A la rencontre du peuple gallo-romain sur le Castellas

Visites guidées de la fouille archéologique
Départ devant la mairie de Murviel-lès-Montpellier
Dimanche 30 avril 2017

A 20 km à l'ouest de Montpellier, le site de l'agglomération antique du Castellas qui s'étale sur 22 hectares et jouit d'une position stratégique sur la colline d'une hauteur de 190 m abrite les vestiges d'une importante ciré antique. Depuis 2001, étudiants et archéologues mènent ici d'importantes campagnes de fouilles qui donnent une nouvelle vision de l'ancienne métropole. Les visiteurs pourront apprécier la mise au jour d'une grande place datée de deux siècles avant J.C. entourée par des portiques et un grand monument sur son quatrième côté, des murs d'enceinte, des zones d'habitat ou d'artisanat. Des pièces d'exception y ont été découvertes, une partie d'un buste féminin en marbre de Carrare, des objets divers, de la monnaie, des fragments de céramique dans la cité antique romaine et dans l'ancien bourg médiéval, conservés au musée Paul Soyris de murviel-lès-Montpellier.
Grâce à la signalisation mise en place depuis quelques années, le visiteur peut se projeter aisément à l'époque romaine avec la présence de notes explicatives, d'aquarelles de J-Cl Golvin, de photos qui rendent la visite plus aisée.
Vous apprendrez au fil de la déambulation, comment un bassin fut intégré dans le forum d'époque romaine augustéenne, pourquoi une source sacrée pourrait être à l'origine du développement du centre monumental et vous foulerez des débris d'amphores, de tegula - tuile plate utilisée dans l'Antiquité pour couvrir les toits - de peson des tisserands, poids qui tendait le fil de laine, de lin ou de chanvre au bas du métier à tisser.

 
 

Trésors d'archéologie à Murviel-lès-Montpellier


Le nom de Murviel évoque les « vieux murs » de la cité des Samnagenses, peuple gaulois qui occupait le territoire actuel de la métropole de Montpellier. L'oppidum gaulois s'est établi au début du IIe siècle av. J.-C., sur les hauteurs de la colline du « Castellas », entourée d'une première enceinte (la ville haute). Il obtient au Ier siècle la statut de cité de droit latin. Cette indépendance politique favorise le développement rapide de l'agglomération qui s'étend sur de nouveaux quartiers (la ville basse), s'entoure d'une nouvelle enceinte monumentale, construit un forum où s'organise la vie religieuse, commerciale et politique. Intégrant des monuments de la période gauloise, le forum se dote de portiques, de salles richement décorées de mosaïques et d'un édifice d'ordre corinthien, probablement un temple. Rattachée à Nîmes à la fin du Ier siècle après J.-C., la cité des Samnagenses perd son autonomie puis décline. Elle est alors abandonnée au IIIe siècle et sert de carrière au cours de l'antiquité plus tardive, puis au Moyen-âge pour construire le village de Murviel, sur une autre colline.    Sources de l'association GRAHM

 

Durée estimée des visites de 15h à 17h. Inscription au 04 67 60 60 60

Prochaines visites : Dimanches 28 mai et 18 juin - samedi 17 juin 2017.

17 avril : collecte d'ordures ménagères

La collecte des ordures ménagères sera maintenue le lundi 17 avril, lundi de Pâques sur la commune de Murviel-les-Montpellier. Le bac gris destiné aux déchets ménagers résiduels est collecté et acheminé vers l'unité de méthanisation Amétyst. Son contenu sert à fabriquer du biogaz ainsi que du compost utilisable pour certains types de cultures ou dans des opérations d'aménagement paysager.

La collecte d'ordures ménagères se fait dans les secteurs équipés de bacs collectifs, le lundi, mardi, jeudi et samedi. La collecte du tri sélectif - bac jaune pour les déchets recyclables - se fait tous les vendredis.

La CABT participe au chantier de Murviel-les-Montpellier


François Commeinhes, Président de la CABT et Alain Vidal, vice-président délégué à la politique culturelle de valorisation du patrimoine ont visité le mercredi 5 avril, le chantier de fouille préventive réalisé conjointement par l’Institut National de recherches en archéologie préventive (INRAP) et le Service Archéologique de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau, à Murviel-les-Montpellier.

C’est en effet à l’occasion de l’aménagement d’un lotissement, qu’une équipe de l’INRAP a mis au jour les vestiges d’un sanctuaire gallo-romain sur la commune. Situé sur un versant faisant face à la ville antique, ce sanctuaire est composé de bâtiments établis autour d’une vaste place dont trois côtés ont été dégagés. Son implantation sur un terre-plein devait lui offrir une position privilégiée, voire ostentatoire.

Cette découverte majeure s’ajoute aux nombreuses autres déjà réalisées sur l’agglomération antique du Castellas qui a vu le jour au début du IIe siècle avant notre ère.

Cette visite a également été l’occasion de mettre en valeur et de mieux percevoir les missions du service « Archéologie préventives » de la Communauté d’agglomération du bassin de Thau.

En tant qu’opérateur agréé, ce service de la CABT peut être missionné pour réaliser des fouilles préventives sur tout le territoire national. C’est un opérateur économique à part entière qui peut répondre à des appels d’offres publics ou privés.

Selon les chantiers, l’équipe composée de 4 archéologues spécialistes du Néolithique, de l’Age du Bronze, du 2e Âge du fer, de l’Antiquité et du Moyen‐âge peut faire appel à d’autres archéologues et scientifiques spécialisés, afin de réaliser les études les plus exhaustives possibles et d’agir vite. Le service participe également aux fouilles et études scientifiques menées sur des secteurs non menacés par des travaux d’aménagement. Enfin, les quatre archéologues surveillent aussi les petits travaux de voirie, ce qui permet parfois d’observer des vestiges sans pour autant arrêter les travaux.

C’est le choix d’une archéologie de proximité, réalisée par des archéologues experts sur un territoire précis.

Carte d'identité, ce qui change à partir du 7 mars 2017

A compter du 7 mars 2017, les dossiers de cartes nationales d’identité ne pourront être déposées que dans 25 mairies de notre département.

L’accueil de la Mairie de Murviel-lès-Montpellier ne pourra plus recevoir votre dossier pour le transmettre en Préfecture. Il pourra toutefois vous fournir le formulaire de demande afin de constituer votre dossier, vous renseigner sur les pièces à fournir et vous indiquez les mairies où il vous sera possible de déposer votre dossier.

La délivrance des principaux titres délivrés par les préfectures, en dehors de ceux concernant les étrangers, sera désormais plus simple.
En 2017, la plupart pourront se faire, en tout ou partie, par la voie numérique.

Pour rappel, depuis le 1er juillet 2016, les usagers peuvent d’ores et déjà remplir leur pré-demande de passeport en ligne, de chez eux, grâce à la mise en place d’un télé-service dit de « Pré-demande passeport ».

La « Pré-demande de CNI en ligne » sera disponible dès le 7 mars 2017.

Lire la suite

Bientôt, une nouvelle esplanade à Murviel-lès-Montpellier

Les travaux de réhabilitation de l’Esplanade des Droits de l’Homme commencent le 20 février, et doivent se terminer (sauf aléa climatique) le 17 mai. L’esplanade garde sa fonction actuelle : c’est avant tout un espace récréatif et de promenade. Le maître d’ouvrage des travaux est Montpellier Méditerranée Métropole. Le Maître d’œuvre est l’agence Atelier Site.
Seule l’aire de jeux est sous maîtrise d’ouvrage communale. Le Maître d’œuvre est l’agence PSP

Principales caractéristiques de l’aménagement
L’allée principale est remplacée par deux cheminements latéraux, séparés des immeubles (résidence des Platanes, résidence de la Villa Romaine) par des espaces végétalisés larges, mettant à distance les logements des passants. Le chemin côté Villa Romaine est accessible aux personnes à mobilité réduite, le chemin côté Platanes est en « pas d’âne ». Les escaliers situés en haut et en bas de l’esplanade sont supprimés et remplacés par des pentes douces. La haie au niveau de l’escalier supérieur actuel est supprimée, pour établir un lien visuel entre les écoles, la route départementale, le parking et l’esplanade des Droits de l’Homme....

Lire la suite.

Initiation à la mosaïque, un art millénaire

Le prochain stage hebdomadaire de mosaïque d'art est prévu samedi 8 et dimanche 9 avril 2017 à Murviel-lès-Montpellier de 14h à 18h.

Il sera animé par Sylvie Quentin-Bénard de l'association Jehanne la Tesselle. Après 30 ans de journalisme, Sylvie Quentin-Bénard qui a obtenu en formation initiale à Saint-Etienne le diplôme national supérieur des Beaux Arts, s'est reconvertie auprès des maîtres d'art de Toulouse. Ses ateliers hebdomadaires du mercredi de 18h30 à 20h30 et le rendez-vous mensuel en mairie de Murviel-lès-Montpellier ne désemplissent pas.

L'association, qui est la seule à travailler le verre américain à vitrail - aplat en mosaïque tout en verre - dans la région, se targue d'avoir en son sein 30 adhérents en quelques mois.

3 possibilités d'ateliers s'ouvrent à vous pour découvrir l'art millénaire de la mosaïque.

Pour les débutants, la copie de motifs floraux et géométriques issus de le villa de Loupian très proche de la commune est un point de départ. Ils sont reproduits ensuite selon la méthode inversée après la pose sur mortier.

Pour les plus aguerris, des pièces plus imposantes telles qu'un plateau basse table ou un numéro de rue à la manière de Gaudi sont l'objet d'une technique plus élaborée. On y apprend à utiliser différents matériaux - céramique, brique, pierre - et à  travailler le mouvement des tesselles que l'on place à l'antique ou de manière aléatoire.

Concernant la 3ème catégorie des adhérents,  l'ambition des mosaïstes n'a pas de limite. Des objets plus grands sont abordés telle cette grande table de terrasse d'1,5 m/80cm  avec un arbre de vie en carrelage en son centre réalisée par une des anciennes élèves.

Prochains stages mensuels de l'association Jehanne la Tesselle : les 6 et 7 mai 2017.

Renseignements : 06 16 91 20 61

il y a des éleveurs de volailles dans le village !

La mairie de Murviel-lès-Montpellier vous informe d’enforcer des mesures de biosécurité pour lutter contre l’influenza aviaire.

Devant la recrudescence de cas d’influenza aviaire hautement pathogène en Europe dans l'avifaune sauvage, en tant que détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés uniquement à une utilisation non commerciale, vous devez mettre en place des mesures. Lire la suite...

Marché court-circuit à Murviel-lès-Montpellier

Les produits du terroir étaient bien au rendez-vous du marché dominical mis en place il y a seulement 1 an. Les habitants de Murviel-lès-Montpellier défendent bec et ongle le circuit court de leur marché, soutenu par le nouvel interconvivium Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées de Slowfood et la commune.

Les escargots de l'Hérault de Tressan, le pain biologique de la Maison Dambrin venue d'Agde, l'huile d'olive de Christophe Cinçon de Pignan et les beignets d'oignons des Cévennes de la Maison Wellard venue tout spécialement pour la circonstance de Valleraugue et d'autres étals ont été proposés aux chalands du marché dans l'antique cité.

Isabelle Touzard, maire de la commune et vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, au côté de  Mélanie Fauconnier, conseillère internationale Slow Food pour la France, (à sa droite) ont mis en avant la qualité des produits et la relation directe avec l’agriculteur qui permettent de mettre en valeur les circuits courts et de déguster des produits frais de qualité.

Les marchés de producteurs de pays sont une marque nationale développée par les Chambres d’agriculture, dans lesquels les exposants sont exclusivement des agriculteurs qui vendent et transforment le fruit de leur travail. Cela créé ainsi une relation directe entre producteurs et consommateurs, permettant le temps d’une soirée une rencontre. 

Ce dimanche encore, le marché dominical des producteurs de pays a  démontré qu'il était le lieu parfait pour que consommation locale rime avec conviviale.

Les circuits courts ont pris ici tout leur sens, en rapprochant producteur et consommateur tous les dimanches à Murviel-lès-Montpellier.