Classement 2018 en zone de répartition des eaux

4 nouveaux sous-bassins sont classés en zone de répartition des eaux, dans les Alpes de Haute Provence, le Vaucluse et les Alpes maritimes (Jabron, amont du Coulon-Calavon, Loup aval, Cagne) par l'arrêté du préfet coordonnateur de bassin Rhône-Méditerranée du 31 juillet 2018.

Le processus de classement, commencé en 2017, a fait l'objet de plusieurs phases de concertation, locales, de bassin et d'une consultation du public achevée le 15 juin 2018. Cette dernière a fait l'objet d'un rapport de synthèse des avis reçus et des réponses apportées disponible en ligne.

Le classement en ZRE constitue un signal fort de reconnaissance du déséquilibre durablement installé entre la ressource et les prélèvements en eau existants. Elle suppose en préalable à la délivrance de nouvelles autorisations, l’engagement d’une démarche d’évaluation précise du déséquilibre constaté, de la répartition spatiale des prélèvements et si nécessaire de la réduction de ce déficit en concertation avec les différents usagers, dans un souci d’équité et dans un objectif de restauration durable d’un équilibre quantitatif.

Cet outil participe à la démarche globale à mettre en place suite aux études d'évaluation des volumes prélevables globaux (EVPG) : élaboration du plan de gestion quantitative des ressources en eau (PGRE), établissement des règles de répartition des volumes prélevés et révision des autorisations.

 

zarzar

Une ZRE est donc caractérisée par une insuffisance chronique des ressources en eaux par rapport aux besoins.

L’inscription d’une ressource (bassin hydrologique ou système aquifère) en ZRE constitue le moyen d’assurer une gestion plus fine et renforcée des demandes de prélèvements dans cette ressource, en application de la rubrique 1.3.1.0. du Titre 1er  de l’article R214-1 relatif au régime des procédures d’autorisation  et de déclaration sur les prélèvements de la ressource en eau.

Dans les zones classées ZRE, tout prélèvement supérieur ou égal à 8 m3/h dans les eaux souterraines, les eaux de surface et leurs nappes d’accompagnement est  soumis à autorisation, à l’exception :

  1. des prélèvements soumis à une convention relative au débit affecté (art. R211-73),
  2. des prélèvements inférieurs à 1000 m3/an réputés domestiques.

Et, comme dans le cas général, tout prélèvement dans les ressources en eau est soumis à déclaration à l’exception des prélèvements considérés comme domestiques (art. R214-5).

Par cette implication réglementaire, le classement en ZRE permet une connaissance accrue des prélèvements existants et la gestion du régime des procédures d’autorisation/déclaration de la loi sur l’eau (R241 du CE) à l’échelle d’un bassin versant ou d’une entité hydrogéologique en prenant en compte les effets cumulés des autorisations individuelles.

Catalogue de formation des CPIE Occitanie

L’Union Régionale des CPIE d’Occitanie vous propose des formations réparties sur l’ensemble du territoire régional et rassemblant les compétences des 11 CPIE d’Occitanie et de leurs membres.

Ouvertes à tous, les formations sont proposées par des professionnels expérimentés dans leurs domaines respectifs et regroupées au sein de 5 thématiques : Communiquer / Sensibiliser les publics / Observer l'environnement / Accompagner les territoires / Administrer et gérer.

Les formations à venir.

- Les 11 et 12 octobre : "Agir pour la lutte contre le gaspillage alimentaire" avec le CPIE Pays Tarnais, à Castres (31)

- Les 11 et 12 octobre : "Accompagner le compostage en restauration collective", à Montauban (82) avec le CPIE Quercy Garonne

- Les 18 et 19 octobre : "Accompagner la mise en place de dynamiques citoyennes autour de l'alimentation en circuit court", à Mèze (34) avec le CPIE BT

- Les 22 et 26 octobre : "Concevoir et réaliser des outils pédagogiques", à Bagneres-de-Bigorre (65) avec le CPIE Bigorre Pyrénées

- Les 25 et 26 octobre : "Utiliser le conte pour sensibiliser à l'environnement", à Mèze (34) avec la Compagnie de l'empreinte (membre du CPIE BT)

Formations ouvertes aux particuliers, professionnels et demandeurs d'emploi.

Contact inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mouille ta plume : participez à un projet de sensibilisation des inondations !

Cette opération reconduite en 2018-2019 vise à encourager puis valoriser l’expression écrite, graphique et artistique d’élèves sur le sujet de la prévention des inondations.

Mouille ta plume : participez à un projet de sensibilisation des inondations !

" Mouille ta plume", 2ème Édition : participez à un projet de sensibilisation au risque inondation !

Fort du succès de la première Édition de l’opération "Mouille ta plume" sur la période 2017 - 2018, Nous vous invitons à contribuer à la 2ème édition de l’opération « Mouille ta plume » au titre de l’année scolaire 2018-2019.

Cette action est ouverte à tous les établissements d’enseignement des 23 départements de l’arc méditerranéen. Elle mobilise élèves, enseignants volontaires et partenaires des 1er et 2nd degrés mais également les étudiants des universités. Les projets peuvent s’articuler avec les PPMS inondation et les exercices associés.

Les contributions pourront prendre des formes diverses, notamment :

  • dessins, poésies ou contes illustrés ;
  • nouvelles éventuellement théâtralisées ;
  • clips ou vidéos …

Comment contribuer ?

 Les contributions sont à envoyer avant le 30 avril 2019 par courriel à l’adresse suivante : secretariat[@]iffo-rme.fr

L’ensemble des productions sera valorisé, avec l’accord des établissements. Une remise de prix viendra couronner les plus belles réalisations.

Pour « sauver la mer », de nombreux bénévoles de l'Hérault

Un super moment, pour la journée mondiale de nettoyage un peu partout dans le monde et particulièrement sur sur la digue du port des pêcheurs de Frontignan. Les bénévoles sont venus de partout comme Montpellier, St Georges d'Orques, Agde, Balaruc le vieux, Poussan, Vic la Gardiole, Mireval, Sète, et bien sûr Frontignan...

"Les gardiens de Thau, ses ports, ses lagunes remercient Loic Linares, élu de Frontignan mais aussi directeur du CEPRALMAR, qui a pris son temps pour venir nous souhaiter bon courage. Sans oublier la chaîne de télé BFMTV qui a passé 1h1/2 avec pour filmer l'action de nettoyage organisé par l'association", précise Catherine Chauzit, Présidente de l'association.

gdtDSCF1386-1

"Une cinquantaine de personnes s'est investie avec pinces et sacs poubelles que nous avons donnés, chacune suivant son temps, pour ramasser les déchets laissés par les inciviques sur la digue  du port des pêcheurs de Frontignan.  Un nettoyage qui était déjà prévu par notre association depuis mai et qui a permis de la coupler avec cette grande journée de sensibilisation." .

Catherine a été agréablement surprise de voir ces bénévoles s'investir et certains avec leur petite famille. Trop beau de voir ces enfants s’acharner à ramasser les mégots…

Elle rajoute : "Nous avons pu former 3 groupes dont le plus gros était sur les rochers de la digue là où les déchets se sont cachés soit par les coups de mer, soit par les pécheurs inciviques qui les ont laissés pour que le voisin les ramasse... quand on les écoute, ils sont tous nickels alors qui les laissent… ?

Sur le chemin de halage, le 2eme groupe fut anéanti par toutes les saletés déposées sciemment dans l'herbe. Ils ont réussi à les traîner jusqu’à la zone prévue pour le dépôt des déchets.

gdtDSCF1399

La plupart des déchets étaient des bouteilles de bière - en verre ou cannettes alu - beaucoup de déchets de pêcheurs comme caisses en polystyrène, fils à pêche, boîtes à vers remplies de boules bleues de polystyrène pour les conserver - avons-nous appris car cela nous intriguait - emballages de Mac-do, boîtes plastique et des milliers de mégots." "La benne n'ayant pas été mise, ils ont laissé leur butin à l'entrée du parking ce qui permettra au professionnel de l’incivisme de rougir de honte...", conclut Catherine.

Fin de cette matinée à 12 h 30 environ et partage d'un pique-nique tiré du sac pour la dizaine des plus courageux.

Merci à tous ces bénévoles d’avoir pris de leur temps pour « sauver la mer ».

Journée internationale d’action pour le climat : plus de 2000 personnes

Qui aurait pu prévoir que ce 8 septembre 2018 puisse mobiliser à Montpellier, plus de 2.000 personnes, pour dire qu’on ne peut plus tergiverser avec les problèmes en lien avec le climat : c’est une question de survie ! Une survie qui dépasse toute idéologie politique ou considérations économiques. Et si l’information en amont avait été bien relayée nous aurions été bien plus nombreux encore.

Lancée par Riseforclimate et immédiatement reprise à Montpellier par Natalie Bonnet et l’association « Témoins au bout du monde » dont je suis le président, cette appel a bénéficié du concours de Greenpeace, Alternatiba, Energie coop, etc. et de Thau Info et Montpellier infos pour la mobilisation : (http://thau-infos.fr/index.php/associations/40596-journee-d-action-mondiale-pour-le-climat-samedi-8-septembre-2018-a--

"Aux quatre coins du monde j’ai constaté les conséquences dramatiques de notre mode de développement et de vie sur le réchauffement climatique, tant sur les populations déplacées, que sur la biodiversité et les Indiens d’Amazonie en voie d’extinction victimes d’ethnocides parfois même de génocide. Qui ne sent pas, ne voit pas voit en Languedoc les conséquences de ce réchauffement, sur toutes les formes de vie qui nous entourent. Que va-t-il se passer quand nous aurons 3 à 4 degrés de plus ?"

"Si chaque association ou ONG participante à son mot d’ordre, l’accord est unanime : il faut que la totalité des énergies ne soit plus d’origine fossile. « Changer le mode de vie, pas le climat. Etablir un véritable dialogue entre les cultures permettant le vivre ensemble, sont les mots d’ordre de l’association : « Témoins au bout du monde ». Chacun à son niveau peut y participer par sa manière de consommer, d’économiser l’eau, de privilégier les circuits courts et mille autre choses."

"Nous allons essayer que notre mouvement naissant ne soit pas récupéré par des partis politiques qui ont si souvent déçu la population, par des lobbies, ou par des fondations financées par des pollueurs. On doit aussi se garder des conflits d’intérêt."

"Bientôt nous serons des millions, aidez-nous ! Il y a un travail énorme à réaliser dans tous les domaines y compris dans celui de d’ouverture d’esprit de la libre communication des idées et projets. La ville de Montpellier ou la communauté de commune, ou la région pourrait aussi mettre en œuvre un vrai plan d’action climatique en lien avec les conséquences réelles du réchauffement sur la planète. A bientôt." Précise Christian Puech 

Contact :  association Témoins au bout du monde : http://christianpuech.wordpress.com

"A la découverte des hippocampes" avec les "Sentinelles de la Mer"

Le réseau régional "Sentinelles de la Mer Occitanie" regroupe une quinzaine de programmes de sciences participatives en mer et sur le littoral, sur l'ensemble de la façade maritime. L'objectif est d'impliquer les citoyens dans l'amélioration des connaissances et la préservation des milieux marins et littoraux. 

Du 26 au 30 septembre 2018, de nombreuses sorties de terrain, bateau, conférences, expositions vous seront proposées pour mettre en valeur l'ensemble des acteurs du réseau et mobiliser les citoyens dans la protection de ces milieux.

Jeudi 27 septembre 2018, la conférence "A la découverte des hippocampes", donnée à Planet Ocean Montpellier à Odysseum à 19h30, sera l'un des nombreux temps forts d'échange et de partage autour de ces enjeux de préservation du milieu marin en Occitanie ! 

Les hippocampes de Méditerranée, leur biologie, leur diversité et les enjeux de leur préservation vous seront détaillés par deux spécialistes de ces créatures marines. Patrick Louisy, créateur de l’Association Peau-Bleue, expert en aquariologie et et Nicolas Bierne, Directeur de Recherche CNRS à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISEM).

Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir envoyer un mail de réservation à l'adresse suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour consulter le catalogue du programmeSentinelles de la mer Occitanie

Le grand nettoyage pour la planète à La Grande Motte

Tout au long de la journée mondiale du nettoyage consacrée au ramassage des déchets dans les cours d'eau et sur le littoral, les associations se mobilisent  le 15 septembre pour préserver la nature.

A la Grande Motte, comme dans l'Hérault avec une quinzaine d'initiatives signalées, la plage du Grand Travers fera l'objet de toutes les attentions. C’est la mission du World Cleanup Day qui, en France, souhaite mobiliser plus de trois millions de personnes.


Au Grand Travers, côté La Grande Motte, contacter Marie-Laure : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Côté Carnon, deux possibilités :

- place Cassan, contacter Jerry : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au  06 18 20 28 98

- ou rendez-vous rue Samuel Bassaget en vous adressant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 06 61 99 41 70

Pour créer ou rejoindre un événement, il suffit de se rendre sur le site de https://worldcleanupday.fr/

Pour les tortues marines

Le centre de soins des tortues marines au Grau du Roi

centre de soin tortue

Dernièrement, une tortue luth en état de décomposition avancée a été trouvée à Frontignan. Si vous trouvez une tortue marine vivante ou morte, blessée ou ayant besoin d'aide, n'hésitez pas :

téléphonez au : 06 24 47 51 55  ou au 06 64 79 54 23

En général elles sont recueillies au centre de soins des tortues marines du CESTMed qui est hébergé par le Seaquarium, au Grau du Roi.

Les tortues marines blessées ou malades trouvées sur la plage, ou dans les filets par les pêcheurs, sont prises en charge par le RTMMF - Réseau Tortues Marines de Méditerranée Française-  puis accueillies au CESTMed. Unique sur le littoral méditerranéen français, le centre de soins a pour but de soigner, d’étudier et de garder en observation les tortues marines en difficulté avant de les relâcher dans leur milieu naturel.

LES TORTUES MARINES DU CENTRE DE SOINS

Depuis 2002, plus de 250 tortues marines ont été accueillies par le CESTMed, principalement des tortues Caouannes - Caretta caretta -  à l’exception de deux tortues vertes - Chelonia mydas -  récupérées en septembre 2014.

Au cours de ces années, une relation de confiance s’est instaurée entre les pêcheurs et le centre de soins. En contactant le CESTMed en cas de capture accidentelle de tortue marine dans leurs engins de pêche, les pêcheurs sont aujourd’hui de véritables acteurs de la conservation et contribuent à une meilleure connaissance de ces animaux.

La majorité des animaux (75%) reçus par le centre de soins ont été capturés accidentellement par des engins de pêche et plus de 8 % d’entre eux présentent des signes de collision avec des navires (coup d’hélice).

Il est à noter que le centre de soins n’est pas dédié à recevoir des tortues terrestres ou d’eau douce.

CONTACT

Centre d’étude et de Sauvegarde des Tortues Marines de Méditerranée
Avenue du Palais de la Mer,
30240 Le Grau-du-Roi

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Facebook : https://www.facebook.com/cestmed

Le grand nettoyage de la planète à Villeneuve-lès-Maguelone

Opération de nettoyage le long du bassin du Prévost au pied de la cathédrale de Maguelone avec la JCE le 15 septembre.

Dans le cadre du "World Clean Up Day", la France rejoint les quelque 150 pays mobilisés pour un objectif, certes ambitieux, mais ô combien symbolique quant à la mission de dépollution de notre planète. Dans l'Hérault, la Jeune Chambre économique de Montpellier participe à l'opération le 15 septembre 2018. 

« La presqu’île de Maguelone est un site exceptionnel riche d’une cathédrale millénaire et d’un domaine viticole bio et solidaire. Elle abrite un écosystème fragile entre les vignes, l’étang et la mer. C’est pourquoi nous faisons le pari avec Noël Segura, maire de Villeneuve-lès-Maguelone et Bernard Azéma, président des Compagnons de Maguelone de créer en l’espace d’une journée les conditions d’une prise de conscience globale pour la préservation de ce site. Nous ne devons plus jeter nos déchets dans la nature, nous devons consommer moins et mieux pour redonner au littoral toute sa beauté naturelle !  explique  Émilien Lauret, président de la JCE.
La valorisation d’un site architectural commence par le respect et la protection de son environnement naturel ». 

Informations pratiques
• RDV à 9h30 le 15 septembre sur le parking de la cathédrale de Maguelone (accès Palavas).
• Les enfants doivent être accompagnés.
• Prévoir si possible des gants de jardin et des bottes en caoutchouc. Les organisateurs fourniront le matériel de collecte et des bouteilles d’eau.

La Roue Libre : beau programme de rentrée

De Sète à Montpellier, les usagers en faveur de la petite reine de l'Hérault se mobilisent, convaincus de l’intérêt de développer l’usage du vélo en ville afin de favoriser les déplacements, la qualité de vie et les échanges humains.

Un beau programme de rentrée 2018 avec le compte rendu de la réunion mensuelle 
 
Le compte rendu de la réunion de rentrée est à lire ICI
Vous y découvrirez le joyeux programme de ce mois de septembre avec :
  
Jeudi 20 septembre : l'accueil du Tour Alternatiba à Frontignan et Sète
rendez-vous à l'office du tourisme de Frontignan Plage à 10 h pour les frontignanais.e.s pour une vélorution dans la ville
rendez-vous à 17 h 30 au Mas Coulet pour les sètois.e.s pour le départ de la vélorution (cf. le programme de Sète étape du Tour Alternatiba ci-dessous)
 
Vendredi 21 septembre : à Montpellier, conférence de Frédéric Héran, économiste des transports et urbaniste, 
auteur du livre à succès « Le Retour de la bicyclette. Une histoire des déplacements urbains en Europe, de 1817 à 2050 » (Éditions La Découverte, Poche, 2015)
Frédéric Héran mettra en perspective historique ce que vit Montpellier.
De plus, un débat sera engagé avec la présence de 
–  Luc Nourigat, président de Vélocité Grand Montpellier, l’association de cyclistes urbains
– Chiara Schaller, coordinatrice au Vieux Biclou, l’atelier d’auto-réparation des vélos
– Jérôme Cassagnes, chargé d’études – mobilités actives au CEREMA Méditerranée.
Rendez-vous à 19 h à l'Espace Jacques 1er d'Aragon 117 avenue des États généraux - Quartier Richter – Montpellier 

Dimanche 23 septembre : journée de l'éco-mobilité à Frontignan
Rendez-vous à 10 h square de la Liberté devant l'église St Paul à Frontignan (départ à 9 h 15 place A. Briand pour les sètois.e.s) pour rejoindre le chemin des Près St Martin réservé pour l'occasion aux piétons et cyclistes. La Roue libre de Thau animera une table ronde sur le code de la rue et un atelier d'auto-réparation de vélos 
 
Et encore beaucoup d'autres rendez-vous à découvrir dans le compte rendu de notre réunion qui s'est tenue lors de la journée des associations de Frontignan dans une ambiance sympa et dynamique !
 
"Continuons à rouler librement pour le respect de la planète et lutter contre le réchauffement climatique ! " 
 

En septembre, l'agroécologie à l'honneur

Du 2 septembre au 30 septembre 2018, la transition agroécologique est mise en avant à travers plus d'une quarantaine d'événements organisés avec la collaboration d'une kyrielle de partenaires.

Depuis maintenant quatre ans, la Métropole de Montpellier s'engage dans une politique agroécologique et alimentaire novatrice et élargit son champ d'actions au-delà des 31 communes. « De l’accès à la terre des agriculteurs jusqu’à l’alimentation des enfants de nos écoles, la question de l’agriculture et de l’alimentation nous rassemble au-delà du territoire métropolitain et c’est pour cela que le Grand Pic Saint-Loup et le Pays de l’Or sont des partenaires privilégiés de la Métropole », renseigne le maire Philippe Saurel.


Cliquez sur l'image pour consulter l'agenda

Cela traduit une volonté forte : devenir un territoire de pratiques agricoles innovantes et durables afin de produire une alimentation saine, accessible à tous. Un choix qui va de pair avec le regain d'intérêt pour le contact à la nature et une nourriture plus saine et de proximité. Un choix qui compte pour préserver la terre, la qualité de vie et la santé des populations actuelles et à venir.

Le mois de septembre en est un temps fort qui permet de mettre en valeur l'engagement quotidien d'associations, de producteurs et de citoyens. 

Du champ à l'assiette, la question de l'agriculture et de l'alimentation nous rassemble au-delà du territoire métropolitain et c'est pour cela que le Grand Pic Saint-Loup et le Pays de l'Or sont des partenaires privilégiés de la Métropole

Les 5 objectifs de la Métropole

L'agroécologie est un mode de production agricole qui vise à préserver les ressources naturelles et à proscrire l'utilisation de produits d'origine chimique. La politique agroécologique et alimentaire portée par la Métropole se base sur 5 objectifs :

  • Proposer une alimentation saine et locale au plus grand nombre,
  • Soutenir l'économie locale comme l'emploi agricole et agro-alimentaire,
  • Préserver le patrimoine paysager et les ressources naturelles,
  • Limiter les émissions de gaz à effet de serre et s'adapter au changement climatique,
  • Favoriser la cohésion sociale, en cultivant le lien avec la nature, mais également les passerelles entre ville et campagne.

Programme 2018 : http://www.montpellier3m.fr