Hervé TIREFORT chante Trenet, Brassens et Lapointe

Vendredi 5 mai à 21h
Chapelle des Pénitents de Cournonterral 34660

HERVE TIREFORT
chante
BRASSENS  TRENET   LAPOINTE
un regard croisé sur le répertoire
de trois monstres sacrés de la chanson :
Trois styles, trois univers…
Entrée libre dans la mesure des places disponibles
 participation au chapeau

Auteur-compositeur lui-même, Hervé Tirefort se fait aussi avec respect et talent l’interprète de ses illustres prédécesseurs. Croisant les textes choisis en fonction de plusieurs thèmes de Trenet, l’initiateur de la chanson à texte poétique, de Brassens l’orfèvre et ciseleur de rimes et de Bobby Lapointe le jongleur de mots et trafiquant d’images, Hervé Tirefort crée un spectacle fort en mots et rythmes. Seul en scène, virtuose du clavier, il nous donne à déguster quelques perles de cette poésie populaire et savante que porte un certain courant de la chanson française.

M. P.
Scène & Galerie de la chapelle

Présidentielle 2017 à Cournonterral : résultats du premier tour

 

   
Nombre

% Inscrits % Votants
  Inscrits  4776      
  Abstentions  944  19,77    
  Votants  3832  80,23    
  Blancs ou nuls  93 1,95  2,43  
  Exprimés  3739 78,29  97,57  

 

 
Candidats

  Nombre de Voix % Exprimés
 
           
  Arthaud    13 0,35  
  Asselineau   30  0,80  
  Cheminade    1  0,03  
  Dupont-Aignan    177  4,73  
  Fillon    448 11,98  
  Hamon    203  5,43  
  Lassalle    50  1,34  
  Lepen    1198  32,04  
  Macron    697  18,64  
  Mélenchon    886  23,70  
  Poutou    36  0,96  

Le groupe HUM sur la scène de la chapelle

vendredi 28 avril à 21h
sur la scène de la chapelle des pénitents
22bis rue de la chapelle
Le Groupe HUM
Entrée libre dans la limite des places disponibles
participation au chapeau

Avec un son résolument électrique et groovy Hum disperse à tout vents la poésie occitane contemporaine dans un concert poético-narratif débridé. A la frontière entre rock, jazz et world musique, les compositions de leur nouvelle création dévoilent un univers singulier teinté de mythologie et de croyance populaire. Cupidon transforme l'amoureux en hérisson, le Faune attend son heure...
Créé en 2009 dans l'Hérault, Hum véhicule un exotisme original : un chanteur clarinettiste occitaniste d'origine belge, un percussionniste cévenol passionné de musiques orientales, un guitariste du chnor partagé entre rock et ragga indien. Un bassiste nomade féru de musiques du monde les rejoint en 2011.
Avec « Saturnin etc », Hum raconte une grande histoire avec mille petites anecdotes, fait entendre un son avec toutes ces influences qui bouleversent les musiciens d'aujourd'hui.

Le groupe Hum explore un axe de composition qui flirte avec les musiques du monde, le jazz, les musiques traditionnelles. Cette démarche séduisante sur le papier, nécessite une recherche de fond pour offrir au public une musique « actuelle » de qualité. Ce chantier des nouvelles musiques du monde pose aux musiciens des questions techniques. Par exemple celles concernant les mélanges des timbres d'instruments qui n'ont pas souvent dialogué ensemble. Quel rôles peut on confier à ces instruments qui se frottent à des compositions éloignées de leur répertoire traditionnel. Ces questions, parmi d'autres que nous ne soulèverons pas ici, occupent les musiciens qui abordent ces nouvelles « musiques du monde ».
C'est le cas du groupe Hum qui crée un répertoire actuel à partir de plusieurs gestes musicaux se rencontrant.
Hum propose au grand public un concert en langue occitane dans son écrin de musique « actuelle » méditerranéenne.

Le groupe HUM est un quartet comprenant Aimé Brees au chant et aux clarinettes,  Vincent Crepin  à la guitare et au bouzouki, Christophe Montet au cajon, daf, tombak et riqq, Yannick Laurent :à la basse.

Scène & Galerie de la chapelle

Conférence Philippe Villemus "Midi se meurt... Sauvons-le !"

Scène & Galerie propose
à la chapelle des pénitents de Cournonterral

Entrée libre

Vendredi 21 avril à 18h
Philippe VILLEMUS présente son livre «MIDI SE MEURT... SAUVONS-LE !
Diaporama - Débat - Séance de signature du livre
Un pot sera offert par l’association

Un cri de colère contre les agressions subies par le «Midi», ce territoire étroit, bordant la Méditerranée du pays alpin au pays catalan, là où pousse l’olivier. Ces agressions sont nombreuses et variées : les paysages y sont agressés, la culture et le parler y sont méprisés, les villages et les villes y sont mutilés, la mer y est dégradée... Les causes sont à chercher dans le mépris et la corruption des politiques, le tourisme de masse, l’urbanisation envahissante et les politiques néolibérales qui prescrivent à tout va marchandisation et uniformisation. Et pour ajouter au malheur subi, les incertitudes planant sur le réchauffement climatique et les évolutions qui en découleront sur la faune, la flore, les cultures, en particulier sur le vignoble, «le plus vieux de France et le plus grand du monde», qui est dès à présent condamné à évoluer.
Face à ce constat, il est urgent de réagir. Philippe VILLEMUS dessine quelques pistes pour «protéger la beauté du Midi et sauvegarder sa profonde humanité».

Chapelle des pénitents
22 bis rue de la chapelle
34660 Cournonterral

Nathalie Borgomano "une soliste insolite"

L'association Scène & Galerie présente

à la chapelle des pénitents

Nathalie BORGOMANO "soliste insolite"

Samedi 8 avril à 21h

Participation libre

 

Nathalie BORGOMANO, chanteuse lyrique, est aussi multi-instrumentiste. Elle se produit seule en scène, «soliste insolite», dans ce qu’elle appelle des «concerts contés» et où chaque morceau est interprété dans une atmosphère particulière. Le 8 avril, sur la scène de la chapelle des pénitents de Cournonterral, elle présentera « Femmes… », avec  harpe celtique et accordéon. Des vieilles balades de France aux grands airs d’opéra romantiques, en passant par les pays de la mer et la vieille Russie. Les femmes dans leur cheminement et leurs amours.
Il y a là des chansons douces, des romances de souffrances et d’amour, des airs d’opéra éternels, déchirants ou délirants, des ballades improbables qui n’en finissent pas, des cabalettes qui mordent ou griffent. Il y a la délicatesse pour toutes les femmes. Celles qui à force d’attendre en oublient d’exister, celles qui se croyaient aimées, celles qui chantent leur joie et celles qui chantent pour qu’on ne les entende pas hurler. Celles qui se gourent et trébuchent, se relèvent et rient. Celles qui suivent leur chemin sans jamais croiser leur destin, celles qui cheminent à l’envers. 
Il y a la tendresse …et le talent.

Agropastoralisme à Cournonterral

Le métier de berger est probablement le plus ancien de l’humanité. Longtemps rejeté loin de nos cités, les troupeaux sillonnent plus communément les terres arides des Causses et des Cévennes. Ce territoire doit d’ailleurs essentiellement son inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO à son activité ancestrale de l’agropastoralisme qui a façonné les paysages, permis de conserver une rare biodiversité et développé un bâti à l’architecture étonnante. Les sonnailles avaient pratiquement disparu de nos contrées dont la ruralité disparait sous la pression de l’urbanisation. Mais il semblerait que cette activité revienne progressivement dans nos garrigues et sur les terrains proches des villages. C’est déjà le cas à Montpeyroux et au Mas Dieu. A Cournonterral il n’est pas rare de croiser prés des remparts et des berges du Coulazou Cyril Callebaut surveillant et guidant son troupeau de brebis avec l’aide attentive et prodigieusement efficace de ses deux chiens Léon et Freïne. Les brebis sont voraces et nomades. Elle ne rechignent pas à parcourir les terres pour assouvir leur gourmandise, le pissenlit, le lierre, les ronces et bien d’autres plantes encore constituant leurs mets favoris. De bonne grâce Cyril les mènent vers leur pâturage sept jours sur sept du matin au soir. Passionné par ce métier qui demande des connaissances en bien des domaines, qui exige patience et vigilance, il en assume volontiers les exigences. Les brebis de part leur voracité font un travail remarquable de débroussaillage et de nettoyage. Lâchées dans une vigne avant le  bourgeonnement, elles évitent bien du travail de désherbage comme l’épandage de produits toxiques. S’attaquant aux ronces comme à la végétation printanière de nos garrigues qui sècherait aux premières chaleurs, elles évitent bien de départs d’incendies. Il serait donc bien utile et profitable d’aider Cyril à s’installer plus durablement et confortablement en lui facilitant l’accès à un abri pour son troupeau et à des pâturages plus nombreux.

M. P.

Association "Scène & Galerie" chapelle des pénitents Cournonterral

Après la trêve hivernale, le lieu n'étant pas chauffé, l’association «Les Amis de la Chapelle - Scène & Galerie» établit l’agenda pour les mois à venir. La chapelle accueillera tout un éventail de spectacles et d’expositions variées dans leurs expressions et leurs interprétations :
En MARS, du 17 au 27 exposition Jean-Pierre BIGAS, «Pictorialités»
En AVRIL, samedi 1er : Groupe HERA, chants séfarades, samedi 8 : Nathalie BORGOMANO, «soliste insolite», samedi 22 : Manu BERGON, auteur - compositeur - interprète.
En MAI : vendredi 5 : Hervé TIREFORT chante Brassens, Trenet et Lapointe, samedi 20 le groupe JEUNE GOINFRE chante Baudelaire.
En JUIN : du 25 au 30, exposition Victorine FOLLANA, peintre expressionniste, vendredi 9 : Tom TOREL, chansons «vivantes», samedi 24 : GUITARES +, cinq guitaristes et un violoncelliste.
Le programme complet est sur le site de l’association

Tambourin : championnat d’Europe des clubs en salle

 

Madrid : Finale 100% Française
Les 24ème Championnats d’Europe féminin et masculin des clubs se sont achevés sur une finale entre deux équipes Françaises chez les messieurs.
Chez les dames l’US Poussan a raté la dernière marche de la compétition en s’inclinant face aux féminines de l’équipe Italienne de Sabbionara.

Coupe d’Europe Dames :
Le TC Pennes-Mirabeaux (13) et l’US Poussan (34) représentaient les clubs Français lors de cette édition 2017. Les Pennes-Mirabeaux sont sorties des poules en éliminant les Allemandes de Desdre-Loebtau. Mais elles ont été éliminées par Barcelone en quart-de-finale (13-4).
Poussan est sorti sans encombre d’une poule composée de l’équipe Catalane de Farole et des Anglaises d’Oxford. Elles ont éliminé l’équipe Italienne de Tigliolese en demi-finale avant de se casser les dents en finale (13-9) sur Sabbionara, l’autre équipe Italienne de la compétition.

Coupe d’Europe Messieurs : une première historique.
Chez les messieurs Florensac et Cournonterral-Fabrègues représentaient les clubs Français. Les deux équipes sont facilement sorties de leurs poules respectives. En quart-de-finale Florensac a éliminé Madrid (13-3) tandis que Cournonterral-Fabrègues sortait les Allemands de Fallersleben (13-3).

En demi-finales les Italiens de Monale ont longtemps maintenu le suspense avec de concéder la victoire à Cournonterral-Fabrègues (13-9). Florensac a beaucoup plus rondement mené son affaire face à Ragusa (13-2). Une victoire qui offrait une finale 100% française pour la première fois de l’histoire du championnat d’Europe des clubs en salle.

Cournonterral-Fabrègues avait atteint la finale lors de l’édition précédente mais c’était incliné. Mais 2017 était l’année des Cournonterralais, champions de l’Hérault, qualifiés pour la finale de la coupe de l’Hérault et toujours en lice pour remporter le championnat de France.

Les Florensacois, qui dominent le tambourin en salle Français depuis plus d’une décennie, n’étaient pourtant pas prêt à laisser filer un titre de champion d’Europe.

Pourtant Florensac a dû s’incliner dans cette finale 2017 en terre madrilène. Cournonterral s’est emparé du trophée sur le score de 13 jeux à 6.

Marc Hévéa chante Nougaro

Samedi 11/02 - 20h30

La commission culturelle municipale propose :

Marc Hévéa chante Claude Nougaro

 

Marc Hévéa : piano/chant

Jean-Luc Mirault : contrebasse

Frédéric Girard : batterie

 

Salle du Peuple de Cournonterral

(rue du Dr Ombras)

 5 € (gratuit - 12 ans)

Marc Hévéa nous invite à voyager avec lui à travers les chansons du grand Claude, du parcours unique de cet artiste hors norme. Mais au programme aussi :  historique, révélations, anecdotes ou  souvenirs communs tirés de la bouche même de l’artiste ou de l’un de ses proches.

« J’ai voulu retracer et partager à mon humble façon une parcelle d’oeuvre de cet artiste immense au charisme envoûtant et à la poésie éternelle… »

Marc Hévéa

Les pailhasses 2017

Le rituel est immuable, au coeur de l’hiver, dès le dimanche de l’Epiphanie, les deux « pépettes », effigies du blanc et du pailhasse, sont exposées au balcon de l’Hôtel de Ville.

Auparavant le comité les a affublées chacun d’un nom. Le choix de ce nom est en rapport avec certains évènements ayant marqué l’actualité du village et ces évènements ne seront dévoilés que lors du jugement des pailhasses, avant leur crémation et à l’issue des festivités du Mercredi des Cendres.

Cette année les pépettes ont été baptisées «vilatje» et «abordit». Le mystère demeure quant à la raison de ces dénominations qui en français désigne un « village » et le qualifie de « corrompu », ce qui n’est, somme toute pas banal, même si certains peuvent juger que la corruption occupe une bonne place dans notre société. Et les interprétations allant bon train, il nous faudra patienter jusqu’au 1er mars, mercredi des cendres pour en savoir un peu plus sur les raisons de ce choix.

Cournonterral, le livre

Le GRAC, Groupe de Recherche des Archives de Cournonterral,  étudie le passé historique, culturel et économique de COURNONTERRAL, ses traditions et ses coutumes à partir de ses archives.
Il porte ses travaux à la connaissance du plus grand nombre par le biais de son site Internet, d'articles, de livres ou autres moyens de diffusion.
Aboutissement de plus de 10 ans de recherche dans les archives communales et départementales, d’enquêtes, de témoignages recueillis auprès de la population, de collecte de documents et de photographies, les membres du GRAC proposent à la souscription leur livre intitulé simplement «Cournonterral». Un ouvrage de 400 pages au format 25x18,5 qui retrace 5000 ans de l’histoire de la commune. Du Néolithique au Xe siècle plusieurs civilisations y ont laissé leur empreinte. Du temps des seigneurs au temps des Lumières et de la Révolution Industrielle Cournonterral a connu un essor et un rayonnement remarquable. le village a été le berceau d’hommes et de femmes peu ordinaires, parfois exceptionnels, qui longtemps restés dans l’ombre méritent à présent d’être connus ou reconnus. Le livre aborde également les traditions, les festivités, la gastronomie, les fondements de l’esprit du village.
En souscription le livre est à 23 euros au lieu de 25. Renseignements à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.