DECHETS , SANTE, ENVIRONNEMENT : TOUT EST LIE

Montbazin est un ancien et joli village frontalier avec la Métropole de Montpellier. Mais la présence d’innombrables déjections humaines avec papiers toilettes ont été constatées dans la Vène à Montbazin par l’envoyé de Midi-Libre le 19 septembre 2020, journée mondiale de ramassage des déchets.

La Véne alimente le Bassin de Thau où nos amis ostréiculteurs font l’impossible pour produire des coquillages irréprochables. Ce ramassage a été organisé par l’association « Témoins au bout du monde » que Christian Puech a fondée. (Contact, E mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ,Facebook)

puechCapture

Christian Puech tient à préciser : "D’innombrables déchets inflammables de rénovations immobilières, plastiques et produits nocifs en containers ont été également constatés sur les terres autour de ce village… où mes amis vignerons font l’impossible pour produire des vins de grande qualité. (Ces décharges sauvages contre lesquelles nous luttons augmentent de manière exponentielle depuis plus de vingt ans). Ces déchets jouxtent même divers accès au Parc Natura 2000, ce qui n’est pas une bonne image pour les touristes et randonneurs."

"Ces déchets polluent les rares nappes phréatiques et donc les eaux de forage que boivent les familles habitant autour de ces villages. Ils polluent l’air, la terre, la faune, la flore, aggravent les incendies qui augmentent le réchauffement climatique, ce dernier tuant prématurément une personne sur 8 en Europe. En 2020, près de cent habitations ne sont même pas raccordées au réseau d’eau potable de Montbazin."

"Il y a pourtant des Lois à la disposition des maires et du président de l’Agglomérations du Bassin de Thau pour faire enlever ces déchets même s’ils se trouvent sur des terrains privés. Il suffit d’appliquer les Lois : l’article L 541-3 du Code de l’environnement et les Art. L 2212-2 al.1 et 5 du code des collectivités territoriales et de la police spéciale des déchets. Il est toutefois anormal qu’il revienne aux administrés de ramasser par eux même les déchets, ce que l’on peut comprendre : « Ce n’est pas à nous de ramasser ces déchets. On paye d’importantes taxes de ramassage des ordures et d’habitation. Il y a dans différentes structures des élus et des personnes en charge de ces questions, d’autres sont payés pour rechercher les auteurs, les prendre sur le fait et ramasser ces déchets » déclarent des Montbazinois."

Nombre d’habitants se disent désabusés par des décennies de laisser aller… mais 99 % des Montbazinois de bon sens contactés avant le ramassage soutiennent notre action bénévole. Ils attendent beaucoup de la nouvelle municipalité. « Témoins au bout du monde » est prêt à participer à une table ronde avec les pouvoirs publics, CCMBT (Bassin de Thau) les services de l’environnement, les maires, vignerons, ostréiculteurs etc… pour mettre à plat cette problématique et essayer d’apporter des solutions à ces graves questions qui réduisent la qualité de vie des habitants.

"En 2011 déjà, après dix ans de combats, ma pétition signée par des centaines de Montbazinois et le dépôt de mes deux plaintes auprès du Mr le Préfet contre l’élevage industriel de poules pondeuses de Montbazin qui polluaient ce village ainsi que Cournonterral, Poussan…, attirant des milliards de mouches, l’administration avait fait fermer par arrêté cette « usine ». Espérons que notre action contre les déchets, depuis autant d’années au moins, permette d’y mettre fin." 

Christian Puech, écologue, explorateur, président de l’association : « Témoins au bout du monde ».

Le mois d'Octobre à l'Abbaye de Valmagne

FONDACaptureFONDAGHJ.

Découvrir le projet

 

Cliquez ici pour plus d'informations

FONDAMLKCapture

Informations & Réservations

FONDAUIYBNCapture

FONDADFGHJKCapture

Infos & Billetterie : 04 67 78 47 32 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Calendrier des événements

FONDA56Capture

Samedi 24 Octobre de 15h à 16h30 : L’enluminure consiste à décorer des textes entiers et des lettres-initiales.

Les moines de l’abbaye ont, en leur temps, copié et décoré de nombreux manuscrits. C’est au tour de vos enfants de s’initier à cet art !

Pendant cet atelier, chaque enfant pourra créer sa propre initiale, la première lettre de son prénom ou celle de son école qui sera décorée selon son inspiration. Le but est de laisser place à l’imagination et la création afin d’apprendre en s’amusant.

Tout le matériel sera fourni : papier canson, feutres, crayons de couleurs, colle, peinture et règle.

Tarif : 6.50 € / enfant, à partir de 8 ans, durée 1h30.
Places limitées à réserver au préalable

Infos & réservations au 04 67 78 47 32 ou  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
 
Information sur notre Ferme Auberge : Fermeture du 5 Octobre au 19 Octobre inclus. Le temps est venu pour l'équipe de notre restaurant de prendre un repos bien mérité après cette belle saison. Vous pourrez retrouver son cadre champêtre et les inspirations du chef à partir du 20 Octobre !

CARTIGEN : la nouvelle plateforme de recherche du CHU de Montpellier et de l'Université de Montpellier

CARTIGEN : la nouvelle plateforme de recherche du CHU de Montpellier et de l'Université de Montpellier, un projet unique en Europe soutenu par la Région Occitanie

L'Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et de Biothérapie (IRMB) localisé sur le site de l'hôpital St Eloi vient d'obtenir une subvention FEDER de 6.4 Millions d'euros accordée par la Région Occitanie pour financer la mise en place de la Plateforme de recherche CARTIGEN. Unique en Europe, cette plateforme est dédiée aux pathologies musculo-squelettiques. Elle permettra le développement des nouvelles techniques diagnostiques et thérapeutiques du futur.

 cartaCapture

« Le projet CARTIGEN est le fruit d'un travail collectif, à la croisée de la recherche de pointe et du soin. Il est au cœur d'enjeux de société : l'allongement de la durée de vie mais surtout le fait de vieillir en bonne santé. Sans équivalent en France, cette plateforme va rendre possible une médecine innovante, personnalisée, pour restaurer la mobilité. De quoi soulager et donner beaucoup d'espoir aux personnes qui souffrent de rhumatisme et de maladies musculo-squelettiques. La Région soutient ce programme ambitieux de recherche montpelliérain en mobilisant 6,4M€ de fonds européens FEDER dont elle a la gestion. Avec le projet INSPIRE à Toulouse que nous soutenons également, la Région est pleinement mobilisée pour faire émerger en Occitanie un grand pôle international de recherche-soins-innovation autour du vieillissement.» a déclaré la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lors du lancement de la plateforme ce mardi 6 octobre.

L'Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et Biothérapie (IRMB) 

L'IRMB, localisé sur le site de l'hôpital St Eloi est un Institut du CHU de Montpellier entièrement consacré à la recherche. 

Il héberge 10 plateformes technologiques de recherche, 1 laboratoire clinique et 2 UMR Inserm/Université de Montpellier. Une grande partie de son activité est consacrée à faciliter le transfert de la recherche sur la biologie des cellules souches vers des applications cliniques en routine avec des spécialistes cliniques des maladies chroniques (polyarthrite rhumatoïde, maladies génétiques rares, troubles auto-inflammatoires, diabète, maladies du foie, troubles musculo-squelettiques).

 L'IRMB a par ailleurs inauguré en novembre 2018 son bio-incubateur Cyborg, projet soutenu par la Métropole de Montpellier et l'Etat dans le cadre du pacte métropolitain d'innovation. Ce dernier accueille 10 start-ups impliquées dans le domaine des biotechnologies et des thérapies innovantes.

Un partenariat CHU de Montpellier et Université de Montpellier 

Afin de développer une médecine de précision personnalisée et réduire le coût sociétal et économique des handicaps induits des pathologies musculo-squelettiques, le CHU de Montpellier, l'Université de Montpellier, et des sociétés privées disposant de compétences complémentaires se sont associés pour élaborer un projet de recherche basé sur :
-l'évaluation du mouvement et des tissus musculo-squelettiques par imagerie dynamique et analyse multimodale alliée à une modélisation du mouvement
- le développement et l'impression de bioprothèses et de matériaux bioactifs par impression 3D assistée sous imagerie.
- le développement de process de régénération tissulaire par ingénierie tissulaire
Des expertises réunies sur une même plateforme à l'IRMB
Cet objectif nécessite la centralisation sur une plateforme interdisciplinaire de personnels qualifiés et d'équipements très spécifiques : système de capture du mouvement, IRM dynamique, stéréo microscope, microscope confocal et électronique,....et des imprimantes 3D pour l'impression des bio prothèses au moyen de bio encres.
 
La mise en place de cette plateforme, appelée CARTIGEN, sur le site de l'IRMB (extension du bâtiment IRMB) a fait l'objet d'une demande de subvention auprès du Programme Opérationnel FEDER-FSE-IEJ Languedoc Roussillon 2014-2020. 6.4M€ ont été attribués par la Région Occitanie pour financer la mise en place de la Plateforme CARTIGEN.
Le projet CARTIGEN 

Cartigen sera constitué d'un plateau technique d'imagerie/mobilité afin :

  • d'intégrer des données anatomiques et de mobilité aux données cliniques et biologiques 
  • de mettre au point des algorithmes utiles au diagnostic précoce et à la stratification des maladies
  • de proposer des techniques de réhabilitation du mouvement par modélisation de rééducation personnalisée
  • d'améliorer les technologies de restauration de la mobilité utilisant des exosquelettes robotiques et des orthèses actives

 et d'un plateau technique d'ingénierie tissulaire qui permettra de caractériser les conditions nécessaires à la mise au point de bioencres pour l'impression 3 D de bio prothèses.

 

La plateforme CARTIGEN sera à terme installée dans D'autres locaux, dès lors qu'ils seront libérés des activités qui y sont implantées actuellement.

 

Après des travaux d'aménagement et de réhabilitation, CARTIGEN ouvrira ses portes en janvier 2022. Quelques équipements seront livrés avant cette date et mis provisoirement en service au sein de l'IRMB afin de pouvoir démarrer les projets de la plateforme au plus tôt.

43 sites retenus en Occitanie pour accueillir les Centres de préparation aux Jeux

Paris 2024 a dévoilé ce lundi la liste officielle des 619 sites retenus sur le territoire français pour accueillir les Centres de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. 43 sites ont été retenus en région Occitanie.

 Jeux Olympiques, Olympics Rio, Rio, 2016

« Je me félicite de cette annonce, qui vient récompenser la politique sportive particulièrement ambitieuse que nous menons avec mon vice-président en charge des sports Kamel Chibli.  Depuis 2016, la Région Occitanie a ainsi investi 123M€ pour la création et la rénovation d'équipements sportifs structurants pour le territoire, dont 45M€ en faveur de nos deux Centres de ressources, d'expertise et de performance sportives (CREPS) de Toulouse et Montpellier auquel est rattaché l'antenne de Font-Romeu. Parmi les 43 sites retenus en Occitanie, la Région a apporté un soutien financier déterminant aux candidatures de la Maison des Arts Martiaux à Saint-Orens de Gameville, du Centre nautique Arlette Franco à Canet-en-Roussillon ou encore du Skate-park de Sérignan » a réagi la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga.

La Région a lancé depuis 2018 une grande démarche visant à fédérer et accompagner le mouvement sportif en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en vue des grandes échéances sportives internationales qui seront organisées en France dans les prochaines années, et notamment les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Dans cette perspective, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a voté pour 2020 un budget volontariste en faveur du sport de 30,65 M€, soit une augmentation de 33% depuis 2018, avec pour objectif de mettre la politique sportive régionale sous la bannière olympique en construisant cette dynamique au plus près des territoires, des habitants d'Occitanie, et avec les clubs sportifs de tous niveaux.

La Région Occitanie a par ailleurs lancé fin 2019 l'Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) « Sites d'accueil et de pratique » afin notamment d'accompagner les sites en capacité d'être labélisés « Centre de Préparation aux Jeux » par Paris 2024. 5 projets ont ainsi pu être accompagnés à ce jour sur le territoire, pour un montant de 2,7M€.

Les 43 sites retenus en Occitanie pour accueillir les Centres de préparation aux Jeux Olympiques 2024 :
 

Ariège (09)

Foix - Complexe sportif Ayroule (Canoë-kayak Slalom)

Ax-les-Thermes (Tennis)

 

Aude (11)

Carcassonne (Boccia, Judo Olympique, Triathlon Olympique, Triathlon Paralympique)

 

Aveyron (12)

Espalion - Aux portes des monts d'Aubrac (Handball, Tennis de Table Olympique et Paralympique)

CdC Millau Grands Causses - Millau (Athlétisme Olympique, Cyclisme sur route Olympique, Natation Olympique, Tir Olympique et Parlaympique)

 

Gard (30)

Alès Agglomération - Alès (Athlétisme Olympique et Paralympique, Volley-ball)

Beaucaire - Base nautique (Aviron Olympique et Paralympique, Canoë-kayak sprint et Paracanoë)

Le Grau du Roi - Port Camargue (Voile)

Nîmes - stade de l'Assomption (Tir à l'arc Olympique et Paralympique)

 

Gers (32)

Auch (Basket-ball, Basket-ball fauteuil, Boccia, Goalball, Rugby à 7, Tennis de Table Olympique et Paralympique)

Cazaubon - lac de l'Uby (Aviron Olympique et Paralympique)

 

Haute-Garonne (31)

CREPS de Toulouse (Beach-volley, Boxe, Haltérophilie, Volley-ball)

Castelmaurou - Centre de la ligue Occitanie de Football (Football)

Saint-Orens de Gameville (Badminton Olympique, Judo Olympique et Paralympique, Taekwondo Olympique et Paralympique, Tennis de table Olympique)

Colomiers (Gymnastique artistique, Trampoline)

 

Hautes-Pyrénées (65)

CA Tarbes Lourdes Pyrénées - Maison de l'escrime de Tarbes (Escrime et Escrime Fauteuil)

Tarbes (Basket-ball, Basket-ball Fauteuil)

 

Hérault (34)

CREPS de Montpellier (Volley-ball)

Balaruc-les-Bains (Boxe, Lutte)

Castelnau-le-Lez -Palais des Sports (Basket-ball, Judo Olympique, Volley-ball)

Baillargues (Football)

Clermont l'Hérault (Haltérophilie)

Agde (Tennis, Tennis fauteuil, Voile)

Béziers (Football, Rugby à 7)

Montpellier Méditerranée Métropole (Athlétisme Olympique et Paralympique, Basket-ball, Basket Fauteuil, Beach-volley, BMX Free-style, Football, Handball, Natation artistique, Natation Olympique et Paralympique, Rugby à 7, Tennis de Table Olympique et Paralympique, Volley-ball et Water-polo)

Sérignan (BMX Freestyle)

Sète Agglopôle - Mèze (Judo, Tennis de Table Olympique)

Sète Agglopôle - Sète (Natation artistique, Natation Olympique et Paralympique, Triathlon Olympique, Voile, Volley-ball, Water-polo)

La Grande-Motte (Voile)

Maugio-Carnon (Voile)

 

Lozère (48)

CdC du Gévaudan - complexe euroméditerranéen de Montrodat (Athlétisme Paralympique, Basket Fauteuil, Boccia, Escrime, Escrime fauteuil, Foot à 5, Gaolball, Handball, Rugby fauteuil, Tennis de table Olympique et Paralympique, Triathlon Olympique et Paralympique, Volley-ball assis)

 

 

Pyrénées-Orientales (66)

CREPS de Font-Romeu (Athlétisme, Basket-ball, Boxe, Canoë-kayak sprint, Concours complet, Cyclisme sur route, Dressage Olympique et Paralympique, Escrime, Football, Haltérophilie, Handball, Judo Olympique et Paralympique, Lutte, Natation, Pentathlon moderne, Rugby à 7, Saut d'obstacles, Taekwondo Olympique et Paralympique, Triathlon Olympique, Volley-ball, VTT XCC)

CdC Haut Vallespir - Centre Pleine Nature Sud Canigou (Basket-ball, Basket Fauteuil)

Canet-en-Roussillon - Base nautique (Voile)

Canet-en-Roussillon - Centre nautique Arlette Franco (Natation Olympique et Paralympique)

St-Cyprien - stade les Capellans (Judo olympique, Triathlon Olympique)

St-Cyprien - Centre de sport de Mer (Voile)

 

Tarn (81)

Albi (Athlétisme Olympique et Paralympique, Football, Handball, Rugby à 7, Volley-ball)

Département du Tarn - Cap Découverte (Cyclisme sur Route Olympique et Paralympique)

 

Tarn et Garonne (82)

Montauban - Palais des sports J. Chirac et Piscine Ingréo (Athlétisme Olympique et Paralympique, badminton Olympique, Basket-ball, Basket fauteuil, Boxe, Gymnastique artistique, Gymnastique rythmique, Haltérophilie, Handball, Judo Olympique et Paralympique, Lutte, Natation artistique, Natation Olympique et Paralympique, Rugby Fauteuil, Triathlon Olympique et Paralympique)

Montauban - Complexe du Ramier (Football, Tennis, Tennis Fauteuil, Tir Olympique et Paralympique)

Montauban - stade de Sapiac (Rugby à 7)

Montauban - centre nautique (Aviron Olympique et Paralympique)

Rezo Pouce, des trajets du quotidien entre voisins

 

Alternative à la voiture individuelle, l’autostop renaît et se digitalise. Avec l’aide du Département, un dispositif d’autostop gratuit et sécurisé, Rezo Pouce, se développe dans l’Hérault.

Mathilde Bonini, animatrice Rezo Pouce, est venue présenter les avantages du dispositif à un groupe de jeunes Héraultais, accompagnés par la Mission Locale d’Insertion de Ganges.
« Qui a l’habitude de faire du stop ? », demande-t-elle. Les jeunes habitent à Laroque, Saint-Bauzille ou Saint-Gely. Ils lèvent tous la main. Les réponses aux questions suivantes :
« Attendez-vous longtemps sur le bord de la route ? » ou « Vous sentez-vous en sécurité? » sont plus mitigées. Attente interminable, propositions déplacées... : tout ne se passe pas toujours comme prévu quand on fait du stop n’importe où !

UNE EXPÉRIENCE SEREINE

Le Département aide les intercommunalités à déployer le dispositif, en installant des panneaux "Arrêt sur le Pouce".Le système de Rezo Pouce est simple et va vite les intéresser. Installés par le Département, des « Arrêts sur le Pouce » permettent aux autostoppeurs d’être plus visibles, et de patienter dans des endroits stratégiques, répertoriés sur l’application Rezo Pouce. Temps d’attente moyen sous un panneau, pancarte à la main : 6 minutes. Pour sécuriser le système, conducteurs et passagers doivent s’inscrire sur le site et signer une charte de bonne conduite. Cartes de membre et macarons permettent aux membres de la communauté de se reconnaître.

UNE COMMUNAUTÉ SOLIDAIRE ET ENGAGÉE

« Rezo Pouce permet une grande liberté, dans une zone géographique restreinte et dans un cadre rassurant, explique l’animatrice. Ayez confiance. Les personnes que vous conduirez ou qui vous amèneront ont de grandes chances d’être vos voisins ! » L’application sur smartphone permet de visualiser les arrêts à proximité, mais aussi d’envoyer et recevoir des offres de trajet en temps réel.

LANCEZ-VOUS !

Déploiement du dispositif Rezo Pouce dans l'Hérault - 2 octobre 2020. La réussite de ce dispositif innovant dépend du grand nombre d’utilisateurs et de la zone couverte.

Le Département accompagne déjà 6 intercommunalités pour installer Rézo Pouce ou en faire sa promotion : Cévennes Gangeoises, Grand Orb, Avants Monts, Vallée de l’Hérault, Grand Pic Saint-Loup, Sète Agglopôle…

A terme, l’objectif est de couvrir tout le département.

Chiffres clés
6 minutes = temps d’attente moyen
13 secondes = temps d’attente record
6 intercommunalités accompagnées par le Département...

Les artistes d'Occitanie vous ouvrent leurs portes

 
Dimanche 11 octobre, venez découvrir la richesse de leurs créations et échanger avec eux lors de la journée portes ouvertes organisée par la Région !

JOURNÉE RÉGIONALE PORTES OUVERTES DES ATELIERS D’ARTISTES - DIMANCHE 11 OCTOBRE 2020

 La Région Occitanie a créé une journée Régionale portes ouvertes des ateliers d’artistes dans le but de donner plus de visibilité aux artistes et de faire connaître leurs créations visuelles aux habitants de la Région et plus largement aux touristes.

Cette journée permet aux amateurs d’arts visuels de rencontrer des sculpteurs, plasticiens, peintres, graphistes, designers, vidéastes ou photographes sur leurs lieux de création, et c’est un excellent moyen pour les artistes de présenter leurs méthodes de travail et leurs œuvres, tout en favorisant une proximité avec le public.

Retrouvez la liste des ateliers près de chez vous : https://www.laregion.fr/JPO

Visite d'Annick Girardin, ministre de la Mer, à Sète et la Grande Motte

Lundi 28 septembre et mardi 29 septembre 2020, Annick Girardin, ministre de la Mer, s’est rendue dans l’Hérault. A cette occasion, elle s’est déplacée à Sète et à la Grande Motte où se déroulait le Salon du Littoral.

kYz_fdQB

La première journée a été consacrée à la ville de Sète, avec une visite du lycée de la Mer, la découverte d'un mas de production de  conchyliculteurs, et la présentation des navires du quai Maximin Licciardi. Ce déplacement a été ponctué par des échanges avec des professionnels conchylicoles ainsi que des pêcheurs de la criée de Sète.

4caKnq5K

Mardi 29 septembre, la ministre s’est rendue au Salon du Littoral au Palais des congrès de la Grande Motte. Cet événement se déroule du 29 au 30 septembre 2020 et se positionne comme une plate-forme de rencontres et d’échanges réunissant tous les professionnels du marché à la recherche de solutions innovantes dans le secteur maritime. Des conférences et des rencontres d’affaires sont au programme afin de permettre aux professionnels d’aborder les thèmes qui les intéresse avec des experts.

Annick Girardin a inauguré le salon et pris la parole aux côtés de M. Baylet, président du groupe La Dépêche, M. Rossignol, maire de la Grande Motte et M. Cordoniou, vice-président du Conseil Régional. La ministre a également pu visiter les stands et rencontrer les professionnels.

Pour terminer, la ministre a assisté à la signature de la convention entre Météo France et le port de Sète sur la mise en place de micro-satellites prévenant les épisodes cévenols grâce à des capteurs embarqués sur des bateaux.

UNE BALADE GOURMANDE DE FERME EN FERME DANS L’HERAULT

Les 3 et 4 octobre, de 10 h à 18 h, partez à la rencontre des paysans avec la 11ème édition de la manifestation
L’Hérault de ferme en ferme
 
L’image contient peut-être : 1 personne, debout, chapeau et plein air
 
36 fermes dans l’Hérault, engagées dans une démarche d’agriculture durable, ouvrent leurs portes au grand public
 L’occasion de découvrir leurs métiers, leurs savoir-faire et leurs pratiques agricoles au travers de visites guidées, de dégustations et d’animations !
 Manifestation soutenue par le Département de l’Hérault
 Respectez les gestes barrières. Port du masque obligatoire

A propos du Salon du littoral

A La Grande Motte, les mardi 29 et mercredi 30 septembre, aura lieu un événement marquant pour la région. Il sera accessible aux seuls professionnels. Elus locaux ou régionaux, universitaires, experts en milieux marins confronteront leurs points de vue sur les grands problèmes maritimes et portuaires. D'ailleurs, le directeur du port de Sète, Olivier Carmes, sera de la partie.

 NAVACapture

Pour l'occasion, Midi Libre a fait paraître (25/09) un supplément spécial qui fait connaître le point de vue de diverses personnalités. La ministre de la mer, Annick Girardin, sera présente pour l'ouverture du salon. Elle a, pour l'activité maritime française, de grandes ambitions. Elle "défend le verdissement des ports et du transport maritime". Car, pour elle, "le défi environnemental est le défi du siècle !" Pour sauvegarder "les réserves de biodiversité" que recèle le milieu maritime, il est nécessaire de remédier aux effets négatifs à l’œuvre dans les ports et les transports maritimes.

L'Organisation Maritime Internationale sera saisie de propositions comme "la réduction de la vitesse des navires et la teneur en soufre des carburants utilisés". Au niveau national, aujourd'hui, les armateurs français ont équipé leurs navires de branchements électriques à quai et de filtres à particules. "D'autres initiatives sont en cours sur l'utilisation de l'hydrogène vert notamment". Et dans l'avenir, la ministre veut positionner la France en tête de la prochaine [révolution], celle des ports "zéro émission". En renforçant par ailleurs la formation et l'attractivité des métiers, il s'agit de faire de la France une des grandes puissances maritimes de demain.

ghghghghCapture

 A Sète, on n'est pas resté les bras croisés. Thiéry Meunier, directeur de projets à EDF, indique que, comme à Monaco ou à Marseille, on utilisera la thalassothermie (ou géothermie) "pour couvrir les besoins de chaud et froid". Une barge multi services utilisera l'hydrogène "propre", distribuée par Hynamics filiale d'EDF. Ce que confirme M. Olivier Carmes avec "le développement d'une solution hydrogène innovante pour la production électrique". Et il évoque ce qui a déjà été réalisé par l'autorité portuaire sétoise : "la couverture photovoltaïque des entrepôts, le développement du transport multimodal, la démarche "zéro plastique". Et c'est en 2021 qu'aura lieu le branchement à quai des navires.

Tout cela rejoint les vœux de la ministre, A. Girardin, qui souhaite, comme pour les ports de plaisance, "un ancrage plus étroit dans son territoire" [du port] et "rétablir le port et ses offres de service comme levier d'attractivité". La ministre évoque aussi l'éolien en mer, cher à Carole Delga, la présidente de la région Occitanie. Celle-ci souhaite développer le projet "Hydrogène littoral", produire de l'hydrogène vert à partir d'éoliennes flottantes en mer qui doivent entrer en service en 2022. Echo du très récent changement de cap de la politique énergétique du gouvernement (Le Monde, 27/09/2020). 

Belle effervescence ! Il est vrai que l'Occitanie est bien placée pour participer ou anticiper les évolutions en cours. Et pourquoi pas, comme l'indique le titre de la brochure "Une relance bleue" ?

Hervé Le Blanche

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon