Sougata Roy Chowdhury joueur de sarod musique traditionnelle indienne

Scène & Galerie

Chapelle des Pénitents

22bis rue de la chapelle 34660 Cournonterral

 

Vendredi 30 juin à 21h

Sougata Roy Chowdhury joueur de sarod musique traditionnelle indienne

participation libre et consciente

 

Sougata Roy Chowdhury est considéré comme le plus talentueux joueur de sarod de sa génération. C’est à l’âge de dix ans qu’il a été initié à cet instrument par Ustad Dyanesh Khan fils du grand maître du genre, Ustad Ali Akbar Khan. Instrument lourd et complexe avec ses vingt-cinq cordes métalliques, le sarod rivalise avec le sitar dans l’interprétation des râgâs, tout en étant beaucoup plus sonore. Sougata Roy Chowdhury de passage dans la région et séduit par la chapelle des pénitents, nous propose un récital impromptu, en solo et en acoustique, en toute simplicité dans le cadre sympathique de la chapelle des pénitents qui saura de toute évidence mettre en valeur toute la poésie de cette musique traditionnelle indienne et toute la science et la dextérité de cet artiste rare.

Total Festum à Cournonterral

Collectif Cooperzic
Vendredi 23 juin 2017 à 21h place Pierre Viala

Groupe Aywa
Samedi 24 juin 2017 à 20h30 esplanade Jean Moulin

Dans le cadre de Total Festum, l'association Le Chevalet de Cournonterral et ses hautbois organise deux concerts gratuits qui précéderont le feu de la Saint Jean le 24 juin à 22h.


QALAM réunit cinq musiciens héraultais aux parcours multiples autour d'une passion commune pour les musiques populaires et savantes de tradition orale. Une Pasejada abolissant les frontières, qui reliera les différences culturelles de l’Occitanie en passant par la Bretagne, l’Irlande et l’Inde.
Ils invitent le public à une expérience unique alliant la puissance mélodique des musiques européennes de transes aux formes modales et rythmique d'improvisation issues des traditions orientales.
Un voyage abolissant les frontières tourné vers l’essentiel et sur ce qui relie au delà des différences culturelles.

Avec Damien Fadat // Fifres
Sylvain Quéré // Cistre 
Paul Oliver // Violon, Mondole Algérien
Samuel Wornom // Doholla, Cajon, Bendir
Guilhem Chapeau-Centurion // Tablas, Bodhran

Programme du samedi 24 juin : 

19h : accueil de la flamme de la Saint Jean venant du Mont Canigou

20h : repas macaronade sur réservation au 06.87.88.68.51 et Animation Musicale la Chorale Lo Cocut (répertoire traditionnel)

20h30 : le groupe Aywa concilie le raï, le rock, la musique du monde, le jazz... ça va swinguer pendant deux jours.

SAMEDI 24 JUIN A 21H : l'ensemble "guitare plus"

Scène & Galerie

22bis rue de la chapelle Cournonterral

Samedi 24 juin à 21h : l'ensemble GUITARE +

Guitares Plus est née en 1999 du désir de produire de la musique pour ensemble de guitares classiques. Devenue association loi 1901 en 2001, elle porte activement un répertoire éclectique allant de la musique baroque et classique aux chansons populaires contemporaines, en passant par le répertoire sud-américain et le jazz. Actuellement, le groupe réunit cinq guitaristes et un violoncelliste; la direction musicale est assurée par Luca Cipelletti et les arrangements sont de la main de Philippe Paviot. Basé sur la commune de Juvignac,

Dans un répertoire varié allant du classique au jazz en passant par la musique populaire, les guitaristes et le violonceliiste partagent leur plaisir dans des arrangements originaux et les livrent généreusement et talentueusement à leur public. De sons et de cordes, de rythmes et d’harmonies, GUITARES + nous proposent un récital tout en grâce et subtilité.

La chapelle des pénitents est au coeur du village ancien, dans la rue principale. Sa façade n'est guère caractéristique, seul un petit clocher en fronton la distingue des autres bâtisses. Mais l'intérieur particulièrement bien restauré offre un écrin intimiste et sympathique à l'acoustique parfaite. Le lieu est aussi aménagé pour les expositions avec une galerie bien équipée au premier étage. Un parking, au château Mallet, permet de stationner à proximité. Elle est gérée bénévolement par les membres de l'association "Les Amis de la Chapelle - Scène & Galerie" qui  aident à la mise en place de concerts variés, de conférences, d'expositions.

Le spectacle est à participation libre et consciente.


conférence : Les villages de l'Hérault par Louis Secondy

Samedi 10 juin,10h Chapelle des pénitents :
LES VILLAGES DE L'HERAULT PAR LOUIS SECONDY

Présentation du livre "COURNONTERRAL" par le GRAC
Aboutissement de plus de 10 ans de recherche dans les archives communales et départementales, d’enquêtes, de témoignages recueillis auprès de la population, de collecte de documents et de photographies.

Entrée libre

De la révolution à la guerre de 14-18, les villages de notre département n’ont guère changé. Au début du XXème siècle, l’Hérault ne comptait que 480.000 habitants et 340 communes dont 41 seulement rassemblaient plus de 2.000 habitants, et de ce fait étaient considérées comme des villes. Mais c’est au cours du XXème siècle que ces villages ont le plus évolué.
«Au cours du siècle passé, la vie dans les villages héraultais bénéficie d’une vie moins trépidante qu’aujourd’hui. C’est une existence rythmée par les saisons, identique d’une année sur l’autre. On ne voyage pas, on ne se déplace pas pour son travail. La vie familiale est stable, avec moins d’imprévus. Elle est plus rassurante, moins stressante. On se marie dans son village ou dans le bourg voisin, avec des gens que l’on connaît. On fait souvent le même métier que son père, on le maîtrise donc très jeune. Et si l’on veut changer, les possibilités sont larges car le chômage est inexistant. La vie des villageois est par essence proche de la nature...» C’est bien évidemment la description d’un monde révolu que nous exposent Louis Secondy et Hubert Delobette. A travers l’architecture, les structures sociales et familiales, l’éducation, la religion, les modes de transport, l’économie -essentiellement la viticulture, les successives migrations de population, la vie politique... ils nous montrent ou nous rappellent comment s’organisait ce monde villageois et comment il a évolué jusqu’à nos jours. Un siècle d’histoire locale passionnante.

M.P.

Tom Torel : Cabaret Indigné

Scène & Galerie

Chapelle des pénitents, 22 bis rue de la chapelle

L’indignation suffit-elle à inverser l’ordre établi dans l’espoir d’un monde plus juste et plus raisonnable ? Stéphane Hessel le croyait. Lui qui, engagé dans la Résistance, avait suivi les travaux du Haut Conseil National de la Résistance et l’élaboration du programme des «Jours heureux», programme révolutionnaire qui nous a légué tant d’acquis sociaux, que les politiques néolibérales s’appliquent à présent à défaire méticuleusement. Lui qui avait participé aux débats agitant l’élaboration de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui sera proclamée en 1948 à Paris et dont le «pragmatisme» des politiques actuelles tendent à s’éloigner discrètement. D’où ce regain d’indignation et du refus de la résignation, de cet engagement dans la résistance citoyenne... Mais aussi de colère et de révolte.
 Tom Torel convie pour son spectacle tout un cénacle de belles plumes exerçant leur talent dans l’insoumission et la subversion. Certains sont passés à la postérité, tels Brassens, Prévert, Ferré... D’autres, quelque peu oubliés, comme François Béranger, inhumé au cimetière de Castelnau le Lez, ou Gustave Nadaud, ou moins connus comme le poète turc Nâzim Hikmet, mais tous ayant à coeur de se dresser contre les injustices, de chanter haut et fort leur foi dans l’humain, avec courage et lucidité. C’est donc un spectacle pas du tout anodin que propose Tom TOREL, un spectacle dans lequel les mots et les notes, choisis avec soin, sont au service d’un message d’espoir et de paix. Seul en scène, Tom TOREL, engagé et enchanteur, nous entraîne tout en douceur dans son univers poétique et musical.

M. P.

Agropastoralisme à Cournonterral

Le métier de berger est probablement le plus ancien de l’humanité. Longtemps rejeté loin de nos cités, les troupeaux sillonnent plus communément les terres arides des Causses et des Cévennes. Ce territoire doit d’ailleurs essentiellement son inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO à son activité ancestrale de l’agropastoralisme qui a façonné les paysages, permis de conserver une rare biodiversité et développé un bâti à l’architecture étonnante. Les sonnailles avaient pratiquement disparu de nos contrées dont la ruralité disparait sous la pression de l’urbanisation. Mais il semblerait que cette activité revienne progressivement dans nos garrigues et sur les terrains proches des villages. C’est déjà le cas à Montpeyroux et au Mas Dieu. A Cournonterral il n’est pas rare de croiser prés des remparts et des berges du Coulazou Cyril Callebaut surveillant et guidant son troupeau de brebis avec l’aide attentive et prodigieusement efficace de ses deux chiens Léon et Freïne. Les brebis sont voraces et nomades. Elle ne rechignent pas à parcourir les terres pour assouvir leur gourmandise, le pissenlit, le lierre, les ronces et bien d’autres plantes encore constituant leurs mets favoris. De bonne grâce Cyril les mènent vers leur pâturage sept jours sur sept du matin au soir. Passionné par ce métier qui demande des connaissances en bien des domaines, qui exige patience et vigilance, il en assume volontiers les exigences. Les brebis de part leur voracité font un travail remarquable de débroussaillage et de nettoyage. Lâchées dans une vigne avant le  bourgeonnement, elles évitent bien du travail de désherbage comme l’épandage de produits toxiques. S’attaquant aux ronces comme à la végétation printanière de nos garrigues qui sècherait aux premières chaleurs, elles évitent bien de départs d’incendies. Il serait donc bien utile et profitable d’aider Cyril à s’installer plus durablement et confortablement en lui facilitant l’accès à un abri pour son troupeau et à des pâturages plus nombreux.

M. P.

Association "Scène & Galerie" chapelle des pénitents Cournonterral

Après la trêve hivernale, le lieu n'étant pas chauffé, l’association «Les Amis de la Chapelle - Scène & Galerie» établit l’agenda pour les mois à venir. La chapelle accueillera tout un éventail de spectacles et d’expositions variées dans leurs expressions et leurs interprétations :
En MARS, du 17 au 27 exposition Jean-Pierre BIGAS, «Pictorialités»
En AVRIL, samedi 1er : Groupe HERA, chants séfarades, samedi 8 : Nathalie BORGOMANO, «soliste insolite», samedi 22 : Manu BERGON, auteur - compositeur - interprète.
En MAI : vendredi 5 : Hervé TIREFORT chante Brassens, Trenet et Lapointe, samedi 20 le groupe JEUNE GOINFRE chante Baudelaire.
En JUIN : du 25 au 30, exposition Victorine FOLLANA, peintre expressionniste, vendredi 9 : Tom TOREL, chansons «vivantes», samedi 24 : GUITARES +, cinq guitaristes et un violoncelliste.
Le programme complet est sur le site de l’association

Les pailhasses 2017

Le rituel est immuable, au coeur de l’hiver, dès le dimanche de l’Epiphanie, les deux « pépettes », effigies du blanc et du pailhasse, sont exposées au balcon de l’Hôtel de Ville.

Auparavant le comité les a affublées chacun d’un nom. Le choix de ce nom est en rapport avec certains évènements ayant marqué l’actualité du village et ces évènements ne seront dévoilés que lors du jugement des pailhasses, avant leur crémation et à l’issue des festivités du Mercredi des Cendres.

Cette année les pépettes ont été baptisées «vilatje» et «abordit». Le mystère demeure quant à la raison de ces dénominations qui en français désigne un « village » et le qualifie de « corrompu », ce qui n’est, somme toute pas banal, même si certains peuvent juger que la corruption occupe une bonne place dans notre société. Et les interprétations allant bon train, il nous faudra patienter jusqu’au 1er mars, mercredi des cendres pour en savoir un peu plus sur les raisons de ce choix.

Cournonterral, le livre

Le GRAC, Groupe de Recherche des Archives de Cournonterral,  étudie le passé historique, culturel et économique de COURNONTERRAL, ses traditions et ses coutumes à partir de ses archives.
Il porte ses travaux à la connaissance du plus grand nombre par le biais de son site Internet, d'articles, de livres ou autres moyens de diffusion.
Aboutissement de plus de 10 ans de recherche dans les archives communales et départementales, d’enquêtes, de témoignages recueillis auprès de la population, de collecte de documents et de photographies, les membres du GRAC proposent à la souscription leur livre intitulé simplement «Cournonterral». Un ouvrage de 400 pages au format 25x18,5 qui retrace 5000 ans de l’histoire de la commune. Du Néolithique au Xe siècle plusieurs civilisations y ont laissé leur empreinte. Du temps des seigneurs au temps des Lumières et de la Révolution Industrielle Cournonterral a connu un essor et un rayonnement remarquable. le village a été le berceau d’hommes et de femmes peu ordinaires, parfois exceptionnels, qui longtemps restés dans l’ombre méritent à présent d’être connus ou reconnus. Le livre aborde également les traditions, les festivités, la gastronomie, les fondements de l’esprit du village.
En souscription le livre est à 23 euros au lieu de 25. Renseignements à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.