Pétition lancée par la ville de Baillargues

Face au trafic grandissant de la nationale 113 à hauteur de Baillargues, la ville lance une pétition à destination du ministre des transports, Alain Vidalies.

Le dossier est suivi par Madame Fanny Dombre-Coste, députée de la 3e cicrconscription de l'Hérault.

En moins d'un mois, 1 400 personnes ont signé la pétition. Le projet de déviation de la RN113 est estimé à 50 M d'euros. Le Contrat de Plan Etat Région 2015/2020 en financera 12 M. L'inscription du projet au Plan de Relance Autoroutier permettrait le financement intégral du projet et sa réalisation dans des délais raccourcis.

Une mobilisation générale 

28 000 véhicules, dont 2 000 poids lourds circulent chaque jour  sur la RN113 à hauteur de Baillargues, provoquant un engorgement et une saturation du trafic. La configuration de cette route n'est plus adaptée à cette densité de circulation, qui ne fera qu'augmenter dans les prochaines années. L'accidentologie est déjà particulièrement élevée : 28 victimes depuis 2007 dont 6 morts et 16 blessés en deux-roues. Il est par ailleurs nécessaire de fluidifier le trafic pour faciliter l'accès au Pôle d'Echanges Multimodal de Baillargues et faciliter ainsi l'usage du TER et le développement des modes de transports alternatifs à la voiture.

Pour lire le courrier de la députée Fanny Dombre-Coste

Les Compagnons du Devoir ouvrent leurs portes

Jusqu'au dimanche 29 janvier 2017, dans le cadre des journées portes ouvertes, les Compagnons du Devoir et du Tour de France vont vous faire découvrir les métiers de l'excellence dans leur centre de formation professionnelle. 

Les Compagnons du Devoir installés depuis 1997 sur la commune  couvrent de multiples métiers à Baillargues car pour les lycéens et les collégiens, c'est déjà l'heure des choix d'orientation. Ils affichent plus que jamais leur philosophie "être compagnon, cela consiste à avoir un esprit ouvert en quête de rencontres avec le devoir de partage et de transmission".

Ouverture de la Maison des Compagnons de 9h30 à 17h30, près du tennis club de Baillargues. 

Résidence pour les jeunes en insertion

Ce 14 décembre 2016 fut inaugurée  la résidence " l'Alternance", dans le parc Aftalion,  soit 111 logements en résidence sociale pour les jeunes à Baillargues, en présence notamment de Jean-Luc Meissonnier, Maire de la Commune et de Yvon Pellet, Maire de Saint-Genies-des-Mourgues et conseiller départemental.

Cette résidence de grande qualité, portée par l'investisseur immobilier Nouveau Logis Méridional et Adoma qui en sera le gestionnaire permet d'accueillir des jeunes le temps de leur formation de 18 à 30 ans.

La Métropole a participé à ce projet en tant que délégataire de l'aide à la pierre et au travers d'une subvention spéciale.

La résidence « L’ALTERNANCE »

De type R+3 est constituée de 3 bâtiments (A, B et C). Elle offre 111 logements autonomes de 20 à 25 m². Tous les logements sont autonomes, meublés et équipés d’une kitchenette et d’une salle d’eau. Les résidents ont également accès aux services annexes : salle polyvalente, laverie 7j/7, lingerie et des places de stationnement. 

Conventionnés à l’APL, ces logements sont soumis à une redevance comprenant loyer, charges intégrales (électricité, chauffage, eau) et prestations (mobilier, maintenance, blanchissage literie). Chaque mois, le résident s’acquitte d’un « reste à payer » adapté à ses ressources et à sa situation familiale. Ainsi un résident percevant un des minima sociaux s’acquittera de 65,61 € pour un studio de 20 m2 dont la redevance est de 417,61 €.

Baillargues royaume des trottinettes

Samedi 5 novembre, sur le parking du Pôle d'Echanges Multimodal de Baillargues, Jean-Luc Meissonnier, Maire de Baillargues et Vice Président de Montpellier Méditerranée Métropole en charge des Sports et des Traditions Sportives, et son partenaire Décathlon Odysseum ont procédé au lancement officiel d'un dispositif unique en France.

Le principe ? Promouvoir et encourager l’utilisation familiale de la trottinette grâce à un système de prêt gratuit. La ville en met une centaine à disposition des habitants.

Réservée uniquement aux Baillarguois donc, dès lundi 7 novembre en mairie, l'idée 100% écologique, pourrait séduire d'autres communes.

 

 

Une route à l'origine de la discorde

Ouverture de la rue du Contrôle prévue le 19 septembre.

Les communes de Saint-Brès et de Baillargues ont connu la pomme de la discorde en cette fin du mois d'août. A l'origine, une route reliant les deux villes qui avait été entravée par des blocs de béton déposés par l'une des communes empêchant toute circulation des autobus Hérault Transport et obligeant les usagers à faire un gros détour. La métropole de Montpellier est intervenue aussitôt à l'orée de la rentrée scolaire 2016.

Philippe Saurel intervient auprès de Jean-Luc Meissonnier et Laurent Jaoul, respectivement maires de Baillargues et de Saint-Brès 

Etat des lieux
Depuis le printemps, la voie entre Baillargues et Saint-Brès, passant via la rue du contrôle et finissant par le pont sur le Bérange, était fermée pour travaux de curage de fossé et d’adaptation de la voirie Nord permettant l’accès au nouveau site des Compagnons du Devoir du Tour de France.

Une fois les travaux réalisés, cette route est restée fermée pour la mettre en sécurité face à la présence de nombreux piétons et cyclistes (proximité du collège) et permettre l’usage de la voie à double sens de circulation dans de bonnes conditions.

Nature des travaux envisagés par la Métropole
Après une visite technique sur site, la solution d’aménagement de la voie prévoit :

- Implantation d’une nouvelle piste pour piétons et cyclistes à côté de la voie actuelle ; - Elargissement (à 6 mètres) de la voie de circulation, permettant le croisement de deux véhicules ;

- Elargissement (à 6 mètres) de la voie de circulation, permettant le croisement de deux véhicules ;

- Mise en place d’une signalisation adaptée aux contraintes du site et des usagers pour gérer les priorités de circulation.

Ces travaux permettront à la fois une circulation plus aisée et une sécurisation de la voie qui est largement fréquentée par les piétons, les cycles et les lignes de transports en commun (réseau local TAM, desserte Collège par Hérault Transport).

Le budget des travaux s'élèvent à 100 000 €, entièrement financées par Montpellier Méditerranée Métropole. Les travaux se dérouleront du mardi 30 août au lundi 19 septembre 2016.

 

La fête d'été 2016 : toute la semaine à Baillargues

Après l’accueil du Trophée Taurin de la Métropole et le succès de la 7ème Fête du Taureau organisée en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole, les Taureaux de Camargue seront présents jusqu’au 29 juillet pour la 45ème Fête d’été ! Tout au long de cette semaine, Baillargues vivra au rythme des taureaux. Reportage.

Afficher l'image d'origine

Lundi 25 Juillet, 21h45. Un premier coup de feu retentit dans la ville de Baillargues. Une fois le sursaut passé, tout le monde dans les rues se dirige vers les arènes de la ville. Au programme de la soirée ? 8 vachettes et un veau qui se succèderont pour un « taureau piscine » des plus épiques. Le but du jeu pour les téméraires qui oseront s’introduire dans l’arène : faire en sorte que la vachette entre dans la piscine, au milieu de l’arène.

Après avoir déboursé cinq euros pour l’entrée, et s’être installée dans les tribunes, la soirée débute. «  10 euros pour les hommes et 30 euros pour les femmes, » annonce l’animateur de la soirée, au micro. Dans une ambiance chaleureuse et bon enfant, certains se dévouent déjà pour aller confronter la première vachette. Si aucune femme ne se présente dans l’arène pour tenter de remporter 30 euros, les hommes quant à eux sont nombreux à faire face à la vachette. Une poignée d’entre eux parvient même, non sans mal, à faire entrer l’animal dans la piscine, sous les applaudissements du public.

23h, après une heure de spectacle, l’animateur annonce le début de l’entracte. Dès lors, tous les enfants des tribunes descendent en courant pour la distribution de bonbons. « Viens Karim, toi aussi tu as mérité un bonbon, » plaisante l’animateur, en s’adressant à un des hommes que la vachette a blessé durant le jeu. « Pour certains il s’agit d’un réel business, » confie Malik, un habitant de la ville de Baillargues. « Beaucoup s’entraînent toute l’année, j’en connais même qui ont pris des cours, dans des arènes spécialisées », précise le jeune homme de 24 ans.

Après 10 minutes de battements, l’entracte touche finalement à sa fin. Les enfants sont invités à regagner rapidement les tribunes. Et pour cause, les dernières vachettes de la soirée s’apprêtent à faire leur arrivée dans l’arène. Plus costauds que les précédentes, cette fois-ci, de ce fait, très peu de personnes osent s’aventurer dans l’arène…  « Allez, on monte la mise à 10 euros : 40 euros pour les filles qui feront entrer la vachette dans la piscine, et 20 euros pour les garçons ! », annonce l’animateur. Dès lors, des personnes sorties de nulle part pénètrent dans l’arène. Une jeune fille, Justine, fait également son arrivée dans l’arène, encouragée par le public et l’animateur de la soirée. Seulement, après quelques minutes, au vu de ses pas hésitants et de ses tremblements, il devient évident que la jeune femme manque d’expérience. « La vachette ne va en faire qu’une bouchée, » murmure un homme à sa voisine, dans les tribunes. En écoutant à la lettre, les directives de l’animateur, Justine parvient finalement à faire entrer la bête dans la piscine, sans être blessée.

23h30, la soirée s’achève. Dans les tribunes, le public se lève pour se diriger vers le parking. Aux abords des arènes, dans les rues de Baillargues, tout le monde se donne rendez-vous le Mercredi 27 Juillet prochain, pour l’arrivée des taureaux dans l’arène.

Les parcours du cœur

Marche nordique, course à pied et de nombreuses animations sportives, c'est la 7ème édition du Parcours du cœur à Baillargues, dimanche 3 avril 2016.

Une grande manifestation nationale, organisée par la fédération française de cardiologie qui sera représentée par un médecin et des infirmières devant les stands de prévention pour enseigner auprès du public les gestes qui sauvent. Plus loin, des séances d'étirement seront dispensées en musique par un animateur sportif au complexe sportif Roger Bambuck.

Fête votive à Baillargues

Derniers jours de la fête d'hiver 2016 à Baillargues samedi 16 et dimanche 17 janvier 2016. Le rendez-vous est fixé à 12h puis 15h pour voir les taureaux au village devant les arènes. La soirée Moustaki avec le DJ Antoine Sauvaire est prévue à 22h30, ce samedi, à la brasserie du Jeu du Ballon.

La Camargue de Jean-Paul Chambon

A Baillargues, c'est la Fé di Biou !

 

Depuis tout petit, le Lunellois Jean-Paul Chambon parcourt les villages à la rencontre des fêtes votives, des arènes du Languedoc-Roussillon et immortalise les traditions à travers l'objectif de son reflex.

Jusqu'au 16 janvier, l'artiste habille l'espace de la médiathèque Jean Matte de Baillargues où il expose ses clichés à travers son objectif : taureaux, les manades, la bouvine et ses métiers, la faune et la flore aux portes de la Camargue.

Son exposition photographique intitulée Camargue et Traditions est ouverte à tous du 9 au 16 janvier 2016 - Entrée libre Médiathèque Jean Matte de Baillargues.

Zéro pesticide

Les expositions organisées par la Symbo - Syndicat mixte du bassin de l'Or - se poursuivent à Baillargues. Les visiteurs de la médiathèque seront sensibilisés par l'usage des pesticides, responsables  de la santé, de la qualité de l'eau, et plus généralement, de notre environnement naturel.

L’exposition itinérante « Zéro Pesticide dans nos villes et villages », inaugurée depuis 2013 dans les communes  est constituée de panneaux illustrés à destination des petits et des grands. Elle présente les dangers liés aux pesticides, leurs impacts sur l’homme et l’environnement, leurs usages actuels, la volonté de réduire cet usage, et enfin un éventail d’alternatives possibles en ciblant aussi bien professionnels que particuliers.
La réduction de l’utilisation des pesticides nécessite l’effort de tous : les professionnels des collectivités, privés (agricoles, infrastructures) mais aussi le grand public.


L’exposition vise à sensibiliser la population à des changements de pratiques vers une réduction voire un abandon de l’utilisation des pesticides et des engrais.

Médiathèque Jean Matte de Baillargues -  entrée libre -

Tél : 04 67 87 48 50