Mémoire de guerre à Pierresvives

A l'occasion de la commémoration de la guerre de 14-18, le Département organise une cérémonie lundi 5 novembre au Domaine départemental de PierresVives et présente la publication de « Hérault de guerre, 14-18 », ouvrage remarquable retraçant la vie au quotidien dans l’Hérault à l’arrière du front.

livre_herault_guerre_14-18_1.jpg

A partir de documents d’archives, de lettres des poilus, mais aussi de la contribution directe des Héraultais, c’est l’histoire d’un quotidien chamboulé par une guerre longue et meurtrière qui  est présenté dans l'ouvrage "Hérault de guerre 14-18".

Grâce à la « Grande Collecte » d’objets et documents issus de la famille et de l’histoire de chacun, de nombreux Héraultais ayant retrouvé dans leur grenier nombre de témoignages ont contribué à cette réalisation et à la création d’une application unique en son genre portant sur les lieux marquants de notre territoire. « Retrouver en quelques clics presque tout sur la vie d’un village et de ses Anciens, c’est extraordinaire » confie  Marie Lapeyssonnie qui a fait partie des précieux contributeurs. C’est une manière novatrice, efficace et loin d’être fastidieuse d’avoir recours aux Archives qui ont ici accompli un énorme travail.» L’ouvrage édité à partir de cette application permet de garder une trace durable de cette période.

Lien vers l’application : grandeguerre.herault.fr

Ouvrage « Hérault de guerre », Editions un autre reg-art. 25 € en librairie. 

A l’occasion de la commémoration de la guerre de 14/18, Pierresvives propose de nombreux temps forts célébrant cet évènement marquant de l’histoire.

Des expositions, un colloque international, une journée d’étude et de conférence … autant d’évènements organisés par le Département à Pierrevives pour célébrer le centenaire d’une des guerres les plus meurtrières que la France ait connu.   

Romanciers et essayistes de l'Hérault à Pignan

Dimanche 4 novembre 2018
Caves du Château à Pignan

La 11ème édition du salon du Livre Régional de Pignan, organisé par la municipalité et soutenue par la Région Occitanie, se déroulera de 10h à 18h.

Ce Salon propose de découvrir les oeuvres d’une trentaine d’auteurs de la région. Les écrivains pourront échanger avec leurs lecteurs et dédicacer leur ouvrage. La diversité reste de mise afin de satisfaire tous les lecteurs.

Durant ce salon, les visiteurs peuvent assister aux conférences, découvrir les livres de l’espace « bouquiniste », et participer à la remise des prix du concours de nouvelles lors de la clôture du Salon.

Deux Conférences :

A 11h, les aventures de Paulin Etienne d’Anglas de Praviel, né en 1793, un Gardois témoin du naufrage de la Méduse par Alain Valdeyron,

A 15h, Mémoire d’Oc qui œuvre toute l'année salle Pétrarque à Montpellier tiendra une conférence sur « Alger à la belle époque ».

Les plus jeunes pourront assister à un spectacle gratuit à partir de 4 ans intitulé « Contes à rire et à frémir » avec la conteuse Stéphanie Rondot.

18h : remise des prix du concours de nouvelles*.

Auteurs présents :
Jean-François Morin, Michel De Roy, Bruno Tranchant, Magali St-Martin, Julien Brun, Anne-Marie Blanc, Henri Weigel, Alfred Hoarau, Fatima Kerrouche, Michèle Castella, Nina Desbayles, Hatim Jaïbi-Riccardi, Maurice Nougaret, Eric Gohier, Marc Tarlet, Teddy et Brigitte Alzieu, Sylvette Faisandier, Serge Rubio, Frédérique Chamayou, Nadia Boaglio, Hubert Delobette éditions,  Roland Jeanjean, Mémoire D'Oc, Frédéric Quinonéro, C.H. Kalyce, Nancy Callais, Didier Amouroux, Françoise Renaud, Frédérique.

*Concours de nouvelles

Dans le cadre du salon du livre et afin de valoriser l’écriture et l’imagination, un concours de nouvelles est ouvert aux adultes, adolescents et enfants. Les écrivains amateurs, qui viennent de toute la région, sont invités à participer à ce concours jusqu’au 24 octobre 2018 pour adresser ou déposer leurs nouvelles en Mairie.

Le thème retenu pour cette édition 2018 est le suivant : « Il me procura un bonheur infini... ». Le règlement du concours est à retirer en mairie ou à télécharger sur le site internet. Les nouvelles peuvent être déposer ou envoyer par courrier à la mairie.   

Sarthou exposé à Sète dès le 27 octobre 2018

Les toiles de Maurice-Elie Sarthou aux cimaises de la galerie Dock Sud jusqu'au 3 décembre 2018.

 

 

Maurice Elie Sarthou (1911-1999) « Plein Feu sur les couleurs du Sud »

De vraies merveilles d’étangs, plages, incendies, carrières habillées des couleurs et lumières uniques de Sarthou, élève aux beaux-arts de Montpellier en 1928, figure de la Nouvelle école de Paris, et dont les œuvres ont été exposées au centre Georges Pompidou, les Musées de Genève, de Cincinnati,  Paul Valéry  à Sète, Toulouse-Lautrec  à Albi en 2013, Fabre de Montpellier en 2014.

Vernissage vendredi 26 octobre à partir de 18h


Galerie Dock Sud - 2, quai Aspirant Herber à Sète

Montpellier : Semaine de la peinture européenne en octobre 2018

Evènement culturel annuel : la 14e Édition de la Semaine de la Peinture Européenne en Occitanie !

Du lundi 8 au vendredi 12 octobre 2018, la Maison de l'Europe de Montpellier en partenariat avec la ville de Montpellier organise pour la 14e année consécutive  la Semaine de la Peinture Européenne en Occitanie dans la salle de réception de la Maison des Relations Internationales de Montpellier.

La spécificité de ces artistes réside dans le fait qu'ils habitent tous en région Occitanie et pratiquent leur art, tout en étant inspirés par leurs racines européennes et leur vie quotidienne dans notre région. Le Sétois Jean-Jacques François représentera la France.

L’exposition nous offre la possibilité de saisir les différentes approches du monde et les sensibilités culturelles venant de tous les points cardinaux en y ajoutant l’influence de la région, car tous les artistes vivent, travaillent et s’inspirent également en Occitanie. 
Le vernissage a lieu le mardi 9 octobre à 18h45 en présence des artistes peintres.

Cette Semaine de la peinture européenne en Occitanie est ouverte au grand public et gratuit, n'hésitez pas à inviter tous vos amis et à partager l'événement qui se produira la quinzaine suivante à Sète !

Hôtel de Sully - Esplanade Charles de Gaulle, 14 Descente en Barrat, face au Corum -  du lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h. Entrée libre.

Saussan : Automnales du Livre 2018

Présentation de la Maison d'édition Le Papillon Rouge, vendredi 5 octobre 2018

Alice d'Orques présentera le métier d'éditeur dans un premier temps, puis, dans une  belle conférence, Bernard Bourrié, jeune retraité à la tête de 62 conférences en Occitanie, ancien chercheur passionné d'histoire héraultaise, se penchera sur les portraits de personnalités locales telles que Jules-Emile Planchon, le Montpelliérain Bernard Délicieux qui combattit l'inquisition, Riquet, Guy de Chauliac, Saint Roch ... suite à la parution de son ouvrage "Mille ans en Languedoc et en Roussillon" aux éditions de cette belle MaisonPapillon rouge.

Le Papillon Rouge publie des ouvrages autour du patrimoine et de l'Histoire de France, destinés au grand public. Un axe privilégié est cependant consacré au Languedoc-Roussillon, avec de nombreux ouvrages liés à cette région.

Salle des Trobars - Centre Culturel à 18h - Entrée libre


L'éditeur héraultais Hubert Delobette (en photo), fondateur de la Maison d'édition Le Papillon Rouge créée en 2003 à Villeveyrac, ne raterait pour rien au monde l'événement. « Les gens viennent pour rencontrer les écrivains, échanger avec eux et faire leurs achats en prévision des cadeaux de Noël ». En décembre 2017, Papillon Rouge Editions reçut le Prix lycéen " Lire l'économie" des mains du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Pour visiter le site et découvrir les parutions de la Maison d'édition Le Papillon Rouge Editions.

Un week-end 100% culture au château de Castries

Les Journées Européennes du Patrimoine - JEP - des 15 et 16 Septembre prochains auront cette année à Castries une saveur particulière.
Le château, point de mire de ce genre d'activité culturelle et festive, va en effet entrer dès le 17 Septembre dans une phase de profondes modifications intérieures et extérieures destinées à lui redonner un éclat digne de son passé.

Les trois prochaines années vont donc voir se fermer temporairement les salles les plus chargées d'histoire du château, pour restauration et rénovation. Cette année 2018 est donc l'occasion d'une dernière visite du grand escalier, de la salle des États et de la salle à manger dans leur état actuel.

Lors de ces deux journées, pour ces visites ainsi que pour les visites du parc et de l'aqueduc, vous serez orientés et guidés par des personnages en costumes représentatifs des diverses périodes glorieuses du château. Une bonne occasion de discuter un peu d'histoire et d'apprécier les rôles que les membres de la famille de La Croix de Castries ont pu jouer par le passé.

Une exposition sur Castries installée sur la terrasse des bassins, simple et ludique, ainsi qu'une exposition dans l'Orangerie qui portera sur l'Aqueduc, son histoire et sa restauration en cours grâce aux nombreux débroussailleurs actifs depuis 15 ans, permettront de compléter votre connaissance de ce riche patrimoine historique. 

Ces journées seront aussi l'occasion de visiter le troisième salon du livre et des illustrateurs se déroulant au château de Castries.

Organisé par l'Espace Culturel des établissements Leclerc et l'Association des Amis du Château de Castries - AACC - sur le thème national de "l'Art du Partage", il permettra à 36 auteurs de dédicacer leurs livres, sous un chapiteau installé dans la cour d'honneur.
Une dizaine d'illustrateurs et illustratrices, regroupé(e)s autour de l'artiste Castriote Sophie Griotto, présenteront leurs œuvres et trois illustratrices animeront des ateliers thématiques pour les jeunes (6 à 12 ans). Pour cette dernière activité une inscription sera nécessaire via l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

JEP18 au château de Castries, 15 et 16 Septembre 2018.
Ouverture de 10h à 18h.
Visites guidées gratuites : parc et château toutes les 1/2 heures, aqueduc toutes les heures, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Visite libre de l'église.
Plus de renseignements sur le site de l'AACC : https://www.amischateaudecastries.fr

Villa Loupian, un patrimoine gallo-romain

Situé à Loupian près de la via Domitia, le musée de la Villa dite « des Prés-bas » abrite un important patrimoine de mosaïques et de vestiges provenant d’une riche villa gallo-romaine découverte dans les années 60.

La villa gallo-romaine de Loupian est un site archéologique exceptionnel, au cœur de la Gallia Narbonensis.

Les fouilles du site occupent trois hectares au sud du village. Elles ont révélé les restes d'une villa domaniale gallo-romaine, très riche en mosaïques.

Le site a été occupé pendant plus de 600 ans... en savoir plus et visite virtuelle

A une trentaine de kilomètres au sud de Montpellier, visites toute l'année sauf en décembre et janvier.

Infos pratiques : Accueil 04 67 18 68 18
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Derniers jours de l'expo Picasso à Montpellier

L'exposition " Picasso - Donner à voir" en place  jusqu'au 23 septembre va fermer ses portes au Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole.

Pour découvrir l'ensemble de la carrière de l'artiste à travers 14 dates-clés de son parcours, quelques 101 025 visiteurs ont franchi les portes de l’exposition estivale « Picasso. Donner à voir », présentée depuis le 15 juin au musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole.


Pour prolonger ce succès et permettre au plus grand nombre de découvrir les chefs-d’œuvre de l’artiste dans des conditions de visite optimales, le musée Fabre ouvrira exceptionnellement ses portes - de 10h à 19h - ce lundi 3 septembre, ainsi que les lundis 10 et 17 septembre.

Et, pour clôturer en beauté cette exposition, des nocturnes jusqu’à 21h prendront place les jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 septembre 2018.

UNE EXPOSITION CONNECTÉE

Pour approfondir l’expérience Picasso, des audioguides en français et anglais, ainsi que des tablettes contenant une application numérique agrémentée de modules « familles », sont proposés aux visiteurs (location 3€ à la billetterie). Cette application est également téléchargeable gratuitement depuis les stores (IOS et Android).

Plein tarif 10€ | Pass Métropole 9€ | Tarif réduit 8€

Picasso. Donner à voir
Jusqu’au 23 septembre 2018

Autres visites avec l'association Portée d'art

Sur inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06.15.31.21.09

 

Site archéologique du Castellas le 27 août

 Visite guidée du forum antique et du centre médiéval de Murviel-lès-Montpellier" Lundi 27 août 2018

 " A la découverte du riche patrimoine murviellois de l'Antiquité au Moyen Âge"

Pour les familles, le musée Paul Soyris propose de découvrir le patrimoine de Murviel à travers la visite « De Samnaga à Muri Vetuli ».

Du site archéologique du Castellas au village médiéval, découvrez la riche histoire de Murviel. La visite, qui dure 1h30, est accessible à partir de 7 ans. Une achéo-cocotte sera distribuée à tous les enfants participant à la fin de la visite.
Visite payante (5€ par personne, gratuit pour les moins de 18 ans) de 10h à 11h30.

  • Visite commentée du village 

Découverte du centre historique médiéval de Murviel-les-Montpellier avec les vestiges de son château, son église, ses remparts et son bastion à machicoulis.

Musée archéologique Soyris - 8, rue de l'Ancienne Mairie, 34570 Murviel-lès-Montpellier

Renseignements et réservation auprès du Service des publics : 04 67 47 71 74 (mairie) - 04 67 27 88 28 (musée) ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Page facebook du site du Castellas

Bocaj ou l'art en cave

Le 3 août dernier, à la cave coopérative de Saint Chinian, avec Marie-Pierre Pons vice présidente du département de l'Hérault, Kleber Mesquida, président du conseil départemental, a assisté à l’inauguration des fresques réalisées par 2 artistes célèbres, l'excellent Montpelliérain Jean-pierre Bocaj qui signe les affiches de Jazz à Sète devenues "collector" et qui a abandonné à cette occasion la toile d'un mètre sur un mètre et le Tarnais Jean Bastide, illustrateur de Boule et Bill.

A l'occasion de la journée portes ouvertes de cette 8e édition, ce sont donc 8 œuvres réalisées sur des cuves en béton et qui constituent une série unique en son genre de tableaux qui sont repris en étiquettes sur les bouteilles du cru St Chinian, arrondissement de Béziers.
Cette démarche entre pleinement dans le concept de l’œnotour de l’Hérault que le département a mis en place.

Le street art sur les murs

A la Cave en Art de Saint-Chinian, les artistes français -participantes et participants - se succèdent depuis 2013 et enrichissent la palette de la cave des vignerons. Christian Hache, Miss Tic, Aurel, Anthony Lemeir et Arnaud Montagard en 2015, Kashink, et Yz Yseult l'an passé ont réalisé un mur sur une des cuves. Après chaque fresque réalisée, comme chaque année, les deux artistes ont parlé de leur œuvre et dédicacé les cuvées 2018 qui portent une sérigraphie sur chaque bouteille.

