« Ma santé, Ma Région » : L’Occitanie lance son service public de la santé

 

 

Vendredi 17 juin à 15h,

Hôtel de Région de Toulouse & visio-conférence

 

À l’occasion de l’Assemblée générale actant le lancement du service public régional « Ma santé Ma région », destiné à lutter contre les déserts médicaux, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, donnera une conférence aux côtés, notamment, de Vincent Bounes, vice-président régional en charge de la santé.  

 

Lors de l’Assemblée plénière de juillet 2021, la Région Occitanie s’était engagée à développer la santé de proximité en lançant le projet d’un service public chargé de recruter 200 médecins, infirmiers et maïeuticiens et de créer des centres de santé dans les territoires en tension.

Vendredi 17 juin 2022, cet engagement sera définitivement acté à l’occasion de l’organisation de la toute première Assemblée générale constitutive réunissant les 17 premiers partenaires de la Région.  

 

« La santé figure parmi les premières préoccupations des Français. Ils constatent que notre système de santé traverse une crise et sont inquiets quant à leur accès aux soins. C’est pourquoi je défends une gestion de proximité, adaptée aux besoins de chaque territoire. En construisant la santé du quart d’heure, la Région Occitanie tient son engagement : 200 professionnels de santé, notamment des médecins généralistes, seront recrutés par le groupement « Ma santé, Ma Région », véritable outil pour lutter contre les déserts médicaux. Je remercie d’ores et déjà nos premiers partenaires avec qui nous travaillons déjà pour mettre en place des centres de santé permettantà tous les habitants d’Occitanie d’avoir accès aux soins dont ils ont besoin»a déclaré Carole Delga.

 

La Région soutient les projets dans l'Hérault : exemples !

Une sélection de projets bénéficiant du soutien de la Région.
 
Mèze
 
Des logements sociaux bienvenus
 
C’est en juin 2023 que « l’Ostréale » accueillera ses locataires, à 5 minutes du port. Dans cette copropriété de 68 appartements au style contemporain, 20 T2 et T3 ont été réservés aux familles à faibles revenus, grâce au concours de la Région, qui comble ainsi un déficit. Spacieux, lumineux, prolongés par un jardin ou une terrasse : ils ont tout pour plaire. La Région soutien dans l'Hérault 3 projets de création de logements sociaux pour un montant total de 46 000 €.
 
 
 
Marsillargues
 
Un nouveau lustre pour le château
 
Un vaste chantier a été lancé en plusieurs tranches pour rénover ce château datant de la Renaissance, et pouvoir ainsi recevoir le public en toute sécurité au fil d’un parcours de visite. Les travaux de restauration de la toiture et du salon de musique de l’aile nord débuteront cet été avec une aide régionale de 52 500 €.
 
 
 
Saint-Maurice-Navacelles
 
Un nouveau chauffage au bois pour deux bâtiments publics
 
Les deux bâtiments abritant la mairie, trois logements, l’école et la cantine carburaient au fioul. Fin septembre, elles seront remplacées par une chaufferie bois : un gros investissement pour cette commune de 195 habitants qui, heureusement, va pouvoir compter sur l’aide de la Région à hauteur de 56 000 €.
 
 
 
Gigean
 
Un groupe scolaire conçu durablement
 
Sa construction répond à l’essor démographique et rééquilibre la répartition des équipements publics sur Gigean. Livré en septembre 2023, le groupe scolaire comprendra 8 classes maternelles et élémentaires et un restaurant, répartis dans deux bâtiments en R+1 sur des restanques végétalisées. Ce projet à énergie positive qui suit la démarche « Bâtiment Durable Occitanie » reçoit une aide de la Région de 350 000 .
 
Saint-André-de-Sangonis
 
Une nouvelle énergie pour la halle des sports
 
Le complexe sportif Raymond Boisset a 28 ans et son système de chauffage est obsolète. A l’issue d’une étude thermique, la Région va ainsi accompagner la commune à hauteur de 39 500 dans l’achat d’un autre système moins énergivore, mais aussi d’une ventilation plus efficiente pour la qualité de l’air. Le bilan carbone et la facture s’en trouveront allégés sans nuire au confort des usagers.
 
 
 
Mourèze
 
Le cirque se met en scène
 
150 000 visiteurs découvrent chaque année les dolomites du Cirque de Mourèze. Pour mieux les recevoir, renforcer l’attractivité du territoireet faciliter l’obtention du label Grand Site de France, un nouveau bâtiment d’accueil a été inauguré le 16 mai. Grâce à une aide régionale de 16 000 , il sera bientôt doté d’un espace d’interprétation offrant une lecture interactive et ludique du patrimoine paysager et géologique.
 
 
 
Pézenas
 
Réhabilitation de la cantine du lycée Jean Moulin
 
La Région va investir 2 M€ dans la réhabilitation du restaurant, conçu à l’ancienne. Installation de mange-debouts, exploitation de terrasses en étage à fermer et à doter d'un monte-charge, création d’une laverie moderne… : de nombreuses pistes sont à l’étude.
 
Mauguio
 
Un poumon vert en bord de mer
 
Des jeux en bois pour les enfants, des cheminements piétons et du mobilier urbain : le jardin du Bosquet renaît sur près d’un hectare, face à la mer. 70 arbres, 50 semis forestiers et 140 arbustes ont aussi été plantés pour offrir un vrai îlot de fraicheur aux habitants. Soutenu par la Région (121 000 €), ce projet participe à la réhabilitation de Carnonen station nature.
 
 
 
Saint-Clément-de-Rivière
 
Un agrandissant du lycée Jean Jaurès nécessaire
 
Le lycée Jean Jaurès, labellisé Haute Qualité Environnementale en 2002, est spécialisé notamment dans les métiers de la santé et du social. Les capacités d’accueil sont en deçà des inscriptions programmées pour la rentrée prochaine.Pour améliorer les conditions d’études des lycéens, la Région alloue 4,3 M€ à des travaux. Dès la rentrée, une classe sera réhabilitée en salle de travaux pratiques et 6 salles de cours seront installées dans des bâtiments modulaires, créant un petit campus pour les élèves de 5 BTS et de 3ème année. Dans un second temps, ce budget servira à l’extension et à la réfection complète de la salle de restauration.
 
 
 
Béziers
 
La gare de Béziers : nouveau pôle multimodale
 
5e d’Occitanie en termes de fréquentation, la gare de Béziers n'est plus adaptée à ses usagers. D’autant qu’avec le projet de ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, elle devrait accueillir des trains supplémentaires et deux fois plus de voyageurs par an, à l’horizon 2034. C’est pourquoi elle va être rénovée et reconfigurée en véritable Pôle d’Échanges Multimodal (PEM) : un lieu où se connectenttrains, voitures, transports collectifs, circulations douces pour faciliter les déplacements de tous. Pièce maîtresse de ces aménagements : la construction d’une passerelle de 90 m de long, dans laquelle la Région investit 1,38 M€ qui franchit les voies. Elle va ainsi assurer une meilleure liaison entre le nord et le sud de la ville et rendre les quais plus accessibles notamment aux personnes à mobilité réduite. Escaliers, ascenseurs, passage sous-terrain, signalétique… complèteront les travaux qui vont s’échelonner du 2ème trimestre 2024 au troisième trimestre 2025.

Plan Littoral 21 : au Grau-du-Roi, nature et patrimoine reprennent leurs droits

 

La renaturation du site de l’ancien Hôpital du Grau-du-Roi et la restauration du Phare de l’Espiguette font partie des 550 projets accompagnés par le Plan Littoral 21 depuis 2017. Deux exemples emblématiques de valorisation du littoral sur notre territoire.

Engagé par la Région dès 2016, le Plan Littoral 21 a vocation à aménager durablement le littoral de demain tout en préservant l’environnement. Doté d’un milliard d’euros sur la période 2017-2020, il a permis de soutenir plus de 550 projets, avec des financements conjoints de la Région, de l’État, des collectivités ou encore de l’Europe.

« Ce Plan a beaucoup apporté en termes d’accompagnement et de financement pour les villes du littoral en Occitanie, relate Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi. Nous arrivions à une période où il fallait une dynamique pour ce littoral, qui attendait un nouvel élan après la mission Racine [1] dans les années 60. »

Un ancien hôpital redonné à la nature et au public


La nature a repris ses droits sur 7 hectares au Grau-du-Roi.

Ce nouvel élan est donné en 2017, lorsque la commune du Grau du Roi entame un projet d’aménagement du site désaffecté du Sanatorium maritime, centre hospitalier hélio-marin ouvert en 1933. Situé entre La Grande-Motte et Le Grau-du-Roi, il était fermé au public depuis 2012. Déconstruction de plus de 11 000 m2 de bâtiments et voirie, désamiantage et dépollution des sols… En un an et demi, Le Grau du Roi, soutenu par le Plan Littoral 21, donne un nouveau souffle à ce terrain de 7 hectares. Un seul bâtiment a été restauré. Il reçoit à présent l’Institut Gladys de l’université de Montpellier [2], groupe de recherche sur le littoral.


 

Rouvert au public en janvier 2020, le site dévoile par ailleurs un écoparc avec jardins à thème, liaison piétonne vers la plage, aire de stationnement, espace détente, et place aménagée pour admirer un bas-relief illustrant le passé du lieu, œuvre de l’artiste Jean-Charles Lallement en 1958. « Le site accueille désormais des représentations théâtrales en période estivale », se félicite Robert Crauste. Une reconstitution du cordon dunaire, grâce au sable venant de Port-Camargue, permet de protéger le trait de côte contre la submersion marine. Le projet représente un montant total de 2,9 millions d’euros, financé par la Région (384 000 €), l’État (768 000 €), le FEDER [3] (896 000 €) et la commune (825 000 €).

Témoignage

C’était un projet lourd pour la commune, avec de la démolition et 7 hectares et demi en bord de mer à réinvestir… L’intervention du Plan Littoral 21 a contribué au plan de financement et a rendu les choses possibles, pour concilier la résilience écologique et le développement économique.

Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi

Le phare de l’Espiguette au service du patrimoine maritime


Fin octobre 2022, les visiteurs pourront découvrir le phare de l’Espiguette entièrement restauré.

Élément emblématique du patrimoine maritime régional, le phare de l’Espiguette, situé à 700 mètres du rivage, également au Grau-du-Roi, fait, lui, l’objet d’une complète restauration, pour une ouverture au public prévue fin octobre 2022. Le projet, entamé à l’automne 2021, consiste à mettre en valeur et protéger l’édifice, ainsi que ses bâtiments annexes, pour l’ouvrir au public.

Pour ouvrir le phare à la visite, un lien sera aménagé entre l’aire de stationnement de la plage et le phare, pour faire découvrir les espaces naturels tout en préservant les milieux sensibles, notamment lors d’événements et d’animations scolaires. « Nous travaillons à une scénographie autour du sable pour valoriser l’histoire de la pêche et lier des thématiques comme la mer, le patrimoine historique, la nature, les sciences, etc. », précise Robert Crauste.

Construit en 1869, ce phare est la propriété de l’État et classé Monument Historique depuis 2012. Il est labellisé « Grand Site Occitanie Aigues-Mortes Camargue gardoise », valorisant les destinations touristiques incontournables. La Région (332 684 €), le FEDER (788 496 €), le Conservatoire du littoral (228 779 €), le Département (252 765 €), l’État (150 000 €) et la Direction régionale des affaires culturelles [4] (361 400 €) ont contribué au financement du projet.

Plan Littoral 21 : répondre aux nouveaux enjeux du littoral d’Occitanie

Engagé depuis 2016 par la Région Occitanie et l’État, le Plan littoral 21 est un programme d’investissement, d’animation et d’études pour accélérer la transformation du littoral vers un nouveau modèle de développement, en phase avec l’urgence écologique, la renaturation, la réhabilitation des stations balnéaires, les mobilités décarbonées, le tourisme durable, l’économie bleue, les énergies marines, le nautisme ou encore la lutte contre l’érosion du trait de côte. Il a permis la réalisation de plus de 550 projets portés par les collectivités littorales, l’État, la Région Occitanie et la Banque des Territoires, pour accompagner la transformation du littoral d’Occitanie. Un second volet enclenche un nouveau milliard d’euros d’investissement sur la période 2021-2027.

[1Mission interministérielle d’aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon

[2CNRS

[3Fonds européen de développement régional

[4DRAC

Occitanie fait son cirque en Avignon : présentation de la 16e édition -

 

Mardi 14 juin 2022 à 10h30
en présentielet en visio-conférence

 

Claire Fita,vice-présidente de la Région Occitanie en charge de la culture et des langues régionales, présentera la16e édition d’« Occitanie fait son cirque en Avignon», le mardi 14 juin à 10h30,en présentiel à l’Hôtel de Région de Toulouse et en visio-conférence, aux côtés de Sylviane Manuel, directrice de La Verrerie d’Alès, Pôle national cirque Occitanie, Serge Borras, directeur de La Grainerie, Fabrique des arts du cirque et de l’itinérance, Scène conventionnée d’intérêt national et Pôle européen de production, Stéphanie Bulteau directrice de CIRCA, Pôle national cirque Auch, Gers, Occitanie et Alain Taillard, directeur de l’Ésacto’Lido, École supérieure des Arts du cirque Toulouse Occitanie.

 

Impulsée par la Région Occitanie, avec le soutien de la DRAC Occitanie, Toulouse Métropole, Alès Agglomération et la communauté d’agglomération Grand Auch - Cœur de Gascogne, « Occitanie fait son cirque en Avignon » se déroulera du 9 au 21 juillet 2022,sur le site de l’île Piot en Avignon.

 

Village de cirque éphémère, l’opération crée chaque année l’événement et incarne le in du cirque au cœur du festival off d’Avignon.Elle permet à des compagnies émergentes ou renommées de donner à voir l’ingéniosité́ et la diversité́ du cirque actuel.

10 spectacles, 9 compagnies et la première promotion de l’Ésacto’Lido sont au programme. 

 

Toute la programmation est à retrouver sur : www.cirqueavignon.com

La Région et le CRTL Occitanie se mobilisent pour la saison estivale

 

 

 

 

À l’occasion d’une conférence de presse ce mercredi 8 juin, Muriel Abadie, vice-présidente chargée du tourisme durable, des loisirs et du thermalisme, Claire Fita, vice-présidente chargée de la culture pour tous, du patrimoine et des langues régionales, Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des mobilités pour tous et des infrastructures de transport,Vincent Garel, président du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs,et Christophe Fanichet, président directeur général de SNCF Voyageurs,ont présenté les nouvelles mesures déployées cette année pour favoriser le tourisme de proximité et soutenir le pouvoir d’achat des habitants d’Occitanie.

 

« Cet été, la Région et ses partenaires maintiennent le cap pour soutenir le pouvoir d’achat et le tourisme de proximité. La carte Occ’ygène ainsi que les offres estivales de trains et cars liO font leur retour, complétée cette année par une mesure unique en France pour les jeunes de 18 à 26 ans d’Occitanie qui pourront bénéficier des synergies du train régional et national, entre le programme « + = 0 » de la Région et la carte Avantage valable 1 an sur le réseau TGV et Intercités. Dans le cadre de notre Pacte pour l’embauche en Occitanie, nous déployons également de nouvelles solutions concrètes pour faciliter l’accès à l’emploi des saisonniers. Nous pourrons enfin compter sur la dynamique générée par les nombreux festivals prévus dans la région et que nous soutiendrons par une vaste campagne de promotion nationale lancée dès le 21 juin à l’occasion de la fête de la musique.

 

Avec le CRTL, la SNCF et les professionnels de la filière du tourisme, nous agissons en pack pour que cette saison estivale soit une réussite en Occitanie ! Pas de grands discours donc, mais des actions concrètes pour « voyager local » plus facilement et profiter de notre belle région tout en soutenant la filière.» Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

 

 

Pouvoir d’achat, mobilités, festivals, emplois saisonniersLes infos clés de la saison estivale en Occitanie

 

- Retour de la Carte Occ’Ygène qui offre des avantages et des réductions pour accéder à des loisirs ou réserver un hébergement. Déclinée en plusieurs formules adaptées à tous les publics, elle comprend toujours une version monétisée destinée aux familles les plus modestes (pages 7 et 8 du dossier).

 

- Renouvellement des offres liO pour des vacances en proximité et en transports en commun, avec notamment 1 million de billets de train à 1 €. Cette année, un partenariat unique en France avec SNCF Voyageurs permettra aux jeunes âgés de 18 à 26 ans de bénéficier de la carte de réduction nationale, la carte Avantage Jeune valable 1 an et partout en France (pages 9 et 10 du dossier).

 

- Accès à l’emploi des saisonniers dans le cadre du Pacte pour l’Embauche en Occitanie. De nouvelles mesures se mettent progressivement en place avec notamment le lancement dès cet été d’une expérimentation sur la question du logement, via la mise à disposition d’un ou deux internats de lycées pour accueillir des saisonniers (pages 12 à 14 du dossier).

 

- Promotion et de valorisation des festivals régionaux. Pour accompagner le retour à la normale des festivals en Occitanie, la Région engagera à compter du 21 juinune grande campagne de promotion nationale et régionale destinée à mettre en lumière la richesse de la programmation régionale cet été (pages 16 à 19 du dossier).

 

- Poursuite du plan d’actions du Comité Régional du Tourisme et des Loisirs visant à accompagner la transformation de la filière régionale. Avec un fil conducteur cet été : l’Occitanie Rail Tour qui fera la part belle aux destinations accessibles en train (pages 20 et 21 du dossier).

 

Dossier DP221_CDP_Tourisme_220608_Web.pdf

La carte Occ’Ygène, pour un grand bol d’air en Occitanie

Photos gratuites de Nature

La carte Occ’Ygène permet aux habitants de l’Occitanie de bénéficier de réductions sur plusieurs centaines d’activités de loisirs, séjours et hébergements dans la région. Un dispositif malin qui fait du bien au porte-monnaie, en soutenant la filière touristique.

Cette année encore, la carte Occ’ygène permet de bénéficier de réductions sur les loisirs et les séjours en Occitanie

Prendre un grand bol d’air pas très loin de chez soi, pour profiter pleinement de la saison touristique ? Rien de plus facile grâce à la carte Occ’Ygène, qui se prolonge en 2022. Lancée en 2020 par la Région et le Comité régional du tourisme et des loisirs (CRTL) d’Occitanie, elle permet aux habitants d’Occitanie de bénéficier de réductions sur plusieurs centaines d’activités de loisirs, séjours et hébergements dans leur région.

Pour la Région et le CRTL, cette carte a deux objectifs totalement imbriqués : aider le plus grand nombre d’habitants d’Occitanie, et notamment les familles aux revenus modestes, à profiter pleinement des richesses de leur région, et venir en soutien aux professionnel.le.s du tourisme d’Occitanie, fragilisé.e.s par la crise sanitaire.

Coup de pouce de la Région au pouvoir d’achat des habitants d’Occitanie, la carte Occ’ygène favorise le tourisme de proximité et la consommation dans nos territoires.

Défi relevé : en 2021, pas moins de 45 000 foyers de la région détenaient une carte Occ’Ygène. En faisant du bien au porte-monnaie, la carte Occ’Ygène démontre toute son utilité. Voilà pourquoi sa nouvelle édition est gonflée à bloc, la Région ayant notamment décidé de proposer aux Conseils départementaux de s’engager à ses côtés.

   Une version bonifiée en 2022Photos gratuites de Fete


Solos, séniors, jeunes ou familles… Chacun trouve son bonheur avec la carte Occ’ygène !

La carte Occ’Ygène se décline en six versions : la première est vendue 15 € aux familles composées au minimum d’un adulte et d’un enfant (maximum : 3 enfants) ; la deuxième, baptisée Solo, s’adresse aux adultes de 26 à 60 ans et coûte 9 € ; la troisième, Sénior, concerne les plus de 60 ans et coûte 7€. , La Formule Duo accorde des avantages à l’accompagnant d’une carte Solo ou Senior, pour 1 € de plus. Les deux dernières versions sont, quant à elles, gratuites. L’une est réservée aux jeunes de 18 à 25 ans et l’autre, appelée Famille +, aux foyers, dont le quotient familial est inférieur à 1000 €.
 
 

Les familles à revenus modestes bénéficient d’un porte-monnaie électronique allant jusqu’à 100€ !

Cette version Famille + est assortie d’un porte-monnaie électronique [1], que la Région approvisionne cette année d’un montant qui varie en fonction du nombre de personnes bénéficiaires d’une seule et même carte, de 40 € pour deux personnes à 100 € au-delà de quatre. Nouveauté cette année : chaque département volontaire ajoute sa contribution, à hauteur de 50€ par carte, et s’engage à amener de nouveaux prestataires, pour enrichir l’offre proposée. À ce jour, trois départements ont rejoint le dispositif : le Gard, l’Ariège et le Lot. Autre bonus, les titulaires de la carte Famille + bénéficieront cette année de six trajets en liO train gratuits pour chaque détenteur.
 Famille, Relever, Voyager, Alpes

En musclant la carte Occ’Ygène, la Région espère augmenter le nombre de ses bénéficiaires, et notamment les familles les moins fortunées. Objectif : atteindre 15 000 bénéficiaires de la carte Famille +, soit 5 000 de plus que l’an dernier. Le tourisme pour tous, une priorité de la Région.

[1utilisable du 1er juin au 14 juillet et du 13 août au 6 novembre 2022

 

La Carte Jeune Région, c’est quoi ?

 

C’est le support numérique de l’ensemble des aides de la Région en faveur des lycéens et lycéennes d’Occitanie. Elle est conçue pour faciliter votre quotidien et soutenir votre pouvoir d’achat, tout au long de votre parcours de formation.

La Carte Jeune Région change de look pour la rentrée !

Tu possèdes déjà la Carte Jeune Région ? Conserve-là elle est toujours valable.

Le dispositif se présente sous la forme d’une carte "sans contact", pour une meilleure facilité d’utilisation, qui regroupe l’ensemble des aides régionales qui vous sont destinées.


Bon à savoir

Nouveau ! Formation aux premiers secours civique - "Un jeune formé = une vie sauvée"

Une nouvelle aide disponible à partir du 1er février 2022.

Une aide citoyenne et utile pour te former aux premiers secours et peut être sauver une vie ! Grâce à ta Carte Jeune Région, tu peux t’inscrire depuis cet espace à une session de formation gratuite et sans avance de frais.

Bons plans !

Tes bons plans 100 % Occitanie !

Retrouve sur ton espace jeune à partir de septembre 2022, des offres attrayantes pour des activités culturelles, touristiques ou sportives : concerts, festivals, matchs, musées, visites guidées …

N’hésite plus, connecte-toi !

Les Aides de la Carte Jeune Région :

Grâce à votre carte, vous pouvez bénéficier de réductions auprès d’enseignes qui en accordent spontanément ou de bons plans culturels, sportifs et touristiques, ou encore accéder à votre établissement (locaux, restauration…). C’est un atout indispensable qui vous accompagne dans votre formation et dans vos loisirs. En bref, elle simplifie votre vie de tous les jours.

Ne pas confondre ! : la Carte Jeune Région n’est pas la Carte Jeune SNCF. Elle n’ouvre pas de droits à réductions sur les transports régionaux.


Depuis le 1er janvier 2020, une réforme nationale sur l’apprentissage (loi Avenir Professionnel du 5 septembre 2018), mise en place par le Gouvernement, a retiré aux Régions ses compétences en matière d’aide à l’apprentissage ainsi que les financements qui y étaient consacrés.

Pour connaître les aides éventuelles auxquelles un·e apprenti·e peut prétendre, il est donc nécessaire de se rapprocher du CFA.

Les bénéficiaires de la Carte Jeune Région sont donc les lycéens et lycéennes.


Téléchargements

Transition écologique et solidarité au cœur du vote des élus régionaux

 

Préserver l’avenir des jeunes générations et ne laisser personne au bord du chemin… Ces deux priorités sont au centre des décisions adoptées par les élus régionaux lors de la Commission permanente du 3 juin.

Les élus régionaux ont adopté de nombreuses mesures en faveur de la transition écologique et la solidarité lors de la commission permanente du 3 juin

Une salve de travaux pour moderniser six lycées de la région Occitanie

 

Des lycées modernisés et plus sobres en énergie. La Région engage une série de travaux de rénovation ou de restructuration dans six de ses lycées, donnant le coup d’envoi du Plan Pluriannuel d’Investissement pour les établissements d’enseignement, qu’elle a renouvelé le 24 mars pour la période 2021-2027. Sont concernés le lycée Docteur Lacroix à Narbonne (Aude), le lycée Jean Vigo à Millau (Aveyron), les lycées Jules Raimu et Philippe Lamour à Nîmes (Gard), le lycée Le Garros à Auch (Gers) et le lycée Jean Mermoz à Béziers (Hérault). Mobilisant ensemble une enveloppe de 20 M€, ces opérations matérialisent l’ambition énergétique de la Région et son soutien au secteur du BTP.

En parallèle, décision est prise de donner le nom de Simone de Beauvoir, romancière et théoricienne majeure du féminisme, au nouveau lycée à énergie positive qui ouvrira en septembre à Gragnague, près de Toulouse.

 

Une série d’aides pour soutenir la production d’énergies renouvelables locales

 

L’installation d’une chaufferie biomasse pour alimenter une école, une cantine et deux logements communaux dans le Lot et celle d’une chaufferie bois pour trois immeubles privés en Lozère… Voilà deux des vingt projets que la Région Occitanie a décidé d’aider lors de sa Commission permanente du 3 juin. Dix-sept d’entre eux sont centrés sur la production d’une énergie verte locale, tandis que les trois autres projets portent sur l’écorénovation et l’extension d’un bâtiment d’accueil touristique, l’écoconstruction d’un groupe scolaire et la réalisation d’audits énergétiques de bâtiment. Ces opérations participent toutes à l’objectif que la Région s’est fixé : faire de son territoire la première région à énergie positive d’ici 2050.

 

La carte Occ’Ygène plus attractive

Dispositif en faveur du tourisme pour tous, la carte Occ’Ygène revient cette année. Lancée en 2020 par la Région et le Comité régional du tourisme et des loisirs, elle propose aux familles et aux jeunes habitant l’Occitanie des réductions sur des centaines d’activités de loisirs, séjours et hébergements dans la région. Nouveauté en 2022 : les conseils départementaux ont désormais la possibilité de participer au dispositif, en abondant notamment Famille +, l’une des trois versions de la carte Occ’Ygène, réservée aux familles aux revenus modestes. Famille + est dotée d’un porte-monnaie électronique que les Départements pourront créditer aux côtés de la Région. Autre avantage : en participant, ils s’engagent à compléter la liste de prestataires touristiques sur leur territoire, afin d’enrichir l’offre proposée. La carte est activable du 1er juin au 14 juillet 2022 et du 13 août au 6 novembre 2022.

 

Une quatrième École ETRE soutenue par la Région

 

La Région continue d’aider au déploiement en Occitanie des écoles de la transition écologique, suite à la convention signée en février 2021 avec la fondation ETRE qui les porte. Ainsi, après avoir décidé de financer les écoles de Lahage (Haute-Garonne), Montarnaud (Hérault) et Alenya (Pyrénées-Orientales), la Région apporte cette fois son soutien à l’École du Ségala des Métiers de l’Écologie en Aveyron. Ouvertes aux jeunes de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme, les écoles ETRE ont vocation à les sensibiliser aux métiers de la transition écologique, afin de les aider à s’insérer dans des filières appelées à se développer fortement.


 Photos gratuites de Drone

Exposition « Le rire de Cabu » : déjà plus de 10 000 visiteurs accueillis

 

 

 

La Région Occitanie accueille, depuis le 3 mai, au sein de l’Hôtel de Région de Toulouse et sur le parvis de l’Hôtel de Région de Montpellier l’exposition « Le rire de Cabu ». Plus de 10 000 visiteurs ont déjà eu l’occasion de (re)découvrir les œuvres de Cabu, les sujets qui lui étaient chers (consommation, société, culture, les femmes, les jeunes, les cons, la politique) et ses combats (l’écologie, le pacifisme, la liberté d’expression).

 

Présentée au cœur de l’Hôtel de Région de Toulouse,jusqu’au 3 juillet, l’exposition « Le Rire de Cabu » propose 400 dessins cultes dont de nombreux inédits, 400 éclats de rire. Ce sont des retrouvailles exceptionnelles avec ses personnages emblématiques tels que le Grand Duduche, le Beauf, l’adjudant Kronenbourg, ou encore ses dessins pour l’émission de Dorothée. C’est aussi, un clin d’œil amusé sur notre région avec une sélection spéciale Occitanie ainsi qu’un tour d’horizon de ses maîtres et de ses copains inoubliables.

 

A Montpellier, sur le parvis de l’Hôtel de Région, un dispositif de 24 bâches sur le thème
« Cabu, dessinateur tout-terrain » est déployé, en partenariat avec le Club de la presse Occitanieet l'Université Paul-Valéry Montpellier, jusqu’au 31 août.

 

« Déjà plus de10 000 visiteurs ont visité cette exposition inédite en région.Afin de permettre au plus grand nombre de redécouvrir ses personnages célèbres, mais aussi ses combats, nous prolongeons l’exposition à Toulouse jusqu’au dimanche 3 juillet. Je rappelle qu’elle est gratuite et ouverte à tous parce qu’il y a là un enjeu culturel mais aussi d’éducation à la citoyenneté pour les plus jeunes. L’école contribue à la transmission et à l’éveil des consciences, c’est pourquoi j’ai tenu à proposer des visites aux scolaires en présence de médiateurs », Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 

« Le rire de Cabu » : une exposition participative ouverte aux scolaires

 

L’accueil du jeune public et du public scolaire est privilégié avec un parcours spécifique accompagné d’un livret-jeu pour les 7-12 ans (disponible sur demande à l’entrée de l’exposition). Un livret pour les enseignants est également disponible, leur permettant de préparer leur visite et de la prolonger en classe avec les élèves.Les visites des scolaires sont assurées par des agents de médiation culturelle.

 

Afin de faciliter l’accueil et la venue des scolaires, les professeurs sont invités à se rapprocher de Madame Charlotte Miquel (04.67.04.08.07/ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) en charge de la médiation culturelle.

 

Les prochaines visites :

-         Le mercredi 8 juin de 12h à 13h :la classe de terminale du lycée Berthelot de Toulouse option droit et grands enjeux du monde contemporain visitera la partie politique de l’exposition ainsi que celle consacrée à la liberté de la presse ;

-         La journée du vendredi 17 juin : les classes de 5ème du collège de Montréjeau visiteront l’exposition avec un focus sur l’écologie ;

-         L’après-midi du 21 juin : les classes de 4ème du collège Jean Moulin de Toulouse découvriront l’exposition.