Précieuses graines…

Il y a déjà 10 ans, les "semeurs volontaires" prêchaient pour la biodiversité à Mèze, sur l'Esplanade… c'était un dimanche de janvier 2009. Depuis ce temps, les choses ont-elles évolué ? Rien de moins sûr !

Un grain d'histoire :

"Fin des années 90, les contaminations induites par l'autorisation des OGM transgéniques ainsi que les évolutions réglementaires confortant toujours plus le monopole des semences industrielles mettent en effet en lumière le verrouillage à l’œuvre dans le secteur semencier. Les variétés dites « locales», « de pays » ou encore « anciennes », non inscrites au Catalogue officiel, sont en passe de devenir inaccessibles et la majorité des agriculteurs ont d'ailleurs abandonné la pratique de conserver leurs semences à la ferme : après-guerre, c'est d'abord l'État puis les entreprises privées qui assurent la production de semences standardisées pour une agriculture productiviste…

… Une étude de la Confédération Paysanne et de la FNAB présentant un état des lieux des projets individuels et collectifs de conservation / multiplication / sélection de semences à la ferme est alors réalisée. Elle est présentée devant 350 personnes au lycée agricole d’Auzeville en 2003 dans le cadre des premières rencontres « Semences Paysannes, cultivons la biodiversité dans les fermes ». Une déclaration solennelle engage à cette occasion l'ensemble des participants et les structures organisatrices à défendre les droits fondamentaux des paysans sur leurs semences et à construire une alternative collective aux variétés industrielles. Le Réseau Semences Paysannes (RSP) est né quelques mois plus tard pour mettre en œuvre cet engagement…"

La ville de Mèze a été choisie une nouvelle fois pour l’organisation des rencontres internationales 2019. Le RSP qui regroupe 92 organisations membres (groupements nationaux et locaux d'agriculture biologique, biodynamique et paysanne, associations de préservation de la biodiversité cultivée, artisans semenciers et ONG) a posé "ses graines" au Château de Girard et au foyer municipal. Une affluence record a répondu à l'appel et certainement pas "que pour le plaisir".

Cette manifestation a permis de retrouver les connaissances et les savoir-faire associés aux semences trop souvent perdues dans les pays industrialisés, de construire des liens, des alliances et des projets entre les praticien·ne·s de la biodiversité cultivée des différentes régions du monde engagées dans une agriculture paysanne, écologique et solidaire. Elle sera suivie de bien d'autres actions du même genre : il est certainement grand temps de se réveiller et de "stopper le hors-sol"… Atterrissons !

Daniel Monteil

Montpellier, participez à la grande convergence du vélo dimanche 10 novembre 2019

Il y a 1 an, "1500 cyclistes avaient participé au rassemblement du collectif"

Si vous voulez agir dès à présent en pédalant, participez à la grande convergence du vélo dimanche 10 novembre 2019. Cet événement, c’est « Tous à vélo », opération nationale à l’initiative de Vélocité Montpellier.

En local, c’est le 1er anniversaire de "JeSuisUnDesDeux" et ses 1500 vélos réunis sur le parvis de la mairie de Montpellier. De nombreuses villes françaises y participent également: Brest, Grenoble, Lyon, Strasbourg, Nantes...

Un événement co-organisé par l'association Vélocité et FUB, fédération française des usagers de la bicyclette.

Les départs de la convergence pour rallier la Comédie s'organisent, n'hésitez pas à rajouter le vôtre !
- Clapiers dès 12h45 à la hauteur de la médiathèque
- Castelnau-le-Lez, à 13h40, au niveau du tram, station Charles-de-Gaulle
- Juvignac à 13h devant la pharmacie
- Lattes, devant le théâtre jacques Cœur  à 13h10

Voir la carte interactive de l'événement  http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/tous-a-velo-convergence-10-novembre-2019-

Dimanche 10 novembre 2019, départ de la place de La Comédie à 14h jusqu'à l'hôtel de ville de Montpellier.

Ce samedi 9 novembre, 250 paysans du monde entier sont attendus à Mèze

Ora maritima avait mis les circuits courts à l'honneur avec le temps fort "Manger local et de saison". Ce samedi 9 novembre, 250 paysans du monde entier sont attendus à Mèze pour les rencontres internationales des semences paysannes. Rendez-vous samedi 9 novembre au château Girard et au foyer municipal pour ce temps dédié au grand public avec de nombreuses animations pour petits et grands : concert, stands, ateliers, marché paysan, conférences-débats, bourse aux graines et aux plants.
Concert, restauration, buvette sur place !
Accès libre et gratuit
Rencontres organisées par le Réseau Semences Paysannes, BEDE et plusieurs Maisons des Semences Paysannes en Occitanie, ainsi que le réseau CPIE Bassin de Thau pour la journée grand public.

Salon de l'écologie 2019 à la fac des sciences

→ ECOLO'TECH, le congrès scientifique des innovations en écologie, se tiendra le jeudi 7 novembre 2019 de 8h30 à 17h à la MSH SUD, Site Saint-Charles 2 de l'Université Paul Valéry Montpellier 3.

Sa vocation ? Réunir les organisations professionnelles publiques ou privées, les faire découvrir aux étudiants et sensibiliser le grand public aux enjeux actuels de l’écologie. 

11ème édition du salon de l'écologie à Montpellier. Du 31 octobre au 7 novembre à la Faculté des sciences de Montpellier.

L'ÉVÉNEMENT EST PLACÉ SOUS LE THÈME DU RÉ-ENSAUVAGEMENT EN EUROPE.

Le congrès scientifique Ecolo’Tech est le rendez-vous sur les innovations technologiques et méthodologiques en écologie, pour les chercheurs, enseignants, ingénieurs, techniciens et étudiants issus d’organismes publics, de collectivités territoriales, d’associations d’universités et d’entreprises. Cette année, il se déroulera le Jeudi 7 novembre 2019 toute la journée à la MSH SUD, site St Charles 2 de l'Université Paul Valéry Montpellier 3, l’occasion pour les professionnels de l’écologie de rester à la pointe de leur domaine et de valoriser leurs travaux auprès d’un public expert.

Le programme est disponible ici : https://www.salon-ecologie.com/programme-ecolotech/ 

Les Sessions 2019 :

1 : Ré-ensauvagement : quelles conséquences (risques et bienfaits) pour la société et les écosystèmes ?
Avec des propositions attendues assises sur des études scientifiques portant sur les processus écologiques mis en jeu et leurs conséquences. Les propositions pourront porter sur les risques pour la sécurité, la santé et les activités socioéconomiques (agriculture, élevage, pêche…), les impacts des activités humaines sur le retour de la nature sauvage (sanitaire, fréquentation…), l’intérêt pour les services rendus, le bien être, le développement touristique, l’éducation, la perception de la nature, les conflits d’usage, l’auto-régulation des écosystèmes, etc.

2 : Ré-ensauvagement : quelles contraintes, quelles méthodes ?
Avec des propositions attendues sur l’ingénierie, technique et méthodologique, de restauration des populations, d’espèces, de milieux et d’écosystèmes visant à conserver ou restaurer des dynamiques et des fonctionnements propres aux espaces sauvages. Les propositions pourront porter sur les politiques publiques (agriculture, sanitaire, biodiversité…), les contraintes juridiques, l’ingénierie écologique, les retours d’expérience, le fonctionnement/création de réserves de vie sauvage, la restauration écologique, la réintroduction d’espèces, les surfaces nécessaires, le suivi des populations, l’éducation, solutions basées sur la nature, etc.

Contexte : 

Les grandes avancées scientifiques et sociétales ont souvent été le fruit d’inventions conceptuelles mais aussi d’innovations technologiques et méthodologiques. Le microscope a permis d’étudier les micro-organismes, l’IRM a révolutionné l’imagerie médicale et l’informatique est en train de bouleverser l’analyse des données. Toutes les sciences ont bénéficié d’avancées déterminantes issues de l’innovation et de collaborations avec les technologies d’autres sciences. 

L’écologie scientifique ne fait pas exception. Elle est à l’aube d’un extraordinaire décollage du fait de l’intégration des nouvelles technologies de l’ADN, de nouveaux outils de détection, de la modélisation ou encore de techniques de traitement d’images et de sons. L’innovation n’est pas seulement technique ; de nouveaux procédés et services émergent de collaborations entre des disciplines scientifiques et acteurs professionnels autrefois cloisonnés, comme les sciences humaines et l’écologie, ou les bureaux d’études et les laboratoires de la recherche publique. Tous ces progrès technologiques et méthodologiques amènent à réinventer constamment les biens et services produits par l’ensemble de la filière professionnelle de l’ingénierie écologique.

Objectif : 

A la jonction des trois défis sociétaux portés par l’I-site MUSE – nourrir, protéger et soigner –, ce congrès interdisciplinaire est organisé en partenariat avec les LabEx CeMEB et Numev et la MSH-Sud en tant que vitrine des dernières innovations en sciences du vivant, sciences des systèmes et sciences humaines et sociales. L’objectif est de favoriser, autour de l’écologie, la diffusion des innovations issues de différentes disciplines et la mise en relation de professionnels issus de laboratoires de recherche, de bureaux d’études, de collectivités territoriales, d’établissements publics, d’associations, ou d’entreprises. Cette diversité d’intervenants a pour but de favoriser un dialogue professionnel décloisonné en vue d’envisager et de développer des partenariats constructifs entre le monde de la recherche et les autres acteurs socio-économiques de l’écologie.

Festi’Versité, le Festival de la Biodiversité

Festi’Versité, c’est quoi ?

Festi’Versité, le Festival de la Biodiversité, c’est l’événement du Salon de l’Écologie qui permet de sensibiliser petits et grands aux enjeux de l’écologie à travers des animations, des spectacles des jeux, des conférences, des projections, des expositions photographiques.

Au programme :

Une exposition photographique pour promouvoir l’écologie et la biodiversité auprès du grand public par le biais d’images de faune et de flore dans le respect d’une éthique naturaliste de la prise de vue, respectueuse de la vie sauvage. Elle aura lieu au Parc Zoologique de Lunaret du 2 octobre au 2 décembre 2019. Toutes les photographies exposées seront réalisées par des étudiant ou jeunes diplômés passionnés de photographie naturaliste.
Pour en savoir plus, cliquez ICI.

Des événements OFF seront également organisés les 4, 5 et 6 novembre : Conférences, projections, soirées ou encore actions de sensibilisation, L’Association du Salon de l’Ecologie (ASdE) invite le public à assister à des événements organisés dans le cadre du Salon ou en partenariat avec d’autres structures.
Pour en savoir plus, cliquez ICI.

La Métropole de Montpellier signe une convention en faveur de la biodiversité

Ce mardi 29 octobre, a eu lieu la signature de la convention de coopération entre la Métropole de Montpellier et le Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc Roussillon. Du Pic Saint loup à la mer, ce partenariat participera à la préservation et la valorisation des espaces naturels et des espèces sur le territoire de la métropole.

Une convention en faveur de la biodiversité et des milieux naturels

La Métropole et le CEN L-R ont constaté la convergence et la complémentarité de leurs intérêts et de leurs objectifs en matière de préservation du patrimoine naturel, de la biodiversité et des paysages. Ils souhaitent ainsi poursuivre et structurer leur collaboration et la réciprocité de leurs actions dans le cadre d’une convention qui identifie deux axes de coopérations : l’élaboration d’une stratégie territoriale de préservation de la biodiversité et la coopération sur des thématiques particulières comme la protection et la gestion des espèces remarquables et de leurs habitats ou le développement de l’agroécologie.

Une première action de coopération a d’ores et déjà été envisagée dans le cadre de la gestion agroécologique et environnementale du Domaine de Viviers, propriété de la Métropole.

Cette convention d’une durée de 5 ans se déclinera en conventions opérationnelles thématiques. Il est prévu que Montpellier Méditerranée Métropole contribue au remboursement des frais engagés par le CEN-LR selon une répartition établie pour chacune des thématiques.

 Ce matin à 11h, Arnaud Martin, président du Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon a signé la convention de coopération avec la métropole de Montpellier

Novembre, l'agenda de la LPO de l'Hérault

Voici un rappel des informations qui figurent sur l'agenda en ligne du site internet LPO:

- Samedi 2 : "Festi'versité", stand d'animations au parc de Lunaret, à Montpellier

- Dimanche 3 :
"Initiation à la reconnaissance des chants d'oiseaux",
 
sortie de terrain réservée au adhérents, dans le Cœur d'Hérault
"Fête des abeilles", stand du Groupe Local LPO Pic Saint Loup, à Saint Mathieu de Tréviers

- Lundi 4 : "Les oiseaux des jardins", rencontre du Groupe Local LPO Biterrois, à Béziers

- Mercredi 6 : "Favorisons les mals aimés au jardin"
, atelier tout public, à Bédarieux

- Vendredi 8 : "Le chant des oiseaux", 
conférence et projection de film, à Sète

- Samedi 9 : "Sème ta résistance",
 stand d'animations sur la biodiversité des milieux agricoles, à Mèze

- Samedi 9 et dimanche 10 : "Rapaces et Flamants roses", 
exposition photographique réalisée par des membres du Groupe Local LPO Haute Vallée de l'Orb, à Pézènes les Mines

- Mercredi 13 : "Inventaire participatif du parc Refuge LPO Pierre Rabhi", à Bédarieux

- Mercredi 13 : "Inventaire participatif du parc Refuge LPO Jacques Temple", à Bédarieux

- Jeudi 21 : "Mieux connaître les Flamants roses"
, conférence dans le cadre des rencontres mensuelles du Groupe Local LPO "Haute Vallée de l'Orb", à Bédarieux

- Vendredi 22 : "Le poison tue nos rapaces",
 conférence dans le cadre des rencontres mensuelles du Groupe Local LPO "Grand Montpellier"

- Samedi 23 : "La Réserve Naturelle Nationale du Scamandre"
, sortie naturaliste et rencontre des adhérents LPO de l'Hérault et du Gard, à Vauvert

- Mercredi 27 : "Favoriser les chauves-souris au jardin"
atelier tout public, à Bédarieux.

Le Groupe Local LPO "Grand Montpellier" au festival de la biodiversité "Festi'versité"

Retrouvez les bénévoles du groupe samedi 2/11 sur un stand d'animations dans le cadre du Salon de l'Ecologie au parc de Lunaret.

Aucune description de photo disponible.

Samedi 2 et Dimanche 3 novembre 2019, de 10h à 16h:
Animations au Parc de Lunaret à Montpellier

Toutes nos animations sont gratuites! 

C’est le rendez-vous de tous les curieux ! Ce week-end permet de sensibiliser le grand public aux enjeux de l’écologie à travers des animations, des spectacles et des activités ludiques, dans une ambiance festive.

Un jeu de piste !

A l’entrée du Parc, la mascotte de Festi’Versité et les bénévoles vous proposeront de réaliser un jeu de piste afin de vous faire découvrir les différentes activités du Zoo et de vous sensibiliser à la démarche éco-responsable.

De nombreux intervenant vous feront découvrir leur univers à travers des stands d’informations et de sensibilisation, des animations, des activités ludiques et pratiques, des balades naturalistes, etc.

Programme du Week-End Festi’Versité 2019

Le Dôme Nature

Samedi & Dimanche 10h -16h30

Venez relever les nombreux défis ludiques sur le thème de la biodiversité du Dôme Nature !
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Voyage au bout de la cime

Samedi & Dimanche 10h -16h30

Escalade dans les arbres – Venez découvrir la grimpe d’arbres, une activité sportive d’éducation à la nature ! Des baskets et une tenue confortable sont conseillés pour que vous puissiez atteindre la cime des arbres facilement.
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Madame Nature

Samedi & Dimanche 10h -16h30

Personnage déambulant sur échasses, fabriqué à 80% de matériaux issus du recyclage, afin d’émerveiller mais aussi d’informer. Les horaires des déambulations dans le Parc seront communiquées prochainement.
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Philippe Martin – Directeur Matorral – Exposition photographique

Samedi & Dimanche 10h-16h30

Écologue généraliste, animateur et interprète de l’environnement, Philippe Martin, également illustrateur, pratique la photographie naturaliste et subaquatique depuis plus de 40ans. Il présentera son exposition « Hyper Nature d’ici et d’ailleurs » : 30 animaux de l’Hérault et 30 animaux du reste du monde à venir découvrir.

Imatiamou

Samedi & Dimanche 10h -16h30

Les insectes de nos jardins : exposition et support pédagogique « Le grand festin automnal des insectes » – « La vie sur le lierre en fleurs. »
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Ad Naturam

Samedi & Dimanche 10h -16h30

Découvrez la nature décortiquée avec science et humour ! Plusieurs mini-jeux et activités pour comprendre le monde qui nous entoure.
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Kea Ecothérapie & 109 Exploration

Samedi 3 novembre : Balade : 13h-16h / Samedi & Dimanche : stand : 10h-16H30

KEA et 109 Exploration vous présentent la pratique du Shinrin Yoku le temps d’un week-end sur leur stand.
Balade sensorielle lente originaire du Japon, cette pratique en milieu naturel a des effets positifs sur la santé mentale et physique. Guides certifiés par l’International Society of Nature & Forest Medicine (INFOM), Eric et Marie proposent à travers cette pratique, des outils simples et pertinents aux étudiants, salariés et indépendants pour lutter contre le stress et prendre soin de soi sur la durée. Ils profitent de chaque séance pour sensibiliser leurs participants à la protection de la nature. La balade se déroulera de 13h à 16h, le samedi après-midi – Balade sur inscription uniquement dans la limite de 12 places. Cliquez ICI pour vous inscrire.

Jérôme Douplat – Le Pêcheur d’oiseaux (samedi & dimanche)

Samedi 14h – Dimanche 10h30 et 14h30

Conte / Seul en scène : arpenteur des bois, des fleuves et des rivières, amoureux des bêtes de tous poils, Jérôme Douplat, le Pêcheur d’oiseaux poursuit son chemin à travers la « parole Nature». Poète et conteur naturaliste, avec ses histoires qui tutoient l’imaginaire, il n’a pas son pareil pour transposer la Nature dans une dimension artistique. Et pour nous ce weekend, l’Arbre sera mit à l’honneur … Horaires des représentations prochainement disponibles.
Cliquez ICI pour en savoir plus (http://www.lepecheurdoiseaux.fr/).

TAUST – Théâtre Amateur à l’Université des Sciences et Techniques

Samedi 11h & 14h

Cette association étudiante, basée à l’Université de Montpellier, a pour but de permettre à tous les étudiants issus de toute formation de découvrir et pratiquer le théâtre sous diverses formes, de manière libre et ouverte, sans conditions de niveau. Pour la première fois cette année, le TAUST vous propose deux représentations théâtrales de 30 minutes, improvisées, et à construire avec eux. Le concept ? Le public soumet ses idées (en lien avec le thème de l’édition 2019 du Salon de l’Ecologie), et eux se chargent de nous en mettre plein la vue ! Pas de limite de place, ouvert aux petits comme aux grands. Les horaires de représentation seront prochainement disponibles.
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Pôle Sup Nature – BTS GPN

Samedi & Dimanche 10h -16h30

Durant tout le week end, les étudiants vous proposeront quatre animations sur le thème du Salon 2019 « Reconstruire la Nature Sauvage en Europe ? » :
– Venez identifier des espèces mystères en vous mettant dans la peau d’un véritable naturaliste.
– La nuit vous effraie ? Les bruits dans une nature sombre vous donnent la chair de poule ? Votre veilleuse est votre meilleure amie ? Venez vous réconcilier avec l’obscurité sauvage à travers nos ateliers immersifs.
– Si vous croisez un ours, que faites-vous ? Malgré leurs images d’animaux dangereux et effrayants les prédateurs ont une importance capitale dans l’équilibre de la biodiversité. Venez découvrir pourquoi !
– Venez découvrir les innombrables pollinisateurs de nos fleurs et leurs étonnantes stratégie de séduction BZZ BZZ !
Cliquez ICI pour en savoir plus.

GNUM

Samedi & Dimanche 10h-16h30

Le GNUM rassemble des étudiants passionnés de nature et de biologie. Il offre l’occasion de s’investir dans des projets sur le campus, tels que des inventaires naturalistes, la mise en place d’un rucher, ainsi que tout un cycle de conférences à suivre les lundi soirs ! De plus, le GNUM organise de nombreuses sorties naturalistes autour de thèmes variés : botanique, ornithologie, botanique, mammifères marins… Ouverts à tous ! Groupe Naturaliste de l’Université de Montpellier Cliquez ICI pour en savoir plus.

Association Takh (samedi & dimanche)
L’association Takh à pour rôle l’élevage de chevaux de Przewalski en Lozère et sa réintroduction en Mongolie.
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Parc Zoologique de Lunaret

Dimanche 10h-16h30

Tels de véritables aventuriers, préparez vous à suivre les empreintes de notre faune sauvage locale : renard, blaireau, et autres animaux de la campagne n’auront plus de secret pour vous ! Sur place des animatrices du Parc Zoologique seront là pour vous guider et vous faire découvrir la vie incroyable de ces animaux !
Cliquez ICI pour en savoir plus.

Atelier vigne & élevage/pastoralisme le jeudi 14 novembre 2019

Problématique :  est-ce la gestion de la prairie qui pose problème ou la prairie elle-même ?

Sur inscription : Conservatoire d’Espaces Naturels Site des Salines de Villeneuve, Chemin des Salins, 34750 Villeneuve-lès-Maguelone.

Avec Patrick Mayet, éleveur ovin dans le secteur du Pic St Loup et écologue.

pastoCapture

Contexte :  terres viticoles appauvries, herbicides en voie d’interdiction, perte de biodiversité générale, des systèmes d’enherbement vieux d’il y a 30 ans et non adaptés au gain de fertilité des exploitations, domination des pratiques de monoculture et disparition des fonctions agronomiques de l’animal d’élevage.

Les craintes : le vigneron craint que le mouton ne dégrade son vignoble et le berger/éleveur craint l’insuffisance de nourriture herbacée/fourrage.

Vision/intention : dans tout système naturel la présence d’ animaux brouteurs régule la végétation,  recycle et  re-sème tout en augmentant la fertilité.  Une vigne est un système ouvert ; la moitie du sol de la vigne, directement touché par la lumière , engendre la production d’une prairie.

Le mouton : il transfère la fertilité des zones de garrigues vers les zones de culture. De plus, il réduit le risque d’incendie et limite l’enfrichement et l’érosion. Maintient l’ouverture des paysages de garrigue.

Finalité : « le mouton contribue à la fertilisation de la vigne et l’enherbement de la vigne permet une croissance optimale du  mouton ». Augmentation de la fertilité des sols viticoles entre autre. Réintégration paysagère du mouton. Autonomie alimentaire des territoires.

Objectifs de l’atelier :

  • Comprendre quelles sont les successions à l’oeuvre dans la nature comme dans la vigne pour développer des outils de pilotage de la fertilité globale . Il s’agit du principe de pâturage holistique.
  • Tendre vers des performances croisées entre objectifs économiques et environnementaux  : le rendement/ l’augmentation de la biodiversité/ la suppression des herbicides.

Public : privé et public , monde agricole, monde naturaliste, monde de la gestion et acquisition foncière, collectivités.

Pour connaître le programme détaillé et vous inscrire :

http://www.vignesentransition.org/journee-de-rencontre-viticulture-elevage/

A Montpellier, l'OREME fête la science et ses 10 ans !

L’Observatoire des Sciences de l'Univers OREME - Observatoire de REcherche Méditerranéen de l'Environnement - école interne de l’Université Montpellier, est né au bord de la Mer Méditerranée en 2007.

Une journée découvertes continue le vendredi 11 octobre 2019 de 09h30 à 16h30 - entrée libre


Un observatoire du risque et du changement global et anthropique les pieds dans la Méditerranée

De la forêt de Puéchabon aux posidonies de Méditerranée, des mésanges de nos régions aux babouins chacma de Namibie, des anciennes mines du Gard aux karsts d’Occitanie, l’Oreme vous convie à une journée de découvertes autour de ses activités le vendredi 11 octobre à l’Institut de Botanique de Montpellier.

Tout le programme ICI

Conférenciers invités

Françoise Vimeux est climatologue à l’Institut de Recherche pour le Développement au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement et au Laboratoire HydroSciences de Montpellier.

Virginie Maris est chercheuse en philosophie de l’environnement dans l’équipe Biodiversité et conservation du Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive à Montpellier.

Philippe Lognonné est professeur en Géophysique et Planétologie à l’Université de Paris et responsable de l’équipe Planétologie et Sciences Spatiales de l’Institut de Physique du Globe de Paris.

Institut Botanique,163 rue Auguste Broussonnet, 34090 Montpellier.

Je m'inscris - gratuit  mais obligatoire

L'idiotie haineuse des grands !

Greta Thunberg, Greta Thunberg, Greta Thunberg... La jeune suédoise aimerait certainement qu'on parle moins d'elle et davantage du climat. Mais le réchauffement de celui-ci est un problème majeur, légitime,  nommé l'Affaire du siècle, et s'y attaquer pour de bon nécessiterait sérieux, courage, honnêteté, altruisme. Il  n'est par contre guère besoin d'être Superman pour essayer ( en vain ) de remettre à sa place une enfant ( plus tout à fait - elle a seize ans ) parce qu'elle met le doigt là où ça fait mal. Et sa place, justement, elle se trouve aujourd'hui, plus que jamais,  au cœur du débat : en effet, la  jeune femme a pris une année sabbatique exprès pour ça... De quoi ravir les dirigeants qui s'exaspèrent de leur infantilisation ( elle leur dit sans ambages leurs quatre vérités ) pourtant justifiée de la part de celle qui avec son Skolstrejk for Flimaet  amena des milliers de jeunes gens à sécher le vendredi pour manifester leur mécontentement face à l'inertie sinon à la frilosité de décisions bien insuffisantes compte tenue de l'urgence que l'on sait à changer nos modes d'existence.

Pour le philosophe - et polémiste - Michel Onfray, il s'agit d'une  génération de moutons qui offrent en sacrifice expiatoire la culture qu'elle n'a pas... A l'époque, on lisait Verlaine, Rimbaud quand on n'avait pas dix sept ans, aujourd'hui les rapports du Giec ( groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat ) s'émeut-il... Quel message veut nous faire passer cet hédoniste auto proclamé ? Que s'abreuver des plaisirs immatériels de la culture est un préalable indispensable  pour pouvoir éventuellement, par la suite, formuler une opinion concernant  la planète…? - laquelle, rappelons-le,  n'appartient pas qu'aux seuls adultes qui l'esquintent !!! - Que lui, à cet âge là,  se laissait pénétrer de la science enchantée de Nietzsche et que c'est aujourd'hui la raison pour laquelle il se permet de parler à tort et à travers. Certes à 60 ans passés,  on n'est plus un enfant,  mais ses attaques ad hominem envers une "innocente" révoltée à juste titre, sont d'une puérilité désolante, et très méchante. Un cyborg, un cyborg, un cyborg, martèle-t-il pour la désigner. Le robot pour le coup - la colère insensée du penseur fatigué semble l'avoir  fait "buguer" - c'est lui !!!

Un cyborg au visage tendu par les épingles du néant : pour quelqu'un qui se dit versé dans la poésie on se serait attendu à mieux… ! Allez Michel, quoi, fait nous rêver, enivre tes lecteurs ! :  une voix près-pubère,  blanche comme la mort. Enfin Michounet, qu'est-ce qu'elle t'a fait cette petite, elle t'a volé un concept ??! Ridicule , bête, juvénile. Indigne de toi diront tes indulgents admirateurs… Et encore, étrange quand même, cette conclusion qui commence par il n' y a rien à reprocher à une enfant... Mais qu'est-ce que tu es en train de faire depuis le début…?! Copie hargneuse, illogique, superficielle, 3 sur 20 . Torchon qui aura néanmoins l'utilité de nous faire poser cette  question : pourquoi  pareil acharnement de la part de beaucoup de personnalités de la vie politique, médiatique, et intellectuelle, de notre pays et d'ailleurs ?  Oui, car Michel Onfray doit aimer caresser l'idée qu'il est unique... mais non. Son érudition et sa verve lui permettent seulement de défricher un peu plus en avant les terres infinies de la sottise. Les attaques aux ras des pâquerettes  pleuvent de toute part.

   Pourfendeur déclaré de la bien-pensance, l'ex président de l'association des amis du Palais Tokyo,  Bernard Chenebault,  a exprimé sur les réseaux sociaux son espérance " qu'un désaxé abatte (en parlant de Greta Thunberg) ce visage haineux qui entraîne la haine en retours". Le goût de la provocation va-t-il de pair avec la stupidité la plus abjecte?  Non. Minable. D'autres exemples abondent. Qui veulent dire quoi ? Et bien, que Greta Thunberg a raison d'être inquiète, parce que réagir de manière aussi violente et  irrationnelle masque quelque chose de grave : le déni. Et le déni, c'est refuser d'entendre parler de sa fin programmée. Et la mort ne se présente pas. Enfin , là , si, un peu... Et visiblement,  cela ne saurait suffire. Alors bravo les enfants, et si les adultes, honte à eux, ont le droit de fermer les yeux, vous avez celui de dire ce que vous pensez, voyez, désirez !

JBS