Les éponges aux Coulisses d’Amélie

Théâtre d"humour tous les vendredis et samedis

Je vous salue Mairie

Comédie de Christian Dob à consommer sans modération

Deux piliers de bar dans un bistrot en perdition : le patron Louis et le client Mickey dans l’attente d’un repreneur.
Ils vident les bouteilles en philosophant sur la connerie des hommes qui ne pensent pas comme eux.
Un duo de clowns idéaliste qui absorbe la folie du monde comme des éponges.

Avec Christian Dob et Jacques Brière

Les  22- 23 – 29 et 30 Novembre 2019 à 21h
Le 7 Décembre 2019 à 21h

Les Coulisses d’Amélie
19 bis chemin neuf
34980 Montferrier sur Lez
04 67 02 02 03
 

Nouvelle expo à Baillarguet

Les Amis de Baillarguet ont le plaisir de vous inviter à la Chapelle de Baillarguet les 1er/2 février 2020

au vernissage de l'exposition "Imaginations textiles"  avec les photographies de Jean-Claude Desmaretz et  les peintures de Régis Morin 

Cette exposition sera ouverte les WE du 25/26 janvier et du 1er/2 février 2020 de 15h à 18h30 .


Jean Claude Desmaretz 

Amoureux d’art il flâne entre photographies et peintures faisant de sa table graphique une palette qui lui est propre. Harmonie des couleurs, interprétation des formes, le flou, le net, Jean Claude Desmaretz fait oublier la technique pour faire place à l’émotion. 

Régis Morin 

La couleur comme leitmotiv, il laisse libre court à son imagination au travers de paysages intérieurs et de formes sujettes à interprétations diverses. Inspiré par les photographies, Régis Morin a pour cette exposition repris la thématique textile à son compte pour créer des formes mouvantes et colorées. 

Dans ce voyage commun, la fluidité des satins, la transparence des tulles, la douceur des lainages, la légèreté des cotons et la brillance des soies, le papier, la toile, les couleurs se conjuguent pour composer une harmonie poétique et colorée.

Lancement des travaux d'élargissement du franchissement du Lez à Montferrier-sur-Lez afin de créer une liaison entre deux futures Vélolignes

Le 11 juillet 2022 a débuté le chantier d'élargissement du franchissement du Lez sur la RM17E11 à Montferrier-sur-Lez. Cette opération s’inscrit dans le développement des modes de déplacements actifs sur le territoire métropolitain et, plus particulièrement, dans le déploiement de pistes cyclables pour lier les communes périphériques et la ville de Montpellier.

Les travaux réalisés

L’élargissement du pont s’inscrit dans la continuité de la voie verte en cours d’aménagement. Cet élargissement portera la largeur de l’ouvrage de 6,60 m à 9,90 m.

Il permettra notamment de créer deux trottoirs latéraux destinés aux modes actifs et de refaire à neuf la chaussée à 6 m de large. Il sera réalisé via des dalles préfabriquées en béton armé en encorbellements qui viendront couronner l’ouvrage existant.

Le chantier est réalisé par le groupement BUESA-STRAS et les travaux comprendront notamment :

  • le décaissement de l’ancien remblais d’ouvrage jusqu’à la voûte,
  • le renforcement de la voûte en béton et reconstruction du remblaiement en matériaux nobles et béton,
  • les réparations et renforcements de la maçonnerie de l'ouvrage existant,
  • l'installation d’une dalle préfabriquée en béton armé créant un nouveau tablier,
  • la construction de trottoirs dénivelés à bordures bétons et garde-corps,
  • la réfection de la chaussée en enrobés bitumineux.

Le chantier devrait se terminer en décembre 2022. Le coût total de l'opération s'élève à 1 millions d'euros, subventionné à hauteur de 24% par l'État au titre du plan de relance - Volet Plan Vélo.

Un projet qui permettra d'assurer un maillage local entre les deux rives du Lez et les futures Vélolignes

Cet aménagement sécurisera considérablement la circulation et la cohabitation entre véhicules motorisés, cyclistes et piétons sur le point critique qu’était la RD17E11 et le franchissement du Lez par l’ancien pont.

À terme, un nouveau maillage cyclable sera créé permettant le franchissement du lez en amont de Montpellier pour accéder à deux Vélolignes :

  • La Véloligne 10B qui longe la RM112 (route de Mende à Montferrier) assurant la future liaison cyclable sur la station de tramway Ligne 5 au niveau du rond-point Agropolis,
  • La Véloligne 11 qui longe la RM17 (route de Montpellier) à Prades-le-Lez assurant la future liaison cyclable sur la station et terminus de tramway ligne 5 au niveau du rond-point Girac.

Les Contraintes liées du chantier

Ces travaux sur ouvrage ne pouvant être exécutés que sous route barrée, la RM17E11 (assurant la liaison entre les RM112 et RM17) sera fermée à la circulation à partir du lundi 11 juillet 2022 et jusqu’à décembre 2022.
Un itinéraire de déviation sera mis en place par la rive droite de la vallée du Lez via la RM112, RM65 et RM17.
Les lignes de bus TaM et Lio-Hérault Transport 23 et 26 seront également déviées pendant la période de fermeture.

En revanche, compte tenu du nombre limité de franchissement du Lez, le chantier est organisé pour maintenir la circulation limitée aux piétons par le biais d’escaliers provisoires et d’une passerelle flottante franchissant le Lez.

Une procédure de déclaration d’utilité publique a été lancée sur cette opération afin d’acquérir, par voie d’expropriation, certaines parcelles nécessaires à sa réalisation en extrémité, côté Montferrier sur Lez et Prades le Lez.

Selon le degré d’avancement de cette procédure, une phase d’arrêt des travaux avec rétablissement d’une circulation routière en mode dégradé sur le pont sera éventuellement nécessaire à partir de septembre 2022 et ce jusqu’à la prise de possession des terrains en question.

Nouvelle expo en juin à la chapelle de Baillarguet

Les Amis de la Chapelle de Baillarguet présentent une nouvelle exposition intitulée "Le corps en lumière"

Du 29 juin au 7 juillet 2019, trois artistes à la chapelle de Baillarguet sont réunis pour exprimer le thème du nu féminin,  Marie-Lise Amette,  Louis Gabard, et le sculpteur Michel Pomarède ont chacun une personnalité affirmée mais aussi une exigence commune pour la qualité esthétique de leur travail.

Les deux photographes et un sculpteur invités par Les Amis de la Chapelle succèdent à l'exposition d'aquarellistes du mois d'avril "De la garrigue à la mer".

Marie-Lise Amette : Appuyer sur le déclencheur, c’est pour moi vivre un bref instant d’éveil : voir, ressentir, comprendre ce qui se passe ICI. Dans l’aventure de la photographie de Nu s’impose de plus, l’indispensable et subtile connexion avec le modèle. Le photographe dicte son intention et le modèle propose une réponse personnelle adaptée. Mais parfois la réciproque est vraie. Et c’est alors que s’ouvre le champ d’une créativité inattendue ! Marie-Lise Amette s’est ici attachée aux mystères de la transparence des « Verreries ». Son regard en caresse les contours puis pénètre dans la matière. L’art photographique décuple les découvertes pour rendre les effets de la lumière que les peintres ont sans cesse cherchés.

Louis Gabard : La photographie est une rencontre. Lorsque le nu s’invite dans le paysage, soleil, nuages et orages offrent des lumières éphémères auxquelles le modèle s’adapte par une gestuelle. Il revient au photographe de fixer cet instant qui ne se renouvellera jamais. En intérieur, la douceur ou l’intensité de l’éclairage estompent ou soulignent les formes. Souvent les cheveux masquent le visage ; l’œil ainsi se fixe sur l’essentiel, le dessin d’un corps mis en lumière. Modèle et photographe sont complices pour que le résultat reflète au mieux leur ressenti.

Michel Pomarède : Un seul coup de hache touchant le cœur du bois révèle la présence d'une beauté. Le genévrier, le cade de la colline, austère et patient, sous l'écorce rugueuse et un aubier d'ivoire, cache un cœur doré, onctueux à la caresse ; bois un peu fou, qui se tend et virevolte, changeant comme une flamme quand la gouge le travaille. Arbre de l'alambic, il distille ses arômes entêtants à celui qui l'explore. Il faut suivre le fil pour pister la dryade, et musarder parfois, sans perdre la tension.

Une exposition à ne pas manquer, en plus de la belle promenade qu’offre le point de vue du Domaine de Baillarguet !

Du 29 juin au 7 juillet 2019

Exposition ouverte les week-ends de 15h à 18h30

Chapelle de Baillarguet - Chemin de Notre-Dame de Baillarguet (direction Prades-le-Lez) 34980 Montferrier-sur-Lez

Le vernissage sera fêté en musique le samedi 29 juin à partir de 18h  avec les musiciens de "La souris verte" de St Vincent de Barbeyrargues. 

Dernière causerie du Jazz Hot Club du Languedoc-Roussillon le 4 juin

26ème « causerie » qui sera la 4ème et dernière du 1er semestre 2019.

Mardi 4 juin 2019 à 20h au Devézou à Montferrier-sur-Lez

Après deux « causeries Live » qui ont remporté un franc succès auprès du public héraultais, l'équipe du Jazz Hot Club L-R reviendra aux « causeries » habituelles illustrées par de nombreux extraits vidéo ou audio.

Le thème sera : la 2ème partie du «  Jazz à New-York : les grandes années 1930-1950 »

 

Chaque causerie rassemble entre 50 et 90 amateurs du jazz qui swingue

Le Club continuera à visiter les Clubs et cabarets de Harlem mais aussi ceux de la légendaire 52ème Rue de Manhattan où se produisaient les plus grands Jazzmen, les Count Basie, Cab Calloway et autres Duke Ellington, Louis Armstrong, Fats Waller ainsi que d’autres noms moins célèbres mais qui vous feront aussi vibrer, ainsi que de grands « tap dancers ». 

Comme pour toutes les « causeries » autres que « Live », l’entrée sera libre. Le verre de l'amitié viendra clôturer les causeries 2019.

Inscription obligatoire compte tenu du nombre de places limitées auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour en savoir plus : Hot Club Languedoc-Roussillon 

Salle du Devézou - Chemin des Tennis, 34980 Montferrier-sur-Lez

Nouvelle causerie live avec le Jazz Hot Club du Languedoc-Roussillon

En France de superbes musiciens qui jouent dans la grande tradition du « Jazz qui swingue »,  se sont mis à l’école des Grands Maîtres Noirs du passé, ont intégré leur langage, et l’utilisent sans les plagier.

Mardi 14 mai 2019, le Trio de Jean-Jacques Martimort présentera la vie et l’œuvre du grand Sidney Bechet à Montferrier-sur-Lez

Le Jazz Hot Club du Languedoc-Roussillon vous propose une nouvelle « Causerie Live » puisque toutes les illustrations du thème seront jouées par un orchestre présent parmi nous.
Au programme ce mois-ci, la présentation des débuts de ce fils de New-Orleans, ses voyages, ses enregistrements qui ont marqué le Jazz à jamais, mais aussi sa vie tourmentée depuis le Sud profond des USA jusqu’en France où il connut ses plus grands succès.

Chaque causerie rassemble entre 50 et 90 amateurs du jazz qui swingue

Pour cette « causerie », le Trio de Jean-Jacques Martimort, grand admirateur et émule de son modèle illustrera en direct la présentation dans une ambiance de concert privé qui vous sera réservé … 

Cette « causerie » aura lieu le Mardi 14 Mai comme d’habitude au Devezou de Montferrier sur Lez à 18 h précises. 

Il sera demandé une participation financière (10 €/p ou 15 €/couple)  pour récompenser les musiciens.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour en savoir plus : Hot Club Languedoc-Roussillon 

Spectacle d'humour "Je vous salue mairie"

Jusqu'au 23 Février 2019, la nouvelle pièce comique de Christian Dob, comédien sur les planches, auteur qui se renouvelle chaque année et fondateur du théâtre Les Coulisses d'Amélie !

Les  Coulisses d’Amélie - théâtre d'humour à Montferrier - vous donnent rendez-vous pour un conseil municipal déjanté pas comme les autres car l'actualité du moment est source d'inspiration, notamment les doléances des Gilets jaunes.

Christian Dob, figure incontournable du théâtre héraultais, touche à tous les sujets de la société et crée des pièces à gros succès depuis les années 70.

C’est en 1981 que Christian Dob crée avec quelques complices la compagnie du Mélo à Montpellier. Il écrit ses premières comédies et c’est le succès. Parmi la trentaine de pièces qu’il écrit, un certain nombre d’entre elles Les Baba-cadres, Rififoin dans les labours, Les taupes niveaux… deviendront des succès parisiens. En 1991, il crée à Paris Le Mélo d’Amélie, un lieu de passage aujourd’hui obligé pour bien des compagnies. Jouée pour la première fois en 2000, sa dernière pièce Un conseil très municipal est toujours, en 2012, à l’affiche de la Comédie Bastille.

Avec cette nouvelle version du Conseil municipal, les opposants, le maire s'affrontent par joutes oratoires mémoriales, une bonne comédie à ne pas manquer !

On retrouve un conseil municipal, où le Maire est nouvellement élu - après quelques magouilles - et où l’opposition est déchaînée ! Engueulades, coups bas, démagogie, rien ne manque à ce conseil municipal qui a connu un immense succès du rire au Grand Mélo à Montpellier, à Paris et en tournée en province !

Un spectacle en cours, les Vendredis et Samedis à 20h45 jusqu'au 23 Février 2019 !

Avec Jacques Brière, Christian Dob, Bernard Guillermo et Virginie Normand.

"Je vous salue mairie" aux Coulisses d’Amélie

Infos & Résas au 04 67 02 02 03
www.lescoulissesdamelie.com

Concert "un voyage dans le Paris romantique"

Dimanche 16 décembre 2018 à 18h00 à l'église Saint-Etienne à Montferrier-sur-Lez

Pour célébrer les 150 ans de la mort de Gioachino Rossini et les 200 ans de la naissance de Charles Gounod, le Choeur universitaire Montpellier Méditerranée dirigé depuis 7 ans par Valérie Blanvillain, chef de chant à l'Opéra national de Montpellier, vous invite à remonter le temps avec son nouveau programme. 

Au XIXe siècle, Paris fut le point de rencontre de nombreux artistes musiciens, peintres, écrivains français et étrangers inspirés par Victor Hugo. Plusieurs d'entre eux composeront des oeuvres largement influencées par les écrits de ce grand écrivain.

Le Chœur universitaire Montpellier Méditerranée, de Bruxelles à Toulouse, est reconnu depuis sa création en 1961 et comprend dans ses rangs soixante choristes amateurs éclairés dont une trentaine d'hommes.

 

Au cours du concert, des extraits de la biographie de la peintre Julie Duvidal de Montferrier, fille du marquis de Montferrier et belle-sœur de Victor H - de et par Caroline Fabre-Rousseau auteur montpelliéraine de nombreux romans - seront lus par des choristes pour plonger le spectateur dans l'atmosphère des salons parisiens de l'époque.

Entrée à la billetterie de l'église : 15€ / 12€ étudiants et demandeurs d’emploi

Le Choeur sera accompagné par un ensemble instrumental - piano, violon, violoncelle - et quatre solistes habillés en costume du XIXe siècle.

Programme : Petite messe solennelle de Rossini, requiem de Charles Gounod, airs sur les poèmes de Victor Hugo, les djinns de Gabriel Fauré... Le concert sera suivi d'une dédicace. 

Samedi 5 janvier 2018, une séance de rattrapage au Temple protestant de la rue de Maguelone à Montpellier.

Donc deux occasions pour ne pas rater cet événement musical de grande envergure !

Signes particuliers, expo à Baillarguet

Exposition collective du 16 au 24 juin 2018 "Signes Particuliers"
Vernissage le 16 juin à 18h à Montferrier-sur-Lez

Pour la troisième année, l'Atelier Briat vient enchanter la Chapelle de Baillarguet, avec les œuvres de Véronique Bonnet, François Martin, Claude Meunier, Gérard Nuel, Béatrice Wolff.

De grandes peintures et livres d'artistes originaux réalisés avec les conseils de Laurence Briat, le tout dans une présentation très originale...

L'exposition sera ouverte les 16, 17, 23 et 24 juin de 15h à 19h ND de Baillarguet à Montferrier-sur-Lez.

 

L'Atelier Briat est né de la rencontre de personnes souhaitant partager leur curiosité pour la peinture et les arts plastiques et approfondir leurs pratiques.

Depuis 2017, le travail du groupe animé par Laurence Briat est principalement consacré à la peinture.

Chapelle de Baillarguet - chemin de Notre Dame de Baillarguet, 34980 Montferrier

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.r

"Fauna Garriga", les photographies de Jonathan Lhoir

Bien que non exhaustive, l'exposition "Fauna garriga", de l'occitan signifiant "Faune de la garrigue", a pour vocation la mise en lumière des espèces emblématiques de ce biotope et de vous les faire découvrir sous un angle artistique. 


Cette magnifique exposition qui se tient à la Chapelle de Baillarguet du 28 avril au 6 mai vaut autant pour la mise en lumière des espèces emblématiques de notre garrigue héraultaise. Vernissage samedi 28 avril 17h30.

Du fourmilion à la rainette méridionale, en passant par le scorpion languedocien ou l'empuse, toutes les espèces libres et sauvages que le photographe animalier Jonathan Lhoir a pu découvrir dans cette fournaise ont été photographiées dans leur milieu naturel. Parcourir ces garrigues de l'Hérault et plus particulièrement celles des alentours du célèbre "Pic Saint-Loup", proche du village où Jonathan vit, a été pour lui l’occasion de s'éloigner de sa zone de confort, celle-ci se situant sous des latitudes bien plus nordiques.

 

 

Le joli grain de Jonathan Lhoir :

Naturaliste et photographe passionné, Jonathan est né en Belgique et vit depuis de nombreuses années au nord de Montpellier. Ces terres méditerranéennes sont un terrain de jeu parfait pour l’observation et la photographie de la faune et de la flore. Naturaliste avant tout, Jonathan a travaillé pour des projets de conservation de la nature tel que le projet européen « Natura2000 », pour des projets scientifiques au Cirad, CEFE et CENLR de Montpellier ou en Belgique au SPW/DGO3 et à l'UCL. Il a notamment consacré de nombreuses années à l’étude des coléoptères saproxylophages ainsi qu'aux diptères (Culicoides) qui jouent un rôle majeur dans la transmission de virus aux animaux domestiques.

Au fil des années, il a acquis des compétences dans de nombreuses disciplines telles que l’entomologie, l’ornithologie ou encore la phytosociologie. Aujourd’hui, il ré-explore le monde des insectes par la photographie et éprouve beaucoup de plaisir à développer cette « entomologie contemplative ». Depuis plus de 10 ans, Jonathan explore artistiquement la photographie animalière et de nature. A force de travail, de connaissance, d'obstination et de patience, sa démarche lui permet de trouver son propre style, sa cohérence, sa signature originale… Jonathan est aujourd’hui photographe de profession et il propose des ateliers de photographie durant lesquels il communique son engagement pour la protection de la nature. Conférencier, membre de jury, exposant, auteur de plusieurs ouvrages et lauréat de concours internationaux, ses photographies sont aujourd'hui visibles à l'échelle européenne.

 

Cette exposition  Fauna Garriga" ou "le peuple caché de la garrigue"sera ouverte les samedis et dimanches de 15h à 18h à Montferrier-sur-Lez à 10 min au nord de Montpellier

Pour rejoindre les stages photo de Jonathan Lhoirhttp://www.jonathanlhoir.com/services/stages-workshops 

Des images qui parlent, jusqu'au 25 mars

A Montferrier-sur-Lez, il reste un week-end pour s’immerger à la Chapelle de Baillarguet dans cent cinquante ans d’images, réunies très judicieusement sur le thème de « Montferrier sur son volcan ».

Le vernissage samedi dernier a connu une belle affluence et le Maire, Michel Fraysse, s’est, en particulier, attardé sur les photographies du 19ème siècle à la recherche des pages d’histoire vivante qu’elles contiennent.


On pourra encore voir le week-end prochain la vue stéréoscopique du village datée de 1858 ainsi qu’une grande photographie (ci-contre) de la fin du 19ème siècle de Léopold Hugo, fils d’Abel Hugo, le grand frère de Victor, et de Julie Duvidal de Montferrier. Ces images anciennes permettent, malgré tout, la comparaison avec les paysages actuels envahis de végétation.

La grande collection de cartes postales du début du 20ème siècle présente le cœur du village sous des angles variés et nous montre ce qui reste inchangé aujourd’hui, même si cela a été aménagé au fil des années et ce qui a disparu.

De même, la fiche de l’annuaire de 1910 présentant les artisans et commerçants installés à Montferrier traduisent la diversité et la vitalité des activités économiques de cette époque.

Le livre édité par les Amis de la Chapelle de Baillarguet avec le long poème de Jean Joubert sur Montferrier et les photographies de Louis Gabard sera également présenté le week-end prochain. 

L’exposition est ouverte samedi 24 et dimanche 25 mars 2018 de 15h à 18h.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.