Horaires d'ouverture des bureaux de vote

Elections municipales

Lors des 2 tours du scrutin municipal des 15 et 22 mars 2020, les bureaux de vote ouvriront : De 8h00 à 18h00

Sauf Montpellier 8h00 -20h00 (la clôture du scrutin est fixée à 20 heures dans les 135 bureaux de vote de la commune)

Et Béziers 8h00 –19h00

(la clôture du scrutin est fixée à 19 heures dans les 54 bureaux de vote de la commune)

LISTE DES CANDIDATURES : http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Elections-et-citoyennete/Elections/Elections-Municipales-2020/Etat-des-candidatures

Calamité agricole : demande d’indemnisation avant le 3 avril

Reconnaissance de calamité agricole suite aux pluies et inondations du 22 au 23 octobre 2019

Dépôt des dossiers de demande d’indemnisation avant le 3 avril 2020

Danube, High Water, Flood, River

Le comité national de gestion du risque en agriculture, réuni le 29 janvier 2020, a donné un avis favorable à la demande de reconnaissance au titre des calamités agricoles suite aux pluies et inondations du 22 au 23 octobre 2019 dans le département de l’Hérault.

Les biens reconnus sinistrés sont :

- les pertes de récolte en pépinière/horticulture ;

- les pertes de fonds sur sols et ouvrages agricoles, palissages, clôtures, cultures pérennes (vigne, fraisier, olivier, kiwi, asperge, framboisier), ruche, stocks extérieurs, cheptel vif (poule pondeuse).

La zone reconnue sinistrée concerne 215 communes

Afin de bénéficier d'une indemnisation, les exploitants agricoles concernés peuvent déposer, avant le 3 avril 2020 (cachet de la poste faisant foi) une demande par formulaire papier auprès de la direction départementale des territoires et de la mer de l'Hérault (DDTM 34)

Le formulaire est disponible sur le site internet des services de l’État : www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Agriculture-foret-et-developpement-durable/Agriculture/Calamites-Agricoles/

A NOTER: le lundi 9 mars 2020, une journée d’information et d’aide au remplissage des formulaires est organisée à la salle Campotel à Servian (en face de la piscine Muriel Hermine).

Contacts et renseignements: DDTM 34 / SAFBâtiment Ozone -181, place Ernest Granier -CS 60556 -34064 MONTPELLIER Cedex 204 34 46 60 51 ou 60 68 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liste des 211 communes concernées:Abeilhan, Adissan, Agde, Les Aires, Alignan-du-Vent, Aniane, Arboras, Argelliers, Aspiran, Aumelas, Aumes, Autignac, Avène, Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Bassan, Bédarieux, Bélarga, Berlou, Bessan, Béziers, La Boissière, Le Bosc, Boujan-sur-Libron, Le Bousquet-d'Orb, Bouzigues, Brenas, Brignac, Cabrerolles, Cabrières, Campagnan, Camplong, Canet, Capestang, Carlencas-et-Levas, Castelnau-de-Guers, Castelnau-le-Lez, Causse-de-la-Selle, Causses-et-Veyran, Caussiniojouls, Caux, Le Caylar, Cazedarnes, Cazouls-d'Hérault, Cazouls-les-Béziers, Cébazan, Celles, Cers, Cessenon-sur-Orb, Ceyras, Clapiers, Clermont-l'Herault, Colombiers, Combes, Corneilhan, Coulobres, Cournonsec, Cournonterral, Creissan, Le Cros, Cruzy, Dio-et-Valquières, Espondeilhan, Fabrègues, Faugères, Florensac, Fontes, Fos, Fouzilhon, Fozières, Frontignan, Gabian, Gigean, Gignac, Graissessac, Hérépian, Joncels, Jonquières, Lacoste, Lagamas, Lamalou-les-Bains, Lattes, Laurens, Lauroux, Lavalette, Lespignan, Lezignan-la-Cèbe, Liausson, Lieuran-Cabrières, Lieuran-les-Béziers, Lignan-sur-Orb, Lodève, Loupian, Lunas, Magalas, Maraussan, Margon, Marseillan, Mauguio, Maureilhan, Merifons, Mèze, Mireval, Montady, Montagnac, Montarnaud, Montbazin, Montblanc, Montels, Montesquieu, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Montpeyroux, Mourèze, Murviel-les-Béziers, Murviel-les-Montpellier, Nebian, Neffiès, Nézignan-l'Eveque, Nissan-lez-Enserune, Nizas, Octon, Olmet-et-Villecun, Pailhes, Palavas-les-Flots, Paulhan, Pégairolles-de-l'Escalette, Péret, Pérols, Pézenas, Pézènes-les-Mines, Pierrerue, Pignan, Pinet, Plaissan, Les Plans, Poilhes, Pomerols, Popian, Portiragnes, Le Pouget, Le Poujol-sur-Orb, Poujols, Poussan, Pouzolles, Pouzols, Le Pradal, Prades-sur-Vernazobre, Le Puech, Puechabon, Puilacher, Puimisson, Puissalicon, Puisserguier, Quarante, Roquebrun, Roquessels, Rosis, Roujan, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Saint-Chinian, Saint-Clément-de-Rivière, Saint-Etienne-de-Gourgas, Saint-Etienne d’Estrechoux, Saint-Felix-de-l’Heras, Saint-Felix-de-Lodez, Saint-Geniès-de-Fontedit, Saint-Gervais-sur-Mare, Saint-Guilhem-le-Désert, Saint-Guiraud, Saint-Jean-de-Fos, Saint-Jean-de-la Blaquière, Saint-Jean-de-Védas, Saint-Nazaire-de-Ladarez, Saint-Pargoire, Saint-Paul-et-Valmalle, Saint-Pierre-de-la-Fage, Saint-Pons-de-Mauchiens, Saint-Privat, Saint-Saturnin-de-Lucian, Saint-Thibéry, Salasc, Saussan, Sauvian, Sérignan, Servian, Sète, Soubes, Soumont, Taussac-la-Billière, Thézan-les-Béziers, Tourbes, La Tour-sur-Orb, Tressan, Usclas-d'Hérault, Usclas-du-Bosc, Vailhan, Valmascle, Valras-Plage, Valros, Vendemian, Vendres, Vias, Vic-la-Gardiole, Vieussan, Villemagne-l'Argentière, Villeneuve-les-Béziers, Villeneuve-les-Maguelone, Villeneuvette, Villeveyrac.

PISTE 10 DE CONDUITE : Bientôt chez vous !

Résolument engagée dans les opérations de prévention routière, la Gendarmerie en Languedoc-Roussillon accueillera à compter d’avril 2020 la piste 10 de conduite.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et plein air

Organisée dans les collèges et lycées, elle permet de sensibiliser les adolescents à l’environnement automobile et aux risques de la conduite.

Elle les prépare à l’acquisition des premières règles de conduite en sécurité et à la découverte de l’apprentissage de la conduite, par le biais d'une théorie en salle et d'une partie pratique sur une piste d’exercice sécurisée.

Objectifs :
• Informer les jeunes des dangers de la route afin de les anticiper et de mieux les maîtriser ;
• Auto évaluer leurs connaissances sur la signalisation et les règles de circulation routières ;
• Sensibiliser les adolescents sur les dangers des conduites addictives (alcool, stupéfiants,) et des conduites à risque… ;
• Leur permettre de conduire pour la première fois un véhicule et les orienter vers la conduite accompagnée.
Cette opération est organisée en partenariat avec Groupama Méditerranée.

Des référents Gendarmerie des régions de gendarmerie Languedoc-Roussillon, Provence Alpes-Côte d'Azur et Auvergne Rhône-Alpes ont été formés sur le centre Centaure de Ventabren (13) le 3 mars en présence de Monsieur POUJOL, secrétaire général de Groupama Méditerranée et de Monsieur DELBREL en charge de l'animation institutionnelle.

Désormais, les équipes sont pleinement opérationnelles et la piste sera présente dans :
- Les Pyrénées-Orientales : du 20 au 24 avril
- L'Aude : du 27 au 30 avril
- L'Hérault : du 04 au 07 mai
- Le Gard : du 11 au 15 mai.

Le « moustique tigre » Aedes albopictus bientôt de retour en Occitanie

Attention, vigilance, avec l’hiver très doux, les moustiques sont déjà là depuis une quinzaine de jours en Haute-Garonne et  bientôt en  Occitanie. Le moustique tigre, lui, arrivera courant avril. 

Le « moustique tigre » Aedes albopictus, après avoir été souvent identifié ponctuellement sur des aires d’autoroute, a commencé à s’installer sur des territoires agglomérés de la région Occitanie à partir de la fin de l’été 2011, en provenance de PACA, dont il a colonisé tout ou partie de 5 des 6 départements depuis 2004.

* DANS LE DÉPARTEMENT DU GARD, une identification du « moustique tigre » Aedes albopictus a d’abord été faite par les services de l’EID Méditerranée, comme suite à des « plaintes » pour nuisance de la part de résidents locaux, au nord du département, dans des communes proches de l’Ardèche : Saint-Ambroix, Saint Brès, Saint-Victor-de-Malcap, Saint-Julien-de-Cassagnas, ainsi que, mais dans une moindre mesure, à Alès. Même constat (positif puis négatif) pour un seul des 14 pièges alors installés à Nîmes. Mais, entre-temps, des captures de « moustiques tigres » adultes ont laissé penser à une installation en cours d’Aedes albopictus. De la sorte, le département du Gard a été classé par le ministère de la Santé en niveau 1 du plan national antidissémination du chikungunya et de la dengue, le 6 septembre 2011. En 2012, 2013 et 2014, cette installation a progressé géographiquement, concernant désormais 128 communes (voir carte Gard).

* DANS LE DÉPARTEMENT DE L’HÉRAULT est lui aussi classé par le ministère de la Santé en niveau 1 du plan national antidissémination du chikungunya et de la dengue depuis le 20 novembre 2011. Le « moustique tigre » Aedes albopictus y a été identifié, pour la première fois, entre août et septembre 2011 : au nord de la ville de Montpellier, dans un quartier proche du secteur hospitalier, sur une étendue de plus d’un kilomètre, traduisant une colonisation commençante. Antérieurement, depuis trois ans, il avait fait des apparitions itératives, dans un secteur d’habitats dispersés de la commune de Fabrègues, en tampon entre l’aire autoroutière et les quartiers agglomérés. Enfin, trois pièges ont été recensés positifs au Grau-d’Agde, négativés par des traitements contre les moustiques à l’état adulte, ainsi que quelques pièges sur la commune de Lespignan, situés, un peu comme à Fabrègues, en tampon entre l’aire d’autoroute et une zone pavillonnaire, mais très proches de cette dernière, laissant présager une implantation. Comme dans le Gard, le « moustique tigre » a progressé territorialement en 2012, 2013 et 2014, concernant désormais 118 communes (voir carte Hérault). Avec la hausse des températures en 2020 il devrait arriver dès avril 2020.

* DANS LE DÉPARTEMENT DE L’AUDE  ET DES PYRÉNÉES-ORIENTALES, 2012 aura été l’année de la primo implantation de ce même « moustique tigre » Aedes albopictus – tout comme, hors région Occitanie, en Haute-Garonne –, ces départements devenant à leur tour classés en niveau 1 du plan national antidissémination du chikungunya et de la dengue. Là aussi, la progression se fait de façon continue et désormais 54 communes sont concernées dans les Pyrénées-Orientales (voir carte P-O) et 17 communes dans l’Aude (voir carte Aude).

Ces arrêtés interministériels de classement ouvrent le champ à des arrêtés préfectoraux, permettant des traitements insecticides contre le  « moustique tigre » Aedes albopictus lorsque l’Agence régionale de santé (ARS), au niveau de ses délégations territoriales dans les départements concernés, l’estime nécessaire, en cas de présence dans une commune colonisée par l’insecte d’une personne suspecte de virémie à la dengue ou au chikungunya (ce sont des cas importés de pays ou régions tropicales ou subtropicales où sévissent ces maladies)..

* Le plan national antidissémination du chik et de la dengue veut que dès qu’une installation d’Aedes albpictus est identifiée dans le moindre quartier d’une commune et considérée comme définitive, le département de son ressort est classé tout entier en niveau 1, avec transfert de la charge de la lutte au Conseil départemental : des traitements contre les moustiques, dits de « lutte antivectorielle » (LAV), deviennent possibles en cas de suspicion de maladies vectorielles. Donc même si, par exemple, seule 1 commune est directement concernée, c’est tout le département qui fait l’objet de cette classification.

À cet instant, la charge et l’organisation du suivi et de la lutte contre Aedes albopictus se sont trouvées affectées au Conseil départemental du département concernéqui mandate l’EID Méditerranée (Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen) comme opérateur.

Source EID : http://www.moustiquetigre.org/index.php/une-competence-du-cg/128-en-languedoc-roussillon

En Occitanie et en PACA, ce mandat se trouve facilité par le fait que l’EID Méditerranée est déjà, depuis la fin des années 1950 et le début des années 1960, l’opérateur des Conseils départementaux de l’Hérault, du Gard, de l’Aude, des Pyrénées-Orientales, ainsi que de celui des Bouches-du-Rhône, pour le contrôle de la nuisance des moustiques issus des zones humides littorales.

Appel pour la 9 ème marche pour le climat du 14 mars 2020, par Christian Puech

« Témoins au bout du monde ».

temainCapture 

Appel pour la 9 ème Marche planétaire pour le climat

et contre l’inaction, l’attentisme ou la complicité de nombreux dirigeants du monde .

Montpellier 14 mars 2020, départ du Peyrou à 14 heures.

Le soja dans nos assiettes révèle les liens entre des intérêts économiques et financiers croisés et l’ethnocide génocidaire des indiens Guarani Kaiowa du Brésil, entre autre, avec accaparement de leur dernières terres nourricières, déforestation, incendies en Amazonie et donc réchauffement climatique global.

http://montpellier-infos.fr/index.php/culture/beaux-arts/expos/19753-ode-a-la-nature-christian-puech

47 degrés à l’ombre dans nos garrigues au cœur de l’été. La flore et la faune se meurent, des vignes, des buis, des chênes vert brûlent, du jamais vu chez nous depuis des millénaires.

C’est à la société civile apartisane de s’engager à Montpellier avec « Témoins au bout du monde ». Nous étions 18.000 marcheurs le 16 mars 2019, un an après, nous serons encore là, la veille des élections municipales, plus déterminés que jamais.

Christian Puech. Contact :

Témoins au bout du monde ,

page sur Facebook , Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bravo à nos agriculteurs et viticulteurs

UNE BELLE RÉCOLTE DE MÉDAILLES POUR L’HÉRAULT

agroCapture
272 médailles d’or, d’argent et de bronze (253 en 2019) remportés lors du Concours Général Agricole du  Salon International de l'Agriculture (page officielle) à Paris

Le jury a récompensé les meilleurs produits français dans plusieurs catégories et a promu beaucoup de produits héraultais.
Pour la quatrième année consécutive, le Département de l’Hérault valorise ses producteurs et leurs produits d’exception au Salon International de l’Agriculture de Paris jusqu’à dimanche 1er mars.

En mars, l'Oursinade de Thau 2020

Sète agglopôle méditerranée et la Ville de Sète organisent la 6ème Oursinade de Thau les Vendredi 13 (de 18h à 23h) et Samedi 14 Mars (de 11h à 23h) sur la Place Aristide Briand.

L’image contient peut-être : ciel, océan et plein air, texte qui dit ’L'OURSINADE DE THAU’
Deux journées consacrées à la dégustation d’oursins, de fruits de mer, de vins régionaux et de produits du terroir dans le cadre d'une grande guinguette conviviale à ciel ouvert.

Un ticket vendu 5€ vous donnera droit à un verre + 3 coupons "dégustation" de vins...(2€ pour un seul verre). Pour les oursins et autres produits de bouche, vente directement sur le stand des producteurs.

Venez nombreux !

DES GESTES SIMPLES POUR SE PROTÉGER DU CORONAVIRUS

Le coronavirus continue de se propager ! Un premier cas avéré a été identifié dans la soirée du jeudi 27 février à Montpellier

Aucune description de photo disponible.

Quelques gestes à adopter

– Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique
– Toussez ou éternuez dans son coude
– Utilisez un mouchoir à usage unique

 Un numéro gratuit d’information sur le Coronavirus est disponible 7 jours sur 7 de 8h00 à 21h00. Appelez le 0800 130 000 (appel gratuit)

LE SAVIEZ-VOUS ?
On parle beaucoup des masques, mais la transmission de ce virus se fait bien davantage par les mains que par une projection de salive.

Profitez des week-ends de mars pour voyager à petit prix

Au mois de mars, les TER des samedis et dimanches seront à -50 % !

liO propose aux voyageurs des trains régionaux de pouvoir profiter des week-ends à petits prix sur l’ensemble du réseau TER Occitanie à partir du samedi 29 février.

Tous les samedis et les dimanches à -50% pendant le mois de mars.
Offre valable du 29/02 au 29/03/2020 uniquement sur les billets achetés en ligne.

Une belle opportunité pour tout un chacun de faire des économies et un geste pour la planète en limitant les déplacements en voiture au profit des transports en commun !

5000 étudiants au futur Campus MBS Cambacérès

Ce jeudi 27 février 2020,  au siège du Groupe SERM-SA3M,  Philippe Saurel, Président de la SA3M, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de Montpellier et André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie et Président de Montpellier Business School signent le compromis de vente du terrain en vue de l’implantation de Montpellier Business School, du CFA Sud-Formation, du siège de la CCI de l’Hérault et de l’antenne de la CCIR Occitanie sur la ZAC Cambacérès à Montpellier.

Montpellier Business School s’implante sur le quartier Cambacérès, au Sud de Montpellier

Le projet, de 92 M€, vient s’implanter en face du lycée Pierre Mendès-France. Sur une surface totale de 28 705 m² de SDP, les bureaux de la CCI occuperont 3 390 m² de SDP et les locaux du Centre de Formation des Apprentis et de Montpellier Business School s’implanteront sur 25 315 m² de SDP. Ce sont quelques 5 000 étudiants et chercheurs qui seront accueillis dans cette nouvelle structure. Le dépôt du permis de construire début 2021 permettra un démarrage des travaux d’ici fin 2021 pour une livraison prévisionnelle courant 2023. 

Le site de la CCI est actuellement implanté à proximité de l’aéroport. Montpellier Business School ainsi que Sud-Formation sont quant à eux implantés à l’Ouest de la ville. L’ambition est donc de créer une synergie à travers cette proximité immédiate sur Cambacérès. Le site de Cambacérès constituera ainsi un pôle d’excellence en marketing et management commercial, offrant un rayonnement du savoir-faire montpelliérain à l’échelle nationale et internationale. Rassembler les forces et offrir les possibilités encore plus larges en diversifiant encore davantage le panel des formations et services proposés.

La ZAC Cambacérès, aménagée par la SA3M pour le compte de Montpellier Méditerranée Métropole réunira plusieurs établissements de formation en prise directe avec des sociétés de toute taille, toutes créatrices de valeurs pour notre territoire. Ces entreprises s’installeront au sein de la Halle de l’Innovation en construction, et plus largement dans tout le quartier, notamment les enveloppes urbaines le long des infrastructures.

Les bons plans pour se ressourcer à Sète

Au-delà de ses canaux et de ses plages, Sète offre des sites naturels et espaces qui incitent à la détente et à la balade. En semaine, en week-end ou pendant les vacances, partez à la découverte de ces lieux qui permettent de s’oxygéner sans quitter la ville.

La Corniche, une balade en front de mer

A pied ou à vélo, la promenade du Maréchal Leclerc est depuis de nombreuses années un incontournable pour la balade. Ce qui est nouveau en revanche, c’est son prolongement côté Corniche de Neuburg. Depuis le printemps 2019, un nouvel espace s’est ouvert aux Sétois et visiteurs pour profiter comme il se doit du front de mer. Cheminement piétonnier, bande cyclable et mobilier urbain en font un lieu parfait pour la détente et le déplacement doux. Désormais, il est donc possible de rejoindre en vélo, sans discontinuité, les plages du Lido depuis le centre-ville. Trottinettes électriques ont aussi commencé à prendre place aux côtés des piétons et cyclistes. Pour agrémenter la balade, des Tamaris, petits arbres qui s’adaptent bien aux embruns salins, fleuriront au printemps accompagnés d’arbustes à fleurs et de plantes couvre-sol. De quoi vous donner encore un peu plus envie de parcourir cette bande de 1,4 km qui relie les places Edouard Herriot et Roger Thérond.

Promenade sur la corniche de Neubourg

Une promenade interactive aux Pierres Blanches
Ce belvédère sur la Méditerranée et l’étang de Thau attire chaque année quelque 300 000 promeneurs. Autant que le cirque de Navacelles ou le lac du Salagou ! C’est dire si le lieu vaut le détour tant par son point de vue exceptionnel que son circuit. Afin de mieux apprécier ce joyau et ses 400 espèces de plantes, de nombreux sentiers pédestres balisés et panneaux pédagogiques sont à disposition. Des coins aménagés permettent aussi au visiteur de profiter d’une pause bienvenue. Depuis ce belvédère, il est possible par temps clair d’apercevoir la chaîne des Pyrénées et le Mont Canigou recouverts de neige. Les habitués des Pierres Blanches ont depuis peu une autre raison de venir fréquenter le site. Une application smartphone a en effet été lancée afin de redécouvrir la forêt des Pierres Blanches. Explications sur les essences méditerranéennes, histoire de la colline Saint-Clair et du vignoble de Villeroy, sensibilisation aux espèces, c’est une visite interactive et pédagogique qui attend le visiteur.

Promenade aux Pierres Blanches

La nage sur 50m au bassin olympique
Jusqu’à récemment, il fallait aller à Montpellier pour trouver un bassin olympique autour de Sète. Dorénavant, plus besoin de se déplacer ailleurs dans le département : rendez-vous au centre balnéaire Raoul Fonquerne où une piscine de 50 m de long, aux normes olympiques, a ouvert au public fin 2019. Particularité, c’est un bassin avec toit rétractable. Pas envie d’aller nager en piscine traditionnelle ou de tenter une baignade en mer en hiver ? Au bassin olympique “Laurent Vidal”, la température de l’eau est constante et l’environnement vous donnera une impression d’extérieur. Un bon endroit pour se ressourcer en faisant du sport. Avec une ouverture jusqu’à 19h45 les lundis, mardis et jeudis et même 20h45 le mercredi, tout le monde peut en profiter. En plus des bassins de compétition et bassin à vagues, pataugeoire, toboggans et solarium, le centre aquatique propose trois salles de sport, à destination des sportifs de haut niveau et du grand public.

Piscinie Fonquerne Sète

Des plages accessibles à pieds depuis la ville
Côté Méditerranée et côté étang de Thau, le littoral sétois est propice à la baignade. Les plus proches du centre-ville sont les plages du Lazaret et de la Corniche situées à environ 20 min à pied du Théâtre de la mer. Les cinq autres plages sont le Lido, du nom de la bande de sable reliant Sète à Marseillan, la Fontaine, les 3 Digues, le Castellas et la Baleine. Un itinéraire, accessible depuis le centre-ville, permet de les rejoindre en vélo. Bonne nouvelle, en 2019, Sète a de nouveau obtenu le label Pavillon Bleu pour ses plages garantissant une eau et un équipement de qualité. Si vous préférez les petites criques aux grands bancs de sable, direction les criques de l’Anau et de la Vigie en contrebas de la promenade Maréchal Leclerc.

Plage de Sète

Le parc Simone Veil pour flâner
Sur l’île singulière, en plus de la forêt des Pierres Blanches, “ce sont 30 hectares d’espaces verts aménagés qui sont répartis un peu partout en ville” explique Laurent Lafont du service Jardins et paysages. On trouve ainsi des espaces verts dans les quartiers Barrou, Métairies, Victor-Hugo, des jardins partagés à l’Ile de Thau et aux Salins et des vergers au Vallon et aux Salins. Sans oublier le grand parc Simone Veil situé en plein cœur de ville. Créé en 1886, l’ancien jardin du Château d’eau, rebaptisé parc Simone-Veil, reste très apprécié des Sétois. C’est un havre de fraîcheur à recommander en période de canicule et une invitation à la balade en toute saison. Trois bassins et fontaines, une grotte et des monuments viennent enrichir le lieu qui fait l’objet d’une rénovation depuis 2017 avec des changements déjà visibles au niveau des calades, grilles et ornements.

Parc Simone Veil

Le site Saint-Pierre : une redécouverte
Il y a les belvédères mais aussi les balcons sur la mer. Le site Saint-Pierre en est le meilleur exemple à Sète. Réhabilité puis rouvert à l’été 2019, le site est facilement accessible car situé à quelques minutes à pied du centre-ville. Pas de grande marche à prévoir sur place mais plutôt une serviette et un bouquin pour profiter de la vue et du soleil. Le site Saint-Pierre propose une petite pause agréable en toute saison avec deux étaliers, un producteur de fruits de mer et un glacier, directement sur place. Un cheminement piétonnier et des escaliers permettent d’accéder au plus près du front de mer. Un site protégé à visiter au plus vite si ce n’est pas encore fait.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos