Offrir à tous les enfants une chance de partir en vacances !

JPEG - 261.1 ko

Certains enfants ne partent jamais en vacances, faute de moyens. L’opération « Premiers départs en vacances », organisée par l’UNAT [1] Occitanie et soutenue par la Région, la CAF [2] et la MSA [3], est là pour y remédier ! Elle permet aux jeunes de 6 à 17 ans, issus de milieux modestes, de bénéficier de séjours dans 50 centres et lieux de vacances en Occitanie.

« Le vivre ensemble, le plaisir du partage, l’histoire de notre région… c’est tout cela que propose l’opération « Premiers départs en vacances », déclare Carole Delga. Et tous les enfants d’Occitanie doivent pouvoir avoir accès à ces richesses.

Partir, c’est grandir

JPEG - 671.2 koLes vacances sont nécessaires à l’épanouissement et au développement des enfants. A la mer, à la montagne ou à la campagne, l’opération « Premiers départs en vacances » permet à tous les enfants, y compris porteurs de handicaps, de se créer des souvenirs inoubliables.

D’une durée de 6 à 21 jours, chaque voyage coûte 65€ par enfant, activités et transport compris. De nombreuses disciplines et thématiques sont proposées : équitation, VTT, séjours artistiques ou culturels, séjours aventures, randonnée… De quoi satisfaire tous les goûts ! Et en cette période particulière, les protocoles sanitaires ont été renforcés afin d’assurer aux enfants et aux équipes des séjours en toute sérénité.

C’EST BON POUR LE TOURISME RÉGIONAL

L’Occitanie est une destination majeure de vacances ! Et le tourisme social et solidaire y est très dynamique. Composé de près de 250 établissements, il porte une démarche exemplaire de développement local et durable.

En savoir plus
  • Pour consulter les catalogues. Conditions d’accès aux séjours : résider en Occitanie, être âgé de 6 à 17 ans, correspondre aux critères de quotient familial établi par votre CAF ou MSA (merci de vous rapprocher de votre travailleur social pour le connaître).
  • Pour obtenir des renseignements, contactez le 05 32 26 26 77 ou envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Eco-chèque mobilité : bon pour le porte-monnaie et l’environnement

La Région favorise les déplacements doux et verts, tel l’achat de vélos et véhicules électriques. Après avoir lancé en 2019 l’éco-chèque mobilité, elle double au 1er juillet 2020 l’aide aux particuliers pour l’achat d’un vélo à assistance électrique et propose aux salariés cyclistes un bonus pour l’achat de leur vélo.

JPEG - 144.5 ko

Mis en place par la Région depuis 2019, l’éco-chèque mobilité fait du bien au pouvoir d’achat et encourage la transition énergétique. Et c’est un succès : plusieurs milliers de personnes en ont déjà bénéficié pour acheter un vélo neuf à assistance électrique ou une voiture électrique ou hybride rechargeable d’occasion.

Fin 2019, la Région a étendu son bénéfice aux collectivités locales s’engageant dans la conversion de leur parc de véhicules (jusqu’à 20 000 € pour une collectivité et 40 000 € pour un Parc Naturel Régional). Pour inciter encore plus d’Occitans à passer à l’électrique, la Région a voté deux nouvelles mesures lors de la commission permanente du 26 juin.
Au 1er juillet, elle double la prime à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique par les particuliers de 100 € à 200 €. En outre, elle crée un « Bonus Forfait Mobilité Durable » pour encourager plus de salariés à utiliser le vélo pour les trajets domicile-travail.
L’éco-chèque mobilité démontre notre volonté d’aider concrètement les habitants d’Occitanie à s’engager dans la transition énergétique, souligne Carole Delga. L’éco-chèque mobilité sert notre ambition de devenir la 1ère Région à énergie positive.

JPEG - 178.2 koNouveauté, le « Bonus Forfait Mobilité Durable » sera expérimenté en 2020 et 2021. Son objectif est de compléter le Forfait Mobilités Durables [1] remboursé aux salariés par l’employeur, une mesure prévue dans la Loi d’Orientation des Mobilités (mais que l’employeur n’est pas obligé de mettre en place). Le « Bonus Forfait Mobilité Durable » de la Région prendra en charge 50 à 80 % de l’achat d’un vélo.

L’aide pourra atteindre jusqu’à 240 € pour un vélo classique et jusqu’à 400 € pour un vélo à assistance électrique (VAE).

Au final, une personne non imposable achetant un VAE de 1 000 € recevrait une subvention régionale de 400 €, à laquelle pourraient s’ajouter jusqu’à 400 € versés par l’employeur et 200 € de bonus Etat. Autre calcul : une personne non imposable achetant 300 € un vélo classique recevrait une aide régionale de 240 €, à laquelle pourrait s’ajouter le Forfait Mobilités Durables versé par l’employeur.

Ils sont passés à l’électrique

Emilie, Ariégeoise : « J’ai acheté mon VTT à assistance électrique pour me rendre chez les personnes âgées ou handicapées dont je m’occupe et qui habitent à 5 ou 6 km de chez moi, d’abord pour faire des économies de carburant, ensuite pour l’aspect environnemental. L’aide de la Région m’a permis de franchir le pas. »

Thomas, de Canet-en-Roussillon, a opté pour une voiture électrique d’occasion en 2019. « J’en suis vraiment content. Je fais environ 100 km par jour et je n’ai aucun problème pour trouver des bornes de recharge. L’aide de la Région - 2 000 sur 14 500 euros - m’a décidé à sauter le pas. »

En savoir plus

La Région : Une commission permanente riche en transition énergétique, formation et solidarité

Une nouvelle fois, la transition énergétique s’est invitée à la commission permanente de la Région de ce vendredi 26 juin, via le renforcement de l’éco-chèque mobilité. Parmi les autres actions lancées ou soutenues par la Région, zoom sur le fonds L’Occal, l’ouverture de nouveaux campus connectés à la rentrée et l’appel à la participation citoyenne dans la lutte contre le racisme. 

JPEG - 140.3 ko
Crédits : Droits réservés - Région Occitanie

Les élus de la Commission permanente ont adopté ce vendredi 26 juin plus de 180 dossiers issus des 20 commissions de la Région. Parmi eux, le modèle de convention des avances remboursables du fonds L’Occal, qui mettra près de 80 M€ pour soutenir le redémarrage du tourisme, du commerce de proximité et de l’artisanat (cf. encadré). D’autres mesures ont été prises pour améliorer le quotidien des habitants d’Occitanie avec des actions pour la transition énergétique et les déplacements doux avec l’élargissement de l’éco-chèque mobilité et la création du Bonus Forfait Mobilité Durable, et pour la formation des jeunes avec la programmation de nouveaux Campus connectésLa Région se mobilise aussi contre le racisme, en faisant appel à la participation citoyenne des jeunes et des habitants d’Occitanie.

SUCCÈS ET EXTENSION DE L’ÉCO-CHÈQUE MOBILITÉ

Cet été, devenons tous Occitariens !

Croquer l’Occitanie à pleines dents : c’est l’invitation de la Région via la nouvelle campagne estivale Sud de France. Elle incite à devenir « Occitarien » en savourant les produits des terroirs d’Occitanie. Être « Occitarien », c’est manger 100% local, 100% convivial, c’est marquer sa solidarité avec les producteurs régionaux.

PNG - 435.3 ko

« Cet été, soyons tous Occitariens ! » La nouvelle campagne de communication Sud de France lancée par la Région invite à faire le choix des bons produits d’Occitanie, en particulier de ceux labellisés Sud de France, tout en soutenant les producteurs régionaux. La campagne estivale a notamment pour visages Pierre, producteur de fromages à Valentine en Haute-Garonne, Fabien, maraîcher à Montans dans le Tarn, Fabrice, viticulteur héraultais et Emmeline, ostréicultrice du Bassin de Thau. Elle mobilise aussi Romain Ntamack : le talentueux rugbyman toulousain est l’ambassadeur de la marque régionale Sud de France.

Soyons fiers de notre région, soyons tous Occitariens ! Être Occitarien, c’est vivre en Occitanie et manger des produits locaux, sains et de qualité, c’est montrer sa solidarité avec les producteurs régionaux. Nos emplettes sont nos emplois, réaffirme Carole Delga.
 
 

Cette campagne « Tous Occitariens » prolonge la plateforme web « solidarité-occitanie-alimentation ». Créée par la Région durant le confinement, elle permet de se faire livrer à domicile les produits « d’ici ». Le nouveau site web « Tous Occitariens » intègre cette plateforme, prolonge la formidable solidarité alimentaire et consolide les liens directs entre producteurs et consommateurs. Mi-juin, la plateforme mobilise environ 4 300 producteurs, commerçants, restaurateurs et traiteurs d’Occitanie.
Pour rejoindre le mouvement « Tous Occitariens », rien de plus facile : il suffit de s’inscrire par mail. En échange, vous recevrez une proposition hebdomadaire de menu occitarien. De quoi découvrir une gastronomie, fleuron de l’art de vivre et de la convivialité propre à l’Occitanie, « l’Occitalité ». 

En savoir plus

Lycées : une reprise en toute sécurité

Pour limiter le décrochage scolaire et favoriser l’accueil en toute sécurité des lycéens et des personnels, la Région a su rapidement mobiliser les moyens sanitaires nécessaires à la reprise dans les lycées. Durant le confinement, la continuité pédagogique a été mise en oeuvre grâce aux nombreux moyens numériques proposés par la Région, comme loRdi. 

JPEG - 593.7 ko

La crise sanitaire du Covid-19 a mis un coup d’arrêt aux activités scolaires et travaux dans les lycées. Très tôt, la Région a préparé la reprise et mis en œuvre les mesures nécessaires pour la sécurité de tous.

Des mesures sanitaires anticipées dans les lycées

Nettoyage complet des locaux, distribution de gel hydro-alcoolique, masques lavables… Pour la reprise dans les lycées, la Région a décidé d’intervenir largement pour assurer la protection sanitaire des lycéens et des personnels. Ce redémarrage, rendu possible grâce à l’investissement des agents régionaux des lycées, est primordial pour rétablir le lien avec les enseignants et limiter le décrochage scolaire des élèves en difficulté.

« Cette crise sanitaire a creusé les inégalités entre les élèves, c’est pour cette raison que la Région a mis tous les moyens sanitaires en œuvre pour les accueillir le plus rapidement possible », a déclaré Carole Delga.

L’Occitanie en pointe sur la continuité pédagogique

Mobilisée depuis 2017 pour développer l’usage des pratiques pédagogiques numériques dans les lycées, la Région est aujourd’hui en pointe dans ce domaine. Plus de 150 000 lycéens et apprentis ont été équipés d’un ordinateur portable grâce à loRdi. Un ENT (Environnement numérique de travail) commun à tous les établissements publics des deux académies a été mis en place. Les manuels scolaires numériques et les usages pédagogiques numériques ont été développés massivement. Le très haut débit a été déployé dans les lycées publics de la région. Toutes ces solutions développées pour assurer la continuité pédagogique ont été primordiales pour les lycéens durant le confinement.

Des chantiers sous haute protection

Dans les lycées, plus de 40 chantiers d’importance ont redémarré depuis le 27 avril. Et de nombreuses interventions de maintenance sont en cours. La Région a tout mis en œuvre pour que l’activité reprenne dans les meilleures conditions : désinfection des espaces communs, ajout de points d’eau, port obligatoire du masque au-delà des préconisations de sécurité sanitaire, réorganisation des actions pour limiter la co-activité… Dans chaque lycée, ces opérations ont été rendues possibles grâce à un plan d’intervention élaboré par les équipes régionales de maintenance. Ces 150 agents sillonnent le territoire d’Occitanie afin d’assurer la maintenance des établissements.

Côté construction, les lycées Martin Malvy à Cazères (31) et Simone Veil à Gignac (34) ouvriront leurs portes comme prévu en septembre 2020. Pour pallier au retard pris avec le confinement et la reprise progressive, certains bâtiments seront finalisés quelques semaines plus tard. Jusqu’en janvier 2021, les repas seront livrés pour les demi-pensionnaires et l’internat fermé. 

Transports scolaires, c’est le moment de vous inscrire !

Du 15 juin au 17 juillet, les inscriptions au transport scolaire sont ouvertes. Cette année les frais d’inscription baissent encore ! Ils sont plafonnés à 45€ pour les ayants-droits et gratuits pour les internes. Afin de respecter les mesures sanitaires, l’inscription en ligne est fortement recommandée.

En savoir plus

Solidarité alimentaire : la Région se mobilise pour les familles

Pour aider les familles en difficulté, la Région lance l’opération de solidarité « Bien manger pour tous ». Elle met des produits frais et locaux à disposition des associations qui doivent faire face à une hausse des demandes. 

PNG - 3.8 Mo

Augmentation du budget d’alimentation, fermeture de la restauration collective, baisse des revenus due à une activité partielle… La crise du Covid-19 a fragilisé encore un peu plus les familles et les jeunes, les privant de l’accès une alimentation de qualité. Aux côtés des associations d’aide alimentaire [1]la Région se mobilise pour les plus démunis et lance l’opération « Bien manger pour tous ».

La Région Occitanie répond présente pour soutenir les plus fragiles en cette période difficile. Nous voulons permettre à chacun et chacune d’avoir accès à une alimentation saine, de qualité, et à nos producteurs de continuer à vivre de leur activité, déclare Carole Delga

Des produits frais d’Occitanie

Avec l’aide de la Chambre régionale d’agriculture, la Région met à disposition des associations des produits frais, achetés aux producteurs locaux, pour qu’elles les distribuent aux familles les plus démunies. Fruits, légumes, viande, fromages… Près de 30 000 familles pourront bénéficier de plusieurs distributions jusqu’à l’été.

Cette opération solidaire est destinée aux publics fragilisés accompagnés habituellement par les associations d’aide alimentaire, ainsi qu’aux familles de lycéens boursiers. Elle permettra aussi aux producteurs, pénalisés par la fermeture des restaurants, de vendre leurs productions.
 

Les associations d’aide alimentaire au cœur du dispositif

Les produits frais collectés seront distribués aux familles via les associations d’aide alimentaire avec l’appui des bénévoles. Les bénéficiaires pourront venir récupérer les dons dans plus de 500 points de distribution répartis sur les 13 départements de la Région. Les familles des lycéens boursiers seront informées du dispositif par leur établissement scolaire. La Région mobilise 1,2 M€ pour cette opération de solidarité alimentaire.

Parlement de la mer : "Faisons des MERveilles"

Cette instance a pour but de fédérer la communauté maritime, de la représenter, de permettre la concertation et le travail collaboratif entre les différents acteurs de la mer et du littoral et de faire émerger des projets innovants. 

JPEG - 77.9 koLa campagne « Faisons des MERveilles, pour une mer sans déchet » lancée depuis septembre 2019 a pour objectif de :

  • sensibiliser les citoyens aux enjeux de la préservation de la Méditerranée et de lutter contre les déchets abandonnés dans la nature,
  • proposer des alternatives de consommation pour réduire les plastiques au quotidien,
  • encourager les initiatives de ramassages de déchets sur les plages du territoire.

Elle vise à mettre en lumière des gestes simples et concrets pouvant être adoptés par chacun pour lutter contre la pollution de la Méditerranée.

La Maison Régionale de la Mer, siège du Parlement de la Mer
La Maison Régionale de la Mer, siège du Parlement de la Mer
Crédits : Laurent Boutonnet

Avec ses 215 kilomètres de côtes, 70 ports de plaisance dont la plus grande marina d’Europe à Port-Camargue et 20 stations balnéaires, la Mer est un atout économique de choix pour la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Le Parlement de la Mer se compose de trois entités interdépendantes les unes des autres :

La Région Occitanie propose des offres de transports en commun exceptionnelles cet été

Lors de la conférence de presse ce jeudi 4 juin, dédiée à l'un des volets de la relance de l'économie touristique régionale, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, accompagnée de Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des mobilités et des infrastructures de transports, et Vincent Garel, président du Comité régional du tourisme, ont présenté les offres de transports en commun à petits prix pour préserver le pouvoir d'achat des vacanciers et favoriser une nouvelle fois l'usage des transports en commun et des mobilités douces. Cette mesure vient renforcer le Fonds L'OCCAL annoncé la semaine dernière pour soutenir les professionnels du tourisme, du commerce de proximité et de l'artisanat.

rigoCapture

1 million de billets à 1 € et des offres EvasiO' renforcées : 

Quand au niveau national la SNCF propose 3 millions de billets à moins de 49 €, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée propose à elle seule 1 million de billets à 1 €, du 6 juin à la fin du mois de septembre. L'offre est la suivante :

-          1€ pour les moins de 26 ans, tous les jours en juillet et août, sur tous les trajets.

-          1€ tous les week-ends des mois de juin et septembre, pour tous les trajets et tous les voyageurs.

-          En juillet et en août, un quota de billet à 1 € sera proposé pour les premiers voyageurs qui réserveront, sur tous les trajets en semaine comme le week-end.

La Région Occitanie renforce également l'offre EvasiO', en déployant les EvasiO' Culture et en créant une nouvelle proposition, EvasiO' Plein Air, combinant les trains à 50 % avec les parcours de randonnées. 

La présidente réitère solennellement sa demande auprès d'Elisabeth Borne d'organiser une réunion avec les sociétés autoroutières

 Interrogée sur sa proposition faite à l'Etat et aux sociétés autoroutières de lever les barrières de péage pendant les vacances, Carole Delga a insisté une nouvelle fois sur la nécessité d'organiser un tour de table pour envisager sérieusement cette proposition.

Réagissant d'ailleurs aux propos du secrétaire d'Etat, Jean-Baptiste Djebbari sur France Info le matin même, qui indiquait que cette mesure ne pouvait être compensée que par l'impôt, déclarant « ça consiste tout simplement pour les Français à combler effectivement ce qui ne serait pas payé par les résidents d'Occitanie », Carole Delga a tenu a préciser que cette mesure doit évidemment être entendue pour tous les Français et non pas seulement pour les habitants de l'Occitanie. « Si la SNCF, qui subit pourtant de lourdes pertes financières, et la Région, déjà fortement impliquée dans les mesures de soutien économique avec un plan de plus de 370 millions d'euros, peuvent contribuer à l'effort de solidarité, pourquoi cela ne pourrait pas être le cas des sociétés d'autoroute dont la santé financière est plus que favorable ? » s'interroge notamment la présidente de Région. 

+ d'infos sur les billets à petits prix et offres EvasiO' : 

www.ter.sncf.com/occitanie - Dans les rubriques Tarifs & achats et Tarifs et abonnements / Je voyage occasionnellement

https://lio.laregion.fr/