Un plan d'urgence en Occitanie de 250M€

Un grand Plan Covid-19 de 250 M€, pour gérer l’urgence et préparer l’avenir, adopté le vendredi 3 avril

Réunie par visioconférence sur les sites de Montpellier et Toulouse, la commission permanente de la Région a adopté un plan Covid-19 de 250 M€ pour faire face à la crise aujourd’hui et accompagner le rebond demain. Parmi les 200 délibérations du vendredi 3 avril, d’autres actions poursuivent l’effort de solidarité, tel le plan de soutien aux territoires d’Occitanie touchées par la tempête Gloria.

Durant la crise, la Région assure la continuité de ses services et de ses politiques : elle a tenu ce vendredi 3 avril une nouvelle commission permanente, largement dédiée à la solidarité, dans une configuration restreinte. La présidente Carole Delga et onze élus ont travaillé en visioconférence sur les sites de l’Hôtel de Région de Toulouse et Montpellier, à huis clos et en suivant des règles sanitaires strictes. Un grand Plan Covid-19 de 250 M€, pour gérer l’urgence et préparer l’avenir, fait partie des 200 dossiers adoptés dans les nombreux domaines de compétences régionaux (économie, agriculture, culture, sport…). La Région doit être celle des solutions et de la solidarité affirme Carole Delga.

FACE AU COVID-19, DES MESURES D’URGENCE ET UN PLAN DE « REBOND »

La première priorité est de préserver la santé de nos concitoyens par l'achat massif de masquesLa première priorité est de préserver la santé de nos concitoyens par l’achat massif de masques

La commission permanente vote un plan de 22 mesures chiffré à 250 M€ (générant un total de 450 M€ d’interventions).

"La première priorité est de préserver la santé de nos concitoyens par l’achat massif de masques, de soutenir les entreprises et leurs salariés produisant du matériel sanitaire, de mettre en place le transport à la demande des personnels hospitaliers", lance Carole Delga. Nous donnons aussi aux jeunes les moyens d’étudier via les manuels et ordinateurs gratuits.


La commission permanente a ainsi voté le don de 1 500 PC portables aux huit universités d’Occitanie, pour leurs étudiants boursiersUn fonds de solidarité pour les associations et les petites entreprises

La Région soutient l’activité économique, maintenant. Elle crée le Fonds de solidarité exceptionnel Occitanie de 50 M€ pour les très petites entreprises (jusqu’à 10 salariés) les plus affectées, un Fonds de solidarité de 5 M€ pour les associations, un dispositif de 10 M€ Entreprise en crise de trésorerie Covid pour les entreprises de plus de 10 salariés. En outre, elle gèle durant six mois le remboursement des avances dues par les PME aidées, exonère de loyers les entreprises hébergées en pépinières régionales…

Pour préparer l’avenir, la Région soutient aussi les investissements avec le prêt Rebond Occitanie et le Pass Rebond Occitanie

La Région prépare aussi l’avenir. Elle prévoit 15 M€ sur un prêt Rebond Occitanie géré par Bpifrance et crée un Pass Rebond Occitanie doté de 15 M€ pour soutenir l’investissement des entreprises. Elle va aussi mettre en place un plan de 45 M€ (fonds européens et dédiés à la recherche) pour favoriser la relocalisation de l’industrie.

"C’est à l’aune du projet ‘Occitanie 2040’ que nous avons travaillé l’architecture de ce plan global, pour préserver au maximum notre région des effets du Covid 19", affirme Carole Delga. 

1 500 ordinateurs portables pour les étudiant.es boursiers

Alors que la crise liée à l’épidémie de Covid-19 contraint les élèves à poursuivre leur scolarité à distance, la Région fournira prochainement des PC portables aux étudiant.es les plus démuni.es. Une mesure d’urgence rendue possible par l’expérience acquise avec loRdi, cet équipement proposé aux lycéen.es d’Occitanie dès leur entrée en classe de Seconde.

JPEG - 58.7 ko

Malgré les mesures de confinement imposées par la lutte contre l’épidémie de Covid-19, les étudiant.es doivent pouvoir poursuivre leur formation à distance afin de valider leur année. Un défi pour les plus défavorisés, qui ne disposent pas toujours de l’équipement numérique adéquat, faute de ressources. Afin de les aider à poursuivre leurs études, et favoriser l’égalité des chances de tous, la Région vient de passer en urgence une commande de 1 500 ordinateurs portables qu’elle mettra à la disposition des huit universités d’Occitanie. Cédés gratuitement par la Région, ces ordinateurs seront ensuite remis directement par les universités aux étudiant.es identifiés.

"La Région doit une nouvelle fois être celle des solutions et de la solidarité. Ces ordinateurs que nous mettons à disposition des plus démunis sont là pour réparer une injustice et donner à tous les mêmes chances de réussite. Face à l’impératif d’égalité, aucun compromis, pas même en ces temps de crise, ne doit être admis ou toléré", souligne la présidente Carole Delga.

Dans la lignée de cette mobilisation en faveur des étudiant.es, la Région a également développé, en lien avec les universités, des solutions numériques pour le déploiement de classes virtuelles. La présidente de Région a, par ailleurs, saisi les opérateurs de téléphonie mobile pour réclamer de leur part un effort de solidarité via un accès gratuit et illimités aux données pour les abonnements étudiants.

Le festival de Radio France 2020 très attendu

Du 10 au 30 juillet 2020 Occitanie Montpellier

Parce qu'il y aura forcément un "après le coronavirus" dans un secteur culturel actuellement en berne, le festival de musique Radio France Occitanie Montpellier - et toutes ses équipes ainsi que les artistes invités - reste optimiste et poursuit sa préparation.

le pianiste concertiste Fazil Say se produira accompagné de l''orchestre symphonique de Barcelone et national de Catalogne

Après l'immersion dans l'édition " Compositeurs et interprètes des rives de la mer Baltique" l'an passé, le thème choisi cette année pour sa 36e édition qui doit se tenir du 10 au 30 juillet 2020, principalement à Montpellier, sera "Musiques en Méditerranée".

Son directeur Jean-Pierre Rousseau annonce 165 concerts et événements dont 80% gratuits dans 80 lieux différents et 60 communes de toute la région Occitanie. Dans cette programmation "la Méditerranée, berceau de civilisations millénaires", sont attendus parmi les nombreux musiciens :

Le retour le 17 juillet de Sonya Yoncheva et Domingo Hindoyan, rencontrés lors de l'édition de 2016, ici dans l'opéra "Fedora" de Giodano, et autre version de concert avec "Bacchus" de Massenet dirigé par Michael Schønwandt, chef à la tête de l'orchestre de Montpellier pour fêter les 800 ans de la Faculté de Médecine le 25, le quatuor Modigliani le 22,  les Sacqueboutiers de Toulouse se produiront à l'abbaye de Valmagne sur instruments anciens le 28 juillet dans le cadre des 30 ans du festival de Thau, Fazil Say et l'orchestre symphonique de Barcelone et national de Catalogne le 29 juillet,

- "Les Rencontres de Pétrarque" qui auront lieu du 13 au 17 juillet dans la cour du Rectorat.

- A Toulouse et Montpellier, "Les leçons des ténèbres", l'excellence des concerts baroques – Tenebrae Occitaniae – restitués dans le décor nocturne de l’époque.

- A Narbonne, "Daphnis et Alcimadure", l’opéra en occitan du natif de Narbonne de Mondonville, le 21 juillet

et toujours les soirées jazz au Domaine d'O de Montpellier et la musique électronique "Tohu Bohu, la 20e" sur la parvis de l'Hôtel de Ville - Place Georges Frêche à Montpellier du 27 au 29 juillet.

A l'heure où nombre de festivals d'été déprogramment leur rendez-vous 2020 - celui de Bayreuth créé en 1876 par R. Wagner devait se produire en juillet, celui de Glastonbury, un rassemblement géant du rock britannique et européen qui devait se tenir en juin ... - espérons que la situation liée à la pandémie de coronavirus soit résolument enrayée d'ici le 10 juillet.

Pour consulter la prévision de la programmation : https://lefestival.eu

et le dépliant :  https://lefestival.eu/system/files/2020-04/programme-4pages.pdf

Emploi : la Région Occitanie renforce la formation à distance et lance le plan « Me Former plutôt que licencier »

Afin de permettre à tous les demandeurs d’emploi d’Occitanie de continuer à se former malgré les mesures de restriction mises en place pour enrayer l’épidémie de Covid-19, la Région renforce la formation à distance et l’ouvre à d’autres Régions françaises pour qu’elles puissent en faire bénéficier leurs stagiaires. Dans le même temps, la Région Occitanie lance à destination des entreprises régionales le plan « Former plutôt que licencier », avec l’objectif de préserver l’emploi en privilégiant pendant cette période de baisse d’activité le renforcement des compétences des salariés avec des formations dédiées.

« Former plutôt que licencier » 

Dans un contexte marqué par un recours au chômage partiel par de nombreuses entreprises, la Région Occitanie va plus loin et lance son plan « Me Former plutôt que licencier », doté de 4 M€. Le principe : donner l’opportunité aux entreprises de renforcer les compétences de leurs salariés dans cette période de baisse d’activité en s’inscrivant dans un plan de formation et ainsi de favoriser le maintien des emplois. La Région abondera son budget dédié aux Opérateurs de compétences (OPCO) afin de financer les coûts de formation des salariés. Les actions de formations proposées dans ce cadre devront se dérouler à distance.

> Pour en bénéficier, les entreprises qui le souhaitent doivent se rapprocher directement de l’Opérateur de compétences (OPCO) auquel elles sont rattachées ou contacter les services de la Région au 0800 00 70 70 (numéro vert).

La Région Occitanie en pointe sur la formation à distance met son expérience au profit des autres Régions

La Région a déployé dès 2018 un réseau performant dédié à la diffusion de formations à distance qui offre à chaque demandeur d’emploi, l’accès à une diversité de formations dans des secteurs qui recrutent. Alors que les mesures nationales de restriction de déplacement pour enrayer l’épidémie de Covid-19 conduisent de nombreux organismes à suspendre leurs sessions de formation en présentiel, la Région renforce et élargit l’accès à sa plateforme de formation à distance « Occitanie e-formation ».

Elle vient en effet d’offrir la possibilité aux organismes de formation d’Occitanie qui ne seraient pas équipés d’avoir accès à cet outil et de permettre ainsi la poursuite des formations à distance. Depuis hier, une quarantaine d’organismes en a déjà fait la demande. Près de 90 organismes de formation déjà équipés ont par ailleurs entamé les démarches nécessaires pour proposer leurs cursus à distance.  A noter que les demandeurs d’emploi toucheront leur rémunération dans les mêmes conditions qu’en présentiel (voir encadré ci-dessous).

Forte de cette expérience, la Région Occitanie a été sollicitée par le Ministère du Travail afin d’ouvrir sa plateforme « Occitanie e-formation » à d’autres Régions françaises. Les discussions sont en cours notamment avec les Régions Bretagne, Grand Est, Auvergne Rhône-Alpes, Guadeloupe et la Réunion qui ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt pour cette initiative. L’objectif étant de permettre aux Régions qui le souhaitent d’accéder à cet outil et d’y partager leur propre catalogue de formations à destination des demandeurs d’emploi de leur territoire et ainsi laisser aux autres Régions le soin de piloter le déploiement des formations à distance sur les prochaines semaines.

 « Dans ce contexte exceptionnel je souhaite que chacun puisse bénéficier d’un soutien adapté et ne soit pas laissé sans solution. La solidarité doit s’exprimer partout et pour tous, dans tous les secteurs de notre économie. C’est pourquoi j’invite les organismes qui le souhaitent à rejoindre notre dispositif de formation à distance afin d’assurer autant que possible la continuité de notre système de formation. Pour les entreprises, le plan « Me Former plutôt que licencier » est l’opportunité en cette période d’assurer la montée en compétences de leurs salariés, sans charges supplémentaires. Garantir le maintien des emplois et l’accès à la formation est plus que jamais nécessaire. C’est en continuant de former aujourd’hui que nous assurerons les conditions de redémarrage de l’activité économique de notre territoire demain », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

La Région assure la continuité des formations et maintient le versement des rémunérations aux stagiaires

Face à la pandémie de COVID-19, la Région a pris des mesures pour garantir à tous le maintien d’une offre et des conditions de formation de qualité.

- Pour les stagiaires de la formation professionnelle :

Afin de ne pas impacter les ressources des stagiaires de la formation professionnelle, la Région s’engage pour garantir le versement des rémunérations. Retrouvez le détail des modalités en fonction des situations sur le document PDF ci-après :

https://www.laregion.fr/IMG/pdf/covid_19_-_information_stagiaires_v17.03.pdf

- Pour les organismes de formation, la Région donne la possibilité de transformer une formation en présentiel en formation à distance. Le formulaire de demande est à télécharger sur le site de la Région : www.laregion.fr/Informations-Coronavirus-COVID-19 (rubrique Formation – Orientation – Emploi).

+ Et pour toute information sur les mesures d’aides en matière d’emploi et de formation en Occitanie, le numéro vert mis en place par la Région reste accessible : 0800 00 70 70

La Région lance une plateforme digitale pour favoriser la livraison de produits frais locaux

Face au contexte sanitaire actuel et aux mesures de restriction de déplacements mises en place par le gouvernement, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lance un nouvel appel au consommer local et crée une plateforme digitale pour promouvoir la livraison de proximité afin d’aider les producteurs et commerçants du secteur alimentaire du territoire à maintenir leur activité économique, et permettre aux citoyens de consommer local et frais tout en restant à leur domicile.

 Beans, Leguminous Plants, Legumes, Green

Cette plateforme, lancée dès aujourd’hui par la Région Occitanie, permettra de recenser sur un même espace les producteurs et commerçants locaux qui proposent la livraison à domicile de leurs produits. Des mesures sanitaires adaptées ainsi que les gestes barrières devront être respectés lors de la préparation des commandes et la livraison, pour protéger les livreurs ainsi que les habitants.

« Dans les conditions actuelles, l’Occitanie veut être la région des solutions. Après un premier plan d’urgence économique de 64 millions d’euros, j’ai souhaité que la Région se mobilise également pour ses producteurs et ses commerçants. En début d’année nous avions lancé une campagne incitant les habitants à consommer « dans ma zone ». Face au contexte actuel nous souhaitons continuer notre action avec une plateforme référençant l’ensemble des producteurs près de chez soi qui peuvent effectuer des livraisons à domicile. Pour aider les habitants à limiter leurs déplacements, nous faisons venir les produits locaux devant leur porte !», déclare la présidente de Région, Carole Delga.

Comment ça marche ?

Les producteurs et commerçants locaux se rendent sur la plateforme en ligne solidarite-occitanie-alimentation.fr et remplissent un formulaire indiquant les produits proposés à la livraison ainsi que les lieux et jours de livraison. Chacun pourra ainsi géolocaliser les producteurs et commerçants livrant près de leur domicile, sur une carte interactive, et les contacter par mail ou téléphone afin de passer sa commande. Un espace participatif sera également proposé : il permettra aux habitants de partager leurs bonnes adresses et les producteurs et commerçants pouvant livrer près de chez eux.

+ d’infos sur : solidarite-occitanie-alimentation.fr

Carole Delga interpelle le président de la République sur la nécessité d'un plan national de continuité de l'activité dans les secteurs essentiels

A la suite de l'appel du président de la République adressé à l'ensemble des Français, leur intimant de limiter leurs déplacements au strict nécessaire, une inquiétude légitime s'est exprimée chez ceux qui doivent se rendre sur leur lieu de travail afin de répondre aux besoins essentiels des habitants. Depuis, les appels à la mobilisation à poursuivre l'activité se multiplient de la part des membres du Gouvernement et du président de la République lui-même.

 C'est dans ce contexte que la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, a écrit au président de la République ce jour, vendredi 20 mars 2020, lui demandant d'agir pour rassurer. Elle propose notamment la mise en place d'un plan de continuité de l'activité coordonné avec chaque filière, pour les secteurs sans lesquels la France et son économie seront fortement fragilisés (secteurs agroalimentaire, du bâtiment et travaux publics, bancaire ou transports en commun). 

« Je suis alertée depuis le début du confinement par des responsables ou des chefs d'entreprises de nombreux secteurs de l'économie de tous les départements de la région Occitanie quant à la poursuite de leur activité en pleine crise sanitaire.
 
L'appel à rester chez soi a en effet été vécu de façon contradictoire dans les entreprises, d'autant que s'y ajoute l'absence de masques et de gel hydro-alcoolique, ce qui crée légitimement beaucoup de craintes et d'angoisse chez les salariés.
 
C'est notamment le cas du BTP, mais aussi du secteur agro-alimentaire, agricole, des transports et de la logistique, secteurs essentiels pour la vie quotidienne de nos concitoyens, singulièrement dans cette période.
 
En quelques jours, je sais que de nombreuses entreprises ont, avec sang-froid et responsabilité, mis en place de nouvelles procédures de travail, de production, de distribution garantissant la poursuite de leur activité. Comme nous l'avons fait dans nos collectivités, avec les plans de continuité des administrations, il faudrait bâtir, secteur par secteur en lien avec les organisations professionnelles, ce plan de continuité de la production garantissant la protection des salariés et réfléchir, également, à un système de primes au vu de la situation.
 
Alors que vous avez appelé, avec raison, à l'unité de la Nation pour vaincre cette pandémie, un blocage de notre économie, avec les risques qu'elle ferait peser sur les Françaises et Français, n'est pas imaginable. Ce plan de continuité de l'activité permettrait en outre d'éviter la division, préjudiciable, qui commence à poindre entre les différentes catégories de salariés selon les secteurs de l'économie de notre pays. », a écrit la présidente de Région, Carole Delga à Emmanuel Macron, président de la République.

La formation au secours de l’emploi

 La Région lance le plan « Former plutôt que licencier » afin de préserver l’emploi durant la crise du COVID-19. Elle renforce, par ailleurs, la formation à distance afin de permettre aux demandeurs d’emploi de continuer à se former malgré les mesures de restriction contre l’épidémie et l’ouvre à d’autres Régions françaises.

JPEG - 91.8 ko

Face à l’épidémie de COVID-19, de nombreuses entreprises sont contraintes de recourir au chômage partiel. Pour favoriser le maintien des emplois, la Région lance son plan « Former plutôt que licencier », doté de 4 M€. Elle donne ainsi l’opportunité aux entreprises de renforcer les compétences de leurs salariés dans cette période de baisse d’activité. La Région abondera son budget dédié aux Opérateurs de Compétences (OPCO) [1] afin de financer les coûts de formation des salariés. Les actions de formation proposées dans ce cadre devront se dérouler à distance.

Pour en bénéficier, les entreprises qui le souhaitent doivent se rapprocher directement de l’Opérateur de Compétences (OPCO) auquel elles sont rattachées ou contacter les services de la Région au 0800 00 70 70 (numéro vert).
C’est en continuant de former aujourd’hui que nous assurerons les conditions de redémarrage de l’activité économique de notre territoire demain, déclare Carole Delga

En pointe sur la formation à distance

La Région a déployé dès 2018 un réseau performant dédié à la diffusion de formations à distance. Il offre à chaque demandeur d’emploi l’accès à une diversité de formations dans des secteurs qui recrutent. Alors que les mesures nationales de restriction de déplacement pour enrayer l’épidémie de Covid-19 conduisent de nombreux organismes à suspendre leurs sessions de formation en présentiel, la Région renforce et élargit l’accès à sa plateforme de formation à distance « Occitanie e-formation ».

Elle offre la possibilité aux organismes de formation d’Occitanie qui ne seraient pas équipés d’avoir accès à cet outil. Elle permet ainsi aux demandeurs d’emploi de poursuivre leur formation à distance. Une quarantaine d’organismes a déjà fait la demande d’accès à la plateforme. Près de 90 organismes de formation déjà équipés ont par ailleurs entamé les démarches nécessaires pour proposer leurs cursus à distance. Les demandeurs d’emploi toucheront leur rémunération dans les mêmes conditions qu’en présentiel.

Forte de son expérience, la Région Occitanie a été sollicitée par le Ministère du Travail afin d’ouvrir sa plateforme « Occitanie e-formation » à d’autres Régions françaises. Elles pourront ainsi y partager leur catalogue de formations à destination des demandeurs d’emploi de leur territoire. Elles piloteront elles-mêmes le déploiement des formations à distance au cours des prochaines semaines.

A partir du 2 mars, place à la Quinzaine de l'Égalité dans toutes les Maisons de la Région et de l'orientation

« Parce qu'en Occitanie, le combat pour l'égalité et pour les droits des femmes ne se mène pas que le 8 mars, je veux inscrire cet engagement dans la durée mais aussi sur tous les territoires. Il guide notre projet régional pour toutes et tous, en particulier en direction de la jeunesse avec des actions concrètes, à l'image de notre programme génération égalité » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

C'est dans ce cadre que la Région organise, à partir du 2 mars dans les Maisons de Région et de l'orientation la « Quinzaine de l'Egalité en Occitanie » (voir programme ci-dessous). A travers différents événements, rencontres, débats, projections, expos, l'objectif de la Région est simple : mettre à l'honneur les acteurs et les actrices de l'ensemble des départements qui agissent et font vivre l'égalité tout au long de l'année. L'occasion également de faire le point sur les avancées et les progrès à réaliser en matière d'égalité.

 En Occitanie, le combat pour l'égalité femmes-hommes est une priorité :

 La Région Occitanie s'est engagée pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles avec  des opérations de sensibilisation dans les lycées ou encore une campagne de vidéos pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Par ailleurs, une Charte a été élaborée en partenariat avec la SNCF pour mettre fin à la banalisation des actes sexistes dans les transports. Enfin en 2020, une quarantaine de projets en lien avec cette thématique a bénéficié de financements régionaux.

 Retrouvez toutes les actions de la Région en faveur de l'égalité dans la plaquette ci-jointe et sur : https://www.laregion.fr/Quinzaine-de-l-Egalite

 Programme des évènements prévus dans les maisons de Région et de l'orientation :

 Maison de la Région d'Albi 4 mars à 11h30 : Conférence "entreprendre au féminin" (Au Parc des expositions d'Albi dans le cadre du Salon TAF)
Du 2 au 13 mars : Exposition "Les Métiers ont-ils un sexe ? " / Vernissage de l'exposition le 3 mars à 18h. 

MAISON DE LA RÉGION DE AUCH

10 mars à 18h : Vernissage de l'exposition « les femmes du vin » / une journée « les femmes dans l'agriculture »
3 avril : Journée "Les femmes dans l'agriculture" avec conférences, débats et un marché de productrices

MAISON DE LA RÉGION DE BÉZIERS

3 mars : Journée exposition et soirée témoignages "Métiers d'art, portraits de femmes artisans". 

MAISON DE LA RÉGION DE CAHORS

4 mars de 10h à 16h : Sensibilisation au cours d'une "journée et pique-nique de l'Égalité" (Place Gambetta)
12 mars à 18h30 : Soirée, projection et débat "Les cerveaux ont-ils un sexe ? " 

MAISON DE LA RÉGION DE CARCASSONNE

6 et 8 mars : Témoignages et différentes manifestations sportives sur le terrain "Le Sport au Féminin" (Maison de la Région et terrain de rugby de l'Aude)
4, 6 et 11 mars : La place des femmes dans les quartiers populaires : diffusion du film et débat. (Maison de la Région et quartier La Conte, Quartier Ozanam). 

MAISON DE LA RÉGION DE FIGEAC

2 mars : Vernissage de l'exposition photos "Il était une fois... mes droits" suivi de l'exposition du 2 au 20 mars.
30 mars à 14h : Table ronde : "Les femmes dans l'industrie : allez les filles !" (Lycée Champollion de Figeac". 

MAISON DE LA RÉGION DE FOIX

12 mars : Matinée d'information et d'échanges : "Femmes entrepreneures, quels freins, quels accompagnements ?" 

MAISON DE LA RÉGION DE MENDE

4 mars à 17h : Animation musicale "La Rose"
5 mars à 18h : "Sportivement femmes : shooting photos et soirée débats / témoignage de sportives. 

MAISON DE LA RÉGION DE MONTAUBAN

4 mars à 14h : Exposition et débat "L'Égalité filles-garçons c'est pas sorcier".
Du 4 au 20 mars : "Scientifica" l'exposition 

MAISON DE L'ORIENTATION DE MONTPELLIER

Anie, nouveau sésame pour l’accès à l’emploi

JPEG - 2.8 Mo
« Facilité d’utilisation », « gain de temps » : avec Anie, entreprises et apprentis bénéficient d’un outil unique pour rentrer en contact. Lancée par la Région  en 2018 lors des salons TAF, cette application a permis de mettre en relation plus d’un milliers de candidats et recruteurs. Dès aujourd’hui, elle s’ouvre à un nouveau public, les stagiaires de la formation continue. Près de 60 000 demandeurs d’emploi, formés par la Région, ont désormais accès à un service entièrement gratuit pour trouver leur stage d’immersion en entreprise.

Notre première priorité, c’est l’emploi de tous, affirme la présidente Carole Delga. Nous agissons concrètement pour proposer à chacun une solution adaptée à ses besoins, par l’éducation, la formation ou encore l’accompagnement des entreprises pour leur développement et leurs recrutements. Avec Anie, nous innovons à nouveau pour mettre en contact les demandeurs d’emploi que nous formons chaque année avec les employeurs en recherche de nouveaux talents.
Anie est disponible en ligne mais également pour téléphones et tablettes.

Disponible en ligne et dans toutes les boutiques d’application, Anie est un assistant personnel qui permet aux candidats comme aux recruteurs de se rencontrer facilement et, surtout, efficacement, en sélectionnant les meilleurs profils pour chaque offre.
Conçue comme un « chatbot  », elle interroge les visiteurs pour les guider vers les réponses à leurs besoins. Après inscription, chacun est invité à remplir un profil et à déposer sa candidature ou son offre de contrat. Pas de CV dans Anie. L’application propose plutôt une mise en situation réelle, sur un projet personnel, afin de tester chaque candidat sur sa façon de se comporter, ses « savoir-être ». Côté recruteur, Anie l’interroge également pour définir le profil adapté à son besoin. L’intelligence artificielle fait le reste : grâce à un algorithme de calcul, les candidatures sont comparées aux offres. En cas de correspondance, candidat et employeur sont alertés par l’application. Si chacun accepte la mise en relation, c’est le « match » !

Des contenus de formation ludiques préparent les candidats à leur entretien.
Des contenus de formation ludiques préparent les candidats à leur entretien.
Crédits : Groupe Bizness

Outre l’innovation technologique, Anie offre la possibilité au candidat de se former par des contenus multimédia et ludiques. Entraînement à l’entretien d’embauche, mise en avant de sa motivation, podcasts, vidéos et jeux sont proposés à chacun pour être prêt le jour J. Pour tous, des contenus d’information sont enfin disponibles afin de mieux connaître l’apprentissage ou la formation professionnelle, leurs conditions d’accès, les métiers et formations proposés ou les démarches à effectuer.

LA RÉGION SE BOUGE POUR L’EMPLOI !

Aider les entreprises d’Occitanie à trouver les bonnes compétences tout en offrant à chacun un avenir professionnel, c’est une priorité pour la Région. Pour cela, elle s’engage dans la formation des demandeurs d’emploi. Elle finance à 100% les formations collectives, dans le cadre du Programme Régional de Formation. Sa mobilisation est prouvée par les chiffres : la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée affiche l’effort le plus important de toutes les régions françaises, avec 80 000 entrées en formation de demandeurs d’emploi en 2018.

En savoir plus

Adoptez Sud de France, la marque des produits d’Occitanie  !

La marque « Sud de France » fait rayonner les productions agricoles, viticoles et agroalimentaires d’Occitanie en France et dans le monde, depuis 2006. Son credo  : l’authenticité, le goût et la convivialité. Plus de 10 000 produits arborent fièrement la marque, dont l’ambassadeur est le jeune et talentueux rugbyman toulousain Romain Ntamack.

La marque régionale Sud de France regroupe 10 000 produits sous signe de qualité

Dans le match du «  Consommer régional  », l’Occitanie peut compter sur Romain Ntamack, ambassadeur de choc de la marque Sud de France. Née en 2006, celle-ci a bien garni son panier : 10 000 produits (dont 2 100 bio) de 1 300 producteurs d’Occitanie arborent cette bannière synonyme d’authenticité, de goût et de convivialité. S’y côtoient mille et une saveurs d’Occitanie  : vins, fruits et légumes, fromages, viandes, et de nombreux autres produits de la terre et de la mer

Sud de France parie sur une stratégie collective de promotion, avec des actions coordonnées localement, en France et à l’export, par l’agence régionale de développement économique Ad’Occ. Sur le Salon International de l’Agriculture à Paris, une cinquantaine de producteurs affichent la bannière Sud de France, à l’image de la cave viticole audoise Les Celliers d’Orfée, de la coopérative oléicole de Clermont l’Hérault, de l’artisan confiturier aveyronnais La Fée Gourmande, ou de Safran de Pyrène. «  Quasiment tous nos produits portent la marque Sud de France, confie la safranière ariégeoise Nadège Gosselin. Cela me tenait à cœur. La marque a du sens  : elle a un lien fort avec le terroir, le respect de l’environnement. Comme consommatrice, j’achète aussi des produits Sud de France. Je préfère toujours faire travailler les producteurs du coin, surtout quand ils sont bons  !  »

 La marque Sud de France identifie sous une image commune des produits de qualité, rattachés à un territoire et à une culture, affirme Carole Delga. Le Produit en Occitanie, c’est aussi une belle manière de tisser des liens entre les habitants et les territoires. Consommez régional, car nos emplettes sont nos emplois  !
 
JPEG - 753 ko
 
Acheter Sud de France, c’est avoir le gage d’un produit local, respectant des cahiers des charges exigeants. Afin de refléter la diversité des productions et informer les consommateurs, la Région décline Sud de France en trois familles. « L’Excellence de l’Occitanie » regroupe les nombreux produits sous signes de qualité et d’origine (ce sont les AOP, IGP, AOC et Label Rouge). « Le Bio d’Occitanie » s’applique aux produits certifiés Agriculture Biologique, qui séduisent de plus en plus les consommateurs.

Enfin, «  Les Produits d’Occitanie » répondent à des critères de respect de savoir-faire régionaux et des recettes traditionnelles, comme les rousquilles (biscuits fondants catalans en forme d’anneaux, enrobés d’un glaçage blanc à l’anis ou citron) de la Confiserie du Tech. Cette PME familiale farouchement attachée à son identité régionale est partenaire de Sud de France depuis sa création.

En savoir plus

« L'Occitanie met le cap vers l'agriculture durable avec des actions innovantes et concrètes pour les agriculteurs »

- Salon International de l'Agriculture - Du 22 février au 1er mars 2020
Carole Delga : « L'Occitanie met le cap vers l'agriculture durable avec des actions innovantes et concrètes pour les agriculteurs »
 basseCapture
120 producteurs et une cinquantaine d'éleveurs d'Occitanie sont présents au 57ème Salon International de l'Agriculture qui a ouvert ses portes samedi dernier à Paris. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, est à leurs côtés depuis hier pour défendre le « Produit en Occitanie » et l'agriculture durable.
 
Carole Delga inaugurait hier, mardi 25 février, l'espace de la Région Occitanie qui rassemble les producteurs venus de toute la région pour partager leurs productions et leur savoir-faire. Les produits de la marque régionale Sud de France sont notamment mis à l'honneur avec plus d'une cinquantaine d'exposants rassemblés sous cette bannière. A cette occasion, la présidente de Région a présenté les actions nouvelles qui seront lancées cette année par la Région pour accompagner les agriculteurs dans la transition vers l'agriculture durable.
 
« A l'heure de l'urgence climatique, nous devons aller plus loin pour accompagner nos agriculteurs dans la transition vers un nouveau modèle agricole durable et juste pour tous. Nous le constatons aujourd'hui, le système qui a prédominé ces dernières décennies ne fonctionne plus : il appauvrit les sols et les ressources naturelles, et échoue à offrir une rémunération décente à ceux qui les cultivent. Les consommateurs formulent de nouvelles exigences, sensibles au respect de l'environnement, au bien-être animal tout comme au respect de la dignité des agriculteurs. Le rôle de la Région, c'est justement d'être à leurs côtés pour accompagner les mutations nécessaires de la filière agro-alimentaire, pour à la fois mieux produire et mieux consommer. Dans quelques jours nous franchirons une étape décisive avec une nouvelle stratégie régionale autour de contrats agriculture durable. Avec un accompagnement complet et sur-mesure, ces contrats permettront de soutenir les exploitations qui n'ont parfois plus ou pas les moyens d'investir aujourd'hui », a déclaré ce jour Carole Delga.
 
La présidente de Région a également annoncé le lancement de l'expérimentation de la future centrale alimentaire régionale à la rentrée prochaine ainsi que la signature, d'ici l'été, d'une charte partagée avec les enseignes de la grande distribution pour renforcer la place des produits régionaux dans ce secteur. Engagements tenus donc avec la mise en œuvre de ces actions prioritaires du Pacte régional pour une alimentation durable adopté fin 2018.
 
Un soutien accru à l'export, dans un contexte international tendu
« Je sais que les surtaxes américaines, la crise sanitaire en Chine, le Brexit ou encore la compétition internationale sans merci que se livrent certains pays créent des inquiétudes. Pour répondre à cela, il faut que l'Etat confirme son engagement pour la mise en place d'un fonds de compensation », a indiqué Carole Delga.
 
Carole Delga poursuit aujourd'hui sa visite au Salon International de l'Agriculture et ira notamment à la rencontre des éleveurs de la région.

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos