Pour relancer l’emploi, la Région soutient les filières, la formation et la relocalisation

Appui aux secteurs très touchés par la crise, formation des salariés et des jeunes, incitation à la relocalisation des activités stratégiques : ce sont les trois piliers du Plan de relance de l’emploi voté le 16 juillet, doté par la Région de 211 M€. 

Le Plan de relance pour l’emploi renforce les mesures d’urgences déployées par la Région en avril

Pour aider les entreprises, les salariés, les jeunes d’Occitanie à surmonter la crise économique née de la crise sanitaire, la Région a voté, lors de son assemblée plénière du 16 juillet, un vaste Plan de relance pour l’emploi de 211 M€, avec un effet levier de 400 M€. Immédiatement lancé, il renforce les mesures d’urgence déployées depuis avril. Pour être efficace, il a été élaboré avec les professionnels et conjugue l’accompagnement des filières économiques d’Occitanie les plus touchées par la crise, des dispositifs de formation pour sauvegarder les emplois, compétences et savoir-faire, et une forte incitation à la relocalisation des activités stratégiques en Occitanie.

"Nous devons relancer l’activité, sauver les emplois et créer des filières économiques nouvelles, donner aux entreprises les moyens d’assurer leur survie, accélérer la transition écologique et énergétique et soutenir nos concitoyens dans leur quotidien", affirme Carole Delga.

AIDER LES FILIÈRES D’OCCITANIE LES PLUS IMPACTÉES PAR LA CRISE

La Région a travaillé avec les professionnels pour proposer des actions aux acteurs de l’aéronautique et du spatial, de la viticulture, du tourisme, du nautisme et de la plaisance, du bâtiment et des travaux publics, tous confrontés à une crise brutale. Elle a mis sur pied des programmes sectoriels, par exemple de 100 M€ pour l’aéronautique et le spatial. Pour faire repartir le BTP dans la bonne direction, la Région accélère sur le soutien à la rénovation énergétique des logements, la production de logements sociaux. L’aide régionale au logement locatif à vocation sociale des communes s’ouvre aux constructions neuves.

D'Occitanie 2040 au Green New Deal, la Région s'engage pour une société plus juste et durable

Réunis en Assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga, ce jeudi 16 juillet à Montpellier, dans un format restreint adapté aux mesures sanitaires, les élus régionaux ont adopté, à l'unanimité moins 40 abstentions, le plan de relance pour l'emploi ainsi que le Green New Deal pour l'Occitanie, qui s'appuiera notamment sur une Convention citoyenne régionale.

delgaCapture 
Le plan régional de relance pour l'emploi, doté de 211 M€ avec un effet levier de 400 M€, renforce l'action de la Région Occitanie en faveur de la formation, particulièrement pour les jeunes, et propose un vaste plan de relocalisation de l'activité, tout en soutenant les grands secteurs économiques régionaux que sont le BTP, l'aéronautique, le tourisme ou encore la viticulture.

Au-delà de ce plan d'actions visant à accompagner la relance économique dans les territoires, la Région se mobilise pour proposer une vision d'avenir aux citoyens, acteurs socio-économiques et collectivités locales. Fondé sur la feuille de route Occitanie 2040 et nourri des enseignements de la crise actuelle, le plan de transformation et de développement Green New Deal imaginé par la Région Occitanie apportera des solutions concrètes pour penser l'avenir autrement. Démarche unique en Europe à l'échelle d'une région, ce Green New Deal se fonde sur l'expertise de tous et accorde une large place à la citoyenneté active, par le lancement d'une Convention citoyenne dont les propositions feront l'objet d'une votation citoyenne à l'automne.

Les détails sur DP232_AP17juilletBD.pdf 

Focus sur la Convention citoyenne pour l'Occitanie

La Région lance une Convention citoyenne permettant aux habitants d'Occitanie de prendre pleinement part à la construction du plan de développement régional Green New Deal. Au cours de leurs sessions de travail, les 100 membres de la Convention tirés au sort par un organisme certifié pourront s'ils le souhaitent entendre des personnalités ainsi que des membres des instances consultatives régionales afin de nourrir leurs avis, propositions et priorités. 

A partir du 20 juillet, le tirage au sort des citoyens sera réalisé. LConvention citoyenne, composée par l'institut IRS Quality sera représentative de la population d'Occitanie.

Deux sessions de trois jours se tiendront durant le mois de septembre, puis une troisième d'une journée sera organisée en octobre. A l'issue de la Convention, la Région sollicitera l'avis de l'ensemble des habitants d'Occitanie au travers d'une votation. 

+ d'infos www.laregion.fr/convention-occitanie

Les emplois d’aujourd’hui et de demain au cœur des échanges des élus régionaux

Réunis en Assemblée plénière, les élus régionaux ont adopté deux dossiers majeurs ce jeudi 16 juillet : un Plan de relance de l’emploi doté de 211 M€ et le lancement du « Green New Deal ». Ce nouveau modèle de société plus juste et durable sera construit avec les citoyens d’Occitanie à partir de septembre, et poursuivra le cap fixé par « Occitanie 2040 ». 

Les conseillers régionaux, réunis en assemblée plénière (en comité restreint à cause de la situation sanitaire) à Montpellier, ont approuvé ce jeudi 16 juillet un grand plan de relance pour l’emploi et le démarrage du « Green New Deal » pour l’Occitanie. Ils vont renforcer l’impact du Plan d’urgence régional mis en place dès le printemps - un « bouclier » de 370 M€ - et s’inscrivent dans la lignée de la feuille de route « Occitanie 2040 » votée fin 2019.
« La pandémie de Covid-19 et ses conséquences appellent une réaction de grande ampleur, souligne Carole Delga. Il y a urgence à agir, c’est dès maintenant que la situation est difficile. Avec ces deux plans, nous protégeons nos habitants, renforçons notre économie et construisons un avenir plus juste et plus durable. Ce monde d’après, nous voulons le construire collectivement, en ne laissant personne au bord du chemin

Un plan de relance de l’emploi ambitieux : le Plan de relance soutient les filières les plus touchées par la crise sanitaire 

Une grave crise économique se dessine dans le sillage de la crise sanitaire. C’est pourquoi la Région met en place un Plan de relance pour l’emploi de 211 M€, avec un effet levier de 400 M€. « Nous lançons ce plan immédiatement, en relais des mesures d’urgence déjà déployées. Il est nécessaire d’aider les entreprises à maintenir et créer des emplois », insiste Nadia Pellefigue, vice-présidente au développement économique, à la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur.
Ce plan de relance se déploie dans trois directions : le soutien aux filières économiques majeures touchées par la crise, et des volets « formation » et « relocalisation ». La Région a ainsi bâti des programmes avec les professionnels du tourisme, de l’aéronautique, de la viticulture, du nautisme et de la plaisance. Elle renforce son appui à l’activité du BTP : « Nous amplifions le soutien à la rénovation énergétique et à la production de logement social », précise Carole Delga.

De nouveaux dispositifs de formation des salariés vont représenter une vraie alternative aux suppressions d’emploi. En outre, la Région renouvelle son accompagnement de l’apprentissage  : elle apportera un bonus de 1 000 à 2 000 € (selon la formation) à chaque nouveau contrat signé. Pour anticiper l’évolution des métiers, elle ouvrira en septembre à Montpellier la Cité de l’Economie et des Métiers de demain.

L’Agence régionale pour les investissements stratégiques (Aris) interviendra dans la relocalisation de projets industriels stratégiques

Avec la Carte Occ’ygène, le plein de loisirs et d’évasion en Occitanie

Soutenir la relance du tourisme en Occitanie, c’est l’objectif de la nouvelle Carte Occ’ygène présentée par la Région ce mercredi 24 juin. En apportant à tous - jeunes et familles - du pouvoir d’achat, Occ’ygène va dynamiser la fréquentation tout l’été. 

C’est le nouveau sésame des vacances d’été en Occitanie. Carte dématérialisée de réductions sur plusieurs centaines d’activités de loisirs, séjours et hébergements, «  Occ’ygène  » va faire du bien au porte-monnaie des familles et des jeunes. Et apporter aux professionnels du tourisme un regain de fréquentation. Un soutien crucial, car la crise sanitaire a durement touché cette filière régionale aux 100 000 emplois.

Des réductions sont offertes sur un large éventail d’activités, qui satisferont toutes les envies : campings et villages vacances, activités sportives et de plein air, musées et sites culturels, naturels et scientifiques, parcs de loisirs et d’attractions, zoos et aquariums, excursions, visites guidées, visites d’entreprises et artisans, de domaines viticoles…

« Profitez des richesses de notre région tout en soutenant les acteurs de la filière touristique, c’est le message que j’adresse aux habitants de l’Occitanie, lance Carole Delga. Coup de pouce de la Région au pouvoir d’achat, la carte Occ’ygène favorise le tourisme de proximité et la consommation dans nos territoires

Trois versions d’Occ’ygène

Valide de juillet 2020 au 30 juin 2021, Occ’ygène se décline en trois versions  : pour les jeunes, les familles et en particulier celles aux revenus modestes. Les jeunes Occitans de 18 à 25 ans profitent d’une carte Occ’ygène gratuite pour faire le plein d’aventures, comme des parcours de canoë-kayak dans les gorges de l’Hérault avec 15% de réduction.

Pour une famille, Occ’ygène vaut 20 euros. Parmi les centaines de réductions possibles, un foyer de trois personnes peut notamment économiser 42 € pour une nuit en mobil-home au camping du Moulin de Monge dans les Hautes-Pyrénées.

Cas particulier  : les foyers aux revenus modestes [1] bénéficient d’une carte gratuite, dotée par la Région d’un porte-monnaie électronique crédité de 70 € par personne (300 € maximum par foyer).

Dématérialisée sous la forme d’un «  QR Code  », Occ’ygène s’obtient en ligne. Les demandes de carte OCC’YGÈNE sont possibles à partir du 6 juillet sur la plateforme www.tourisme-occitanie.com et également sur tous les sites des Offices de tourisme et partenaires.

Un plan d’actions pour relancer la saison

Avec Occ’ygène, la Région et le Comité régional du tourisme d’Occitanie déploient l’une des 25 mesures-phares d’un plan de relance de 3 M€, le plus important en France. Il comprend aussi une plateforme de financement participatif de loisirs et séjours (achat immédiat de bons solidaires bonifiés, consommés plus tard) et un numéro vert d’information touristique opérationnel durant les trois mois d’été, dès le 1er juillet. De plus, des campagnes valorisent l’Occitalité, reflet des valeurs d’hospitalité et du caractère unique de l’Occitanie.

«  Ce plan de relance accompagne la reprise d’activité, tout comme le fonds L’Occal, doté de 80 M€ associant la Région, les Départements et plus de 150 intercommunalités pour soutenir la trésorerie et l’investissement des professionnels », rappelle Jean-Louis Guilhaumon, vice-président au tourisme de la Région.

Pour faciliter la découverte des atouts de l’Occitanie, la Région active tous les leviers  : jusqu’en septembre, elle fait des offres à très petits prix sur le réseau public régional de transports liO. Elle propose 1 million de billets à 1 € pour voyager en train TER et une tarification à 2 € maximum par trajet en car liO.

En savoir plus

Une offre touristique de choix avec LA REGION

Parcourir notre région, c’est goûter l’ambiance ambrée des bastides, c’est déambuler entre les étals colorés des marchés, c’est remonter le temps dans les grottes d’Ariège ou les arènes de Nîmes. Ce territoire est la destination idéale des amoureux de la nature et du patrimoine historique. La variété des paysages n’a d’égal que la diversité culturelle que cette région a à offrir. Que vous soyez mordu d’histoire, amateur de randonnée, photographe amateur, explorateur du dimanche, vous trouverez forcément votre bonheur en région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

En savoir plus
Participez à l'enquête et gagnez votre prochain séjour dans la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
_
Vous avez séjourné en Occitanie ? Participez à l’enquête

Vidéos

Thermalisme : l’Occitanie est la 1ère région thermale de France

Les eaux thermales de notre région, riches en oligo-éléments, ont des vertus curatives. Leurs bienfaits sont multiples en rhumatologie, pour les voies respiratoires, les maladies cardio-artérielles, certaines affections neurologiques et dermatologiques. Les actions des eaux thermales sont également reconnues pour apaiser une partie des troubles psychosomatiques.

On y vient pour se soigner mais aussi pour jouir d’un cadre architectural hérité du XIXème siècle. Pour profiter d’un vent de fraicheur à Luz-Saint-Sauveur dans les Pyrénées ou respirer l’air iodé à Balaruc-les-Bains les pieds dans l’étang de Thau, il y a 1001 raisons de choisir le thermalisme en Occitanie.

Le tourisme fluvial : naviguer sur le Canal du Midi

Classé au patrimoine mondial de l’humanité, le canal du Midi est depuis le XVIIe siècle un trait d’union de 240 kilomètres entre les anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon et un bel atout touristique…
Si le transport de marchandises a cessé sur le canal du Midi, 1,5 million de visiteurs le fréquentent tous les ans à pied, en bateau ou à vélo. Le chef d’œuvre patrimonial est donc aussi un poumon économique, aux retombées annuelles estimées à 122 millions d’euros.
Quelques 350 entreprises et 2 000 emplois directs seraient liés à l’activité du canal. Plus fréquenté que la Seine, il est la voie royale du tourisme fluvial en Europe. Le trafic des bateaux est au plus fort entre Argens-Minervois (Aude) et les Neuf écluses de Fonseranes à Béziers, avec 10 000 passages par an et une clientèle internationale.

De Toulouse à Sète en passant par Carcassonne et Béziers, le Canal du Midi sillonne les paysages de la Haute-Garonne, de l’Aude puis de l’Hérault. Au travers des champs de colza, des forêts de cyprès et de pins parasols, les plaisanciers profitent d’un cadre chaleureux et une manière inédite de découvrir un territoire.

40 Grands Sites Occitanie / Sud de France

La région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée dispose de nombreux sites à forte notoriété qui contribuent au rayonnement des territoires dans lesquels ils se situent.

Ces sites sont de véritables poumons économiques pour la région et attirent chaque année des milliers de visiteurs français et étrangers.

 

Plan Littoral 21 : un bilan à la hauteur de ses ambitions

Engagé par la Région dès 2016, le Plan Littoral 21 a vocation à aménager durablement le littoral de demain, tout en préservant l’environnement. Doté d’un milliard d’euros, il a permis la réalisation de projets ambitieux le long de la côte d’Occitanie.

Plus d’un milliard d’euros consacré aux aménagements du Plan Littoral 21
L’éolien flottant, un enjeu fort pour la transition énergétique et la croissance verte !

Le littoral méditerranéen est une richesse pour notre territoire ! Pour le préserver, le Plan Littoral 21 intervient de manière positive et concrète. Plus d’un milliard d’euros - dont 300 M€ de la Région - est consacré à ces investissements.
À ce stade, les objectifs du Plan Littoral 21 sont d’ores et déjà atteints. Depuis son lancement en 2016, plus de 450 projets ont été soutenus par la Région et ses partenaires (Etat, Caisse des Dépôts) dans les villes et stations d’Occitanie.
Les travaux de réaménagement du littoral portent notamment sur la restructuration des ports de plaisance et infrastructures touristiques, le développement de l’éolien flottant en mer, la valorisation des espaces protégés.

« 50 ans après la mission Racine qui a transformé le littoral languedocien, le plan Littoral 21 lui redonne un second souffle et permet la mise en place de nouvelles activités économiques pérennes et génératrices d’emplois. », déclare Carole Delga.

UN LITTORAL UNIQUE ET UN POIDS ÉCONOMIQUE MAJEUR

Avec ses 220 kilomètres de rivages et ses 20 stations balnéaires, la Région est une réelle puissance maritime. L’Occitanie est la 1ère flottille française de pêche de la Méditerranée avec ses 5 ports de pêche, ses 70 ports de plaisance, et ses 3 ports de commerce (Sète, Port-la-Nouvelle, Port-Vendres). Elle dispose également d’un environnement marin et de ressources naturelles exceptionnelles, dont 40 000 hectares de lagunes et de zones humides, et une aire marine de 14 000 km².

Le Plan Littoral 21 en actions

La Région accompagne et soutient le développement de projets innovants pour la transformation à long terme du littoral. Focus sur deux projets qui présentent des solutions durables pour l’environnement.

UNE BARGE MULTI-SERVICES À HYDROGÈNE

Pour lutter contre la pollution engendrée par les navires à proximité des villes, l’entreprise toulousaine Nexeya mise sur les énergies propres. Elle a développé une barge multi-services à hydrogène pour fournir aux bateaux en escale dans les ports une énergie électrique sans rejet de carbone. Ce projet est lauréat de l’appel à projet " Avenir Littoral " 2019, qui soutient l’innovation et prône une gestion raisonnée de nos ressources pour des solutions durables.

UN SYSTÈME D’IRRIGATION ÉCOLOGIQUE

Limiter la pression sur les ressources en eau, c’est l’ambition du projet Irri Al’teau, porté par l’agglomération du Grand Narbonne, en lien avec l’Institut national de la recherche agronomique. Ce projet réutilise les eaux usées d’une station d’épuration pour les besoins de l’agriculture (vignes essentiellement) et du tourisme (campings). Un moyen de limiter le puisement dans les milieux aquatiques !

LA RÉGION RÉACTIVE POUR FAIRE FACE À LA CRISE DU COVID19

La pêche, la conchyliculture et la filière nautisme-plaisance ont été particulièrement éprouvées durant la crise sanitaire. Pour aider les professionnels à relancer leur activité, la Région a répondu présente. Elle a mis en place des aides d’urgence et un accompagnement spécifique à chaque filière.
En savoir plus

Offrir à tous les enfants une chance de partir en vacances !

 

Certains enfants ne partent jamais en vacances, faute de moyens. L’opération « Premiers départs en vacances », organisée par l’UNAT [1] Occitanie et soutenue par la Région, la CAF [2] et la MSA [3], est là pour y remédier ! Elle permet aux jeunes de 6 à 17 ans, issus de milieux modestes, de bénéficier de séjours dans 50 centres et lieux de vacances en Occitanie.

« Le vivre ensemble, le plaisir du partage, l’histoire de notre région… c’est tout cela que propose l’opération « Premiers départs en vacances », déclare Carole Delga. Et tous les enfants d’Occitanie doivent pouvoir avoir accès à ces richesses.

Partir, c’est grandir

Les vacances sont nécessaires à l’épanouissement et au développement des enfants. A la mer, à la montagne ou à la campagne, l’opération « Premiers départs en vacances » permet à tous les enfants, y compris porteurs de handicaps, de se créer des souvenirs inoubliables.

D’une durée de 6 à 21 jours, chaque voyage coûte 65€ par enfant, activités et transport compris. De nombreuses disciplines et thématiques sont proposées : équitation, VTT, séjours artistiques ou culturels, séjours aventures, randonnée… De quoi satisfaire tous les goûts ! Et en cette période particulière, les protocoles sanitaires ont été renforcés afin d’assurer aux enfants et aux équipes des séjours en toute sérénité.

C’EST BON POUR LE TOURISME RÉGIONAL

L’Occitanie est une destination majeure de vacances ! Et le tourisme social et solidaire y est très dynamique. Composé de près de 250 établissements, il porte une démarche exemplaire de développement local et durable.

En savoir plus
  • Pour consulter les catalogues. Conditions d’accès aux séjours : résider en Occitanie, être âgé de 6 à 17 ans, correspondre aux critères de quotient familial établi par votre CAF ou MSA (merci de vous rapprocher de votre travailleur social pour le connaître).
  • Pour obtenir des renseignements, contactez le 05 32 26 26 77 ou envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Focus sur les dernières aides en faveur de l'Hérault

La Région aux côtés de ses territoires et de ses habitants : focus sur les dernières aides en faveur de l'Hérault.

Tree Line, Road, France, Countryside, Scenery, Foliage
 
Lors de la commission permanente réunie sous la présidence de Carole Delga, les élus régionaux ont voté des aides concrètes dans les 13 départements d'Occitanie. Zoom sur les principaux projets héraultais (liste non exhaustive) qui font vivre ce territoire et ses habitants.
 
ACTIONS POUR L'ECONOMIE ET L'EMPLOI
 
Montpellier - Jouer la carte de l'export
 
Avec ses jeux éducatifs sur la nature et l'épanouissement de l'enfant, l'éditeur Bioviva collectionne les trophées. Fabriqués en France, ces jeux sont respectueux des hommes et de la planète. Devenue l'une des premières «???entreprises à mission???», la société fondée en 2016 affirme sa raison d'être à travers plusieurs objectifs sociaux et environnementaux. En parallèle, elle veut accélérer sa croissance à l'international notamment en Amérique du Nord et du Sud, en développant de nouvelles gammes et supports dont une chaîne YouTube. Ce qui devrait booster son chiffre d'affaires à l'export de 70 % en 2 ans et générer 4 emplois. Pour l'aider à investir (conseils juridiques, outils de marketing et communication, recrutement d'un commercial export, etc.), la Région a voté une aide de 100 000 .
En mai 2020, la Région a décidé de financer dans l'Hérault 5 projets d'entreprises à l'export pour un montant d'environ 460 000.

 
AMENAGEMENT DES TERRITOIRES
Vias - Habitat très accessible
Faciliter l'accès au logement pour tous reste une priorité pour la Région qui a engagé 40 000  dans la construction de la résidence Les Ombrines, près du centre-ville de Vias. Livrée mi-août prochain, elle comprendra 31 appartements du T2 au T4 dans un bâtiment à deux étages et 5 villas mitoyennes en duplex avec jardin. Réservé aux personnes à revenus limités (PLUS et PLAI), ce programme mixte respecte aussi les normes handicap.
En mai 2020, la Région a décidé de soutenir dans l'Hérault 5 projets de création de logements sociaux (143 logements) pour un montant de plus de 150 000.
 
Thézan-les-Béziers - Le bonheur est dans le pétrin
Non, la désertification des centres bourgs n'est pas une fatalité. La commune a entrepris de rénover et d'aménager le bâtiment de l'ancienne boulangerie fermée en 2017, place de l'hôtel de ville, pour faciliter l'installation d'un jeune couple de boulangers pâtissiers. Très attendue par les Thézanais, seniors en tête, l'ouverture d'« Au Pech gourmand » est prévue mi-août. La Région a mis la main à la pâte : 80 000.
 
EDUCATION
 
Pézenas - Un parc machines au top
 
Bac pro plastiques et composites, CAP ébéniste et menuisier installateur : chaque année, le lycée Charles Allies forme 45 élèves dans les meilleures conditions possibles. Après avoir investi dans le matériel dont ils ont besoin, la Région veille à l'entretenir. 49 000  ont été crédités pour la maintenance des presses à injecter et la mise en conformité des machines de l'atelier bois. L'ensemble sera opérationnel à la rentrée.
 
MER ET LITTORAL
Poursuivant l'objectif de devenir la 1ère Région à énergie positive d'Europe d'ici 2050, la Région Occitanie soutient les projets favorisant la production d'énergies renouvelables.
 
Loupian - Eco...logique
 
Ancrés au bassin de Thau, les Tarbouriech ont fait de Médithau, un fleuron de la conchyliculture française avec leur système d'élevage imitant l a marée grâce aux énergies vertes. Rénové, doté de machines de production et de bassins de purification une aide de la Région de plus de 66 000le mas de Loupian récupèrera une part des activités de celui de Marseillan. A la clé : moins d'allers-retours inter sites et donc d'impact sur l'environnement.
En mai 2020, la Région a décidé de soutenir dans l'Hérault 9 projets dans la filière pêche pour un montant de plus de 200 000.
ENVIRONNEMENT
Saint-Etienne-de-Gourgas - Coup de pouce pour jeune pousse
 
En février Chloé Amposta, ingénieure agronome de 28 ans, s'est installée maraîchère sur les terres familiales. Cultiver en bio et vendre en circuit court étaient une évidence pour la jeune femme qui a pu compter sur une aide de 5 500 de la Région pour acheter plants, poules pondeuses et outils, construire un poulailler mobile, etc. Elle espère s'agrandir petit à petit et embaucher.

 
TOURISME
Lodève - Fibre culturelle
Bonne nouvelle pour les 48 000 visiteurs annuels du musée de Lodève. D'avril à août 2021, ils pourront y découvrir une exposition exceptionnelle grâce à une aide de 18 000 . Fruit d'une coproduction interrégionale, « L'herbier tissé » présentera des collections de tapisseries empruntées aux musées Jean Lurçat, Dom Robert, Aubusson... participant au rayonnement culturel de l'Occitanie et à celui du tissage lodévois.
En mai 2020, la Région a décidé de soutenir dans l'Hérault 8 projets de valorisation du patrimoine culturel pour un montant de 51 000.
 
POUVOIR D'ACHAT ET SOUTIEN A LA CULTURE
Sérignan - Démocratiser l'art actuel
C'est dans ce village de 7000 habitants que le Musée Régional d'Art Contemporain a élu domicile. Sa visite était déjà gratuite toute l'année pour certains publics. Elle le sera désormais pour tous, le 1er dimanche de chaque mois. A découvrir ? 470 œuvres d'artistes de notoriété nationale et internationale, figures de grands mouvements ou jeunes talents, réunis sur 3200 m². Sans oublier des expositions temporaires ambitieuses.

Eco-chèque mobilité : bon pour le porte-monnaie et l’environnement

La Région favorise les déplacements doux et verts, tel l’achat de vélos et véhicules électriques. Après avoir lancé en 2019 l’éco-chèque mobilité, elle double au 1er juillet 2020 l’aide aux particuliers pour l’achat d’un vélo à assistance électrique et propose aux salariés cyclistes un bonus pour l’achat de leur vélo.

Mis en place par la Région depuis 2019, l’éco-chèque mobilité fait du bien au pouvoir d’achat et encourage la transition énergétique. Et c’est un succès : plusieurs milliers de personnes en ont déjà bénéficié pour acheter un vélo neuf à assistance électrique ou une voiture électrique ou hybride rechargeable d’occasion.

Fin 2019, la Région a étendu son bénéfice aux collectivités locales s’engageant dans la conversion de leur parc de véhicules (jusqu’à 20 000 € pour une collectivité et 40 000 € pour un Parc Naturel Régional). Pour inciter encore plus d’Occitans à passer à l’électrique, la Région a voté deux nouvelles mesures lors de la commission permanente du 26 juin.
Au 1er juillet, elle double la prime à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique par les particuliers de 100 € à 200 €. En outre, elle crée un « Bonus Forfait Mobilité Durable » pour encourager plus de salariés à utiliser le vélo pour les trajets domicile-travail.
L’éco-chèque mobilité démontre notre volonté d’aider concrètement les habitants d’Occitanie à s’engager dans la transition énergétique, souligne Carole Delga. L’éco-chèque mobilité sert notre ambition de devenir la 1ère Région à énergie positive.

Nouveauté, le « Bonus Forfait Mobilité Durable » sera expérimenté en 2020 et 2021. Son objectif est de compléter le Forfait Mobilités Durables [1] remboursé aux salariés par l’employeur, une mesure prévue dans la Loi d’Orientation des Mobilités (mais que l’employeur n’est pas obligé de mettre en place). Le « Bonus Forfait Mobilité Durable » de la Région prendra en charge 50 à 80 % de l’achat d’un vélo.

L’aide pourra atteindre jusqu’à 240 € pour un vélo classique et jusqu’à 400 € pour un vélo à assistance électrique (VAE).

Au final, une personne non imposable achetant un VAE de 1 000 € recevrait une subvention régionale de 400 €, à laquelle pourraient s’ajouter jusqu’à 400 € versés par l’employeur et 200 € de bonus Etat. Autre calcul : une personne non imposable achetant 300 € un vélo classique recevrait une aide régionale de 240 €, à laquelle pourrait s’ajouter le Forfait Mobilités Durables versé par l’employeur.

Ils sont passés à l’électrique

Emilie, Ariégeoise : « J’ai acheté mon VTT à assistance électrique pour me rendre chez les personnes âgées ou handicapées dont je m’occupe et qui habitent à 5 ou 6 km de chez moi, d’abord pour faire des économies de carburant, ensuite pour l’aspect environnemental. L’aide de la Région m’a permis de franchir le pas. »

Thomas, de Canet-en-Roussillon, a opté pour une voiture électrique d’occasion en 2019. « J’en suis vraiment content. Je fais environ 100 km par jour et je n’ai aucun problème pour trouver des bornes de recharge. L’aide de la Région - 2 000 sur 14 500 euros - m’a décidé à sauter le pas. »

En savoir plus

La Région : Une commission permanente riche en transition énergétique, formation et solidarité

Une nouvelle fois, la transition énergétique s’est invitée à la commission permanente de la Région de ce vendredi 26 juin, via le renforcement de l’éco-chèque mobilité. Parmi les autres actions lancées ou soutenues par la Région, zoom sur le fonds L’Occal, l’ouverture de nouveaux campus connectés à la rentrée et l’appel à la participation citoyenne dans la lutte contre le racisme. 

Les élus de la Commission permanente ont adopté ce vendredi 26 juin plus de 180 dossiers issus des 20 commissions de la Région. Parmi eux, le modèle de convention des avances remboursables du fonds L’Occal, qui mettra près de 80 M€ pour soutenir le redémarrage du tourisme, du commerce de proximité et de l’artisanat (cf. encadré). D’autres mesures ont été prises pour améliorer le quotidien des habitants d’Occitanie avec des actions pour la transition énergétique et les déplacements doux avec l’élargissement de l’éco-chèque mobilité et la création du Bonus Forfait Mobilité Durable, et pour la formation des jeunes avec la programmation de nouveaux Campus connectésLa Région se mobilise aussi contre le racisme, en faisant appel à la participation citoyenne des jeunes et des habitants d’Occitanie.

SUCCÈS ET EXTENSION DE L’ÉCO-CHÈQUE MOBILITÉ