La Vigilance météorologique encore très performante en 2023

 

Selon Météo FranceInonder, Banc De Parc, Inondé, Rouge

Voir infographies : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/la-vigilance-meteorologique-encore-tres-performante-en-2023

Pour s’informer sur les dangers météorologiques, la Vigilance de Météo-France est, depuis plus de 20 ans, la référence des pouvoirs publics, des médias et de la population.

En 2023, dans près de 9 épisodes de Vigilance sur 10, le phénomène météorologique dangereux prévu par Météo-France s’est produit dans le département avec l’intensité et les conséquences attendues.
 

135 journées de Vigilance en 2023, une année record

  • L’année 2023 a enregistré 135 journées de Vigilance orange ou rouge dans l’Hexagone et en Corse, tous phénomènes confondus (113 journées par an en moyenne depuis 2011).
     
  • Six épisodes ont atteint le niveau de Vigilance rouge :

             • orages dans 5 départements le 11 juillet,
             • canicule dans 19 départements du sud-ouest au centre-est entre le 22 et le 25 août,
             • pluie-inondation sur l’Hérault du 15 au 16 septembre,
             • pluie-inondation sur les Alpes-Maritimes du 19 au 20 octobre, 
             • vent dans le Finistère, les Côtes-d’Armor et la Manche, le 2 novembre, 
             • pluie-inondation dans le Pas-de-Calais du 9 au 10 novembre.

Parmi les 81 épisodes de Vigilance orange ou rouge dans l’Hexagone et en Corse, 24 ont concerné des orages, 18 le phénomène pluie-inondation, 16 le vent et 12 les vagues-submersion (contre 16, 15, 10 et 6 en moyenne depuis 2012).

L’été 2023 a été le 4e été le plus chaud dans l’Hexagone et en Corse depuis 1900 avec 3 épisodes de canicule en juillet et août et une canicule tardive début septembre. Les épisodes de Vigilance canicule orange ou rouge ont concerné 39 journées au total.

Bilan 2023, des indicateurs de performance élevés

Les évaluations de la Vigilance de Météo-France, affichent des indicateurs de performance élevés, supérieurs aux objectifs fixés par notre Contrat d’objectifs et de performance :

un taux de pertinence de 88 % (objectif > 84%), c’est-à-dire que dans près de 9 épisodes de Vigilance sur 10, le phénomène météorologique dangereux prévu s’est produit dans le département avec l’intensité et les conséquences attendues.

un taux de détection de 99,4 % (objectif > 98 %), c’est-à-dire que 99,4 % des départements ayant été affectés par des conséquences significatives ont été placés en Vigilance orange ou rouge. C’est le taux le plus élevé observé depuis qu’il est disponible (2006)

un taux de non-détection de 0,6 % (objectif < 2%), c’est-à-dire que seulement 0,6 % des départements ayant été affectés par des conséquences significatives n’avaient pas été placés en Vigilance orange ou rouge. C’est le taux le plus faible observé depuis qu’il est disponible (2006).

Ces résultats reflètent l’exigence de l’établissement, pleinement mobilisé pour fournir l’information la plus pertinente et améliorer la réponse aux situations d’urgence et la protection des populations.

METEO prévisions sur les 3 prochains jours

 

Infographies : https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2024-06-19 Bateau, Mer, Peilityyni, L'Eau, Ciel

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1012 hectopascals. Alternance d'éclaircies et de passages nuageux. La température se situe aux alentours de 21 degrés vers 8 heures. Petit vent d'Est-Sud-Est généralement faible. Pour cet après-midi. Nombreux passages nuageux sans conséquences. Température sous abri de 26 degrés vers 14 heures. Vent d'Est-Sud-Est assez faible. Pour ce soir. Nuages masquant le soleil. Les températures sont proches de 23 degrés vers 20 heures. Vent faible. Pour la nuit prochaine. Ciel chargé, temps changeant donnant des averses en seconde partie de nuit. On attend aux alentours de 1 millimètres de précipitations sur la période. Le thermomètre indique 20 degrés vers 2 heures. Vent faible de direction variable.
 
Pour jeudi matin. Temps changeant accompagné d'ondées éparses. Environ 4 millimètres de précipitations sont prévus. Température : 21 degrés vers 8 heures. Vent faible de direction variable. Pour jeudi après-midi. Temps sec, souvent ensoleillé. Température : 21 degrés vers 14 heures. Vent faible de Sud-Sud-Ouest.
 
 
Pour vendredi matin. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures minimales : 17 degrés. Vent d'Ouest-Nord-Ouest faible à modéré. Pour vendredi après-midi. Soleil généreux. Températures maximales : 28 degrés. Vent faible à modéré d'Ouest-Nord-Ouest.
 
Pour samedi matin. Généralement ensoleillé, puis ciel devenant plus nuageux en début d'après-midi. Températures minimales : 16 degrés. Vent d'Ouest-Nord-Ouest faible à modéré. Pour samedi après-midi. Passages nuageux alternant avec quelques éclaircies. Températures maximales : 26 degrés. Vent faible à modéré d'Ouest-Nord-Ouest.

Journée Mondiale des réfugiés, ce sera le 20 juin

 

Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons mettre fin à cette pandémie et nous rétablir. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons relancer nos économies. Et alors, ensemble, nous pourrons tous revenir aux choses que nous aimons. »

 

Gens, Clôture, Réfugiés, Globe, Monde

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres

L'historique de la journée mondiale des réfugiés es, si on peut parler ainsi, africaine. Pendant des années, plusieurs pays et régions ont célébré leur propre Journée des réfugiés, voire parfois leur semaine. L'une des plus connues était la Journée africaine des réfugiés, qui est célébrée le 20 juin dans plusieurs pays de ce continent.

Solidarité africaine

C'est en témoignage de solidarité avec l'Afrique, que l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution 55/76 le 4 décembre 2000. Dans cette résolution l’assemblée générale notait que l’année 2001 marquait le cinquantième anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et que l’Organisation de l’unité africaine (OUA) avait accepté que la Journée internationale des réfugiés coïncide avec la Journée du réfugié africain du 20 juin.

L'Assemblée générale des Nations Unies a ainsi décidé qu’à compter de 2001, le 20 juin marquerait la Journée mondiale des réfugiés. En 2023, nous célébrons donc la 22 ème édition de cette journée et son actualité reste brûlante avec la multiplication des conflits locaux et leurs corollaires que constituent les déplacements forcés de population.

Une seconde journée est consacrée aux réfugiés : la journée mondiale du migrant et du réfugié, instituée par l'église catholique et célébrée le 17 janvier.

Un record dont on se passerait volontiers...

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) avait publié le 19 juin 2019 son rapport annuel. Il nous révèlait que le monde comptait fin 2018 un nombre record de 70,8 millions de déracinés ayant fui des guerres ou des persécutions. Il s’agissait d’un niveau jamais atteint depuis la création du HCR, il y a 70 ans.

  • 2 fois plus de personnes déracinées qu'il y a 20 ans
  • 2,3 millions de personnes supplémentaires par rapport à l'année 2017

Le mode de calcul de l'ONU permet de catégoriser le nombre total de "déracinés" dans le monde de la façon suivante :

  • les réfugiés (25,9 millions)
  • les déplacés internes (41,3 millions)
  • les demandeurs d'asile (3,5 millions).

Un site à visiter : www.un.org

Le Pass’Sport renouvelé pour la saison 2024-2025

 

Votre enfant veut faire partie du club de natation mais l'adhésion est trop chère ? Votre jeune ado souhaite pratiquer le judo ? Vous êtes étudiant boursier et vous aimeriez fréquenter une salle de sport ? Savez-vous qu'il est possible de bénéficier du Pass'Sport pour les jeunes de 6 à 30 ans sous certaines conditions ? L'aide de 50 € pour une inscription dans un club sportif est prolongée jusqu'au 31 décembre 2024.

 

Enfant, Le Football, En Jouant, Coup

 

Pour la quatrième année consécutive, la durée du dispositif Pass'Sport est étendue à la saison 2024-2025 pour aider les jeunes de 6 à 30 ans à s’inscrire dans un club, une association sportive ou une salle de sport. Cette opération vise à favoriser la pratique sportive des jeunes. Un décret précisant les conditions est paru le 4 juin 2024.

Le Pass’Sport, qu’est-ce que c’est ?

Le Pass'Sport est une aide forfaitaire (allocation sportive) versée par l’État pour la prise d'une licence auprès d'un club sportif par un jeune de 6 à 30 ans. Elle permet de réduire le coût des frais d’inscription que l'on doit payer en s'inscrivant.

À savoir  

selon le ministère des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques, 1,38 million de jeunes ont bénéficié du Pass’Sport en 2023.

 

Quel est son montant ?

L'aide est de 50 € par enfant.

Exemple :

si vous inscrivez vos 2 enfants de 9 et 14 ans dans un club, l’État prendra en charge 2 fois 50 € sur les frais d’inscription, c'est-à-dire 100 €.

 

Qui peut en bénéficier ?

L'aide concerne :

  • les enfants de 6 à 17 ans dont les familles perçoivent l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ;
  • les enfants de 6 à 19 ans dont les familles perçoivent l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) ;
  • les enfants de 16 à 30 ans bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé (AAH).

Elle s'adresse également aux étudiants, jusqu'à 28 ans révolus, qui bénéficient, au plus tard le 15 octobre 2024, d'une :

  • bourse sur critères sociaux de l'enseignement supérieur ou d'une aide annuelle accordée par les centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous) ;
  • aide annuelle sous conditions de ressources dans le cadre des formations sanitaires et sociales.

À savoir  

bénéficier du Pass’Sport ne vous empêche pas d’obtenir en même temps d'autres aides mises en place par votre ville, votre département ou votre région et la Caisse d'allocations familiales (CAF), pour adhérer à un club ou une association sportive.

Comment en profiter ?

Aucune démarche n’est nécessaire pour en profiter.

Contrairement aux autres saisons, la campagne de promotion du Pass’Sport a débuté plus tôt en 2024. Pour la saison 2024-2025, le dispositif est ouvert du 1er juin au 31 décembre 2024. Jusque-là, l’aide n’était disponible qu’à partir de la rentrée de septembre.

Pour l'année scolaire 2024-2025, le Pass'Sport se modernise avec un nouveau site internet et un QR code dédié afin de simplifier les formalités. Les jeunes éligibles recoivent leur QR code par courriel ou SMS le 30 mai 2024 et le 30 août 2024 pour les étudiants boursiers. À partir du 1er septembre 2024, les clubs pourront valider le passe en scannant simplement le QR code.

Pour utiliser votre Pass'Sport, il suffit de présenter votre QR code ou code alphanumérique à votre club, association sportive ou salle de sport au moment de votre inscription. Il déduira automatiquement 50 € du prix de la licence ou de l'abonnement au moment de l'inscription.

Un simulateur Pass'Sport est à votre disposition sur le site du ministère des Sports pour vous permettre de vérifier si vous êtes éligible.

À noter

votre Pass'Sport vous a été envoyé par e-mail à partir du 30 mai 2024 à l'adresse que vous avez fournie aux caisses vous délivrant des prestations sociales (Caf, Crous ou MSA). Pensez à vérifier les coordonnées que vous leur avez communiquées.

Où l'utiliser ?

Le Pass'Sport peut être utilisé pour toute adhésion ou prise de licence prise du 1er juin au 31 décembre 2024 dans les associations sportives partenaires du dispositif :

  • les associations sportives affiliées aux fédérations sportives agréées ;
  • les Quartiers prioritaires de la ville ou sur un territoire labellisé « Cités éducatives », auprès de toutes les associations sportives agréées qu'elles soient affiliées ou non à une fédération sportive ;
  • les structures de loisirs sportifs marchands (par exemple une salle de fitness et une salle d’escalade).

Une foire aux questions est mise à votre disposition par le ministère des Sports.

À noter

retrouvez les associations affiliées au dispositif Pass'Sport sur le territoire grâce à la carte interactive.

Voir aussi

Violences à la frontière israélo-libanaise : un ministre israélien menace le Hezbollah de destruction à l'issue d'une "guerre totale"

 

Selon France Info : Les affrontements transfrontaliers entre Israël et le Hezbollah, allié du Hamas, sont quasi quotidiens depuis l'attaque du mouvement islamiste palestinien contre Israël le 7 octobre ayant déclenché la guerre dans la bande de Gaza.

 

Jet, Avion De Chasse, Raaf Frelons

Le ton monte encore alors que les violences persistent à la frontière entre Israël et le Liban. Le ministre des Affaires étrangères israélien, Israël Katz, a menacé mardi 18 juin le Hezbollah libanais d'une "guerre totale", dans un communiqué partagé sur X. "Nous sommes très proches du moment où nous déciderons de changer les règles du jeu contre le Hezbollah et le Liban", a mis en garde le responsable israélien. "Dans une guerre totale, le Hezbollah sera détruit et le Liban sera touché durement", a-t-il poursuivi.

Ces propos interviennent alors les affrontements entre Israël et le Hezbollah, allié du Hamas, sont quasi quotidiens dans cette zone frontalière depuis l'attaque du mouvement islamiste palestinien contre Israël le 7 octobre et le déclenchement de la guerre dans la bande de Gaza.

"Le conflit entre Israël et le Hezbollah a assez duré", a affirmé mardi l'émissaire du président américain Joe Biden, Amos Hochstein, en déplacement à Beyrouth pour prôner la désescalade..........

Aller plus loin :https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/violences-a-la-frontiere-israelo-libanaise-un-ministre-israelien-menace-le-hezbollah-de-destruction-a-l-issue-d-une-guerre-totale_6612054.html

Orages : la vigilance s'étend, 12 départements en alerte

 

Selon Orange.frOrage, Mer, Des Nuages, Tempête, Île

Météo-France a placé douze départements en vigilance orange aux orages mardi 18 juin. Le ciel pourrait gronder en fin d'après-midi et début de soirée.

Les habitants du Sud-Ouest sont appelés à la plus grande vigilance, mardi 18 juin, en fin d'après-midi et début de soirée. Météo-France a émis une alerte orange en raison du risque accru d'orages violents dans la région. Douze départements sont désormais concernés par l'alerte à la mi-journée : la Dordogne, la Gironde, les Landes et le Lot-et-Garonne. La Charente a rejoint la liste des départements en alerte en milieu de matinée. Dans l'après-midi, la Haute-Vienne, la Creuse, l'Indre, le Cher, la Nièvre, les Côtes-d'Or et l'Yonne, sont passés en vigilance orange pour orages.

La prudence est de mise dans ces cinq départements à partir de 18 heures. Météo-France indique dans son dernier bulletin d'alerte que la vigilance orange devrait être levée au cours de la nuit, juste avant minuit. Ces prévisions sont susceptibles d'évoluer.

Un temps instable sur tout le territoire........... Poursuivre : https://actu.orange.fr/france/orages-la-vigilance-s-etend-12-departements-en-alerte-magic-CNT000002ebnqO.html

Réforme de la garde à vue : quatre questions sur les nouvelles règles qui entrent en vigueur en France le 1er juillet


Selon France Info

A partir de cette date, une audition ne pourra pas se dérouler sans la présence d'un avocat. La personne en garde à vue aura aussi la possibilité de prévenir une personne de son choix. Des nouvelles dispositions qui s'appliquent en conformité avec le droit européen.

 

Étude, Juriste, Droit, Juridique

Pas d'audition sans la présence d'un avocat ou d'une avocate. C'est la mesure principale de la réforme de la garde à vue, qui entre en vigueur lundi 1er juillet et découle de la transposition en droit pénal français de dispositions européennes. Au grand dam des forces de l'ordre, les règles vont donc changer à un peu plus de trois semaines de l'ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024. Franceinfo revient sur cette réforme et ses enjeux en quatre questions.Que change cette réforme ?

Depuis 2011, toute personne pouvait demander, dès son placement en garde à vue, l'assistance d'un avocat ou d'une avocate, autorisé à assister à toutes les auditions, au lieu d'un entretien de 30 minutes auparavant. Désormais, avec la nouvelle loi, qui date du 22 avril, la présence de l'avocat est obligatoire : dans le cas contraire, l'audition ne peut pas commencer. Si l'avocat désigné ne peut pas se présenter "dans un délai de deux heures", ou si la personne n'a pas de conseil, un avocat commis d'office doit obligatoirement être désigné.

Des exceptions à cette règle ont été introduites. Elles sont soumises à des conditions : il faut une "renonciation expresse de [l]a part [de la personne en garde à vue] mentionnée au procès-verbal" ou bien une demande d'un procureur de la République, "soit pour éviter une situation susceptible de compromettre sérieusement une procédure pénale, soit pour prévenir une atteinte grave à la vie, à la liberté ou à l'intégrité physique d'une personne"....

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/reforme-de-la-garde-a-vue-quatre-questions-sur-les-nouvelles-regles-qui-entrent-en-vigueur-en-france-le-1er-juillet_6611205.html

Icade inaugure le Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) à Mauguio (34), site pilote et prototype des futurs Campus « AdVitam by Icade »

Ce mardi 18 juin à Mauguio, Béatrice Mortier, Directrice générale adjointe d’Icade Promotion en charge de la direction centrale du développement a inauguré le premier campus AdVitam by Icade dédié aux soft industries, baptisé Parc Industries Or Méditerranée (PIOM), en présence de Stéphan Rossignol, Président de l’agglomération du Pays de l’Or et Yvon Bourrel, Maire de Mauguio. Crédits : Ludovic Maillard Un campus de dernière génération dédié aux soft industries Avec six bâtiments livrés et un en construction, le Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) est en phase d’achèvement. Lancé en 2016 à Mauguio près de Montpellier, PIOM est né de la volonté commune de la municipalité et de l’intercommunalité sur base de la proposition des équipes d’Ad Vitam by Icade de créer un parc d’activités dédié aux entreprises de soft industries, technologies et services de dernière génération (biotechnologies, technologies numériques, santé, énergies, industrie manufacturière).

Aujourd’hui, plus d’une vingtaine d’entreprises sont installées sur le parc, sur près de 30 000 m² de surface de plancher. A terme, près de 1 300 personnes devraient travailler sur site. Situé le long de la route départementale 66, PIOM bénéficie d’un emplacement stratégique. Il est à la fois proche de l’aéroport, de la gare TGV Sud de France et de l’autoroute A9.

 

Un parc d‘activité serviciel, tourné vers le confort et la durabilité L’aspect social et serviciel fait partie intégrante du concept novateur du parc. Situé en partie centrale, le bâtiment « Or’acle » regroupe des services dédiés à l’ensemble des salariés : une crèche Babill’Home de 30 berceaux ainsi qu’une garderie, un restaurant d’entreprise « O’ Comptoir », des espaces de coworking, une « place de village » qui se veut un lieu d’animations et de convivialité. Le bâtiment accueille également une épicerie, des espaces bien-être (sport, yoga, fitness, massage, relaxation…), une cafétéria et de nombreux espaces verts. Le bâtiment de services est positionné en tête de proue du parking silo qui mutualise une grande partie des stationnements du site (552 stationnements).

Cette organisation permet de limiter l’impact du stationnement sur les parcelles. Ainsi 30% d’espaces sont perméables pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie et ramener de la biodiversité sur le site. De nombreuses plantes méditerranéennes ont été plantées et des systèmes de récupération d’eau de pluie ont été installés. Le parking silo a également été pensé pour avoir une seconde vie dans les années futures.

 

Quant à la construction, celle-ci a fait l’objet d’études avec le cabinet d’architectes Archigroup pour l’orientation des façades, le choix des matériaux, la position des surfaces vitrées … afin de profiter au mieux de l’exposition à la lumière naturelle et de limiter l’impact thermique dans les bâtiments. Tous les immeubles sont équipés de panneaux solaires et de pompes à chaleur, permettant ainsi un confort d’hiver et d’été. Enfin, trois des immeubles sont labellisés BREEAM very good. Le développement des parcs Ad Vitam s’inscrit dans le plan stratégique d’Icade, ReShapE Racheté en 2020 par le groupe Icade, AdVitam partage avec lui un ADN commun en faveur du développement des territoires et de leur attractivité.

 

Le projet PIOM s’inscrit donc dans la stratégie d’Icade de développer une offre de locaux d’activité diversifiée et répondant à quatre critères clé : l’accessibilité, la flexibilité, une offre de services dédiés et des critères RSE ambitieux. Plusieurs projets sont en développement avec des perspectives de démarrage en 2025, à la fois en Ile-de-France et en régions. « Un campus AdVitam c’est un outil de travail efficace et singulier qui répond aux besoins des entreprises en termes d’espaces de travail, de qualité de vie pour leurs salariés, de mixité et de complémentarité professionnelles et de visibilité commerciale. Nous co-construisons systématiquement les projets avec les entrepreneurs. Ces campus sont une vitrine pour les entreprises en recherche d’un hébergement sur-mesure, durable et attractif, mais c’est aussi une vitrine pour le territoire ». Béatrice Mortier, Directrice générale adjointe d’Icade Promotion en charge de la direction centrale du développement. Chiffres clés sur le Campus PIOM

• Surface totale de 7 hectares, pour 30 000 m² de surface de plancher

• 7 bâtiments construits ou en cours d’achèvement (sur 8 lots)

• 30% d’espaces désartificialisés

• Une vingtaine d’entreprises implantées sur site

• 552 places de stationnement dans le parking silo mutualisé

• Environ 1 300 emplois sur le parc

Impôts locaux : visualisez les données près de chez vous


Un outil est à votre disposition sur data.economie.gouv pour rechercher et comparer les taux d’impositions directes locales appliqués aux particuliers en France métropolitaine et Outre-mer. On vous le présente.

Sur data.economie.gouv, le site des données ouvertes du ministère de l’Économie et des Finances, vous pouvez visualiser les taux d’impositions directes locales appliqués au sein de votre commune et à proximité dans un espace dédié, proposé par la Direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Comment utiliser cet outil de visualisation ?

Commencez par sélectionner l’une des trois dernières années dans le menu déroulant. Choisissez ensuite l’une des régions françaises de la liste à votre disposition, puis un département, avant de cliquer sur « Suivant ».

Apparaît alors une carte interactive. Vous pouvez aussi choisir un affichage sous forme de liste en cliquant sur « Table ».

Vous avez la possibilité de choisir un impôt local parmi les suivants :

Il suffit ensuite de sélectionner les communes pour lesquelles vous souhaitez comparer les données. La moyenne départementale et régionale de la taxe concernée apparaît également. Les taux globaux sont affichés en pourcentage.

D’où proviennent les données publiées sur cet espace ?

La plateforme présente les taux de fiscalité directe locale votés par les communes et les intercommunalités. Ces taux sont issus du fichier de recensement des éléments d’imposition (REI).

En complément, la DGFiP met à la disposition des informations relatives aux délibérations fiscales applicables au titre de l’année et votées par les collectivités locales, disponibles sur le site collectivites-locales.gouv.fr.

Personnes âgées : quelle réduction d'impôt en établissement d'hébergement ?


Vous vivez dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ? Sachez que vous pouvez bénéficier, sous conditions, d'une réduction d'impôt. Détails.

 

Mains, Loger, Coupler, Personnes Âgées

Quelles conditions remplir pour bénéficier de la réduction d'impôt pour dépenses de dépendance ?

Pour bénéficier de la réduction d'impôt, vous devez :

  • être domicilié fiscalement en France,
  • être accueilli dans un Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) ou un établissement de soins de longue durée,
  • être accueilli dans un établissement de soins situé en France ou dans un autre État membre de l'Espace économique européen.

Cette réduction d’impôt peut être obtenue quels que soient votre âge ou votre situation familiale.

Quelles sont les dépenses concernées ?

Les dépenses ouvrant droit à une réduction d'impôt sont celles liées à la dépendance et  à l’hébergement. Si vous ne payez que des frais d'hébergement, et pas de frais de dépendance, vous ne pouvez pas prétendre à la réduction d'impôt.

Cette réduction se base sur les dépenses réellement supportées.

Ainsi, les aides comme l’allocation personnalisée d'autonomie (Apa), l’aide sociale du département et l’allocation logement doivent être déduites de ces dépenses.

À quoi correspondent les dépenses liées à la dépendance ?

Il s'agit des prestations d'aide et de surveillance nécessaires à l'accomplissement des actes essentiels de la vie, qui ne sont pas liées aux soins. Ces prestations correspondent aux surcoûts directement liés à l’état de dépendance, notamment interventions relationnelles, animations, aide à la vie quotidienne.

À quoi correspondent les dépenses liées à l'hébergement ?

Il s'agit des prestations non liées à l’état de dépendance : administration générale, accueil hôtelier, restauration, entretien et animation de la vie sociale de l'établissement.

Quel est le montant de cette réduction d'impôt ?

La réduction d’impôt est égale à 25 % des dépenses supportées durant l’année avec un plafond à 10 000 euros par personne hébergée.

La réduction d'impôt maximale à laquelle vous pourrez prétendre est ainsi de 2 500 euros par an et par personne.

Comment bénéficier de la réduction d’impôt pour dépenses de dépendance ?

Vous devez indiquer sur votre déclaration annuelle de revenus le montant des dépenses de dépendance et des frais d'hébergement payés. Vous devez déduire de ceux-ci les aides que vous avez éventuellement reçues au titre de la dépendance.

Vous devez indiquer ces frais dans la partie « Réductions d'impôt - Crédits d'impôt » de la déclaration en ligne, à la rubrique « Dépenses d'accueil dans un établissement pour personnes dépendantes ».

Un premier acompte de 60 % vous sera versé au mois de janvier, en fonction de la réduction d’impôt perçue l’année précédente.

Le solde vous est payé endurant l’été en fonction de vos dépenses effectives.

Si l’acompte versé dépasse vos dépenses réelles, vous devez rembourser le trop-perçu au mois de septembre.

Cas pratique

Pour vos dépenses de 2023, un acompte de 60 % de la réduction d'impôt vous est versé en janvier 2024, en fonction du montant de la réduction d'impôt perçue en 2023 (pour vos dépenses de 2022).

Le solde vous est payé à l'été 2024, en fonction de vos dépenses réelles de 2023.

Surréservation : quels sont vos droits si l'embarquement vous est refusé ?


Le surbooking, ou surréservation, est une pratique des compagnies aériennes qui consiste à vendre plus de billets que de places disponibles. Vous partez en vacances en avion prochainement ? Vous pourriez être concerné et vous voir refuser l’embarquement. Dans ce cas, quels sont vos droits ? On vous répond.

Avion, Vol, Ville, Atterrissage, Fleuve

Surréservation : qu'est-ce que c'est ?

Le surbooking, ou surréservation, est une pratique autorisée qui consiste pour une compagnie aérienne à vendre plus de billets que de places disponibles.

En cas de surréservation, les compagnies aériennes doivent rechercher des volontaires qui acceptent de renoncer à leur réservation en échange de certaines prestations, suivant des modalités à convenir entre les passagers concernés et le transporteur aérien effectif. Vous pouvez accepter, ou non, les conditions proposées par la compagnie.

Si vous n'êtes pas volontaire, et sur certains vols, la législation européenne vous garantit une assistance et une indemnisation financière si la compagnie aérienne vous refuse l’embarquement pour cette raison.

Quelles sont les conditions pour que vos droits à assistance et indemnisation financière soient effectifs ?

Le droit à assistance et indemnisation financière dépend de trois critères :

  • le pays de départ de votre vol,
  • le pays d'arrivée de votre vol,
  • la nationalité de la compagnie aérienne.

Ces obligations incombent au transporteur aérien effectif qui réalise ou a l’intention de réaliser un vol, que le contrat de transport ait été conclu directement entre le passager concerné et le transporteur aérien ou par l’intermédiaire d'une agence de voyage par exemple. En revanche, si votre vol entre dans le cadre d’un voyage à forfait, vous bénéficiez de certains droits spécifiques.

 Vols concernés par le droit à l'assistance et à l’indemnisation
Pays de départ en Europe* en Europe* hors d'Europe hors d'Europe hors d'Europe
Pays d'arrivée en Europe* hors d'Europe en Europe* en Europe hors d'Europe
Nationalité de la compagnie aérienne toutes les nationalités toutes les nationalités européenne non européenne toutes les nationalités
Avez-vous droit à l'assistance et à l'indemnisation financière ? Oui Oui Oui Non Non

* Les pays européens concernés sont les pays de l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et la Suisse. En revanche, la Nouvelle Calédonie, la Polynésie française, St Barthélémy et St Pierre et Miquelon sont des territoires français sur lesquels le traité instituant l’Union européenne ne s’applique pas.

Surréservation : à quelle assistance avez-vous droit ?

Lorsque l’embarquement vous est refusé pour cause de surréservation, deux options s'offrent à vous :

  • attendre un autre vol vers la même destination,
  • renoncer à votre vol.

Vous décidez d’attendre un autre vol

La compagnie aérienne doit vous prendre en charge. Elle doit alors :

  • vous proposer un autre vol vers la même destination, dans des conditions équivalentes (même classe) et sans paiement supplémentaire,
  • vous fournir gratuitement rafraichissements et restauration durant le délai d’attente,
  • vous garantir un hébergement et le transport entre l’aéroport et le lieu d’hébergement s’il n’y a pas de possibilité de prendre un autre vol le jour même,
  • vous offrir deux communications (appels téléphoniques, courriels, etc.).

Vous décidez de renoncer à votre voyage

La compagnie aérienne doit vous proposer le remboursement intégral de votre billet dans un délai de sept jours francs.

Pour obtenir ce remboursement, vous n’avez pas à faire de démarches supplémentaires.

À quelle indemnisation financière avez-vous droit ?

Lors du refus d’embarquement, la compagnie aérienne doit vous remettre une notice écrite vous expliquant comment effectuer une demande de dédommagement. Vous devrez alors envoyer cette demande par lettre recommandée avec accusé de réception, en suivant les instructions de la notice.

Le montant de l’indemnisation auquel vous pourriez avoir droit est calculé en fonction du retard total à l'arrivée et de la distance du trajet prévu :

  • pour tous les vols jusqu’à 1 500 km : l’indemnisation est de 250 € (125 € si le retard ne dépasse pas deux heures)
  • pour tous les vols entre 1 500 km et  3 500 km : l’indemnisation est de 400 € (200 € si le retard ne dépasse pas trois heures)
  • pour les vols de plus de 3 500 km:
    • pour un trajet au sein de l'Union européenne (UE) : l'indemnisation est de 400 € (200 € si le départ de ne dépasse pas trois heures)
    • entre un pays de l'UE et un pays hors UE : l’indemnisation est de 600 € (300 € si le retard ne dépasse pas quatre heures).

Quelles solutions si le transporteur ne répond pas à votre demande d'indemnisation ?

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires précise la marche à suivre : « Si la compagnie n’a pas spontanément respecté ses obligations, vous pouvez déposer une réclamation auprès de son service clientèle, en conservant une copie des documents transmis.

En l’absence de réponse ou en cas de réponse insatisfaisante, vous avez la possibilité de vous adresser à un organisme de règlement extrajudiciaire des litiges. En France, certains transporteurs adhèrent notamment à la Médiation tourisme et voyage. Avant de vous adresser au Médiateur, vérifiez que votre transporteur est bien membre de cette médiation.

Vous pouvez également choisir de saisir le tribunal compétent, conformément au Code de procédure civile. En France, le délai de recours pour le règlement (CE) n° 261/2004 est de cinq ans, à compter de la date de l’incident.

Si vous estimez que vos droits n’ont  pas été respectés, vous pouvez par ailleurs informer l’organisme national compétent. » 

À l’issue d’un délai de réponse de deux mois de la part du transporteur, vous pouvez contacter la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), qui est l'organisme compétent en France.

Retrouvez toutes les informations sur le site du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon