L’Etat et la Région Occitanie renouvellent l’appel à projets « Tourisme, Mer et Littoral »

 

 

 Chateau, Port, Architecture, Moyen Âge

 

Lancé en 2021, l’appel à projets« Tourisme, Mer et Littoral » vise à développer l’attractivité touristique du littoral et à impulser un modèle plus respectueux de l’environnement. Lors de la première session, 20 projets lauréats se sont déployés sur le littoral d’Occitanie. Suite à ce succès, l’Etat et la Région Occitanie lancent aujourd’hui la deuxième édition de cet appel à projets.

 

Pour Étienne Guyot : « Pour sa deuxième édition, l’appel à projets Tourisme littoral doit permettre de soutenir la reprise de l’activité économique, affecté par la crise sanitaire. Au-delà de la relance, il s’agit aussi d’accompagner durablement la transformation du tourisme sur le littoral de l’Occitanie pour aller vers un modèle plus résilient au changement climatique et respectueux de l’environnement, qui valorise des équipements et services touristiques innovants, adaptés aux nouvelles attentes et usages de la clientèle et susceptibles de favoriser l’attractivité du territoire. »

 

Pour Carole Delga : « Le littoral d’Occitanie est un atout pour notre région que nous devons protéger et préserver. C’est le sens de cet appel à projets que l’Etat et la Région lancent à l’attention des collectivités. Je suis convaincue que c’est en rassemblant autour d’objectifs et de projets communs que nous réussirons ensemble à bâtir de nouveaux modèles touristique, portuaire et maritime plus respectueux de notre environnement et garantissant la poursuite des activités économiques indispensables à la population d’Occitanie. »

 

C’est avec l’ambition de valoriser les atouts du littoral, de travailler au développement d’un nouveau modèle économique touristique plus durable et résilient couvrant les 4 saisons,que l’Etat et la Région Occitanie lancent aujourd’hui la seconde édition de l’appel à projets « Tourisme, Mer et Littoral », en application directe du futur Contrat de destination « Littoral ».

 

Le tourisme est un secteur économique majeur en Occitanie, première région touristique de France pour la fréquentation (30 millions de touristes par an). Le littoral est un de ses atouts, avec des stations balnéaires et des ports de plaisance renommés tout le long de la côte méditerranéenne, 5 400 km² d’aires marines protégées, 40 000 hectares de lagunes et 220 km de côte.

 

Cet appel à projets s’appuie sur un engagement financier important de la part des deux signataires. Au total, 5 M€ sont mobilisés en 2021 et 2022 dans le cadre du Plan de relance et du Plan Littoral 21.Une enveloppe de 2,5 M€ est dédiée à cette 2nd édition.

 

Pour cette nouvelle édition, les collectivités locales, leurs groupements et les établissements publics locaux ont jusqu’au 10 mars 2022 inclus pour déposer leur candidature en ligne.

 

Les candidats devront soumettre des projets d’investissement qui intègrent au moins une des priorités suivantes :

 

  • Accélération de la transition écologique et énergétique des ports de plaisance et développement des services en réponse aux besoins des clientèles ;

 

  • Réalisation d’équipements touristiques valorisant les destinations du littoral d’Occitanie et qui visent à améliorer l’expérience de la clientèle touristique, tels que les boucles touristiques en lien avec les mobilités douces et la valorisation du patrimoine maritime, culturel et naturel ;

 

  • Lutte contre « le réchauffement climatique » en repensant l’aménagement des espaces publics via notamment la création d’îlots de fraicheur (exemple : végétalisation des stations littorales…) ;

 

  • Développement d’innovations en lien avec des aménagements touristiques littoraux résilients et durables.

 

 

 

La liste des lauréats de cette seconde édition sera rendue publique courant juin 2022.

 

La consultation du règlement de l’appel à projets et le dépôt des candidatures sont à effectuer exclusivement sur le site : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/appel-a-projets-tourisme-mer-littoral

Vœux 2022 de Carole Delga : « Note souveraineté se construit collectivement pour que chacun ait une place »

 

A l’occasion de la présentation de ses vœux à la presse, la présidente de Région, Carole Delga, a tenu à rappeler son engagement en faveur de la souveraineté, à la fois économique, sanitaire, environnementale ou démocratique.

 

« Aujourd'hui, pas un jour ne se passe sans que des signaux d'alarme ne soient tirés : ceux de la crise climatique, de la crise sanitaire, de la crise économique et bien sûr, plus criant que jamais cette année, de la crise démocratique.

 

Je n'apprécie pas les grands discours moralisateurs, qui n'ont d'autres objectifs que d'inquiéter et soumettre le peuple français. Moi, je suis une élue de la France du faire : je ne palabre pas, j'agis. Je ne critique pas, je propose. Je ne méprise pas, j'écoute puis je décide.https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Voeux2022-ArthurPerset.jpg

 

Et ce que j'entends, ici en Occitanie comme dans les autres territoires français, c'est cette envie de croire que tout est encore possible. Nos jeunes surtout, qui marchent pour le climat et s'engagent pour la démocratie, nous demandent - aux politiques, chefs d'entreprise, intellectuels ou journalistes - d'utiliser notre « pouvoir de faire » pour redresser le cap, en éveillant les consciences et en agissant concrètement, utilement et avec bon sens. Le pouvoir d'achat pour une vie digne des Français doit être notre priorité, par le travail justement rémunéré et la solidarité lorsqu'on rencontre une période difficile.

 

Sans naïveté, ni pêché d'optimisme, je veux croire que les crises auxquelles nous faisons face aujourd'hui sont une opportunité. L'opportunité de retrouver le chemin de notre souveraineté en choisissant de reprendre le contrôle de notre destin.

 

Nous retrouverons cette souveraineté par un volontarisme en acte. C'est le sens de la création du fonds souverain pour l'Occitanie et du nouveau label 'Fabriqué en Occitanie' que nous venons de lancer. Pour faire face à la crise climatique, nous développons massivement les énergies renouvelables. La France a tous les atouts à sa disposition pour devenir un leader en la matière. C'est la raison pour laquelle j'ai engagé l'Occitanie dans cette voie. De même que nous investissons pour garantir à nos agriculteurs des débouchés en circuits courts, tout en les accompagnant vers une agriculture durable, capable de leur garantir une vie décente. Toutes ces mesures, nous les portons avec les citoyens d'Occitanie, dans le cadre de notre Pacte vert. Mon cap est clair : je ne céderai rien à la fatalité, au contraire, je me battrai pour que mon pays et ma région sortent grandis de ces crises, plus solides et plus solidaires.

 

Retrouver notre souveraineté, c'est aussi permettre à la démocratie de retrouver un second souffle. C'est le sens de mon engagement en faveur de la démocratie citoyenne. Depuis 5 ans, la participation des Français aux élections n'a pas dépassé le seuil des 50%... alors même que toutes les enquêtes démontrent que les citoyens se sentent de plus en plus concernés par les enjeux sociétaux et sociaux. La confiance qui ne se donne plus dans les urnes, se doit d'être regagnée, mais pas avec des mots : avec des actes. Lors de la Convention citoyenne pour l'Occitanie, les habitants ont pu s'exprimer et porter des projets, des ambitions. Quand les premières actions se sont concrétisées, plusieurs participants ont fait part de leur satisfaction de voir que des choses étaient toujours possibles avec « les politiques ». Alors cette année encore, nous retournerons à la rencontre de tous les habitants d'Occitanie notamment des jeunes, pendant le Printemps citoyen, pour leur montrer que oui, tout est possible !»

 

Le dossier : DP-001-VOEUX2022-220111-BD.pdf

© Arthur Perset- Région Occitanie

Une enquête publique sur la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Béziers a été lancée

 

Une enquête publique sur la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Béziers a été lancée. Vous avez jusqu’au 27 janvier, 17h30 pour donner votre avis sur ce lien : https://www.registre-numerique.fr/lnmp-phase-1

Pour rappel, en 2019, la loi d’orientation des mobilités a défini ce projet de ligne ferroviaire comme prioritaire, et a demandé à la Région de poursuivre les études en vue de l’engagement des travaux de la section Montpellier-Béziers à l’horizon de 10 ans. Ce projet fait l’objet de fortes attentes, car il serait en capacité de répondre à une demande croissante sur cet axe, mais a aussi suscité beaucoup de débats en Occitanie.

Commission permanente du 10 décembre : un train de décisions pour faire avancer l’Occitanie

Aider les jeunes actifs et les étudiants, étoffer le maillage ferroviaire, mais aussi soutenir la création d’emplois et le mieux-vivre ensemble. Voilà autant de priorités que la Région a continué à soutenir lors de sa commission permanente du 10 décembre.
 

Soutenir la réussite des étudiants en Occitanie

 

L’apprentissage des technologies numériques est essentiel pour faciliter la réussite des étudiants




Afin de favoriser l’accès des jeunes à l’enseignement universitaire et réduire les inégalités entre territoires, la Région Occitanie a voté, lors de sa commission permanente du 10 décembre, l’ouverture de neuf nouvelles formations pour un montant total de 1 085 510 €. Pour exemple, le « Master 1 Théâtre appliqué » sera créé à Foix, il est le premier de ce type en France à pratiquer le théâtre avec une dimension sociale.

 
Homme, L'Écriture, Portable, Ordinateur

Pour renforcer l’insertion professionnelle des étudiants, la Région facilite le déploiement des technologies numériques au sein des IUT, désormais incontournables dans le monde du travail. Elle a acté son appui à onze projets, pour un montant total de 1 168 872 €, dont l’acquisition d’équipements à Perpignan afin de former les étudiants au domaine des objets connectés.

Enfin, l’accès au logement pour les jeunes actifs et les étudiants est une condition essentielle de leur réussite. La Région apporte son soutien à la création de deux foyers de jeunes travailleurs, l’un à Sète (22 logements), l’autre à Blagnac (60 logements).

Elle octroie également une aide à la création de 150 logements étudiants à la résidence universitaire Boutonnet et de 290 logements à la résidence universitaire La Domitienne, toutes deux à Montpellier.

Par ces actions, la Région offre ainsi aux étudiants l’opportunité de suivre une formation supérieure de qualité sur l’ensemble du territoire conformément à la feuille de route de son Pacte Vert.

 

COVID-19 : poursuite des aides aux entreprises avec le Prêt Relance Occitanie

La Région Occitanie poursuit sa mobilisation aux côtés des entreprises touchées par la crise sanitaire. Elle lance un dispositif de soutien à leur reprise d’activité, en relais du prêt Rebond Occitanie qui a remporté un franc succès (95% de l’enveloppe prévisionnelle consommée et 1 087 prêts accordés au 15 novembre). Le nouveau prêt, mis en place lui aussi avec Bpi France, vise à financer les investissements immatériels : formation et recrutements ainsi que les dépenses commerciales. Peuvent en bénéficier les TPE-PME d’Occitanie, de tous secteurs d’activité, âgées de plus de trois ans. La Région abonde ce dispositif à hauteur de 15M€. Plus de 500 TPE-PME devraient en bénéficier.

En complément, la Région prolonge jusqu’au 30 juin 2022, le Contrat Entreprises en crise de trésorerie COVID-19, qui a été mis en place en avril 2020. Cette aide régionale temporaire s’adresse aux entreprises en difficulté de plus de 10 salariés.

Depuis le début de la crise, près de 70 000 entreprises ont été soutenues par la Région.

Thérapies biologiques innovantes : la filière se structure

 

Le secteur de la bioproduction représente près de 10 000 emplois en Occitanie

Afin d’anticiper les besoins sanitaires de demain et de mieux soigner les habitants, la Région souhaite figurer parmi les régions leaders au niveau européen des biothérapies et de la bioproduction. Pour atteindre cet objectif, elle soutient la création de l’usine de production de biomédicaments du groupe allemand Evotec à Toulouse. Ce projet est créateur de 135 emplois et de 255 supplémentaires en 2024.
 

Projets de lignes à grande vitesse : la Région prend les devants

La Région confirme son soutien aux projets de lignes à grande vitesse en Occitanie

Les lignes nouvelles Montpellier Perpignan (LNMP) et Bordeaux-Toulouse (GPSO) sont des priorités pour la Région Occitanie. Concernant la LNMP, la Région Occitanie concrétise son total soutien en adoptant un avis favorable dans le cadre de l’enquête d’utilité publique lancée pour la première phase du projet (Montpellier-Béziers). Afin de sécuriser le calendrier prévisionnel, elle poursuit également les acquisitions foncières sur le périmètre de la LNMP pour un montant de 2,5 M€.

Concernant le GPSO, la création de la ligne étant une priorité pour la Région Occitanie, elle réaffirme son implication, avec la Région Nouvelle-Aquitaine, en validant la poursuite des études nécessaires à son financement.

Toujours engagée en faveur des petites lignes ferroviaires

Concernant la réouverture à la circulation de voyageurs de la ligne Montréjeau-Luchon, la Région Occitanie approuve le financement de démarches foncières et de travaux de renouvellement, pour un montant de 3 850 839 €. Sur la ligne des Cévennes qui sera régénérée, la Région Occitanie a décidé de financer près de 46% du montant des travaux à engager en 2023, soit 12 100 875 €, aux côtés de l’État (même montant) et de SNCF Réseau.

La relance du transport ferroviaire et des petites lignes fait partie des engagements pris dès 2016 suite aux Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité (EGRIM). Le Pacte Vert, voté en novembre 2020 renforce la mobilisation de la Région en faveur du train.

Un festival pour célébrer la citoyenneté

La Région Occitanie organisera, au printemps 2022, la première édition d’un festival dédié à la citoyenneté. Baptisé « Printemps citoyen en Occitanie », il se déroulera sur l’ensemble du territoire régional en associant les acteurs locaux. En cohérence avec notre Pacte Vert, il sensibilisera à l’engagement citoyen et au mieux-vivre ensemble, tout en renforçant le lien entre les habitants d’Occitanie, le tissu associatif et les élus.

POUR LA REGION OCCITANIE "LGV : le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest accélère"

 

LES ARGUMENTS DE LA REGION POUR FAIRE ACCELERER LE PROJET LGV

POUR LA REGION

"Le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest, ou « GPSO », va désenclaver l’Occitanie ainsi que le sud de la Nouvelle-Aquitaine et s’inscrit dans la décarbonation des mobilités. Après des années de travail, des accélérations décisives se produisent en 2021."

"327 km de lignes ferroviaires nouvelles à grande vitesse, pour décarboner les mobilités et doper l’attractivité de l’Occitanie. Voilà l’objectif du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). GPSO, c’est la création d’une ligne nouvelle à grande vitesse pour relier Toulouse à Bordeaux, d’une autre ligne entre Bordeaux et Dax, et la réalisation de voies supplémentaires sur la ligne existante, au nord de Toulouse et au sud de Bordeaux. Un projet ambitieux, chiffré à 14 milliards d’euros

 

À quoi servira le GPSO ? Il fera tout d’abord gagner 1h sur le trajet Toulouse-Paris. Ce dernier s’effectuera en 3h10, au lieu de 4h10 aujourd’hui. Le nombre d’allers-retours quotidiens passera de 7 à 16 ! Ce gain de temps sera un atout pour l’économie régionale, encourageant l’implantation de nouvelles entreprises et d’habitants nouveaux.

Mais ce n’est pas tout. Trait d’union entre Atlantique et Méditerranée, desservant 17 millions d’habitants et quelque 800 000 entreprises, le GPSO permettra plus globalement « d’insérer Toulouse et la Région Occitanie dans le réseau européen à grande vitesse », explique Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

À l’inverse, sans ce projet, « l’Occitanie serait exposée au risque de décrochage vis-à-vis d’autres métropoles du sud de la France », déjà connectées au réseau à grande vitesse. Le projet diffusera enfin l’effet grande vitesse sur tout le territoire régional, par une forte interconnexion entre les TGV et les trains régionaux (gare nouvelle Montauban/Bressols). La LGV nous concerne donc toutes et tous.

Un projet mature et financé

Où en est-on ? Le projet a été déclaré d’utilité publique (feu vert administratif pour le déclenchement du chantier) en 2016. Tout s’accélère en 2021. Le plan de financement du GPSO a été bouclé le 26 septembre. L’État participera à hauteur de 40 %, l’Union Européenne à hauteur de 20 % et les collectivités de 40 %. La Région Occitanie prendra à sa charge 41 % du montant dévolu aux collectivités, soit 1,2 milliard d’euros pour le GPSO et 401 millions d’euros pour la ligne Montpellier-Perpignan (lire encadré). Les premiers coups de pelle sont programmés en 2024, pour une première circulation à l’horizon 2030.

Une ligne à grande vitesse, c’est plus de trains régionaux

Certains s’opposent au projet, affirmant qu’il faudrait prioriser les trains régionaux et le fret ferroviaire. Un argument infondé : pour développer les trains régionaux et le fret, des « sillons » ferroviaires supplémentaires sont indispensables. Ce qui est impossible aujourd’hui, avec le seul et unique axe actuellement en service entre Bordeaux et Toulouse. La création d’une seconde ligne, dédiée à la grande vitesse, va, en revanche, libérer de la capacité sur les lignes existantes. L’argument est aussi valable pour la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP).
 

Après des années de combat, les LGV Toulouse-Bordeaux et Montpellier-Perpignan vont libérer les voies pour développer les trains du quotidien, notamment les "RER" toulousain et du littoral

Carole Delga

Bon à savoir

La Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole et Toulouse Métropole ont voté en faveur du financement du GPSO. Pour Bordeaux Métropole ce vote vient clore la polémique brièvement allumée par le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, qui jugeait le projet « insensé » et préconisait l’amélioration des lignes existantes.

LNMP : un premier tronçon Montpellier-Béziers prévu pour 2032

On appelle « chaînon manquant » le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan, dite LNMP (coût prévisionnel : 5,5 Md d’euros). La desserte à grande vitesse arrive en effet à Montpellier depuis Lyon, et à Perpignan depuis Barcelone. Entre Montpellier et Perpignan, seule la ligne ferroviaire historique existe. Les TGV peuvent bien sûr y circuler, mais pas à grande vitesse.
Comme pour le projet GPSO, il s’agit de doubler l’axe ferroviaire actuel par une nouvelle ligne dédiée à la grande vitesse. Le projet LNMP est moins avancé que GPSO. Alors que le GPSO est déclaré d’utilité publique, la LNMP va faire l’objet d’une enquête publique dans les prochaines semaines. Le début des travaux est prévu en 2029, pour un premier tronçon Montpellier-Béziers (coût prévisionnel : 2,04 Md d’euros), dont la mise en service est espérée à l’horizon 2032. C’est la partie du projet la plus avancée. La Région et l’ensemble des collectivités locales comptent sur la mise en œuvre du tronçon entre Béziers et Perpignan immédiatement après."

LA REGION

La Région Occitanie célèbre la présidence française de l’Union européenne

 

abcp491_cesregion.htmlcv2

A partir du 1er janvier 2022, pour la première fois depuis 14 ans, la France présidera le Conseil de l’Union européenne durant 6 mois. Pour célébrer cette présidence, du 1er au 7 janvier, la Région Occitanie éclairera ses deux Hôtels de Région, à Toulouse et Montpellier, aux couleurs de l’Europe.

« L’Union européenne est une chance et la France se doit de le réaffirmer à travers sa présidence. Aujourd’hui, 68% des Français se sentent européens. Le sentiment d’appartenance ne s’hérite pas mais se bâtit jour après jour. Pour que nos concitoyens se sentent concernés par les décisions prises à Bruxelles, ils doivent y être associés régulièrement.

La Région Occitanie, déjà chargée de gérer les fonds européens, veut aller plus loin dans sa coopération internationale. C’est pourquoi, le 17 décembre dernier, nous avons lancé une grande consultation qui s’échelonnera jusqu’en avril prochain, afin que tous ceux qui le souhaitent participent à la construction de notre nouvelle stratégie européenne et internationale.

Je suis pour une Europe forte et solidaire, capable de protéger ses citoyens. Une Europe qui investit pour l’avenir et répond concrètement à l’urgence climatique. Une Europe qui construit pour la paix et enraye la montée des nationalismes.La présidence française que nous célébrons aujourd’hui est celle de tous les Européens. » a déclaré Carole Delga en amont de la projection.

 

Une nouvelle stratégie européenne et internationale concertée

 

Le 17 décembre dernier, la Région Occitanie a lancé une concertation afin de construire, avec tous ceux qui le souhaitent, sa nouvelle stratégie européenne et internationale.

Elle se déroulera en deux étapes :

- une consultation en ligne du 3 janvier au 31mars 2022 

(+ d’infos :https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/consultation/concertation-europe-international-occitanie/presentation/presentation)  ;

-des ateliers territoriaux organisés dans chaque département jusqu’en avril 2022.

 

A l’issue de cette phase de consultation, la stratégie sera finalisée jusqu’en mai 2022 puis présentée en Assemblée plénière en juin prochain avant d’être dévoilée aux acteurs, partenaires et habitants à la rentrée 2022.

CES de Las Vegas 2022 : 23 entreprises d’Occitanie accompagnées par la Région et son agence Ad’Occ

 

abcp491_cesregion.htmlcv2

 

Du 5 au 8 janvier 2022, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et son agence Ad’Occaccompagnent23 entreprises régionales du numérique au CES(Consumer Electronics Show) de Las Vegas, le plus grand salon professionnel international dédié à l’innovation technologique.Jalil Benabdillah, vice-président régional en charge de l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation représentera la présidente de la Région Carole Delga à la tête de cette délégation.

Grâce au programme d’accompagnement de la Région, avec l’appui de son agence Ad’Occ et de la Maison de la Région de New York, les startups régionales bénéficient d’atouts indéniables pour convaincre et séduire les grands comptes, percer sur le marché français et international, et aborder efficacement cet évènement hors norme.

Avec déjà 7 participations à cet événement XXL, un réseau solide et une maîtrise reconnue dans l’accompagnement d’entreprises, l’agence Ad’Occ pour le compte de la Région met son expérience et ses outils au service de l’écosystème régional.Les startups de la délégation bénéficient d’un accompagnement complet : des journées de formation et du coaching de haut niveau en amont du salon, un soutien permanent et des points quotidiens pour une meilleure organisation durant l’évènement, et un vrai suivi post CES pour concrétiser les échanges et signer des contrats professionnels.

Objectif : permettre aux startups d’Occitanie de se démarquer parmi les 1 700 exposants venus du monde entier à cette grande messe annuelle de l'innovation technologique.

Parmi les 23 entreprises régionales présentes au CES 2022, 17 ont été retenues pour exposer sur l'Eureka Park du CES aux côtés des meilleures innovations mondiales.  

« L’écosystème particulièrement riche et innovant que nous avons en Occitanie nous permet d’être actif à l’international et reconnu au CES de Las Vegas, 23 entreprises régionales seront présentes cette année.C’est une formidable vitrine pour nos startups qui leur permet d’accélérer leur développement industriel et commercial. Après deux années de crise, la Région se mobilise plus que jamais pour aider les entreprises régionales à aller de l’avant et à renouer avec la très bonne dynamique d’avant 2020. » a déclaré la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga.

Découvrez les 23entreprises régionales participant au CES 2022 :

Eureka Park:

 

  • Drone GeofencingMobilité, Gard - Logiciel de gestion d'activités de drones professionnels et personnels.

 

  • Ellona– Environnement,Haute-Garonne -Surveillance des nuisances en atmosphère extérieure et intérieure.
     
  • FittingBoxCommerce, Haute-Garonne - Solutions d'essayage virtuel de lunettes pour sites web, magasins et marques.

 

  • KryptulipFintech, Haute-Garonne - Technologie NFT.
     
  • MyOwnVoice Santé, Haute-Garonne - Créez une copie digitale de votre voix avec 50 phrases.
     
  • NaioTechnologyAgritech, Haute-Garonne - Robots agricoles.Lauréat d’un CES Awards 2022.

 

  • Cryosocks IMT environnement Santé, Haute-Garonne - Concept « Click & Freeze»® pour favoriser une récupération musculaire rapide.

 

  • Sharvy - MycarspotMobilité, Hérault - Solution digitale d'espace partagé.
     
  • SpecialistWantedEntreprise, Hérault - Marketplace mettant en relations des entrepreneurs avec des consultants expérimentés.

 

  • VaonisSpatial, Hérault - Télescope connecté.
     
  • Wag DataCommerce, GardWag Data est un SAAS permettant auxprofessionnels du web de comprendre en temps réel l'intention d'achat d'un internaute.
     
  • ATRMobilité, Haute-Garonne Custumer Expérience Show ATR.
     
  • OdaptosCommerce, Hérault -Tests d’utilisabilité plus simples et moins chers.
     
  • 3D aerospaceSpatial, Haute-Garonne – Technologie de pointe de surveillance par satellite au service des industries.

 

  • Nimble One – Mobilité, Haute-Garonne - Présentation du robot ARU, capable de se déplacer et de réaliser des tâches dans un environnement complexe en touteautonomie ou téléopéré.

 

  • Bleujour – Informatique, Haute-Garonne – Kubb : l’ordinateur de demain en forme de cube.

 

Pavillon auto/mobilité:

  • Eye-LightMobilité, Haute-Garonne- Affichage tête haute pour moto et voiture.
     
  • Road-lightMobilité, Haute-Garonne - Dispositif de sécurité lumineux pour cycliste.

 

Visiteurs (inscriptions encore ouvertes):

  • Go2ScaleEntreprise, Hérault - Automatiser les tâches de développement pour simplifier la vie des développeurs.

 

  • Ziwit- Cybersécurité, Hérault – Cybersécurité.

 

  • Karine & Jeff – Agroalimentaire, Haute-Garonne et Etats-Unis – Cuisine nature

 

  • Liberty RiderMobilité, Haute-Garonne - Partage de trajet et détection d’accident pour rassurer ses proches lors d’une sortieà moto.

 

Suivez la délégation Occitanie au CES de Las Vegas 2022 :

A partir du jeudi 6 janvier, retrouvez les dernières informations de la délégation d’Occitanie au CES de Las Vegas sur les réseaux sociaux de la Région Occitanie et d’Ad’Occ :

Twitter : @Occitanie et @ADOCC_

Youtube : Région Occitanie et Agence AD'OCC

Un budget 2022 pour conforter le Pacte vert pour l’économie, l’emploi et la qualité de vie

 

La Région Occitanie adopte ce jeudi 16 décembre un budget de 3,75 milliards d’euros, axé sur la relance, l’emploi et la qualité de vie. Signes concrets d’un changement de modèle : la « santé du quart d’heure », la poursuite des grands travaux, la transition énergétique et écologique, les lycées, l’économie bleue et la politique sportive. Zoom sur ces mesures emblématiques.

 

Première Région de France à avoir adopté un budget vert, la Région Occitanie accélère dans son budget 2022. Les dépenses très favorables et favorables à l’environnement y représentent 29,1 %, contre 25,9% en 2021. Une démarche en accord avec le Pacte Vert. « Un an après son lancement, les résultats sont là avec 75 % des actions présentes dans le Pacte Vert déjà engagées », déclare Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 
Le budget 2022 s’élève à 3,75 milliards d’euros, dont 2,2 milliards s’inscrivent dans le Pacte vert. Après deux années consacrées à préparer l’avenir tout en faisant face aux crises sanitaire et économique, la Région poursuit son action pour la relance, l’emploi et la qualité de vie de ses six millions d’habitants. Les dépenses d’investissement [1], progressent de 1,8 %, passant à 1,3 Md€.

La gestion responsable de la Région a permis de maîtriser les dépenses de fonctionnement au-dessous du seuil de l’inflation, tout en maintenant ce haut niveau d’investissement. Le contexte n’est pourtant pas favorable, avec une baisse des dotations de l’État de près de 15 % en 2022, soit plus de 63 M€ !

Le cap est clair : je veux que la Région Occitanie apporte des solutions concrètes aux habitants et soit le moteur d’un avenir rassurant, plus juste, plus durable et plus innovant, affirme Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

La santé du quart d’heure : promesse tenue


Pour protéger les habitants d’Occitanie, la Région forme les professionnels de demain et continue sa lutte contre les déserts médicaux

Pour faciliter l’accès aux soins médicaux, où que l’on habite, la Région agit directement, en recrutant des médecins, infirmiers salariés et sages-femmes, dans les déserts médicaux. Des centres de santé permettant d’héberger le personnel médical et paramédical vont être créés. (l’un des premiers centres devrait ouvrir en juillet 2022 en Ariège). C’est ce qu’on appelle « la santé du quart d’heure ».

La Région s’implique aussi dans la protection de sa population, en permettant aux 230 000 bénéficiaires de la Carte Jeune Région de se former aux premiers secours. Autre action forte : la création, à la rentrée 2022, de plus de 1 600 places supplémentaires de formations paramédicales et sociales. Au total, la Région mobilisera plus de 116 M€ pour offrir les meilleures conditions d’études à près de 16 000 élèves et étudiants en formations sanitaires et sociales.

Des moyens supplémentaires pour la transition énergétique et écologique

En 2022, la Région Occitanie consacrera 95,5 M€ à l’urgence climatique. Deux grandes composantes de la politique Repos (région à énergie positive à horizon 2050) - sont concrétisées.


Grâce au projet européen Corridor H2, l’hydrogène sera utilisé pour le transport routier

Tout d’abord, le lancement des premières opérations du projet européen Corridor H2 [2], doté d’une enveloppe de près de 29 M€, pour faire de l’Occitanie un des leaders de la mobilité européenne décarbonée. Deuxième pilier, avec le service public intégré de rénovation énergétique Rénov’Occitanie. Après le déploiement de 31 guichets uniques en 2021, la Région y allouera l’an prochain 4,3 M€.

Autres rendez-vous importants, l’élaboration du Plan Habitat Durable, qui aura pour ambition d’entraîner une évolution de l’habitat sur le volet énergétique, à la fois au niveau des matériaux et des usages. À noter, en octobre, l’organisation des premières Assises régionales de la Biodiversité, en vue de la construction d’un plan nature pour l’Occitanie. Baptisée Plan Nature, la démarche vise « à impliquer le plus grand nombre dans la protection de la nature », souligne Carole Delga.

Cap sur les grands travaux : l’agenda 2022

Le ferroviaire, axe central de la stratégie de mobilité régionale

Les deux grands projets de lignes ferroviaires à grande vitesse, GPSO (Toulouse-Bordeaux, coût estimatif : 14 Md€) et premier tronçon de LNMP (Montpellier-Béziers, environ 2 Md€), avancent : bouclage du financement pour le premier, enquête publique en cours pour le second. 2022 va voir la création par la Région Occitanie des établissements publics locaux qui porteront ces projets [3].


Les travaux sur la ligne Montréjeau-Luchon vont démarrer en 2022, pour une réouverture prévue à l’été 2023

Autre actualité ferroviaire, la sauvegarde et la pérennisation des lignes du quotidien, priorité du Plan Rail, mobilisant 800 M€ entre 2020 et 2030. Fermée depuis 2014, la ligne Montréjeau-Luchon, va entrer en phase de travaux pour rouvrir à l’été 2023. La Région mobilisera au total pour sa réhabilitation 63,5 M€. Cette ligne sera la première à tester l’hydrogène. La rénovation de la ligne Alès-Bessèges, dans le Gard, va aussi entrer dans sa phase opérationnelle. 66 M€ seront mobilisés pour un démarrage des travaux en 2024. Par ailleurs, plusieurs lignes de desserte fine du territoire feront l’objet de nouvelles conventions de financement en 2022 : Carcassonne-Limoux, Foix-Latour-de-Carol, Béziers-Saint-Chély-d’Apcher…

Un effort sur les lignes ferroviaires donc, mais aussi dans le matériel roulant, pour le confort de ses usagers. La Région investit aussi sur la modernisation des 83 rames de série AGC pour augmenter leur capacité. Cet effort se poursuivra jusqu’en 2030, pour un investissement total de 300 M€.

Lycées : depuis 2016, 200 M€ investis chaque année


La forte pression démographique qui s’exerce dans certains territoires d’Occitanie nécessite la construction de nouveaux établissements pour accueillir les élèves. Le nouveau lycée de Gragnague (31) ouvrira en septembre prochain. La Région prévoit également la construction, sur les 6 prochaines années, de cinq autres lycées : Auterive (31), Cournonterral (34), 2 lycées supplémentaires sur l’aire toulousaine et un à l’Est de Montpellier. Par ailleurs, Une cinquantaine de chantiers de rénovation seront poursuivis et lancés en 2022 : travaux d’économie d’énergie, modernisation et agrandissement des internats et services de restauration…

Économie bleue : les ports régionaux renforcent leur attractivité


129 M€ d’investissements seront réalisés par la Région en 2022 pour moderniser ses ports régionaux. Sur le port de Sète-Frontignan (34), des études seront notamment conduites pour la construction du quai 1 I, l’aménagement du quai Richelieu et la réparation de la digue Zyfmar. À Port-la-Nouvelle (11), 2022 sera marquée par la poursuite de la construction, par la Région, des digues qui délimiteront le nouveau bassin portuaire, pour une livraison en 2023. Au Grau-du-Roi (30), trois pontons seront rénovés. Enfin, la Région poursuit ses travaux pour développer le fret ferroviaire sur les ports de Port-la-Nouvelle et Sète-Frontignan.

 

Politique sportive : accompagner le sport pour tous

Le sport pour tous et l’accompagnement des sportifs comme boussole pour 2022. La Région va injecter 10,35 M€ pour poursuivre ses investissements dans les CREPS de Toulouse et Monpellier-Font-Romeu. Elle soutiendra également en 2022 la construction du Centre de Préparation à la Haute Performance (9 200 m²), à Font-Romeu. Avec le programme « Occitanie Ambition 2024 », la Région veut en effet fédérer et accompagner le mouvement sportif en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Emploi et formation : un premier semestre d’actions


Au premier trimestre 2022, la Région lancera avec ses partenaires [4] un « Pacte pour l’embauche », pour que la reprise économique profite à toutes et à tous. Ce dispositif s’appuiera notamment sur une offre de formations orientée vers les métiers verts, et s’adressera aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Des aides individuelles seront mises en place pour lever les freins à l’embauche.
Adopté par les élus en octobre dernier, le Revenu écologique jeunes sera déployé en 2022. Un coup de pouce financier pour inciter les moins de 25 ans à s’orienter vers les emplois de la transition écologique.
Au printemps, la Région proposera une nouvelle solution pour ouvrir les portes des entreprises à tous les jeunes en recherche de stages, comme elle le fait pour les élèves de 3e.
En juin, sera adoptée une nouvelle Stratégie régionale pour l’Emploi et la Croissance pour 2022-2028. Ce document permettra d’adapter les politiques publiques, tout en répondant aux priorités du Pacte Vert.

Par ailleurs, pour faire rayonner les savoir-faire et soutenir l’emploi local, la Région a lancé le 6 décembre la signature « Fabriqué en Occitanie », complémentaire de Sud de France, avec la campagne de promotion « Prenez le Parti des Produits d’Occitanie/ #JeVotePPO ». Une façon de rappeler, avant les fêtes de fin d’année, l’importance pour les consommateurs de privilégier les produits et l’artisanat d’Occitanie dans leurs achats.

Face à l’urgence climatique, les dépenses vertes augmentent

Comment évaluer, concrètement, le caractère environnemental d’un investissement ? Pionnière en la matière, la Région Occitanie a mené un travail, avec l’Institute for Climate Economics, la Banque des Territoires, et l’AFD (Agence Française de Développement), pour classer l’ensemble de ses dépenses en quatre catégories : très favorables à l’environnement (18,6 % du budget 2022) , favorables (10,5 %), défavorables (5,2 %) et neutres (58,7 %). Les dépenses très favorables sont celles qui réduisent directement la consommation d’énergies fossiles et de gaz à effet de serre. Par exemple, la rénovation énergétique des bâtiments, et le développement des modes de transport décarbonés, où la Région est en pointe.

[1hors fonds européens (Feader)

[2Hydrogène

[3La Région mobilisera 41 % de la part revenant aux collectivités locales, soit 1,3 Md€ pour le projet de ligne à grande vitesse GPSO et 401 M€ pour Montpellier-Béziers.

[4Aux côtés de ses partenaires (collectivités, chambres consulaires et acteurs économiques), la Région lancera dès le premier trimestre 2022 un Pacte pour l’embauche afin de développer l’emploi et de mieux répondre aux besoins en compétences de l’économie régionale

L'agenda des Fêtes traditionnelles en Ocitanie

Immergez-vous dans la vie du pays ! Au bord de la mer ou dans les montagnes d’Occitanie, dans les cités médiévales et les villages, consultez notre calendrier des fêtes traditionnelles et de terroir. Elles conjuguent avec authenticité coutumes et ambiances typiques. Et cela, tout au long de l’année.
En raison de la crise sanitaire, nous vous invitons à vérifier auprès des organisateurs le maintien ou le report des événements.

Église, Décoration, Noël, Lumières

Aller sur : https://www.tourisme-occitanie.com/agenda/par-theme/fetes-traditionnelles/?fbclid