7ème Galerie éphémère, du 1er au 3 février, à Villeneuve-lès-Maguelone

Une programmation éclectique qui rassemble une quinzaine d'artistes émergents dans une ancienne maison de saunier, une galerie au bord des étangs, un site naturel au passé industriel, un événement à découvrir ou redécouvrir le temps d’un week-end. Situé à moins de 15 km de Montpellier, le site est un espace protégé de près de 300 hectares partagé entre l’eau douce et l’eau salée ce qui lui confère son originalité et la grande diversité de ses paysages.

Un événement art & nature à découvrir…

galerie éphémère- édition 2013©Olivier-Scher

La Galerie éphémère ouvre ses portes du 1er au 3 février, pour une 7ème édition riche en découvertes en accueillant une quinzaine d’artistes sur le site protégé des Salines de Villeneuve, aux portes de Montpellier et de Sète.

Cet événement, orchestré par Olivier Scher, Cahuate Milk et l’équipe des Salines s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale des zones humides. Une manifestation hybride qui a pour ambition de provoquer la rencontre des amoureux de la Nature et des amateurs d’Art.

Au programme : de l’illustration, de la photographie, du graff, de la peinture, de la musique et de la danse mais aussi la découverte des Salines, un espace naturel d’exception.

Le réseau CPIE Bassin de Thau, partenaire de la Galerie éphémère sera présent tout au long du week-end avec des animations de la LPO Hérault et de Kimiyo. 

Événement gratuit
Consultez la programmation

Le 2 février, une cause environnementale

Chaque année, le 2 février, pour les journées mondiales des zones humides, est célébrée partout dans le monde la signature de la convention de Ramsar du nom de la ville iranienne où elle fut signée en 1971. Ratifiée par 168 États dont la France en 1986, c’est aujourd’hui la seule convention internationale qui concerne un milieu naturel, à savoir les zones humides, et qui s’intéresse autant à la préservation de sa biodiversité qu’aux valeurs sociales et culturelles qui y sont attachées.

Expo de peintures de la Gardoise Jenny Avenel

Castelnau-le-Lez  du 26 janvier au 15 février 2019 à l'Espace culturel Pierre Fournel.
Vernissage : samedi 26 janvier à 11h - ouverture de 10h à 13h.

Jenny Avenel, artiste-peintre professionnelle depuis plus de 20 ans 

Un chemin figuratif, puis l’abstraction, écriture de tous les possibles, univers instinctif offrant une liberté d’expressions et de mouvements.
Les couteaux, les brosses, les pinceaux, les doigts, composent par les gestes avec l’huile et les couleurs, des partitions colorées, avec douceur, chaleur, fluidité et lumière.
« Toujours apprendre, travailler, chercher, faire et se faire plaisir, telle est ma devise.  Formée à l’école Martenot de Chantilly et 2 ans aux Beaux Arts de Nîmes en cours du soir, j’ai participé à différents salons, expositions, dans l’Oise et le Val d’Oise, à Chantilly, Senlis, Pont Ste Maxence, Précy sur Oise, Roissy en France, Belloy, Luzarches…
Des marchés de l’art à Paris Place du Louvre, dans le Val d’Oise, les Hauts de Seine et une exposition en Allemagne.»

Pour découvrir son travail : Jenny Avenel 

Espace culturel Pierre Fournel à Castelnau-le-Lez

Rue Armand Barbès, près de la place de l'église

Horaires d’ouverture au public : du mardi au vendredi, de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30.

Les expositions prévues au Musée Paul Valéry en 2019

Musée Paul Valéry à Sète 

Image

Charlélie Couture  Passages 15 février-28 avril

Chanteur, compositeur, interprète, écrivain, photographe, graphiste et peintre, Charlélie est un artiste complet. Il s’inscrit dans le courant « multiste » dont il est un des fondateurs théoriciens.

Parti vivre à New-York en 2004, Charlélie Couture a la double nationalité franco-américaine. En 2010, il inaugure et gère « The RE Gallery », un lieu de rencontres unique qui lui sert à la fois d’atelier et de galerie, sur la 37ème rue, en plein cœur de Manhattan. L’arrivée au pouvoir de Donald Trump en 2017 décide Charlélie Couture à revenir en France. Un retour artistiquement riche puisqu’il s’accompagnera de ce nouvel album le 25 janvier 2019, mais également d’un recueil de poésies : « La mécanique du ciel » qui paraîtra le 7 février et enfin, une exposition à Sète au Musée Paul Valéry.

Marquet et la Méditerranée de rive en rive du 28 juin au 3 novembre

Journées Paul Valéry  27-28-29 septembre 2019

Gromaire   7 décembre-23 février

Exposition en cours Seb.M "Biomorphoses" à Sète

Exposition Seb.M "BIOMORPHOSES"

10/01/2019 → 11/02/2019

Vernissage le 10 Janvier 2019 à 19h 

Librairie L’Échappée Belle

7, rue Gambetta

34 200 Sète

Les collages de Seb.M, derniers nés d’une œuvre riche et éclectique, synthétisent la vision et la technique d’un artiste explorant un nouveau champ artistique depuis quelques années. Il nous propose ainsi de regarder des images mentales, des fruits du subconscient et de reconstituer, par des assemblages de symboles, l’humain.

masseCapture

Et Seb.M précise : 

 Digression tant technique que thématique autour de la Femme, la série « Nul, sans ailes, n’a le pouvoir de saisir ce qui est proche » propose une vision de la plénitude au travers de la symbolique de l’oiseau.

"Si l’oiseau inspire tant c’est bien parce que ce frère cadet de l'ange nous apprend l'essentiel : le détachement, l'acceptation joyeuse de la singularité. L’oiseau sert de guide à l’Homme pour surmonter sa fragilité et lui donne la plénitude de sa liberté tout en acceptant sa propre métamorphose. C’est alors que survient la « démangeaison des ailes », chère à Socrate, sorte de mue intérieure dont le seul but pourrait être de consentir à ne pas laisser de trace derrière soi. Trouver sa béatitude dans la présence de la lumière et de la beauté.

Associé à cette thématique, j’ai travaillé sur les biomorphoses. Ce terme désigne l’utilisation de formes biomorphiques ou organiques reliées aux processus naturels, cette fameuse mue intérieure. C’est en quelque sorte mettre du vivant à l’intérieur d’une forme humaine. Ce processus de création me permet d’explorer le monde naturel (feuille, nuage, astre, œil, bouche…) jusqu’à créer des hybridations, des paysages mentaux souvent surréalistes. Ainsi, les éléments du vivant, les fragments d’images, les papiers peints ou dessinés coexistent avec l’image photographique.

Ma technique du collage est mixte : je fais intervenir à minima la peinture et le dessin, éléments fondateurs de chaque composition. Je confronte mes dessins à l’encre peints à l’acrylique et détourés au scalpel à tout cet univers d’images parcellaires glanées. En les réinsérant dans de nouvelles constructions, je m’attache à leur donner une autre vie et continue à réveiller des souvenirs enfouis en chacun de nous. C’est une certaine forme d’empathie qui guide mon travail dans ce processus de réactivation et à la fois de régénération de l’intérieur, toujours tourné vers la lumière."

 

Laurence Leccia expose à Pignan

Laurence Leccia artiste plasticienne diplômée de l'Ecole des Beaux Arts ENSBA Bordeaux est installée près de Montpellier à Pignan. Elle présente ses aquarelles "Histoires naturelles" à la Médiathèque de la Gare du 25 janvier au 9 février 2019.

Vernissage vendredi 25 janvier de 17h30 à 19h

Dans son travail, Laurence LECCIA évoque depuis toujours la nature. La critique qualifie son travail de « spontanéité poétique “.  Elle a grandi en Afrique et curieusement  son travail est très apprécié dans les pays du Nord comme la Suède ou le Danemark.

« Je cherche juste à manipuler des paramètres plastiques. Je recherche l’instable, le précaire au travers de processus aléatoires.Suivre le cursus d’une école d’art, reste le meilleur moyen d’acquérir des bases, puis le travail de l’artiste consiste à laisser de côté ses certitudes, s’affranchir de l’école, gagner en liberté, défaire les chaînes qui emprisonnent le hasard car lorsque nous avons tout sous contrôle, nous oublions ce qui relève de la flexibilité et de l’innovation. », Laurence Leccia 2019.

Médiathèque de la Gare Avenue du Grand Jeu - 34570 Pignan
Tél. 04 67 47 61 69 - Les ateliers de Pignan, école d'art pignanaise : 06 87 08 61 50
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Thierry Vicente expose à la BU Richter

Du 16 janvier au 2 mars 2019, la bibliothèque universitaire Richter accueille l’exposition  « Songes », des créations lumineuses d’humanité brossées au pinceau numérique de Thierry Vicente. 

Peintre, illustrateur-graphiste et dessinateur de presse, Thierry Vicente est chargé de l’identité graphique de nombreux supports de communication de l’Université de Montpellier. Il illustre notamment le magazine sciences et société de l’établissement, Lum.

Avec l’exposition « Songes », il se fait peintre des états de l’âme. Un parcours onirique et sensible autour de 18 créations numériques. Des instants saisis du quotidien ou façonnés par la mémoire qui dessinent un univers captivant. Des instants qui ont l’étrange acuité des rêves. « Je songe souvent à mes grands-parents, séparés des années par l'uniforme. Lui avec sa gueule de cinéma, le portrait de sa femme tatoué sur l'avant-bras, elle, rose parmi les fleurs. », évoque le Montpelliérain.

Découvrez le travail de l'illustrateur dans le dernier magazine science et société de l'Université de Montpellier 

Vernissage le jeudi 17 janvier 2019 à 17h30.

BU espace Richter à Montpellier
60, rue des États Généraux – Tram 1, 3 et 4 Rives du Lez
Entrée libre du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h à 17h. 

Expo Sylvie Basset au Dom Bosco

Lancement de l'exposition au Dom Bosco, du 21 janvier au 26 février 2019.

Après l'exposition collective de Saîa et Virgil " Traits de vie", expo toujours en cours jusqu'au 20 janvier, Sylvie Basset, autodidacte auréolée de récompenses héraultaises depuis 2007 - date de son installation dans le sud de la France - est reconnue par ses pairs. A La Jalade de Montpellier, Assas ou le concours Côté Jardin de Grabels où elle obtint le premier prix en 2014, Sylvie Basset qui vit à Prades-le-Lez a fait son chemin.

Depuis les premiers cours d’aquarelle à l’Ecole d’Arts de Douai en 2003 en cours du soir, l'artiste plasticienne Sylvie Basset ne cesse de s'enrichir des différentes techniques, notamment en suivant des cours de peinture avec un professeur d’arts plastiques dans une maison pour tous à Montpellier depuis 2007.

Elle expose " Encre et pigments" sur les  cimaises de Dom Bosco du 21 janvier au 26 février 2019.

 Le vernissage aura lieu le 25 février à partir de 18h30.

Dom Bosco, 88 avenue du Pont Juvenal à Montpellier

Contact : 04 67 65 12 84

Expo Amor Fati à la Galerie Samira Cambie

Première exposition de  l’artiste plasticien Tarik Essalhi à la Galerie Cambie du 18 janvier au 11 février 2019

Artiste français né en 1981, Tarik Essalhi vit et travaille à Marzens, village situé dans le département du Tarn. Il a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, où il a obtenu en 2007 un Diplôme national supérieur d’arts plastiques.

Amor fati signifie « l'amour du destin » ou « l'amour de la destinée », ou plus communément le fait « d'accepter son destin ».

La galerie Samira Cambie présente une sélection d’œuvres fortes qui interrogent notre rapport à l’actualité, dessins, bas reliefs et sculptures - vues à Lavérune au Château des Evêques à Lavérune en avril dernier -  du jeune artiste Tarik Essalhi. Il s’inspire des images violentes d’actualités politiques et sociales qui deviennent des sujets classiques sous son trait en allant chercher un traitement renaissance.

Encre de chine sur papier

Amor Fati jusqu'au 11 février 2019 à la Galerie Samira Cambie 16 rue Saint-Firmin à Montpellier. Tél : 06 80 64 12 22

https://www.galeriesamiracambie.com/expositions      Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Seb. M expose bientôt "Biomorphoses"

Du 10 janvier au 11 février 2019 - Exposition Seb.M "Biomorphoses" - Librairie l'Echappée Belle à Sète

Rencontré aux superbes halles Laissac à Montpellier, Seb. M artiste plasticien montpelliérain  nous a adressé ses vœux 2019 et rappelé le prochain vernissage du 10 janvier à 19h à Sète. Venez découvrir son travail !

 

Les collages de Seb.M, derniers nés d’une œuvre riche et éclectique, synthétisent la vision et la technique d’un artiste explorant un nouveau champ artistique depuis quelques années. Il apparaît timidement tout d’abord dans sa peinture, par petite incursions, que seul un visiteur curieux et attentif arrive à déceler, à décoder. Aujourd’hui cependant, le collage domine la pratique de l’artiste et son atelier en témoigne :

il est entouré de revues, de matériel de collage et d’une grande partie de ses œuvres les plus récentes. Seb.M travaille avec un laboratoire d’images sous la main et s’il est une chose qu’il ne laisse pas au hasard, c’est le sens du détail : le travail de découpe est précis, minutieux, les assemblages sont très composés et l’on y perçoit des réminiscences de son travail de peintre figuratif des années précédentes.

Son expérience se révèle, sa patience aussi et il faut au spectateur toute sa disponibilité intellectuelle et émotionnelle pour «prendre le temps» de laisser advenir la rencontre entre le personnage représenté et lui. L’artiste le dit lui-même : il propose une lecture et une interprétation personnelle d’un personnage connu duquel il se sent proche intellectuellement. Seb.M veut voir «à travers» le personnage et reconstitue son univers mental à l’aide d’associations d’images qui se déploient souvent autour d’un visage.

Il nous propose ainsi de regarder des images mentales, des fruits du subconscient et de reconstituer, par des assemblages de symboles, l’humain.

masseCapture

Cela s’en ressent d’autant plus dans sa dernière série consacrée aux collages biomorphiques Un vocabulaire formel «informe» cherchant toujours - c’est là la marque de Seb.M - à se rapprocher du vivant et du figuratif qui se déploient sur la toile. Ses compositions plastiques et poétiques lui permettent d’organiser l’état intérieur d’un personnage connu (ou non) sur le support et de nous en proposer ainsi une lecture personnelle et imagée.

De Laura Farge, chargée de projets expositions Musée d’Orsay, Paris. 

Vernissage le jeudi 10 Janvier 2019 à 19h 

Librairie L’Échappée Belle

7, rue Gambetta

34 200 Sète

 

Expo photo : "I am a man" au Pavillon populaire

A Montpellier, exposition en cours jusqu'au 6 janvier 2019 : un  retour sur les années 60 dans le Sud des Etats-Unis 

De gauche à droite, William Ferris, James Meredith Icône de la lutte pour les droits civiques, Philippe Saurel, et Gilles Mora le 16 octobre dernier

Des photographies faites par des professionnels, des photo-journalistes locaux et des amateurs qui reviennent sur la lutte des droits civiques

Entre les témoignages de métayers et l'état de leur pauvreté, la violence répressive, le convoi mortuaire de Martin Luther King dont on fête le 50e anniversaire et les luttes des Noirs américains, l'exposition est placée sous le commissariat de William Ferris, anthropologue, ancien ministre de la culture de Bill Clinton et la direction artistique de Gilles Mora.

D'autres événements-clés ont été immortalisés, tels que  les rassemblements du Ku Klux Klan en Caroline du Nord, l’admission de James Meredith à l’Université du Mississippi, la marche pour Selma en Alabama, la grève des éboueurs de Memphis, les funérailles de Martin Luther King, la « Poor People’s March » - marche des pauvres vers Washington - et le « Mule Train », une manifestation sous forme d’un convoi de chariots, de Marks dans le Mississippi, jusqu’à Washington...

Une année consacrée à la photographie historique au Pavillon populaire

Après "Aurès, 1935" consacré  à l'expédition ethnographique menée par Thérèse Rivière et Germaine Tillion, "Un dictateur en images" qui rendait compte de la relation servile du photographe officiel Heinrich Hoffmann à Hitler, le troisième et dernier volet dédié toujours à la photographie documentaire et historique présente ici 300 images, cinquante ans après, jamais tirées sur un mur.

Des photographies inédites, une exposition unique donc consacrée à ce sujet.

"I Am A Man. Photographies et luttes pour les droits civiques dans le Sud des Etats-Unis, 1960-1970"
Du 13 octobre 2018 au 6 janvier 2019
Entrée libre

L'Art pour Noël chez Laurence Allais

L'atelier Laurence Allias vous invite à rencontrer un collectif d'artistes peintres du 30 novembre au 19 janvier 2019.
Vernissage de l'exposition collective de l'Art pour Noël  en présence des artistes 

Christophe Aichelmann - Véronique Beucher - Micha Cathala - Christine Cougoule - Christiane Léa - Jean Millon - Nicolas Roux

Atelier d'encadrement Laurence Allais

CD 172 - Route de Mauguio
34970 Lattes

Itinéraires :

Du rond point "Roche et Bobois" : Dans le rond point prendre direction Cimetière St Jean Tout droit puis à gauche avant la grande route CD 172 Direction campings Le Parc et l'Estanel. L'Atelier est 50m à gauche

ou

De la 4 voies - sens Montpellier-Carnon - sortir à l'aéroport Fréjorgues. Prendre direction Lattes. Faire environ 400m, suivre la direction des campings Le Parc et l'Estanel Pascal Matériaux puis l'Atelier d'encadrement.