Fiscalité locale

Le Conseil économique, social et environnemental « pour une réforme globale de la fiscalité locale »

Le CESE appelle à engager rapidement une réforme ambitieuse de la fiscalité locale, pour sauvegarder l’intérêt général Souvent remanié, parfois contesté mais jamais repensé, le système de fiscalité locale est aujourd’hui très majoritairement jugé obsolète. L’ensemble des acteurs s’accorde en effet pour critiquer la complexité de la fiscalité locale et invoquer la nécessité de la réformer.

Le système de fiscalité locale est aujourd’hui inadapté. De corrections mineures en réformes partielles, aucune action globale ambitieuse n’a été menée depuis 35 ans. Il convient dès lors de réformer en profondeur un système fiscal dont l’objectif reste de financer le fonctionnement des politiques et services publics d’intérêt général (déplacements en bus ou en train, accès à l’école, au lycée, à l’université, eau potable, gymnase, théâtre, bibliothèque, ramassage des déchets ménagers ou encore couverture internet, etc.).

Evaluer – Dialoguer – Réformer, telle est la méthode que propose le CESE dans son avis « Pour une réforme globale de la fiscalité locale » afin de rétablir une fiscalité locale juste, pérenne et efficiente. Pour construire ce nouveau cadre rapidement, le CESE suggère l’organisation d’états généraux de la fiscalité locale et formule plusieurs recommandations parmi lesquelles :

  •  Simplifier et clarifier l’architecture du système
    Le CESE préconise, dans le cadre d’une réforme globale de la fiscalité nationale, de simplifier l’architecture du système de la fiscalité locale, en concentrant les ressources fiscales sur deux des quatre strates de collectivités locales actuelles. À titre d’exemple, le déplacement de la fiscalité du « bloc communal » vers le « bloc intercommunal » renforcerait la cohérence de gestion et la solidarité entre les collectivités d’un même territoire de vie, et donnerait aux élus plus de moyens au service d’une réelle autonomie d’action de leurs collectivités respectives.

  • Financer plus justement l’action des collectivités locales
    Le CESE estime que l’affectation, aux collectivités locales en fonction de leurs principales compétences, d’une part de la collecte d’impôts nationaux dits dynamiques, permettrait de remédier aux disparités de potentiel fiscal qui s’accentuent entre territoires.
    Cette meilleure répartition des recettes fiscales nationales pourrait s’exprimer concrétement par l’affectation d’une part de TVA aux régions, corrélativement à leur compétence de développement économique, ou encore par l’affectation d’une part de CSG aux départements, en lien avec leur compétence sociale.

  • Renforcer la solidarité entre les territoires
    La future loi-cadre sur la fiscalité locale devrait intégrer une réforme complète du système de péréquation. Il conviendrait d’insister sur sa simplification, de privilégier le recours à la péréquation verticale, de prévoir un dispositif d’évaluation permanente de son fonctionnement et de son efficacité, et d’instaurer une gouvernance partagée entre l’Etat et les collectivités locales.

  • Faire évoluer les rapports entre l’Etat et les collectivités locales ainsi que les rapports entre les collectivités locales et les habitants 
    La Conférence nationale des territoires (CNT) pourrait initier un dialogue sur la répartition des recettes fiscales, et aurait la charge d’arrêter un accord triennal révisable annuellement. Le CESE préconise également la signature d’accords triennaux entre l’Etat et toutes les collectivités locales qui auront la responsabilité de lever l’impôt. Ils permettraient aux élus de bénéficier de lisibilité et incluraient un pacte de bonne gestion.
    Enfin, chaque collectivité en charge de lever l’impôt pourrait organiser des «Conférences citoyennes triennales sur le budget ». Y seraient associés habitants, syndicats, entreprises, associations, qui pourraient alors s’informer et s’exprimer sur les grandes hypothèses d’orientation envisagées par la collectivité.


Cet avis, rapporté par Jean-Karl DESCHAMPS (Groupe des Associations) et Didier GARDINAL (Groupe des Entreprises), pour la section de l’économie et des finances du CESE, présidée par Hélène FAUVEL (Groupe CGT- FO), a été présenté lors de l’assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental du 10 avril 2018.
L’avis a été adopté en plénière avec 141 voix pour, 27 abstentions et 3 voix contre.

Les Matinales de l'Artisanat

La Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault organise deux réunions d’information les 30 mars et 13 avril 2018 dans son siège à Montpellier.

A l'occasion de ces deux Matinales seront abordés les thèmes des marchés publics  et les micro-entreprises :

Le Vendredi 30 mars de 8h30 à 11h "Comment travailler en direct avec les administrations sans procédure de marché public ?". 

Cette conférence apportera un éclairage sur les règles relatives aux marchés de moins de 25 000 € HT et sur les bonne méthodes pour être identifié et référencé.

-  Le Lundi 13 avril de 8h30 à 11h  "Micro-Entreprises : ce qui va changer !". 
Depuis le 1er janvier 2018, le régime de la micro-entreprise s'est transformé. Cette conférence est l’occasion d’avoir un décryptage des nouvelles mesures et de choisir le meilleur régime.

Pour participer à la réunion sur les marchés publics le 30 mars, merci de bien vouloir remplir le formulaire disponible sur : http://bit.ly/2FqBaGY

Pour participer à la réunion sur les micro-entreprises le 13 avril, merci de bien vouloir remplir le formulaire disponible sur : http://bit.ly/2p32ccz

CMA - ZAC de Pierresvives, 154 Rue Bernard Giraudeau, 34080 Montpellier

Plus d'infos : 04 67 72 72 25

Avec CAPEB Hérault - RSI

5 startup montpelliéraines récompensées

5 nouvelles entreprises du territoire obtiennent la labellisation PASS FRENCH TECH 2018

Le Pass French Tech, programme national de détection des entreprises d’hypercroissance du territoire, a été lancé par le gouvernement en 2014. Les sociétés doivent présenter des taux de croissance exceptionnels allant jusqu’à +100% sur 3 exercices consécutifs. En 2015, Montpellier Méditerranée Métropole a été retenue pour opérer sur le périmètre régional.

MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE, DEUXIÈME VILLE AU PALMARÈS

Trois ans après sa labellisation, notre territoire peut se targuer d'avoir décerné 38 labellisations, ce qui le classe 2ème dans le palmarès, après l'Ile de France avec 70 labellisations, nettement devant le Grand Lyon et Toulouse.

  • Des secteurs variés, numérique mais également industrie et Santé, pour laquelle 3m avait été choisie comme territoire expérimental avant extension à l’ensemble du territoire national,
  • Des entreprises de toute taille (14 stade 1 (100K€/3M€), 5 stade 2 (3/10M€) et 6 stade 3 (10/50M€),  
  • Des lauréats qui tiennent leurs promesses : 13 d’entre eux ont été renouvelés, dont 2 deux fois.

Cette réussite est une nouvelle fois le signe du dynamisme de l’écosystème montpelliérain, un territoire engagé collectivement auprès des startups.

5 NOUVELLES ENTREPRISES LAURÉATES AU PASS FRENCH TECH 
Primo lauréats

- Appvizer : APPVIZER édite la plus importante plateforme d'information, de recherche et de comparaison de logiciels co-opérée sous sa marque et celles de leaders d'opinions. AdTech, l’entreprise développe une technologie unique de régie publicitaire, intégrée à sa plateforme et à son réseau d'affiliés influents, pour atteindre des audiences professionnelles qualifiées. APPVIZER confirme son statut de leader Européen de MarTech et d’AdTech dans l'industrie du logiciel BtoB. MarTech.

L’entreprise est hébergée à Cap Omega, BIC de Montpellier Méditerranée Métropole.

Date de création : 2013
Effectif : 10
Fait marquant 2017 : remarqué par le magazine Challenges, le JDN et Maddyness. 

- Bear propose une solution B2B de réalité augmentée qui réinvente l’expérience Print en reliant le monde du Digital et le monde du Print. Nous offrons à nos clients, la possibilité d’augmenter facilement et en toute autonomie, n’importe quel support Print (brochure, flyer, livre, packaging, PLV...)

L’entreprise est hébergée à Cap Omega, BIC de Montpellier Méditerranée Métropole.

Date de création : 2014
Effectif : 13
Fait marquant 2017 : Hub Awards 2017 – Best Startup. 

- Bulane conçoit et fabrique des électrolyseurs hydrogène innovants permettant aux professionnels d’utiliser, dans leurs applications (soudage, brasage, chauffe…), une flamme hydrogène haute température sans bouteilles de gaz, sans émission polluante et dans des conditions de sécurité optimale. Ayant fait ses preuves auprès de grands comptes industriels, et après plusieurs années de RDI, Bulane vient de lancer la version mobile de sa technologie dyomix®, à destination des professionnels terrain (frigoristes, chauffagistes, artisans).

Bulane a été à sa création accompagné par le BIC. Il a également suivi la formation EMBA Stratégie de Croissance des PME proposé par Montpellier Méditerranée Métropole en partenariat avec la Chaire Jacques Cœur du Moma (université de Montpellier) pour laquelle il est désormais intervenant.

Date de création : 2009
Effectif : 10
Fait marquant 2017 : 3ème Top Green Products aux Gaia Awards (Big 5 show, Dubai). Médaille d’Or Innovation Batimat/Interclimat, Trophée Innovation CMA. 

- Everlia : Solution innovante pour la Smart City, permettant de créer de l’habitat à haute technologie issue du recyclage de containers, déchets de la mondialisation. Abordable, très rapide à construire et proposant une sécurité accrue pour les ouvriers et pour les occupants. Très forte valeur ajoutée sociale, environnementale, climatique, innovante. Un nouveau modèle de consommer l’habitat avec de fortes possibilités d’évolution.

L’entreprise est basée à Saint Thibery.

Date de création : 2007
Effectif : 12
Fait marquant 2017 : Finaliste du concours  My Positiv Impact pour la COP21 (Fondation Nicolas Hulot). 

Renouvellement

- Outremer Yachting : conception  et fabrication de Catamarans.

C'est la deuxième fois que Outremer Yachting est renouvelé. 

Les lauréats Pass French Tech Montpellier

La 5ème édition du Forum du Financement a attiré plus de 550 participants

Le Forum du Financement prouve cette année encore sa pertinence pour les chefs d’entreprise !  La journée fut dense  pour reprendre l’expression des chefs d’entreprise et partenaires au sortir du Forum du Financement ce 22 mars 2018.

En effet, ce sont plus de 800 rdv B to B qui ont été réalisés durant la journée à l'Altrad Stadium à Montpellier.

Plus de 1000 demandes avaient été enregistrées sur la plateforme d’inscription. Le succès fut tel que certains rdv n’ont pas trouvé de créneaux disponibles !

 

Les 300 chefs d’entreprise ainsi que les 250 collaborateurs appartenant aux différentes structures de financement ont fait de cette journée LE rdv incontournable pour le développement des TPE/PME. Les chefs d’entreprises ayant réussi à planifier en moyenne 4 à 5 rdv dans la journée.

Côté financeurs, la mobilisation n’a pas failli non plus : plus d’une cinquantaine de structures et experts ont honoré les nombreux rdv planifiés et spontanés : banques, assurances, cabinets de conseil, institutions, plateformes crowdfunding, business angels… répondant à des projets très qualifiés de croissance, d’innovation ou encore d’export.

Au-delà des conseils et contacts obtenus sur les stands, les chefs d’entreprises et dirigeants ont pu interagir lors d’ateliers participatifs traitant de thèmes d’actualités comme le crowdfunding, le financement par les fintechs ou encore la pertinente d’un avocat pour une levée de fonds. L’ensemble des ateliers a affiché complet ! La digitalisation de l’événement a également été appréciée des participants. Nombreux sont ceux qui se sont inscrits sur l’application du Forum et son social network, développant ainsi leur business de façon innovante.

L’édition 2018 a donc été un succès. Mais l’accompagnement ne s’arrête pas là. Les conseillers-experts CCI Hérault restent disponibles tout au long de l’année pour des rendez-vous individuels afin d’accompagner les chefs d’entreprises et les dirigeants tout au long de leur démarche de financement.

A propos de l’appui aux entreprises de la CCI Hérault La CCI Hérault soutient les entreprises en développement au travers d’un processus d’accompagnement transversal et personnalisé : Formalisation d’une feuille de route

> Identification des opportunités de business

> Anticipation des mutations du marché

> Optimisation de la compétitivité

> Elaboration de la stratégie financière Chaque année, c’est : - 3 000 participants aux rencontres B to B, ateliers et petits déjeuners d’informations organisés par la CCI - 1 300 projets de développement et de croissance accompagnés.

LA CCI Hérault soutient le tourisme héraultais à l’assemblée nationale

Mercredi 21 mars, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie était à Paris en vue d’une audition par la Commission Tourisme de l’Assemblée nationale. Une audition à l’initiative du député Christophe Euzet (7ème circonscription de l’Hérault) afin de prendre connaissance des actions menées en terme de tourisme sur le département et des projets portés par la CCI Hérault.

Accompagné d’une délégation d’élus de la CCI Hérault, du député Euzet et la sénatrice de l’Hérault Marie-Thérèse Bruguière, André Deljarry a pu exposer devant les membres de la commission sa vision à long terme en faveur de l’attractivité du territoire et les initiatives innovantes portées par la chambre de commerce de l’Hérault.

Economie bleue et nautisme : le projet de la Zone Economique Nautique en fer de lance C’est bien la création d’une Zone Economique Nautique sur le littoral languedocien qui a intéressé la Présidente de la Commission Tourisme de l’Assemblée Nationale, Pascale Fontenel-Personne, députée LERM de la Sarthe.

Projet inédit et prometteur pour le tourisme, la Zone Economique Nautique (ZEN) a pour objectif de créer une structure d’accueil des entreprises du nautisme et des sports nautiques légers de type pépinière : bureaux et ateliers, hôtel d’entreprises, pouvant même aller jusqu’à l’accueil et l’accompagnement individualisé des porteurs de projets de ce secteur.

Cette zone d’activités pourrait ainsi répondre à la demande de professionnels locaux qui souhaitent développer leur activité.

L’enjeu est important : sur le territoire héraultais, 250 entreprises font partie du secteur du nautisme. Le projet Sealab, en lien avec la ZEN.

Dans la continuité, le Président Deljarry a pu exposer le projet Sealab dont la vocation est d’être un véritable observatoire de tendance des pratiques aquatiques sur notre littoral : zone de tests de nouveaux produits, collaboration entre les acteurs du territoire (Entreprises, usagers, laboratoires...), avec une forte intégration du numérique (collecte des données, analyse, stockage…). Il s’agit là aussi de fédérer l’écosystème et de donner les outils nécessaires pour anticiper les futures attentes des besoins des pratiquants. Une reconnaissance pour la CCI Hérault qui voit ainsi son rôle d’expert affirmé, impliquée au premier plan sur les questions touristiques.

La ZEN et le projet Sealab seront exposés mardi 27 mars, dans le cadre du Festival Escale à Sète, lors d’une conférence dédiée à l’économie bleue et les propositions CCI pour l’avenir économique du Bassin de Thau (mardi 27 mars à l’Espace Partenaires du Festival de 14h à 15h30, Quai du Maroc à Sète). 

Les chefs d’entreprise élus de la CCI Hérault membres de la délégation : Monsieur Guillaume ABELLO, 1er Vice-Président Monsieur Jean-Marie SEVESTRE, Vice-Président Commerce Tourisme Culture Mécénat Monsieur Patrick CECCOTTI, Vice-Président Industrie Monsieur Samuel HERVE, Vice-Président Services.

Montpellier obtient les Pyramides d'Argent 2018

Près de 600 personnes ont assisté ce samedi 17 Mars 2018 au Corum de Montpellier à la quinzième édition des Pyramides d’Argent, organisé par la Fédération des promoteurs Immobiliers Occitanie Méditerranée dans le cadre du concours « Les Pyramides d’Or »  au niveau national.

C'est le Palomoya, érigé dans le quartier Port Marianne de Montpellier, qui défendra les couleurs de l'Occitanie à l'échelle nationale.


Un concours national qui récompense les meilleurs programmes neufs de l'immobilier

Les promoteurs ayant une responsabilité de premier plan dans la constitution du paysage urbain et du cadre de vie qui seront légués aux générations futures, la Fédération des promoteurs immobiliers de France - FPI - a pris l’initiative de lancer en 2004 le concours des Pyramides d’Or.

En 2018, la Chambre régionale a reçu 25 dossiers qui ont été présentés par 16 promoteurs immobiliers membres de la Fédération. Pour le président régional, Xavier Bringer, « Transition énergétique, mixité urbaine, excellence architecturale, conduite responsable des opérations, innovation… Tels sont les mots clefs des pyramides 2018  ».

Ce concours organisé par la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) et entièrement dédié à ses adhérents,  est destiné à promouvoir la qualité, le savoir-faire et l’innovation dans la construction de programmes immobiliers. « Autant d’atouts que la Fédération régionale porte haut et fort en promouvant l’excellence au cœur de la vie, au cœur de la Ville ».

La remise des prix des Pyramides se fait dans un premier temps au niveau régional - Pyramides d’Argent-  et dans un second temps au niveau national - Pyramides de Vermeil et Pyramide d’Or- , à l’occasion du Congrès annuel de la FPI qui se tiendra cette année les 26 et 27 juin à Biarritz.

Ce concours concerne les opérations immobilières de logements : résidences principales, résidences de loisirs, résidences pour étudiants ou personnes âgées, résidences mixtes (logements + commerces, bureaux, centres culturels, administratifs) et d’immobilier d’entreprise.

En 2018, huit prix ont été décernés, chacun sous l’égide d’un partenaire différent (qui détermine les critères de sélection selon son propre cahier des charges).

Les résultats 2018 :

Pyramide d’Argent / Grand Prix Régional 2018 : Palomaya à Montpellier ( quartier Port Marianne)  par Crédit Agricole Immobilier & Pitch Promotion, dessiné par deux architectes, le Parisien Willmotte  et  le Montpelliérain JBM Architecte  associés

- Prix de l’Innovation Industrielle : Le Campus des Métiers, Montpellier, Cirrus / Pégase Immobilier
- Prix de l’Immobilier d’Entreprise : Le Corner, Montpellier, Cirrus / Pégase Immobilier
- Prix de la Mixité Urbaine : Plaza Real, Montpellier, Helenis / Nexity
- Prix de la Conduite Responsable des Opérations : Home Factory, Saint-Jean-de-Védas, Kalelithos
- Prix du Bâtiment Bas Carbone : Les Bains, Juvignac, M&A Promotion
- Prix du Grand Public : Oaky, Saint-Jean-de-Védas, Angelotti Promotion
- Prix spécial du jury : Bleu d’Ancre, Canet en Roussillon, Angelotti Promotion.

Une journée pour innover dans le thermalisme

Le 13 mars 2018, de nombreuses personnalités du Thermalisme étaient réunies à l'Etablissement Thermal de Balaruc-les-Bains pour une journée découverte sur le thème "Innover dans le Thermalisme" organisée par l'Agence Régionale de Développement Economique, la Fédération Thermale d'Occitanie et la ville de Balaruc-les-Bains. Avant l'ouverture de cette séance, les invités ont visité les Thermes avec Gérard Canovas, Maire de Balaruc-les-Bains et P.D.G. de la SPLETH (Société gérant l'Etablissement Thermal).

La nouvelle technique innovante d'application de boue thermale de Balaruc-les-Bains récompensée à l'International.

L'application de boue thermale, également appelée illutation, est l'un des soins phare de Balaruc-les-Bains. Une nouvelle technique, innovante et unique en France, a été développée après cinq ans de recherches : le lit de diffusion de boue thermale. Ce procédé a été récompensé au congrès de l'ESPA (European Spas Association), le 21 mai 2015 en Pologne, dans la catégorie "innovative thermale water spa" puis le 26 novembre 2015 par l'association Française des Techniques Hydrothermales. Uniquement Balaruc-les-Bains a d'ailleurs breveté ce procédé. Le curiste est allongé sur un lit d'application dont les buses de traitement sont positionnées par l'agent thermal, en fonction de la prescription médicale, sur les articulations à traiter. Les buses diffusent une boue liquide et onctueuse, mélange organominéral d'argile et d'eau thermale de Balaruc-les-Bains à température constante (42°C). L'augmentation du volume d'eau thermale du péloïde accroît l'efficacité thérapeutique de l'application en associant la richesse des oligo-éléments aux bienfaits d'une chaleur constante (42°C) durant tout le soin. Par ailleurs, ce procédé réduit la pénibilité du geste pour le personnel de la station.

La médecine thermale est reconnue pour la prise en charge des pathologies chroniques comme les rhumatismes et les affections ORL. Son évolution récente la positionne également dans le champ de la prévention dans le système de santé français.

Carole Delga a écrit : "l'innovation représente un levier de développement pour les établissements thermaux confrontés aujourd'hui à la concurrence européenne et à la mutation de leur modèle économique. Notre région a une belle carte à jouer en matière de thermalisme. Cette journée va permettre aux acteurs régionaux, établissements thermaux et entreprises touristiques de faire émerger collectivement des pistes de développement pour l'économie locale en misant sur l'innovation. Qu'ils soient nichés au creux des Pyrénées, en Cévennes, Margeride ou en Aubrac, en façade maritime ou en plein coeur de campagnes, les 29 établissements thermaux d'Occitanie/Pyrénées-Méditerranée sont une force qu'il faut développer".  

Frédéric Lopez, Conseiller Régional de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, représentant Carole Delga, présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, prend la parole et dit être très fier d'être à Balaruc-les-Bains ce jour et remercie tous les présidents des Thermes de l'Occitanie.

Gérard Canovas ouvre la séance en remerciant les participants "L'Occitanie est la première région Thermale avec 29 Etablissements Thermaux et Balaruc-les-Bains la première station thermale de France, elle emploie 400 personnes et permet d'avoir 2000 emplois induits".

"L'innovation technique dans le Thermalisme"  par Rachid Ainouche, PDG des Thermes de La Roche Posay et président de l'A.F.T.H. (Association Française des Techniques hydrothermales) intervient sur ce sujet.

"L'eau Thermale, le cycle de l'eau thermale, enjeux et opportunités" est développé par Jean-Michel Clerc, Chargé de mission AD'OCC.  

intervention suivie d'une table ronde "Innover avec sa ressource" avec plusieurs intervenants : Sylvain Bonnet, Directeur des Thermes de Balaruc-les-Bains - Jean-Bernard Bardet, PDG de Codef-Ingenierie - Louis Ferré, Maire de Bagnères-de-Luchon - Philippe Vigouroux, Hydrogéologue, Chef de projet, expert eau minérale, BRGM - Vincent Durand, Chef de projet Eau France, Antéa Group et Nadège Hodor, Gérante Naho Cosmetics. 

"Pitch entreprises/présentation de projets et de produits" Bio-UV  (retour d'expérience et innovation en traitement de l'eau par réacteur ultraviolet, BioFAQ (analyses physico-chimiques, microbiologiques, nouveaux traitements), Gaches Chimie spécialités (les traitements de l'eau, produits et média filtrant, SDEEC (pompes à chaleur, géothermie, récupération d'énergie sur eau).

L'après-midi le thème était "Accompagner le vieillissement : Thermalisme et Prévention" 

Table ronde sur "le thermalisme, une activité pour le bien-être des seniors", avec la participation de Laure Soriteau, Médecin en gériatrie à l'Hôpital de Sète - Hugues Desfour,Médecin thermal, président du Syndicat des Médecins thermaux - Daniel Thébault, Gérant de Top7, président de la SGAM AG2R La Mondiale - Pierre Larrouy, Economiste, projet ESPASS "Espaces de Parcours Santé Sociale" et Jean-Marc Blanc, Directeur de la Fondation I2ML (Institut Méditerranéen des Métiers de la longévité).

Il y a un grand retour à une médecine humaniste. De nouvelles compétences sont mises à disposition en Médecine Thermale notamment  l'information, des ateliers, le suivi des soins auprès des curistes :

"Le curiste est un acteur de la santé et le patient, en venant aux soins thermaux, fait une démarche active sur la prévention des chutes très préoccupante présentant un souci avec des conséquences physiques et morales. Cette activité est relayée par des Ateliers "Physique Adaptée" proposés dans les Etablissements Thermaux." 

- Pitch entreprises/présentation projets-produits avec la participation de Alter Eco Santé (ateliers pratiques - entretien de la mobilité à domicile), Naturalpad (serious game au service de la santé), Medicapteurs (matériel électronique our la podologie, la posturologie et la rééducation), V@SI (programmes d'activités physiques adaptées aux personnes malades, en perte d'autonomie), Résilient innovation (appareil électronique destiné à améliorer la marche des personnes âgées).

En fin d'après-midi, thème proposé "Les Thermes à l'heure du numérique" :

- Le big data et ses applications avec Pascal Poncelet, Professeur au LIRMM : état de l'art des opportunités qu'offre le big data - Louis Ferré, Maire de Bagnères de Luchon - Jean-Louis Fraysse, Directeur Associé BotDesign - Anaël Navarro, Directeur des Systèmes d'information et co-fondateur WEDA - Claire Lefresne, Data Scientist, La Poste - Philippe Berto, Directeur C.R.T. (questions - réponses avec le public). 

- Pitch entreprises/présentation projets-produits, avec HUB DATA (Business Intelligence dont une des spécialités est la Santé), ESII (gestion du parcours client, optimisation des ressources, retraits d'achats, gestion des files d'attente, bornes interactives...), DEVINNOVA (fabriquant de patchs connectés pour la surveillance des données physiologiques. Patchs "waterproof".

Une journée très appréciée par tous les participants.

Annick Pratlong

UIMM fabrique l'avenir industriel

Jeudi 8 mars 2018, les dirigeants industriels construisent le territoire industriel du futur - La fabrique de l'Avenir est un  évènement professionnel à Baillargues avec l'Union des Industries et Métiers de la métallurgie.

Luc Martin, Président de l’UIMM Méditerranée-Ouest, et Simon Philibert, Secrétaire général de l’UIMM Languedoc-Roussillon invitent les dirigeants industriels à construire l’avenir de notre territoire. 

Voici le programme de la journée avec les 2 temps forts de cet évènement : 


De 9h à 13h : CONSTRUIRE

- Ateliers de travail collaboratif sur les enjeux des industries du territoire au côté d’experts sur les thèmes de l’innovation, le business developpment, l’emploi/compétences
- Suivi d’un déjeuner networking

Sur inscription uniquement- places limitées. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

De 13h à 16h : DECOUVRIR

- Présentation officielle en avant-première de l’étude territoriale menée auprès de 150 dirigeants industriels

- Table ronde d’experts sur le thème "Comment construire un territoire industriel du futur ?" avec :

Pascal Laurin, Directeur Industrie 4.0 de Bosch
Christophe Lerouge, Directeur de la Direccte Occitanie
Thierry Sortais, consultant, ancien Directeur Stratégie des matériaux de Michelin
Fanny Létier, Directrice Exécutive PME BPI France (sous réserve)

Informations pratiques : http://www.uimmlr.fr/ et La Fabrique de l'Avenir

Vivre en Hérault... Le territoire industriel du futur...

 

Vivre en Hérault... Le territoire industriel du futur...

Le 8 mars 2018 nous avons été invités à participer à une journée animée autour du thème :« comment construire un territoire industriel du futur ? ».
L’UIMM est une organisation professionnelle nationale dont la vocation est de représenter et de promouvoir les intérêts des entreprises de la métallurgie : 42 000 entreprises en France.

Luc Martin Président de l’IUMM Occitanie (830 adhérents dont 320 avec environ 12 000 salariés) affiche 2 convictions « Nous sommes en Occitanie Est, un territoire industriel et nous pouvons être un territoire industriel du futur ». L’Occitanie Est compte près de 1 700 entreprises avec 21 500 salariés dont 1 650 ingénieurs.

L’objectif de la matinée est de co-créer la feuille de route de l’UIMM Occitanie, suite à la présentation du diagnostic territorial industrie du futur et son repositionnement stratégique. Un audit a été mené auprès de 150 dirigeants sur les départements de l’Hérault, Aude, Pyrénées Orientales, Gard et Lozère. De cette étude se dégagent 6 enjeux stratégiques prioritaires pour la filière : Les réseaux : Savoir travailler ensemble, nouer des relations intra-filières, assurer des fertilisations croisées, ... Des expertises pointues : en marketing communication, travail à l’international, transformation, performance opérationnelle, ... Des compétences clés : en recrutement, formation, industrie, ... De l’innovation : Produits, services, usages, ... Financement : investissements matériels, croissance/BFR, Innovation, R et D,... Attractivité et promotion : dans le territoire, la filière industrielle, avec les entreprises locales,...

La volonté collective est présente. Le dynamisme est réel, 75% des entreprises industrielles ont une croissance supérieure à la moyenne nationale, 92%  des salariés sont en CDI. Mais il y a 2 défis à relever : le faible rayonnement de l’industrie et son image négative, les difficultés de recrutement.

3 ateliers de travail sont mis en place avec une cinquantaine de décideurs et d’experts dont 22 entreprises. Les thèmes sont : l’innovation, le business développement, l’emploi/formation/compétences.

A la reprise, le Président  Luc Martin ouvre l’après-midi en présentant la STATION M. Cet après-midi il sera beaucoup question de Métallurgie, Matière grise et Management...

La synthèse des groupes de travail est livrée à 13h30. Les participants ont qualifié les échanges « enrichissants et intéressants » les mots « fédérer, partage, confiance,.. » sont utilisés. Il en ressort les enjeux suivants : Améliorer la connaissance des métiers de l’industrie du territoire – Répondre à la pénurie de compétences – Mettre en adéquation les compétences de demain – Accroitre la connaissance des entreprises, capacités et expertise du territoire – Renforcer les relations entre PME et grandes entreprises – Améliorer l’image industrielle du territoire pour renforcer son attractivité. Tous ces enjeux sont accompagnés de plans d’actions concrets et de facteurs clés de succès.

Puis pour encourager ces ambitions, une table ronde nous est proposée. Les grands témoins sont : Pascal Laurin, Directeur Industrie 4.0 de Bosch, Christophe Lerouge, Directeur de la DIRECCTE Occitanie, Thierry Sortais ancien directeur stratégie des matériaux de Michelin. L’essentiel des témoignages se fait autour de 3 thèmes : les chefs d’entreprises doivent se former au management (le up/down est mort) la relation dans le travail évolue – Orienter, fédérer, s’ouvrir à des partenariats, savoir communiquer –  Return On Investment (ROI), analyse des coûts création de valeurs.

L’Université de Montpellier présente le partenariat développé avec l’UIMM : La plateforme de fabrication additive (impression 3D) l’industrie du futur est en marche.

Simon Philibert secrétaire général de l’UIMM conclue la journée et nous invite à la semaine de l’industrie du 26 mars 2018 au 1er avril 2018. Une forte mobilisation de la filière est souhaitée en Occitanie Est pour faire évoluer l’image de l’industrie, car l’industrie recrute.

Aujourd’hui les industriels de la métallurgie pourraient dire :

-       tous Unis pour l’Innovation en Marketing et Management

JC Dauphin : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le BIC de la Métropole de Montpellier derrière Dublin

Le BIC de Montpellier Méditerranée Métropole vient d’entrer dans le Top 3 des meilleurs incubateurs du monde du classement UBI Global en prenant la 2ème place derrière Dublin et avant Rio de Janeiro.

Ce palmarès présenté vendredi 23 février 2018 par Philippe Saurel vient récompenser le travail de soutien et d’émulation porté par la Métropole depuis 30 ans, pour faire de l’innovation un axe incontournable du développement économique du territoire. 

Le BIC créé en 1987

Pionnier des incubateurs technologiques en France et en Europe, le BIC - Business Innovation Center -  qui va fêter ses 30 ans, est déjà reconnu internationalement. Il a été primé à de nombreuses reprises pour ses outils et programmes d’accompagnement auprès des start-up, jeunes entreprises innovantes montpelliéraines.

Dès 2007, le BIC de Montpellier est primé par la National Business Incubation Association comme le Meilleur Incubateur de l’Année. Succès confirmé en 2014, date à laquelle le BIC rentrait directement à la 4ème place du Top 10 des incubateurs mondiaux liés aux universités. Deux ans plus tard, le BIC confirmait sa place de seul incubateur français présent dans ce même Top 10. Aujourd’hui, le BIC est classé 2ème mondial, seul français dans le Top 10.

« Montpellier est aujourd’hui la seule ville de France à être référencée depuis 2014 dans le TOP 10 du classement Ubi Global des meilleurs incubateurs du monde. Nous sommes fiers que les efforts réalisés contribuent d’une part à porter haut les couleurs du territoire montpelliérain et d’autre part à faire rayonner nos entreprises à l’international. Cette reconnaissance nous incite à poursuivre notre action en matière d’innovation au bénéfice de l’emploi. » souligne Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier et Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Ecole Christ'al Couture, un enseignement pour tous

Toute la couture à votre portée, du patronage à la réalisation de votre projet, habillement, ameublement, accessoires.

Le "fait maison" a le vent en poupe actuellement. Avec la fréquentation exponentielle que connaissent les Salons Créativa en janvier dernier et Maison Mania 2018 qui se déroulera au Parc des Expositions de Montpellier du  16 au 19 mars, Montpellier info qui s'est intéressé à une école de couture, lieu assez rare pour ne pas en parler, a rencontré à Saint-Jean-de-Védas, Chantal Grangenois, styliste-modéliste, professeur de couture et d'art créatifs, certifié par l'école de couture ESMOD, première école de mode Internationale.

Des références professionnelles en formation couture

Dès le début de l’interview, on sent bien que la couture est avant tout pour Chantal une passion. Autodidacte, elle commence à s'intéresser au monde de la mode à l'âge de 15 ans. Elle remporte son premier prix au concours de jeunes créateurs de mode à 18 ans, alors qu'elle passe un BAC littéraire. Chantal intègre l'école internationale ESMOD Guerre-Lavigne à Nice en 1986. Elle y suit la double formation de styliste-modéliste pendant 2 ans où elle étudie également la technologie des tissus. Au cours de ces deux années, la jeune étudiante participe à des concours organisés par de grandes marques comme par exemple le concours CANON donnant aux participants le défi de réaliser une robe en papier d'impression sur modèle vivant. Épreuve au cours de laquelle Chantal est récompensée par le premier prix pour sa créativité et son savoir faire. Originaire de la Martinique Chantal y organise, à la fin de sa première année d’études, un défilé a grand succès afin de mettre en valeur ses créations, tenues de ville, de soirée, de la lingerie et des maillots de bain de sa création personnelle y sont présentées. À la fin de ses études elle compose des créations de gala exclusives "haut de gamme" pour une cliente à Cannes, puis rentre à la Martinique en 1989 où elle crée son atelier de confection.

Costumes, robes de mariée et décoration intérieure, une offre de formation diversifiée

Durant les 20 années qui suivent cette aventure d’étudiante, elle confectionne des vêtements et de l'ameublement sur mesure pour les particuliers, elle imagine et crée des modèles pour enfants pour le magasin "Bébé Kréol". Elle est nommée responsable de coupe au sein d'un atelier de confection d'uniformes professionnels "Profitex" et enseigne en même temps la couture, la broderie, et l'art plastique aux jeunes élèves d'un collège privé. Chantal a également eu le privilège de créer des costumes présentés au concours des mini-reines du carnaval de la Martinique pendant 4 ans. Ses costumes remportent à deux reprises l'écharpe de "2eme dauphine" puis le sacre de "Mini reine de Fort de France" lors de sa dernière présentation en 2004. Dans un même temps, elle se lance dans la décoration intérieure et la création d’œuvres d’art en matériaux naturels et tissus qui s’arrachent lors de ses diverses expositions.

Une action au profit des œuvres caritatives

En 2009, Chantal décide de quitter son île et rejoint Montpellier où elle trouve dans un premier temps un emploi de conseillère textile. Cette expérience lui a ouvert les yeux sur le besoin d’apprentissage de la couture. C’est en 2013 que Christ'al Couture voit le jour dans un espace chaleureux et convivial, très éclairé et offrant un confort de pratique exceptionnel. Chantal loue tout d’abord ses services à une clientèle de particuliers, mais très vite, une demande pour la formation professionnelle très forte permet à son entreprise de devenir un centre de formation référencé dans le Datadock. L'école de couture a aussi pour objectif d’aider certaines œuvres caritatives, c’est pourquoi, dans un esprit de partage et de don et dans l’optique de son opération verte de recyclage, Chantal a confectionné pour l’association « cœurs de Ville » une série d’écharpes, de gants et de bonnets destinés à être offerts aux sans abris et autre public ayant besoin d’aide dans la ville de Montpellier. Les tissus utilisés sont, d’une part des coupons offerts par les élèves et d’autre part des tissus que Christ’al Couture a mis à disposition pour l’œuvre extraordinaire de « Coeurs de ville ». C’est une œuvre que l'atelier de confection espère pouvoir continuer avec la participation de son partenaire « Le Quartier des tissus » 65, rue de la Restanque au quartier de près d’Arènes à Montpellier.

En effet, le propriétaire du magasin, touché par l’idée, propose d’offrir une pièce de tissu pour l’année à venir et qui sait… peut-être les suivantes ?

Pour conclure, si vous souhaitez progresser en couture, que vous soyez débutante ou confirmée l’ambiance, le professionnalisme et la gentillesse de Chantal vous convaincront.

Pour visiter le site de Christ'al Couture.  C’est avec grand plaisir qu’elle vous en dira plus…       Publié le 26 février 2018 par Georges Cantin

Renseignements au 06 45 38 15 36 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.