JOURNEES PAUL VALERY

 

Du vendredi 24 au dimanche 26 septembre 2021

 

JOURNEES PAUL VALERY

 

241661716-4085997248189332-2308317012856019008-n-7441615



Les Journées Paul Valéry ont pour thème cette année : PAUL VALERY, POETE, PENSEUR, HUMAIN les 24, 25, 26 septembre 2021 !
 
Voilà 150 ans, le 30 octobre 1871, naissait à Sète Paul Valéry, fils de Barthélemy et Fanny Valéry, respectivement d’ascendance corse et génoise. Pour célébrer cet anniversaire, le Musée qui porte son nom invite, à l’occasion de cette 11e édition des Journées Paul Valéry, non seulement à une rencontre avec l’oeuvre immense du poète et penseur, mais propose surtout de mettre en évidence cette part de l’humain qui, chez Valéry, demeure encore très largement méconnue et qui ne peut qu’obliger à rompre avec la stature quelque peu rigide du poète de l’intellect, de l’académicien austère dans laquelle il a souvent été cantonné.
 
Les 24, 25, 26 septembre 2021
Voir le programme détaillé 

La 12e édition du Festival du livre de Sète, les Automn’Halles, se tiendra du 22 au 26 septembre 2021

 

La 12e édition du Festival du livre de Sète, les Automn’Halles, se tiendra du 22  au 26 septembre 2021, fidèle à son thème «la Méditerranée en partage».
Parmi les invités: Yasmina Khadra, Sedef Ecer, Lydie Salvayre, Alexis JenniDalie Farah...Et des moments forts: un hommage à Jean-Claude Carrière, une  Lecture de lettres de Flaubert, la publication d’un «Abrassencédaire»en cette année de centenaire...


Les rencontres avec les auteurs invités sont prévues,outre à la Médiathèque  Mitterrand de Sète, dans différents lieux emblématiques de la ville: le théâtre Molière, le musée Pau lValéry, la galerie-musée Le Réservoir...

Le festival de littérature générale met également à son programme:
la bande dessinée, le cinéma, la musique
des rencontres en librairie,des séances de dédicaces, des ateliers d’écriture menés par des auteurs confirmés

AMOUR77CaptureAMOUR55CaptureAMOUR44CaptureAMOUR33Capture
AMOUR22CaptureAMOUR88CaptureAMOURCapture


Les informations complètes sont à retrouver sur le site du Festival
https://www.festivaldulivredesete.com/
et sur la page Facebook@festivallesautomnhalles

Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée

 

Du vendredi 23 au samedi 31 juillet 2021

La ville de Sète accueille chaque année en juillet le festival de la poésie voix vives de méditerranée en méditerranée.
Des poètes de toutes les méditerranée dans des lieux du quotidien.
La poésie ouverte à tous (accès gratuit)
Téléchargez le programme complet du festival de poésievv3-3511770

La poésie en musique et spectacles :

Vendredi 23 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Spectacle d’ouverture Poésicales 2021
Création du Festival avec les poètes, les comédiens et les musiciens du Festival


Samedi 24 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Brigitte Fossey rend hommage à Paul Valéry. Création pour le Festival avec Catherine Warnier, violoncelle.


Dimanche 25 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Duo L’Une et l’Autre
Catherine Joyeux-Billy et Simon Menier
J'fais c'que j'veux
Création pour le Festival
Auteur, compositeur, interprète, Catherine Joyeux-Billy écrit des chansons et met en musique les poètes : " La création musicale, c'est comme un petit moteur qui tournerait toujours dans ma tête depuis quarante ans, et qui me donne parfois cette envie irrésistible d'écrire une chanson qui parle à mon coeur,là, tout de suite, ou encore ce besoin d'habiller de sons et de couleurs des poèmes et textes d'hier et d'aujourd'hui qui claquent dans ma tête.Portée par une belle collaboration avec Simon Menier, musicien multiple, cette création musicale en chansons verra le jour sous le signe de la Lune », précise-t-elle, avant de citer Mark Twain : "Chacun de nous est une lune, avec une face cachée que personne ne voit."

Lundi 26 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Hommage à nos amis poètes de l’équipe du Festival, disparus cette année
Salah Stétié
Michel Baglin
Kolja Micevic
Pierre Oster
Création du Festival avec les poètes de l’équipe d’animation des rencontres, les comédiens et les musiciens du Festival.

Mardi 27 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Concert. Un toit d’étoiles
Louloua Rahmoun, chant
Karinn Helbert, Cristal Baschet
Manuel Decocq, violon, guitare, duduk
Saïd Mohamed,textes et lecture
Pendant une heure, poésie et musique intimement liées emmènent les auditeurs vers de territoires de langage et de sensations musicales rares; Le Cristal Baschet prépare à l’écoute de cette poésie puissante et lyrique qui émeut. Les sons purs que dégage le Cristal Baschet renforcent encore cette sensation de vivre un moment de partage intense et unique. tandis que Saïd Mohamed convoque la parole pour donner à entendre un monde qui n’existe que par sa poésie, Karinn Helbert fait appel aux compositions classiques de Bach, Haendel, Satie, ou à ses propres compositions pour nous enchanter. Manuel Decocq en virtuose du violon est un multi instrumentiste aussi à l’aise à la guitare qu’au duduk, tandis que Louloua Rahmoun convoque les chants soufis. Un toit d’étoiles à obtenu le Grand Prix de l’académie Charles Cros en 2018.

Mercredi 28 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Guy Allix chante Georges Brassens
Sobrement Brassens
Il y a 100 ans naissait à « Cette » un certain Georges Brassens. Et quelques années après, un professeur du collège de la ville devenue « Sète », Alphonse Bonnafé, fera lire Villon et... les autres au gamin émerveillé. Le jeune homme devenu grand lecteur se voulut d'abord poète avant de se revendiquer simple auteur-compositeur. Mais rien n'est si simple car Brassens c'est un chanteur qui se lit autant qu'il s'écoute quand, « Vingt fois sur le métier », il savait remettre son ouvrage. Ce récital donne à écouter et lire le poète et l'homme libre tel qu'il s'est présenté chez Patachou en janvier 1952, dans une extrême sobriété - guitare et voix - comme un nouveau troubadour qui continue, 40 ans après sa mort, à nous tenir en éveil. Guy Allix, qui est également poète, a coécrit avec Michel Baglin Je suis... Georges Brassens (Jacques André éditeur, 2019). Il a commencé à écrire et à jouer de la guitare il y a près de 50 ans, déjà en écoutant et en lisant Georges Brassens.

Jeudi 29 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Concert Duo Sans bagage
BARBARA et invités
Martine Bousquet, chant
Alain Aouat, piano, accordéon
Avec l’Amour de la chanson à texte et des mélodies subtiles et sensibles, au plus près de l'esprit de la dame brune, Martine Bousquet choisit de mettre en valeur différentes facettes de cette artiste pionnière: cette «femme qui chante», nous raconte des histoires, s'indigne souvent, nous murmure à l’oreille, nous prend par la main pour nous accompagner dans nos vies.
Barbara dans ses propres compositions, mais aussi Barbara l'interprète comme elle le revendique et ne cessera jamais de l'être: chanter les autres, ceux qu'elle aime, et
en particulier Georges Brassens...
En première partie du concert, une large place est consacrée aux femmes: chansons de Juliette Gréco, Patachou, Edith Piaf, Jeanne Moreau, Catherine Sauvage mais aussi Brassens, Trénet, Brel, Moustaki, Reggiani, dans le contexte et l'esprit des cabarets rive gauche, véritables viviers, laboratoires et fabriques d'artistes. Dans une seconde partie Martine Bousquet chante Barbara.

Jeudi 29 juillet à 20h
Nocturne Marché du Livre
Le bal du beuel
Jean-Michel Lubach
Majosais
Lorsque Paul Valéry désignait Sète, sous la belle expression d’« île singulière » c’est bien d’insularité qu’il parlait.Au commencement, Sète était une île, désormais rattachée au continent par le lido : cordon ombilical que les alluvions du Rhône ont peu à peu dessiné. A ce jour, Sète est une ex-île, peuplée d’exilés et d’ex-îliens. Qu’ils soient venus de la côte amalfitaine dont les noms de villes chantent, du
Golfe de Naples, de Ligurie ou Lombardie, des côtes du Maghreb, de Corse ou Catalogne, ils ont tous quitté une mère patrie, des aimés, des souvenirs et des paysages de coeur.Il n’y a pas plus estrangièrs que les Sétois ! Ils sont arrivés en vagues successives, expat’ réinventant une cité de lumière, riches de cultures autres qu’ils ont additionnées et qu’ils ont partagées sous formes de chansons, de musique ou de galéjades. D’où qu’ils viennent, ils se regroupent pour se souvenir, et ils donnent de la maissa, (de la voix), de l’estrambord (des tripes, de l’enthousiasme), du beuel (blues) : « ils sont nostalgiques, mais pas mélancoliques », dixit le grand ténor sétois Jean Michel Balester. Ecoutons leurs chants, ciment qui les unit et les rend plus solides. 

Vendredi 30 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Jean-Claude Séférian, voix
Christiane Rieger-Séférian, piano
Hommage à Jacques Brel
Jean-Claude Séférian chanteur, pianiste, compositeur, né au Liban, habitant l'Allemagne, est un des protagonistes de la chanson française. Depuis les années 80, il a sillonné le monde entier (de l'Alaska jusqu'en Polynésie française), donnant près de 80 concerts par an, dans philharmonie de Hambourg, dans les grands festivals, comme le Schleswig Musikfestival ou le festival Jacques Brel à Saint Pierre de Chartreuse. Son répertoire s'étend des grands auteurs de la chans Ferré....) à ses propres chansons qu'il écrit avec le parolier français Solamens. Il a aussi mis en musiqueles grands poètes (Villon, Baudelaire, Rimbaud...). Il est magnifiquement accompagné au piano par Christiane

Samedi 31 juillet à 21h30
Parking Médiathèque (Place Joseph Soulet)

Spectacle de clôture
Poésie et musique dans la joie et le partage. Création du Festival avec les poètes, les comédiens et les musiciens du Festival des salles parmi les plus prestigieuses, comme la chanson française (Brassens, Brel, Aznavour, Rieger Séférian. Schleswig-Holsteinon

ALPHA*BRASSENS* LE DICTIONNAIRE AMOUREUX D’UN POÈTE TURLUPIN

 

No photo description available.

A découvrir :

Uu abécédaire pictographique de Georges Brassens
Par Jean-Renaud Cuaz
64 pages au format 210 x 297 mm (A4)
 
Georges Brassens savourait « les mot qui veulent dire quelque chose ». Il ajoutait : « aujourd’hui , on est en pleine confusion et en pleine inflation du langage ». Nostalgique d’un art du verbe, les nouvelles terminologies le faisaient s’exclamer : « j’ai horreur des mot nouveaux ! »
 
Jean-Renaud Cuazprécise : "Dans ses textes, le poète puise à de multiples sources du langage : vieux français, langue classique, argot ancien et contemporain. Il les fait cohabiter, télescoper et fusionner dans un jargon imagé, une syntaxe dont il est l’exclusif linguiste. Les pages du livre recensent quelques vocables singuliers en un dictionnaire amoureux : termes représentatifs de sa pensée, locutions improbables, invocations allégoriques et mythologiques, un abécédaire illustré du parler Brassens."
Mis en vente par Audasud
ALPHABRASSENS Le dictionnaire amoureux d'un poète turlupin
19,00 €
amadCapture 
 
 

Le Prix Goncourt des lycéens

Le Prix Goncourt des lycéens est décerné par les lycéens eux-mêmes. Le Goncourt des lycéens permet à près de 2 000 élèves de lire et d'étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt. Ce prix, permet aux élèves d'une cinquantaine de classes de découvrir et lire l'intégralité des romans de la rentrée littéraire figurant dans la sélection de l'Académie Goncourt. Ce prix concerne des élèves de tous les lycées, généraux, technologiques et professionnels, agricoles, les centres pénitentiaires, de la seconde aux classes de  BTS, ainsi que les établissements de l'Agence de l'enseignement du français à l'étranger (AEFE) et ceux de la Mission laïque française (Mlf), notamment ceux les plus éloignés d'une culture littéraire.

Deux mois pour étudier les livres

Après l'annonce des livres sélectionnés pour le Prix Goncourt par les membres de l’académie Goncourt, la Fnac remet les ouvrages de la liste à chaque classe. Les lycéens ont deux mois pour lire les romans, avec l'aide des enseignants. Pendant cette intense période de lecture, sept rencontres régionales sont organisées entre auteurs et lycéens.

Délibérations régionales et nationales

À l'issue de l'étude des livres, les classes élisent un délégué pour présenter leur tiercé de livres gagnants et défendre leurs choix lors de délibérations régionales. Elles ont lieu dans six villes en simultanée (Lyon, Nantes, Metz, Paris, Marseille, Rennes).

Chaque région choisit ses deux représentants et son tiercé de livres gagnants. Une finale se tient ensuite à Rennes, berceau du Prix. À l’issue des délibérations, le Prix Goncourt des lycéens est proclamé et rendu public.

Le jury constitué par les délégués régionaux et étrangers réunis à huis clos à Rennes, élisent le 35e Prix Goncourt des Lycéens, le 25 novembre 2021.

Livre, Chien, Les Contes De Fées, Enfant

L'édition 2021

Télécharger le mode d'emploi 2021
Candidater pour participer au Prix Goncourt des lycéens 2021

L'appel à candidatures pour l'édition 2021 est lancé. Le calendrier est le suivant :

  • du 3 mai au 14 juin (minuit) 2021 : appel à candidatures
  • du 15 au 21 juin : les candidatures sont soumises au DAAC puis aux partenaires du Prix pour la sélection des établissements participants
  • à partir du 22 juin : annonce des candidatures retenues aux lycées candidats
  • du 25 juin au 15 septembre 2021 : formations des enseignants par visioconférences

  • 7 septembre 2021 : annonce de la sélection du Goncourt par les académiciens de l’académie Goncourt
  • 9 septembre : possibilité de récupération d'un premier jeu de livres dans la fnac la plus proche 
  • 23 septembre 2021: livraison dans les établissements des lots de livres fournis par la Fnac
  • 2 novembre 2021 : annonce du lauréat du Goncourt par les académiciens
  • 12, 15, 16, 17 novembre 2021 : rencontres régionales en distanciel des élèves avec les auteurs en lice, organisées à l'initiative de la Fnac.
  • 22 novembre 2021 : délibérations régionales en présence (sous réserve des conditions sanitaires). Le jury régional réunit les délégués élus dans chaque classe (1 par classe) et porteurs du choix de trois ouvrages. Les membres de ce jury élisent à leur tour trois romans représentatifs des préférences et des choix arrêtés par les lycéens de leur région. Par ailleurs, lors de ce jury, ils élisent aussi deux délégués de région qui les représenteront aux délibérations nationales.
  • 25 novembre 2021 : délibérations nationales en présence (sous réserve des conditions sanitaires). Le jury national réunit les délégués de région à Rennes, la veille des délibérations. Ces délibérations se tiennent à huis clos et sont encadrées par un représentant de la Fnac et animées par la coordonnatrice nationale.
  • 9 et 10 décembre 2021 : rencontres nationales de Rennes en présence (sous réserve des conditions sanitaires) et annonce du lauréat du Goncourt des lycéens

Les lauréats du Prix Goncourt des lycéens

  • 2020 : Djaïli Amadou Amal, Les Impatientes, éd. Emmanuelle Collas
  • 2019 : Les Choses humaines, Karine Tuil, Éd. Gallimard
  • 2018 : Frère d’âme, David Diop, Seuil
  • 2017 : L'art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion
  • 2016 : Petit pays, Gaël Faye, Grasset
  • 2015 : D'après une histoire vraie, Delphine de Vigan, JC Lattès
  • 2014 : Charlotte, David Foenkinos, Gallimard
  • 2013 : Le Quatrième Mur, Sorj Chalandon, Grasset
  • 2012 : La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, Joël Dicker, Éditions de Fallois / L'Âge d'Homme
  • 2011 : Du domaine des murmures, Carole Martinez, Gallimard
  • 2010 : Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard, Actes Sud
  • 2009 : Le club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia, Albin Michel
  • 2008 : Un brillant avenir, Catherine Cusset, Gallimard
  • 2007 : Le Rapport de Brodeck, Philippe Claudel, Stock
  • 2006 : Contours du jour qui vient, Léonora Miano, Plon
  • 2005 : Magnus, Sylvie Germain, Albin Michel
  • 2004 : Un secret, Philippe Grimbert, Grasset
  • 2003 : Farrago, Yann Apperry, Grasset
  • 2002 : La mort du Roi Tsongor, Laurent Gaudé, Actes Sud
  • 2001 : La Joueuse de Go, Shan Sa, Grasset
  • 2000 : Allah n'est pas obligé, Ahmadou Kourouma, Seuil
  • 1999 : Première Ligne, Jean-Marie Laclavetine, Gallimard
  • 1998 : Mille six cents ventres, Luc Lang, Fayard
  • 1997 : Le Maître des paons, Jean-Pierre Milovanoff, Julliard
  • 1996 : Instruments des ténèbres, Nancy Huston, Actes Sud
  • 1995 : Le Testament français, Andrei Makine, Mercure de France
  • 1994 : Belle-mère, Claude Pujade-Renaud, Actes Sud
  • 1993 : Canines, Anne Wiazemsky, Gallimard
  • 1992 : L'île du lézard vert, Eduardo Manet, Flammarion
  • 1991 : Les Filles du calvaire, Pierre Combescot, Grasset
  • 1990 : Le petit prince cannibale, Françoise Lefèvre, Actes Sud
  • 1989 : Un grand pas vers le bon dieu, Jean Vautrin, Grasset
  • 1988 : L'Exposition coloniale, Erik Orsenna, Seuil

Le festival de poésie VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée se tiendra du 23 au 31 juillet 2021 à Sète.

 

 L’homme est fait de la matière de l’arc-en-ciel Il est couleur

 Salah StétiévivesklmCapture

 

 Grand rendez-vous de la poésie méditerranéenne contemporaine, VOIX VIVES de Méditerranée en Méditerranée se tiendra cette année du 23 au 31 juillet 2021 à Sète, la ville de Paul Valéry et Georges Brassens. Pendant 9 jours, le Festival accueillera des poètes venus de toutes les Méditerranée et représentatifs de toutes les tendances de la poésie contemporaine. Ils seront entourés de nombreux artistes, conteurs, musiciens, chanteurs, comédiens qui offrent avec eux une découverte plurielle de la parole poétique. Pour cette 24ème édition, le public et les invités seront accueillis dans le plus strict respect de la règlementation sanitaire en vigueur.

 

Espace d’échanges et de rencontres, le Festival tend, depuis sa création, à ouvrir la poésie à tous les publics, la rendre accessible à tous par sa gratuité, par sa présence dans les lieux du quotidien de la ville mais aussi par la diversité des manifestations proposées. VOIX VIVES de Méditerranée en Méditerranée convie le public à découvrir ou mieux connaître le large panorama de la poésie méditerranéenne contemporaine, particulièrement riche et féconde, dans un contexte contemporain qui laisse peu de place à la voix des poètes. Une invitation unique qui reçoit une belle réponse du public chaque année plus nombreux. VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée, c’est….. La poésie au coeur du quotidien.

 VIVESHJKJOOICapture

Près de 680 manifestations poétiques et musicales, d’accès gratuit, sont proposées dans de nombreux lieux de la ville.

Chaque jour, plus de 85 rendez-vous : lectures, lectures musicales, lectures-débats, lectures en langue des signes, ateliers d’écriture et d'écriture/arts plastiques, spectacles poétiques. Une quarantaine de lieux dans la ville, d’accès gratuit, accueillent chaque jour la poésie.

 

La poésie, un chemin de paix 

  Voix Vives est une manifestation qui s’adresse à tous les publics. L’accès de tous à la poésie en est son principe fondamental favorisé par la gratuité de toutes les rencontres poétiques. Des actions destinées aux publics spécifiques (sourds, des quartiers, jeune, des lycéens…) sont mises en oeuvre en amont du festival en collaboration avec les associations.

 VIVESVOICaptureUn Marché du Livre Le Marché du livre et de la poésie accueille de nombreux éditeurs. Outre les recueils des poètes invités, la Place du Livre propose un large panorama de la poésie méditerranéenne contemporaine.

Situé au coeur du Festival (place de la Mairie), le marché du livre est un véritable lieu d’échanges, permettant notamment de nombreuses rencontres entre éditeurs et poètes, ouvrant souvent sur des publications futures.

Des publications Outre l’édition du programme du Festival (2o0 pages) disponible sur le site du Festival, six publications sont réalisées cette année : - L’Anthologie du festival (250 pages), réalisée en partenariat avec les éditions Bruno Doucey, réunit des textes de tous les poètes invités au Festival (dans leur langue originale et dans leur traduction française).

Elle comprend également une note biographique de chaque auteur.

- Cinq recueils bilingues (64 pages) sont également publiés chaque année en partenariat avec les éditions Al Manar. Ils sont consacrés à cinq poètes venant chacun de l’une des cinq Méditerranée. 9 jours de poésie et de spectacles poétiques 

Au programme :

Plus de 80 poètes venus de toutes les cultures de la Méditerranée, entourés de conteurs, musiciens, comédiens, chanteurs... 
Une quarantaine de lieux de la ville investis par le Festival (rues, places, jardins, port, plage, bateaux…) 
685 rendez-vous poétiques et musicaux pour tous les publics / Accès gratuit  Plus de 85 rendez-vous quotidiens (chaque jour de 10h à minuit)

 

De nombreux éditeurs présents sur le Marché du livre et de la poésie
Des ateliers d’écriture/arts plastiques pour toutes les générations
Des actions en direction de tous les publics, en collaboration avec des associations et des institutions

Lecture musicale d'Olivia Ruiz

Olivia Ruiz fait son entrée en littérature avec son premier roman, "La Commode aux tiroirs de couleurs" (JC Lattès, avril 2020), dans lequel elle réinvente l’histoire de sa famille d’immigrés espagnols ayant fui le franquisme au moment de la guerre d’Espagne.
Le temps d’une lecture musicale, la primo-romancière sera sur scène avec deux musiciens pour entamer un dialogue entre textes et sons, façonnant ainsi une narration musicale et littéraire à l’image de son univers artistique.

Évènement de Ville de Montpellier
En ligne avec Facebook Live

vendredi 4 MAI 20 H00

Partir en Livre

Partir en Livre, c’est quoi ?

 

La 7e édition de la manifestation Partir en Livre se déroule partout en France, du 30 juin au 25 juillet 2021, autour du thème « Mer et merveilles ».

Organisée par le Centre national du livre (CNL) sous l’impulsion du ministère de la Culture, avec le concours du Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ), Partir en Livre est la grande fête du livre jeunesse.  

Découvrir sur : https://www.partir-en-livre.fr/partirenlivre

Avec le plaisir de lire en ligne de mire, elle fédère toutes les initiatives en faveur du livre et de la lecture jeunesse en France.
Sur les plages, dans les campings, au pied des immeubles, dans les parcs et les jardins, Partir en Livre a pour ambition de rapprocher le livre des enfants, des adolescents et de leur famille.
De la lecture 3D au concours d’éloquence, du club de lecture à la création d’un booktube, de l’atelier de  création de manga au bibliobus itinérant : découvrez partir en livre et suivez nous !

Grande nouveauté : au-delà de la manifestation, Partir en Livre devient un site internet qui regroupe désormais toutes les animations et programmations liées à la littérature jeunesse et ceux qui la font vivre toute l’année !

Comédie du Livre : une édition 2021 maintenue sous un nouveau format

Face aux incertitudes liées à l'évolution de la situation sanitaire, la Comédie du Livre, prévue les 4, 5 et 6 juin 2021, ne pourra pas se tenir sous sa forme habituelle, à l'image de beaucoup d'autres festivals littéraires nationaux prévus à la même période.

Comédie du Livre : une édition 2021 maintenue sous un nouveau formatVoir l'image en grandAU PROGRAMME DE l'ÉDITION 2021 : Cliquez-ici pour le programme : https://comediedulivre.fr/

  • Une programmation numérique d'une quarantaine de rencontres littéraires et de lectures, réalisée durant les trois jours de la manifestation. En coproduction avec Via Occitanie, elles seront diffusées en ligne et sur les réseaux sociaux.
  • Des séances de dédicaces d'auteurs les 4, 5 et 6 juin dans les librairies, commerces essentiels, dans la limite des jauges imposées et le respect le plus strict des gestes barrières, si les conditions sanitaires le permettent.
  • Un dispositif d'aides aux librairies et d'invitations à la lecture pour les plus jeunes à partir du mois de juin, dont les modalités seront prochainement annoncées.

Cette édition sous contraintes permettra de maintenir ainsi le lien de la Comédie du Livre avec son public, et assurera aux libraires une aide importante, dans l'attente d'une édition 2022 marquée par de réelles retrouvailles entre écrivains et lecteurs.

L’écrivain Olivier Martinelli à la médiathèque Mitterrand

Jeudi 20 mai, la médiathèque Mitterrand a reçu dans ses jardins l’écrivain Olivier Martinelli invité dans le cadre des Rendez-vous des Automn’Halles. Il présentait L’Enfant guerre, second tome de son diptyque Le Livre des Purs (éditions Leha).

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Devant une soixantaine de personnes et sous un soleil radieux, l’adjointe municipale à la Culture chargée des Festivals et associations littéraires et théâtrales, Claude Muslin, a souligné le plaisir que les acteurs de la Culture ont à retrouver leur public après cette longue période de confinement et rappelé l’importance que revêtent à Sète ces manifestations. Puis, le Président des Automn’Halles, Laurent Cachard, après avoir remercié la directrice de la médiathèque et son équipe, a évoqué le prochain salon du livre de Sète qui aura lieu du 22 au 26 septembre prochain. L’interview pouvait commencer.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOlivier Martinelli a publié depuis le début des années 2000 une douzaine de romans et novellas, de nombreuses nouvelles et des romans policiers. Si le succès est venu avec La nuit ne dure pas (prix du salon du livre de Deauville 2012), il s’est confirmé en 2017 avec L’Homme de miel. Puis ce fut, en 2019, Mes nuits Apaches, illustrées par Topolino, une ode au rock, un style musical qui recueille les ferveurs de l’auteur.

En 2020, il bouscule encore une fois les genres et la rentrée littéraire de septembre avec le premier tome d’un diptyque classé epic fantasy, un genre dans lequel on ne l’attendait pas. Il explique : « Alors que je reprochais à mon fils Dan de lire trop de livres de fantasy, une littérature facile me semblait-il, il me mit au défi, “puisque c’est si facile”, d’en écrire un premier chapitre durant le temps de ses vacances de neige. »

 

L’écrivain se prend au jeu et c’est tout un monde qu’il crée. Des « méchants », les Palocks, attaquent le village tranquille où vivent en harmonie les Belecks et où Daan le héros de 17 ans découvre que son père n’a pas toujours été charpentier mais qu’il fut autrefois le roi des Krols. Beaucoup de batailles, c’est la loi du genre, dans le premier opus et de découverte en découverte, l’histoire et la cosmogonie du peuple krol dévoilées dans ce second tome. Un livre sacré subtilisé qu’il faut récupérer, des vierges enlevées qu’il s’agit de délivrer, des monstres peuplant un monde fantasmagorique… derrière tout cela, c’est une lutte contre l’obscurantisme qui se joue.

 Récit initiatique ; personnages attachants (parfois même au sein des ennemis) ou terrifiants ; importance de la figure paternelle et découverte de ses faiblesses ; héros se confrontant au monde ; femmes guerrières chevronnées ; fratrie mise en avant… autant de thèmes qui confèrent au roman son intérêt. Les personnages ont de la chair, les animaux fantastiques déclenchent l’empathie lorsqu’ils sont blessés ou meurent au cours des batailles, on est saisi d’effroi devant les monstres qui aident les attaquants.

Bref, c’est une réussite portée par une écriture incisive, presque cinématographique. Olivier Martinelli confesse son admiration pour des auteurs comme John Fante (Demande à la poussière), Salinger (L’attrape-cœurs), Brautigan (Un privé à Babylone) ou encore le Céline du Voyage au bout de la nuit. Comme eux, il place l’écriture au service de l’histoire et non l’inverse. Il fait un parallèle avec la musique : les solos interminables de guitare, destinés à prouver la virtuosité du musicien, l’ennuient.

 Étonnamment, Olivier Martinelli dit n’avoir jamais lu ou presque – il concède Tolkien et l’Iliade qu’il considère appartenir au genre – de Fantasy avant de se lancer dans l’écriture du Livre des Purs.

Y aura-t-il une suite ou du moins un autre roman dans la même veine ? Peut-être, mais pas immédiatement, Olivier Martinelli retourne pour le moment à un genre plus classique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le public a manifesté son plaisir à cette rencontre par des applaudissements nourris et s’est empressé de se diriger vers la table de La Nouvelle Librairie Sétoise pour une séance de dédicaces fort sympathique.

 Notons que, outre l’adjointe à la Culture déjà citée, étaient présentes dans le public, Jocelyne Gizardin, adjointe au Pôle ville solidaire chargée de l’action sociale et la conseillère municipale Horrira Bouraoui.

 Jocelyne Fonlupt-Kilic

 

Photos ©Jeanne Davy

 

Vient de paraître : le "Lexique amoureux de Sète"

 

Vient de paraître

Le "Lexique amoureux de Sète"

Jocelyne Fonlupt-Kilic, Bernard Lonjon,

Bernard Wagnon

 

cairnCaptureComme son nom l’indique, ce livre est une déclaration d’amour à l’île singulière chérie par les trois auteurs qui, s’ils n’en sont pas originaires, sont tombés sous le charme et ont choisi d’y vivre. Véritable ode à la découverte de ses attraits, ce manifeste poétique, gustatif, visuel espère entraîner le lecteur sur des sentiers de traverse. Comme le ferait une balade en compagnie de trois amis entre étang de Thau et mer Méditerranée avec pour mots d’ordre : subjectivité, diversité et sensibilité.

De Paul Valéry à Georges Brassens, du mont Saint-Clair aux plages du Lido, de la tielle à la macaronade, des goélands aux bateaux de pêche, des anarchistes sétois à la Venise du Languedoc, de Manitas de Plata à Agnès Varda… voici une invitation gourmande à suivre les traces humaines, sociales, historiques et culturelles de cette ville-port baignée par le soleil, ancrée dans le golfe du Lion et dans l’Occitanie. Qui rayonne sur la Méditerranée.

LES AUTEURS

Jocelyne Fonlupt-Kilic, lyonnaise de naissance, a récemment quitté Paris pour « l’île singulière » Sète. Membre de la Société des Gens de Lettres, journaliste retraitée et auteure

de plusieurs ouvrages aux éditions Wartberg, elle partage son temps entre l’écriture, la photo et les voyages.

Bernard Lonjon, membre entre autres de la Société des Gens de Lettres, a publié un grand nombre d’ouvrages de tous genres : biographies, nouvelles, essais, etc. Il est notamment l’auteur, avec Bernard Wagnon, de Georges Brassens pas à pas – Petit guide (très orienté) de Sète.

Bernard Wagnon, installé à Sète depuis maintenant quelques années, spécialiste de San Antonio, est un ancien maître de conférences à l’Institut national polytechnique de Grenoble. Il partage avec Bernard Lonjon sa passion pour Georges Brassens.

Éditions CAIRN

broché 12.7 x 21 cm – 268 pages – 20 € ISBN 9782350689340 – avril 2021