Montpellier : le 2e forum du Social Selling se tiendra au lycée Jean Monnet

Mercredi 20 novembre, de 8h à 18h, se tiendra le 2ème Social Selling Forum MONTPELLIER qui sera également la 50ème étape du forum en 4 ans. 


Durant une journée, des conférences, des ateliers et des espaces de rencontres rythment les échanges et les partages d’expériences. L'objectif est de comprendre les pratiques de ceux qui utilisent les réseaux sociaux pour vendre.

"Le Social Selling, c’est l’art et la manière d’utiliser les réseaux sociaux pour (se) vendre"

Près d’une vingtaine de praticiens du Social Selling y partageront, en chair et en os, leur expérience de la transformation de la vente, du marketing, du recrutement et de l’emploi grâce au Social Selling.

Ils co-animeront 6 conférences et 16 ateliers interactifs pour permettre aux dirigeants, entrepreneurs, commerciaux, marketeurs et recruteurs de mieux comprendre l’art et la manière d’utiliser les réseaux sociaux pour (se) vendre. 

Après le succès de la 1ère édition du forum à Montpellier, le Lycée Jean Monnet a décidé d’accueillir à nouveau le Social Selling Forum Montpellier qui est co-organisé cette fois-ci par Olivier Guérin de Bridge Développement, Isabelle Henry de Comtel, Philippe Lanet du Lycée Jean Monnet et Loic Simon, le fondateur du Social Selling Forum.

Master Class du 21 novembre matin gratuit : le jeudi 21 novembre au matin de 8h à 12h, plongez dans la routine d’un Social Seller dans des MasterClass optionnelles.

Les inscriptions à cette édition du forum se font sur la page www.socialsellingforum.com/fr/event/montpellier où l’on trouve aussi le programme, les animateurs et les partenaires du forum.

Concours Lépine Méditerranéen Montpellier 2019 : tous les résultats

La Cérémonie Officielle de Remise des Prix du Concours Lépine Méditerranéen Montpellier 2019 s'est tenue dimanche 20 octobre à la foire internationale de Montpellier à Pérols.

CLM Montpellier 2019

Tous les Résultats Innovation - High Tech : https://www.concours-lepine.com/palmares/concours-lepine-2019/concours-lepine-mediterraneen-montpellier-2019-medailles-dor/?page_id=12271

Le Concours Lépine / A.I.F.F. : association créée le 8 décembre 1901 (Loi 1901), reconnue d’utilité publique par décret du 21 avril 1912, également lauréate de l’Académie des Sciences Morales et Politiques. Cette association groupe les personnes qualifiées d’inventeurs par le dépôt d’un brevet ou d’un titre de Propriété Industrielle et/ou Intellectuelle.

Ouverture des inscriptions du Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires 2020

La Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur annonce l’ouverture des inscriptions au Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires 2020. Cette 11e édition récompensera et accompagnera des initiatives entrepreneuriales locales, novatrices et réussies. 
Les candidats ont jusqu’au 20 janvier 2020 pour déposer leur dossier. Les résultats seront dévoilés en juin 2020. 

Le dynamisme des territoires à l’honneur
Le Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires a pour objectif de repérer, récompenser, aider et accompagner les réussites locales et inspirantes pour en faire des modèles pour tous les entrepreneurs. Les nombreux entrepreneurs distingués et soutenus depuis plus de 10 ans forment aujourd’hui une véritable communauté partageant des valeurs semblables. « Aujourd’hui en France, il existe une véritable dynamique entrepreneuriale. Notre Grand Prix a vocation à mettre en lumière des initiatives remarquables par leur diversité et leur impact dans les territoires. Plus que jamais, la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur souhaite accompagner ces entrepreneurs en leur donnant les moyens d’aller plus loin. », explique Hervé Frapsauce, Président de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur. Soutenir les entrepreneurs avec un accompagnement sur-mesure
Le Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires se distingue par l’originalité et la pertinence de ses apports aux lauréats. Cette distinction leur permet de : 

  • Bénéficier d’une dotation financière et d’un mentorat, un accompagnement au développement personnel pour favoriser la croissance et la pérennité de son entreprise.
  • Bénéficier des conseils du jury composé de personnalités reconnues dans leur domaine (chefs d’entreprises, économistes, journalistes, anciens ministres, enseignants-chercheurs,…).
  • Accéder à la communauté des Entrepreneurs du Futur, grâce aux partenaires de la Fondation MMA pour accélérer leur développement via la mise en relation.
  • Accroître leur notoriété grâce à un dispositif médiatique d’ampleur (valorisation en télévision, radio, sur les réseaux sociaux…) et à une mise en avant le jour de la cérémonie dans l’école ESCP Europe à Paris.

 Les modalités de participation 
Pour concourir au Grand Prix 2020, les participants doivent déposer leur candidature avant le lundi 20 janvier 2020 minuit sur le site de la Fondation : https://fondation-entrepreneurs.mma/grand-prix-des-bonnes-nouvelles-des-territoires/inscription.htm.
 3 catégories pour candidater

  • ENTREPRISE
    Entreprise économiquement performante, créatrice de valeurs et d'emplois, et responsable vis-à-vis de ses équipes et de son environnement.
  • ENTREPRISE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS)
    Entreprise disposant d'un double projet (sociétal/social et économique) avec un but autre que le seul partage des bénéfices et recherchant à améliorer le bien commun en prenant en compte l’intérêt général.
  • ECOSYSTÈME TERRITORIAL
    Organisation entre divers acteurs d'un territoire (élus, collectivités, associations, entreprises...) portée par un ou des promoteurs et dont la vocation est de créer des dynamiques entrepreneuriales dans leur territoire.

 5 critères d’évaluation des dossiers de candidatures 

  • La performance : les résultats, les réalisations, les emplois créés…
  • La réussite : des résultats prouvés sur au moins 2 exercices.
  • Le caractère reproductible ou inspirant : un exemple pour d’autres initiatives dans les territoires.
  • L’innovation : sur le plan technologique, financier, commercial, organisationnel. 
  • La contribution à l’intérêt général : les apports à la vie locale, à la cohésion sociale et à la solidarité (plus spécifiquement pour les ESS et les écosystèmes).

 Le jury du Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires
Le jury, présidé par l’économiste Michel Godet, se compose de plus de 40 personnalités expertes dans l’entrepreneuriat. Ces membres, qu’ils soient professeurs, économistes, chefs d’entreprises, journalistes, ministres, chercheurs… sont issus de structures au service de l’entrepreneuriat tels que Réseau Entreprendre, Initiative France, Agence France Entrepreneur, MEDEF, CPME, AVISE, BGE, CCI France, France Active, ARDAN, Solidarités nouvelles face au chômage, Entrepreneurs du monde, FCE France.

En juin 2019, lors de la dernière remise des prix à l’ESCP Europe, 1 des lauréats était de l’Hérault. Il s’agit de Répar’Stores. https://fondation-entrepreneurs.mma/grand-prix-des-bonnes-nouvelles-des-territoires/primes-2019/rsfranchise.htm

Economie bleue : la CCI Hérault et les acteurs de la filière

Ce lundi 21 octobre, la CCI Hérault et les acteurs de la filière de l’économie bleue lancent un appel à projet afin de soutenir la création d’entreprises innovantes sur le bassin de Thau.

Répondez avant le 29 novembre 2019 à l'appel à projets "Economie Bleue".

Initiés dans le cadre de la convention de revitalisation économique du Groupe Schneider Electric, les projets innovants retenus se verront proposer des parcours d’accompagnement par le consortium de partenaires du projet, dans les domaines suivants :

  • Produits et coproduits de la Mer
  • Plaisance,
  • Filière nautisme & Sports Nautiques légers
  • Cleantech
  • Aménagement et Gestion intégrée du littoral et Transition écologique
  • Ressource en eau
  • Port connecté du Futur
  • Thermalisme, sport, santé, bien-être
  • Habitat & équipements flottants 

Dépôt des candidatures avant le 29 novembre :  http://bit.ly/AAPeconomieBleue 

C'est un appel à projet né de la volonté conjointe des acteurs des filières de l’économie bleue intervenant sur Sète et l’archipel de Thau de détecter et soutenir des projets innovants de création d’entreprises.
Dès le 21 octobre, les candidats pourront soumettre leur projet dans le but de bénéficier de parcours d’accompagnement personnalisés.

Ainsi, dès janvier 2020, les projets retenus bénéficieront de l’expertise des partenaires économiques du projet (AD’OCC, BGE Bassin de Thau, CCI Hérault, CEPRALMAR, Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée, Initiative Thau, Pôle Mer Méditerranée, Port de Sète Sud de France, Région Occitanie, Sète Agglopôle Méditerranée, SMBT, UIMM Occitanie) et des acteurs de la recherche (Université de Montpellier, IFREMER, IES Institut d’Electronique de Montpellier, Laboratoire de Mécanique et de Génie Civil de Montpellier, SATT AxLR).


Les prestations des consultants experts sont financées par le fonds de revitalisation Schneider Electric.
Les porteurs de projets, créateurs d’entreprises ou entreprises en développement, peuvent provenir de toute la France et de l’étranger. Seule condition : accepter de s’installer durablement sur le territoire de Sète Agglopôle Méditerranée ou de la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée. Les créateurs qui le souhaitent pourront être hébergés par la pépinière GIGAMED à Bessan.


Pour candidater, rendez-vous sur : http://bit.ly/AAPeconomieBleue
Les dates clés :
• Appel à candidature : du 21 octobre au 29 novembre 2019 minuit
• Pré-sélection des dossiers de candidature : 6 décembre 2019
• Pitchs de présentation devant le jury de sélection : 18 décembre 2019
• Annonce des résultats de l’appel à candidature : 23 décembre 2019
• Démarrage des projets financés : janvier 2020

Qu'est-ce que l'économie circulaire ?

Qu'est-ce que l'économie circulaire ?

Ce film a été réalisé pour répondre à la question "Qu'est ce que l'économie circulaire", dans le cadre du projet d'aquaculture durable et expérimentale "La graine et le muge".

Ce projet est coordonné par le CPIE Bassin de Thau en partenariat avec le CIRAD, les Poissons du Soleil, le Lycée de la mer et Kimiyo.

https://vimeo.com/363497350

Un film financé par l'Ademe et réalisé par Com for Dev.

Le projet La graine & le muge est soutenu par la Région Occitanie, l'Ademe et la Fondation de France.

Le forfait social : quelle part à la charge de l'employeur ?

Le forfait social est une cotisation de l'employeur à destination de la Sécurité sociale. Quel est son champ d'application ? quel est son taux ? Quelles sont les exonérations possibles ?

Le forfait social : qu'est-ce que c'est ?

Le forfait social est une contribution patronale affectée à la Sécurité sociale. Elle est prélevée sur les rémunérations extra-salariales ou gains non soumis aux cotisations sociales mais imposés à la CSG.

Lire aussi : Rémunération de vos salariés : tout ce que vous devez savoir en 5 questions

Le forfait social, quelles sont les rémunérations concernées ?

Sont soumis au forfait social :

  • les sommes versées au titre de la participation et de l’intéressement des salariés
  • les abondements patronaux versés sur les plans d’épargne entreprise (PEE, PEI) et sur les plans d’épargne retraite collectif (PERCO)
  • les contributions de l’employeur aux retraites supplémentaires et aux prestations complémentaires de prévoyance complémentaire (pour la partie exonérée de cotisations sociales)
  • la prise en charge par l’employeur de la cotisation salariale au régime de retraite complémentaire
  • les indemnités de rupture conventionnelle
  • les jetons de présence et les rémunérations versées aux administrateurs de sociétés et aux membres de conseils de surveillance des sociétés anonymes (SA) et des sociétés d'exercice libéral (SEL)
  • les rémunérations exceptionnelles allouées par le Conseil d'administration.

Lire aussi : Comment fonctionne l'épargne salariale ?

Création d'entreprise : comment réussir son étude de marché ?

Vous souhaitez créer votre entreprise et êtes donc en train de définir votre projet. L’une des étapes cruciales consiste alors à réaliser une étude de marché. Mais en quoi consiste-elle ? Que faut-il savoir pour la réussir ? On vous donne les points clé !

Création d’entreprise : qu’est-ce qu’une étude de marché ?

Lors de la création d’une entreprise l’étude de marché consiste, pour le créateur, à comprendre le marché sur lequel il projette de s’implanter. Pour cela, l'étude de marché nécessite de collecter puis d’analyser un grand nombre d’informations sur le contexte de la future activité, notamment :

  • sur les futurs clients : qui sont-ils ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quels sont leurs besoins ? Etc.
  • sur les futurs concurrents : combien sont-ils ? Proposent-t-ils des produits/services directement en concurrence avec ceux de l’entreprise ?

Pour l'entrepreneur l'objectif final est d'avoir, au terme de l’étude, une vue très précise du marché sur lequel il va s'implanter et d'être en capacité de faire évoluer sa stratégie ou ses options, si nécessaire.

De même, l’étude de marché peut constituer un atout non négligeable pour convaincre d’éventuels investisseurs de rejoindre le projet.

Lire aussi : Création d'entreprise : les démarches à effectuer

À quel moment réaliser l’étude de marché et comment ?

Lors d'une création d'entreprise, l’étude de marché est à réaliser avant de se lancer. De même, si l'entreprise existe déjà mais qu'elle souhaite commercialiser un nouveau produit par exemple, là aussi il est conseillé de réaliser l'étude de marché avant de lancer le produit.

L’entrepreneur peut la réaliser lui-même, mais il est également possible de faire appel, pour tout ou partie, à un professionnel spécialisé.

Il existe différentes méthodes ainsi que différents outils pour réaliser une étude de marché.

BPI France création propose aux créateurs d’entreprise une méthode constituée de 4 grandes étapes, pour aider les créateur d’entreprise à réaliser leur étude de marché (voir ci-dessous).

Lire aussi : Quel statut juridique choisir pour son entreprise ? | À quel centre de formalités des entreprises (CFE) devez-vous vous adresser ?

L’étude de marché en 4 étapes !

ÉTAPE N°1 : COMMENCEZ PAR DÉFINIR VOTRE MARCHÉ DE FAÇON GLOBALE

Le prix de la TPE est lancé, inscrivez-vous !

Mise à l’honneur des Très Petites Entreprises en Occitanie - les inscriptions sont prolongées jusqu'au 15 juillet 2019

Le Prix de la TPE poursuit un seul et même objectif : offrir plus de visibilité aux TPE et ainsi valoriser le tissu économique de nos territoires. Ouvert aux entreprises quel que soit leur domaine d’activité, ce concours met en lumière la richesse entrepreneuriale du territoire. Il récompense ainsi des femmes et des hommes gérants ou dirigeants de TPE exemplaires, tant en termes de parcours, que de savoir-faire ou de management.

Seules, les entreprises dont le siège social est basé dans l’Hérault, le Gard, l’Aude et la Haute-Garonne (qui ont moins de 10 salariés, plus d’un an d’existence et qui sont inscrites au registre du commerce et des sociétés – RCS, Registre des Métiers, Professions Libérales et Agricoles) sont éligibles.

tpeCapture

Une occasion unique pour les chefs d’entreprises de mettre en avant leur parcours original, leur savoir-faire ou l’exemplarité de leur management et tenter de remporter l’un des 3 trophées en jeu :

  • ÊTRE, récompense le chef d’entreprise pour son parcours, son initiative
  • FAIRE, concerne le produit, le savoir-faire et le service
  • PILOTER, illustre la gestion et l’organisation du chef d’entreprise

Initialement prévu jusqu'au 30 juin, les entrepreneurs ont jusqu’au 30 juin 2019 pour déposer leurs candidatures sur http://www.prix-tpe.fr/comment-participer/concourir/ ou sur https://fr-fr.facebook.com/PrixdelaTPE/

Une grande finale

A l’issue de cette étape, les 24 nominés retenus concourront pour la Finale du Prix de la TPE qui se déroulera le vendredi 29 novembre 2019. La Cérémonie de remise des prix se tiendra lors de la « Place Créative » organisée par la CCI de l’Hérault. Les 5 lauréats se verront ainsi décerner l’un des 5 prix assortis d’une enveloppe financière : ÊTRE, FAIRE, PILOTER, ENGAGEMENT DURABLE et le PRIX TPE.

Lauréats 2018, MY HORSE FAMILY (Prix TPE), SYD APPRENDRE AUTREMENT (Prix Être), ECOMATELAS (Prix Faire), MIEL ROUQUETTE (Prix Piloter) et SENS OF LIFE (Prix Engagement Durable).

Bientôt le PRINTEMPS des RÉSEAUX 2019

Le 2 juillet, booster les relations réseaux-entreprises

Le Printemps des Réseaux accueillera les entrepreneurs, les cadres dirigeants, les réseaux économiques, les porteurs de projets ou encore les créateurs d’entreprise.

print

C’est bien sous le signe des échanges et du partage que sera placée cette journée
partage d’expériences, de pratiques, échanges sur l’aventure entrepreneuriale
ou encore l’avenir de notre territoire.

L’opportunité également, à travers la présentation des réseaux, de trouver celui qui leur correspond tout en prenant un maximum de contacts en une seule journée.

13h30 - OUVERTURE du Village des Réseaux et inauguration
------

14h00 - 18h00 : Village des réseaux STANDS et ATELIERS participatifs
animés par les réseaux / GRATUIT sur inscription
------

A partir de 18h00 :  Conférence "PERFORMANCE du COLLECTIF au service de l’ENTREPRISE"
avec comme invité d'honneur : Laurent SPANGHERO, ancien joueur de rugby à XV et entrepreneur
PAYANT sur inscription
------

Mardi 02 juillet 2019 de 13h30 à 20h30
Hôtel du Département de l'Hérault - 1977 Avenue des Moulins à Montpellier

Je m'inscris dès à présent !

Soirée prestige du CJD le 20 juin

Ce jeudi 20 juin 2019, 500 jeunes dirigeants d’entreprise qui composent le Centre des Jeunes Dirigeants sont attendus à Villeneuve-lès-Maguelone. Au programme, quatre conférenciers interviendront autour du thème "Comment déterminer nos choix". L'an passé, l'assemblée avait débattu sur le thème “Osons l’Utopie”.


Une soirée traduite en langue des signes qui débutera à 18h dans le beau domaine de Saint-Baudile.

Eliette Abecassis
Auteur et philosophe, Eliette a écrit de nombreux livres, dont « un heureux événement », adapté au cinéma. Elle écrit aussi pour le théâtre, la chanson française, intervient régulièrement à la télévision, à la radio ou collabore avec des journaux dans des critiques littéraires ou pour donner un regard philosophique sur l’actualité.

Violaine MAGNAT
Facilitatrice en intelligence collective le jour, conteuse d’aventures humaines le soir, Violaine va nous conter avec un grand talent la dualité perpétuelle auquel la société nous confronte : Raison ou passion ! A cela, elle répond sans concession qu’elle ne tranche pas entre deux parties d’elle-même, et non elle n’est pas utopiste mais « idréaliste ».

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-m

LAURENCE DE LA FERRIERE
Laurence est la première et la seule femme au monde à avoir traversé intégralement l’Antarctique. A travers l’expérience d’une histoire exceptionnelle, vécue sur le terrain depuis plus de 25 ans, elle nous invite à comprendre, puis à nous approprier les mécanismes mise en œuvre, pour atteindre un objectif difficile en dépassant les limites que nous croyons connaître.

REMI LARROUSSE
Intervenant et mentaliste sur le thème des biais cognitifs, Rémi Larrousse construit des parallèles et des correspondances entre le monde de l’illusionnisme et le monde de l’entreprise. 
Quels sont les mécanismes et erreurs de jugement à identifier pour améliorer nos prises de décision ? 
Quelles sont les méthodes individuelles et collectives à appliquer pour améliorer son discernement et poser les bases d’un système de décision ?
Lors de cette intervention au format original, Rémi Larrousse alterne des expériences d’illusionnisme et de mentalisme et des cas d’entreprises pour illustrer son propos. 

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-montpellier-2019

Plus d'informations sur le CJD 

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte 4700 adhérents – Entrepreneurs et cadres dirigeants – répartis en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.

Source intarissable d’intelligence collective, depuis 80 ans, le CJD n’a cessé d’apporter des réponses de terrain aux enjeux sociétaux, notamment en termes d’emploi, en diffusant auprès de ses adhérents Dirigeants d’entreprise les outils pour se former, échanger et expérimenter.

http://www.cjd.net/le-cjd/missions/

Bourgs-Centres : un contrat sur-mesure, noué avec des centaines de territoires

Pour dynamiser leurs bassins de vie, près de 450 petites villes, bourgs ruraux ou péri-urbains d’Occitanie veulent s’engager avec la Région dans des contrats-cadres Bourgs-Centres. Les premiers ont été signés à Bram et Castelnaudary le 6 mai et à Gignac ce jeudi 13 juin 2019. Sur chaque feuille de route, un panel de projets sur-mesure.

Signature du contrat Bourgs-Centres à Gignac (34), le 13 juin 2019
 Signature du contrat Bourgs-Centres à Gignac (34), le 13 juin 2019

Initié par un appel à candidatures en septembre 2017, le dispositif d’aménagement du territoire « Bourgs-Centres » bascule mi-2019 dans le vif du sujet en enregistrant ses premières signatures, telle celle de Gignac en Hérault ce jeudi 13 juin. L’offre de partenariat de la Région vers les petites villes, bourgs ruraux ou péri-urbains d’Occitanie a récolté des centaines de retours. De l’Ariège au Tarn-et-Garonne, 448 communes ont manifesté leur intention de s’engager avec la Région. À la mi-2019, 101 contrats Bourgs-Centres ont été approuvés, dernière étape avant la signature.

Chaque contrat cadre définit une feuille de route partagée, précise des moyens techniques et financiers jusqu’à la fin 2021 (date limite pour tous les contrats). Pour répondre aux besoins particuliers du territoire, il valide le soutien de la Région à des projets d’attractivité et d’innovation, de développement économique et d’emploi, d’habitat et de services aux publics, de qualité de vie et de cohésion sociale, de transition énergétique.

Nous menons ensemble une politique contractuelle pluriannuelle pour préparer et construire l’avenir, améliorer le quotidien en nous mobilisant sur tous les fronts, affirme Carole Delga. Aucun territoire ne ressemble à un autre, chacun a ses atouts à faire valoir. Cette façon d’agir garantit l’écoute, l’équité territoriale et la proximité. C’est ma vision de la République des Territoires !

Après Bram et Castelnaudary, premières communes d’Occitanie à signer début mai, c’est donc au tour de Gignac, petite ville centrale d’un bassin de 30 000 habitants entre la moyenne vallée de l’Hérault et Montpellier, de signer un contrat Bourg-Centre, auquel s’est associée la communauté de communes Vallée de l’Hérault. La feuille de route se focalise sur la revitalisation du cœur de ville et de son patrimoine, l’ouverture d’une maison des services, la valorisation de la position de carrefour de Gignac, développer les équipements culturels et sportifs à l’échelle du Cœur d’Hérault, les déplacements « doux » et collectifs avec notamment les créations d’une plateforme de télétravail et d’un pôle d’échanges multimodal autour de la gare routière. À ce jour en Hérault, 12 contrats ont été approuvés et 15 supplémentaires seront soumis à la commission permanente de la Région de juillet.