Café climat

Pourquoi la rénovation globale est-elle plus avantageuse ?

L’Agence Locale de l’Énergie Montpellier organise un Café Climat sur la vision d’ensemble d’un projet de rénovation thermique (isolation, chauffage, menuiseries…) le jeudi 30 novembre à 17h30 au Gazette Café.

  • Changer ses fenêtres, réparer sa chaudière, isoler, comment s’organiser au mieux ?
  • Comment optimiser le financement de différents types de travaux ?
  • Comment être sûr d’atteindre l’objectif de performance énergétique fixé pour bénéficier des aides financières ?

Ce 47ème Café Climat répondra à ces questions en abordant la thématique de la rénovation globale.
Des factures d’énergie pouvant être divisées par 4, un amortissement assuré en quelques années, moins d’intervenants à gérer… Les conseillers Espace Info Énergie de l’Agence Locale de l’Énergie Montpellier présenteront les nombreux intérêts des projets de rénovation ambitieux.
Le GIE Arthe Group (Groupement d’Intérêt Économique autour de la rénovation thermique) exposera des exemples concrets et locaux de maisons sur lesquelles ils sont intervenus.
Inscrivez-vous gratuitement par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par téléphone : 04 67 91 96 96 pour échanger sur vos projets de rénovation le 30 novembre 2017 à 17h30 au Gazette Café.

Jeudi 30 novembre de 17h30 à 19h
Gazette Café - 6 Rue Levat, 34000 Montpellier
Gratuit sur inscription à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 04 61 91 96 96

La baleine des Aresquiers tractée à 120 km des côtes

La carcasse de la baleine découverte récemment au large des Aresquiers a été remorquée par l'Abeille Flandre, ce mercredi 1er novembre vers le large, afin d'éviter son échouage. Direction le sud-est à 120 kms des côtes et pour éviter que les courants ne la ramènent sur le littoral elle sera placée sous surveillance. Pas question de la dynamiter. Il y a de fortes chances que ce soit un rorqual commun.

Rorqual commun et porte-container

Sur 85 espèces de cétacés répertoriées dans le monde, une vingtaine a fréquenté, au moins occasionnellement, la mer Méditerranée. Sur la base des informations des vingt dernières années, seules 18 espèces peuvent être considérées comme faisant partie du peuplement. C’est beaucoup, si l’on se rappelle que la Méditerranée ne communique avec les océans que par deux petits passages : le détroit de Gibraltar, bien sûr, et le canal de Suez.

La topographie sous-marine de la Méditerranée est très variable, générant trois grands types d’habitat: le plateau continental est le moins étendu, et la plaine abyssale est l’habitat de plus grande surface. Entre les deux, on trouve un talus continental: souvent escarpé, il est localement entrecoupé par des canyons sous-marins.

Trois espèces peuvent être considérées comme très rares voire exceptionnelles: le Rorqual boréal (Balaenoptera borealis), le Faux-orque (Pseudorca crassidens), et le Dauphin tacheté (Stenella frontalis).

Pour les Kogidés qui sont peu visibles en surface ou les Mesoplodons, qu’il est parfois difficile de distinguer des Ziphius, il est impossible de savoir s’ils sont exceptionnels ou simplement rares: le Cachalot nain (Kogia sima), le Mésoplodon de Blainville (Mesoplodon densirostris) et le Mésoplodon de Sowerby (M. bidens) ont ainsi un statut incertain. On les retrouve parfois échoués.

On a ensuite trois espèces qui sont peu fréquentes, mais quand même observées à peu près une fois par an: le Mégaptère (Megaptera novaeangliae), le Rorqual à museau pointu (Balaenoptera acutorostrata), et l’Orque (Orcinus orca), régulière vers le détroit de Gibraltar.

Les observations récentes montrent que le Marsouin commun (Phocoena phocoena), dont une sous-espèce fréquente la mer Noire, peut être rencontré en mer Egée, dans le nord du bassin oriental. Ainsi, si vous entendez des pêcheurs provençaux parler des marsouins qu’ils ont vu la veille, il y a de fortes chances pour qu’il s’agisse simplement de dauphins … simple question de langage !

Le cas du Dauphin à bec étroit (Steno bredanensis) a été récemment éclairci: une petite population réside dans le bassin oriental, et peut donc être rencontrée au sud de la Méditerranée.

Ainsi, dans l’ensemble de la mer Méditerranée, si une dizaine d’espèces sont rencontrées régulièrement, huit composent l’essentiel du peuplement, au moins dans le bassin occidental :

le Dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba)
le Dauphin commun à bec court (Delphinus delphis)
le Grand dauphin (Tursiops truncatus)
le Globicéphale noir (Globicephala melas)
le Dauphin de Risso (Grampus griseus)
la Baleine à bec de Cuvier (Ziphius cavirostris)
le Cachalot commun (Physeter macrocephalus)
le Rorqual commun (Balaenoptera physalus)

Résultat de recherche d'images pour "Abeille flandre"

Selon le GREC, le rorqual commun est le seul mysticète sédentaire en Méditerranée. On le reconnaît facilement à sa taille, à la puissance de ses souffles et à la pigmentation dissymétrique de sa tête : mâchoire inférieure droite blanche ou gris claire et mâchoire inférieure gauche gris foncé. Ce balénoptère de grande taille dépasse 20 mètres de longueur à l’âge adulte et certaines femelles pourraient atteindre 25 mètres en Méditerranée.Un des problèmes majeurs pour la protection de cette espèce est l’incidence des collisions avec les navires, en particulier les navires rapides. On estime que plus de 10 rorquals meurent chaque année des suites d’un tel accident; d’autres sont blessés.

 Cette mortalité, combinée à d’autres facteurs et au changement climatique global, pourrait contribuer à une érosion progressive de la population de rorquals communs de Méditerranée. Cette population a été évaluée en 1991 à environ 2 à 3000 individus.
Pour en savoir plus : https://www.cetaces.org/cetaces/mediterranee/

La marguerite des morts

Bien que le chrysanthème soit associé aux jours des morts, cette fleur est dotée de significations plutôt joyeuses dans le langage des fleurs qui comptait beaucoup au XIXe siècle. À l'époque, quand on offrait un bouquet de chrysanthèmes, cela signifiait amour absolu. Aujourd'hui, si vous en offrez un chrysanthème pour une soirée galante, je ne suis pas sûr que la dame apprécie beaucoup. Le terme de « chrysanthème » est un mot du genre masculin qui signifie étymologiquement « fleur d'or » et qui vient des mots grecs « chrys » (or) et « anthemon » (fleur). Il n’existait au début qu’en couleur jaune d’or. Originaire de Chine et du Japon, cette fleur fut introduite en occident en 1753 par Linnaeus, un botaniste suédois date à laquelle elle fit son entrée en Europe. Les Chinois les cultivaient il y a 2.000 ans. Il se vend chaque année quelques 25 millions de pots.

Cette tradition des chrysanthèmes remonte à la première guerre mondiale à l’armistice de 1918, où se développe la coutume d’orner les tombes des défunts avec des fleurs. La date de la fête des morts coïncidant avec le milieu de l’automne, car il fallait trouver une fleur en pleine floraison à cette période de l’année. Le chrysanthème fut alors largement employé et devint au fil des années un synonyme incontournable de la Toussaint car il fleurit tard dans l’année et peut résister à un gel modéré. Les chrysanthèmes que nous connaissons actuellement ressemblent peu à l’espèce d’origine qu’on retrouve à l’état sauvage qui ressemble à une marguerite (Glébonis Coronaria) et qui est de la même famille.

L’occasion aussi de rappeler ces merveilleuses paroles du poète, un certain Georges Brassens…

Avant d'aller conter fleurette
Aux belles âmes des damnées
Je rêve d'encore une amourette
Je rêve d'encor m'enjuponner
Encore une fois dire: "Je t'aime"
Encore une fois perdre le nord
En effeuillant le chrysanthème
Qui est la marguerite des morts

Georges BRASSENS
Le testament (1955)

Au volant, le téléphone peut tuer

 À partir du 20 octobre 2017, la Sécurité routière lance une campagne (affichage et radio) pour faire prendre conscience que quelques secondes d’utilisation de son téléphone au volant peuvent suffire à faire basculer une vie.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, téléphone et texte

À Montpellier à partir du 24 octobre, et à Sète le 30 octobre, les usagers de la route pourront découvrir à l’arrière des autobus, la nouvelle campagne d’affichage de la Sécurité routière et sur les ondes, dès le 20 octobre, le nouveau spot radio.

En utilisant son téléphone pendant la conduite, un automobiliste détourne son attention et peut ainsi faucher du bout de ses doigts la vie d’un cycliste, d’un piéton, d’un autre usager de la route… Lire ou écrire un texto, rédiger un post sur les réseaux sociaux, ou seulement parcourir ses courriels, anodins dans le quotidien de chacun, ces gestes peuvent s’avérer dramatiques lorsqu’ils sont pratiqués en conduisant.

Ces gestes obligent en effet à quitter la route des yeux au moins 5 secondes, soit une distance parcourue de 70 mètres en ville (à 50 km/h) et multiplient par 23 les risques d’accidents. Ces dernières années, le téléphone est devenu l’une des principales causes d’accidents sur la route avec la vitesse et l’alcool. Près d’un accident corporel sur 10 serait lié à l’utilisation du téléphone en conduisant….

Téléphoner ou conduire… il faut choisir !

Intoxications graves par des champignons

La Direction Générale de la Santé renouvelle sa mise en garde liée à la cueillette des champignons et tire la sonnette d'alarme

Face à la forte augmentation du nombre de cas graves d’intoxication liés à la consommation de champignons signalés aux centres antipoison et de toxicovigilance, l’Anses, la Direction générale de la Santé (DGS) et les Centres antipoison renouvellent leur mise en garde aux amateurs de cueillette et rappellent les bonnes pratiques à respecter.

Depuis le début de la surveillance, début juillet, 32 cas graves d’intoxication par des champignons ont déjà été rapportés aux centres antipoison sur 1 179 cas signalés, alors que la moyenne annuelle observée est d’une vingtaine de cas graves. Sur les 32 cas, 20 correspondent à un « syndrome phalloïdien », caractérisé par des signes digestifs survenant en moyenne 10h à 12h après la consommation de champignons et qui peut être à l’origine d’une atteinte hépatique mortelle en l’absence de traitement1 Ce syndrome peut être causé par des amanites (amanite phalloïde, amanite vireuse…), des petites lépiotes ou des galères2.

Parmi ces 20 cas, deux ont nécessité une greffe hépatique et un troisième cas est décédé. En raison de ce pic d’intoxications et du nombre élevé de cas graves associés, la Direction Générale de la Santé (DGS) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) réitèrent leurs recommandations à respecter impérativement : En priorité, et en cas de doute, il est indispensable de faire identifier sa récolte par un spécialiste (pharmaciens, mycologues des associations ou sociétés savantes de mycologie3 ) avant toute consommation ; certaines intoxications pouvant s’avérer mortelles. Photographier sa cueillette avant cuisson permet au centre antipoison d’identifier le champignon, en cas d’intoxication.

Toutes les régions sont concernées par des intoxications par des champignons et dans les cas signalés, 94% des cas ont été provoqués par les champignons cueillis par des particuliers.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes (notamment diarrhées, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.) à la suite d’une consommation de champignons de cueillette : appelez immédiatement le « 15 » ou le centre antipoison de votre région, et précisez que vous avez consommé des champignons.

En savoir plus :

 DGS - Direction Générale de la santé, Prévention des intoxications par les champignons

Office National des Forêts

ANSES, Cueillette et consommation de champignons

Société Mycologique de France Association des Centres Antipoison et de Toxicovigilance 

Médical : Intrasense et la CGTR nouent un partenariat

 Intrasense, spécialiste des solutions d’imagerie médicale et CGTR, acteur de référence de la téléradiologie, annoncent la signature d’un partenariat, à l’occasion des Journées Francophones de Radiologie , congrès international d’imagerie médicale.

 

Intrasense

Créée en 2004 à Montpellier, Intrasense développe et commercialise un dispositif médical unique, Myrian ® , plateforme logicielle facilitant et sécurisant le diagnostic, la prise de décision et le suivi thérapeutique. 
Grâce à Myrian ®, plus de 800 établissements de santé répartis dans 40 pays bénéficient d’une plateforme unique et intégrée pour lire tout type d’images (IRM, scanner...). 
Enrichie d’applications cliniques expertes pour des pathologies spécifiques, Myrian® offre une solution de traitement d’image universelle, intégrable dans tous les systèmes d’information de santé. 
Intrasense compte 45 salariés, dont 20 dédiés à la Recherche et Développement. 
Labellisée « entreprise innovante » par la BPI, elle a investi plus de 9 millions d’euros en Recherche et Développement depuis sa création. Pour plus d’informations, visitez www.intrasense.fr .

Compagnie Générale de Télé Radiologie

La Compagnie Générale de Télé Radiologie, société spécialisée dans la télémédecine depuis 10 ans, basée à Montpellier, innove pour faciliter l’accès des patients à une prise en charge médicale de qualité.
La CGTR est dirigée par des médecins dont l’ambition est d’accompagner les évolutions numériques et de favoriser une télémédecine clinique "à la française" : basée sur la proximité, l’expertise médicale et médico-organisationnelle. 
Convaincue que l’exercice de la télémédecine ne modifie en rien ce point éthique fondamental, sa vocation est de proposer des services en toute sécurité, pour les patients et les professionnels de santé, et d’établir un climat de confiance entre les différents acteurs pour assurer une prise en charge des patients. 
Plus de 280 médecins composent aujourd’hui ce réseau de professionnels , engagés dans une démarche innovante et éthique. 
Pour plus d’informations, visitez http://www.cgtr.fr

   

img_header1

CGTR, pionnier et  leader de la téléradiologie

Créée en 2008, la Compagnie Générale de Télé Radiologie (CGTR) développe aujourd’hui auprès de 280 médecins un modèle de téléradiologie de proximité. En diffusant Myrian ® et ses applications d’imagerie développées par Intrasense, CGTR fournit aux médecins du réseau des applications d’imagerie expertes, notamment sur la cancérologie et les pathologies vasculaires. Ces solutions sont déjà adoptées par plusieurs groupes hospitaliers de dimension régionale.

La télémédecine pour lutter contre les déserts médicaux

Réponse pragmatique aux forts enjeux du secteur - démographie médicale, déserts médicaux, collaboration d’équipe , formation, nouveaux usages distants - la télémédecine apparaît aujourd’hui comme un levier majeur pour améliorer la prise en charge des patients.

Un partenariat issu de la French Tech montpelliéraine

Historiquement hébergées au BIC (Business Innovation Center) Montpellier Métropole, Intrasense et CGTR scellent aujourd’hui un accord de partenariat de référence, dont Mme Chantal Marion, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole et Déléguée au développement économique, se félicite : "Nous sommes ravis de telles initiatives partenariales, la Métropole montpelliéraine les encourage activement ".
"Nous nous imposons une obligation de moyens, propre au milieu médical, qui passe notamment par l’équipement des téléradiologues du réseau CGTR : les contrôles qualité , les écrans médicaux ou les logiciels d’interprétation doivent être agréés pour cette activité diagnostique. Myrian ® remplit pleinement ces exigences." commente Yann Hetmaniak, cofondateur et Président de la CGTR. "Nous sommes très heureux de la mise en place de ce partenariat avec CGTR afin de partager nos expertises et ainsi permettre un maximum de synergies au service de la télémédecine" conclut Stéphane Chemouny, Président - Directeur Général d’Intrasense.

Autoroutes : sensibilisation des conducteurs à la sécurité

Les 20 et 21 octobre 2017, les sociétés d’autoroutes et les Directions Interdépartementales des Routes alertent et sensibilisent les conducteurs à la sécurité des hommes et des femmes en jaune.

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2017/10/Capture22.jpg

Plus de 200 heurts de véhicules d’intervention, ont eu lieu depuis le début de l’année, soit près d’1 accident par jour. Les sociétés d’autoroutes et les Directions Interdépartementales des Routes (DIR) alertent et sensibilisent les conducteurs à la sécurité des hommes et des femmes en jaune et en orange, à travers une campagne dans la presse quotidienne régionale et des manifestations dans toute la France.

Des actions de sensibilisation prévues sur le réseau VINCI Autoroutes Sur le réseau VINCI Autoroutes les 20 et 21 octobre, près d’une vingtaine de sites en région accueilleront des actions de sensibilisation, sur des aires comme en centre-ville : expositions de fourgons heurtés, témoignages d’hommes et de femmes en jaune, diffusion de messages de sensibilisation frappants sur l’ensemble des panneaux lumineux du réseau, diffusion d’un film (« Après le choc ») sur le web, campagne virale de solidarité avec les hommes en jaune sur les réseaux sociaux, distribution de café gratuit de nuit sur les aires pour aider les conducteurs à prévenir le risque de somnolence…

Sur la Direction régionale Languedoc-Roussillon VINCI Autoroutes, les femmes et les hommes en jaune seront présents sur l’aire de Béziers Montblanc nord, sur l’A9, direction Espagne, ce vendredi de 9h à 17h à la rencontre des automobilistes et des chauffeurs poids lourds, en présence du fourgon heurté le 4 juillet dernier sur l’A9, qui sera exposé.

A partir de 18h, et jusqu’à 1h, des cafés seront offerts à tous les automobilistes qui feront la pause sur cette aire pour prévenir le risque de somnolence au volant « opération Faites le plein de vigilance » , en présence d’un spécialiste de l’institut du sommeil.

Météo : nous passons en vigilance orange

Avec Météo France : Vigilance orange pour des phénomènes de pluie-inondation et orages forts sur l’Aude et l’Hérault.

VIGICapture

Cette nuit, des pluies localement orageuses et soutenues concernent le Sud-Ouest, de la Nouvelle Aquitaine à l’Occitanie. Elles s’estompent progressivement sur la Nouvelle Aquitaine et Midi-Pyrénées et prennent alors la forme de rares ondées. Sur les Cévennes, en revanche, les pluies se maintiennent toute la nuit et les cumuls sont parfois importants en particulier sur l’est de l’Aude et une grande moitié ouest de l’Hérault.

Le caractère très orageux de la situation peut donner lieu par endroit, à des hauteurs de plus de 80 mm en moins de trois heures.

De la Bretagne, la Basse Normandie et les Pays de la Loire au Massif Central, des ondées circulent mais sans activité électrique. Demain, jeudi, le temps reste perturbé de la Normandie à l’Aquitaine, les Pyrénées et le Languedoc-Roussillon. Le ciel y est couvert dès le matin, accompagné d’ondée au nord et sur le Sud-Ouest et de pluies continues sur le Massif Central et le Languedoc-Roussillon.

Des Cévennes au Roussillon, les précipitations sont par moments soutenues et orageuses. En cours de journée, les ondées s’étendent aux Hauts de France et le temps reste pluvieux et instable sur les hauteurs de l’Hérault, du Gard et de l’Aude. De l’Aquitaine au Cotentin, en revanche, de belles éclaircies font leur retour dès la mi-journée.

Côté vent, il reste modéré de sud-est sur l’Hérault. Ailleurs, le ciel est généralement variable, alternant entre éclaircies et passages nuageux.

Une nouvelle perturbation pluvieuse entre cependant sur le pays par la Bretagne en fin d’après-midi. Elle est accompagnée d’un vent de sud-ouest fort et progresse vers l’est. Les températures minimales sont comprises entre 6 et 15 degrés du Nord-Est vers les bordures côtières, localement 16 à 17 degrés sur le pourtour méditerranéen, en Corse et sur le littoral atlantique.

Les maximales vont de 17 à 21 degrés en général, de 20 à 24 degrés sur le Nord-Est.

Foire de Montpellier : protection des consommateurs

La Direction Départementale de la Protection des Populations de l'Hérault intervient régulièrement lors des grands événements commerciaux, dont la foire exposition de Montpellier, en vue de protéger les consommateurs tant en matière économique que sanitaire et de s’assurer que tous les professionnels respectent les mêmes règles.

 Lors de ces contrôles, les points suivants sont ainsi vérifiés :

 ► Les informations précontractuelles sur les engagements respectifs du consommateur et du commerçant et les droits et limites de chacun. Notamment, l’absence parmi les mentions spécifiques du droit de rétractation sur les foires et salons (hors cas particuliers des ventes avec un crédit affecté).

 ► Les pratiques commerciales trompeuses : mentions publicitaires figurant sur les stands, brochures et sites internet, argumentaires oraux des exposants

 ► La conformité et la sécurité des denrées et produits non alimentaires mis en vente

 Les actions menées ces dernières années avaient abouti à un fort taux de conformité, y compris en 2015 lors de la première année de mise en application des dispositions de l’affichage de l’absence du délai de rétractation.

 Pour cette édition, notre ciblage a été adapté en fonction des signalements reçus de consommateurs individuels ou d’associations de consommateurs. Il ressort des vérifications opérées ce vendredi 13 octobre, 8 manquements sur la problématique de l’affichage de l’absence du délai de rétractation. Ces commerçants négligents encourent donc une amende administrative dont le montant ne peut excéder 3000€ pour une personne physique et 15 000€ pour une société en qualité de personne morale.

Ces comportements ponctuels sont d’autant plus regrettables que l’organisateur de la foire exposition met à disposition des exposants des panonceaux formatés répondant à l’obligation précitée.

 La DDPP rappelle donc que la foire est un événement festif et commercial. A ce dernier titre, les consommateurs ne bénéficient donc pas de la protection donnée lors des ventes hors établissements à savoir un droit de rétractation.

Des offres de service Civique Universel dans les collèges

L'académie de Montpellier va recruter plusieurs centaines de jeunes pour aider les enseignants dans les écoles, collèges et lycées tout au long de cette année scolaire 2017-2018. 414 missions pour le département de l'Hérault et 1100 pour l'académie de Montpellier. Ces personnes aideront les enseignants dans les activités éducatives, pédagogiques et citoyennes.

Les jeunes âgés de 18 à 25 ans sont recrutés sans conditions de diplômes depuis le 1er octobre 2017 jusqu'au 30 décembre 2017, pour des contrats qui se termineront à la fin de l'année scolaire. Le service civique est compatible avec le statut d'étudiant. Le volume horaire d'intervention est d'au moins 30  heures par semaine.

Chaque volontaire perçoit une indemnité mensuelle de 472,97 € à laquelle s'ajoute une prestation de 107,58 euros et d'une  bourse de 107,66 euros pour les étudiants boursiers. Dans la métropole de Montpellier : Service civique universel

Pour candidater, les jeunes volontaires doivent s'inscrire sur le site de l'agence du Service civique, où sont déposées les offres de missions proposées dans les écoles et les établissements scolaires : http://www.service-civique.gouv.fr/ 

Pour rappel, le service civique universel c'est :

• un engagement volontaire d’une durée de 8 mois environ sur une même année scolaire d’octobre ou novembre et jusqu’à juin. Il est ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans, sans conditions de diplôme
• un engagement à accomplir une mission d’intérêt général au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée.
• une mission qui donne lieu au versement d’une indemnité (l’engagement de service civique n'est pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel).
• l’engagement d’un binôme de volontaires chaque fois que possible pour le bon déroulement de la mission et en particulier lorsque la mission s’effectue devant élèves.

Les  11 missions 

• accompagner des projets d’éducation à la citoyenneté ;
• contribuer à des actions et projets dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle et du sport ;
• contribuer à des actions et projets d’éducation au développement durable ;
• contribuer à l’organisation du temps libre des internes en développant des activités nouvelles ;
• promouvoir des actions de sensibilisation dans le champ de la santé au sein des établissements scolaires ;
• contribuer à la lutte contre le décrochage scolaire ;
• participer à une meilleure information des élèves sur l’orientation ;
• contribuer à l’animation de la vie lycéenne ;
• contribuer à l’inclusion des élèves en situation de handicap.
• contribuer aux activités éducatives pédagogiques et citoyennes de l'école primaire. Animer la réserve citoyenne de l'éducation nationale.

Grève à la SNCF : perturbations annoncées avec les TER

En raison d’un mouvement social régional, le trafic ferroviaire sera perturbé sur le trafic des Trains Express Régionaux sur le réseau de l'ancienne région du Languedoc-Roussillon du dimanche 15 octobre 20h00 jusqu'au mardi 17 octobre 20h00.

Prévisions de circulation pour les journées du lundi 16 et du mardi 17 octobre:

  • TGV : Service normal
  • INTERCITÉS : Service normal
  • TER : 2 circulations sur 3

Une partie des circulations sera assurée par autocars. La direction SNCF invite les voyageurs à se renseigner auprès des différents services d’information. Pour connaître les conditions de circulation des trains: https://www.ter.sncf.com/occitanie - www.sncf.com - www.infolignes.com

Par téléphone :

  • Info trafic « TER Languedoc-Roussillon » : 0 800 88 60 91
  • Info trafic « Grandes Lignes » : 0 805 90 36 35
  • Sur mobile avec l’appli SNCF à télécharger gratuitement
  • Sur Twitter     Avec le compte @SNCF

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon