Nouveau Campus MBS

Nouveau campus de MBS : le cabinet Fontès Architecture – Tourre Sanchis remporte l’appel à projets pour une livraison en 2024

Nouvelle étape dans le projet du nouveau campus où Montpellier Business School s’installera à l’horizon 2024, la désignation du lauréat du concours d’architecture lancé en 2020. C’est le groupement Fontès Architecture-Tourre Sanchis qui a remporté l’appel à projets parmi les 4 derniers finalistes.
« Ce campus, véritable marqueur de territoire, se devait d’être très différenciant, rapidement identifiable. C’est le cas avec le projet porté par Fontès Architecture-Tourre Sanchis. Au-delà du design proposé, l’utilisation de matériaux locaux, en circuits courts, a fait la différence. Le jury a retenu un projet fort. » André Deljarry, président de Montpellier Business School.

Un projet architectural ambitieux

Le projet Nouveau Campus amorce une nouvelle étape majeure avec le choix du cabinet d’architectes pour réaliser ce vaste campus dans le futur écoquartier Cambacérès, à 10 minutes du centre-ville de Montpellier et à proximité directe de la gare TGV, de l’aéroport international.
Parmi les 122 candidatures initiales (nationales, européennes et internationales), c’est le groupement Fontès Architecture / Tourre-Sanchis qui a été désigné lauréat grâce à la qualité du projet proposé et la complémentarité des architectes.
Le projet inclut l’adaptabilité des espaces pédagogiques en fonction des besoins propres à chaque institution (MBS, Purple Campus et les CCI Hérault et Occitanie) . Par ailleurs, le  jury a apprécié le choix de matériaux locaux comme la pierre de Pompignan, la végétalisation importante et la création d’un rooftop moderne pour en faire un lieu de vie et de rassemblement agréable.

Horizon 2024

Le projet de Nouveau Campus intègre les suggestions des étudiants et collaborateurs de MBS, qui ont été consultés à plusieurs niveaux. Ce projet sera donc finalisé et adapté, selon leurs remarques. Prochaine étape : le lancement du permis de construire et l’édification du campus pour une première rentrée prévue en septembre 2024 pour les étudiants de Montpellier Business School.

 

La Chaire ESI de MBS accompagne 14 porteurs de projets.

 

La Chaire ESI de MBS accompagne 14 porteurs de projets éloignés de l’emploi dans la création de leur entreprise à impact social et environnemental

 

En partenariat avec AG2R La Mondiale, AFE, Pole emploi, Face Hérault et l’incubateur de MBS, la Chaire Entrepreneuriat Social et Inclusion (ESI) a lancé le 1 juin dernier son programme d’accélération « MBS Impact » : 6 mois durant lesquels 14 porteurs de projet éloignés de l’emploi sont formés et accompagnés dans la création de leur entreprise.

Portée par Dr. Walid Nakara, la Chaire ESI a sélectionné 9 femmes et 5 hommes souhaitant œuvrer pour la transition du monde et entreprendre en créant un véritable impact social et environnemental.

 

Encourager l’Entrepreneuriat Social et Solidaire (ESS) et lutter contre la précarité

La Chaire ESI de MBS fédère un écosystème en faveur d’une économie, regroupant les entreprises, l’enseignement supérieur, la Recherche et les personnes ayant besoin d’accompagnement et de formation.

A travers son programme novateur « MBS Impact », la Chaire a pour objectif de permettre à des personnes éloignées de l’emploi d’acquérir des compétences entrepreneuriales clés pour leur insertion professionnelle. « L’action sociale AG2R La Mondiale soutient le retour à l’emploi du public en situation de fragilité. En tant que partenaire fondateur de le Chaire, nous sommes fiers d’apporter notre contribution à ce programme qui contribue de façon concrète à la promotion de l’entrepreneuriat innovant au bénéfice de personnes n’ayant pas naturellement accès à l’accompagnement d’une grande école de commerce. » expliquent Anthony Darragi et Ana Bohec Banda en charge du développement des Activités Sociales au sein d’AG2R La Mondiale.

« Solutions issues de l’économie circulaire pour donner une seconde vie aux objets jetés, création de mur végétaux, amélioration de la qualité de vie au travail… la sélection des 14 entrepreneurs a été effectuée sur la base de l’impact environnemental ou social du projet. MBS Impact permet ainsi de mettre directement à contribution les résultats de nos recherches en ESS pour générer un impact social et/ou écologique sur le territoire. » complète Dr. Walid Nakara.

 

Un programme fondé sur le développement personnel et sur l’ensemble des compétences clés de l’entreprise

MBS Impact est une formation de 6 mois au cours de laquelle les participants suivent une série de cours et de coachings intensifs sur quatre semaines, avant de rejoindre l’incubateur pour une durée de 5 mois.

« Ce premier mois de formation a deux objectifs. Le premier est tout d’abord humain puisqu’il se concentre sur leur posture en tant que futur chef d’entreprise. Cette première phase de team building aide les participants à se connaitre, à développer la solidarité dans le groupe, et à partager les idées et les difficultés qu’ils ont pu rencontrer. » explique Dr. Walid Nakara, Titulaire de la Chaire ESI

La seconde phase de ce premier mois de formation a été rythmée par une série de coachings avec les experts de l’incubateur de MBS sur l’ensemble des domaines clés de l’entreprise : la construction du business plan, la finance, la comptabilité, le marketing et la stratégie digitale. « J’ai pu découvrir ici les clés qu’il me manquait pour concrétiser mon idée. Les coachs ont un rôle de facilitateurs et de générateurs d’idées et c’est ce dont nous avions besoin pour pouvoir effectuer nos premiers tests et envisager des levées de fonds. » témoigne Caroline Champs, participante souhaitant concrétiser un projet d’accompagnement et de coaching reposant sur l’art-thérapie.

A l’issue de ce premier mois et d’un premier pitch devant un jury d’expert, les participants recevront le 7 juillet prochain un premier certificat de formation, avant de rejoindre durant 5 mois l’incubateur de MBS afin de bénéficier d’un coaching individuel.

 

A propos de la Chaire ESI

La Chaire Entrepreneuriat Social & Inclusion a été créée en Mars 2019. Elle fédère un écosystème regroupant des grandes et petites entreprises, établissements d’enseignement supérieur et de recherche, organisations de l’ESS, institutions, organismes d’accompagnement entrepreneurial, etc.

La Chaire a pour mission de promouvoir l’entrepreneuriat social et inclusif à travers des activités de recherche, d’enseignement et des formations avec un fort impact social.

La Chaire Entrepreneuriat Social & Inclusion poursuit quatre objectifs principaux :

  • Travailler et fédérer les différents acteurs afin d’améliorer l’inclusion du public en difficulté.
  • Stimuler et encourager les nouvelles initiatives pour répondre au défi de la transition environnementale.
  • Favoriser une nouvelle économie plus inclusive afin de réduire les inégalités.
  • Contribuer à l’ancrage territorial en améliorant notre « investing impact ».

 

Pour plus de renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.montpellier-bs.com/chaire-entrepreneuriat-social-inclusion/

Futur éco-campus à Cambacérès

 

Futur éco-campus à Cambacérès : quatre candidats sélectionnés pour le concours d’architectes.
 
Parmi 122 candidatures nationales, européennes et internationales, le jury du concours de maîtrise d’œuvre a arrêté son choix, mardi 12 janvier, sur 4 équipes d’envergure internationale. Elles ont désormais deux mois pour présenter leur projet.
 
Un éco-campus à Cambacérès en 2024
 
Le campus se situera à 15 minutes du centre historique en vélo ou en Tram au sein de la ZAC Cambacérès, futur quartier éco-numérique de Montpellier, sur un lot de 7 500 m2 face au lycée Pierre Mendès France et à deux pas de la halle French Tech, de la gare LGV et de l’aéroport international.

Le projet comprend l’école de management Montpellier Business School, l’établissement de Montpellier du CFA nouvellement baptisé PURPLE (anciennement Sud Formation), le siège de la CCI de Hérault et l’antenne montpelliéraine de la CCI Occitanie, pour un total de 28 000 m² de surface de plancher.

Au cœur de ce quartier labellisé « Écocité », le campus sera construit en matériaux durables et avec une gestion des ressources en eau conformes au label Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM) et devra répondre aux plus hauts standards pédagogiques et environnementaux internationaux.

Quatre équipes d’envergure internationale admises à concourir

 
Le jury a donc arrêté hier son choix sur les équipes suivantes admises à concourir :

-  RENZO PIANO BUILDING WORKSHOP / BG Ingénierie Conseil / SETEC TPI / APRES LA PLUIE / QUADRIM Rhône Alpes / Marshall Day Acoustics (MDA France) / BEGC / SLETEC Ingénierie

KENGO KUMA & Associates / PEUTZ & Associés / INGEROP Conseil et Ingénierie / LUCIGNY-TALHOUET & Associés / AC&T / INGECOR

FONTES Architecture / TOURRE SANCHIS Architectes / BET VERDIER / BET BETSO / BET EPSILON GE / BET INGECOR / Gui JOURDAN / BET ARCHE MED70 / BET C&G / Agence RACINES / SCOP ETAMINE

AIA Architectes / C.F. MOLLER DANMAARK A/S / AIA Ingénierie / AIA Environnement / AIA Territoires / TISSEYRE + Associés / BEGC / MEGIAS-VERNHES Architecture / EGE

 
André Deljarry : « Nous impliquerons les étudiants et les diplômés de l’école dans le projet »
 
Pour André Deljarry, Président de MBS et de la CCI Hérault et Président du Jury du concours « le nombre et la qualité des candidats à cette première phase de sélection montre l’attractivité internationale de ce projet ambitieux. Maintenant, nous allons rentrer dans le concret du concours et nous impliquerons les étudiants et les diplômés de l’école dans le projet retenu. »
 
Les 4 candidats ont désormais deux mois pour présenter leur projet. Ils seront jugés sur :
 
- la qualité architecturale et l’adaptation aux particularités du site

- la qualité du projet au regard des objectifs économiques

- la qualité fonctionnelle, l’adéquation au programme et le phasage

- la qualité technique et environnementale des ouvrages et équipements (DD/RSE)

 Composition du Jury ;

  • André DELJARRY, Président de Montpellier Business School et de la CCI, Président du jury
  • Dominique GUERIN, Elu de la CCI et Président de la Commission Nouveau Campus
  • Dominique SEAU, 1er Vice-Président de Montpellier Business School
  • Jean-François FORTIN, Elu de la CCI du Tarn et membre associé de la CCI Occitanie
  • Coralie Mantion, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole
  • Maryse FAYE, Adjointe au maire - Ville de Montpellier
  • Christelle ASSIE, Directrice Régionale Adjointe Banque des Territoires
  • Aurélien JOUBERT, Directeur Général ARAC
  • Christophe PEREZ, Directeur Général SERM
  • Arnaud NEGRE, Architecte, représentant l’Ordre des Architectes Occitanie
  • François ROQUES, Architecte, représentant l’Ordre des Architectes Occitanie
  • Emmanuel DELMAS, Architecte, représentant l’Ordre des Architectes Occitanie
  • Jean-François CA-TAGNIA, Ingénieur, représentant l’AILR
  • François ROQUE, Ingénieur, représentant le CINOV LR

MBS classé parmi les meilleurs Masters en Management mondiaux

Le Financial Times vient de publier son classement mondial 2020 des meilleurs Masters en Management, qui constitue la référence internationale pour les Business Schools. 

Cette année encore, la sélection s’est renforcée. Seules les 90 meilleures écoles au monde sont parvenues à être classées, contre 100 en 2019. Le paysage français ne fait pas exception à cette sélection accrue. Seules 21 écoles et universités françaises figurent dans le classement cette année, contre 25 l’an dernier.


Le Programme Grande Ecole de MBS (Montpellier Business School) se classe 61 mondial au classement des meilleurs Masters en Management du Financial Times 2020 et 6e français sur le critère de l’employabilité. 

« La méthodologie de ce classement repose majoritairement sur les réponses des diplômés, et en particulier sur trois indicateurs liés à la rémunération qui correspondent à 35% de la notation : le salaire, la progression de salaire et le retour sur investissement. Cette méthodologie creuse des écarts infimes entre les écoles et permet d’année en année une grande mobilité dans le classement. » explique Bruno Ducasse, Directeur Général de MBS. 

MBS se classe 6e école française sur le critère de l’employabilité de ses diplômés

« Nous enregistrons un taux d’employabilité à 96%, majoritairement porté par le levier professionnalisant et inclusif de l’alternance. Cette année, nous enregistrons grâce à cette bonne performance une 6e place française et 24e dans le monde sur ce critère. » analyse Bruno Ducasse.

« La belle performance sur l’employabilité renforce l’ambition internationale de MBS : incarner le pouvoir de l’inclusion », indique André Deljarry, Président de Montpellier Business School. 

A propos de Montpellier Business School

Grande école de management engagée et inclusive, MBS (Montpellier Business School) forme les précurseurs de la transition économique responsable.

Sa gamme de formations s’étend de Bac+3 à Bac+6 : Bachelor, Grande Ecole, Masters of Sciences, Exécutive MBA, Exécutive DBA.

Grande école parmi les grandes, MBS appartient au cercle des 1 % de business schools moniales détentrices des trois plus prestigieuses accréditations AACSB, EFMD-EQUIS, AMBA.

Grande par son ouverture internationale, MBS accueille 80 nationalités, et propose près de 200 destinations internationales à ses étudiants.

Grande école qui donne les plus grandes chances, pionnière de l’ouverture sociale et leader de l’alternance, MBS est la grande école de management experte de la professionnalisation.

Montpellier Business School forme ses étudiants au développement durable

Résolument tournée vers l’entreprise et l’entrepreneuriat, Montpellier Business School est la première Grande Ecole de Management en France par le nombre d’alternants. MBS forme ses étudiants au développement durable pour en faire les acteurs d’un monde en transition.

Aujourd’hui, près de 25% des publications de recherche de Montpellier Business School intègrent des problématiques liées à la RSE et MBS est également l’une des Grandes écoles qui déploie le plus grand nombre d’heures d’enseignement sur cette thématique.  Un exemple de module est le cours de « Mondialisation » du Dr. Helen Etchanchu qui enseigne les fondements du développement durable à l’échelle mondiale. Avec la crise du Covid19, certaines faiblesses du système capitaliste mondial ont pu être mises en exergue en temps réel.

L’objectif de ce cours étant de développer la compréhension des étudiants de la complexité de l’économie moderne afin qu’ils puissent devenir acteurs du monde en transition« Imprégner l’étudiant des enjeux du monde globalisé pour mieux imaginer le nouveau monde. »


Les enjeux du monde globalisé

Au sein du Programme Bachelor, Dr. Helen Etchanchu dispense un cours interactif sur la mondialisation. « Il s’agit d’aider l’étudiant à analyser les principales perspectives transverses qui font le système que nous connaissons aujourd’hui. Dans ce cours, l’étudiant n’aborde pas que l’économie mais aussi les enjeux politiques, historiques, sociétaux, écologiques, ou encore technologiques. », annonce Dr. Helen Etchanchu.

Avant de réinventer le monde d’aujourd’hui, les étudiants sont imprégnés des enjeux du monde globalisé : « ils comprennent rapidement que notre système est en mouvement constant et est soumis à deux tendances : une tendance de convergence qui souhaite des marchés encore plus ouverts, et une tendance de divergence, portée par un élan populiste qui prône davantage la fermeture sur soi. » explique Dr. Helen Etchanchu.

 « Le système tel que nous le connaissons est efficace pour optimiser les coûts mais est vulnérable. L’une de ses principales menaces est la pandémie, et nous vivons justement actuellement ce phénomène avec le COVID19. » complète-t-elle. 

Des exercices fondés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies et sur la simulation d’une COP

Après la théorie, place à la pratique. « Parmi les nombreux débats qui animent le cours, l’un repose sur l’organisation d’un jeu de rôle et la simulation d’une COP. Les étudiants représentent les différents pays membres, présentent un plan d’actions et négocient avec les autres partis pour un accord climatique. » témoigne Dr. Helen Etchanchu. À la suite des décisions qu’ils ont prises, les étudiants découvrent grâce à un logiciel l’impact de leur choix sur le monde économique, environnemental et sociétal.

Dans un second temps, les participants étaient aussi invités à construire un Business Model innovant devant répondre à l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Du petit social business local à la grande multinationale, les étudiants avaient le choix pour proposer une éventuelle réorganisation et atteindre l’un des 17 objectifs.

5000 étudiants au futur Campus MBS Cambacérès

Ce jeudi 27 février 2020,  au siège du Groupe SERM-SA3M,  Philippe Saurel, Président de la SA3M, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de Montpellier et André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et Président de Montpellier Business School signent le compromis de vente du terrain en vue de l’implantation de Montpellier Business School, du CFA Sud-Formation, du siège de la CCI de l’Hérault et de l’antenne de la CCIR Occitanie sur la ZAC Cambacérès à Montpellier.

Montpellier Business School s’implante sur le quartier Cambacérès, au Sud de Montpellier

Le projet, de 92 M€, vient s’implanter en face du lycée Pierre Mendès-France. Sur une surface totale de 28 705 m² de SDP, les bureaux de la CCI occuperont 3 390 m² de SDP et les locaux du Centre de Formation des Apprentis et de Montpellier Business School s’implanteront sur 25 315 m² de SDP. Ce sont quelques 5 000 étudiants et chercheurs qui seront accueillis dans cette nouvelle structure. Le dépôt du permis de construire début 2021 permettra un démarrage des travaux d’ici fin 2021 pour une livraison prévisionnelle courant 2023. 

Le site de la CCI est actuellement implanté à proximité de l’aéroport. Montpellier Business School ainsi que Sud-Formation sont quant à eux implantés à l’Ouest de la ville. L’ambition est donc de créer une synergie à travers cette proximité immédiate sur Cambacérès. Le site de Cambacérès constituera ainsi un pôle d’excellence en marketing et management commercial, offrant un rayonnement du savoir-faire montpelliérain à l’échelle nationale et internationale. Rassembler les forces et offrir les possibilités encore plus larges en diversifiant encore davantage le panel des formations et services proposés.

La ZAC Cambacérès, aménagée par la SA3M pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole réunira plusieurs établissements de formation en prise directe avec des sociétés de toute taille, toutes créatrices de valeurs pour notre territoire. Ces entreprises s’installeront au sein de la Halle de l’Innovation en construction, et plus largement dans tout le quartier, notamment les enveloppes urbaines le long des infrastructures.