en 2017 une des scènes du film "Le poulain" avec Alexandra Lamy. Le salon avait été aménagé pour reproduire à l'identique le bureau du Président de la République.

La salle à manger :

Les grands salons, appelés « appartement de fêtes » sous le second empire, ont renoué avec leur passé en accueillant les danseurs de l'association Magdanse.

Pour le plus grand plaisir des spectateurs, l'association a, toute la journée, proposée des animations danse et histoire :

La "salle Erignac", salle de réunion de la préfecture, nommée ainsi en l’honneur du préfet Claude Erignac, assassiné pendant ses fonctions alors qu'il était préfet de Corse en 1998.

La galerie bleue, qui a accueilli une exposition sur les costumes et tenues des Forces de l'Ordre et de Secours.

Pour finir, le préfet, Jacques Witkowski, a ouvert son bureau au public.


La "salle Erignac", salle de réunion de la préfecture, nommée ainsi en l’honneur du préfet Claude Erignac, assassiné pendant ses fonctions alors qu'il était préfet de Corse en 1998

Le littoral parlons-en et agissons ensemble!

Le 25 septembre le Département organise le 1er Lab Hérault Littoral – une soirée parrainée par Kito de Pavant

Un concept nouveau. Le 25 septembre à partir de 19h30, le Département invite experts, associations, bénévoles et grand public pour échanger ensemble autour de la question du littoral. Tous sont conviés salle Voltaire à Frontignan, ou en direct depuis la page facebook du Département ! 

Le littoral, parlons-en et agissons ensemble !

Après les actions de sensibilisation des Ap’Hérault Plage et l’installation des  poissons gloutons cet été, le Département poursuit sa mobilisation avec les Labs Hérault Littoral.

Un premier rendez qui réunit professionnels et grand public pour échanger sur les problématiques du littoral et plus précisément sur des enjeux environnementaux : économie d’eau, préservation de la biodiversité et  pollution.

En présence de Kito de Pavant, le parrain de cette soirée, la rencontre sera  animée par Olivier Biscaye, rédacteur en chef de Midi Libre, et retransmise en direct live sur facebook. 

L’objectif : fédérer, mobiliser, s’engager pour créer une communauté en Hérault soucieuse d’un développement harmonieux  de notre littoral. 

Un événement participatif : Posez vos questions dès maintenant !

Chaque Héraultais peut apporter des solutions ! C’est pourquoi dès à présent le Département les invite à partager leurs idées, petits gestes, initiatives ou leurs questionnements sur la page facebook du Département. Toutes les questions posées via le réseau social seront traitées pendant le lab ou après. 

Rdv dès à présent sur la page facebook du Département : @departementherault 

Navigateurs comme Kito de Pavant ou Yvan Bourgnon, associations citoyennes comme Label Bleu ou le CPIE Bassin de Thau, experts du littoral, collectivités ou acteurs du tourisme engagés dans des démarches écologiques …  Le 25 septembre, depuis la salle ou les réseaux sociaux, le public pourra partager ses idées et poser ses questions aux spécialistes présents dans la salle. Certaines questions issues des réseaux sociaux seront transmises à l’animateur en direct. 

Informations pratiques

Date : mercredi 25 septembre

Horaires : 19h30 – 21h

Lieu : salle Voltaire - 3 Boulevard Victor Hugo - 34110 Frontignan

Facebook live : @departementherault

Rdv sur herault.fr pour découvrir le programme et les intervenants du #Lab Environnement. 

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements

 
 

Les pluies méditerranéennes intenses :
qu’est-ce que c’est ?

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles". 

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types.

Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations. Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations. Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit. Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche. 

Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure). Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés,par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier.
Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement. Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

   

Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre.

stormy see


15 départements de l’arc méditerranéen sont  concernés : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

La préfecture de l'Hérault communique actuellement sur 8 messages de comportements à adopter pour l’ensemble des populations concernées par le risque inondation sont :

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements à adopter

  • Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables ;
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre ;
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage ;
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied : pont submersible, gué, passage souterrain… Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture ;
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

Quelles précautions face à une inondation ?

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets essentiels. Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le récupérer plus rapidement possible.

Le kit de sécurité se compose de :

  • Radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • Bougies, briquets ou allumettes
  • Nourriture non périssable et eau potable
  • Médicaments
  • Lunettes de secours
  • Vêtements chauds
  • Double des clés
  • Copie des papiers d’identité
  • Trousse de premier secours
  • Argent liquide
  • Chargeur de téléphone portable
  • Articles pour bébé
  • Nourriture pour animaux

Je note les numéros utiles :

  • Ma mairie
  • 112 ou 18Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Je connais les niveaux de vigilance :  Jaune : phénomènes localement dangereux Orange : phénomènes dangereux et étendus Rouge : phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle 
Je vis en zone inondable : je consulte mon PPRI et GEMAPI

 

Quelques épisodes parmi les plus violents et les plus marquants des trois dernières décennies :

  • Le 3 octobre 1988 à Nîmes : 420 mm tombent en moins de 12 heures, c’est-à-dire l’équivalent de 6 mois de pluie, concentrés sur Nîmes.
  • Le 22 septembre 1992 à Vaison-la-Romaine : ce sont près de 300 mm (l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations) qui se sont déversés en 5 heures seulement en amont de Vaison-la-Romaine, provoquant une crue éclair de l’Ouvèze. Le phénomène a été fortement aggravé par des vents atteignant les 120 km/h sur le Vaucluse. Le 26 septembre 1992 : 129 mm en 2h30 à Granès près de Rennes-les-Bains dans la haute-vallée de l’Aude, 160 mm en 3h à Vernet-les-Bains ; en 24 heures, il a été mesuré 292 mm à Narbonne, 169 mm à La Cavalerie.
  • Toussaint 1993 : 906 mm en 2 jours sont relevés au Col de Bavella en Corse du Sud don 780 mm le 31.
  • Le 12 novembre 1999, inondations de l’Aude : la zone la plus sévèrement touchée est la région des Corbières où il est tombé à Lézignan 620 mm en 36 heures (soit plus des 2 tiers d’une année habituelle de pluie).
  • Le 8 septembre 2002 dans le Gard : 687 mm à Anduze en moins de 36 heures (les 2 tiers d’une année habituelle de pluie) ; au moins 400 mm sur environ 1800 km² et plus de 600 mm sur 150 km², le tout dans la région Languedoc-Roussillon. Le débit de pointe sur le Gard à Remoulins a été estimé à 6700 m3/s, à comparer avec les crues de 1976 (3050 m3/s) et de 2008 (1100 m3/s). Le Vidourle, fortement touché également, a dépassé les 2500 m3/s (950 m3/s lors de la crue de décembre 2002 et 550 m3/s en octobre 2010).
  • 15 juin 2010 dans le Var : 461 mm à Lorgues, près de Draguignan en moins de 12 heures (soit l’équivalent de la moitié de ce qui tombe habituellement en une année). La Nartuby atteint les 440 m3/s à Trans-en-Provence (4 km en aval de Draguignan), à comparer avec les crues de novembre 2011 (106 m3/s) et de novembre 2000 (98 m3/s).
  • L’automne 2014 s’est distingué par la persistance remarquable de situations fortement perturbées sur les départements méditerranéens, des Cévennes et de la Côte d’Azur conduisant à un nombre record d’épisodes (depuis 1958) entre le 16 septembre et le 30 novembre (9 épisodes).
  • Le 3 octobre 2015, l’ouest de Alpes Maritimes est touché : 195 mm à Cannes dont 175 en 2 heures et 178 mm à Mandelieu dont 156 mm en 2 heures. La Siagne à Pégomas dépasse les 230 m3/s, alors qu’elle atteint rarement les 100 m3/s et le Loup monte à 135 m3/s à Villeneuve-Loubet, alors qu’il dépasse rarement les 30 m3/s. Cet épisode démontre que ce n’est pas seulement la hauteur totale des précipitations qui importe, mais aussi les intensités maximales atteintes et la vulnérabilité des territoires concernés.  
 

source : Préfecture de l'Hérault

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos