Voitures, vélos, transports en commun... : ce qui va changer avec la loi mobilités

Traffic, Locomotion, Roadway, Mobility

Forfait mobilité pour les salariés se rendant à leur travail par covoiturage ou à vélo, limitation de la circulation dans certaines zones, fin de la vente des véhicules essence et diesel, assouplissement de la limitation de vitesse à 80 km/h... La loi d'orientation des mobilités a été publiée au Journal officiel du 26 décembre 2019.

Voitures

Cette loi prévoit un certain nombre de mesures concernant notamment directement les automobilistes :

  • mise en place d'un forfait mobilité pour les salariés pratiquant le covoiturage (jusqu'à 400 € par an) ;
  • limitation de la circulation aux véhicules les moins polluants dans les zones à faibles émissions (ZFE) ;
  • systématisation des restrictions de circulation en cas de pic de pollution ;
  • obligation d'équipements en points de recharge pour les véhicules électriques dans les parkings de plus de 10 places des bâtiments neufs ou rénovés et renforcement d'un droit à la prise dans les copropriétés ;
  • fin de la vente de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles d'ici 2040 ;
  • relèvement de la vitesse maximale autorisée de 10 km/h sur certains axes secondaires ;
  • localisation des passages à niveau par GPS ;
  • placement d'éthylotests à proximité des étalages de boissons alcooliques dans les débits de boisson à emporter.

Vélos

En matière de sécurité pour les cyclistes, la loi prévoit de généraliser la formation à l'apprentissage du vélo dans les écoles et d'imposer aux poids lourds de signaler leurs angles morts. Elle vise également à favoriser le développement d'itinéraires cyclables (voies interurbaines, chemins de halage), à faciliter les transports de vélos dans les trains et les cars mais aussi à améliorer les zones de stationnement sécurisé pour les vélos en particulier dans les gares et les bâtiments neufs. Elle rend enfin obligatoire en 2021 le marquage des vélos pour lutter contre les vols.

  À noter : Les employeurs pourront aussi proposer le forfait mobilité aux salariés se rendant à leur travail à vélo.

Bus et autocars

Pour améliorer la sécurité des usagers, l'arrêt à la demande sera généralisé dans les bus de nuit.

Dans les autocars, les passagers devront être informés des règles de sécurité à bord et des consignes d'évacuation en cas d'urgence.

Par ailleurs, dans les cars de transport international, il sera désormais obligatoire d'apposer son nom et son prénom sur ses bagages.

Nouvelles mobilités

La loi encadre l'installation de sociétés de services proposant des moyens de transport en libre-service (trottinettes, vélos, scooters...) en fixant un régime d'autorisation préalable à obtenir auprès des communes concernées. Elle prévoit par ailleurs des sanctions en cas de modification de la limitation de vitesse des engins de déplacement personnel et des vélos à assistance électrique.

Pour en savoir plus

L'étape Montpelliéraine de la Global Game Jam 2020

Professionnels et futurs pro du jeu vidéo, venez participer à l'étape Montpelliéraine de la Global Game Jam 2020. En partenariat avec la Région Occitanie et l'Université Paul Valéry, rendez-vous à l'Espace Capdeville à Montpellier pour une grande GGJ !

L’image contient peut-être : texte

Inscrivez-vous en suivant ce lien : http://adhesion.push-start.org/globalGameJam.php

Infos pratiques:

- Vous souhaitez faire du jeu de société ? N'hésitez pas à nous communiquer vos besoins ! Nous allons prévoir du matériel à vous mettre à disposition !

- l'Espace Capdeville se trouve à 5 minutes à pied de l'arrêt Odysseum, desservis par la ligne 1 du tram.

- Les petits déjeuners et Trois repas vous seront offert.

- Le lieu sera accessible 24/24h pour les jammers.

- Nous avons notamment prévu de ramener un Makey-Makey, et un dispositif d'Eye tracking.

- Si vous souhaitez participer en tant que bénévole pour l'organisation, n'hésitez pas à nous contacter par e-mail à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- L'entrée est de 10 euros pour les non-adhérents, 5 euros pour les adhérents et 5 euros pour les étudiants de Paul-Valéry.

Un grand merci à La La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et à L'Université Paul Valéry - Montpellier nos deux partenaires pour l'organisation de cet événement.

L’Occitanie vous donne les clés pour réussir votre orientation !

Informations sur les métiers, accompagnement individuel, ateliers thématiques : les équipes des Maisons de l'orientation sont disponibles pour vous accompagner dans vos projets
Informations sur les métiers, accompagnement individuel, ateliers thématiques : les équipes des Maisons de l’orientation sont disponibles pour vous accompagner dans vos projets

Pour lever les difficultés liées au manque d’informations sur les parcours et les métiers, la Région a mis sur pied trois Maisons de l’Orientation, implantées au cœur de Montpellier et de Toulouse. Ouvertes du lundi au vendredi sans rendez-vous, elles proposent gratuitement à tous les publics (étudiants, demandeurs d’emploi, salariés…) un premier niveau d’information sur l’orientation, les métiers, la formation et les dispositifs régionaux existant.
En soutien au réseau des Maisons de Région qui maillent l’ensemble du territoire, la Région développe son réseau de proximité, au service des publics.

UNE OFFRE DE SERVICES INNOVANTE ET PERSONNALISÉE

Mieux connaître les métiers, c'est aussi possible avec des simulateurs virtuels !
Mieux connaître les métiers, c’est aussi possible avec des simulateurs virtuels !

Pour être au plus près des besoins des visiteurs, les équipes des Maisons de l’Orientation assurent également un suivi individualisé. De nombreux ateliers thématiques sont aussi proposés pour coacher le public. Enfin, en lien avec les acteurs régionaux de l’orientation, des événements sont organisés dans les Maisons de l’orientation : rencontres de l’apprentissage, journées dédiées aux métiers du sanitaire et du social…
Côté moyens techniques, des outils innovants sont à disposition dans les locaux : casques de réalité virtuelle, tablettes, écrans tactiles, mais aussi simulateurs pour tester et mieux connaître les métiers.

 

UN NUMÉRO UNIQUE

Gratuit depuis un poste fixe, ce numéro vous informe pour toutes questions relatives à l’orientation, les métiers et la formation : 0 800 00 70 70.

L’ORIENTATION, UNE CLÉ POUR RELEVER LE DÉFI DE L’EMPLOI

Engagée pour garantir à tous les publics un accès facilité à des informations sur les métiers et les formations, la Région fait de l’orientation scolaire et professionnelle une priorité. En complément des Maisons de la Région et des Maisons de l’Orientation, elle a également lancé le site web interactif MeFormerEnRégion et déploie cette »année encore les salons TAF (Travail Emploi Formation) sur l’ensemble du territoire. Pour Carole Delga : « une meilleure orientation est indispensable dans le combat que mène la Région pour l’emploi, et une étape clé pour les jeunes dans la construction de leur parcours et de leur avenir.  

En savoir plus

L'essai mensuel de janvier 2020 des sirènes d'alerte

L'essai mensuel de janvier 2020 des sirènes d'alerte (Etat, communes et industrielles) se déroulera exceptionnellement ce mercredi 8 janvier 2020 à 12H15.

A partir du mois de février 2020, les essais des sirènes d'alerte reprendront selon le mode opératoire habituel à savoir tous les 1er mercredi de chaque mois à 12H15.

L’image contient peut-être : nuage, ciel, chaussures et plein air

Les ateliers de théâtre d'impro sont de retour à la Médiathèque pierresvives

A Montpellier, les ateliers de théâtre d'impro sont de retour à la Médiathèque pierresvives.

Pas de texte à apprendre, on vient les mains dans les poches pour s'amuser ensemble.

Les ateliers de théâtre d'impro reviennent tous les mercredis hors vacances scolaires jusqu'au 18 mars (sur inscription, engagement sur l'ensemble des 9 dates).


L’image contient peut-être : texte

On aime les arbres : 28 000 plantés dans l'Hérault

Véritables poumons vert de nos villes et communes, les arbres sont en effet une richesse inestimable et contribuent de plusieurs façons à améliorer la qualité de vie. Ils absorbent les polluants atmosphériques, le bruit et les eaux de pluie, tout en diminuant le ruissellement. Ils jouent un rôle de premier plan dans l'atténuation du changement climatique, en nous protégeant du soleil et des fortes chaleurs. A la foi source de nourriture et abri confortable, ils sont en outre un écosystème précieux qui favorise le développement de la biodiversité sur notre territoire. Planter un arbre : plus qu’une parole, un acte du Département auprès des citoyens et des communes de l’Hérault. En plantant plus de 28 000 arbres, le Département s’engage pour plus d’oxygène, plus de biodiversité, moins de co2 et une meilleure santé pour pour nous tous. 

En septembre dernier, Kléber Mesquida a également annoncé l’opération « 8 000 arbres par an ». En janvier 2020, le Département livrera aux communes qui le souhaitent des arbres afin de végétaliser les centres-villes, les cours d’écoles, les collèges, les places et les parcours sportifs... A ce jour, ce sont plus de 200 communes qui ont répondu favorablement à l’initiative du Département. Sur les routes, les équipes du Département vont planter plus de 16 000 arbres le long des déviations, sur les aires de covoiturage. Le Département végétalise également ses domaines comme Bayssan à Béziers qui a accueilli plus de 4 000 arbres en 2019. Pour protéger les cultures et pour la biodiversité, le Département aide financièrement les agriculteurs à planter des arbres et des haies autour des parcelles. Au printemps 2020, une grande opération de parrainage des arbres aura lieu.

8 000 ARBRES PAR AN POUR LES COMMUNES

Lancée en septembre, cette opération vise à encourager les communes à programmer et intégrer des plantations d’arbres dans chaque projet d’aménagement (aire de jeux, écoles, esplanade, espace public…). Le Département assure l’achat et la livraison des arbres tandis que les communes ont à charge la plantation. Le coût total de l’opération est estimé à 600 000 € et sera inscrit au budget 2020. À ce jour, plus de 200 communes ont répondu favorablement à l’initiative du Département et nous dépassons les 8 000 arbres. Le choix des arbres plantés est réalisé parmi un panel d’essences adaptées au territoire héraultais. Il favorise également les espèces mellifères : micocouliers, arbres de Judée, tilleuls à petites feuilles, érables champêtres, érables planes, tamaris… Avec son « Plan Collège », le Département prévoit la modernisation de nombreuses cours de récréation et notamment de végétaliser ces espaces pour apporter ombre et fraîcheur aux collégiens. Cela permettra aussi d’améliorer la gestion des eaux pluviales en désimperméabilisant la cour.

16 000 ARBRES SUR LES ROUTES

Le Département sécurise et entretient au quotidien 4500 km de routes. Les équipes doivent parfois couper des arbres vieillissants ou malades au bord des routes, qui menacent de tomber et deviennent dangereux pour les usagers. En 2018, pour remplacer ces arbres coupés pour des raisons sanitaires ou sécuritaires, le Département a initié une grande opération de replantation. Plus de 250 agents routiers ont planté 500 essences locales (micocouliers, tilleuls, érables, chênes pubescents, amandiers). Ces plantations ont été installées sur 12 sites (aires de repos / aires de covoiturage / délaissés routiers), répartis sur l’ensemble du territoire héraultais. Le Département intègre également des plantations dans ses projets d’aménagements routiers comme les déviations d’Aniane, de Montbazin et de Montagnac où il a par exemple investi près d’1M€ pour planter plus de 4000 arbres.

4 000 ARBRES DANS LES DOMAINES DÉPARTEMENTAUX

Le Département mène par ailleurs une politique unique en France, en faveur de la protection et de la mise en valeur des espaces naturels. Plus de 8 000 hectares d'espaces naturels, répartis sur plus de 20 domaines départementaux ouverts au public, sont ainsi régulièrement réaménagés et reboisés : bâtisses agricoles, bastides, châteaux, manufacture, sites naturels, bases de loisirs… Le Département investit dans la transformation et l’embellissement du Domaine de Bayssan. Un projet a ainsi été confié à des paysagistes qui ont repensé totalement le parc existant : 4000 arbres ont été plantés, un parcours de santé ainsi qu’un espace de jeu pour les enfants ont également été aménagés. Bientôt, les Jardins de Méditerranée proposeront au public une immersion dans des ambiances paysagères propres aux régions méditerranéennes, à travers des créations originales. De nombreuses essences locales et du pourtour méditerranéen seront plantées sur 29 hectares d’espaces verts.

LE DÉPARTEMENT PIONNIER EN AGROFORESTERIE 

Domaine de Restinclières

Depuis 1992, le Département met au service de l’INRA une partie des terres du Domaine de Restinclières, à Prades-le-Lez afin que les scientifiques étudient les effets de la plantation d'arbres sur les rendements des cultures.

L’objectif de cette recherche, inédite en France, est d’évaluer le potentiel de l’agroforesterie pour faire face à des épisodes de sécheresse. L’objectif étant de vérifier si la présence d’arbre est bénéfique aux cultures ou au contraire, si l’arbre entre en compétition avec la culture en prélevant trop d’eau au niveau de ses racines. Afin de rendre exhaustive la recherche, pas moins de 12 000 arbres ont été plantés (cormiers, noyers, peupliers, pins).

Le Département encourage les agriculteurs à prendre conscience des zones de leurs exploitations ayant une forte valeur écologique et les accompagne dans la mise en oeuvre d’actions en faveur des milieux naturels et de la biodiversité : mise en place de haies, création de fossés, creusement ou entretien de mares, réouverture de milieux ou encore plantation ou le remplacement d’arbres isolés. Le Département aide financièrement les agriculteurs à planter des haies et des arbres autour des parcelles pour protéger les cultures des vents et encourager le développement d’espèces végétales et animales.

RESTINCLIÈRES, LE PLUS VASTE DOMAINE EN AGROFORESTERIE D'EUROPE

S’étendant sur plus de 64 hectares, le domaine de Restinclières, est le plus vaste domaine expérimental d'agroforesterie en Europe. 41 ha sont alloués à la culture des céréales et 23 ha à la vigne. Sur ces parcelles, les chercheurs de l’INRA collectent des milliers de mesures chaque jour. La chaleur, l’air, la qualité du sol ou encore le niveau d’ensoleillement, rien n’est laissé au hasard.

LE DÉPARTEMENT PROTÈGE ET ENTRETIENT LES ARBRES 

UN DISPOSITIF DE PRÉVENTION DES INCENDIES

Le Département préserve et met en valeur ses espaces naturels, au travers notamment d’actions de prévention et de protection contre le risque d’incendie. « Le travail de prévention nous permet d’être un des Départements affichant le moins d’hectares incendiés, avec une moyenne de 700 hectares » remarque Richard Grandgonnet, directeur de la protection et de la valorisation des espaces naturels au Conseil Départemental.

Une stratégie ambitieuse pour la Conchyliculture

Face au changement climatique qui affecte la productivité, aux nouvelles attentes des consommateurs et à une compétition accrue avec les autres bassins, le Comité Régional de la Conchyliculture de Méditerranée veut élaborer une stratégie à long terme.

L'objectif est de fédérer l'ensemble des professionnels autour d’un projet commun à l'horizon 2030. Il s’agira également de mobiliser les partenaires autour d’un plan d’actions pour une pratique durable, rentable et emblématique d'un territoire attractif et écologique.

En savoir plus

Grand Pic Saint-Loup reçoit le label « Territoire Engagé pour la Nature »

Lors du 1er Forum des acteurs de l’Agence Régionale de la Biodiversité à Montpellier, la Communauté de communes du Grand Pic-Saint-Loup s’est vu décerner le trophée « Territoire Engagé pour la Nature » qui récompense son engagement en faveur de la biodiversité.

Une reconnaissance attribuée pour trois ans

La labellisation a été remise à Véronique Tempier, vice-présidente de la Communauté de communes en charge de l’Environnement et maire de Saint Vincent de Barbeyrargue, par Carole Delga, présidente de la Région, le 22 novembre dernier. Elle vient reconnaître le travail réalisé depuis plus de dix ans sur ce territoire, notamment dans le cadre de l’animation des sites Natura 2000.

En qualité de « Territoire Engagé pour la Nature », la collectivité bénéficiera d’un accompagnement privilégié par l’ARB - Agence Régionale de la Biodiversité - pour l’information et le montage de projets, d’une visibilité accrue via les outils de communication des partenaires régionaux et des retours d’expérience des autres TEN - Territoires Engagés pour la Nature - de France. Elle pourra également avoir accès à des appels à manifestation d’intérêt ou à des aides financières.

Face au constat alarmant de l’érosion de la biodiversité, le ministère de la Transition écologique et solidaire, avec la contribution de l’Agence Française pour la Biodiversité, des Agences de l’Eau et des Régions volontaires, a lancé la démarche "Territoires Engagés pour la Nature" (TEN). C’est une mesure phare du Plan Biodiversité prévu par la loi pour la "Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages" adoptée en 2018. 

Un plan d’actions en 3 axes 

L’initiative "Territoires Engagés pour la Nature" vise à faire émerger, accompagner et reconnaître des plans d’action en faveur de la biodiversité portés par des collectivités. Pour obtenir la reconnaissance « Territoire Engagé pour la Nature », le Grand Pic Saint-Loup a élaboré un plan d’actions en 3 axes : 

  • Agir : Préservation, restauration et gestion des zones humides de son territoire
  • Connaître, informer, éduquer : Amélioration des connaissances et sensibilisation
  • Valoriser : Inventaire, protection et préservation des chiroptères 

Le plan d’actions de la Communauté de communes est l’un des 26 projets retenus sur 41 candidats en Occitanie. 

A la galerie éphémère - Du 31 janvier au 2 février 2020

JOURNEE MONDIALE DES ZONES HUMIDES
AUX SALINES à VILLENEUVE-LES-MAGUELONE

La Galerie éphémère ouvre ses portes du 31 Janvier au 2 Février 2020, pour une Huitième édition riche en découvertes en accueillant une vingtaine d’artistes sur le site protégé des Salines à Villeneuve-lès-Maguelone, aux portes de Montpellier.

Une galerie au bord des étangs

Cet événement, orchestré par Olivier Scher, Cahuate Milk, Aline Riou et l'équipe du Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale des zones humides. Une manifestation hybride qui a pour ambition de provoquer la rencontre des amoureux de la Nature et des amateurs d’Art.

Au programme, du dessin, de la photographie, du graff, des installations, de la peinture, de la musique mais aussi la découverte du site protégé des Salines avec les gestionnaires et acteurs de l'éducation à l'environnement de ce site naturel d’exception.


Nous y retrouverons cette année :

Bois Vert
Cab Cab
Emilie Arfeuil
Federico Drigo
Gol3m
Goodbye Chimera
Harmonie Impériale
Julien Guinet
Liana Raberanto
Linge Records
Maxime Aliaga
Morgane Liébard
Niark 1
Nubian
Olivier Scher
Prag
Randa Zia
Remy Uno
Russ
Salamech
Siou

Une programmation éclectique dans une ancienne maison de saunier, une galerie au bord des étangs, un site naturel au passé industriel, un événement à découvrir ou redécouvrir le temps d’un week-end... et d’un week-end seulement...

LES SALINES de Villeneuve

Situé à moins de 15 km de Montpellier, le site des naturel des Salines de Villeneuve-les-Maguelone, est un espace protégé de près de 300 hectares partagé entre l’eau douce et l’eau salée ce qui lui confère son originalité et la grande diversité de ses paysages. Exploité dès le Moyen-âge pour le sel, sa production a été abandonnée à la fin des années 60, rendant petit à petit le site des Salines à la Nature... Le site naturel des Salines a été acquis en 1992 par le Conservatoire du littoral qui en a confié la gestion au Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc- Roussillon et à ses partenaires (Montpellier Méditerranée Métropole, commune de Villeneuve-les-Maguelone et Sète Agglopôle Méditerranée). L’objectif est d’en assurer une gestion conservatoire afin de préserver les habitats naturels et les espèces qu’il héberge tout en permettant au public d’y accéder librement. Les activités traditionnelles (chasse et pêche) y sont également maintenues et contribuent à sa préservation à long terme.

Chaque année, le 2 février, pour les journées mondiales des zones humides, est célébré partout dans le monde la signature de la convention de Ramsar du nom de la ville iranienne où elle fut signée en 1971. Ratifiée par 168 États dont la France en 1986, c’est aujourd’hui la seule convention internationale qui concerne un milieu naturel, à savoir les zones humides, et qui s’intéresse autant à la préservation de sa biodiversité qu’aux valeurs sociales et culturelles qui y sont attachées.

Ce qui va changer au 1er janvier 2020

Time, Time Management, Stopwatch

Smic, lunettes et prothèses dentaires, APL, permis de conduire à 1 €, particuliers employeurs et prélèvement à la source, prix des cigarettes... Retrouvez dans notre dossier une première sélection des nouveautés qui se mettent en place à partir du 1er janvier 2020.

Travail

Montant du Smic et plafond de la sécurité sociale

MONTANT DU SMIC

Au 1er janvier 2020, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) augmente de 1,2 % (contre 1,5 % au 1er janvier 2019).

Smic : revalorisation de 1,2 % au 1er janvier 2020

PLAFOND DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

Calcul du montant des pensions d'invalidité, des indemnités journalières pour maladie, accident du travail ou maternité... À partir du 1er janvier 2020, le plafond de la sécurité sociale est revalorisé.

Plafond de la sécurité sociale : quel montant en 2020 ?

Santé

Remboursement des lunettes et des prothèses dentaires

REMBOURSEMENT DES LUNETTES ET DES PROTHÈSES DENTAIRES

Dans le cadre de la réforme dite « 100 % santé », un décret publié au Journal officiel du 12 janvier 2019 précise les modalités de la mise en place progressive du remboursement intégral (reste à charge zéro) par la Sécurité sociale et les complémentaires santé notamment de certaines lunettes et prothèses dentaires.

Bientôt le remboursement intégral de certaines lunettes, prothèses dentaires et aides auditives

Logement

Aides au logement et achats de logement HLM

AIDES AU LOGEMENT

À compter du 1er janvier 2020, les aides personnalisées au logement (APL), allocation de logement familiale (ALF) ou encore allocation de logement sociale (ALS) seront calculées sur la base des ressources des 12 derniers mois et non plus sur les revenus perçus deux ans plus tôt.

Aides au logement : du nouveau pour l'APL, l'ALF et l'ALS en 2020

ACHATS DE LOGEMENT HLM

Une ordonnance publiée au Journal officiel du 8 mai 2019 prévoit un dispositif permettant de ne pas immédiatement faire porter au nouveau propriétaire d'un logement HLM l'ensemble des charges de copropriété.

Achat de logements HLM : différé du paiement des charges de copropriété

Transports

Permis à 1 euro et voitures-radar

PERMIS À 1 EURO

À partir du 1er janvier 2020 (et au plus tard au 1er mars 2020), le dispositif du « permis à 1 € par jour » sera uniquement accessible aux écoles de conduite et aux associations disposant du label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ».

Permis à 1 euro par jour : réservé aux écoles de conduite labellisées à partir de 2020

La Région adopte le Plan Bâtiment Durable Occitanie 2020-2030

Réunis en Assemblée plénière, sous la présidence de Carole Delga, ce jeudi 19 décembre, la Région a réaffirmé son ambition environnementale en votant le déploiement d'un Plan Bâtiment Durable Occitanie (PBD'O) 2020-2030 rappelant ainsi l'importance du parc bâti du territoire et la nécessité d'accompagner les entreprises dans la transition écologique.

Street, Houses, Buildings, Architecture
 
Représentant 47% des consommations d'énergie de la région et 33% des émissions de gaz à effet de serre d'origine énergétique, le secteur du bâtiment constitue un axe majeur dans la réduction des consommations d'énergie. Dans la poursuite de son objectif de Région à énergie positive d'ici 2050, la Région Occitanie estime que ce secteur devra diminuer de 26% sa consommation d'énergie d'ici là, ce qui implique la rénovation de 52 000 logements en basse consommation chaque année d'ici 2030, puis 75 000 au-delà.
 
Déjà engagée dans la rénovation énergétique des logements via le Service Public Intégré de la Rénovation Énergétique (SPIRE) et la mise en œuvre de son dispositif éco-chèque logement, la Région Occitanie souhaite, en adoptant ce Plan dédié, poursuivre les actions impulsées et mobiliser les professionnels du BTP et de l'immobilier afin d'assurer l'évolution des pratiques constructives et du parc bâti régional.
 
« Nous sommes mobilisés pour agir et lutter contre le changement climatique. La transition énergétique doit changer d'échelle, pour une diminution massive des émissions de gaz à effet de serre. Afin de relever ce défi et celui du changement climatique, je souhaite inscrire notre Région dans le partenariat et l'action avec l'ensemble des acteurs socio-économiques de notre territoire. La transition énergétique est l'un des moteurs  de l'économie régionale où chaque acteur peut être contributeur dans la lutte contre le changement climatique. La mise en œuvre du Plan Bâtiment Durable Occitanie est le « ciment » qui facilitera l'adhésion des professionnels du bâtiment autour d'une trajectoire commune et partagée. C'est ensemble que nous réussirons la transition en anticipant et en adaptant collectivement nos pratiques. », a déclaré Carole Delga.
 
Le Plan Bâtiment Durable Occitanie, c'est quoi ?
 
La vocation de ce Plan est de coordonner et rendre plus lisible l'ensemble des démarches en cours et à venir sur le territoire régional mais aussi de mettre en lumière les projets et les actions qui accompagnent l'évolution environnementale des pratiques professionnelles.
 
Il proposera un nouvel espace d'échange transversal avec et entre les collectivités, les acteurs du foncier, les professionnels de l'immobilier, les experts et maîtres d'ouvrage et maîtres d'œuvre, les professionnels du bâtiment et les bailleurs. Il intègre l'ensemble des composantes des filières du bâtiment et de l'immobilier : requalification, rénovation, construction, exploitation, aménagement, promotion, administration et gestion sur les patrimoines bâtis résidentiel et tertiaire.
 
Que propose-t-il et qui peut y contribuer ?
 
L'ensemble des acteurs socio-professionnels du bâtiment et de l'immobilier sont invités à être partie prenante de la feuille de route volontariste et partagée. 
La feuille de route à l'horizon de 2025, puis la suivante, développeront une série d'actions à mener autour de 5 axes de réussite :
-          Axe 1 : mettre en cohérence les actions publiques en matière  d'aménagement, construction, rénovation et exploitation
-          Axe 2 : développer l'accompagnement technique des maîtres d'ouvrages et des usagers (particuliers, bailleurs sociaux, entreprises et collectivités territoriales)
-          Axe 3 : développer une ingénierie technique et financière pour les entreprises et les collectivités territoriales
-          Axe 4 : accompagner la montée en compétence des filières professionnelles et reconnaître les qualifications
-          Axe 5 : soutenir l'innovation et l'expérimentation en matière de construction et rénovation durables
 
Qui le gère ?
 
Porté par la Région Occitanie, l'Etat, l'ADEME et le Plan Bâtiment Durable National, cet accord est signé sur la période 2020-2030. Il s'articulera autour de deux instances avec une animation conjointe des trois signataires : un comité de pilotage, un comité partenarial (en association avec l'ARAC et l'AREC, agences régionales d'aménagement et de l'environnement et  du climat), Envirobat Occitanie et les structures interprofessionnelles du bâtiment.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos