Jean Reynès et Michel Dumergue, sur le chalutier-galerie Louis Nocca

Le Printemps des Photographes (29 mai au 12 juin à Sète) exposera deux artistes, Jean Reynès et Michel Dumergue, sur le chalutier-galerie Louis Nocca, amarré quai Général Durand ! 

Le visuel de l'affiche du festival est issu d'une photographie de Nicolas Guyonnet, également exposé, au Georges Hôtel. Ce sont en tout 24 artistes, pour 23 expositions en 16 lieux du centre-ville.

L’image contient peut-être : ciel, plein air et eau

Artisans d'art à La Nef de Montpellier

Du 17 mai au 15 juin 2019 au sein de l'ancienne Chapelle de La Visitation, rue de l'Université, La Nef boutique d'Ateliers d'Art de France présente une exposition-vente des 18 artistes réunis autour de l'art urbain.

Des créations uniques françaises en vente

Vous pourrez notamment y voir les pièces en tissus sérigraphiées d’Anne Fontaimpe tandis que la jeune mosaïste Paulina Okurowska présentera des tableaux en bas-relief en ardoise ancienne gravée qui représentent des paysages d’immeubles. L’ébéniste Julien Lachaud propose son cabinet en bois de sycomore, ébène du Gabon réalisé en collaboration avec le street-artiste Bims. La céramiste Mathilde le Mancq dessine sur ses plaques de grès des décors ajoutés au pinceau pour en faire des cubes décoratifs très expressifs. De son côté, Natalie Sanzache sculpte des luminaires, elle a imaginé une collection capsule avec le graffeur Adrien Roubens où le béton vient à la rencontre du graffiti. 


Des performances hors les murs rue de l'Université

Le samedi 25 mai, suite au succès de l'an passé, les 18 street artistes qui exposent à la Nef sont invités à réaliser des œuvres collaboratives pour célébrer l'art urbain sur l'esplanade de l'Agora, la Cité de la Danse, c'est l'Artgora Live dans le centre historique de Montpellier.

Au programme de 10h à 19h, ce seront 18 artistes français et étrangers qui sous les yeux du public se produiront : 
css JPG, R. D’Om, Primal, Arkane, Aude B., Sancko & Out of Black, Sunny Jim, Cayn Sánchez, Adrien Roubens, Clara Langelez, Zoulette, Zico, Tisma, Siou, Olivier Bonhomme, Eaner, Dr Ponce, Freaks The Fab.

La Nef - 41 rue de l'Université - Montpellier
Ouverte du mardi au samedi de 10h à 13h - de 14h à 18h

5e édition du festival le Printemps des photographes à Sète : le programme

Sète - du 29 mai au 12 juin 2019

singuArié Botbol

Pour sa 5e édition, le festival le Printemps des photographes à Sète, festival OFF de la photographie à Sète, en marge d’ImageSingulières, poursuit son évolution à grands pas et double la mise ! 2019 se veut le printemps d’un nouvel élan.

Du 29 mai au 12 juin 2019, vous pourrez découvrir les expositions de 24 talentueux photographes venus de tous horizons, exposés dans 16 lieux phares situés dans le cœur de ville et autour du Cadre Royal. 

Le pari a été fait de réunir artistes et visiteurs autour d’un symbole puissant : l’humanisme, et de présenter le meilleur, de la photographie traditionnelle à la photographie contemporaine, de l’amateur au professionnel.

De nombreuses animations photographiques ponctueront le festival.

LES TEMPS FORTS DU FESTIVAL :

Inauguration samedi 1er juin à 18h, dans le patio de la Médiathèque F. Mitterrand, boulevard Danièle Casanova. 

singuJean_REYNEsSoirée de projection vendredi 7 juin à 19h, au cinéma le Palace 24 av. Victor Hugo. Entrée libre - Les photographes du festival présenteront leur démarche artistique au cours d’une soirée où seront projetés leurs travaux sous forme de films et de diaporamas photographiques ; chaque séquence sera suivie d’un échange entre l’artiste et le public. À l’issue de la projection nous partagerons le verre de l’amitié.

Sur un parcours qui s’étend autour du canal Royal et au cœur de la ville de Sète, aux festivités d’inauguration et de clôture s’ajoutent des visites commentées sur chaque lieu d’exposition, des vernissages, des rencontres, des signatures, des conférences, des itinéraires artistiques à travers les expositions du festival, pédagogiques pour les jeunes et thématiques pour les adultes, ainsi que des ateliers et une performance peinture/écriture « Saisir le détail » en partenariat avec l’association Filomer.

L'accès au festival et à l’ensemble des animations est entièrement gratuit. 

Nos partenaires restaurateurs vous proposeront midi et soir une offre spéciale "Printemps des photographes" ainsi que des pauses goûter.

Toute l’équipe du Printemps des Photographes vous souhaite de belles émotions photographiques

Expo Néandertal : De la préhistoire à la bande dessinée

Dans le cadre de l'expo Néandertal, présentée jusqu'au 13 juillet à Pierresvives, la médiathèque vous propose de venir rencontrer le dessinateur Emmanuel Roudier, auteur de la série d'albums intitulée Néandertal le samedi 25 mai à 16h. Un atelier de dessins préhistoriques tout public viendra enrichir la rencontre, le mercredi 29 mai de 15h à 17h.

Auteur  et  dessinateur,  Emmanuel  Roudier  a  toujours  été  passionné  par la Préhistoire. « Quand j’ai commencé dans les années 1990, il y avait un fossé entre l’image de l’homme préhistorique dans  le  grand  public  et  les  avancées  de  la  recherche.  J’ai  tenté  de  le  combler en créant des récits d’aventure documentés », explique l’artiste depuis son atelier. Ici, les livres sur la Préhistoire côtoient bandes dessinées et figurines. Aux  murs  sont  accrochés  quelques  dessins conçus par l’artiste. Des œuvres d’art à part entière, où les contrastes et les détails trompent le regard au point de ressembler à des photographies. Le mythe de la brute épaisse, primitive, n’a plus place aujourd’hui. « Mes personnages sont à mille lieues des préjugés », explique le  dessinateur  fasciné  depuis  toujours  par « cet homme trop souvent présenté comme un sauvage inculte. »

COMBATTRE LES PRÉJUGÉS

Dans  sa  BD  Néandertal,  le  héros  a  les  yeux bleus et les hommes préhistoriques sont tous représentés avec des visages souriants,  des  traits  moins  sévères  et  parfois les cheveux roux. « Mon premier ouvrage  était  consacré  à  l’histoire  d’amour entre une femme Néandertal et  un  Sapiens  moderne  »,  évoque  le  dessinateur. « Mon intuition d’auteur était qu’il y avait eu des métissages, la science vient de le confirmer », conclut-il. 

De la préhistoire à la bande dessinée

Conférence d'Emmanuel Roudier à l’Amphithéâtre de pierresvives, à Montpellier

Samedi 25 mai, à 16h.
Tout public, à partir de 7 ans.
Conférence interprétée en LSF.

Gratuit 

Atelier de dessins préhistoriques

 

A la médiathèque de pierresvives, à Montpellier.

L’artiste Stéphane Pencreac’h expose jusqu'au 30 juin à Montpellier

Artificiala présente un ensemble d'œuvres récentes de Stéphane Pencréac'h, sur bois, toiles et papiers, qui sont autant de petites trouvailles picturales du 24 mai  au 30 juin  2019. 

Après une exposition remarquée au Musée Unterlinden et au Centre d’Art contemporain André Malraux de Colmar saluée par la critique entre autres par Philippe Dagen dans Le Monde, l’artiste revient par le collage et la peinture sur son parcours pictural, s'auto-cite, puise dans ses propres références et nous raconte une petite histoire merveilleuse, s'inspirant du cabinet de curiosité. 

A la Galerie Samira Cambie, Stéphane Pencréac’h propose une plongée intimiste dans son univers créatif, une occasion pour lui de montrer son éventail de pratiques, formes, styles et attitudes. Accueillis par une imposante sculpture de méduse, motif important pour le peintre qui se plaît à relier les mythes les plus anciens à ceux produits par notre contemporanéité, les visiteurs découvriront le bonheur toujours intact et enfantin de création du mythologue Stéphane Pencréac’h. 

De la petite à la grande histoire, intime ou public, tragique ou grotesque, l’artiste mélange tout et nous plonge dans son univers sans borne, dans sa tête. 

Vernissage le vendredi 24 mai à 18h en présence de l’artiste. 

Galerie Samira Cambie
16 rue Saint Firmin – 34000 Montpellier

Du mardi au samedi 10h-12h 14h-19h

La Part Modeste, en juillet au MIAM

La Part Modeste
Bernard Belluc, Delphine Coindet, Gérard Collin-Thiébaut, et invités
au Miam

du 4 juillet 2019 au 5 janvier 2020

LA PART MODESTE est la rencontre improbable de trois artistes, Bernard Belluc, Delphine Coindet et Gérard Collin-Thiébaut, reconnus dans des champs différents de la création contemporaine, et que le MIAM a décidé d’interpeller sur leur vision de l’Art Modeste.

Si Bernard Belluc, co-fondateur du MIAM, est ici « chez lui », Delphine Coindet et Gérard Collin-Thiébaut, dont on a déjà vu les oeuvres dans de précédentes expositions au musée, entretiennent, tant par leur démarche que dans leur production artistique, une relation cordiale avec l’Art Modeste.

Tout en poursuivant sa collecte nostalgique, Bernard Belluc opère un feedback sur son adolescence ; il sort de ses célèbres « vitrines » pour nous inviter dans son univers cinématographique et musical.PARTCapture
A coup de puzzles et de rébus, Gérard Collin-Thiébaut construit son musée imaginaire entre culture savante et culture populaire, et joue, avec malice, des relations incertaines entre image et langage.
Delphine Coindet quant à elle, poursuit, dans le cadre singulier du MIAM, la remise en question de son oeuvre protéiforme, tout en assurant la scénographie de l’exposition ; double posture qui illustre son penchant pour les prises de risque.
Se souvenant des propos d’Hervé Di Rosa, qui aime à rappeler qu’il n’y a pas d’oeuvre modeste, mais seulement des regards modestes,
Bernard Belluc, Delphine Coindet et Gérard Collin-Thiébaut convient ici d’autres artistes*, amis et complices, ainsi que des oeuvres de la collection du MIAM.
Construit autour d’espaces conçus par chacun des trois artistes, le parcours de l’exposition est pensé comme une déambulation ouverte les points de vue croisés, proximités et frottements entre leurs oeuvres ; qui ainsi s’interrogent et s’enrichissent mutuellement, dans un joyeux désordre plus ou moins organisé, propre à l’esprit du MIAM.
Dans cette exposition, il est question de peinture, de sculpture, d’objets, d’installations, de collections, de mises en espace et de mises en scène ; mais aussi de cinéma, de musique et de danse…
Invités : Jacques Bonnard, Patrice Carré, Raquel Dias, Hervé Di Rosa, Elisa Fantozzi, Charlotte Guinot-Bacot, Marie-Caroline Hominal, Hélène Iratchet, Bertrand Lavier, Jean-Luc Montginoul, Jim Shaw.
 
Commissariat : Martine Buissart, Norbert Duffort.
Scénographie : Delphine Coindet. 

ArtPage au village des arts et Métiers d'Octon

En préambule d'ARTPAGE,
rencontre biennale de l'estampe et du livre d'artiste,
Exposition  " 24 ans au pays de l'estampe
au
Sélection de graveurs, lithographes, sérigraphes et artistes du livre
qui ont exposé sur les murs du Village des Arts et Métiers depuis 1995.
Le vernissage aura lieu Vendredi 10 Mai à 18h30.
 
 
 24 ans au pays de l'estampe
10 mai - 2 juin
ouverte les week-ends et jours fériés de 15h à 19h

 

 

Lancement des Boutographies 2019 à Montpellier

19ème édition du festival Les Boutographies, un festival de la photographie européenne qui se tient au Pavillon populaire - l'espace de la ville voué à la photographie toute l'année -  du 4 au 26 mai. 

En présence de son président Peter Vass et des photographes de la Sélection Officielle 2019, Christian Maccotta le directeur artistique des Boutographies depuis 2007 a décliné le fil rouge, les thèmes de l'adolescence, de la jeunesse, et les formes de représentation de l'histoire collective dans des univers différents sur un parcours des douze expositions des photographes venus d'Allemagne, de Belgique, de France, des Pays-Bas, de Roumanie, de la Russie, de la Suisse, des Pays-Bas entre autres...

La remise des prix du Jury & Coup de Cœur  se déroulera samedi 4 mai dans l'auditorium du Musée Fabre à 19h30

La photographie qui révèle de nouveaux talents européens chaque année

La vocation de l'équipe des Boutographies portées par l'association  "Grain d'images"  est de montrer de nouvelles esthétiques issues de toute l'Europe, en témoignent la photographe roumaine Patricia Morosan dans sa série "Remember Europe" qui pose la question de l'identité européenne ou comment sept pays se disputent le titre du centre géographique de l'Europe, le projet intime de "Dis papa"  véritable cri d'amour du photographe Geoffroi Caffiery qui révèle une vie rythmée par la maladie de son fils, ou encore le travail dans l'expression graphique de "Comme un lego" du photographe français Antoine Lecharny, un dessinateur industriel de formation qui a fait le choix du gris et offre au regard des photographies proches de la gravure.


Tout le programme : ICI

Parcours Hors les Murs : de nombreux accrochages dans  différentes galeries de Montpellier  https://www.boutographies.com/section-hors-les-murs

A savoir, une nouveauté cette l'année, le magasin de livres avec une sélection d’ouvrages de photographes passés par les Boutographies

Pavillon Populaire, esplanade Charles de Gaulle - entrée libre
 exposition ouverte en continu de 10h à 19h tous les jours sans exception.

Salon de la gravure et de la microédition à Nant

Fort du succès de la première édition, les associations Nant Nature Patrimoine, Nant Culture Loisirs et le Club de lecture de Nant accueilleront pour la deuxième année consécutive au Grand Hall et à la Chapelle
des Pénitents de Nant les 3, 4 et 5 mai prochains, 

 le 2ième Salon de la gravure et de la micro-édition  parrainé par Jacquie Barral auteur-éditeur du livre d'artiste, artiste invitée.

 20 artistes graveurs et 5 éditeurs spécialisés seront présents et investiront le Grand Hall.

 Trois autres points forts émailleront l'édition 2019 :

 à la Chapelle des Pénitents :

 1- une exposition  qui présentera les créations artistiques de Jacquie Barral et la collection personnelle de Livres d'Artistes réalisées par notre artiste invitée,

 2- une exposition de "matrices" d'impression et d'outils pour aborder à partir des techniques l'histoire et  l'évolution de la gravure comme mode d'expression artistique à part entière, 

 à la Salle des Jeunes :

 3- un "Atelier du graveur" ouvert au public pour démonstration et initiation  

 Ce 2ième Salon de la gravure et de la micro-édition, organisé en partenariat avec la Médiathèque intercommunale Larzac et Vallées, la Commune de Nant, la Communauté de communes Larzac et Vallées, le Département de l'Aveyron et la Région Occitanie  sera ouvert au public en entrée libre :

.  Le vendredi 3 mai à partir de 17h

.  Le samedi 4 mai de 10h à 19h

.  Le dimanche 5 mai de 10h à 18h .

                                              Vernissage le vendredi 3 mai à 18h  au Grand Hall 

Derniers jours de l'expo à la Maison de La Gravure

La Maison de la Gravure Méditerranée a le plaisir de vous convier à l’exposition "Histoire d'éditions" qui présentera des créations de la plasticienne Marie-José Doutres et les estampes de Caroline Lequeux-Clarimon.

A voir jusqu'au lundi 13 mai 2019 à la Maison de la Gravure Méditerranée située à Castelnau-le-Lez.

Cet événement clôture un travail de 6 mois réalisé en Résidence de Création à la Maison de la Gravure Méditerranée.

Maison de la Gravure Méditerranée
105, chemin des Mendrous
34170 Castelnau-Le-Lez

Tél : 09 80 96 05 51

Quand les Briscarts sortent de leur atelier

25e Parcours des ateliers des artistes avec les Briscarts du vendredi 26 au dimanche 28 avril 2019

Deux fois par an, les artistes plasticiens offrent leurs créations au regard des Montpelliérains. Cette année, sur le thème "en mouvement", à l'occasion de ce 25e parcours des ateliers d'artistes, 44 artistes peintres, sculpteurs et photographes participent à l'événement.

Ils présenteront chacun une œuvre au public à l'Espace Saint-Ravy dans l'Ecusson de 11h à 19h, l'occasion de pénétrer dans l'intimité des créateurs.

Tout un week-end dans les ateliers de Montpellier

Pour le public, c'est l'occasion rare de partir tout un week-end à la rencontre de leur atelier aux quatre coins de la capitale héraultaise les 27 et 28 avril,  grâce à un plan séquencé par quartier mis à disposition depuis le point de départ de l'espace Saint-Ravy qui recense toutes les adresses des artistes participant au PAAM, les visiteurs pourront s’adonner à une belle balade printanière alliant art et détente. 

Pour l'association «  Les Briscarts » dont on a fêté les dix ans, c'est le rendez-vous avec les amateurs d'art, les curieux, du vendredi 27 au dimanche 29 avril de 11h à 19h.

photo du vernissage vendredi 26 avril 2019 à 19h.
Tout le programme du Parcours des ateliers d'artistes du 26 au 28 avril

Tous les artistes :

Les 44 artistes de ce 25e Parcours des Ateliers d'Artistes de Montpellier :

Camille ADRA / Christophe AICHELMANN / Carole AKDOGAN / Pierre AURIOL / Emmanuel BALL / Corinne BANDEIRA DE MELLO / Alejandro BERCONSKY / BOJIDARKA / Carole BOUBLI / Marc BOUCHACOURT / Gisèle CAZILHAC / Caroline CHARBONNIER / Sabine CHRISTIN / Denise CIURANA / Christine COUGOULE / DEBIT DE BEAU / Delphine DUPUY / Madjid ESFINI / Sadik FARABI / FIORILE / Élisabeth GIRARD / Jérémie IORDANOFF / JEAN-JOSEPH Anne / KLOD / LABARGE Arnaud / LE GALL Nathalie / LECARPENTIER Isabelle / Carola MALLOL BOLTON / MARCO / MIMA / Sophie NUNCIE / Jean-François RIGAUDIN / Well RIMO / Véronique RIVERA / Caroline ROCHETTE / Aurélie SALVAING / Etienne SCHWARCZ / Raphaël SEGURA / Sylvie SEIGNEURET / SHANSHAN / Erica STEFANI / Taos TALATA / Jean-Claude TOQUEBIOL / Hone YUAN.

 http://briscarts.com/25/artistes.html

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes