La Région Occitanie au Salon Nautique International de Paris

Du 2 au 10 décembre 2017, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sera présente au Salon Nautique International de Paris et montrera aux visiteurs l'étendue de ses richesses littorales, le savoir-faire de ses entreprises régionales et des professionnels régionaux du nautisme.

OCCICapture La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et  l'Union des Villes Portuaires d'Occitanie tiendront cette année encore un stand, une présence maintenue depuis 2012 qui correspond à une attente forte des ports d'Occitanie.

Avec 220 km de côtes, 20 stations balnéaires, 70 ports de plaisance dont 39 ports de plaisance maritimes, près de 30 000 anneaux, le Parc Naturel du Golfe du Lion, 1er parc naturel marin de Méditerranée, 52 pavillons bleus en 2016, une large offre de loisirs nautiques, le littoral d'Occitanie présente un fort potentiel de développement pour les entreprises du nautisme, de la plaisance et du secteur touristique. Le poids économique du nautisme maritime et de la plaisance en région représente quelques 635 M€ de chiffre d'affaires et près de 6 500 emplois.

1 790 entreprises œuvrent dans le secteur de la plaisance. Avec une dépense touristique globale estimée à 2,5 Mds€ par an et 20 200 emplois touristiques en moyenne sur l'année, la Méditerranée est l'un des poumons de l'activité touristique en région.

 « Soutenir le marché du nautisme et de la plaisance est donc un enjeu majeur pour la Région, tant pour le développement économique des territoires que pour le développement des structures d'accueil touristique et son attractivité », a souligné Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie /  Pyrénées-Méditerranée.

 Mercredi 6 décembre, Didier Codorniou, 1er vice-président de la Région et représentant Carole Delga, sera en visite sur le salon aux côtés de Serge Pallares, président de la Fédération Française des Ports de Plaisance et vice-président du Parlement de la Mer, de Colette Certoux, vice-présidente du Parlement de la Mer représentante de la Fédération des Industries Nautiques, et des membres du bureau du Parlement de la Mer.

Didier Codorniou interviendra le matin sur une table-ronde dédiée aux stratégies territoriales du nautisme et de la plaisance, dans la cadre de la Conférence annuelle de la Confédération du nautisme et de la plaisance avec les représentants des régions métropolitaines littorales. Il lancera ensuite le « Pass découvertes 2018 » destiné aux plaisanciers présents dans les ports d'Occitanie - soit 40 000 prospects - et dans les régions limitrophes. Ce Pass (guide papier, web et appli) comprend des offres escales pour rendre les destinations régionales attractives et des offres à l'année.

La délégation Occitanie rencontrera également les professionnels régionaux du nautisme et de la plaisance qui présenteront leurs innovations pour 2018.

12 entreprises régionales exposent au salon : Alizée-Soft, Constance Boat, Vega Voiles, Ceclo, Midif, Delta Voiles, Wezr, Outremer Yachting, Lot navigable - Babou Marine, BTR Redwood Paddle, Catana, Zodiac nautic.

Ils disent « Oui à la LGV en Occitanie » !

Réunis autour de Carole Delga et Jean-Louis Chauzy, ils disent « Oui à la LGV en Occitanie » !

Ce mercredi 29 novembre, Perpignan accueillait une nouvelle étape de la mobilisation régionale pour les LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan initiée par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Jean-Louis Chauzy, président d'Eurosud Team.

 Aux côtés notamment d'Hermeline Malherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, et Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, président de la Communauté d'agglomération, élus locaux, chefs d'entreprises, usagers et cheminots, représentants du monde associatif et sportifs étaient rassemblés pour dire "Oui à la LGV en Occitanie !". Près de 600 personnes ont pris part à ce nouveau temps fort de cette grande mobilisation citoyenne.

LGVCapture

Engagée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Eurosud Team, la mobilisation régionale pour les LGV fait écho aux Assises nationales de la Mobilité dont le rendu est attendu courant décembre 2017. 

Forte de son expérience issue des États généraux du rail et de l'intermodalité menés en 2016 - concertation inédite en France sur les transports et la mobilité -, la Région a souhaité mobiliser largement ses partenaires et les citoyens pour faire entendre la voix des territoires. A Perpignan comme à Toulouse, les forces vives de la région ont témoigné pour rappeler les principaux enjeux de la grande vitesse : ouverture sur l'Europe, réponse à la croissance démographique, développement de l'offre TER, renforcement du fret, attractivité...

La Région et les collectivités impliquées dans ces deux projets de LGV ont obtenu la mise en place d'un groupe de travail auprès du ministère. Force de propositions, les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ont également formulé, auprès du gouvernement, de nouvelles solutions de financement qui permettraient de couvrir plus de 60% pour les deux projets de LGV. Ces propositions sont actuellement étudiées par les ministères de l'économie et des transports.

"Ce sont les habitants, les entreprises, les acteurs locaux qui le disent, OUI à la LGV ! Il ne s'agit pas d'un caprice d'élus, mais bien d'un enjeu déterminant pour le développement et le futur de nos territoires. Le 4 octobre à Toulouse, aujourd'hui à Perpignan, notre démarche est combative et nous restons mobilisés. Mais nous sommes également constructifs et force de propositions. Nos solutions de financement sont étudiées par le gouvernement, nous avons été entendus, il faut donc poursuivre nos efforts pour faire aboutir ces deux projets de LGV. La région Occitanie et ses habitants ne peuvent pas rester plus longtemps à l'écart de la grande vitesse !", a notamment déclaré Carole Delga.

Retrouvez ci-joints le discours de Carole Delga  :

. 171129DiscoursCaroleDelgaPerpignan.pdf

 Mobilisation régionale pour les LGV

 Ils sont mobilisés pour les LGV en Occitanie : cliquez ici

+ d'infos sur les enjeux de la grande vitesse en Occitanie : cliquez ici

Pour télécharger la plaquette d'information : cliquez ici

Prix d'écriture Claude Nougaro 2018

Les jeunes héraultais ont jusqu'au 15 janvier pour candidater !

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée vient de lancer la 12ème édition du Prix d'écriture Claude Nougaro. Ce grand concours dédié à l'écriture et à la jeunesse, créé et organisé par la Région, a vocation à encourager et valoriser la créativité et l'expression des jeunes talents régionaux.

Pour participer à la 12ème édition, les jeunes héraultais, de 15 à 25 ans, ont jusqu'au 15 janvier 2018 pour proposer une œuvre inédite dans 4 catégories : nouvelle, scénario de court-métrage, bande-dessinée ou chanson.

Deux types de prix seront remis aux lauréats :

-les « Prix découverte », pour les 15-18 ans. Les lauréats remporteront un voyage culturel à Barcelone ;

-les « Prix tremplin », pour les 18-25 ans. A la clé : un accompagnement artistique par des professionnels (ateliers d'écriture, parrainage / tutorat) pour faciliter leurs « premiers pas » dans le milieu professionnel, et l'édition (ou l'enregistrement pour la musique) des œuvres primées.

Tous les lauréats remporteront une tablette tactile.

La remise des prix aura lieu cette année, et pour la 1ère fois, au Rockstore de Montpellier, le 24 mai 2018. Depuis sa création en 2006, plus de 5 000 jeunes ont participé au Prix d'écriture Claude Nougaro.

« Avec des projets dont la qualité ne cesse de s'améliorer d'année en année, le prix Nougaro bénéficie désormais d'une notoriété certaine, tant auprès du public que des professionnels. 
Cette reconnaissance nous la devons aussi au succès que rencontrent les lauréats. Parce que nous attachons beaucoup d'importance à l'accompagnement des jeunes talents, nous facilitons leurs « premiers pas » dans un milieu professionnel réputé impénétrable.
C'est un véritable tremplin pour les jeunes talents. L'un des enjeux de la culture d'aujourd'hui, c'est de la rendre accessible aux jeunes, nous travaillons en ce sens et en faisons la preuve avec ce prix ! » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Conseil de Rivages Méditerranée du 22 Novembre 2017

Le 22 novembre prochain, se dessineront au Grau du Roi, les futures orientations stratégiques du Conservatoire du Littoral.

Le Conseil de Rivages Méditerranéen qui réunit les élus désignés de sept Conseils départementaux : Alpes-Maritimes, Aude, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales, Var Et de deux Régions, Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et Provence-Alpes-Côte d'Azur se tiendra sous la présidence d'Agnès LANGEVINE, élue vice-présidente du Conseil d'Administration du Conservatoire du Littoral le 16 Novembre 2017 ; vice-présidente à la Transition énergétique et écologique, Biodiversité, Déchets et Economie Circulaire de la Région Occitanie le 22 novembre prochain en mairie de Le Grau-du-Roi.

grauCapture

En effet, la ville a l'honneur d'accueillir le prochain conseil de rivages Méditerranée, instance de gouvernance locale du Conservatoire du Littoral, présidée par Agnès Langevine. Bilans stratégiques des trois dernières années du partenariat avec la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, points d'actualités nationales, retours sur les actualités méditerranéennes (avec notamment un retour sur les incendies de la Région PACA), convention cadre entre la Région Occitanie et le Conservatoire du Littoral, convention avec l'Entente Interdépartementale de Démoustication, orientations stratégiques seront à l'ordre du jour du Conseil de Rivages en matinée.

 Visite du phare de l'Espiguette et zoom sur le projet d'ouverture au public

Parmi les thèmes abordés, les projets d'ouverture au public et de valorisation écotouristique et culturelle du Cap Béar à Port-Vendres et de l'Espiguette au Grau du Roi, après transfert au Conservatoire du Littoral.

Ces projets respectivement portés par la Communauté de Communes Côte vermeille Illibéris et la Commune du Grau du Roi sont inscrits au Plan Littoral 21 et devraient à ce titre être soutenus par la Région, l'Europe, l'Etat et les départements (plan de financement en cours de finalisation).

Pour illustrer de façon plus pragmatique cette dernière intention, une visite du Phare de l'Espiguette et de ses alentours sera organisée dans l'après-midi. L'occasion de présenter à la presse les grandes lignes de ce projet de valorisation environnementale, patrimoniale et touristique au sein du Grand Site de France Camargue Gardoise. L'objectif est de faire émerger un véritable programme de valorisation touristique s'appuyant sur la valeur culturelle et historique du bâtiment pour que l'ouverture au public ne se limite pas à un simple accès au belvédère.

C'est bien la République des territoires qui est à l'œuvre aujourd'hui

Assemblées des Territoires

Carole Delga : « c'est bien la République des territoires qui est à l'œuvre aujourd'hui  »

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, participait jeudi 16 novembre, à la réunion plénière de l'Assemblée des Territoires à Villefranche-de-Lauragais (31). La composition du comité d'animation, la restitution des précédents ateliers ou encore la nouvelle saisine de la Région étaient notamment à l'ordre du jour de la 3e session de cette instance de concertation unique en France.

 Après Albi en novembre 2016 puis Frontignan en mars dernier, c'est donc Villefranche-de-Lauragais qui accueillait les représentants des territoires d'Occitanie pour une nouvelle session d'échanges et de travail consacrée à la construction collective du futur de la région Occitanie.

 A l'occasion de cette session, la Région a notamment présenté le contenu de la nouvelle saisine adressée à l'Assemblée des Territoires. Ses membres sont ainsi invités à faire remonter des propositions dans le cadre de 2 concertations majeures engagées par la Région, pour la gestion de l'eau, H20 2030, et l'élaboration du schéma régional d'aménagement du territoire, Occitanie 2040.

Delga

Au cours de la séance de ce jeudi 16 novembre, les représentants l'assemblée ont par ailleurs renouvelé leur confiance aux membres du comité d'animation. A ce titre, Viviane Artigalas, sénatrice des Hautes-Pyrénées (65), et Jean-François Soto, maire de Gignac (34), ont été confirmés dans leurs fonctions de co-présidents de l'Assemblée des Territoires.

La session du 16 novembre s'est ensuite poursuivie autour d'ateliers de travail thématiques, portant notamment sur les usages numériques et collaboratifs, la solidarité territoriale, les circuits alimentaires de proximité en restauration collective et la stratégie régionale sur l'eau. La prochaine réunion de l'Assemblée des Territoires aura lieu début 2018.

 « Aujourd'hui, à Villefranche-de-Lauragais, c'est bien la République des territoires qui est à l'œuvre. Parce que nous avons confiance dans les territoires et dans leur capacité d'innovation, nous avons fait le choix de travailler collectivement pour inventer la région de demain. Convaincus que la réussite de notre projet dépend de notre capacité à apporter des réponses pragmatiques et opérationnelles aux attentes du terrain, nous misons sur le réel pour guider la définition de nos grandes politiques régionales. Les premières propositions que vous avez formulées ont directement nourries nos réflexions. Je pense par exemple à l'appel à projets sur les tiers lieux, à l'évolution de la politique bourgs-centres ou à la prochaine génération de nos politiques contractuelles. Alors oui, la réussite de cette instance est la preuve qu'il s'agit d'un outil essentiel pour une action publique plus efficace et mieux adaptée aux besoins des territoires » a notamment déclaré Carole Delga.

 La démocratie territoriale en actions !

Ambitieux dispositif de démocratie territoriale unique en France, cette Assemblée est un véritable espace de dialogue entre les territoires et la Région.

Composée de 158 élus représentant les territoires (Pays, Pôles d'équilibre territoriaux et ruraux, Parcs naturels régionaux, Communautés d'agglomération, Métropoles, ...), elle a pour vocation d'inscrire l'action régionale dans la proximité et la concertation, en facilitant la mutualisation d'expériences et la diffusion de l'innovation. Sur la base d'un fonctionnement souple et innovant, sa gouvernance s'inscrit dans une logique de co-construction.

+ d'infos sur l'Assemblée des Territoires : www.laregion.fr/Assemblee-des-Territoires

La 1ère édition de l'Occitanie Futsal Cup

La 1ère édition de l'Occitanie Futsal Cup accueillie au CREPS de Toulouse
Dimanche 19 novembre - 1 Avenue Edouard Belin, à Toulouse

OCCICapture

16 équipes de Futsal, venues de tous les départements de l'Occitanie, seront accueillies au CREPS de Toulouse pour participer à un grand tournoi de foot en salle dédié à la catégorie U11 (10-11 ans) : l'Occitanie Futsal Cup. 160 enfants et leurs parents sont attendus pour la 1ère édition de cette rencontre régionale et solidaire en faveur du sport et de la jeunesse. 

Tout au long de la journée, l'ACS proposera également des animations sportives et ludiques (baby-foot et tennis de table, jeux de société, structures foot fléchettes et retourné acrobatique, initiation à la boxe française et au Kickboxing...), avec le soutien des services du CREPS et la participation de clubs des 13 départements de la région et d'associations engagées dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Représentant la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga, la vice-présidente Nadia Pellefigue, en charge de l'enseignement supérieur, du développement économique, de la recherche et de l'innovation, et la conseillère régionale Nathalie Mader, participeront à la remise des trophées du tournoi à 17h.

Tous les jeunes sportifs recevront également des billets pour assister au match TFC-Metz, le samedi 18 novembre au Stadium de Toulouse.

Partenaire de cette manifestation, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée mène une politique sportive ambitieuse pour encourager et favoriser la pratique du sport partout et pour tous, notamment à destination des plus jeunes.

Les Journées de l'OPPE 2017 « Rebondir pour mieux entreprendre »

Pédagogie active et entrepreneuriat

Les Journées de l'OPPE 2017 « Rebondir pour mieux entreprendre »
30 novembre et 1er décembre 2017, à Montpellier 

 La 16ème édition des Journées de l'Observatoire des Pratiques Pédagogiques en Entrepreneuriat (OPPE) aura lieu, à Montpellier, les 30 novembre et 1er décembre 2017.

Ces journées proposeront notamment à tous les professionnels de l'enseignement, de la sensibilisation et de l'accompagnement à l'entrepreneuriat mais aussi à des étudiants, une réflexion, des bonnes pratiques et des échanges sur le thème « Rebondir pour mieux entreprendre ». Cette manifestation est organisée par l'AFE, en partenariat avec le Conseil Régional Occitanie et le Labex Entreprendre de l'Université de Montpellier.

 Etudiant(e) en quête de projet, serial entrepreneur(e), salarié(e) en reconversion professionnelle, tous connaîtront au cours de leur vie des phases de rebond. Comment y faire face ? Existe-t-il un apprentissage, des pratiques pour s'y préparer ? Comment s'ouvrir à de nouvelles opportunités ? Vers qui s'adresser ?

 Des enseignants, étudiants et entrepreneurs témoigneront de leurs expériences et des enrichissements qu'ils en ont tirés.

 DEUX JOURS D'ÉCHANGES POUR FAIRE ÉVOLUER LA PÉDAGOGIE EN MATIÈRE D'ENTREPRENEURIAT

Voie d'insertion professionnelle sans pareille pour les jeunes, l'entrepreneuriat voit sa place désormais reconnue dans le système éducatif français et il faut s'en féliciter. Comme chaque année, les journées OPPE proposeront aux participants de vivre des moments d'échanges, de capter de nouvelles pratiques / postures et de trouver de nouvelles clés pour sensibiliser les jeunes à l'entrepreneuriat.

 Au programme de ces journées de l'OPPE :

-         Des tables rondes et des débats articulés autour de la thématique du rebond animés par 12 intervenants et experts sur les questions d'entrepreneuriat dont :

  • Pierre Alzingre, co-fondateur de l'entreprise sociale Tous Entreprenants,
  • Olivier Torres, professeur à l'Université de Montpellier et à Montpellier Business School
  • Stephanie Gottlib-Zeh, présidente du 1er fonds d'investissement Sport-Tech en France.
  • Isabelle Deprez, Entrepreneure et coach certifiée
  • Fred Colantonio, conférencier et coach professionnel

-      Des ateliers et des workshops conçus de manière interactive afin que les participants puissent échanger, identifier les bonnes pratiques et partager leurs (retours d') expériences.

Capture

??? Programme & Inscription

 POURQUOI S'INSCRIRE ?

Les journées OPPE permettent aux participants de :

· mettre en place dans leurs structures et territoires de nouvelles pratiques et actions découvertes lors de l'événement ;

· construire des programmes de formation s'inspirant des bonnes pratiques présentées ;

· mieux comprendre le fonctionnement du monde de l'enseignement et l'écosystème entrepreneurial.

 Alain Belais, directeur général de l'AFE - « L'objectif des journées de l'OPPE est certes de faire évoluer la pratique pédagogique en matière d'entrepreneuriat mais il s'agit moins de transformer les jeunes en créateurs d'entreprise - tant mieux si c'est le cas - que de développer chez eux l'esprit d'entreprendre. Il s'agit de leur permettre d'être acteurs d'un projet de vie et peut-être surtout, de leur donner la chance de regarder l'avenir avec optimisme ! ».

 Pour cette 16éme édition, l'OPPE offre 50 inscriptions pour les enseignants du secondaire afin de participer aux journées. Pour cela contacter le service du DAFPIC de Montpellier :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Qu'est-ce que l'OPPE ?

 L'OPPE est un programme fondé en 2001 par les pouvoirs publics pour connaître les dispositifs entrepreneuriaux mis en place dans l'appareil d'enseignement secondaire et supérieur. Aujourd'hui, il est davantage un outil de mutualisation, de promotion et d'échanges autour des pédagogies entrepreneuriales, au service, des établissements, des enseignants, des étudiants, des réseaux d'accompagnement à la création d'entreprise et des institutions.

 À propos de l'Agence France Entrepreneur (AFE)

L'Agence France Entrepreneur (ex APCE) a pour objet de renforcer et mieux coordonner l'action nationale et locale en faveur de l'entrepreneuriat, prioritairement en faveur des territoires fragiles. Son action vise en priorité à :

  • favoriser les créations et les reprises d'entreprises plus pérennes et créatrices d'emploi ;
  • aider au développement des très petites entreprises (TPE) et des petites et moyennes entreprises (PME) qui créent de l'emploi ;
  • innover pour créer un cadre plus favorable à l'initiative économique.

 L'AFE a pour membres fondateurs, l'Etat, la Caisse des Dépôts (CDC), Régions de France, le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC), CCI France et l'Assemblée permanente des Chambres des métiers et de l'artisanat (APCMA).

http://www.afecreation.fr

Carole Delga a remis le label « Lycée numérique » à 115 établissements d'Occitanie

A l'invitation de la Région, l'ensemble des proviseurs des lycées publics d'Occitanie étaient réunis, mardi 14 novembre, au lycée Germaine Tillion de Castelnaudary.

A cette occasion, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a remis les labels numériques aux proviseurs des 115 établissements labellisés « Lycée numérique » cette année, aux côtés de Armande Le Pellec Muller, recteur de l'académie de Montpellier, de Hélène Bernard, rectrice de l'académie de Toulouse, et de Pascal Augier, directeur régional de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt. 

Capture

Pour la 2ème année consécutive, Carole Delga a réuni les proviseurs des lycées publics de l'ensemble de la région Occitanie. La Présidente de Région tient ainsi l'engagement pris au début de son mandat de rencontrer chaque année les responsables des établissements afin d'échanger sur la politique éducative régionale.

« Cette seconde rentrée scolaire de la région Occitanie a été une nouvelle fois une rentrée exceptionnelle. Nous avons mis en œuvre une nouvelle politique éducative ambitieuse et solidaire, avec un effort sans précèdent pour accompagner les familles et soutenir leur pouvoir d'achat à travers l'ensemble des aides régionales liées à la Carte Jeune Région », a notamment déclaré Carole Delga avant de détailler le bilan de ces premiers mois de rentrée :

-266 000 Cartes Jeunes Région distribuées aux lycéen.nes et apprent.ies

-Plus de 1,2 million de manuels scolaires remis,

-80 000 1er équipements fournis aux élèves de sections professionnelles,

-Déjà plus de 3 M€ d'achats générés dans les librairies partenaires de la Région via l'aide à la lecture,

-Plus de 15 000 licences sportives scolaires financées. 

Cette rencontre a également été l'occasion pour la présidente de Région de remettre le label « Lycée numérique » aux 115 établissements labellisés pour l'année 2017-2018.

 « La remise de ces labels est un signe fort de reconnaissance des efforts déployés pour développer l'usage numérique en classe. C'est aussi la preuve de notre engagement pour réduire  la fracture numérique. 87% des 12-17 ans et 95% des 18-24 ans utilisent internet tous les jours ! Il est donc indispensable de les accompagner dans leurs pratiques et leurs usages. Et c'est ce que nous faisons ici, en partenariat avec les autorités académiques, afin de devancer la révolution digitale et d'enrayer les inégalités dans l'accès et la maîtrise du numérique. La moitié de nos lycées a obtenu le label dès cette rentrée. Nous allons renforcer cette dynamique pour atteindre d'ici 2021 l'objectif de 100% de lycées labellisés», a indiqué Carole Delga.  

Au cours du mois de novembre, les 35 000 lycéen.nes de seconde des lycées labellisés seront dotés gratuitement de loRdi, un ordinateur portable personnel, par la Région. D'ici la fin de l'année, les élèves des lycées non labellisés et les apprenti.es qui en ont fait la demande seront également équipés. loRdi sera fourni gratuitement aux familles les plus modestes. La Région aide les autres familles à hauteur de 80 € ou 200 € en fonction de leurs ressources.

En 2017, la moitié des lycées d'Occitanie déjà labellisée « Lycée numérique » !
 

Afin d'encourager les usages numériques en classe, la Région a lancé au printemps dernier un appel à candidature auprès des lycées publics. Au total, 115 établissements - soit près de la moitié des lycées de la région - sont labellisés « Lycée numérique » depuis la rentrée. 
 

Ce label, créé en partenariat avec les académies de Toulouse et Montpellier et la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF) atteste la dynamique numérique d'un établissement, tant au niveau de son pilotage, de son équipement, que des usages pédagogiques et de la formation des personnels.

L'Occitanie va vibrer pour la Coupe du monde de rugby 2023

Carole Delga : « Dès aujourd'hui, l'Occitanie, berceau de l'ovalie, se prépare à vibrer pour la Coupe du monde de rugby 2023 ! »

La France vient d'être désignée pour organiser la prochaine Coupe du monde de rugby, en 2023. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, se réjouit de cette annonce et souhaite faire de l'Occitanie, berceau de l'ovalie, une étape incontournable de ce rendez-vous sportif mondial.

« L'organisation de la Coupe du monde de rugby en France est une formidable opportunité pour nos territoires. Nous sommes prêts ici, sur la terre du rugby, à accueillir des équipes du monde entier et des matches."

橄榄球,rugby

"Je souhaite que nous puissions rencontrer prochainement le comité d'organisation pour présenter les nombreux atouts de notre région dans la préparation et l'accueil de cette grande manifestation sportive. Je pense bien sûr au Stadium de Toulouse, récemment rénové, qui a déjà accueilli plusieurs évènements sportifs d'envergure internationale, dont la coupe du monde de rugby en 2007 et, plus récemment, l'Euro 2016. Mais aussi à nos Centres de Ressources d'Expertise et de Performance Sportives (CREPS) de Toulouse et de Montpellier, ainsi qu'au Centre National d'Entraînement en Altitude (CNEA) de Font-Romeu, un pôle de référence mondial, unique en Europe, pour l'entrainement en altitude. Nous comptons en Occitanie des installations sportives d'excellence, un environnement naturel et climatique exceptionnel, qui offrent des conditions optimales pour la préparation de joueurs de haut niveau, avant et pendant les grandes compétitions internationales. Que ce soit pour la Coupe du monde de rugby en 2023 ou les JO de 2024, l'Occitanie est déjà dans les starting-block. Nous répondrons présents pour faire de ces deux évènements mondiaux un succès économique et populaire pour notre pays et notre région", a déclaré Carole Delga.

Région : lancement de la distribution de loRdi

La Région équipe les lycéen.nes et apprenti.es d'Occitanie d'un outil innovant et accessible à tous

Pour la 1ère fois cette année, la Région remet loRdi, un ordinateur portable personnel destiné aux lycéen.nes et apprenti.es en 1ère année de formation ainsi qu'aux élèves des Ecoles régionales de la 2ème chance d'Occitanie.

Je suis Lycéen.ne

La campagne de distribution qui vient de démarrer concernera au total près de 60 000 jeunes sur l'ensemble du territoire.

Avec loRdi, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée investit pour réduire la fracture numérique et favoriser le développement des usages pédagogiques en classe.

Depuis le 9 novembre et jusqu'au 22 décembre, la Région remettra loRdi aux élèves des 115 lycées labellisées « Lycée numérique » et aux jeunes bénéficiaires sous conditions de ressources qui en ont fait la demande via leur Carte Jeune Région. 
Sur cette première période de distribution, 3/4 des lycéen.nes et apprent.ies concernés seront équipés gratuitement d'un ordinateur dont :

- 35 000 lycéen.es inscrits dans un lycée labellisé « Lycée numérique » ;

- plus de 10 000 lycéen.nes et apprenti.es issu.es des familles les plus modestes (bénéficiaires de l'Allocation de rentrée scolaire).

Par ailleurs, 1 500 jeunes ont d'ores-et-déjà bénéficié d'une aide de la Région à hauteur de 80€ ou 200€, en fonction des ressources de leur famille, pour l'acquisition de loRdi.

La distribution se poursuivra jusqu'en janvier 2018 afin d'équiper les jeunes qui auront commandé loRdi après la rentrée et les apprenti.es qui peuvent entrer en formation jusqu'à la fin de l'année. Au total, la Région prévoit ainsi de distribuer près de 60 000 ordinateurs sur l'année scolaire 2017-2018.

« Les objectifs que nous nous étions fixés pour cette 1ère campagne de distribution de loRdi sont atteints. La quasi-totalité des lycéen.es et apprenti.es concernés seront équipés d'un ordinateur et, pour la grande majorité d'entre eux, gratuitement. loRdi, c'est un outil efficace pour réduire la fracture numérique et un gain de pouvoir d'achat pour les familles ! Par ailleurs, le succès de la labellisation « Lycée numérique » prouve que nos établissements souhaitent être partie prenante de la révolution digitale et développer des usages pédagogiques innovants à partir de loRdi. La moitié a obtenu le label dès cette rentrée. Nous allons renforcer cette dynamique en accompagnant l'implication des établissements pour atteindre d'ici 2021 l'objectif de 100% de lycées labellisés », a déclaré la présidente de région Carole Delga.

loRdi fait partie des nouvelles mesures lancées par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à la rentrée pour soutenir le pouvoir des jeunes et de leur famille. Réunies sur un support unique, la Carte Jeune Région, les aides régionales représentent en moyenne 400€ d'économies par jeune et par an.

loRdi,  l'ordinateur portable personnel des lycéen.nes et apprenti.es d'Occitanie

Ce dispositif créé par la Région s'adresse aux lycéen.es et apprenti.es inscrits dans une formation de seconde générale, technologique, professionnelle ou en 1ère année de CAP dans un établissement public ou privé sous contrat.

La Région fournit gratuitement un ordinateur :

- aux lycéen.nes inscrits dans un lycée labellisé « Lycée numérique » par la Région ;

- aux familles les plus modestes qui en font la demande et sur présentation de l'attestation Allocation de rentrée scolaire (quotient familial inférieur à 10 000€)

La Région soutient les familles pour l'acquisition de loRdi* avec une aide :

- de 200€ si quotient familial compris entre 10 001€ et 12 000€ (par ex. : un revenu compris entre 2 500€ et 3 000€ pour un couple avec deux enfants)

- de 80€ si quotient familial supérieur à 12 000€ (par ex. : un revenu supérieur à 3 000€ pour un couple avec deux enfants).

*Le coût de cet équipement complet (ordinateur portable convertible en tablette, suite logicielle, sacoche et garantie 3 ans) est de 395 €.

En 2017, la moitié des lycées d'Occitanie déjà labellisée « Lycée numérique » !

Afin d'encourager les usages numériques en classe, la Région a lancé au printemps dernier un appel à candidature auprès des lycées. Au total, 115 établissements - soit près de la moitié des lycées de la région - sont labellisés « Lycée numérique » depuis la rentrée.

Ce label, créé en partenariat avec les académies de Toulouse et Montpellier et la direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF) atteste la dynamique numérique d'un établissement, tant au niveau de son pilotage, de son équipement, que des usages pédagogiques et de la formation des personnels.

Les élèves de 1ère année inscrits dans les établissements labellisés « Lycée numérique » sont automatiquement dotés d'un ordinateur en tant qu'outil pédagogique, par la Région.

loRdi : un outil innovant et équipé pour le développement du numérique éducatif

La suite loRdi est compatible avec les tablettes (Windows) et utilisable avec l'écran tactile. Elle est composée de :

- plus de 500 logiciels gratuits ainsi que des sujets d'annales dans diverses disciplines,

- une bibliothèque numérique comportant 548 ouvrages en Français et langues vivantes (espagnol, anglais, italien),

- un moteur de recherche par titre, auteur et langue.

Réalisée par l'académie de Montpellier, c'est le complément idéal de loRdi et l'un des signes de l'implication de l'Education Nationale, aux côtés de la Région, au service de la réussite des élèves par le numérique.

Étudiant-entrepreneur, un statut qui séduit

Ils sont sept fois plus nombreux aujourd’hui qu’en 2014 : dans la région, le nombre de jeunes à avoir le statut d’Étudiant-Entrepreneur est en plein boom. Un engouement stimulé, entre autres, par le Prix PEPITE, qui récompense chaque année des porteurs de projets ou des jeunes entrepreneurs innovants.

Un statut qui séduit de plus en plus de jeunes

Les jeunes ne se contentent plus d’étudier pour espérer trouver un emploi salarié, ils aspirent à créer leur propre entreprise. Preuve de leur soif d’entreprendre, en France 60% des 18 -29 ans se disent prêts à créer une entreprise ou à en reprendre une*. En Occitanie, le nombre de candidatures au statut d’étudiant-entrepreneur augmente chaque année de 170 %. Tous ne l’obtiennent pas, mais ils sont nombreux à y accéder. Depuis la création du statut en 2014 par le Ministère de l’enseignement supérieur, le nombre d’étudiants-entrepreneurs a presque été multiplié par 7 dans la région. Ils sont désormais 200 sur l’ensemble de l’Occitanie. Pour beaucoup, devenir entrepreneur donne un supplément d’âme à l’image qu’ils se font de leur métier.

« Entreprendre c’est surtout une aventure, un challenge fort, confie Sébastien Roques, étudiant-entrepreneur à Montpellier, lauréat régional du Prix PEPITE. On sort de sa zone de confort pour explorer de nouvelles perspectives, sans toujours savoir où ça va mener ». Pour Jospin Jiotsa, également lauréat régional du Prix PEPITE, entreprendre c’est imprimer sa propre conception de l’entreprise : « ma vision ce n’est pas être chef, c’est travailler pour assurer la pérennité de l’entreprise. »

Si la création d’un statut dédié à l’entrepreneuriat étudiant a véritablement lancé le phénomène, le Prix PEPITE booste chaque année l’émulation et l’émergence de projets innovants partout en France. Ce concours d’aide à la création d’entreprises innovantes permet de recevoir un financement de 5 000, 10 000 ou 20 000 euros, et de bénéficier d’un accompagnement pour son projet. Cet accompagnement, ce sont les 29 PEPITE –pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat qui l’assurent un peu partout en France. En Occitanie, deux sont implantés, l’un à Montpellier, l’autre à Toulouse. Par le biais d’ateliers, de coaching personnalisé et des mises en réseau, les PEPITE forment les jeunes à l’entrepreneuriat et s’attachent à rendre leurs projets réalisables.

Pour Jospin et Sébastien, lauréats régionaux du Prix PEPITE 2017, cette récompense a permis de financer des études de marché et ainsi d’avancer dans la viabilité de leur projet. Dans le cadre de l’accompagnement dont ils bénéficient, ils se retrouveront à Toulouse les 23 et 24 novembre prochains pour un séminaire d’accélération de projets. Ils espèrent créer leur startup entre 2018 et 2019.

(*) Selon un sondage OpinionWay réalisé pour l’Union des autoentrepreneurs en début d’année 2017.

En savoir plus :