Les grandes chansons françaises : " SYRACUSE " ( Bernard Dimey - Henri Salvador).

 

Henri Salvador raconte qu’un soir il avait séquestré un Bernard Dimey (pas mal enivré), lui interdisant de ressortir sans avoir fini son texte ! Au petit matin, Salvador découvrait Syracuse. Chanson qui allait connaître un certain succès ! C’est avec une réelle complicité et une part de la magie de Bernard Dimey, poète trop souvent alcoolisé et vacillant de la chanson française, qu' Henri compose " Syracuse ". 

 


Dimey naît le 16 juillet 1931. Sa mère est coiffeuse, son père ouvrier ciselier. Une revue publie ses premiers poèmes, alors qu’il n’a que quinze ans. Puis deux petits recueils paraissent chez Seghers. Dimey vit à Troyes ses années de jeune homme : écriture, journalisme, peinture, enseignement (qu’il fuit). Dans une caserne, pour noyer son chagrin, il apprend à boire : c’est le temps de la guerre d’Algérie, trop de ses copains y laissent leur peau.
Arrivé à Montmartre à 25 ans, il est le roi du village : les artistes de l’époque se retrouvent quotidiennement dans une taverne de la place du Tertre à Montmartre. Ce haut lieu de la vie poétique parisienne est fréquenté par Mouloudji, Aznavour, Patachou, Jean-Claude Pascal et Francis Lai qui deviennent ses amis et interprètes. Lors du mariage de Bernard Dimey, Henri Salvador chante la chanson qu’ils ont écrite ensemble : Syracuse. Bruno Coquatrix le pousse sur la scène de l’Olympia dont il est le propriétaire et où Dimey séduit le public simplement en disant des poèmes.

Il obtient le prix Charles Cros avec "Ivrogne et pourquoi pas". Et puis, alors que les cinquante ans s’apprêtent à sonner, le 1er juillet 1981, il part rejoindre ses amis Michel Simon et Édith Piaf…
C’est à ce grand poète épris de Montmartre dans la lignée des Bruant et Gaston Couté, que l'on doit quelques trésors de la chanson. "Syracuse" à " Mémère" chanté de manière éblouissante par Michel Simon en passant par "Mon truc en plumes" de Zizi Jeanmaire. 

Henri Salvador. (13/07/1917 – 13/02/2008)  

À l’âge de 7 ans, Henri Salvador quitte sa Guyane natale et arrive en métropole. Jeune homme, il découvre le jazz et rêve d’imiter ses idoles, Duke Ellington et Louis Armstrong. Ce passionné de musique étudie la trompette, le violon et la guitare.

Dans les années 30, Henri fait ses premières armes aux terrasses des cafés en tant qu’humoriste. Le public se délecte des pitreries du jeune Henri Salvador. En 1933, à 16 ans, il obtient ses premiers engagements dans les cabarets parisiens. En 1947, Henri Salvador sort son premier disque “ Maladie d’amour “, une chanson traditionnelle créole. C'est le début de cette grande carrière dont chacun se souvient.

En 1949, il obtient le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros et se produit à l’ABC, le temple des music-halls parisiens. Cette même année paraît le titre “ Une chanson douce “, un classique de son répertoire. 

C’est en compagnie de Boris Vian, son grand ami, qu’Henri Salvador composera près de 400 titres tels que “ Le blues du dentiste “ ou “ Faut rigoler “, une biguine antillaise. Ainsi que : “ Zorro est arrivé “, “ Syracuse “, “ Le Travail c’est la santé “ ou encore “ Juanita Banana “.

Après plusieurs années de silence, Henri Salvador a décidé, contre toute attente, d’enregistrer un nouvel album. Pari tenu pour ce monstre sacré qui, à l’âge de 83 ans, s’est offert une entrée fracassante dans le XXIe siècle. Plébiscité par le public et encensé par la critique, l’album “ Chambre avec vue “ connaît un immense succès.
Ce succès, Henri Salvador le doit à son talent, mais aussi à son flair. Il a su viser juste en s’entourant de jeunes artistes, auteurs et compositeurs, de talent tels Keren Ann, auteur de “ Jardin d’hiver “, Art Mengo ou Thomas Dutronc. Il a reçu les prix d’Interprète masculin de l’année et de meilleur album de l’année pour l’album “Chambre avec vue“, lors des victoires de la musique 2001. En 2006, Henri Salvador revient avec “Révérence“ un nouvel album façonné au Brésil qui contient des morceaux enregistrés à Rio dont deux avec Caetano Velosso et Gilberto Gil. 

Henri Salvador nous a quittés le 13 février 2008 à l'âge de 90 ans. Il nous reste en mémoire ses splendides mélodies et son rire légendaire résonne encore à nos oreilles. 

Philippe Raybaud

La Cité des Arts organise la semaine des écoles associées du 25 janvier au 4 février 2023

La Métropole, à travers la Cité des Arts, anime un réseau de 22 écoles de musique réparties sur 23 communes. La semaine des « écoles associées », organisée du 25 janvier au 4 février 2023, est l’occasion d’un coup de projecteur sur les artistes issus de ces structures. Le public pourra ainsi apprécier leurs talents lors des concerts, auditions et autres manifestations. Cette semaine sera également propice à la découverte des communes de la Métropole et des nouveaux lieux de diffusions.

Au programme

Jeudi 26 janvier

Les écoles de musique de la Métropole font leur show !

Ensemble jazz et musiques actuelles de l’école de musique de Saint Jean de Védas
Les Flamingos de l’école de musique de Castries
Ensemble de musiques actuelles de l’école de musique de Juvignac
Saint-Jean-de-Védas : Victoire 2 - Grande Salle - 20h00

Samedi 28 janvier

  • Quatre mains en liberté

Par les élèves pianistes des écoles du réseau
Montpellier – Cité des Arts - salle Arnaut de Mareuil - 17h00

  • Blanche Neige foutue forêt

D'Alexandra Badéa
Classes de théâtre et de Flûte de Cité des Arts, classe de harpe de l’école de musique de Juvignac,
Montpellier – Cité des Arts – Auditorium Varèse - 19h00

Dimanche 29 janvier

  • Ensemble de flûtes des écoles du réseau et de l'harmonie de Jacou-Montpellier

Direction : Marie-Ange Thomassin, Céline Dulac et Marie Graizon.
Montpellier – Cité des Arts – Plateau d’orchestre Bartok – 15h00

  • Ensemble de guitares des écoles du réseau

Montpellier – Cité des Arts – Auditorium Varèse -16h00

Mardi 31 janvier

Aux chœurs des écoles

Grand concert des chœurs des écoles du réseau
Amour Censure, Jazz et Java, I Say a little Prayer for you Mad World…
7 chœurs regroupant plus de 150 participants
Montpellier – Opéra comédie – 20h00

Mercredi 1er février

Grand concert des orchestres du réseau

Première partie les orchestres à cordes : Ratatouille, James Bond, Halloween….
Deuxième partie les orchestres à vents et percussions : Dans la vallée des Ancients, mélodies américaines, Over the Rainbow, Allegretto de Beethoven, Finlandia de Sibélius, Valse n°2 » de Shostakovich
Montpellier – Opéra comédie – 18h00

Jeudi 2 février

Cordes poétiques

Concerts des classes de cordes des écoles du réseau
Montpellier – Cité des Arts – Auditorium Varèse – 19h00

Vendredi 3 février

Concert scène ouverte musiques actuelles
Tsunami, Néolityks et Sweet Rock de l’école de musique de Castries
Ensemble des jeunes de l’école de musique de Juvignac
Ensemble musiques actuelles de l’école Mélimusic
Lez'Orchestra de l’école de musique de Castelnau le Lez
Montpellier – Cité des Arts – Auditorium Varèse – 20h00

Samedi 4 février

  • Représentation de la classe de Mao

Ecole de musique de l’école de Saint-Jean-de-Védas
Saint-Jean-de-Védas - Médiathèque Jules Verne - 14h30

  • Marathon de piano

Audition des classes de piano de l’ensemble des écoles du réseau
Montpellier – Cité des Arts – Auditorium Varèse – 13h00 à 20h00

Exposition itinérante LitterNature "Les Dinos d'hier et d'aujourd'hui" dans les médiathèques du territoire

 

 
Samedi 7 Janvier 2023, 15:00 - Mercredi 8 Février 2023, 17:00

 

Du samedi 7 janvier au mercredi 8 février 2023, la médiathèque Françoise Giroud à Castries accueille l’exposition itinérante « Les dinos d’hier et d’aujourd’hui » du projet LitterNature, proposé par le Service de Culture Scientifique (SCS) de l’Université de Montpellier et ses nombreux partenaires. Cette exposition permettra de révéler les oiseaux (9 700 espèces) et les dinosaures (700 espèces), bien ancrés dans l'imaginaire du public.

Cette exposition est une incitation à découvrir les sciences naturalistes et un moyen d’aborder l’évolution et la classification de façon accessible en mêlant imaginaire et savoirs scientifiques. Elle s’adresse à tous. Une version adaptée aux tout-petits est également proposée par les équipes de la médiathèque Françoise Giroud.

 

Présentation du projet LitterNature et de l'exposition "Les Dinos d'hier et d'aujourd'hui"

Grâce à cette exposition itinérante « Les Dinos d’hier et d’aujourd’hui », la médiathèque Françoise Giroud à Castries met en lumière le projet LitterNature, proposé par le Service de Culture Scientifique (SCS) de l’Université de Montpellier et ses partenaires.

Le projet LitterNature consiste en la collecte d’espèces... dans la littérature de jeunesse. Cet inventaire participatif unique en son genre permet d’apprendre à connaître une part importante et parfois méconnue de la biodiversité. Le public est appelé à rechercher, choisir et épingler des spécimens qu’il collecte dans des œuvres de littérature de jeunesse. Petit à petit, la collection qui se constitue est classée et intégrée sur un arbre du vivant numérique et interactif.

Pour constituer cette collection, le projet LitterNature s’appuie sur des outils très divers : un site web participatif pour abriter la collection (sur lequel les participants peuvent épingler les espèces qu’ils découvrent), une exposition itinérante pour récolter de nouvelles espèces de médiathèque en médiathèque, des formations naturalistes et des ateliers d’animation pour sensibiliser petits et grands à la démarche scientifique, à l’identification d’espèces par l’observation ou encore à la philosophie…
Après une saison 1 consacrée aux plantes et aux insectes (qui représentent respectivement 18% et 66% de la biodiversité totale), la saison 2 permettra de révéler les oiseaux (9 700 espèces) et les dinosaures (700 espèces), bien ancrés dans l'imaginaire du public.

Quelques exemples de questions posées :

  • Combien d’espèces de dinosaures connaissons-nous ?
  • Que savons-nous des comportements des dinosaures ?
  • Quels dinosaures furent les cousins des oiseaux ?
  • À quoi ressemblaient les premières plumes ?
  • Qui sont « les pinsons de Darwin » ?
  • Combien d’oiseaux savez-vous reconnaître à l’oreille ?
  • Que nous apprend la forme du bec sur le mode de vie des oiseaux ?
  • Comment le vol a-t-il permis aux oiseaux de coloniser tous les milieux de vie ?

La culture scientifique foisonne d’acteurs et d’initiatives visant à repousser les frontières de la connaissance. Sa diffusion vise le partage, l’échange, l’expérience et le débat d’idées autour de questions scientifiques. La valorisation de la culture scientifique est un des axes de la politique culturelle du Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole.

Particulièrement adaptée aux enfants dès 8 ans, cette exposition interactive et familiale, croisant sciences et sciences humaines, emmène le public à la découverte des oiseaux et des dinosaures.

En savoir plus : https://www.montpellier3m.fr/evenement-agenda/exposition-itinerante-litternature-les-dinos-dhier-et-daujourdhui-dans-les

Festival de théâtre En Scène ! fête ses 10 ans

 

 
Jeudi 17 Novembre 2022, 21:00 - Dimanche 20 Novembre 2022, 17:00

 

Salle Jacques Brel Prades-le-lez
Le festival de théâtre amateur « En scène » organisé par la municipalité avec le soutien de la compagnie des Quatre Coins fête ses dix ans, du 17 au 20 novembre à la salle Jacques Brel.

Depuis 2012, ce rendez-vous cultu-rel a déjà accueilli pas moins d’une cinquantaine de compagnies amateurs, mais aussi quelques troupes professionnelles. Parallèlement, des artistes locaux (peintre, sculpteur, photographe…) sont invités à présenter leurs œuvres durant toute la durée du festival. Cette année, pour fêter cet anniversaire, les organisateurs ont concocté une programmation comique. Une carte blanche est confiée au Comité départemental de l’Hérault de la fédération de théâtre amateur pour animer la journée du samedi 19 novembre. Enfin, pour clôturer cette édition l’association Aural vous fera partager des contes afin de vous laisser emporter par les flots de l’imagination.

Tous les spectacles sont gratuits avec ouverture de la salle 15 minutes avant le début du spectacle. En partenariat avec la Compagnie des Quatre Coins. Une animation musicale aura lieu les dimanches 6 et 13 novembre à partir de 10 h 30 sur la place du Marché avec le groupe Chopper34. Bon festival !!!

Au programme de cette nouvelle édition :

JEUDI 17 NOVEMBRE - 21 H

UN AIR DE FAMILLE,  une comédie par la compagnie théâtre du Triangle. Comme tous les vendredis soirs, la famille Ménard se retrouve chez l’un des deux fils, Henri, tenancier du bistrot «â€ŠAu père tranquille  ». Sa femme Arlette est en retard et tout le monde l’attend. Le début d’une soirée mouvementée. 

VENDREDI 18 NOVEMBRE - 21 H

LES COUPS TORDUS, une comédie du théâtre de l’Amandibule.
Pièce donnant une vision caustique et noire des politiques qui nous gouvernent, elle se distingue par ses multiples rebondissements où le spectateur ne sait plus quel per-sonnage est… le plus tordu ! 

SAMEDI 19 NOVEMBRE - 10 H À 14 H

STAGE D’INITIATION à la pratique des arts vivants offert aux habitants de la commune. Par des exercices de respiration, de travail vocal, d’ex-pression corporelle vous découvrirez les petites ficelles de la scène. Baptisée Parfum de théâtre et animée par une intervenante profession-nelle, cette formation/rencontre se déroulera à la salle Jacques Brel. Aucune compétence particulière n’est requise ; l’envie suffit ! 
Rens. & insc. : Patricia Monjo - Tél 06 43 00 02 00.

SAMEDI 19 NOVEMBRE À 14 H

DUO DOM TOM, café théâtre par la compagnie Intervalle.
Dominique et Thomas forment un duo comique depuis une dizaine d’années. Le succès relatif de leur début semble loin derrière eux, les contrats se font rares et les conditions pour jouer sont parfois très inconfortables ! Mais le plateau reste le plus fort !

SAMEDI 19 NOVEMBRE -  17 H

AU MUSÉE ET AILLEURS, une comédie Les Baladins d’ici.
Les Baladins d’ici vous proposent une suite de moments ludiques, parfois grinçants, parfois touchants, parfois décalés, le plus souvent humoristiques mais toujours sensibles. 

SAMEDI 19 NOVEMBRE - 21 H

ART, une comédie par la compagnie La Clémentine.
Art est une pièce sur l’amitié, sur les mécanismes complexes des relations qui lient les êtres. À partir d’un évenement qui pourrait rester anodin et sans conséquences, tout bascule et les non-dits, rancœurs et déceptions vont amener un rè-glement de compte sans concession. 

DIMANCHE 20 NOVEMBRE - 10 H

TANDEM, par la compagnie L’appel du pied.
Duo de vélo acrobatique, main à main, musique et manipulation d’objets, Tandem s’appuie sur un univers léger, poétique et drôle.

DIMANCHE 20 NOVEMBRE - 17 H SIX CONTES, par l’association Aural.

Association de conteurs et conteuses amateurs qui ont plai-sir à partager la parole des contes. Ces histoires ont traversé le monde et les âges, de bouches en oreilles, ne demandant qu’à être transmises encore et toujours.

Entrée libre.
Rens. : 04 99 62 25 97

Toute l’actualité culturelle en région

 

 

Découvrez toute l'actualité culturelle de votre Région :

DÉCOUVREZ LE
DERNIER NUMÉRO

Décembre 22 – Janvier 23

aaaaaaartsCapture d’écran 2023-01-07 123409

https://fr.calameo.com/read/001315425c414ebd797aa

L’Art-vues s’invite désormais dans votre boîte mail ! Votre magazine culturel en Occitanie lancera dans les prochaines semaines sa newsletter hebdomadaire. 

Au programme :

  • L’Actu de la semaine : un condensé des dernières informations culturelles qui viennent de tomber !
  • Une sélection : les meilleurs spectacles et événements à ne pas manquer dans les prochains jours !
  • Et d’autres rendez-vous au fil des semaines !

Concerts, spectacles, théâtre, expos, jeux et plus encore : vous ne voulez rien manquer de la culture en Occitanie ? Alors inscrivez-vous en suivant ce lien !

Fiuminale en tournée dans l'Hérault, pour vous raconter la Corse en chantant

 

Fiuminale en tournée dans l'Hérault, pour vous raconter la Corse en chantant

 buffCapture d’écran 2022-11-02 201504

Fiuminale est un duo formé par Maxime Merlandi et Jean Philippe Guissani. Après 20 ans passés au sein de l’ensemble Barbara Furtuna et des centaines de concerts donnés à travers le monde, les deux artistes se retrouvent pour partager les chants qui ont jalonné leur parcours. Chants traditionnels, sacrés et créations, ils nous racontent en musique une amitié de plus de 40 ans sans jamais tomber dans la nostalgie. C’est au pied du Capicorsu, dans le Nebbiu où ils ont grandi qu’ils continuent à puiser leur inspiration, nous racontant la Corse, loin des clichés et des lieux communs. À travers un répertoire choisi, ils égrènent avec passion les sentiments que procure une vie de musique et de rencontres.

          

Concerts de Fiuminale à 20h00

le mercredi 16 novembre au Temple de Lamalou-les-Bains (34),

le jeudi 17 novembre 2022 à la Chapelle Des Pénitents Bleus de Béziers (34)

et le samedi 19 novembre à l’Eglise Ste Marie-Madeleine de Laroque (34)

 buffCapture d’écran 2022-11-02 201624

Billetteries :

Sur place le jour du concert à partir de 18h30
En ligne sur www.fiuminale.com

 

Ouverture des portes à 19h30 - placement libre
Tarif unique  16 € - gratuit pour les - 12 ans

Renseignements : 04 95 37 64 21

 

"LA JUSTINE ET L’OLYMPIA, 1867 "/ UN COLD CASE SOUS LA MER DE LAURENCE SERRA. AUX EDITIONS LE PAPILLON ROUGE

 

"LA JUSTINE ET L’OLYMPIA, 1867 "/ UN COLD CASE SOUS LA MER  DE LAURENCE SERRA. AUX EDITIONS LE PAPILLON ROUGE

plongeeCapture d’écran 2022-10-29 110229

L’archéologie sous-marine est une science quelque peu récente et sans doute moins féconde que la branche terrestre, essentiellement du fait des moyens importants qu’elle doit mettre en œuvre. Elle n’en demeure pas moins considérable dans sa contribution à décrypter l’aventure humaine à travers les âges. Laurence Serra nous livre dans «La Justine et l’Olympia» une aventure passionnante, et ce à plusieurs titres.


"Au cours d’une pêche sous-marine une épave est découverte non loin du rivage des Aresquiers en 2007. Elle est enregistrée sous le nom de «Aresquiers 12». Une enquête est alors lancée pour l’identifier, certains indices sont prélevés sur le site et les recherches se poursuivent dans les archives, la presse et divers documents, notamment certains provenant des douanes de Sète. Après avoir consulté bon nombre de journaux et déterminé approximativement la date du naufrage, l’épave est enfin identifiée. Toute cette enquête est passionnante car surprenante et exposée à rebondissements. Il s’agit donc de l’épave de la Justine, un brick (voilier à deux mats) mais dont l’histoire révèle qu’il ne fut pas le seul à sombrer en cette nuit tempétueuse du 14 au 15 février 1867. Curieusement les témoignages des deux survivants se contredisent, un s’en tient à la vétusté de la Justine, l’autre évoque une collision avec un autre navire. C’est ainsi que l’équipe d’archéologues étend les recherches pour enfin identifier, non loin de la première épave, un autre brick, l’Olympia."


Ce très beau livre abondamment illustré nous informe sur les recherches sur le site, la façon d’aborder les épaves mais aussi sur toutes les recherches annexes concernant les données prélevées sur les gisements, le bois, le métal, la céramique, le verre et les divers vestiges, en particulier ce qui reste de la cargaison des deux navires.

L’histoire de la Justine et de l’Olympia est donc dévoilée depuis leur construction jusqu’à l’itinéraire et leur cargaison lors de leur dernier voyage. C’est aussi l’occasion d’évoquer les échanges commerciaux, l’activité industrielle, le raffinage du soufre à Frontignan, l’activité viticole avec le déjà célèbre muscat, et même la solidarité dans le milieu maritime soulignée par le courage des sauveteurs palavasiens dont un perdit la vie au cours de l’opération.

 plongeeCapture d’écran 2022-10-29 110355


Alice Dorques et Hubert Delobette nous présentent là, dans leurs éditions du Papillon Rouge, un très bel ouvrage très riche en informations, documentation et illustrations qui devrait passionner tout lecteur curieux d’histoire, d’histoire de notre région, de sciences, d’architecture maritime ainsi que d’aventures inhérentes à l’évocation de la mer.
Texte et photos Michel Puech

Le Papillon Rouge Editeur
27 rue du général de Gaulle
34560 Villeveyrac
Tél. : 04 67 78 81 68
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://papillon-rouge.com/

 plongeeCapture d’écran 2022-10-29 110450

 

"LA JUSTINE ET L’OLYMPIA, 1867 "/ UN COLD CASE SOUS LA MER DE LAURENCE SERRA. AUX EDITIONS LE PAPILLON ROUGE

 

"LA JUSTINE ET L’OLYMPIA, 1867 "/ UN COLD CASE SOUS LA MER  DE LAURENCE SERRA. AUX EDITIONS LE PAPILLON ROUGE

plongeeCapture d’écran 2022-10-29 110229

L’archéologie sous-marine est une science quelque peu récente et sans doute moins féconde que la branche terrestre, essentiellement du fait des moyens importants qu’elle doit mettre en œuvre. Elle n’en demeure pas moins considérable dans sa contribution à décrypter l’aventure humaine à travers les âges. Laurence Serra nous livre dans «La Justine et l’Olympia» une aventure passionnante, et ce à plusieurs titres.


"Au cours d’une pêche sous-marine une épave est découverte non loin du rivage des Aresquiers en 2007. Elle est enregistrée sous le nom de «Aresquiers 12». Une enquête est alors lancée pour l’identifier, certains indices sont prélevés sur le site et les recherches se poursuivent dans les archives, la presse et divers documents, notamment certains provenant des douanes de Sète. Après avoir consulté bon nombre de journaux et déterminé approximativement la date du naufrage, l’épave est enfin identifiée. Toute cette enquête est passionnante car surprenante et exposée à rebondissements. Il s’agit donc de l’épave de la Justine, un brick (voilier à deux mats) mais dont l’histoire révèle qu’il ne fut pas le seul à sombrer en cette nuit tempétueuse du 14 au 15 février 1867. Curieusement les témoignages des deux survivants se contredisent, un s’en tient à la vétusté de la Justine, l’autre évoque une collision avec un autre navire. C’est ainsi que l’équipe d’archéologues étend les recherches pour enfin identifier, non loin de la première épave, un autre brick, l’Olympia."


Ce très beau livre abondamment illustré nous informe sur les recherches sur le site, la façon d’aborder les épaves mais aussi sur toutes les recherches annexes concernant les données prélevées sur les gisements, le bois, le métal, la céramique, le verre et les divers vestiges, en particulier ce qui reste de la cargaison des deux navires.

L’histoire de la Justine et de l’Olympia est donc dévoilée depuis leur construction jusqu’à l’itinéraire et leur cargaison lors de leur dernier voyage. C’est aussi l’occasion d’évoquer les échanges commerciaux, l’activité industrielle, le raffinage du soufre à Frontignan, l’activité viticole avec le déjà célèbre muscat, et même la solidarité dans le milieu maritime soulignée par le courage des sauveteurs palavasiens dont un perdit la vie au cours de l’opération.

 plongeeCapture d’écran 2022-10-29 110355


Alice Dorques et Hubert Delobette nous présentent là, dans leurs éditions du Papillon Rouge, un très bel ouvrage très riche en informations, documentation et illustrations qui devrait passionner tout lecteur curieux d’histoire, d’histoire de notre région, de sciences, d’architecture maritime ainsi que d’aventures inhérentes à l’évocation de la mer.
Texte et photos Michel Puech

Le Papillon Rouge Editeur
27 rue du général de Gaulle
34560 Villeveyrac
Tél. : 04 67 78 81 68
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
https://papillon-rouge.com/

 plongeeCapture d’écran 2022-10-29 110450

 

Les grandes chansons françaises par Philippe Raybaud : " À bout de souffle " Claude Nougaro.

 

Les grandes chansons françaises par Philippe Raybaud

Cette semaine, redécouvrons " À bout de souffle " Claude Nougaro.

 

Sur une musique de Dave Brubeck Claude Nougaro est l'auteur des paroles. Il nous compte les mésaventures d'un cambrioleur " malchanceux ". En un rythme effréné, sur un pur joyau du jazz, le chanteur nous entraine dans un univers de cavale mortelle.

 

Claude Nougaro :

Il nait en 1929 à Toulouse et disparaît en mars 2004 à Paris. Auteur-compositeur-interprète et poète français. Grand amateur de jazz, de musique latine et africaine, mariant la musicalité des mots, il s'applique tout au long de sa carrière à unir chanson française, poésie et rythme.

Claude est le fils de Pierre Nougaro, chanteur d'opéra — premier baryton à l'Opéra de Paris — (1904-1988), et de Liette Tellini (1906-2001), Italienne et professeur de piano (premier prix de piano au conservatoire). À l'âge de douze ans, il écoute à la radio Glenn Miller, Édith Piaf, Bessie Smith et Louis Armstrong, qui, entre autres, l'inspirent à suivre cette voie.

Ses premiers pas d'auteur- compositeur lui permettent d'écrire des chansons pour Marcel Amont (Le Barbier de Séville, Le Balayeur du roi), Philippe Clay (Joseph, la Sentinelle), et rencontre sur place Georges Brassens, qui devient son ami et mentor. Il écrit de la poésie romantique, également humoristique.

C'est en octobre 1958 qu'une célèbre maison de disques édite ses premiers enregistrements et la chanson " Il y avait une ville " le fait connaitre d'un cercle restreint. Les chansons sont écrites notamment avec son partenaire Michel Legrand.

Le succès ne le consacre néanmoins qu'en 1962, grâce à son directeur artistique Jacques Canetti, il enregistre " Une petite fille " et " Cécile ma fille" qui le font immédiatement connaitre du grand public.

En 2003, déjà gravement touché par la maladie, Claude Nougaro prépare un nouvel album, réalisé comme le précédent par Yvan Cassar.

Emporté par le cancer, en mars, l'artiste ne termine pas son enregistrement et l'album La Note bleue sort à titre posthume le 30 novembre 2004.

Claude Nougaro nous laisse en héritage des chansons, parfois tendres et mélancoliques, parfois brutales et réalistes.

Philippe Raybaud.

https://youtu.be/6RnPzHKJXxU

Candidature à la Capitale Européenne de la Culture « Montpellier 2028 » : présentation des projets retenus pour 2022

Découvrez la liste des 50 projets retenus pour l’année 2022.

Dans le cadre de la candidature de Montpellier au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028, Montpellier Méditerranée Métropole, la Ville de Sète et Sète agglopôle ont lancé, au mois de juin, un appel à projets ayant pour objectif d’encourager et de soutenir les actions culturelles, artistiques et patrimoniales s’inscrivant dans l’ambition de la candidature autour de différents axes : la jeunesse, l’hospitalité aux artistes et à la création, la dynamique des industries créatives et culturelles, le respect, la préservation et la mise en valeur des patrimoines et des paysages, le renouvellement urbain et la transformation des villes par la culture.

Cet appel à projets participe à la démarche de co-construction de la candidature engagée sur le territoire. Le budget global qui lui est consacré en 2022 est d’un montant de 700 000 € répartis entre les projets sélectionnés. Tous les secteurs artistiques, culturels éducatifs, sociaux et patrimoniaux étaient éligibles. Quelle que soit leur nature, les projets sélectionnés se dérouleront, en 2022, sur le territoire du bassin de vie élargi Montpellier-Sète.

La sélection des projets a été réalisée par un jury composé de représentants de Montpellier Méditerranée Métropole, de la Ville de Sète et Sète agglopôle, de l’association Montpellier 2028 et de la direction artistique de Montpellier 2028.

Un nouvel appel à projets sera lancé à l’automne 2022 pour l’année 2023.

Télécharger la liste des projets retenus pour 2022