Kathy Bassaget à l'espace Pierre Fournel

du 28 octobre (vernissage à 10h30) au 17 novembre - Espace Pierre Fournal - Castelnau-le-Lez

Sétoise d’origine, Kathy s’inspire tout naturellement de son environnement géographique. Le littoral méditerranéen regorge d’une faune diversifiée qu’elle va réinterpréter. Elle met alors ses œuvres en scène pour créer un « zoo » pas comme les autres : ici un hippocampe chamarré qui semble s'engager dans une étrange valse, là un poisson multicolore arborant une curieuse mimique ou encore, un peu plus loin un volatile pélagique imaginaire mi oiseau mi insecte surpris dans une singulière posture ... Des sculptures ubuesques, bariolées, où la lumière joue avec les couleurs chatoyantes de ces animaux délirants et déjantés.

Aniane, de l'oubli à la mémoire

Exposition photographique de Jacqueline Salmon du 5 au 21 octobre 2017. Soirée d'ouverture le 5 octobre au centre d'arts dédié à l'Architecture, au design, aux Arts appliqués et visuels.

Le travail de la photographe et enseignante universitaire Jacqueline Salmon, lauréate du prix de la Villa Médicis Hors les murs en 1993, entre en résonance avec les chantiers d'architecture et l'Histoire sociale notamment de notre département dans l'Hérault.

Aniane, ancien bagne du début du XXe s pour enfants qui y étaient rassemblés et mis au travail forcé et non rémunéré sous prétexte d’éducation, le temps où il s’agissait à la fois de « nettoyer » les villes, est aujourd'hui réinvesti par les graffeurs, sous l'oeil de la photographe.

Dès le 5 Octobre, la totalité de l'exposition sera proposée à La Fenêtre.

 

Jacqueline Salmon :

Née en 1943 à Lyon, elle vit aujourd’hui à Paris et a enseigné sa pratique à l’université Paris VIII, ponctuellement dans des écoles d’art, régulièrement aux écoles d’architecture de Saint-Etienne et de Lyon. Ayant publié plus de 60 ouvrages concernant son travail de photographe, elle a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres en 1998.
Elle est représentée en France, dans les grandes collections publiques comme le Fonds national d’art contemporain, le Centre Georges Pompudou, le musée d’art moderne de la ville de Paris, la bibliothèque nationale, le Musée Réattu à Arles ou encore le Musée Carnavalet à Paris, ainsi qu’à la galerie Michèle Chomette à Paris et la galerie Mathieu à Lyon. Jacqueline Salmon est née en 1943 à Lyon, elle vit aujourd’hui à Paris. En 1979, elle participe, à Lyon, au premier festival organisé par le Collectif Lyonnais d’Action Photographique, présidé par Robert Luc. Dès ce moment, la photographie devient pour elle une manière de vivre, d’écrire, de s’intéresser aux autres, une manière de prendre la parole et de déplacer les questions sociales dans le champ de l’art. Les relations qu’entretiennent l’histoire, l’architecture, et l’art en general avec la philosophie sont au centre de ses préoccupations.

 

La Fenêtre, 27 rue Frédéric Peyson à Montpellier (quartier gare Saint Roch).

Exposition de la Pérolienne Corinne Grima

Exposition du vendredi 20 au dimanche 22 octobre et du vendredi 27 au dimanche 29 octobre 2017

Corinne Grima-Ducasse a suivi, pendant ses études universitaires à Toulouse, des cours d’art appliqués à la faculté de lettres. Ses rencontres avec des artistes au fil des expositions l’ont encouragée à travailler sur l’abstraction.
Elle travaille dans son atelier, baigné de lumière, à Pérols, près des étangs de l'Hérault. La musique omniprésente pendant les journées l’inspire, d'ailleurs ses toiles portent des titres d'œuvres des compositeurs  "Prélude de Bach, Clair de lune, Mozart...".

 La création artistique reste pour elle un moyen de communiquer, d’échanger et elle nous invite, au travers de ses œuvres, à partager sa joie de vivre et son amour de la vie. Corinne GRIMA-DUCASSE expose en France et aux Etats-Unis.

Salle Anduze de Saint Paul à Saint-Brès - de 10h à 12h et de 15h à 18h30.

Vernissage le 20 octobre 2017 à 19h. 
Entrée libre.

Peintures de Sylvie Dedet

Scène & Galerie présente

l'exposition des peintures de Sylvie DEDET

"Bleu Rouge & Or" du 6 au 15 octobre 2017

Vernissage vendredi 6 octobre à 18h30. Entrée libre tous les jours de 16h30 à 19h plus samedi et dimanche de 10h à 12h.

Chapelle des Pénitents 22bis rue de la chapelle 34660 Cournonterral

"Sylvie Dedet se consacre exclusivement à la peinture depuis trois décennies. Cette exposition est pour elle l’occasion de faire le point sur son itinéraire pictural et sur l’évolution de son univers et de son expression. Ses sujets privilégiés restent la nature, les paysages, les saisons, les natures mortes... la constance de ces choix ne l’a toutefois pas empêchée d’explorer sans cesse de nouveaux horizons . Particulièrement passionnée par les recherches concernant les résonances chromatiques, sa palette n’a cessé de se transformer, d’évoluer en fonction des nécessités intérieures.
Son voyage dans la couleur a traversé les continents du vert, de l’or, du rouge et du bleu, toujours dans un agencement éclairé, longuement réfléchi en harmonies et contrastes. Sylvie Dedet a élaboré un univers personnel faussement naïf et habilement savant dans lequel chacun peut se projeter à sa guise en toute quiétude pour le plaisir des yeux, du cœur et de l’esprit." M. P.

 

Gérard Bru : La vie folle des couleurs

du 25 septembre au 6 octobre 2017 à la MJC de Castelnau-le-Lez
Vernissage : le jeudi 28 septembre à 18h30
Entrée libre du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h et le samedi de 9h à 12h.

La MJC André Malraux avait déjà accueilli l’artiste peintre Gérard Bru à ses débuts en 1998 et cette exposition avait été un très bon départ pour sa carrière avoue-t-il. C’est avec un plaisir certain que la MJC laisse à nouveau l’artiste peintre investir les halls du 25 septembre au 6 octobre 2017 pour la première exposition de la saison intitulée « La vie folle des couleurs ».
Originaire de l’Hérault, Gérard Bru peintre autodidacte travaille les couleurs depuis son adolescence qu’il passe dans le Midi. Un déracinement dans les années 70 le conduit en région parisienne où il demeure jusqu’en 2004. Au cours de cette période sa facture, initialement figurative, se dirige vers un dépouillement, vers une simplification de l’image et des couleurs qui amènent au travers de ses oeuvres une atmosphère lumineuse et forte ainsi qu’un sentiment de calme et de sérénité.
Revenu aujourd’hui dans le Midi il retrouve avec infiniment de plaisir la lumière et les couleurs du Sud qui, malgré l’éloignement, ont toujours dirigé son parcours.
Gérard Bru sait dompter la couleur. Ses toiles claquent. Rouges, bleus, ocres, verts, noirs ou blancs toujours renouvelés. Prenez cet orangé. Voyez comme il se dore ici, comme il pâlit par là. Observez sa matière qui frange la lumière. Il cligne sur sa marge, et difracte, et concentre sa force au centre de la vague. Il fraîchit le soleil de midi et réchauffe le soir. Il nous parle. Il nous lit. Il habille nos utopies…
Gérard Bru fait vibrer la couleur. L’artiste mêle, du plat de son couteau, des chenilles de bleus, une pointe de gris, une traînée de beige. Il compose. Et c’est une harmonie. Son ciel emplit la toile et sous ce velouté, votre rêve prend vie. Le dos d’un mur béant, l’aile d’un angle mort, le songe d’une nuit… Face à son chevalet, le peintre s’installe dans son monde. S’il vous tourne le dos, c’est pour vous dévoiler le vif de sa peinture. Sa palette s’anime. Une étrange douceur vous bouscule. Votre regard divague…
Aucune de ses toiles ne vous est étrangère. Vous en reconnaissez la pâte, la vigueur, les finesses et jusqu’à l’imprévu des contrastes. Chacune est pourtant singulière. Incomparable. Superbe. Si nouvelle, si différente de ce que vous aviez, jusqu’ici, pu voir ou cru imaginer. Et vous les voudriez toutes ! Abstraction, figuration, qu’importent les querelles. Seul compte le talent. Celui de Bru exulte. Style, écriture, langage... Gérard Bru fait éclater la couleur. Gérard Bru fait chanter le silence.

reg’ART

Exposition collective à la Casa Bondels - 34 rue St Guilhem, Montpellier (vernissage samedi 16 septembre à 19h)

imageREG : un désert de pierres, une surface caillouteuse débarrassée des éléments fins par le vent. C’est le type de paysage désertique le plus répandu.
ART : une activité humaine, le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait s'adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions, à l'intellect…

reg’ART est une invitation à croiser les regards, initié par l'artiste cssJPG et porté par l’Atelier LES BONJOURS et la CASA BONDELS.

Un manifeste lancé à des artistes qui s’appliquent à colorer notre quotidien d’imaginaire en partage. Une page blanche offerte aux rencontres propices à confondre les disciplines. Une exposition immersive et interdisciplinaire, du 16 septembre au 20 octobre, dans la Casa Bondels et Hors Les Murs. (» en savoir plus)

Rétrospective de Shepard Fairey

Obay, L'art propagande de Shepard Fairey à Pierresvives
Du 14 septembre 2017 au 13 janvier 2018

Le Domaine départemental pierresvives à Montpellier consacre , pour la première fois en France, une grande rétrospective aux 28 années de production de l’artiste américain Shepard FAIREY. Membre du mouvement Street Art, tout comme Keith Haring ou Banksy, Fairey partage sa critique politique et sociale à travers des interventions dans l’espace public.

Son portrait emblématique Hope du candidat Barack Obama est probablement son œuvre la plus connue. Engagé et humaniste, il a toujours développé un intérêt particulier pour la protection de l’environnement et la justice sociale. Derniers témoignages en date, l’œuvre monumentale Earth Crisis, suspendue en haut de la tour Eiffel, à la veille de la COP 21 et la série We The People pour la première grosse manifestation anti Trump. Autour de 250 œuvres, films et objets, cette exposition offre une vision globale du travail de Shepard Fairey grâce à la sélection pointue de ses meilleurs visuels depuis 1993 enrichie d’anecdotes et d’informations précises.

De ses premières œuvres sérigraphiées à la main à ses pièces uniques sur toile en passant par les grands formats ou les œuvres sur métal et bois, toutes les techniques de l’artiste seront présentées.

Cette exposition est conduite sous le commissariat artistique de Jérôme Catz. Figure incontestable du street art en France, spécialiste de ce mouvement, Jérôme Catz est commissaire d’exposition indépendant depuis 2003 et participe activement à la reconnaissance des arts plastiques urbains dans le monde de la culture. Fondateur et directeur des centres d'art Spacejunk, son expérience et sa connaissance des artistes nationaux et internationaux du monde du street art, font de lui un interlocuteur incontournable pour cette exposition dédiée à Shepard Fairey. Pensée comme une rétrospective basée sur la production des meilleures pièces de l’artiste, cette exposition unique s’annonce remarquable !

Exposition du 14 septembre au 13 janvier 2018 / Du mardi au samedi de 10h à 19h – entrée libre

Vernissage jeudi 14 septembre à 18h30.

Alexandre Léger au musée Atger

Le Musée Atger de Montpellier propose un dialogue entre les œuvres d’Alexandre Léger et ses collections de dessins anciens du 15 septembre au 13 octobre 2017.
Vernissage jeudi 14 septembre à 18h30

Les origines de l'exposition

C’est lors d’une intervention aux Beaux-Arts de Montpellier, en 2014, qu’Alexandre Léger découvre le musée Atger - le plus ancien musée de Montpellier - et consulte, pour la première fois, sa riche collection de dessins français, italiens et flamands des 16e, 17e et 18e siècles.

Cette collection, située au cœur de l’école de médecine, met en valeur la notion d’étude au sens le plus noble, au travers de dessins passionnants, d’une richesse subtile et d’une grande diversité. On la doit à Jean François Xavier Atger (1768-1833) amateur montpelliérain passionné de dessin.
Alexandre Leger qui travaille principalement le dessin de petit format y est très sensible. Ancien étudiant en médecine puis diplômé des Beaux-arts de Paris, il y retrouve un environnement qui lui est familier. Le dessin ancien agit, dans sa démarche, comme une pensée qui l’accompagnerait en permanence.

Un regard contemporain sur le fonds du musée Atger

Cette exposition est l’occasion de découvrir un dialogue entre une magnifique collection de dessins et un artiste contemporain, enseignant le dessin, passionné par son médium.

Alexandre Léger proposera des carnets, des objets, révélateurs de sa démarche, des dessins intimes, que l’on pourra regarder avec la même attention que celle usuellement portée au dessin ancien. Le travail de cet artiste sera également présenté à Drawing Room 2017, à la Panacée de Montpellier, du 13 au 17 septembre 2017, sur le stand de la galerie Bernard Jordan.

Musée Atger – Université de Montpellier I – Faculté de Médecine – 2 rue de l’Ecole de Médecine – 34000 Montpellier

Du 15 septembre au 13 octobre 2017 – Les lundis, mercredis et vendredis de 13h30 à 17h45.

Salon drawing room 2017 au N°5 Galerie

Dessin contemporain d'Anne-Lise Coste, Hélène Hampartzoumian et Roman Viguier,
A partir du mardi 12 septembre 2017 au N°5 GALERIE.

Avec l'exposition « Exercice de style #2 », la galerie réitère son choix d'ouverture sur la pratique du dessin contemporain et de ses formes d’expressions variées.

Pour ce second volet, après « Exercices de style #1 » en 2016, la galerie présente 3 artistes aux multiples inspirations, en partenariat avec la galerie le lieu multiple montpellier.

Anne-Lise Coste est revenue vivre dans la région après avoir travaillé et exposé notamment à Zürich, Berlin et New York. Ses peintures, ses dessins et ses textes ont l'immédiateté du graffiti et lui permettent d'exprimer des humeurs subjectives, liées à une critique sociale et politique.

La pratique du dessin chez Hélène Hampartzoumian commence avec la texture du papier, sa couleur, sa rugosité. La façon dont la plume va se comporter et se heurter à sa surface. L’objectif étant toujours de dominer la matière pour obtenir le trait le plus fin possible. Ses représentations illustrent des créatures étranges, toutes inspirées par la nature, le plus souvent végétales.

Roman Viguier, diplômé de l’École des Beaux-Arts de Montpellier, se consacre depuis plusieurs années à la pratique du dessin et de l’aquarelle. Les dessins aquarellés présentés ici semblent constituer une série, une unité  - l’accumulation, la décadence, l’absurdité, le gaspillage, ils ne sont ni exclusifs ni définitifs.

N°5 GALERIE – 5 rue Sainte Anne – 34000 Montpellier – 09 81 05 39 75
Du 12 septembre au 28 octobre 2017. Vernissage le 12 septembre de 17h à 20h30

Des Sétois à Vendargues

Le CERCLE DES ARTS, créé en 2013 avec comme objectif de faire "mieux" connaître les Artistes Sétois auprès de collectionneurs chevronnés mais aussi auprès de jeunes collectionneurs, vous convie à l'expostion du 15 au 24 septembre 2017 qui rassemble les artistes sétois  Dysabo, Julia Collaro et Jean-Jacques François.

Sous la férule du fondateur du Cercle des Arts Christian Jurand, les artistes plasticiens sétois Claude Combas, Christophe Cosentino, Marc Duran, Aldo Biascamano, Ketty Brindel, Julia Collaro,  Fred Hoyer, Lucas Mancione, Frédéric Périmon, Jean-Marie Picard et Topolino sont mis à l'honneur actuellement à la Chapelle du quartier haut de Sète.

Vernissage en présence des artistes vendredi 15 septembre à 19h, salle Teissier à Vendargues.

Sho Asakawa à l'ARPAC

L’ARPAC accueille en ce mois de septembre les oeuvres de Sho ASAKAWA du 1er au 23 septembre 2017.

Sho Asakawa est née au Japon, vit et travaille en France depuis 1987. Elle se consacre à la technique de l'encre de chine sur papier du Japon et a exposé à la maison d'Emma à Saint-Mathieu-de-Tréviers en 2016 dans notre département de l'Hérault. Les travaux présents dans cette deuxième exposition qui lui est destinée à la Fondation Pioch Pelat de Castelnau-le-Lez ont été réalisés entre 2014 et 2017, et certains ont été créés pour cette exposition intitulée "Sans doute, rendre heureuse".

La réalisation d’un "Sumi-é " - peinture japonaise traditionnelle d’origine chinoise - dont elle ne suit pas forcément les règles de technique conventionnelles, mais respecte son essence, se fait en l’utilisant comme source et méthode personnelle. La feuille du japon, ses fibres, absorbent les contours ; l’encre de chine lui permet  tantôt de faire ressortir une ligne caressante et fragile tantôt un aplat noir volumineux.
Ses oeuvres mènent à l'imaginaire.

Tous les jours sauf le lundi de 15h à 19h. Présence de l'artiste dimanche 17 septembre de 15h à 20h. 

ARPAC - Fondation Pioch Pelat
Allée Marie Banégas - 511, route de la Pompignane à Castelnau-le-Lez

Entrée libre, tous publics.