Une marche symbolique pour le don d'organe

Une action pour marquer les esprits le samedi 21 octobre 2017

Depuis 2005, l'OMS a promulgué la journée mondiale du don d'organes et de la greffe. Elle se tient chaque année le 17 octobre.

Dans le cadre de cette journée, France ADOT34, avec l'aide et la participation de la ville de LATTES propose pour le Don de vie à toutes les Associations et à la population, une marche symbolique samedi 21 Octobre 2017. Un temps fort pour l'association France ADOT 34  Fédération des Associations pour le don d’Organes et de Tissus humains qui cherche à promouvoir le don d'organes et la greffe.

Une "Marche - Promenade pour la Vie", au départ de la Place de l’Europe à Lattes.

Accueil 9h : Place de l'Europe - Terminus du Tram ligne 3 - Lattes centre 
- Informations - Échanges - Inscription gratuite.

- Départ 9h30 : direction Les berges du Lez - La Maison de la Nature - l'Etang du Méjean
    5 ou 8 Kms. - Arrivée : Place de l'Europe - Stand d'Accueil - Rafraichissements - Témoignages

Cette mini randonnée de 5 ou 8 Kms, selon votre choix, vous fera longer la voie verte réservée aux piétons et aux cyclistes le long des rives du Lez et vous permettra d’aborder le circuit de découverte jusqu'à la Maison de la Nature.
Les plus sportifs pourront bifurquer et aborder le site naturel protégé du Méjean sur 3 Kms.

 

En bref France ADOT  :

Elle a été crée le 30 juillet 1969 à l’initiative du Professeur Jean DAUSSET, prix Nobel de Médecine, par Maurice MAGNIEZ, Docteur en Pharmacie sous le nom de FFDOT.

A leurs côtés, une poignée de volontaires, ni malades, ni greffés, ni médecins, ont voulu donner le départ au vaste mouvement que nous connaissons aujourd’hui et qui a pour but de sensibiliser tous les publics à l’idée du don d’organes. En 1990, la fédération devient France ADOT.

L'association départementale ADOT 34 a été réactivée en décembre 2012. Après une période de sommeil, une nouvelle équipe a repris le flambeau. Suite à une assemblée constitutive, les statuts départementaux ont été déposés en Préfecture le 17 janvier 2013. Composée exclusivement de bénévoles, l'Association France ADOT34 s'efforce de diffuser l'information sur le Don d'Organes et Tissus humains auprès de collectivités locales, des entreprises, du public et organise des conférences dans les collèges, les lycées, les centres de formations et les universités.

 

 Pour rejoindre France ADOT 34

Semaine bleue à l'Espace Lattara

Le Département favorise la proximité et le lien social des seniors

Jusqu’au 8 octobre, l’Hérault fête la Semaine bleue, l’événement national dédié aux retraités et aux personnes âgées. Sur le thème "A tout âge faire société" la Semaine bleue va mettre en lumière le dynamisme des aînés, leurs réalisations et les difficultés qu’ils rencontrent. L’occasion pour le grand public de prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

 

Département HéraultGuide seniors 2017-2018 du Département de l'Hérault

Notre société vieillit. C’est un fait. Un Héraultais sur quatre a plus de 60 ans et dans 20 ans, les séniors auront progressé de plus de 48%. Le peintre Henri Matisse disait " On ne peut pas s’empêcher de vieillir, mais on peut s’empêcher de devenir vieux ". Pour beaucoup d’entre nous, " être vieux " est une question d’état d’esprit plutôt qu’une question d’âge. Préserver sa santé, une bonne hygiène de vie et s’entourer restent les meilleures clés pour retarder le vieillissement. Et cela, bien avant de penser à l’allongement de la durée de vie. Alors, autant bien vieillir et construire une société harmonieuse où les anciens puissent avoir leur place et partager le plus longtemps possible leur temps auprès des plus jeunes.
Si la grande nouveauté cette année est la reconnaissance officielle des " proches aidants " avec le soutien du Département pour des périodes de répit ou en cas d’hospitalisation, notre action globale est de mettre en place les solutions pour que chacun puisse vivre le plus longtemps possible chez soi, entouré des siens ou protégés dans des établissements d’accueil, chacun bénéficiant de l’attention et des soins d’un personnel qualifié. Dans la Silver économie, de nouveaux métiers apparaissent pour aider les séniors, et ce secteur est désormais un formidable enjeu pour l’emploi des plus jeunes. Répondre aux besoins des personnes âgées, participer à leur épanouissement, aider leur entourage, apporter des conseils, accompagner les démarches, faciliter les contacts…partout et sur tout. Tel est notre engagement.
» Télécharger le guide seniors 207-2018

 
   

  L’Hérault sera le théâtre de nombreuses manifestations consacrées aux seniors organisées par les lieux d’hébergement, les associations, les collectivités et les centres communaux d’action sociale, le tout coordonnée par les Clics (centre local d’information et de coordination).
Au total ce sont 108 rendez-vous répartis sur le territoire : Ateliers, rencontres, repas intergénérationnels / Goûters musicaux, thés dansants / Débats / Challenge Bleue (épreuves de type scolaire)/ Ateliers de cuisine / Chorale/ Jeux-Mémoire / Parcours Santé, balade / Conférences /Projections films.

Patricia Weber, vice-présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne interviendra en clôture de La Journée nationale des aidants, organisée par le Collectif Aidants 34, vendredi 6 octobre 2017, à l’Espace Lattara à Lattes.

Reading with grandmother in wheelchair

 

« Le Département pilote et coordonne l’ensemble des services pour les personnes âgées sur son territoire. La semaine bleue est une parenthèse privilégiée dans l’année, pour informer et sensibiliser l’opinion sur les réalisations des associations, des établissements, des CCAS, et du Département, en direction des personnes âgées, en EHPAD ou à domicile. C’est aussi l’occasion de souligner le rôle des aidants auprès de leurs parents âgés. »

Patricia Weber, vice-présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne.

 

Zoom sur 2 actions organisées par le Département :

  • PROJECTION /DEBAT A PIERRESVIVES : « La Sociale », Film de Gilles Perret consacré à l’histoire de la Sécurité Sociale – la projection sera suivie d’un débat, mercredi 4 octobre à 18h30, amphithéâtre, Domaine départemental pierresvives, 907 avenue du Professeur Blayac à Montpellier - entrée gratuite.
  • LES RENDEZ-VOUS SPORT : l’opération de sensibilisation « Bien bouger, Bien manger pour Mieux vieillir dans l’Hérault » organisée conjointement par Hérault Sport et le service Autonomie du Département de l’Hérault fera étape dans les communes de Ganges, Lunel, Lodève et le Cap d’Agde. Le Département de l’Hérault favorise la proximité et le contact humain avec les séniors. C’est son engagement, sa force et sa richesse !

Relâcher de cigognes et de flamants roses

Sortie de terrain le samedi 7 octobre 2017 par la LPO de l'Hérault

Dans le cadre des Journées européennes de la migration, La LPO Hérault qui agit pour la diversité et la préservation de l'environnement vous invite au relâcher de deux Cigognes blanches et trois Flamants roses.

Il aura lieu à la réserve naturelle de Méjean, situé sur la commune de Lattes, le  7 octobre 2017 à 11h. 

Les causes de leur arrivée au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage sont diverses : individu immature, épuisement, blessures...

En soins depuis 1 ou 2 mois, ils sont aujourd’hui prêts à reprendre leur migration. Si pour certains le trajet ne sera pas long, d’autres en revanche devront encore parcourir des milliers de kilomètres pour rejoindre leurs sites d’hivernage.

Pour en apprendre davantage sur ces oiseaux et sur ce fascinant phénomène qu’est la migration, rendez-vous devant la Maison de la Nature, samedi 07 octobre, à 11h et ainsi assister à la remise en liberté des animaux - sans inscriptions avec Julie Pierru, Chargé de mission Médiation Faune Sauvage.

Faire le plein d'archéologie à Lattara

En ce mois de septembre, le cycle des conférences dans le cadre de l'exposition temporaire "Circulez, y a tout à voir ! Archéologie des grands travaux entre Nîmes et Montpellier" reprend son cours à Lattes.

La séance inaugurale est fixée au jeudi 14 septembre 2017 à 18h30 "Gestes et pratiques funéraires chez les Gaulois : une conférence animée par Florent Mazière et de Pierre Séjalon, tous deux archéologues à l'Inrap.

Située au bord du Lez, Lattes - l’antique Lattara - fut un port lagunaire important de la Méditerranée occidentale occupé du VIe siècle avant J.-C. au IIIe siècle de notre ère. Le musée, mitoyen du site archéologique, témoigne de la vie quotidienne à Lattara, attestant l’activité marchande cosmopolite de ce port ouvert sur les cultures étrusque, grecque et gallo-romaine.

Programme du cycle des conférences mensuelles :

* Sciences et archéologie des paysages (dans le cadre de la Fête de la science) :

 Jeudi 19 octobre 2017 à 18h30 avec Isabel FIGUEIRAL, Christophe JORDA et Sophie MARTIN Archéologues spécialistes du paléo-environnement, Inrap

* Vie et paysages dans les campagnes gallo-romaines du Montpellier :

Jeudi 16 novembre à 18h30 avec Cécile JUNG et Hervé POMARÈDES Archéologues, Inrap

* Habitats et sociétés néolithiques au IIIe millénaire avant notre ère :

Jeudi 14 décembre à 18h30 avec Christophe GILABERT et Gilles ESCALON Archéologues, Drac Occitanie, Inrap

* De la villa au village médiéval :

Jeudi 18 janvier 2018 à 18h30 avec Mathieu OTT Archéologue, Inrap.

Auditorium du musée Henri Prades (entrée libre) à Lattes.

390, route de Pérols 
Tél. : 04 67 99 77 20 

Pratique : Bus Ligne 18  Lattes Centre
Tramway Ligne 3 Lattes Centre.

Journées Européennes du Patrimoine avec Acanthe

Les Journées Européennes du Patrimoine 2017 sur le site archéologique de Lattara  sont organisées en partenariat avec l'Association Acanthe, qui réunit les étudiants en Valorisation et Médiation du Patrimoine de l'Université Paul Valéry de Montpellier. Depuis 2008, l'association travaille en partenariat avec le Musée Henri-Prades de Lattes afin de vous faire découvrir ce site archéologique exceptionnel au cœur de l'Hérault.

Au programme des journées du 16 et 17 septembre 2017 :

des visites archéologiques, des balades contées costumées, un comptoir antique autour de nombreuses saveurs ainsi que différents ateliers pour petits et grands dont un atelier d'épigraphie, de mosaïque, une œuvre participative, un atelier familial, ou bien encore le célèbre atelier du petit archéologue. Des livrets-jeux ludiques seront également distribués aux enfants qui le souhaitent pour une visite du musée tout en s'amusant ! 

Cette année, le thème des Journées Européennes du Patrimoine est la Jeunesse ! Une bien belle occasion pour l'association Acanthe et pour le Musée Henri-Prades de vous concocter une exposition. Celle-ci portera sur certains vestiges archéologiques retrouvés sur le site de Lattara et liés à la jeunesse durant l'Antiquité. 

Pour voir les horaires des animations sur www.museearcheo.montpellier3m.fr

Enfants, parents, grands-parents et étudiants sont conviés à ces deux journées dédiées au patrimoine. Les membres de l'association Acanthe sont impatients de vous guider à travers l'histoire de Lattara.

Site Archéologique Lattara - Musée Henri Prades 
390 Avenue De L'agau - 34970 Lattes
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

04. 67. 99. 77. 20

Station d'épuration Maera

Ce jeudi 6 juillet, le projet d'extension et d'adaptation de la station d'épuration Maera a été présenté à Lattes en réunion publique par Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole.

Au cœur de ce dispositif, la station d'épuration Maera, modernisée et mise en service en 2005, reçoit aujourd'hui et traite les eaux usées de 13 communes de la Métropole dont Montpellier. Dans une logique de fonctionnement sur un bassin versant hydrographique cohérent, sont rattachées 5 autres communes sur les territoires de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup (Assas et Teyran) et de la Communauté d'Agglomération du Pays de l'Or (Palavas-les-Flots, Saint-Aunès, Carnon).

Le projet prévoit la suppression des bassins en place vieux de 50 ans et la modernisation et le calibrage de la structure à l'horizon 2020, pour un coût de 109 M€HT. Des travaux qui seront menés sur une durée de trois ans pour une station à énergie positive, dotée des moyens d'une station "zéro nuisance" et autosuffisante.

Découvrir autrement le site archéologique Lattara

Mercredi 12 juillet 2017
Musée archéologique Henri Prades
Entrée gratuite

Dans le cadre de la journée "Faites des fouilles", le site archéologique Lattara-musée Henri Prades vous invite à découvrir le chantier de fouilles avec les archéologues de Lattarade manière ludique ou scientifique, et l’histoire de la ville antique de Lattara de 9h à 12h et de 16h à 18h.

Les derniers résultats de la campagne de fouilles seront présentés  par les archéologues du laboratoire Archéologie des sociétés méditerranéennes - CNRS, UMR 5140 - qui œuvrent depuis plus de trente ans.
Des visites théâtralisées sur le site archéologique par la compagnie professionnelle Art Mixte apporteront un éclairage synthétique sur les découvertes des archéologues in situ, à 10h et à 16h30.

Et toujours, la visite guidée de l’exposition temporaire "Circulez, y a tout à voir !" à 14h : du Paléolithique au Moyen Âge, ce sont plus de 300 objets qui sont présentés au public, témoignages émouvants du quotidien des populations qui ont vécu sur ces territoires. Des découvertes mises au jour par le Contournement ferroviaire de Nîmes et Montpellier et le déplacement de l’autoroute A.9 Montpellier. 

Enfin, pour apporter la touche culinaire, un atelier de cuisine romaine sera animé par l’association Taberna Romana de 10h à 12h et de 13h30 à 18h.

Mireille Chérubini réinvente les recettes d'Apicius et des auteurs romains, afin de faire découvrir au public les mets les plus savoureux de l'Antiquité. Avec l'atelier Coquinaria, elle proposera aux visiteurs de "Faites des fouilles" une présentation des ustensiles, de la vaisselle, des ingrédients en tenue romaine et elle procédera à une démonstration d'une recette romaine avec des jeux.

Tous les renseignements : Musée archéologique Lattara- Musée Henri Prades

Quand grands travaux riment avec archéologie

Exposition du 17 mai 2017 au 5 février 2018
Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades à Lattes

Les chantiers du CNM et du déplacement de l’autoroute A9. © Yannick Brossard, Oc’Via 

Menés de front, le chantier de dédoublement de l’autoroute A9 et le contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier, n’ont pas été l’occasion que d’aménagements d’envergure et de prouesses techniques. En parallèle aux travaux étaient organisées, selon la législation en vigueur depuis 2001, des fouilles archéologiques préventives tout au long des tracés, impactant environ 1 200 ha. Des diagnostics posés par l’Institut National de Recherche et d’Archéologie Préventive (Inrap) entre 2008 et 2012 ont révélé une centaine de sites, du Paléolithique ancien à la fin du Moyen-Age, sur des zones explorées depuis trente ans (près de Nîmes, dans la plaine littorale entre Montpellier et Lattes ou sur les coteaux du Lunellois) mais aussi sur des secteurs méconnus, dans les Costières, la plaine de la Petite Camargue et de Mauguio. A la suite de ces diagnostics, balayant 300 000 ans d’histoire humaine du Languedoc oriental, 28 sites archéologiques ont fait l’objet d’une fouille préventive extensive entre septembre 2012 et juillet 2014. Ces chantiers d’ampleur et d’urgence – le temps était compté avant de redonner place aux travaux – ont mobilisé 170 archéologues sur plus de 32 ha, dans 14 communes du Gard et de l’Hérault.
Les vestiges qu’ils livrent sont à la hauteur du défi relevé. L’humain y apparaît, central, dans sa présence la plus reculée, près de Nîmes, sur un site du paléolithique inférieur sans équivalent régional, dans son habitat, ses modes de vie, ses activités quotidiennes tournées vers l’agriculture et l’élevage, ses rites funéraires. Eclairées sous de nouveaux jours par  ces fouilles, nos connaissances s’enrichissent, nos visions se renouvellent, à l‘exemple de celle, transversale, d’un habitat intercalaire peu connu en plaine, entre collines et lagunes. Une quinzaine de sites du néolithique illustrent « la précocité de l’impact anthropique ainsi que la densité des occupations humaines » selon la synthèse de l’Inrap, comme ces vestiges du néolithique final étudiés sur une grande surface et sur six siècles à La Cavalade près de Montpellier.

Aimargues, maison à pièce unique ©M.Couval, Inrap 

Une dizaine de fouilles mettant à jour chemins, cultures, parcellaires et établissements ruraux, « renseignent sur la construction et l’évolution du paysage antique », La Voie domitienne, grand axe de communication entre Rome et l’Espagne y apparaît à des chronologies différentes, avec ses relais, ses ateliers de potiers, ses ramifications, à Codognan ou Vergèze, ses survivances dans les cadastres et la campagne, près de Castries. On y envisage l’homme antique vivant, travaillant, priant. Un des plus anciens fours à chaux observés dans le Sud de la France (30 à 140 de notre ère) a été ainsi retrouvé à Baillargues. Les découvertes liées à l’activité viticole se sont multipliées, témoignant du poids de la viticulture dans notre région depuis l’Antiquité[1] : parcelles de vignes, chais, dolia, outils agricoles se dévoilent à Lattes, à Mudaison ou Aimargues.
Quant à la période médiévale, l’exploitation des vestiges renouvelle l’histoire d’un habitat rural méconnu et peu documenté, alors que plus de 90 % de la population vit à l’époque en campagne. Une villa suivie du Ve au XIIIe siècle près d’Aimargues, une manse, exploitation agricole à l’origine de nos mas, transformée peu à peu en village fortifié à Castries, fournissent autant d’exemples de la transition, observée sur plusieurs siècles, entre villa antique et village médiéval. De même, les archéologues ont pu suivre l’exploitation du terroir –le mot apparaît au Moyen-Age- sur de longues durées, à Mauguio (site de Lallemand) ou à Vergèze.
Les fouilles rigoureuses, presque austères, restituent parfois quelques objets nous emplissant d’émotion. Ici, un autel à Jupiter, là une tête de Silène, une serpette, une enseigne de pèlerinage font ressurgir la main de l’homme, ses croyances, sa pensée, ses outils.

     
           Autel figurant Jupiter, Lattes                                                                                     Serpette, Mauguio


Enseigne de pèlerinage, Castries

Ces fouilles préventives extensives de grande ampleur ne restent pas lettre morte auprès des publics, puisque l‘INRAP a décidé de partager ses découvertes avec le plus grand nombre. Appuyés par des conférences et des expositions, les chantiers archéologiques ont été ouverts à la visite, accueillant près de 3 500 visiteurs. Depuis le mois de mai, l’Inrap met en ligne, à la disposition du public, un atlas archéologique[2] très fourni, rassemblant synthèses, données précises sur chaque site fouillé et iconographie. Une exposition  au Musée Henri-Prades à Lattes, « Circulez, y a tout à voir ! » retrace les découvertes, reconstitue la vie quotidienne aux époques préhistoriques, antiques et médiévales. Ces temps, du plus lointain passé comme plus proches, resurgis … grâce à des travaux autoroutiers et ferroviaires du XXIe siècle.
Florence Monferran

Exposition du 17 mai 2017 au 5 février 2018
Infos pratiques : 
Site archéologique Lattara - Musée Henri Prades
390, avenue de Pérols
34970 Lattes
04 67 99 77 20
Sur réservation au 04 67 99 77 24 ou 04 67 99 77 26: Visites guidées, Tarif : 5 € par personne et Ateliers pour enfants (à partir du cycle 3) : Le labo du petit archéo, Tarifs : 3 € par enfant et par séance / 2,30 € par enfant et par séance, sur présentation de la carte Pass’Métropole
www.museearcheo.montpellier3m.fr

Photos: INRAP


[1] Voir l'article « La viticulture au cœur des découvertes archéologiques de l’Inrap » en rubrique Terroirs/vigne
[2] http://www.inrap.fr/atlas-archeologique-entre-nimes-et-montpellier-contournement-ferroviaire-et-12694

Exposition Arnaud Vasseux

Musée Henri Prades de Lattes
Du 29 avril au 9 octobre 2017

Espace du Frac à Montpellier
Du 28 avril au 29 septembre 2017
Rue Rambaud 

Comme pour un livre, fixer un titre à une exposition est l’aboutissement d’un choix qui va refléter le mieux les idées forces du contenu de l’exposition. « Du double au singulier » est inspiré de l’expression « du simple au double ». 

Pour l’artiste, ce projet est l’occasion de faire dialoguer des objets de la collection archéologique du musée Henri Prades avec certaines de ses œuvres anciennes et récentes, mais aussi de réaliser des interventions sculpturales à partir d’un choix d’objets antiques issus des réserves.

Il y a deux institutions, le Frac et le musée Henri Prades de Lattes, mais une seule exposition au sein de deux espaces muséaux.

Arnaud Vasseux, Arnaud Vasseux, professeur de sculpture et de volume à l'école supérieure des  Beaux-arts de Nîmes, expérimente l’empreinte et le moulage pour reproduire des objets anciens avec des techniques de notre temps. Une même exposition déployée en deux temps et deux lieux, au Frac de Montpellier et au site archéologique Lattara. 

Il y a toujours quelque chose d’inattendu dans un tel processus. Il y a un écart qui se joue dans un espace « infra mince », qui est essentiel dans le rapport au réel.

Dans l’application de ces techniques, il y a beaucoup de tâtonnements. On ne peut pas parler de maitrise. A chaque fois, Arnaud doit en repasser par l’attention, une attention maximum. Ce sont ces observations, ces corrections, ces ajustements, qui font la valeur d’une expérience, d’un savoir faire.

Le visuel de l’expo montre un dé en os dans une main vivante. Arnaud souligne l’importance des sensations captées dans le toucher avec les objets. Il y a une grande différence de ressenti entre voir un objet et le toucher, le porter.

Il en résulte une prise de conscience qui s’élargit. La conscience de notre ignorance doit nous rendre très humble par rapport à l’Histoire. Notre monde actuel est dans une logique économique de profit, de croissance (« du simple au double »). Visiter cette expo incite grandement à penser les choses, non en termes de quantité mais en termes de qualité.

A.H

Les secrets du verre

Une journée de découverte autour du verre et de la beauté dans l'antiquité

Mercredi 5 avril, le site archéologique Lattara - musée Henri Prades, à Lattes, propose au grand public une journée de découverte autour du verre et des cosmétiques dans l'Antiquité. De nombreuses démonstrations d'archéologie expérimentale seront données dans les jardins du musée.

Crédit photo : Association Ēnarrō

Quatre temps forts à ne pas manquer
Une séance de soufflage de verre au four à bois
Les Infondus proposent une démonstration exceptionnelle de soufflage de verre au four à bois. Ils conteront l'histoire de ces artisans pionniers qui, comme eux, étaient sous l'emprise de cette matière envoûtante et toujours enchanteresse.

Un voyage parfumé à travers l'Antiquité
L’association Ēnarrō invite le grand public à un voyage parfumé à travers le temps et l’espace avec son atelier « Parfums et senteurs de l’Antiquité ».

Une découverte des secrets de beauté à l'époque romaine
L'association Les Fées Bottées, grâce à ses produits cosmétiques, dévoile les secrets d’hygiène et de beauté utilisés à l’époque romaine.

Une visite guidée dans les collections permanentes du musée
Pour compléter ces démonstrations uniques, des visites guidées sur la thématique de l’hygiène dans l’Antiquité sont proposées dans les collections permanentes du musée.

Informations pratiques
Mercredi 5 avril 2017
De 10h à 12h00 et de 14h00 à 17h00
site archéologique Lattara - musée Henri Prades
390 avenue de Pérols - 34970 Lattes

Entrée libre - Tous publics