Demandez le programme du Musée Fabre pour les familles !

 

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’Û suspension de ATELIER POUR LES 7-10 ANS 0DG8 ET LES 11-13 ANS VACANCES DE FÉVRIER EXPOSITION musée fabre montpellier3’
 Du 18 février au 5 mars
 De 10 h à 18 h
 Musée Fabre
Pendant ces vacances d'hiver, le musée Fabre est heureux de vous proposer un programme d'activités dédiées aux familles et aux enfants en lien avec les collections permanentes et avec l'exposition "Djamel Tatah, le théâtre du silence".
  •  Lors des ateliers "Points de suspension", les enfants de 7 à 13 ans confronteront leur corps aux œuvres de Djamel Tatah.
  •  Les 11-13 ans pourront se promener dans l'exposition et s'interroger pendant la visite "Remue méninge".
  •  La visite "Silhouettes et figures", destinée aux enfants de 6 à 10 ans et à leurs parents, explorera la représentation des figures humaines.
  •  "Corps en mouvement" invitera les enfants de 2 à 5 ans et leurs parents à mettre leurs sens en éveil.

"Fabre n'est pas couché"

Entrée gratuite, sur présentation de votre carte étudiante
Le jeudi 9 février 2023 de 20h à minuit, le musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole vous invite à la nocturne étudiante « Fabre n'est pas couché » sur le thème « Coup de théâtre ».
Cette soirée, organisée

Exposition “Du feu pour la fusée” du 4 au 26 février 2023 à l’espace Saint-Ravy

 

L’Espace Saint-Ravy a le plaisir d’accueillir le collectif Les Nouveaux Fils des Âges Farouches composé d’Arnaud Bacquet, d’Etienne Rabaud et de Lucas Borne pour leur exposition intitulée « Du feu pour la fusée ».
 
 
Exposition “Du feu pour la fusée” du 4 au 26 février 2023 à l’espace Saint-RavyVoir l'image en grand

Ils se rencontrent tous trois à l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Lorient, où ils se rassemblent d’abord, autour de la production de sculptures associant des matériaux issus de rebuts.

Cherchant à ce que leurs œuvres quittent l’espace clos de l’atelier, ils créent désormais des environnements activés par des performances afin d’aller à la rencontre des publics.

Leur collaboration se cristallise ensuite, autour de la figure du personnage principal de la bande dessinée Rahan, fils des âges farouches, de Roger Lecureux et d’André Chéret, parue la première fois en 1969. Ils bâtissent ensemble différentes histoires et scénarios comme des épopées contemporaines et épiques d’inventeurs et de découvreurs.

Vernissage le vendredi 3 février à 18h30

Les Nouveaux Fils des Âges Farouches imaginent un ingénieur préhistorique, dépeint comme l’inventeur des aiguilles, des hameçons ou encore des coutelas. C’est de l’observation fine et du génie d’invention de ce personnage central que se nourrissent les trois artistes. Ils projettent l’héritage du héros dans un futur de technologie rudimentaire. Ils imaginent des outils pour prendre la température de la terre, pêcher des bulles d’air, téléphoner à la forêt.

C’est ce personnage qu’ils font exister et qu’ils déploient au travers de différentes installations, pensées comme des dioramas. Le point de départ de l’exposition sera une conférence performée le soir du vernissage contant leur périple pour ramener le Rover, leur véhicule d’exploration spatiale, des Sables d’Olonne à Montpellier, du Cap Canaveral à la Station Spatiale Internationale ISS.

L’espace de Saint-Ravy sera ensuite imaginé comme un vaisseau-exposition en constante évolution et construction. Des performances et des happenings viendront ponctuer le temps de l’exposition. Ils seront annoncés via leurs réseaux sociaux du collectif.

Enfin, le collectif a été convié à organiser deux semaines d’atelier avec le Master Création de l’Université des Lettres de Montpellier dont ils montrent le fruit à l’Espace Saint-Ravy.

« Nous nous sommes rencontrés à l’école des Beaux-Arts de Lorient et nous sommes réunis autour du désir de travailler à la lisière des arts du spectacle et des arts plastiques. Nous sommes partis d'un personnage : Rahan. C’est le héros de bande dessinée de Roger Lecureux et André Chéret, aux temps dit des Âges Farouches. Il est le premier des inventeurs et transforme ses fines observations de la nature en trésors d’ingénierie. Que ferait Rahan demain dans l'espace ? À quoi ressemblerait sa fusée de bois ? Son Rover martien ? Un véhicule digne des Pierrafeu, avec des roues de granit ? Et sa résidence secondaire sur la Lune, une cabane dans une nouvelle forêt primaire du cratère de Cydonia Mensae ? Notre exposition mettra en scène trois cosmonautes munis d’une technologie rudimentaire : combinaisons en toile de jute et outils en bois, ayant investi l’espace Saint-Ravy comme leur refuge. Cette grotte aux allures d'ISS rupestre abritera leurs inventions, leurs trouvailles et leurs expériences. L’exposition sera entrecoupée de happenings qui feront évoluer l’accrochage, pour raconter leur histoire durant trois semaines. »
Les Nouveaux Fils des Âges Farouches.

Biographies

Arnaud Bacquet, plasticien, acteur, metteur en scène et scénographe, est diplômé de l’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Lorient en 2018 et du Master Création en spectacle vivant à l’Université Paul-Valéry de Montpellier en 2021. Il développe différents projets au croisement des arts vivants, visuels ou performatifs et collabore en tant que comédien depuis deux ans avec les compagnies La Plaidoirie et Les faiseurs de rien à Montpellier. Il intervient également en milieux scolaires, dans des collèges et universités et anime des ateliers artistiques et théâtraux.

Sa pratique s’articule autour d’une recherche sur l’écriture, l’oralité et leurs mises en espace. L’artiste élabore la trame de ses spectacles, vidéos et performances à partir d’observations de son environnement immédiat. Il porte un regard décalé sur les aspects les plus évidents de l’existence afin de révéler leur étrangeté et d'exprimer le désarroi qu’ils soulèvent. Assumant une esthétique bancale et imparfaite, Arnaud Bacquet créé des dispositifs performatifs agissant comme des réceptacles de narrations furtives et absurdes témoignant d’une inadéquation au monde, ou en tout cas, d’une recherche d’adéquation s’avérant profondément maladroite.

Lucas Borne, diplômé de l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne de Lorient, est artiste plasticien. En 2018 et en 2019, il travaille comme comédien et scénographe au Grand Théâtre de Lorient pour les pièces Aymé(e) et Désiré(e) et Burning Hurt. Ensuite, durant un an il est médiateur culturel à la galerie du Faouëdic de Lorient et enseigne les arts plastiques à l’Ecole Européenne Supérieure d’Art de Bretagne à Lorient. Lucas Borne est aujourd’hui membre du collectif Les Nouveaux Fils des Ages Farouches.

« Durant mes études à l’école des Beaux-Arts de Lorient, j’ai pratiqué le théâtre et la performance au Grand Théâtre de Lorient avec Julien Chaviral et Maire Roïg du collectif des Possédés ainsi qu’avec la chorégraphe Astrid Le Jeune, pour la pièce J’ai décidé de ne pas être un joli bégonia (2021). Cette même année, j’ai présenté pour mon diplôme un spectacle performé nommé la Terraformation de Mars fut une Turquerie, au Studio du Grand Théâtre de Lorient, devant Joël Jouanneau. J’ai aussi été interprète pour la performeuse Violaine Lochu et le chorégraphe Joao Fiadeiro pour l’exposition Moving Things (2020) à la Villa Arson à Nice.
L’année dernière, je me suis dirigé vers Montpellier pour rejoindre mes compères de Âges Farouches. Inscrit en Classe Préparatoire au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier en section théâtre, j’ai eu l’occasion de travailler, entre autres, avec Jonathan Moussali (comédien, mettre en scène, collectif Moebius), Babeth Cecchi (mime), Stefan Blandino (réalisateur des films d’Avalon, Julien Bouffier (mettre en scène Adesso e Sempre), Frank Ferrara (comédien, Machine Théâtre).
Aujourd’hui, je suis comédien et plasticien dans deux compagnies montpelliéraines : les Faiseurs de rien et Blue Velvet. Je cherche à raconter des histoires où humains et non-humains dialoguent sur scène grâce à des accessoires et échangent leurs rôles par des costumes ». Etienne Rabaud

 

Espace Saint-Ravy

Place Saint-Ravy
34000 Montpellier

Téléphone : 04 67 34 88 80

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marie Plantier artiste peintre, Sétoise d'adoption.

 

Native de Montpellier, Marie Plantier voyage et rêve. C'est au cours d'une balade en Italie, à Venise, lors de la visite du « Palais des Doges », et à Florence à la « Galerie des Offices » que Marie découvre différents peintres de l’époque Renaissance et Baroque. 

Face à tant et tant de beautés artistiques, l'artiste vivant en elle reçoit un véritable " choc pictural". À la suite de ce voyage, elle visite différentes expositions et galeries, et découvre ainsi plusieurs périodes de l’histoire de l’art (baroque, impressionnisme, cubisme, surréalisme…). 

Marie décide alors de changer l'orientation de sa vie, elle s'installe à Sète et s'adonne à la peinture. Lors d'une récente rencontre, Marie Plantier se confie : " J’aime la couleur et surtout le mélange des couleurs. Quand je réalise mes peintures je ne sais pas à l’avance ce que cela va donner. Mon inspiration est basée sur les thèmes suivants : la mer, l’océan et la terre africaine. J’ utilise la peinture acrylique. Je peins avec des couteaux, raclettes, éponges, avec mes mains, mes doigts ". 

Sa peinture est une peinture gestuelle, instinctive. Elle est basée sur toute l’énergie qui est en Marie. Le support qu'elle affectionne actuellement c'est le papier "canson" du format A 3 au A 5.

L'artiste réalise également des triptyques. Ses projets multiples et variés vont la conduire à la création d'œuvres de plus grands formats, ce dans proche avenir. 

En parallèle, Marie crée l’association « L’ARTHAUTEK » afin de proposer au public sétois et du bassin de Thau diverses activités, afin d'engendrer des liens sociaux et culturels. 

Philippe Raybaud

Découvrez " L'arthautek " : http://arthautek.fr/

Les œuvres de Marie Plantier : https://www.facebook.com/marie.plantier.714

Rencontres avec Etienne Robial et avec Patrick Bouchain 

Françoise Adamsbaum et Gaëlle Maury, directrices,
Hervé Di Rosa et Christian Gros, présidents,
Le MIAM et La Fenêtre,
L'Association Montpellier 2028,

ont le plaisir de vous convier à deux évenements:
 

 - Rencontre avec Etienne Robial 
le vendredi 20 janvier à 19h,
Centre d'art La Fenêtre 
27, rue Frédéric-Peyson - Montpellier

- Rencontre avec Patrick Bouchain 
le vendredi 3 février à 18h,
Médiathèque centrale Emile Zola -
218 Bd de l'Aéroport international, Montpellier
 
 
 
 
Le MIAM et La Fenêtre s’associent pour proposer,
à Montpellier
des rencontres de l'exposition
« Modestes et Appliqués ».
 
Rencontre avec Étienne Robial
 
Personnalité incontournable du design graphique, à l'origine des habillages graphiques de Canal + et d'M6, Etienne Robial a aussi conçu l’identité visuelle du MIAM, à partir d’un logo et d’un alphabet attrayants et percutants. Cet « érudit de la lettre » et de l'image présentera le dernier ouvrage qui lui est consacré, La fabrique d'Etienne Robial (éditions B42) alors même que Le Musée des Arts Décoratifs de Paris lui consacre une grande exposition rétrospective.

vendredi 20 janvier à 19h
Centre d'art La Fenêtre - 27, rue Frédéric-Peyson - Montpellier
Rencontre en accès libre
 
 
 
Rencontre avec Patrick Bouchain
 
À la création du MIAM à Sète en 2000, Patrick Bouchain, architecte, réalise, avec Hervé di Rosa, la réhabilitation d’un chai viticole qui abrite encore aujourd’hui le Musée. Pionnier du réaménagement de friches industrielles en lieux culturels ("Le Lieu Unique" à Nantes, "La Condition publique" à Roubaix, "Le Magasin à Grenoble"...), il a pratiqué une architecture revendiquée « HQH » (« Haute Qualité Humaine ») et favorisé une approche écologique avant-gardiste. Parmi ses collaborations prestigieuses, notons qu'il a travaillé avec Daniel Buren ou Bartabas et a conseillé le ministre de la Culture Jack Lang. 
 Appel à questions
Pour contribuer au débat du 3 février, vous pouvez envoyer votre question à Patrick Bouchain par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., avant le 31 janvier.
 
Vendredi 3 février à 18h,
Médiathèque centrale Emile Zola -
218 Bd de l'Aéroport international, Montpellier 
Rencontres en accès libre
 
 
Rencontres en accès libre
 
 

Midi musique ! Au Musée Fabre

Peut être une image de 8 personnes et texte
 Mercredi 11 janvier
 12h30
 Auditorium du musée Fabre
Audition multi-instrumentale avec les élèves de la CITE DES ARTS - danse, musique, théâtre / conservatoire , chaque mois, pour redécouvrir les collections du musée Fabre en musique. Avec la participation des conservateurs du musée Fabre et sous la direction de Hyun Chan Kye, accompagnateur piano au Conservatoire.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

Une importante exposition monographique dédiée à l'artiste Djamel Tatah

Le Musée Fabre à Montpellier est heureux de proposer aux visiteurs, du 10 décembre 2022 au 16 avril 2023, une importante exposition monographique dédiée à l'artiste Djamel Tatah. Cet événement réunit non moins d’une quarantaine de toiles au format souvent monumental en s’attachant à mettre en lumière, au sein de cinq sections thématiques, la singularité d’une œuvre qui confère un rôle majeur à la question de la théâtralité. Des peintures historiques y dialoguent avec des œuvres récentes, réalisées spécialement pour l’occasion.

Hommage à Pierre Soulages mercredi 30 novembre 2022 au musée Fabre dans le cadre de la Semaine Franco-Japonaise en Occitanie

 

 

La 1ère édition de la Semaine Franco-Japonaise en Occitanie se tient du 26 novembre au 2 décembre 2022. La Ville de Montpellier accompagne activement l’événement afin de faire rayonner l'amitié franco-japonaise et souligner la présence active et culturellement riche des Japonais et des amoureux du Japon sur son territoire.
Hommage à Pierre Soulages mercredi 30 novembre 2022 au musée Fabre dans le cadre de la Semaine Franco-Japonaise en Occitanie Voir l'image en grand

Hommage à Pierre Soulages, mercredi 30 novembre de 15h à 17h au Musée Fabre

3 temps forts seront organisés en hommage au Maitre du Noir, ami fidèle du Japon :

  • Une performance artistique de la calligraphe Yuka MATSUI dans une des salles du musée où sont exposées les œuvres de Soulages. En effet, l'artiste japonaise a, à l'occasion de ses nombreuses résidences d'artiste à Sète, régulièrement rencontré le peintre depuis 5 ans.

  • La présentation du livre de poèmes d'Itsuji YOSHIKAWA, ami japonais de Soulages qui l'accueillit à Kyoto en 1958. Le recueil de poésie est accompagné d'une œuvre inédite de Pierre Soulages choisie par l'artiste juste avant sa disparition et d'une photographie prise au Japon par Colette Soulages.

  • Une conférence sur la relation exceptionnelle que Pierre Soulages entretenait avec le Japon avec Matthieu Séguéla, Historien. La conférence s'appuie sur une riche iconographie et s'intitule Soulages, au soleil du Japon.

La Semaine Franco-Japonaise en Occitanie rassemblera 163 événements autour du Japon, organisés sur 48 communes d'Occitanie, dont plus d'une vingtaine à Montpellier.

Autres temps forts de la semaine

Exposition "Entre tradition et modernité", l'artisanat local japonais à la pointe de l'innovation

Maison des Relations Internationales
Du 26 novembre au 2 décembre

Événement SoulFood Japon

Halle Tropisme - 121 rue Fontcouverte, Montpellier
Samedi 3 et dimanche 4 décembre

Rencontre autour du Saké japonais : conférence et dégustations

Hôtel Oceania le Métropole - 3 rue du Clos René, Montpellier
Samedi 3 décembre de 19h à 22h

Jetro Paris, agence gouvernementale engagée dans la promotion à l’international des produits japonais, organise une rencontre autour du saké japonais.

Un événement destiné à en apprendre un peu plus sur la fameuse boisson japonaise traditionnelle à travers une conférence animée par Bertil LAUTH (Saké Sommelier, spécialiste des produits japonais) et la dégustation de différents sakés accompagnés de mets en accord. Les participants pourront également au cours de l’événement déguster une autre boisson ancestrale : le thé vert.

Cet évènement est financé par le Ministère japonais de l’Agriculture des Forêts et de la Pêche. Entrée gratuite, inscription obligatoire et dans la limite des places disponibles.

"La Ceriseraie" d'Anton TCHEKHOV, pièce en français et japonais surtitré

Théâtre des 13 Vents - Domaine de Grammont, Montpellier
Jeudi 8 décembre de 20h à 22h30

Projet organisé par le T2G Théâtre de Gennevilliers, Centre Dramatique National, la Fondation du Japon et le SPAC-Shizuoka Performing Arts Center.

Programme complet 

Pour se préparer à venir en famille au musée pendant les vacances, le musée Fabre propose de nouveaux rendez-vous

 

zzzzzzymuseeCapture d’écran 2022-10-13 090657Pour se préparer à venir en famille au musée pendant les vacances, le musée Fabre propose de nouveaux rendez-vous à destination des parents et des grands-parents. Au programme, une discussion avec les médiateurs qui évoqueront la manière d'aborder une œuvre avec les plus jeunes et présenteront tous les dispositifs en autonomie que le musée met à disposition des familles. Une façon d'avoir toutes les clés pour amener les enfants et petits-enfants au musée sans être démuni et partager un moment de qualité en famille.
Vendredi 14 octobre à 14h.
Visite comprise dans le billet d'accès aux collections permanentes.

Atelier Garden Party ! pour les enfants de 6 à 11 ans

 
À la suite d'une visite de l'exposition Gauffier, les enfants exploreront quelques notions de dessin académique afin de construire un paysage imaginaire en peinture sur plusieurs plans.
Atelier à la journée de 10h à 12h et de 14h à 16h, tous les jeudis du 28 juillet au 25 août
Plein tarif 12 € | Pass Métropole et tarif réduit 10 €
 
 
Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’MUSÉE FABRE Montpellier 7 mai 4 sept. 2022 voyjage falie de Louis Gauffier’