Contre le harcèlement scolaire et les violences faites aux femmes

La Région lance une campagne de sensibilisation destinée aux jeunes 

Ce vendredi 22 novembre, Marie Meunier, conseillère régionale représentant la présidente de Région Carole Delga, participait avec les élèves de l'EREA Jean-Jacques Rousseau de Montpellier à une session de sensibilisation au harcèlement scolaire et aux violences faites aux femmes, dans le cadre du dispositif Génération Egalité porté en partenariat avec le rectorat, l'ARS, et la DRAAF.  L'occasion de revenir sur la nouvelle campagne de sensibilisation lancée par la Région Occitanie.
 
Grâce à son dispositif « Génération Egalité » lancé en 2017, la Région Occitanie a déjà sensibilisé 75 000 jeunes à travers plus de 3700 séances réalisées directement dans les lycées, CFA et ER2C. L'organisation de ces séances a vocation à sortir des stéréotypes de genre, en finir avec les violences sexuelles et sexistes, et sensibiliser à une sexualité égalitaire et à une responsabilité contraceptive partagée.
 
Afin de toucher encore plus de jeunes, la Région Occitanie lance une campagne de communication pour prévenir le harcèlement et les violences au sein du couple.

Cette campagne sera déclinée à travers deux spots vidéo, disponibles sur Youtube et diffusées sur les réseaux sociaux (Snapchat & Instagram) ainsi que dans 300 cinémas de la région du 18 au 24 décembre prochain. Cette campagne est par ailleurs diffusée dans l'ensemble des cars du réseau liO du Tarn, département pilote pour le déploiement d'écrans dans l'ensemble des cars scolaires gérés par la Région. 
 
A quelques jours de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la Région souhaite réaffirmer son engagement et l'urgence d'agir. 

C'est dans cet esprit que, dans le cadre de son appel à projets pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, la Région Occitanie a soutenu en 2019 36 projets afin  de prévenir par exemple le cyber-harcèlement, former à l'autodéfense (verbale, psychologique et physique) ou sensibiliser les jeunes et le grand public, notamment habitant.e.s en zones rurales et/ou isolées, aux différentes formes et manifestations des violences sexistes et sexuelles à travers des actions sportives, culturelles, musicales. 

La Région a parallèlement élaboré en partenariat avec la SNCF une Charte des bons comportements pour une prévention du sexisme dans les transports ferrés destinée à faire sortir de la banalisation les actes sexistes et à donner des clés aux témoins pour réagir. Elle suit ainsi les recommandations préconisées par le Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes.

REGAL Sud de France ? C'est bientôt

Pendant 4 jours, du 12 au 15 décembre, la Région Occitanie organise en un lieu unique le meilleur du « Produit en Occitanie ».

En déambulant à travers les 3 grands espaces du salon - « Les Marchés », « Les Animations » ( culinaires , gastronomiques et sensorielles) et « La Ferme » - les visiteurs peuvent découvrir la richesse et la diversité de l’agriculture régionale et échanger en direct avec ceux qui la font vivre, des jeunes en formation aux agriculteurs et producteurs, en passant par les chefs cuisiniers, professionnels des métiers de bouche… RÉGAL c’est aussi l’occasion avant les fêtes, de trouver des cadeaux gourmands, originaux et locaux !

REGAL se déroulera du 12 au 15 décembre de 10h à 19h et en nocturne le vendredi jusqu’ à minuit. Le Salon sera accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Parc des expositions de Toulouse :
Rond-point Michel Benech
BP 44128-31030 Toulouse cedex 4
Tél : +33 (0)5 62 25 45 45
Fax : +33 (0)5 62 25 45 00

CES Las Vegas : 16 startups de la Région Occitanie sélectionnées sur l'espace régional de l'Eureka Park

Du 7 au 10 janvier 2020, AD'OCC, l'agence de développement économique de la Région Occitanie rassemble 16 entreprises sur l'espace Eureka Park du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le plus grand salon consacré à l'innovation technologique et électronique grand public.
 
La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée rassemble, du 7 au 10 janvier 2020, pour la 6e année consécutive, 16 entreprises régionales au plus grand salon professionnel international dédié à l'innovation technologique : le CES de Las Vegas ! Sur les 5 dernières années, plus de 150 entreprises ont bénéficié de l'action de la Région via son agence AD'OCC enregistrant par la suite de belles réussites.
 
Grâce au programme d'accompagnement de l'agence AD'OCC, et l'appui de la Maison de la Région de New York, les startups régionales bénéficient d'atouts indéniables pour convaincre et séduire les grands comptes, percer sur le marché français et international, et aborder efficacement cet évènement hors norme : 20 000 innovations, près de 200 000 visiteurs professionnels chaque année, environ 4 400 exposants et 400 médias.
 
Les startups d'Occitanie décrochent deux Awards
 
Les jeunes pousses de la « tech » régionale se préparent activement à l'approche du Consumer Electronic Show. Avec déjà 5 participations à cet événement XXL, un réseau solide et une maîtrise reconnue dans l'accompagnement d'entreprises, l'agence AD'OCC met son expérience et ses outils au service des partenaires régionaux. Objectif : permettre aux startups régionales de se démarquer parmi les 4 400 exposants venus du monde entier à cette grand-messe annuelle de l'innovation technologique.
 
AD'OCC pour le compte de la Région Occitanie assure aussi la promotion de l'ensemble du territoire régional et des communautés French Tech, illustré par la présence du pavillon Occitanie sous bannière French Tech. L'agence travaille de concert avec les autres membres de la Team France Export Occitanie dont elle est membre et avec Perpignan Méditerranée Invest.
 
ADOCC reconduit son accompagnement auprès des entreprises d'Occitanie qui se déplacent en tant que « visiteur » - hors Pavillon Occitanie Eureka Park - pour optimiser leur participation, réaliser une veille qualifiée sur le CES, et leur permettre une première approche constructive de cet événement. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 10 décembre 2019.
 
Deux entreprises d'Occitanie ont obtenu les Awards CES 2020 : l'Héraultaise Caremitou et la Catalane Bass Me. Avant elles, d'autres startups de la Région avaient enregistré de beaux succès à la suite du CES Las Vegas : Vaonis (Hérault), Bimp'air (Hérault), Flipr (Haute-Garonne et Pyrénées-Orientales), Matooma (Hérault), Plussh (Hérault), Kyomed (Hérault), Voxtok (Hérault), Yuzz-it (Haute-Garonne), ...
  
La Région Occitanie propose aux startups un accompagnement complet

Carole Delga à Paris pour défendre les projets ferroviaires de l'Occitanie

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, rencontrera le secrétaire d'Etat en charge des transports, Jean-Baptiste Djebbari,  mercredi 4 décembre à Paris. Particulièrement mobilisée face à l'urgence ferroviaire en Occitanie, Carole Delga sera la première présidente de Région reçue par le secrétaire d'Etat depuis sa prise de fonction.
 
Seront notamment évoqués lors de cet entretien : la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM) qui devrait être adoptée aujourd'hui et qui actera les grands projets ferroviaires régionaux tels que les LGV LNMP et Bordeaux-Toulouse, ainsi que leurs conditions de financement et de réalisation ; les lignes ferroviaires de desserte fine du territoire ; le fret ferroviaire avec les lignes Perpignan-Rungis et Auch-Agen ; les lignes prioritaires telles que Montréjeau-Luchon et Alès-Bessèges...
 
La présidente de Région interrogera également Jean-Baptiste Djebbari sur le niveau d'implication de l'Etat dans les dossiers innovants relatifs au verdissement de la flotte de matériels roulants TER, hybrides et hydrogènes notamment, et sur lesquels la Région Occitanie s'est d'ores et déjà engagée à devenir un territoire pilote et exemplaire.
 
« Depuis bientôt 4 ans, j'alerte le Gouvernement sur la nécessité de ne plus opposer grands projets ferroviaires et trains du quotidien. La grande vitesse et les TER sont complémentaires, c'est d'ailleurs l'une des principales conclusions des Etats Généraux du Rail et de l'Intermodalité menés en 2016.

Ici en Occitanie, nous avons fait le choix d'investir massivement, dans tous les territoires, et souvent au-delà de nos compétences, pour faciliter les déplacements de nos concitoyens et sauvegarder le réseau ferroviaire. Nous venons d'ailleurs de débloquer près de 70 M€ dans le cadre d'un plan d'urgence pour sauver les petites lignes en Occitanie.

Qu'il s'agisse de grande vitesse, de préservation du réseau ou encore de fret ferroviaire, l'Etat doit répondre présent, aux côtés des collectivités locales, face à l'urgence ferroviaire en Occitanie » a notamment déclaré Carole Delga.

Mobilisation commune en faveur des commerçants des centres-villes

La Région Occitanie, le Département de l'Hérault et la CCI Hérault poursuivent leur mobilisation commune en faveur des commerçants des centres-villes.

Vendredi 22 novembre à 9h30, Montpellier (Hôtel St Côme)
 
Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée,
Kleber Mesquida, Président du Département de l'Hérault,
André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie
 
présenteront conjointement un dispositif d'animations inédit sur Montpellier, Béziers et le bassin de Thau. 

Durant un mois, cette opération « 100% pouvoir d'achat » permettra de lancer les fêtes de fin d'année, période cruciale pour les commerçants (en moyenne plus d'1/4 du chiffre d'affaires annuel).

 Depuis maintenant près d'un an, Région, Département et CCI se mobilisent au travers de différents dispositifs d'aides aux commerçants du territoire.

 Après des aides directes et des prêts exceptionnels, la Région, le Département et la CCI poursuivent leur action avec une opération commerciale d'envergure de redémarrage de l'activité.

 Le commerce de proximité signe l'identité de ville. Cette mobilisation exceptionnelle et collective en faveur des commerçants des centres-villes est plus que jamais nécessaire.

Assemblée plénière de la Région Occitanie

Les 158 conseillers régionaux de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée se réunissent aujourd'hui en assemblée plénière au Parc des expositions de Montpellier, à Pérols.

galdeCapture

En ouverture de cette assemblée plénière, la présidente de Région Carole Delga a rappelé les ambitions qui guident des orientations budgétaires 2020 proposées ce jour au vote des élus régionaux :

« Pour agir juste et durable, nous devons investir. Investir pour la formation et l'emploi, notre premier combat, mais aussi pour relier les territoires et les citoyens entre eux. Investir pour accélérer encore dans la transition écologique et énergétique, avec le développement de la filière hydrogène et de l'éolien flottant. Agir juste, c'est enfin et avant tout investir pour lutter contre les inégalités, contre toutes les formes de discriminations, et notamment les violences faites aux femmes. Ces orientations budgétaires 2020 sont une fois de plus au service des femmes et des hommes d'Occitanie, de ses territoires, avec des investissements maîtrisés. »

Lors de l'Assemblée plénière du 14 novembre 2019, les élus régionaux ont débattu des orientations budgétaires présentées par la présidente de Région, Carole Delga, et la présidente de la commission finances, Claire Fita. 

« Nous avons récemment exposé la bonne santé financière de la Région, preuve de notre gestion responsable de l'action régionale. Première Région pour ses investissements par habitant, nous sommes la 5ème Région la plus économe pour les dépenses de fonctionnement et la 6ème Région la moins endettée de France. Cette bonne gestion nous donne les moyens de poursuivre notre effort pour soutenir le pouvoir d'achat des familles, renforcer notre action en faveur de la formation des demandeurs d'emploi, accompagner les entrepreneurs et agriculteurs dans leur développement, ou encore investir plus fortement dans la transition écologique, les mobilités. Je veux que notre action soit concrète, utile et exercée en toute transparence pour nos concitoyens. », a déclaré Carole Delga en ouverture du débat sur les orientations budgétaires.

 La préparation du budget 2020 se décline autour de trois axes 

-          Une Région au service des femmes et des hommes d'Occitanie 

Première priorité régionale, l'emploi et la formation sont au centre du débat d'orientation budgétaire, avec la mise en œuvre complète de la loi Avenir professionnel (5 sept. 2018) qui modifie profondément le rôle des Régions dans les domaines de l'apprentissage et de la formation professionnelle. Alors même que le bilan de la Région est excellent sur l'apprentissage, avec une augmentation de 16% depuis 2016 des jeunes apprentis formés en Région et le seuil des 40 000 atteint au 1er janvier 2020, la loi réduit le champ de compétence régional en matière d'apprentissage. Par contre, elle transfère aux Régions les missions d'information sur les métiers auprès des scolaires (collégiens, lycéens, étudiants) et de leurs familles. Ces missions viendront compléter l'action du service public régional de l'orientation mis en œuvre telles que meformerenregion.fr, les Maisons de l'Orientation avec deux ouvertures prochaines à Toulouse et Montpellier, les équipes formation des Maisons de la Région, et le numéro d'information gratuit 0800 00 70 70.

S'agissant de la formation des demandeurs d'emploi, la Région Occitanie est la 1ère Région de France en termes de places de formation offertes, avec plus de 80 000 places de formations par an réparties sur tout le territoire, pour une enveloppe moyenne de 6 500 € par stagiaire.

La Région déploie aussi toute son énergie pour mettre en relation les demandeurs d'emplois avec les employeurs par l'organisation des salons TAF dans tous les départements, son soutien à la RH des entreprises, l'application numérique de mise en relation des apprentis et des entreprises.

 La construction et la rénovation des lycées se poursuivront en 2020, avec 5 nouveaux lycées en construction, dont deux ouvriront à la rentrée 2020 à Cazères et Gignac, et l'importante restructuration de 5 lycées à Limoux, Font Romeu, Figeac, Bagnères de Bigorre et Toulouse. Mais l'action régionale en faveur des lycéens c'est également leur équipement informatique, avec la poursuite de la labellisation numérique des établissements, l'amplification du dispositif l'Occitanie dans mon assiette, gage de qualité alimentaire, et l'implication des lycéens dans les démarches et actions de citoyenneté active, grâce au Conseil régional des Jeunes.

Plus d’investissements durables pour les habitants et les territoires

Ce jeudi 14 novembre, l’Assemblée plénière de la Région a débattu des orientations budgétaires 2020, qui affirment le maintien d’un haut niveau d’investissements, utiles aux habitants et aux territoires. Ont aussi été votés la création du Service public intégré de rénovation énergétique, le Plan d’actions pour l’économie circulaire, le Schéma régional biomasse et le dispositif « Innov’emploi modernisation ».

JPEG - 1.7 Mo

« C’est une étape primordiale, qui réaffirme nos priorités pour l’année à venir », souligne Carole Delga à propos du débat d’orientations budgétaires tenu par l’assemblée plénière de la Région ce jeudi 14 novembre au Parc des Expositions de Montpellier. « Notre premier combat, c’est l’emploi. Nos priorités vont au pouvoir d’achat des familles, à l’éducation et la formation, à l’économie, à des transports collectifs plus nombreux et moins chers. Nous voulons être toujours plus utile et proche des habitants d’Occitanie. Nous préparons l’avenir, avec la transition écologique et l’aménagement harmonieux du territoire.  »

Toujours un haut niveau d’investissement

« Nous maintiendrons un haut niveau d’investissement, le plus important de France par habitant  », affirme Carole Delga. L’évolution des dépenses de fonctionnement, maîtrisée, a été saluée par le préfet de région. Le recours à l’emprunt est raisonné et la capacité de désendettement de 4 ans est en-dessous de la moyenne des Régions.

« Le budget primitif 2020, dont le vote est prévu le 19 décembre, devrait tourner autour de 3,5 milliards d’euros. Il faut donner du sens à chacune de nos dépenses, pour le bien-vivre des habitants, martèle Carole Delga. Chaque euro dépensé est un euro utile. » Les investissements, autour de 1,2 milliard, traduisent les priorités régionales : ils vont profiter à la construction et la rénovation des lycées, à l’amélioration de l’offre ferroviaire avec 72 trains régionaux supplémentaires, aux infrastructures portuaires, à la transition énergétique, au soutien aux entreprises, à la formation… La Région Occitanie est la première de France avec 80 000 places de formation offertes aux demandeurs d’emploi. Le nombre d’apprentis, qui a gagné 16% depuis 2016, dépassera 40 000 au 1er janvier 2020.

Améliorer la qualité des formations

Engagée dans le Plan d’Investissement dans les Compétences, la Région veut faire faire un saut qualitatif aux formations. C’est pourquoi les élus régionaux ont adopté le dispositif « Innov’emploi modernisation » pour accompagner à partir de 2020 les organismes de formation et les centres de formation d’apprentis, en particulier dans la digitalisation. Ils seront conseillés par des prestataires référencés par la Région.

En savoir plus
Les autres volets du dispositif INNOV’EMPLOI : Volet expérimentation et Volet recrutement.

Avancer dans l’économie circulaire

Après une intense concertation, la Région adopte son Plan régional de prévention et de gestion des déchets, planifié sur 12 ans. A l’intérieur : le Plan régional d’actions pour l’économie circulaire, dans lequel la Région a une forte ambition. En 6 thématiques et 16 actions, il favorise l’éco-conception des biens et services, incite à l’utilisation de matières recyclées, à l’étude de nouveaux modèles économiques, notamment dans les univers du BTP et de l’alimentaire, soutient la recherche et les initiatives des territoires. La Région a déjà versé plus de 5 M€ d’aides à des projets d’économie circulaire.

SPIRE, pour accélérer la rénovation énergétique

Le futur MEETT de Toulouse, fleuron du développement durable

Le futur Parc des Expositions de Toulouse accueillera plus la grande zone d'ombrières photovoltaïques de la métropole toulousaine
 
Le futur Parc des Expositions de Toulouse accueillera plus la grande zone d’ombrières photovoltaïques de la métropole toulousaine - Crédits : Lydie Lecarpentier

Depuis cet été, 10 700 panneaux photovoltaïques font de l’ombre sur le parking extérieur du futur Parc des Expositions et Centre de Conventions et Congrès de Toulouse. Il permettra de recevoir, dans 70 000 m2 couverts, de très grands salons, compétitions sportives et concerts à partir de juin 2020. Porté par Engie Green, le parc solaire inauguré ce vendredi 8 novembre est la plus grande zone d’ombrières photovoltaïques de la métropole toulousaine. Il produit 6 500 MWh, l’équivalent de la consommation en électricité de 3 600 foyers, soit la taille d’une petite ville. La Région participe via l’Agence régionale de l’énergie et du climat et sa filiale MPEI à cet investissement de 6 M€ HT, qui illustre l’ambition de développement durable du MEETT - l’enseigne du parc des expositions dévoilée vendredi.

Ces ombrières photovoltaïques et ses performances environnementales font du futur parc des expositions l’un des plus grands chantiers de France aujourd’hui. Un fleuron du développement durable, qui s’inscrit pleinement dans notre trajectoire de première région à énergie positive d’Europe à l’horizon 2050 , affirme Carole Delga.

Opération de 311 M€ HT à laquelle la Région apporte 45 M€ HT, le MEETT se déploie de manière compacte sur 25 hectares. Raccordé au réseau de chaleur de la ZAC Aéroconstellation, il est doté d’une centrale de géothermie. Sa réalisation va de pair avec 170 hectares de compensation environnementale. Cet hiver, 766 arbres et près de 20 500 plantes et arbustes seront aussi plantés sur 10 hectares, l’équivalent de 20 terrains de foot. Livré en avril 2020, le bâtiment sera certifié Haute Qualité Environnementale (HQE) et sera le premier équipement public de France labellisé Leadership in Energy and Environnemental Design (LEED-NC). Dès son ouverture le 16 juin, les visiteurs pourront le rejoindre par la ligne 1 de tramway, en cours de prolongement, et à partir de 2025 grâce à la troisième ligne de métro.

En savoir plus

Mobilisation pour le canal du Midi et la valorisation de ses territoires

Le 8 novembre 2019, les représentants de l'Entente pour le canal du Midi - Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, Dominique Salomon, vice-présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée représentant la présidente Carole Delga, Thierry Guimbaud, directeur général de Voies Navigables de France et les représentants des présidents des départements de l'Aude, de la Haute-Garonne, de l'Hérault et du Tarn, ont signé un contrat-cadre pour la préservation et le développement du canal du Midi et la valorisation de ses territoires pour la période 2019-2021.

Ce contrat-cadre organise notamment le soutien financier des projets qui visent à préserver et valoriser le canal du Midi. Il rappelle les priorités d'actions, autour de 6 axes :

  • Préserver le patrimoine constitutif du bien « Canal du Midi » ;
  • Promouvoir, faire vivre et transmettre la Valeur Universelle Exceptionnelle du canal du Midi ;
  • Développer le potentiel touristique du canal du Midi et de ses territoires en valorisant ses attributs culturels et patrimoniaux ;
  • Faire du canal du Midi un levier du développement économique des territoires ;
  • Agir pour l'attractivité et la vitalité des « territoires du canal » ;
  • Faire du canal du Midi, un laboratoire d'innovation.

 

Par ailleurs, lors d'un comité stratégique qui s'est tenu le même jour : les orientations stratégiques du futur plan de gestion du Bien « canal du Midi » (UNESCO) ont été validées par les membres de l'Entente pour le canal du Midi, ainsi que par les représentants des 16 intercommunalités concernées. Elles visent à préserver l'ouvrage proprement-dit, et, conséquence de son inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO, à organiser le développement cohérent, équilibré et soutenable des territoires par les retombées économiques qu'il engendre, à consolider sa gouvernance et à assurer la promotion et la transmission de la valeur universelle exceptionnelle portée par le canal du Midi.

 De plus, les partenaires ont fait un point de situation sur des actions structurantes à venir :

  • La réalisation d'un prochain tronçon de la véloroute le long du canal dans l'Aude, entre Argeliers et Argens-Minervois, dont les travaux vont débuter en 2020.
  • Le lancement d'une stratégie de définition et de valorisation de l'identité du canal du Midi. L'objectif est de définir une stratégie commune (au niveau de l'Entente pour le canal du Midi), pour prévoir une démarche cohérente de valorisation du canal du Midi, concernant le patrimoine et le tourisme. Elle débouchera sur un contrat de destination touristique, et pourrait se traduire, par une marque territoriale du canal du Midi et une identité graphique homogène.

La viticulture biologique soutenue par la région

L’Occitanie est la première région viticole bio de France. En plein essor, le marché du vin bio et ses producteurs sont accompagnés par la Région d’Occitanie dans leur conquête de parts de marché, en France et à l’export. Avec 36,5 % du vignoble bio ou en conversion de France (1 798 exploitations et 28 642 ha labellisés bio ou en conversion -le processus dure trois ans-, soit 10,8% de la surface agricole utile régionale), l’Occitanie s’affiche sans conteste comme la 1ère région viticole bio. Lors de la campagne 2018, 800 000 hectolitres bio ont été produits par les vignerons d’Occitanie. La Région consacre 5,5 M€ à la viticulture et aux vignerons d’Occitanie. Elle intervient sur la promotion - notamment via la marque Sud de France -, le développement des entreprises via les Pass et Contrats Agro-Viti, Stratégiques ou Dynamiques, le Pass Expertise Bio, aide les investissements, ou l’installation via le Pass Installation. La Région contribue aussi au renouvellement des plantations et à des programmes de recherche, notamment sur des plants résistants aux maladies de la vigne…

Suite à l’adoption du plan Bi’O lors de l’assemblée plénière régionale du 3 novembre 2017, le dispositif de soutien aux investissements des exploitations bio a été élargi à l’échelle du territoire de l’Occitanie en se basant sur le dispositif préexistant dans le Programme de Développement Rural Midi-Pyrénées.

Ainsi le dispositif de soutien aux investissements des exploitations bio est scindé en deux appels à projet permettant un accompagnement cohérent à l’échelle Occitanie :

  • un, ouvert sur le territoire Ouest de la Région Occitanie avec une gestion sur crédits européens et régionaux, conforme à la mesure 4.1.2. « Investissements dans les exploitations engagées dans une filière de valorisation reconnue » du Programme de Développement Rural Midi-Pyrénées 2014-2020 en vigueur lors de sa parution.
  • et un autre semblable ouvert sur le territoire Est de la Région Occitanie avec une gestion sur crédits régionaux uniquement.

Le présent appel à projets présente les modalités d’intervention et de sélection des projets déposés au titre du dispositif de soutien aux investissements dans les exploitations bio sur le territoire Est de la Région Occitanie ainsi que les conditions à remplir pour bénéficier d’une aide et les dépenses éligibles.

LA VITICULTURE BIOLOGIQUE ?

Les viticulteurs en agriculture biologique s’astreignent à n’utiliser que des produits exempts de molécules organiques de synthèse. Pour la culture de la vigne, ils emploient des matières premières d’origine naturelle et cherchent à promouvoir la lutte naturelle entre les espèces. Leur objectif est de privilégier la vie des sols, la pérennité des espèces animales et végétales favorisant alors l’écosystème naturel. Le recours aux produits phytopharmaceutiques, même naturels ne doit être qu’exceptionnel. La culture biologique de la vigne est régie comme l’ensemble des productions végétales biologiques par le règlement européen CE 2092/911, commun à l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Le respect de ce cahier des charges est assuré par des contrôles effectués par des organismes certificateurs agréés (Ecocert, Qualité France, Ulase…) par l’état et donne le droit aux producteurs d’utiliser pour leurs produits la mention “agriculture biologique” ainsi que le logo AB. Les substances actives autorisées pour les traitements, les types d’amendement et de fertilisation sont définis dans des listes positives, toute alternative n’y figurant pas est de fait interdit. Depuis 2012, le règlement UE N° 203/2012 encadre la production de vin biologique.

 Aller plus loin :

https://www.vignevin-occitanie.com/fiches-pratiques/la-viticulture-biologique/