Pour visiter l'Art en Cave : http://lartencave.com/

De Berlou et du commencement des mondes

Berlou est un petit village des Hauts cantons de l'Hérault, il détient la maison du Cambrien ou musée de paléontologie, l’aboutissement d’une passion. Plus de 350 fossiles y sont exposés, dont essentiellement des trilobites. 

 berlgugio

 On peut l'atteindre à partir de la route de Saint Chinian à Mazamet en bifurquant vers Ferrières-Poussarou et La Treille, suivant une voie étroite aux abords parfois vertigineux à travers de très vieilles montagnes. Ou directement à partir de St Chinian. A Berlou, outre une auberge, la cave coopérative et des vignerons indépendants, grâce à la "Maison du Cambrien", on peut se tourner vers des nourritures moins terrestres.

 La "Maison du Cambrien" est un musée paléontologique, créé (2008) et animé par M. Francis Fernandez. Il est l'aboutissement de la passion qui l'anima tout au long de sa vie, celle de recueillir les témoignages du commencement du monde, des débuts de la vie sur la Terre. Passion transmise par son père (trop tôt disparu à 45 ans) dont M. Fernandez évoque la mémoire avec son premier fossile trouvé à l'âge de 10 ans.

berlP1020656 (2)

Et puis il y a eu l'aide et les conseils éclairés de l'abbé Courtessole de Carcassonne (1904-1990). Alors, au fil des ans, au hasard des travaux de la viticulture ou de recherches lorsque la besogne était moins pressante, se constitua sa collection de fossiles. En 2008, toute la famille s'unit pour bâtir le musée. Aujourd'hui, tous les après-midis en saison, M. Fernandez montre le fruit de ses recherches aux visiteurs, satisfaisant son goût du contact humain et la nécessité de transmettre son expérience. Ce n'est pas toujours facile. Mais malgré une communication qui pourrait être meilleure (hors les querelles de clocher), en 5 ans, la "maison du Cambrien" a vu passer 4 500 visiteurs.

Le Cambrien est le premier étage géologique de l'ère Primaire, de -600 à -500 millions d'années (Ma). Dans les mers de cette époque, se déposaient des sédiments, futures argiles et schistes qui ont piégé les premières formes de vie, en particulier les Trilobites. Ils sont ainsi nommés car leur corps comporte 3 parties : une tête pourvue d'yeux rudimentaires (les pélagiques), un important thorax terminé par un appendice, le pygidium.

berlP1020578

La famille la plus représentée est celle des conocoryphes, tel le Conocoryphe brevifrons local, mais aussi des spécimens espagnols, portugais, marocains. Puis, les fosses cambriennes se comblèrent, suivies par d'autres dépôts avant l'émergence de la chaîne hercynienne. Les soubresauts tertiaires de l'écorce terrestre portèrent tous les terrains du Primaire en altitude, chevauchant les terrains du Secondaire.

Car il y eut une terre, comme l'indique la tradition et, à l'ère secondaire (-181 à -135 Ma), les formes de vie terrestre se développent avec les dinosaures dont certains s'essayaient à voler, tel l'Archéoptéryx dont l'empreinte est restée dans une plaque calcaire. L'évolution géologique explique pourquoi, en arpentant les montagnes alentours, en creusant parfois à un mètre, M. Fernandez a pu trouver une grande partie des fossiles exposés dans sa "maison".

Il rend aussi hommage aux mineurs de Graissessac et expose de grandes plaques du Carbonifère portant les empreintes de fougères hautes, une calamite, gigantesque roseau d'il y a -350 Ma. Avec M. Fernandez, on tourne les pages du livre du commencement des mondes.

Hervé Le Blanche