Service civique au CHU de Montpellier

Dans le cadre du service civique, le CHU Montpellier recherche des jeunes entre 18 et 25 ans pour des missions d’accueil et d’accompagnement.

Le CHU de Montpellier propose 2 types de missions de 8 mois,(24h par semaine) :

Mission d’accueil et d’orientation des usagers du CHU

Ou

Accompagnement de la personne âgée hospitalisée.

Pour postuler merci d'envoyer un CV et une lettre de motivation à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avant le samedi 25 novembre 2017.

#Bonuspourlemploi

Le Conseil départemental 34 co-organise une manifestation « #Bonuspourlemploi » le mardi 28 novembre à Montpellier (Pierres Vives) de 9h30 à 17h.



Ce forum s’adresse aux demandeurs d’emploi et bénéficiaires de minima sociaux et a un double objectif :
- leur permettre de rencontrer des entreprises qui recrutent ;
- prendre connaissance, via la présentation de l’offre de service des institutions et partenaires, des « bonus » existants pour accéder et sécuriser l’emploi tant pour l’employeur que pour le salarié (diagnostic, conseils, travail sur outils de recherche d’emploi/formation, aides au logement, à la garde d’enfants, à la mobilité etc…).
Un espace création d’activité permettra également aux visiteurs d’obtenir les premiers renseignements et des orientations sur cette thématique.
Plusieurs espaces seront donc organisés : emploi, formation, offre de service du département, IAE, ESS, partenaires institutionnels.
Un stand sera dédié à la création d’activité, une rotation entre les différents organismes sera donc organisée.

Indiquer par mail à M. Olivier Salas (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) sa confirmation pour la participation à cette manifestation.

Plus d'infos

Soutien au centre de sauvegarde de la faune sauvage

Depuis son ouverture en juin 2012, le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage, basé à Villeveyrac, a accueilli plus de dix mille animaux sauvages blessés ou malades : ce sont pour 90% des oiseaux, allant du roitelet de 5g au vautour fauve à l’envergure de 2,70m ; les 10% restants sont de petits mammifères. La plupart sont relâchés après guérison en milieu naturel, sans dépendance à l’homme.

Ce centre, acteur important dans la formation des professionnels, compte parmi les plus importants de France. Il répond à plus de 3 000 appels par an, donne des informations relatives à la cohabitation avec la faune, la gestion des désagréments, de la salubrité et des nuisances éventuelles, alimente des banques de données nécessaires à l’étude et la gestion de la faune. Un véritable partenariat s’est instauré avec les villes et villages, avec les muséums d’histoire naturelle, le CNRS, les universités, et l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Actuellement, les responsables envisagent une réduction importante de leur activité s’ils ne trouvent pas les fonds nécessaires à la pérennisation des postes actuels, et au recrutement indispensable d’un aide pour soutenir les deux soigneuses surchargées de travail. C’est pourquoi ils lancent un appel au soutien financier. (Compte tenu de son statut d’association à but non lucratif et du caractère d’intérêt général de son activité, les dons reçus par la LPO Hérault, de particuliers ou d’entreprises, peuvent faire l’objet de la délivrance d’un reçu fiscal et être déduits en partie des impôts).

Contact : 04 67 78 76 24 et dons en ligne : http://herault.lpo.fr/nous-aider.

Pression fiscale : taxe foncière

Le Ministère des Finances vient de publier l'ensemble des comptes des communes pour l'année 2016, dernière année complète dont les statistiques sont rendues publiques.


Sète reste la championne départementale de la pression fiscale avec un taux de 46,33% (taxe foncière commune de Sète + agglomération Sète Agglopôle Méditerranée) loin devant les trois premières de l'agglomération Hérault-Méditerranée : Pézenas, Agde, Montagnac avec respectivement des taux de 31,5%, 26,25% et 25,46%. La moyenne des communes héraultaise se situe à 19,6%.
A ces taux il convient d'ajouter la part du département de l'Hérault (21,30%) et la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (15,44% pour l'agglomération Hérault-Méditerranée).

source : Ministère des Finances (comptes des communes 2016)

Sur l'ensemble du département de l'Hérault et sur les 5 dernières années (2011 à 2016) la pression fiscale s'est alourdie en moyenne de 8,9% (majoration des valeurs locatives comprise).
Pour 2017, les premières informations remontées semblent indiquer un ralentissement de la hausse des impôts locaux. Certaines communes ont choisi de maintenir les taux de l'an passé, d'autres ont voté des augmentations modérées. Au niveau départementale, le Conseil Départemental a voté une petite augmentation de sa part de taxe foncière qui passera de 21,30 en 2016 à 21,45% en 2017.

Pour son mandat 2015-2020, le Département de l'Hérault a affirmé sa volonté de procéder à une augmentation modérée du taux d'imposition pour le foncier bâti (0,7 % par an). Comme l'an dernier, une hausse de 0,7% est donc à prévoir. Cela ne concerne que les propriétaires et ne représente en moyenne que quelques euros d'augmentation par an sur le montant de la taxe foncière 2017.

taxe_fonciere.jpg

POURQUOI CETTE HAUSSE ?

En 2017, cette hausse permettra notamment d'absorber une partie des coûts nouveaux liés à la loi du 31 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement et à l'augmentation du reste à charge des trois Allocations individuelles de solidarité (AIS), 221M€ en 2017.

L'action du Département se construit au cœur du territoire héraultais : construction et entretien des collèges, sécurisation et fluidité des routes, soutien au développement économique, à l'insertion et à l'emploi, aux communes, aux personnes âgées et handicapées...


«La hausse de 0,7% génèrera 2M€ pour maintenir des services de qualité pour les Héraultais»

A QUOI SERT LA TAXE FONCIÈRE ?

La part départementale de la taxe foncière permet de maintenir les investissements et profite à tous. En 2017, elle représentera environ 300,3 M€, soit 24,7% des recettes du Département. C'est la seule ressource pour laquelle le Département a le pouvoir de choisir le taux d'imposition. Et compte-tenu des baisses de dotation de l'Etat et des fluctuations imprévisibles des droits de mutation, elle est essentielle au fonctionnement de la collectivité.

Port de Sète/Usine Saipol : des avancées votées au Sénat

Ce mercredi 8 novembre 2017 , le Sénat a poursuivi l'examen du projet de loi mettant fin à la recherche ainsi qu'à l'exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels et portant diverses mesures relatives à l'énergie et à l'environnement.

Un texte qui concerne particulièrement le Port de Sète et le site Saipol.

En lien avec la Région et la Communauté d’Agglomération Sète Agglopole, Marie-Thérèse Bruguière, sénatrice de l’Hérault, s’est mobilisée et a fait voter, à l'unanimité, par la Haute-Assemblée une mesure importante pour l’activité locale.

Capture

Le 13 octobre 2017, par le groupe alimentaire Avril, des mesures de chômage partiel pour 2018 dans les usines de sa filiale Saipol, en raison de la « menace » que fait peser la réouverture du marché européen au biodiesel argentin.

Ce dispositif, qui court sur six mois renouvelables à compter de février 2018, concerne environ 250 des 600 salariés de Saipol, répartis dans l'ensemble des cinq usines d'estérification de la filiale en France, dont l'une est située à Sète.

Photo de Mme Marie-Thérèse Bruguière, sénateur de l'Hérault (Occitanie)

"Étant donné que les biocarburants non durables et subventionnés sont majoritairement produits dans des installations mises en service après le 1er janvier 2008," Marie-Thérèse Bruguière a donc déposé un amendement, en coordination avec le Conseil Régional et la Communauté d'Agglomération, visant à la mise en place des mesures provisoires, qui relèvent le niveau d’exigence en termes de durabilité (émission de CO2), le temps que la Commission prenne les mesures appropriées. L’amendement a été adopté, de quoi donner de nouvelles perspectives au site sétois.

Le but : Cet amendement doit permettre de suspendre la décision de la Commission européenne, le temps que le recours contentieux aboutisse contre ce qui peut être considéré comme une concurrence abusive. Il vise à renforcer les conditions de durabilité des importations et protéger la filière des biocarburants européens. Le caractère provisoire de cette mesure garantit un juste équilibre entre la nécessité, d’une part, de lutter la concurrence des biocarburants importés lorsqu’elle est déloyale et, d’autre part, de se conformer pleinement au droit de l’Union européenne et de l’OMC.

« Je suis satisfaite d’avoir pu convaincre les sénateurs de mon groupe, mais aussi l'ensemble de la majorité sénatoriale avec les centristes, les indépendants qui ont également soutenu la démarche et ont permis son adoption, et au delà des clivages politiques, mes collègues socialistes et républicains, notamment mon collègue Henri Cabanel, qui ont également voté l'amendement » commente Marie-Thérèse Bruguiere qui poursuit : « Une plainte anti-subvention va prochainement être déposée à la Commission européenne pour dénoncer certaines de ces pratiques. Toutefois, le temps que cette plainte aboutisse à des mesures concrètes, l’afflux des biocarburants importés non durables et subventionnés aurait considérablement affaibli les filières françaises et européennes des biocarburants sans mesure suspensives comme le soumet l’amendement. »

En procédure accélérée, le texte va maintenant faire l’objet d’une commission mixte paritaire Assemblée/Sénat.

Première mondiale au CHU de Montpellier

conference de presse CHU Montpellier 07 11 2017

Réalisation d’une chirurgie ouverte en utilisant la « réalité mixte » comme aide.

Un des piliers fondamental du CHU de Montpellier, en plus du soin et de la recherche, est l’enseignement. À ce titre, il est important pour le CHU de Montpellier de pouvoir former au mieux ses étudiants et notamment dans les milieux pointus comme la chirurgie.
bloc opératoire CHU Montpellier 07 11 2017C’est dans ce contexte que le Dr Nicolas LONJON, neurochirurgien à l’hôpital Gui de Chauliac, a testé un dispositif d’apprentissage développé par le Dr Maxime ROS (ancien chef de clinique de ce service). Ce dispositif est innovant car utilisé pour la première fois dans le cadre de l’enseignement et de la pratique de la neurochirurgie au bloc opératoire. Ainsi, l’interne est équipé de lunettes de réalité mixte Hololens et opère le patient. Lorsqu’il regarde son champ opératoire (vers le bas) il voit naturellement le patient, les instruments et opère sans contrainte. Lorsqu’il lève la tête, il se retrouve dans le tutoriel immersif de Revinax enregistré lors d’une opération précédente similaire : il a accès aux différentes étapes qu’avait préalablement réalisées son senior. Il peut ainsi, en temps réel, vérifier sa technique et également avoir accès à l’imagerie du patient qu’il est en train d’opérer. L’utilisation de la réalité mixte comme aide en chirurgie ouverte est une première mondiale.
 Tutoriel immersif utilisé pour la 1ère fois en neurochirurgie au CHU 
Il y a environ 3 semaines, le Dr Nicolas Lonjon a réalisé une chirurgie d’ostéosynthèse rachidienne. L'ostéosynthèse est une opération chirurgicale qui consiste à fixer entre elles plusieurs vertèbres pour les stabiliser. L’intervention consiste à positionner des vis reliées par des tiges métalliques (matériaux tolérés par l'organisme). C'est une opération chirurgicale sous anesthésie générale. Cette opération a
été filmée selon la procédure Revinax mise au point par le Dr Maxime ROS.
Le mardi 7 novembre 2017, une opération similaire a été programmée.
Docteurs Lonjon et Boetto 07 11 2017Le chef de clinque du Dr Lonjon, le Dr Boetto, jeune médecin qui maîtrise déjà cette intervention, a ainsi pu opérer avec les lunettes Hololens tout en vérifiant ses gestes en regardant le tutoriel immersif.
 Le tutoriel immersif de Revinax via l’utilisation des lunettes de réalité mixte a ainsi été utilisé pour la première fois le mardi 7 novembre 2017 lors d’une chirurgie d’ostéosynthèse rachidienne.
La technologie Revinax:
Revinax crée des tutoriels immersifs en réalité virtuelle à partir d’images réelles.
Le chirurgien est ainsi équipé d’un dispositif avec une caméra 3D et filme l’intervention avec son angle de vue : la vue obtenue est ainsi à la première personne. Le film est ensuite édité et Revinax développe une application mobile en réalité virtuelle nommée « tutoriel immersif ».

En pratique:
 Lorsque l’utilisateur (étudiant ou professionnel) met le masque de réalité virtuelle, il se trouve totalement immergé dans un autre univers qui est une chambre d’apprentissage.

 Il a face à lui, l’écran où se déroule le film préalablement édité (comme s’il voyait au travers des yeux du chirurgien) : Sur les côtés, des données cliniques et pédagogiques pour comprendre la procédure : Ainsi, l’apprenant peut réviser et comprendre une procédure en amont de la réalisation de celle-ci.
Définition : réalités augmentée et mixte.
 La réalité mixte ne fait pas appel à un masque mais à une paire de lunettes : l’utilisateur n’est pas coupé du monde. Ici : le Hololens de Microsoft.
 La réalité mixte est une progression de ce que l’on appelle la réalité augmentée.
 La réalité augmentée permet de faire apparaître des informations en les incrustant sur la lunette.
 La réalité mixte elle, tient compte de l’espace environnant. Elle peut être utilisée pour la mise en place d’objets 3D.
En médecine, et en chirurgie, des essais ont été réalisés en prenant la reconstruction 3D de l’anatomie du patient dans un but pédagogique.
 Perspectives : Le graal pour les chirurgiens sera la possibilité de faire correspondre l’imagerie du patient sur le patient lui-même. Espérant ainsi à terme diminuer l’utilisation de rayons X.
 Le 6 juillet dernier, un neuroradiologue américain a réalisé une discectomie percutanée (consiste à retirer un des disques situés entre les vertèbres) en se servant du Hololens pour repérer sa trajectoire.
L’utilisation du tutoriel immersif de Revinax en per-opératoire.
 Revinax a ainsi adapté l’environnement qui avait été créé en réalité virtuelle pour le rendre disponible pendant l’intervention chirurgicale, en réalité mixte. L’opérateur a accès, en face de lui, à la vidéo montrant la technique opératoire de son sénior. En tournant légèrement la tête à gauche, il peut voir le scanner du patient qu’il est en train d’opérer, avec les indications de planification. Sur la droite, une reconstruction anatomique 3D de la zone opératoire.
 Il s’agit d’une grande avancée permettant de sécuriser le geste : que ce soit dans le cadre de la réalisation d’une nouvelle technique opératoire, de l’utilisation de nouveaux dispositifs médicaux, ou pour l’accompagnement à la formation.

Étudiant-entrepreneur, un statut qui séduit

Ils sont sept fois plus nombreux aujourd’hui qu’en 2014 : dans la région, le nombre de jeunes à avoir le statut d’Étudiant-Entrepreneur est en plein boom. Un engouement stimulé, entre autres, par le Prix PEPITE, qui récompense chaque année des porteurs de projets ou des jeunes entrepreneurs innovants.

Un statut qui séduit de plus en plus de jeunes

Les jeunes ne se contentent plus d’étudier pour espérer trouver un emploi salarié, ils aspirent à créer leur propre entreprise. Preuve de leur soif d’entreprendre, en France 60% des 18 -29 ans se disent prêts à créer une entreprise ou à en reprendre une*. En Occitanie, le nombre de candidatures au statut d’étudiant-entrepreneur augmente chaque année de 170 %. Tous ne l’obtiennent pas, mais ils sont nombreux à y accéder. Depuis la création du statut en 2014 par le Ministère de l’enseignement supérieur, le nombre d’étudiants-entrepreneurs a presque été multiplié par 7 dans la région. Ils sont désormais 200 sur l’ensemble de l’Occitanie. Pour beaucoup, devenir entrepreneur donne un supplément d’âme à l’image qu’ils se font de leur métier.

« Entreprendre c’est surtout une aventure, un challenge fort, confie Sébastien Roques, étudiant-entrepreneur à Montpellier, lauréat régional du Prix PEPITE. On sort de sa zone de confort pour explorer de nouvelles perspectives, sans toujours savoir où ça va mener ». Pour Jospin Jiotsa, également lauréat régional du Prix PEPITE, entreprendre c’est imprimer sa propre conception de l’entreprise : « ma vision ce n’est pas être chef, c’est travailler pour assurer la pérennité de l’entreprise. »

Si la création d’un statut dédié à l’entrepreneuriat étudiant a véritablement lancé le phénomène, le Prix PEPITE booste chaque année l’émulation et l’émergence de projets innovants partout en France. Ce concours d’aide à la création d’entreprises innovantes permet de recevoir un financement de 5 000, 10 000 ou 20 000 euros, et de bénéficier d’un accompagnement pour son projet. Cet accompagnement, ce sont les 29 PEPITE –pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat qui l’assurent un peu partout en France. En Occitanie, deux sont implantés, l’un à Montpellier, l’autre à Toulouse. Par le biais d’ateliers, de coaching personnalisé et des mises en réseau, les PEPITE forment les jeunes à l’entrepreneuriat et s’attachent à rendre leurs projets réalisables.

Pour Jospin et Sébastien, lauréats régionaux du Prix PEPITE 2017, cette récompense a permis de financer des études de marché et ainsi d’avancer dans la viabilité de leur projet. Dans le cadre de l’accompagnement dont ils bénéficient, ils se retrouveront à Toulouse les 23 et 24 novembre prochains pour un séminaire d’accélération de projets. Ils espèrent créer leur startup entre 2018 et 2019.

(*) Selon un sondage OpinionWay réalisé pour l’Union des autoentrepreneurs en début d’année 2017.

En savoir plus :

- Le site du PEPITE LR : https://pepite.languedoc-roussillon-universites.fr/ -

Le site du PEPITE ECRIN : https://www.pepite-france.fr/pole-ecrin -

Le statut d’étudiant-entrepreneur sur le site du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid79926/statut-national-etudiant-entrepreneur.html

Salon du mariage

27e Salon du Mariage de Montpellier du 27 au 29 octobre 2017 au Parc des Expositions de Montpellier


Le Salon du mariage est de retour à Montpellier. Il s’est tenu le week-end dernier au parc expo Arena. Dès l’entrée, un petit sac avec un livret pour organiser votre mariage vous était distribué, afin de rassurer les futurs mariés sur l’ensemble des listes de taches à préparer afin d’éviter les erreurs.
Un événement complet autour du mariage regroupant une diversité de prestataires qualifiés : robes de mariées, coiffure et beauté, tenue de cérémonie pour hommes, faire-parts, photographes, lieux de réception et traiteurs, animation, listes de mariage, voyage de noce… L’occasion de faire rêver ou revivre une émotion, du mariage de princesse au mariage plus fun. Tout les styles ont été représentés. Une ambiance exceptionnelle pendant ces quelques jours.
Cet événement est aussi une opportunité aux différents prestataires, un bon moyen de se faire connaître et faire connaître leurs activités.
En effet, des fabricants de bonbons artisanaux frontignanais étaient là pour faire connaître leurs confiseries exquises. un peu plus loin, le Domaine des Clos d’Elle installait pour la première fois leur stand au salon du mariage. Ils annoncent aujourd’hui des retours positifs pour la location de salle ou la personnalisation de souvenir pour les invités.
Un petit bonus attend les visiteurs un show, une mise en scène, des défilés sans égal ! Trois défilés de mode quotidiens avec des robes et des costumes de créateurs locaux. Et des chorégraphies dévoilant les tendances 2017.

cliquez sur une image pour l'agrandir

Ouverture des ponts de Sète

Capture

Ouverture des ponts :

Comme vous le savez, les ponts s’ouvrent à Sète ! Chaque jour, des ouvertures sont programmées afin d’assurer en premier le passage des bateaux de la mer à l’étang et ensuite l’inverse, le passage de l’étang à la mer.
Voici donc les horaires d’ouverture des ponts qui vous permettront de rejoindre la mer ou l’étang si vous avez une embarcation qui ne passe pas… sous le pont !

Le matin :

- ponts de la Victoire et du Tivoli : 9h30
- pont de la gare : 10h15
- ponts Sadi-Carnot et maréchal Foch : 10h15
- ponts de la Victoire et du Tivoli : 10h40

Le soir :

- ponts de la Victoire et du Tivoli : 18h40
- pont de la gare : 19h10
- ponts Sadi-Carnot et maréchal Foch : 19h10
- ponts de la Victoire et du Tivoli : 19h30

Pour les ponts de la Victoire, du Tivoli et de la gare, les navires souhaitant l’ouverture du pont doivent se présenter dans l’axe à 50 mètres du pont, 10 minutes au moins avant l’heure prévue d’ouverture.
Pour les ponts Sadi-Carnot et maréchal Foch ou, ponts des pompiers, comme on dit à Sète, les navires doivent prévenir avant 9h, pour l’ouverture du matin, et avant 18h pour l’ouverture du soir en appelant au 04 67 46 34 36.
 
Si vous êtes professionnels, vous pouvez également faire ouvrir les ponts à la demande. Ces demandes doivent être faites 24h à l’avance en appelant au 04 67 46 34 36. Mais attention, la demande doit être confirmée 3h avant de passer le pont et dans tous les cas avant 20h pour une ouverture dans la nuit qui suit.

ATTENTION : jusqu’au 9 décembre 2017, sauf en cas de travaux ou s’il n’y a pas de demande, le matin, les ponts de la Victoire et du Tivoli ouvrent à 9 h 30 et à 10 h 40 ; les ponts de la Gare, Sadi-Carnot et Maréchal Foch ouvrent à 10 h 15. Le soir, les ponts de la Victoire et du Tivoli ouvrent à 18 h 40 et 19 h 30 et les ponts de la Gare, Sadi-Carnot et Maréchal-Foch ouvrent à 19 h 10

Le Grand Chapitre de Mille et une Pâtes, coquillages et tielles du bassin de Thau c'est le 4 novembre

conf2Le Grand Chapitre de Mille et une Pâtes, coquillages et tielles du bassin de Thau se déroulera le samedi 4 novembre 2017 et sera un rendez-vous culinaire plein de saveurs, grâce au dévouement de tous ses membres.


Le petit déjeuner, l’apéritif et le repas seront servis, comme d’habitude, dans la salle Brassens. Plus de 160 convives attendus. Chaque année, cette action connaît un franc succès.

Le déroulement de la journée

8 h 45 : accueil des confréries, salle Georges-Brassens.
9 h : buffet gourmand salle Brassens. 
10 h : mise en habit, départ pour la Décanale Saint-Louis. 
10 h 30 : messe en la Décanale, célébrée par le père de la paroisse, et accompagnée par la chorale de Sète, dirigée par Franck Fontcouberte, avec la participation de Jean-Michel Balester. 
11 h 30 : défilé en villle, rassemblement des confréries sur la place de l’hôtel de ville. 
12 h : retour salle Brassens pour les intronisations rituelles. 
12 h 45 : apéritif. 
13 h : repas traditionnel, après-midi dansante.

Et le Menu de Gala :

Entrée maritime, au gré des vents salade du pêcheur, piste de moules, tapenade, rillettes de maquereaux
Variation autour de l’Étang de Thau huitres gratinées, filet de rouget, crème d’oursin
“Trou de Poupou’’ Glace arrosée à l’eau de vie de Frontignan 
Tableau coloré du Prince des Mers croustade de dos de loup de mer, pâtes multicolores 
Pélardon frais des Cévennes et son grapillon de raisins 
Dégustation en noir et blanc *
Café 
Vins de notre ‘‘Chaudron‘’ Rouge de Faugères, Picpoul de Pinet, Muscat de Frontignan, Vin rosé et eaux des Etablissements Fouillade et Fils.

conf3conf

Etang de Thau : Mesure temporaire

Le préfet de l'Hérault a décidé de suspendre provisoirement la récolte et la vente des huîtres, des moules... Et des palourdes en provenance de l'étang de Thau. (Le 3 novembre 2017).

1105

Une surveillance de l'étang effectuée par l'Ifremer, l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer, a en effet permis de "mettre en évidence des résultats d'analyses phyto-planctoniques et de leurs toxines PSP supérieurs à la norme autorisée dans l'étang", explique la Préfecture dans un communiqué.

La présence de toxines PSP supérieurs à la norme autorisée Si elles sont consommées, ces toxines peuvent provoquer des troubles neurologiques et des symptômes gastro-intestinaux. Les personnes qui possèdent des produits ne doivent pas les consommer et les rapporter au point de vente.

En cas de doute, il vaut mieux se renseigner auprès de la poissonnerie où les produits ont été achetés.

"Les huîtres, les moules et les palourdes récoltées antérieurement au 30 octobre 2017 ou provenant d’autres zones de production, ne sont pas soumises à cette mesure de restriction. Les professionnels peuvent donc continuer à commercialiser ces coquillages dans la mesure où ils présentent les qualités sanitaires requises pour garantir la sécurité des consommateurs".

Cette mesure temporaire sera levée dès lors que les conditions de sécurité sanitaire seront réunies pour une réouverture de la zone de production.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon