Les Trophées 2017 Vincœurs et Saveurs d'Hérault

Déjà six ans que le Département valorise les professionnels qui cultivent les bons goûts caractéristiques de l'Hérault. Ce jeudi 6 juillet, cinq lauréats ont été primés dans les jardins du domaine d'Alco à Montpellier.


Bertrand Wendling pour Sathoan, coopérative des pêcheurs de Sète môle, heureux lauréat dans la catégorie Marketing

Le Département, en la présence de Kléber Mesquida, récompensait  en ce début de juillet  les lauréats d'une sélection minutieuse, avec cette année, une nouvelle formule du concours qui valorise les productions agricoles de la terre de la vigne jusqu'à la mer, en accueillant la pêche et l'ostréiculture en 2017.

Bertrand Wendling (en photo) de  la coopérative SATHOAN  remporte avec brio le Trophée marketing en promouvant une pêche artisanale et durable du thon rouge de ligne tant apprécié. "Le thon rouge est précieux, nous le pêchons sur nos côtes avec respect ", déclare-t-il.

Raphael et Elisabeth Colicci sont récompensés pour leur audace dans la valorisation de produits cosmétiques issus de l'olivier. Enfin, la Compagnie du Bassin de Thau,  "Thau'Thenticité" est citée dans la catégorie agrotourisme de faire découvrir de manière innovante  leur métier et leurs pratiques aux visiteurs.  Les vignerons de Florensac, avec Pascal Raynaud - ils ont créé une cuvée « Mademoiselle Florensac » - et Pinparasol – François Silve, pour ses boissons apéritives artisanales et naturelles  ont reçu le prix spécial du jury.

Après la remise des prix s'ensuivit une soirée dégustation exceptionnelle autour des fontaines et allées de l'Hotel du Département .

Autant dire que nous attendrons la sélection Vincœurs et Saveurs d'Hérault 2018 avec impatience !

Publié le 10 juillet 2017 par Simon Bacle  

Station d'épuration Maera de Montpellier

Ce jeudi 6 juillet, le projet d'extension et d'adaptation de la station d'épuration Maera a été présenté à Lattes en réunion publique par Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole.

Au cœur de ce dispositif, la station d'épuration Maera, modernisée et mise en service en 2005, reçoit aujourd'hui et traite les eaux usées de 13 communes de la Métropole dont Montpellier. Dans une logique de fonctionnement sur un bassin versant hydrographique cohérent, sont rattachées 5 autres communes sur les territoires de la Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup (Assas et Teyran) et de la Communauté d'Agglomération du Pays de l'Or (Palavas-les-Flots, Saint-Aunès, Carnon).

Le projet prévoit la suppression des bassins en place vieux de 50 ans et la modernisation et le calibrage de la structure à l'horizon 2020, pour un coût de 109 M€HT. Des travaux qui seront menés sur une durée de trois ans pour une station à énergie positive, dotée des moyens d'une station "zéro nuisance" et autosuffisante.

Les arts métis dévoilent leur affiche


Christophe Blanc-Brude, président de l'Association « Les Arts Métis » se félicite de ce festival organisé pour la troisième année (associé à l'Ecole de Musique Acte Culture) et Iréné Cathala, adjoint au maire responsable de la culture, ont dévoilé l'affiche réalisée par Pascal Imbert – artiste peintre et membre du collectif les «Zamimétis» - sonnant le départ du «Festival les Arts Métis» qui se déroulera les 4, 5 et 6 août 2017 au Théâtre de Verdure de Balaruc-les-Bains.

Iréné Cathala, adjoint au maire responsable de la Culture, a remercié Monsieur le président de l'O.M.C., l'Ecole de Musique, «Acte Culture», Madame la directrice du service culturel de Balaruc-les-Bains, le président de l'Association et les bénévoles des « arts métis » qui ont œuvré pour ce festival et dit « Je suis heureux d'être aujourd'hui dans ce merveilleux site du Jardin Antique Méditerranéen, lieu où j'ai couru et joué quand j'étais petit. Il y a deux ans on a planté une petite graine et, dès la première année, l'arbre était là avec ses fruits... l'année dernière cet arbre a bien grandi avec beaucoup de fruits de couleurs et de saveurs différentes au cœur de la ville de Balaruc-les-Bains et de ses compétences artistiques ; il amènera cette année les fruits de la nouvelle saison ».

Merci aux «Arts Métis» pour cette programmation à venir, les 4, 5 et 6 août 2017 au Théâtre de Verdure à Balaruc-les-Bains.

Jean-Marie Frédéric, responsable de l'Ecole de Musique de Balaruc-les-Bains, présente le détail de la programmation musicale :

1ère soirée : une création - Le Groupe 2 suivi de Geronimo (Yoruba Cuerdas)
la 2ème : parfum d'Asie – Peemaï et Nguyên Lê &Ngô Hồng Quang «Hà Nội Duo»
et la 3ème : métissage - Percussào – Flavia Perez et Fethi Tabet Group

En conclusion, il précise « à partir de la musique et de la culture, il s'agit de créer des liens. Ce festival reste gratuit afin de permettre à tout le monde d'y assister. Il y aura 2 concerts par jour pendant 3 jours et le programme sera diffusé quelques semaines avant ce festival ». L'orchestre de rue de l'Ecole de Musique de Balaruc-les-Bains a animé cette présentation pour le plus grand plaisir des personnes qui ont assisté à cette manifestation. Ensuite, et en musique, tout le monde s'est dirigé vers le Belvédère du J.A.M. où les attendait un buffet musical.

Jean-Marie Frédéric a proposé, avec des amis musiciens venus tout exprès et dont certains joueront un soir du festival, un concert de guitares, saxo, violon, batterie, clavier et chant de toute beauté et l'ambiance était à son comble. Le Jardin Antique Méditerranéen a résonné aux sons musicaux jusqu'à après 22 heures...

Annick Pratlong

 

Créée afin de promouvoir la création artistique et l'organisation de concerts, l'Association «Les Arts Métis» a pour vocation de dispenser des formations pédagogiques et de favoriser l'accès à la culture pour tous. Initiée par Jean-Marie Frédéric, guitariste, compositeur et pédagogue, cette structure, étroitement liée à l’école de musique «Acte Culture», est en charge à ce jour de co-organiser avec la ville de Balaruc-les-Bains "Le Festival les Arts Métis" qui se déroule au mois d’août au Théâtre de Verdure.

S’inscrivant dans une dynamique de partage, d’échanges et de rencontres, cette "structure associative" est un laboratoire culturel collaboratif, soucieux de distiller une programmation métissée de grande qualité à destination d’un public amateur ou initié. Composé de passionnés de musique, le collectif comprend une cinquantaine de membres dévoués pour mener à bien les différents projets annuels de l’association et notamment le Festival «les Arts Métis». S’articulant autour de plusieurs commissions autonomes (écoute, communication, création, restauration, technique et adhésion), le collectif se rassemble une fois par mois en réunion plénière pour informer l’assemblée de l’avancée de leurs travaux respectifs. Bureau de l'Association : Président - Christophe Blanc-Brude, Vice-Président - Rémi Lettieri, Trésorière - Sylvie Frédéric, Secrétaire - Marie Navaud.

 

Election de "Miss Curiste" Balaruc-les-Bains

Dimanche 2 juillet à 21 h. 30 au Parc Charles-de-Gaulle de Balaruc-les-Bains aura lieu la deuxième élection de «Miss Curiste Balaruc». Cette manifestation, la seule en France, est organisée par l’Association des Commerçants et Artisans de Balaruc-les-Bains, en partenariat avec la Ville, l’Office de Tourisme, les Thermes de Balaruc-les-Bains, première station thermale de France, la CABT, le Département et la Région.

Une soirée pour «vanter» la médecine thermale autrement ! La médecine thermale soigne les corps. Les bienfaits des cures thermales ont largement été prouvés par des études scientifiques, menées ces dernières années dans de nombreuses stations et notamment Balaruc-les-Bains ; cette soirée permet, sur le ton de l’humour, de soutenir ces propos. En effet, les candidates seront toutes des personnes qui effectuent une cure aux thermes de Balaruc-les-Bains. Au cours de cette soirée, pas de concours de beauté ce sont sur des critères comme la présentation ou encore la démarche que les 12 candidates attendues seront sélectionnées. Cette manifestation est un événement à Balaruc-les-Bains et autour du bassin de Thau.

Une manifestation qui illustre la dynamique commerçante balarucoise. Créée il y a treize ans, l’Association des Commerçants et Artisans de Balaruc-les-Bains, "A.C.B." fédère plus de 150 socio-professionnels locaux, soit la quasi totalité des structures commerçantes balarucoises. L’A.C.B. est aujourd’hui l’interlocuteur privilégié de la Ville. L’association mène également un vrai travail auprès des instances représentatives de ce secteur d’activités. Cette élection vient compléter le calendrier déjà important des manifestations commerciales à Balaruc-les-Bains (braderies de printemps et d’automne, le marché de Noël etc...).

Les commercants balarucois ont été invités à participer ; les 20 premiers inscrits ont eu le sésame pour cette édition de «Miss Curiste Balaruc». Chaque commerce élu présentera sa candidate sélectionnée parmi ses clientes. Les prétendantes au titre feront 3 passages, en tenue de cure (peignoir à l’effigie des Thermes), en tenue de ville et en tenue de soirée ; 6 candidates seront sélectionnées pour un dernier passage de nouveau en tenue de soirée et le jury élira «Miss curiste Balaruc 2017» et ses deux «dauphines». Les passages seront entrecoupés d’animations musicales : - Elodie Padovani, du studio «Pole dance stars» à Gigean depuis 2011, Championne de France 2016 en catégorie Duo, vice championne d'Europe 2015 en Duo, et 3ème au «championnat pole sport» en France en 2015. -<Chris et Rick, leur duo a parcouru les 4 coins du monde et diverti tous les publics. Ils participent à «La France a un incroyable talent", ils habitent maintenant notre région et ont une passion en commun que vous découvrirez à cette soiré, le «monde magique» de Chris et Rick !!! - Gead Muleheran, en tournée en France actuellement dans tous les grands festivals de jazz, présentera les plus grands succès de Frank Sinatra, accompagné des danseurs de "Fred Danses».

Soirée présentée par Jean-Pierre Descombes, célèbre animateur des émissions télé comme «Les Jeux de 20 Heures», «Le Juste Prix» et «Attention à la marche»... Cette manifestation attire un public nombreux, en 2016 plus de 4000 personnes y ont assisté...

Transition énergétique

En septembre, une large concertation sera lancée pour faire d'Occitanie la 1ère Région d'Europe à énergie positive

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a ouvert ce lundi 26 juin à l'Hôtel de Région de Toulouse, le séminaire "Région à énergie positive", aux côtés notamment d'Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge de la transition écologique et énergétique.


Crédit : Frédéric Scheiber

« Je souhaite engager une trajectoire sur le long terme pour faire d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la première Région d'Europe à énergie positive d'ici 2050 », avait indiqué Carole Delga, début février lors du lancement de la démarche 'Région à énergie positive'.
Durant plusieurs mois, la Région a ainsi mobilisé 120 experts pour l'accompagner dans l'élaboration de cette trajectoire.

« À l'heure où le président des États-Unis balaie d'un revers de main les engagements pris lors des Accords de Paris sur le climat, la mobilisation de tous est plus que jamais nécessaire. Nous devons engager des mesures fortes liant sobriété et efficacité énergétiques, sur tous les territoires. Il s'agit bien-sûr d'enjeux climatiques et environnementaux, mais aussi sociaux pour faire baisser la facture d'énergie des ménages, et également économique car le secteur représente un gisement d'emploi important, a indiqué Carole Delga.

Le travail remis par les experts, que je remercie pour leur implication, nous démontre que notre ambition pour devenir une Région à énergie positive d'ici 2050 est ambitieuse mais atteignable. Il va nous falloir diviser par deux la consommation d'énergie par habitant et multiplier par trois la production d'énergie renouvelable. Nous allons devoir engager un programme massif et collectif de rénovation énergétique des bâtiments existants. Par ailleurs, nous disposons de gisements remarquables et leur déploiement nous permettra d'atteindre nos objectifs.

En se basant sur ce scénario, la Région engagera une large concertation citoyenne de septembre à décembre. L'objectif est d'interpeller les territoires, entreprises, associations et citoyens, afin d'enrichir et de partager cette trajectoire. Notre Agence régionale de l'énergie et du climat, créée d'ici la fin de l'année, sera notre bras armée pour déployer cette politique offensive.

C'est grâce à la mobilisation de tous que notre Région répondra aux défis de la transition énergique et s'imposera comme la plus ambitieuse au niveau européen », a conclu Carole Delga.

La présentation complète du scénario « Région à énergie positive ».

Le mouvement En Marche vers le parti En Marche ?

Mardi 20 juin avait lieu dans la salle des fêtes d’Adissan une première réunion de coordination entre les comités du mouvement En Marche de l’Hérault présidée par Coralie Dubost, députée de la 3ème circonscription en présence de Patrick Vignal, député de la 9ème circonscription, Christophe Euzet député de la 7ème circonscription, Isabelle Voyer, candidate de la 6ème circonscription, son suppléant et responsable du comité de Montagnac, Christophe Giancola, et son directeur de campagne, Jérôme Toulza ainsi que François Lavigne, responsable du comité de Pézenas et bien d’autres… De nombreux échanges et interactions ont eu lieu entre les élus et les « marcheurs ». Le compte rendu de cette réunion remontera à Paris et en retour, une feuille de route leur sera communiquée pour la future grande organisation du mouvement. Catherine Barbaroux, qui succède à Emmanuel Macron à la présidence de la République en Marche, conduira le 8 juillet prochain à Paris, une convention sur l’avenir du mouvement d’où émergera l’organisation de tous les départements de France.

Corinne Cambon

L'orchestre Démos pendant trois ans

Ils sont âgés de 7 à 12 ans et ont trois ans pour apprendre à jouer ensemble dans l'orchestre Dispositif d'Education Musicale et Orchestrale à vocation Social. 105 enfants habitants dans la métropole de Montpellier et issus de quartiers populaires, de Castries à Cournonterral, ont reçu leur instrument de musique pour constituer un orchestre symphonique, au Corum de Montpellier le 10 juin 2017. Au programme, quatre heures de cours par smaine et des répétitions générales touters les six semaines. 

Ce projet à dimension nationale, initié en 2010 et coordonné par la Cité de la musique - Philharmonie de Paris, est destiné à des enfants habitant des quartiers relevant de la Politique de la Ville ainsi que des zones rurales insuffisamment dotées en institutions culturelles.  Il agit là où l'accès à l'éducation artistique et culturelle est rendu difficile en raison de facteurs économiques et sociaux, ou de l'éloignement géographique des structures d'enseignement.

Démos défend ainsi l’idée que la musique doit jouer un rôle essentiel dans la vie sociale. Dynamique territoriale, intégration sociale, éducation artistique, accès à la culture, pédagogie de l’enseignement musical, action citoyenne, les enjeux de ce dispositif sont multiples.

« Grâce au projet Démos, de nombreux enfants issus des quartiers populaires partout en France se familiarisent avec la musique classique et la pratique d’un instrument en orchestre. Aujourd’hui, ce sont de jeunes habitants de Montpellier Méditerranée Métropole qui vont bénéficier de cet ambitieux dispositif. La métropole de Montpellier, destination culture et terre de diversité, se félicite de l’arrivée de ce programme qui fait se rencontrer et travailler ensemble enfants, intervenants artistiques, chefs d’orchestre mais aussi  professionnels du champ social à travers le CCAS de Montpellier. Que chacun s’épanouisse à travers cet apprentissage musical de qualité. » Philippe SAUREL, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier.

Les MAF 2017 à l'honneur à Montpellier

Un des Meilleurs Apprentis de France Section Hérault et Languedoc Roussillon à l'honneur à Montpellier

Entourés des Meilleurs Ouvriers de France de l'Hérault et de l'Aveyron, les diplômés du 52e Concours ont été mis en lumière face à leur jury.

La Chambre des Métiers de Montpellier, rue Bernard Giraudeau, procéda à la remise des diplômes et Médailles des Meilleurs Apprentis de France le jeudi 1er juin 2017 à 16h30, en présence de Monsieur Christian Poujol, Président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault, de Madame Brigitte Roussel-Galiana adjointe au Maire, chargée du Commerce et de l’Artisanat représentant le Maire de Montpellier Philippe Saurel et également Conseillère Métropolitaine, d’un représentant du Département Madame Dominique Nurit, du président régional des MOF Occitanie Midi-Pyrénées Pierre PEYRE venant de Toulouse, de  Monsieur Olivier Brunel du GIP Formavie représentant le Rectorat et de plusieurs Chefs d’Etablissements - Lycées et CFA - , de Mr Serge Yegavian, Président départemental du groupement des Meilleurs Ouvriers de France.

Une cérémonie touchante

" Je suis ravi d'accueillir dans leur maison, les Meilleurs Apprentis de France, nous célébrons ainsi l'excellence de l'artisanat qui est la première entreprise de France, et je vous rappelle le chiffre national : 80% des étudiants et des étudiantes trouvent un travail après avoir quitté leur maître d'apprentissage," soutient Christian Poujol. "La voie de l'apprentissage est la voie royale qui forge votre caractère, vivez votre métier afin d'en faire un art de vivre", ajoute Serge Yegavian. Dans un discours très émouvant, Brigitte Roussel-Galiana, MOF en 1986 dans la catégorie fleuriste et récemment distinguée Madame Commerce de France par le CEFEC devient lyrique " sur un chemin d'épines, l'apprenti est guidé par son maître d'apprentissage qui amène le jeune à aimer son métier avec passion, sachez regarder les étoiles et tendre toujours vers le beau, aimer le beau qui sublime la personne qui l'exécute". 

Ce 52e Concours MAF s’adressait aux jeunes Apprentis (Lycées professionnels et CFA) en CAP ou BAC Pro, avec une limite d’âge de 21 ans. Des sujets de hautes tenues techniques et/ou comportementales leur sont proposés. Les jeunes exposent leurs travaux à la perspicacité de jurys de professionnels - Métallerie, Menuiserie, Soudure... - ou exécutent des prestations devant des jurys - tailleur de pierre et marbrier, desserts de restaurant, travaux paysagers ...

Cette année, 115 candidats furent inscrits totalisant 32 médailles départementales, et 44 médailles régionales ont participé au concours. Les 17 médaillés d’Or régionaux iront donc en finale nationale dans les semaines à venir, ce qui laisse présager, sur le plan statistique, entre 3 et 5 médailles d’or nationales en juin et septembre 2017, puis, en mars 2018, au Sénat pour la remise des prix.

Cette année, quinze Métiers ont été concernés, Barman – Installateur Thermique -  Installateur Sanitaire - Maintenance Tracteurs et matériels agricoles - Cuisine Froide - Desserts de Restaurant – Maintenance Automobiles-- Serrurerie Métallerie – Maintenance Motocycles – Tailleur de pierres Marbrier - Menuiserie – Maçonnerie - Soudage– Travaux Paysagers – Restaurant Art de la table.

La Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France - 1500 Meilleurs Ouvriers de France dans les 200 métiers couverts par le concours - se donne les moyens de faire prospérer et de donner de la visibilité à tous les Meilleurs Apprentis de France à travers les activités de communication et d’événementiel au niveau national ou en régions. Leur devise est "Etre MOF c'est être innovant".

 

Un métier, un art de vivre

Le concours "Un des Meilleurs Apprentis de France" a été créé en 1985 à l’initiative de Paul LABOURIER, MOF enseignant du Morbihan, dans un premier temps au niveau départemental, puis régional et enfin national depuis 2001. Il rassemble tous les ans plus de 5000 participants dans près de 100 métiers.

Ce concours s’adresse aux jeunes âgés de moins de 21 ans, en formation initiale (CAP, BEP et Bac Pro) provenant d’établissements publics ou privés, sous statut scolaire ou sous contrat d’apprentissage. Il est organisé par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France sous l’égide du Sénat, du Ministère du Travail et de la Formation professionnelle et du Dialogue Social, et du Secrétariat d’état chargé du Commerce, de l’Artisanat et de la Consommation et de l’Économie Sociale.

Le concours est organisé à trois niveaux. A l’échelon départemental, les jurys professionnels attribuent des médailles : Or, Argent, Bronze, puis à l’échelon régional des médailles d’Or et d’argent. Seules les médailles d’Or régionales sont sélectionnées pour participer aux épreuves finales nationales qui se déroulent au Sénat. 

 

Félicitations à tous les apprentis participants, leurs entreprises et leurs maîtres d’apprentissage.

Les voyages forment la jeunesse !

Journée d'information et préparation au départ

L’Association Aram, qui organise des séjours linguistiques et scolarités à l’étranger pour les jeunes de 13 à 19 ans, a pour vocation première de promouvoir les échanges dans le monde et de permettre à chacun de mieux comprendre les différences culturelles.

De nos jours, l’apprentissage des langues et cultures étrangères est un vrai plus dans le monde du travail. L’aspect international est devenu omniprésent et représente à lui seul le futur économique. Le meilleur moyen de progresser : une immersion totale dans un pays étranger. Tant pour le niveau de langue que pour ses propres connaissances personnelles, partir étudier à l’étranger permet une véritable ouverture d’esprit, et le cadre est rassurant puisque les jeunes seront dans une famille internationale.
Chaque année, des étudiants français partent grâce à l’association Aram étudier à l’étranger. Avant chaque départ, une journée d’orientation et d’information est organisée.

Cette année elle se déroulera le 10 juin 2017
Au Golf de Baillargues
Domaine de Massane
34670 Baillargues
Salle Manga à partir de 10h

Cette journée sera consacrée à répondre à toutes les questions et à donner les dernières recommandations avant le grand départ. L’association étant locale et à taille humaine, l’échange y est plus facile afin de permettre une compréhension et des échanges conviviaux avec la présence des intervenants, qui seront toujours à votre écoute.
www.aram-france.com

Déplacement de l'A9

Mise en service de la nouvelle section de l’autoroute A9 à Montpellier

 

Un projet controversé par les écologistes

800 millions d’euros qui ne serviront pas à financer le ferroutage et le développement de l’offre en transports en commun en Languedoc
Réalisé contre l’avis des commissaires-enquêteurs, le doublement de l’A9 au sud de Montpellier promet d’être un beau gâchis, qui n’aura qu’un faible impact sur la congestion routière aux entrées de la ville, comme le reconnaissent les spécialistes. Les 800 millions d’euros qui ont servi à financer huit kilomètres d’autoroute auraient pu être employés judicieusement :

  • pour développer le ferroutage afin de mettre sur les rails les camions qui relient l’Espagne et l’Europe du Nord via notre région et participent aux problèmes de congestion autoroutière
  • pour améliorer la qualité de service de la ligne Béziers-Agde-Sète-Montpellier soumise à de fréquents retards sans attendre la ligne nouvelle Montpellier- Perpignan dont le financement reste très hypothétique
  • pour développer ou rouvrir ces lignes dites secondaires mais qui pourraient faciliter la vie des habitants, comme l’ancienne ligne Vias-Pézenas-Paulhan- Montpellier
  • pour imaginer de nouvelles solutions, comme un tram rural Agde-Marseillan sur l’emprise de l’ancienne voie ferrée. En tant que députée, je m’engage à porter une parole nouvelle en matière de transports et de mobilités afin de mettre la priorité sur les solutions qui permettent de faciliter les déplacements des habitants et de mieux vivre en Languedoc.

Agnès Gizard-Carlin
candidate écologiste (7ème circonscription)  

   

 Après 5 ans de travaux dont VINCI Autoroutes était maître d’ouvrage, la mise en service de la nouvelle section de l’autoroute A9 à Montpellier est en cours, avec plus de six mois d’avance sur le planning prévu initialement.
Cette mise en service s'est faite en deux temps, mardi 30 mai entre 5h et 8h du matin dans le sens Montpellier/Nîmes, puis mercredi 31 mai entre 5h et 8h dans le sens Nîmes/Montpellier.

 

Pourquoi réaliser une nouvelle autoroute à 2 x 3 voies, au sud de Montpellier ?

Pour séparer les typologies de circulation - de transit et locale. Ainsi, la fluidité de la circulation de transit sera garantie, et la sécurité améliorée sur les déplacements. Il y a urgence. A hauteur de la capitale régionale, 100.000 véhicules circulent en moyenne chaque jour, sur l’autoroute A9.

En période estivale, la circulation peut atteindre des pics de 170.000 véhicules par jour. Cette saturation résulte d’une cohabitation entre les flux de transit et les déplacements internes à l’agglomération Montpelliéraine. Des besoins de mobilité qui ne cessent d’augmenter, du fait de la croissance démographique - 1 000 nouveaux arrivants chaque mois dans l'Hérault.

Conséquences : des entrées de Montpellier engorgées aux heures de pointe, avec des files de véhicules légers remontant sur la bande d’arrêt d’urgence ; un doublement du volume des bouchons entre 2005 et 2010 ; une perte de temps dans les transports, générant mauvais comportements de conduite (changements de files impromptus, freinages, accélérations…) et attractivité moindre pour le territoire.

En 2011, l’Etat donne le feu vert à la construction de la nouvelle autoroute, conformément à la déclaration d’utilité publique de 2007. Ce projet d’aménagement, d’envergure nationale, est confié à ASF (VINCI Autoroutes).

 
Le député Assaf Christian Assaf a saisi le premier ministre
pour lui demander la gratuité de la nouvelle autoroute entre Sète et Montpellier.

Le député Christian Assaf (8ème circonscription) se félicite de l’ouverture, aujourd’hui, de la nouvelle autoroute A9 infrastructure essentielle pour notre département et notre région, dont le chantier a été mené à bien avec quelques mois d’avance.
Même si elle ne règle pas tout, ses travaux permettent une meilleure sécurisation des automobilistes. C’est la raison pour laquelle mon projet prévoit une véritable interconnexion des moyens de transports dans l’ouest montpellérain entre le boulevard urbain ouest (COM), le prolongement de la ligne 2 de tramway entre St Jean de Vedas, Cournonterral et Cournonsec, la création d’un Tram Express Régional partant de la nouvelle gare de Frontignan jusqu’à Cournonsec et enfin, la création de la ligne 5 dans son intégralité, tout de suite.
En attendant, le député demande au gouvernement de revoir les conditions de la concession autoroutière, afin de garantir la gratuité de l’autoroute entre Sète et Montpellier au même titre que le tronçon Baillargues- St Jean de Vedas.
Cette mesure de justice permettrait un traitement égalitaire pour les habitants du bassin de Thau dans l’obligation de se rendre sur l’agglomération de Montpellier.

 

Stop aux déchets sur les départementales

Aujourd’hui, trop de déchets viennent entacher les 4685 km de routes départementales et les 121 km de voies cyclables.

Lundi 29 mai prochain, le Département de l’Hérault mobilise 300 agents aux quatre coins du territoire, de 7h30 à 11h30, pour une grande opération symbolique dont l’objectif sera de nettoyer les axes et les zones de repos les plus touchés.

Un constat : des sacs plastiques et des déchets innombrables au bord de routes
Il n’est pas rare de trouver au bord des routes, des sacs plastiques, paquets de cigarettes, bouteilles vides et autres détritus de tout genre. Des épars que les équipes routières du Département ramassent chaque année pour entretenir et sécuriser les voies, notamment avant la grande période de « fauchage » qui débute début juin. Même s’il est impossible à ce jour de les quantifier, les services départementaux relèvent une recrudescence des déchets aux bords des routes.

Plusieurs opérations locales de ramassage des déchets ont déjà été lancées par le Département pour résoudre ce problème. Notamment les deux printemps derniers, des opérations ciblées autour du bassin de Thau avaient mobilisé 30 agents des routes pour retirer 10 m3 de déchets sur une seule journée !

300 agents départementaux mobilisés le même jour aux quatre coins de l’Hérault
Les interventions seront multiples et diverses sur tout l’Hérault : la plaine du Minervois, les Hauts cantons, le Cœur d’Hérault, la plaine du Biterrois, le littoral, les environs de Montpellier, la Petite Camargue, le Pic Saint-Loup, le Lunellois, etc.

Avec une dimension sociale et solidaire, les services du Département ont aussi fait appel à des entreprises de travailleurs handicapés pour les accompagner dans cette démarche :

RD909 entre Faugères et Hérépian avec l’entreprise EAOS, à 10h, rendez-vous à l’aire des Arenasses
Contact : Paul-Claude Arnaud, directeur de l’agence routière - tél 06 02 07 47 86

RD612a à Bessan, avec l’entreprise AVH, à partir de 8 h 30 à l’échangeur autoroutier de la Capucière
Contact : Frédéric Jauch, directeur de l’agence routière tel 06 85 74 77 82

Des panneaux pour sensibiliser les automobilistes
Parce que le Département vise une mobilisation générale, allant au-delà de l’intervention de ses services, des panneaux de signalisation seront installés durant l’opération « nettoyage » pour encourager les usagers à maintenir propres les routes de l’Hérault : Pour de plus belles routes !

Les chiffres clés de l’opération :
26 centres d’exploitation routiers mobilisés
300 agents concernés
340 km de routes nettoyées en une journée
5 ha d’aires de repos nettoyées

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon