Elections municipales du 15 mars 2020

Résultats des élections :

52,66 % de participation, 47,36% d'abstention

William Ars et la liste "Cournon Avenir" obtiennent 44,41% avec 1163 votes

Thierry Breysse, maire sortant et la liste "S'unir pour Cournon" obtiennent 31,54% avec 826 votes

Trinité Frances, première adjointe sortante et la liste "Un nouvel élan" obtiennent 24,05% avec 630 votes

Concert Crebassa Project

Georges Crébassa, saxophoniste, flûtiste, slameur et auteur compositeur se passionne dès l’enfance pour la musique et les sciences qu’il associera  à son parcours.
Durant l’enfance il pratique la guitare , le chant et la flûte traversière puis à l’adolescence il adopte le saxophone ténor qu’il travail assidûment prenant modèle sur les « maîtres » afro-américains.
Entre 2006 et 2019 Georges Crébassa enregistre 6 albums au accents très personnels où les artistes se côtoient et se renouvellent pour donner à chaque album une couleur inclassables teintés d’étrangeté, de voyages intérieurs et extérieurs : Odyssée ; L’échappée ; regarde ; Yin Yang ; Babel ; Nature .
Sur scène Crébassa Project explore souvent les ressources des arts mêlés .

Georges Crébassa présentera lors de ce concert « Tango de l’amour »,  une nouvelle création originale inspirée par ses voyages en voilier à travers les mers, son rapport intime avec la nature, les rencontres et les échanges culturels et artistiques avec les peuples.

Les artistes :
Georges Crébassa: saxophones, flûte traversière, voix, compositions ;
Amélise M'Sahel  : chant ;
Jean-Philippe Cazenove : contrebasse ;
Eric Durand : percussions ;
Marie Saurat : danse contemporaine.

Une musique colorée emplie de poésie, douceur et puissance aux titres évocateurs :
Tango de l’amour ; L’appel du colibri ; Un ange passe ; Iemanja ; Douce lumière  ; Secret ; Il est grand temps
; Valse à 7 ; Apogée ; Silence ...

Piste cyclable entre Cournonterral et Montpellier

Ce samedi 7 mars, inauguration de la continuité de la piste cyclable à Cournonterral permettant d’assurer une continuité entre Montpellier et Cournonsec.


la piste cyclable entre Montpellier et Cournonsec, soit 13,8 km le long de la RD5 est empruntée par près de 250 usagers par jour.©Frederic-Damerdji-3M 

Samedi 7 mars 2020, Thierry Breysse, Maire de la Ville de Cournonterral et Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Mustapha Majdoul, conseiller de Montpellier Méditerranée Métropole, et Mylène Chardes, adjointe au Maire de Montpellier déléguée aux déplacements et à la circulation, ont inauguré la portion de piste cyclable réalisée à l’entrée de Cournonterral permettant d’assurer une continuité entre Montpellier et Cournonsec.

Des travaux entrepris depuis l'été 2019

Seule une petite portion manquante à l’entrée de Cournonterral interrompait la continuité de cet itinéraire très fréquenté par les deux roues. Montpellier Méditerranée Métropole a entrepris à l’été 2019 les travaux nécessaires pour réaliser les 500 mètres de piste cyclable complémentaires jusqu’au pont du Coulazou. Afin de sécuriser le déplacement et la continuité de circulation des cyclistes au droit du pont, un feu tricolore a été mis en place pour les véhicules du fait de l’étroitesse du pont. Les travaux ont été achevés en lien avec la mise en service d’une nouvelle desserte par les bus de la TaM.

1CHR5768_preview.jpg

crédit photo : Christophe Ruiz - Ville et Métropole de Montpellier

Coût de l'opération

402 000 euros TTC financés par Montpellier Méditerranée Métropole.

Cette piste cyclable est inscrite dans le Schéma directeur des mobilités actives (SDMA), engagé par Montpellier Méditerranée Métropole. Ce schéma prévoit la réalisation d’un réseau structurant continu et sécurisé d’aménagements cyclables qui maille l’ensemble du territoire métropolitain. Ces aménagements permettront de se déplacer en vélo dans de bonnes conditions et d’offrir ainsi sur le territoire une solution alternative à l’usage du trafic automobile.

Estimé à 80 millions d’euros et programmé sur 10 ans, ce plan ambitieux est mis en œuvre depuis 2019 en concertation avec les associations d’usager et les communes concernées.
Ce Plan prévoit également la mise en place d’un véritable «  système vélo  » comprenant un ensemble de services dédiés à la pratique du vélo comme le stationnement sécurisé, les services de location, réparation, la sensibilisation ou l’accompagnement…

1CHR5777_preview.jpg
crédit photo : Christophe Ruiz - Ville et Métropole de Montpellier

Equipements sportifs connectés en accès libre

Une aire de Cross-Training pour les sportifs de Cournonterral au Complexe Sportif Georges Frêche

En octobre 2019 a eu lieu l’installation de la première aire de cross-training connectée en accès libre à Cournonterral dans l'Hérault. A proximité de la piscine Poséidon, la station 8 faces de Cross-training AirFit  comprend un banc abdominaux, un banc lombaire, une barre de traction double, une chaîne de suspension, une chaise romaine, une corde à claquer et différents éléments de motricité : plinths, plots, steps, anneaux, carrés sont maintenant à disposition des sportifs.

le nouvel équipement sportif de la station 8 faces comprend huit agrès

Le département de l'Hérault accueille sa  4ème aire de fitness AirFit

Il s’agit du 4ème dispositif dans l’Hérault avec ceux de Béziers, Puisserguier et Saint Georges d’Orques. Ces équipements répondent à l’évolution de la pratique sportive autonome et associative. Ils offrent aux usagers un espace dédié à l’optimisation de leurs sorties sportives, en complément de la course à pieds ou en vue de la réalisation de séances de préparation physique.

La station de cross-training est destinée à la pratique d’exercices de renforcement musculaire, de cardio et d’étirement. Pour accompagner les utilisateurs dans la prise en main des équipements, l’aire de Cross-Training est associée à l’application de coaching sportif AirFit. Cette application est gratuite. Les sportifs peuvent ainsi accéder, sur leur smartphone, à plus de 200 exercices à réaliser sur cet espace.

plinths à colonne double - caisses de hauteurs différentes - et plots pour des pratiques libres à disposition des sportifs

Sept à huit personnes peuvent s’y entraîner simultanément, en suivant les indications disponibles sur l’application dédiée disponible sur Android et Apple. Une sorte de coach virtuel, relayé sur place par des petites plaquettes illustrées disponibles sur chaque poste de travail. On y retrouve les plus classiques : banc pour abdos et banc lombaires, barre de traction, chaise romaine, sac de frappe… Ce nouvel équipement vient compléter une offre déjà large de sport en libre accès.

28ème Coupe d'Europe de Tambourin en salle

La Coupe d’Europe féminine et masculine des clubs de sport-tambourin en salle aura lieu les 31 janvier, 1er et 2 février en France. Cette compétition internationale, exceptionnelle, co-organisée par les clubs de Poussan et de Mèze, sera l'occasion de voir les meilleures équipes d’Europe s’affronter.

Cournonterral-Fabrègues et l’ES Paulhan, respectivement champions d’Europe en titre chez les messieurs et chez les dames seront les favoris de cette compétition.

Les forces en présence :

 Espagne :

Madrid sera absent. La Catalogne, elle, bien représentée avec l'INEF-Marina chez les garçons et les filles,  le TC Farola chez les messieurs et Maresme chez les dames, complètent les deux entrées des championnats catalans en Coupe d’Europe des clubs.

 Allemagne :

Hanovre, Dresde, Fallersleben et Cologne entendent prouver que la discipline s’est développée dans des villes de tailles moyennes à importantes, ce qui permet de réviser la géographie allemande sans trop de peine avec les quatre équipes présentes

 Italie :

Les transalpins ont de l'appétit. Le double titre de champions du monde (masculin et féminin) acquis par les sélections azzuri en décembre 2019 a remotivé les clubs italiens pour les titres internationaux. Reprendre au moins une des récompenses européennes (voire les deux aux français sur leur terrain) serait une très belle opération. Les Français ont sevré les formations de la botte dans ce domaine depuis quelques saisons.

 Les régionaux de l’étape :

Cournonterral-Fabrègues et l’ES Paulhan, respectivement champions d’Europe en titre chez les messieurs et chez les dames seront les favoris de cette compétition.

Les regards français seront aussi tournés vers Poussan, demi-finaliste féminines en 2019, et les Gardois d’Aigues-Vives qui ont obtenu leur sélection en finissant vice-champion de France 2019.

Les rencontres de poules et de classement auront lieu les 31 janvier, 1er et 2 février de 8h30 à 19h00.

 

Robert Lassalvy 1932 - 2001

Un vague projet dans une ambiance de campagne électorale... Un lieu à la destination incertaine précipitamment rafraîchi... C’est ainsi que fut posée une plaque à la mémoire de Robert Lassalvy (1932 - 2001) dans les Halles de l’Hôtel de Ville. Quelles que soient les circonstances, les finalités, les intentions, ce fût l’occasion de parler de Robert Lassalvy, de son oeuvre, de son humour, bienvenu en ces temps passablement maussades. En 2001, juste après son décès, le journal communal avait publié cet article le concernant :
« Il avait choisi de vivre à Cournonterral. Son activité de dessinateur publié dans la presse nationale et internationale, aurait pu lui ouvrir d’autres portes, lui favoriser d’autres relations. Il avait choisi : plutôt le calme, une vie bien organisée, bien réglée, que l’agitation de la ville. L’expérience qu’il avait acquise dans son métier, la réputation qu’il était parvenu à forger, lui permettait de gérer tranquillement ses parutions dans divers journaux et revues. Jusqu’au Japon où un journal lui consacrait une rubrique régulière, « Lassalvy c’est la vie », en français dans le texte. A Cournonterral, dans son atelier au fond du jardin, à l’abri des regard et du bruit, il pouvait se consacrer à son autre passion, la peinture. Passion pour laquelle il déployait une ardeur singulière, élaborant les toiles les unes après les autres, dans une urgence déconcertante, mais toujours une exigence particulière. Ses expositions furent des succès incontestables, à l’Hôtel de Région, à Lavérune, à Cournonterral... Il avait accepté de participer en juillet 2000, à l’exposition « De toutes les couleurs » consacrée à Léo Ferré. Il avait croqué, en particulier, dans son style si personnel, une « jolie môme » espiègle et malicieuse. Ce fût sa dernière exposition...
Un artiste a ce rare privilège de continuer à vivre de par ses œuvres. Les Japonais ont bien raison : à travers ses dessins, tendres, poétiques ou plus espiègles, à travers sa peinture, sa truculence et sa vivacité, Lassalvy c’est la vie ! Salut l’ami ! »
Michel Puech

Concert Brahms et Fauré

Samedi 25/01/2020

Concert Choeurs et Ensemble instrumental CRR

Brahms et Fauré

Avec les ensembles vocaux féminins et mixte du Conservatoire, le Choeur d'enfants spécialisé niveau 2, la classe de cor d'Olivier Brouard et la classe de harpe d'Héloïse Dautry.

Direction : Caroline Semont-Gaulon et Caroline Comola
Piano : Maxime Hochart

20h30, Eglise Saint-Pierre
Gratuit

Les Pailhasses : accrochage des "pépettes"

Ce jour, 5 janvier 2020 ont été lancées les festivités des Pailhasses avec le traditionnel accrochage des «pépettes» au balcon de l’Hôtel de Ville. Cette année leur ont été attribuées les appellations de «Combinas» (Combines) et «Basta» (Assez). Il est d’usage que ce baptême ait à voir avec certains événements ayant agité ou agitant la commune. Dans la perspective des élections municipales les «pépettes» semblent revêtir une symbolique particulière. Les raisons de ces dénominations seront révélées lors du dernier épisode des festivités, dans le jugement des Paihasses qui aura lieu le 26 février, juste avant la crémation des «pépettes» qui signeront la fin des festivités

Les contes de la France d'en-bas par Claude Alranq

La France d'en bas, c'est un peu « la France sociale », c'est aussi une France culturelle, celle du sud, la France méditerranéenne, celle qui parlait le languedocien, le provençal, le gascon... : des dialectes qui ont pour souche l'occitan, c'est-à-dire ce « bas-latin » qui vira à la langue d'oc alors que le nord passait à la langue d'oïl, laquelle a aussi plusieurs « patois » dont le francien qui s'imposa comme langue nationale.

La France d'en bas, c'est une contre-histoire, celle de toutes les périphéries qui ont souvent choisi la rébellion pour dire NON à tous les centralismes de la pensée unique.

« Les contes de la France d'en bas » sont aussi « les comptes de la France d'en bas », car conter et compter sont aujourd'hui des homonymes en passe de devenir des synonymes.

Alors, comptons sur les 50 dernières années de l'Actualité d'en bas et contons sur les valeurs universelles de l'Histoire d'en haut... Et ce comptoir-contoir nous fera la surprise de fêter les retrouvailles avec une jeune-et-vieille personne qu'un président de la République confia à un randonneur pour la sauver d'une maladie de la mémoire. Ainsi put-elle conclure en plaisantant par une devinette : « Quel est le comble de la France ? Et quel est le comble de l'Occitan ? »

Hommage à Jean Ferrat

Vendredi 8 novembre à 20h30
Salle du peuple

Spectacle musical théâtralisé : Trois voix, un piano et un violon qui s’accordent dans une mise en scène insolite pour partager ces textes intemporels qui touchent au plus profond de notre être.

Avec Marc HEVEA, Lucille GUIGUEN, Olivier NUNGE, Jean-Paul JOGUIN

Ce n’est pas seulement un tour de chants, c’est un « spectacle musical théâtralisé ».

L'argument : c'est le 14 juillet, dans le petit bistrot de Jeannot où Lucille la violoniste et son ami Jean-Paul se retrouvent, on y cause sur la vie, l'amitié, l'amour, le temps...

Et les chansons de Jean Ferrat viennent ponctuer les propos.

Jean Ferrat humaniste et poète, les deux allant souvent de pair, magnifiait, par la magie des notes et des mots, l’amour de la vie de sa voix chaude et grave. C’est aussi dans le décor populaire du bistrot que résonnent les chansons engagées dénonçant les injustices, prenant le parti des humbles, chansons qui seront souvent interdites, victimes de la censure du pouvoir.

Entrée : 5 euros

Vidéo présentation du spectacle

Max Boyer chante Brassens

L'association SOUS L'AILE DES CHANSONS présente :
LES NEIGES D'ANTAN
Chansons de Georges BRASSENS

Arrangements pour voix (Max BOYER),
clavecin (Karen ENRECH)
et basse de viole (Hélène MATTRAS)

Samedi 12 octobre à 20h 30
Chapelle des Pénitents
COURNONTERRAL

Sans nul doute, le meilleur interprète de Brassens est Georges lui-même. Sa voix simple, chaude, humaine et les arrangements minimalistes nous parlent au creux de l'oreille. Pas de fioritures qui pourraient détourner du texte.

Depuis la disparition du poète on déroge à cette règle essentiellement pour deux raisons . D'abord parce que la plupart des chansons sont dans nos têtes, paroles comme musiques et que par conséquent, à condition qu'ils soient bien faits, les arrangements défendent les textes. D'autre part, le temps a permis de découvrir quel merveilleux compositeur se cachait derrière ce modeste '' croquenote''.

La plupart des reprises mettent en avant cette richesse dissimulée derrière la fausse simplicité de la guitare et de la contrebasse, et bien sûr le jazz ne s'est pas fait prier, nombre d’arrangements sont remarquables.

Parmi les caractéristiques du chant baroque on trouve : la priorité au texte, la grâce et la richesse de la ligne mélodique, la beauté du mot, et le soutien d'un ''continuo '': un instrument harmonique (clavecin, archiluth, orgue positif) et une basse de viole. Exactement ce que nous offre Georges Brassens : poésie, lignes mélodiques particulièrement séduisantes, mots ciselés, et son continuo guitare-contrebasse.

Si ''La ballade des dames du temps jadis'' et ''Les amours d'antan'' trouvent pertinemment leur place, ''La Guerre de 14-18'' provoque un petit anachronisme que Georges n'aurait pas détesté. D'autres chansons comme ''La marche nuptiale'' ou '' La messe au pendu'' sont intemporelles et se glissent tout naturellement dans ce recueil. ''Il n'y a pas d'amour heureux'' particulièrement bien servie par le clavecin et la basse de viole, par le sens comme par la forme, prend une puissance toute particulière. Et par un éclairage totalement différent, ''Le vent'' et '' Le vin'' nous ramènent à une légèreté que les siècles n'ont pas émoussée.
Max BOYER

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos