Le geste « des terres et des ailes » du mois : maintenez les ronciers

Dans le cadre du programme www.desterresetdesailes.fr, tous les mois découvrez un geste permettant de concilier agriculture durable et préservation de la biodiversité. Ce mois-ci : l’intérêt des ronciers dans la haie.

 
Pour accueillir petits et grands auxiliaires de culture, la mise en place de buissons ronciers est relativement simple et sollicite quasi aucun entretien. Au premier abord les ronces peuvent paraître piquantes, pas très esthétiques et encombrantes, mais détrompez-vous. Si nous pouvons avoir ce regard là, de nombreuses espèces y portent un intérêt fort, pouvant être considéré comme refuge ou garde-manger.
Certaines y construiront leur nid à l’abri des prédateurs grâce aux redoutables épines de la ronce, d’autres y trouveront une réserve de nourriture inépuisable. Les ronces qui composent ces masses buissonnantes proposent aux beaux jours des fleurs et fruits qui attirent bon nombre d’insectes pollinisateurs et animaux frugivores. Leur présence fera venir des prédateurs et contribuera à l’équilibre naturel des écosystèmes.
L’installation de buissons de ronces de quelques mètres carrés peut suffire
Sur différents points géographiques de votre votre domaine agricole, ces buissons contribuent à maintenir ou faire venir des auxiliaires qui permettront de lutter naturellement contre d’éventuels ravageurs.
Ainsi pies-grièches, fauvettes, merles et autres oiseaux seront attirés par la présence de ces caches épineuses. Cela profite aussi aux mammifères et reptiles qui selon leurs tailles et celle du buisson y trouveront un gîte de choix.
 
 
On retrouve en France une centaine d’espèces de ronces (Rubus).  Si vous avez la chance de posséder un buisson de ronce, il est conseillé de le laisser se développer. Dans le cas contraire, il n’y a aucun entretien à envisager si ce n’est selon l’espace disponible de le contenir selon vos pratiques.
Quelques espèces que vous favoriserez : Fauvette mélanocéphale Pie-griéche méridionale, écorcheur et à tête rousse, Rougequeue à front blanc, Grive musicienne, Hérison d’Europe, Amaryllis (papilllon)...
+ d'infos sur ce programme : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Montpellier : Ici commence la mer, ne jetez rien !

Ce 24 août, début de la campagne de sensibilisation à l'environnement aux abords du fleuve Le Lez.

Ce samedi 24 août marquait le lancement de l'opération de sensibilisation à la protection de l’environnement « Ici commence la mer. Ne jetez rien », une campagne de tags au sol « ici commence la mer »  pour sensibiliser les citoyens sur les effets très dommageables de jeter dans les avaloirs ses déchets. D'ici 2050, on estime qu'il y aura plus de matière plastique que de poissons dans les mers et les océans.

Valérie Barthas-Orsal, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à la prévention et valorisation des déchets, à la propreté de l'espace public, en présence du Comité de Quartier Port Marianne, a participé à la réalisation d’une quinzaine de tags au sol « Ici commence la mer. Ne jetez rien » dans le cadre du déploiement de la campagne de marquages aux abords des bouches d’évacuation des eaux pluviales.

Cette campagne s'inscrit dans le cadre des opérations de nettoyage et de propreté menées par Montpellier Méditerranée Métropole. Les premières peintures au sol ont été réalisés devant les avaloirs pour sensibiliser les Montpelliérains: Ici commence la mer ," ne jetez rien car 1 mégot met 15 ans à se dégrader, pollue 500 litres d’eau et contient plus de 4 000 produits toxiques.
Merci aux bénévoles et aux comités de quartiers de Montpellier Montpellier Méditerranée Métropole", déclare Valérie Barthas-Orsal.


La Métropole, engagée dans la lutte contre la pollution des cours d'eau et de la mer

La Métropole, en partenariat avec le Comité de Quartier Port Marianne, réalise cette campagne afin de marquer les abords des bouches d'évacuation du réseau pluvial, en communication avec le Lez et donc la mer. Le message est sans équivoque : « Ici commence la mer. Ne jetez rien ». Les tags sont réalisés par les habitants dans l'objectif de sensibiliser chaque citoyen sur les effets très dommageables, sur la mer et les cours d'eau, de jeter ses déchets au sol.

Des terres communales pour l'éleveur de chèvres

Sur les terres de  Murviel-lès-Montpellier, ville labellisée «Terre Saine, sans pesticides » depuis mars 2019, Bruno Girard a rejoint les 1 900 habitants et élève 70 chèvres à quelques mètres d'un sous-bois. Exercer ce métier dans d'aussi bonnes conditions, cet éleveur en rêvait depuis longtemps. Avant, avec sa compagne, ils étaient à Paulhan dans l'Hérault mais trop à l'étroit pour développer une activité viable. Ils se sont donc mis en quête de terres et ont trouvé de nombreux avantages sur le territoire du lieu dit Quatre Pilas depuis le mois d'août 2019.

Avec une location de la bergerie de 1200 euros à l’année  et une mise à disposition de 14 hectares de prairies et 30 hectares de sous-bois,  l'éleveur se sent des ailes. Depuis quelques semaines,  Bruno Girard s'est lancé dans la fabrication de fromages dans un laboratoire flambant neuf. Sûr qu'on retrouvera sa production sur le marché local tous les dimanches de 8h30 à 12h30 !

 

Une démarche agroécologique pour la santé et la nature

Dans sa lutte contre les produits phytosanitaires, la commune de Murviel-lès-Montpellier est précurseur et laisse la nature reprendre ses droits. En effet, depuis huit ans, les pesticides y sont bannis. En témoignent les agents d'entretien de la commune qui désherbent à la main et ne comptent pas leurs heures. De plus, des efforts sont produits depuis longtemps par les services techniques de la ville sur la consommation d'eau par l'utilisation de l'empaillage pour faire moins d'arrosages." Un surcoût en matière de main d'œuvre, et d'heures de travail", mais Isabelle Touzard, maire divers gauche, relève le défi.

Avec zéro pesticide, Murviel-lès-Montpellier n'en finit pas de cultiver son surnom de ville vertueuse ! 

Signalez les atteintes à l'environnement !

Alors que la problématique des décharges sauvages s'est tristement invitée dans l'actualité, FNE Languedoc Roussillon, fédération d'associations de protection de la nature à laquelle adhère la LPO Hérault, lance un site et une application vous permettant de signaler des atteintes à l'environnement tout comme des projets plus vertueux à valoriser sur notre territoire.

+ d'infos : https://sentinellesdelanature.fr/Languedoc-Roussillon.15.ht…

Au chevet des tortues marines à La Grande Motte

En août 2019, des idées de sorties à La Grande Motte avec des ateliers à destination des enfants pour apprendre à soigner les tortues marines accidentées ou malades en Méditerranée ou à découvrir leur milieu naturel avec les animateurs du CESTMed. Il reste encore de nombreuses places en s'inscrivant en ligne sur le site de l'Office du Tourisme.


- Atelier Hôpital des tortues - dans la peau des soigneurs, les mercredis 14,  21 et 28  août  de 17h30 à 19h

Dans cet atelier, les enfants vont prendre en charge des tortues virtuelles sur la plateforme surplombant le centre de soin des tortues marines.
En petit groupe, ils pourront prendre des mesures de taille, examiner l’animal virtuel et évaluer son état de santé.
Soyez vigilant, une véritable tortue pourrait pointer le bout de son nez…

Pensez à réactualiser en cliquant en bas à droite https://www.lagrandemotte.com/boutique_enfants/

- Visite guidée « A la découverte des tortues marines », les vendredis 16, 23, 30 et les dimanches  18 et 25 août  de 17h à 18h30 - les dimanches 1er et 8 septembre de 15h30 à 17h

Venez découvrir, dans un milieu naturel, l’espace dédié à la réadaptation des tortues marines, dernière étape de leur convalescence.
Une visite guidée qui vous propose de mieux comprendre cet animal.
Lors de la visite, soyez bien vigilant car vous pourriez apercevoir une ou plusieurs tortues…

- Atelier Naturaliste sur les tortues, les mardis 6, 13, 20 et 27 en août de 17h30 à 19h

Quelle espèce de Tortue peut-on voir au Centre de soin?
Comment font-elles pour respirer?
De quoi se nourrissent-elles?
Depuis la plateforme, vous allez observer les tortues dans leur milieu naturel et en apprendre plus sur les différentes espèces de la famille des tortues.

https://www.lagrandemotte.com/boutique_enfants/

Le lieu : Au centre de réhabilitation des tortues marines installé au Ponant à La Grande Motte, parking gratuit du Grand Bleu, devant le centre aquatique « Espace Grand Bleu », 195 rue Saint-Louis, 34280 La Grande-Motte

Important : L’enfant doit être obligatoirement accompagné d’un adulte (gratuit). Inscription obligatoire sur www.lagrandemotte.com ou auprès de l ‘office de tourisme

de 5 à 8 ans - Tarif : 6€
Tel : 04 67 56 42 00 – 

Sécheresse : passage au niveau "alerte renforcée"

Depuis le jeudi 8 août, plusieurs zones du département de l’Hérault, dont la métropole de Montpellier sont passées en alerte sécheresse « renforcée ».

 Dans ce cadre, la préfecture impose des restrictions concernant l’usage de l’eau pour les collectivités et les particuliers.

Pour les municipalités, sont  notamment interdits l’arrosage des espaces verts et des terrains de sport, le fonctionnement des douches de plage ou encore le nettoyage de la voirie sauf impératif sanitaire et à l’exclusion des laveuses automatiques. A noter que les points d’eau équipés d’un bouton poussoir restent ouverts.

Pour les particuliers, les restrictions sont les suivantes : interdiction du remplissage des piscines sauf première mise en eau, du lavage des véhicules hors station professionnelle et de l’arrosage des pelouses. Ces mesures sont prescrites jusqu’à nouvel ordre.

Une nouvelle action de Montpellier en faveur de l'environnement avec des cendriers de poche

Ce mercredi 28 août, depuis le café Le Riche sur La Comédie à Montpellier, Valérie Barthas-Orsal a lancé une nouvelle campagne en faveur de l'environnement et de la propreté à Montpellier.


La déléguée au maire, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole et déléguée à la Prévention et valorisation des déchets et à la Propreté de l’espace public, a présenté le troisième dispositif de distribution gratuite des cendriers de poche auprès des buralistes mis en œuvre par Montpellier Méditerranée Métropole en partenariat avec la Chambre syndicale des Buralistes de l'Hérault - Montpellier.

25 000 cendriers de poche chez les  115 buralistes de la Métropole

« On ne jette pas son mégot par terre, car le mégot met 12 ans à se dégrader, et sa cellulose se fragmente en micro particules avec autant de composants chimiques : mercure, arsenic, plomb... », insiste l'élue métropolitaine. Et inévitablement  ces déchets finissent par polluer les cours d'eau et la mer ! Cela suffit car on les retrouve dans l'estomac des animaux marins »

En glissant dans sa poche le cendrier de poche troisième génération, avec ce dispositif, Montpellier espère lutter efficacement contre ce fléau.

Les 25 000 cendriers de poche seront distribués avec un flyer rappelant les enjeux environnementaux et les bons gestes à acquérir. « Il s’agit de notre troisième génération de cendriers de poche,  », précise la vice-présidente de la Métropole : « En 2015, nous avions lancé un premier modèle, puis un second en 2016, distribué sur les festivals, les animations, ou encore la Foire de Montpellier… Aujourd’hui, nous en sommes à la troisième génération ». Un modèle plus gros, pour mieux répondre aux observations des usagers.

A ses côtés, Mme Marie-Thérèse Dechaume, Présidente de la Chambre Syndicale des Buralistes de l'Hérault-Montpellier ajoute « Nous sommes ravis de travailler ensemble et espérons que les clients vont les prendre et ne pas jeter leur mégot par terre. ».

Depuis mardi 27 août, des corbeilles à papier compactantes,  connectées et à capteur solaire

Dans le cadre du plan propreté de la métropole de Montpellier, son engagement écologique va plus loin encore.

Une initiative parmi d’autres prévue dans le cadre du plan propreté de la métropole de Montpellier. La collectivité va tester l’efficacité de ces poubelles autonomes installées sur trois sites : Comédie, Triangle et parc Planchon : « Nous avons travaillé avec l’entreprise Nicollin qui nous a confirmé qu’il faut jusqu’à 7 passages par jour pour vider les poubelles de l’Esplanade et Triangle », complète l’élue : « Avec ce dispositif, la collecte devrait être plus efficace ».

Coût de l'opération : 15 000 € à la métropole

L'ADA Occitanie pour les apiculteurs

L'Association de Développement de l'Apiculture en Occitanie (ADA Occitanie) a pour mission le maintien et le développement de cette filière.

 Bee, Insect, Animal, Hymenoptera

Elle joue le rôle d'assistance technique de terrain mais aussi d'interlocuteur pour la filière technique.
 
Sa mission doit répondre aux attentes des apiculteurs.
 
L’apiculture est une filière oubliée alors que son activité est essentielle pour la dynamique du territoire mais aussi pour les cultures agricoles qui en retirent un bénéfice : la pollinisation.

 http://adaoccitanie.org

Confrontés à des problèmes récurrents mettant en danger la survie des exploitations apicoles, l'ADA Occitanie a pour missions :
 
 - D'être le partenaire privilégié de toutes les instances régionales (politiques, administratives, agricoles, scientifiques) en regroupant dans leurs diversités les activités techniques et économiques représentatives de l'apiculture régionale.
 
  - De dynamiser l'apiculture professionnelle d'Occitanie :
Par des actions d'expérimentations techniques et de recherche en matière de conduite de cheptel, de gestion du sanitaire et de génétique des abeilles, comme facteurs de qualité pour les produits agricoles,
Par la mise en réseau des apiculteurs d'Occitanie et l'accompagnement des porteurs de projet et des actifs apicoles,
Par la rationalisation de la production de miel
Par la valorisation et la promotion de la qualité et des produits de la filière.
... et de faire profiter toute l'activité apicole des avancées sur les points où les intérêts convergent.

Apiary, Bee, Bee Farm, Beehive, Beeswax

De « favoriser un environnement de qualité » pour le maintien d'un des derniers agents pollinisateurs : l'abeille.

Pour répondre à ses objectifs de maintien et de développement de la filière apicole, l'ADA Occitanie travaille selon 3 axes (installation, pratiques apicoles et monde agricole)
et 5 types d'actions (accompagnement, réseau, expérimentation, acquisition de références et communication).

Les sardines de plus de deux ans ont disparu en Méditerranée

L’état de santé des sardines en Méditerranée

Tous les 15 jours, l'Ifremer vous dévoile les secrets des océans en partenariat avec le quotidien Le Télégramme.

Vortex of sardines in an underwater bait ball

Selon l'IFREMER (Sète), "en Méditerranée, la taille des sardines est passée en dix ans de 15 à 11 cm en moyenne. Les sardines de plus de deux ans ont disparu. Les recherches menées par l’Ifremer ont montré que leur alimentation est en cause : le plancton est moins nourrissant. Avec un apport énergétique moindre, les sardines se reproduisent plus vite au détriment de leur croissance, ce qui met en danger leur survie. Un nouveau projet baptisé Monalisa a pris la suite des investigations. L’objectif est de mieux comprendre les facteurs de mortalité naturelle pour élaborer des plans de gestion des stocks prenant en compte des paramètres environnementaux."

Sale nuit du 4 au 5 août pour les cigognes : 21 oiseaux électrocutés

Sur la commune de Villeveyrac dans l'Hérault : des cigognes à l'origine d'incendies

Stork, Bird, Animal, Beak, Wild

Ce dimanche soir, une cigogne blessée a été signalée au bord de la route de Villeveyrac à Mèze au petit pont d Oïkos, une cigogne impossible à capturer dans l'obscurité.

"La nuit tombait et deux feux démarraient dans la garrigue de Loupian au lieu-dit la Rouquette. il y avait des cigognes qui volaient dans tous les sens complètement affolées." précise une automobiliste... 

Et, en partant, elle a eu l'idée de regarder au pied du poteau Erdf. Elle y a découvert un cadavre de cigogne encore chaud et saignant du bec.
En partant, elle en a trouvé un autre à l'entrée du complexe Oïkos et constate la présence sur ce poteau de 3 autres cigognes qui y dormaient.

Il semble que les deux feux aient démarré à cause de cigognes électrocutées comme cela était arrivé au Mas de Maria au chemin d'Hondrat et au domaine de Veyrac, face à la chèvrerie, car il a été vu des arcs électriques de court-circuit au départ des deux feux.
En effet, il y a actuellement un énorme vol de cigognes en migration qui loge à la décharge et ses environs.

Des oiseaux migrateurs à l'origine des départs de feux de végétation

Aucune bague sur les deux cigognes. La LPO de Villeveyrac a été avertie. Différentes personnes sont allées contrôler les pylônes THT qui n'avaient pas été inspectés et le résultat est catastrophique avec un total de 21 Cigognes blanches électrocutées au minimum. Le pylône RTE THT 7 a fait le plus de dégâts avec 6 Cigognes mortes.

Il y a eu un départ de feu au pylône RTE THT 4 et 5, c'était encore fumant ce lundi, et il y avait une Cigogne adulte cuite au pied de chacun des deux pylônes, avec des cadavres encore suspendus. Aucun nid à proximité et de nombreuses traces d'électrocution sur les pattes. On a peut être une explication sur la propagation des incendies de végétation qui sévissent dans de nombreuses communes tout autour de Montpellier, à Mèze, Pignan, Lavérune, Villeveyrac, Fabrègues...

Nature, Bird, Stork, Flight, Sky

Une sale nuit pour ce groupe de Cigognes.