CHU de Montpellier, meilleur centre français en matière de fécondation in vitro

Avec le plus de 32%, le service d'aide a la procréation du CHU de Montpellier détient le meilleur taux de réussite en matière de fécondation in vitro en France. Classement édité par l'Agence de biomédecine. 

Créé en 1981, par le Pr HEDON et le Pr FLANDRE, le centre d’Assistance Médicale à la Procréation du CHU de Montpellier est l’un des premiers centres français à avoir développé la Fécondation in vitro (FIV). 
Le centre de procréation médicale assistée (PMA) fédère une équipe pluridisciplinaire spécialisée en infertilité.  Il se situe au rez de chaussée de l’hôpital Arnaud de Villeneuve. Voir le plan d'accès (Google Maps)

Un centre de la fertilité réunissant tous les praticiens de l’infertilité

Le centre réunit, en un lieu unique, l’ensemble des praticiens indispensables au diagnostic et à la prise en charge complète de votre infertilité :

  • Médecins de la reproduction : 
    • Gynécologues-obstétriciens
    • Chirurgien de la fertilité
    • Gynécologues médicaux
    • Endocrinologues
    • Biologistes de la reproduction
    • Urologues-andrologues
  • Sages-femmes spécialisées en médecine de la reproduction
  • Psychologues
  • Tabacologues

Ces spécialistes mettent en commun leurs connaissances et leur expérience pour vous aider tout au long de votre parcours de procréation médicalement assistée.   

Une aide spécifique, individualisée pour chaque couple 

Cette unité de lieu associée à un suivi individuel par un même gynécologue référent pour chaque couple, nous permet de répondre efficacement à votre demande d’aide à la procréation tout en restant à chaque instant, à votre écoute. Notre but est de vous apporter une réponse humaine, spécialisée et efficace à votre infertilité. 

 Tout savoir sur https://www.chu-montpellier.fr/fr/fiv

Ifremer vient de publier un rapport sur le taux de pesticides dans les lagunes méditerranéennes

Sur les 10 lagunes étudiées entre 2017 et 2019, « L’étang de Thau fait partie des lagunes les moins exposées aux pesticides », observe le rapport tout en soulignant la persistance de ces substances. Les efforts réalisés par les collectivités, les agriculteurs et les jardiniers amateurs, via différents dispositifs (Vert Demain, la charte Zéro Phyto, les MAEC…) ne sont pas vains. Publiée en juillet dernier, une autre étude d’Ifremer fait d’ailleurs état d’une amélioration notable des eaux de la lagune depuis 50 ans. Cette mobilisation collective sur la protection de nos lagunes va se poursuivre. On espère que le soutien financier des partenaires tels que l’Agence de l’eau sera au rendez-vous.L’image contient peut-être : texte qui dit ’1970 EUTROPHISATION 1980 1990 RESTAURATIONECOLOGIQUE 2020 RESTAURATION 2000 2010 Depuis 2006 eau de qualité considérée comme bonne’ Pesticides dans les lagunes de Méditerranée : un nouvel indicateur permet de mieux évaluer le risque écologique

Huit lagunes de Méditerranée sur les 10 suivies dans le cadre d’une étude pilote sont contaminées par les pesticides avec un risque préoccupant pour la santé de ces écosystèmes et leur biodiversité. C’est ce que révèlent l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et l’Ifremer en partenariat avec l’Université de Bordeaux dans le rapport « Observatoire des lagunes (Obslag) Pesticides ». S’appuyant sur un nouvel indicateur de risque écologique, cette surveillance permettra d’orienter et de prioriser les actions de l’État et des gestionnaires pour réduire le plus efficacement possible l’utilisation des pesticides dans les bassins versants concernés.

Les lagunes de Méditerranée sont parmi les écosystèmes les plus riches en termes d’habitats et de biodiversité marine. Depuis 30 ans, leur état écologique global s’améliore progressivement : l’eutrophisation (entrainant des proliférations d’algues) et la pollution par les contaminants chimiques dits « historiques » (métaux,hydrocarbures, PCB, DDT…) diminuent. Néanmoins, ces milieux sont le réceptacle d’une autre contamination : les pesticides.

Une étude inédite en France : 72 pesticides suivis dans 10 lagunes méditerranéennes

Entre 2017 et 2019, l’équipe du laboratoire Environnement Ressources Languedoc Roussillon de l’Ifremer à Sète a traqué 72 pesticides grâce à des échantillonneurs passifs, capables de détecter les composés présents dans l’eau, même à très faible dose. Ces échantillonneurs ont été immergés durant 3 semaines à 3 périodes de l’année dans 10 lagunes : les étangs de Canet, de Bages-Sigean, de l’Ayrolle, dela Palme, de Thau, de Vic, du Méjean, de l’Or, de Berre, et de Biguglia.

« Les 72 substances suivies ont été sélectionnées parmi les 325 pesticides détectés dans les cours d’eau de la région lors d’une précédente étude, précise Karine Bonacina, directrice régionale de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Nous nous doutions que leur impact écologique devait s’aggraver en aval des cours d’eau mais nous ne pensions pas que le risque dû à leur cumul serait aussi élevé pour les écosystèmes lagunaires ».

étang de la Palme

Peu exposé aux pesticides, l’étang de la Palme souffre néanmoins des effets du métolachlor. Réduire l’utilisation de cette substance dans son bassin versant permettrait de réduire le risque pour ces écosystèmes.

© Ifremer/D. Munaron

Peu exposé aux pesticides, l’étang de la Palme souffre néanmoins des effets du métolachlor. Réduire l’utilisation de cette substance dans son bassin versant permettrait de réduire le risque pour ces écosystèmes.

Plateforme en ligne d’entraide du Département

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME DE PARTAGE ET D’ENTRAIDE DE L’HERAULT
 Mettre en relation des offres de producteurs locaux et toutes les initiatives solidaires des Héraultais, voilà ce que vous propose la plateforme en ligne d’entraide du Département http://Herault.fr/solidaires34
CONSOMMATION LOCALE
L’Hérault est riche d’une diversité de produits agricoles et artisanaux de grande qualité. Pour nos producteurs consommons local https://bit.ly/2I554Dd
ENTRAIDE
Aide alimentaire, aide aux devoirs… Dans l’Hérault, nos petits gestes font de grandes solidarités ! Découvrez les services des Héraultais https://bit.ly/34W5aG0

Le 7 novembre, la Région et les radios associatives se mobilisent contre le racisme et l'antisémitisme

Dans le cadre de son Plan régional d'actions contre le racisme et l'antisémitisme et en partenariat avec les fédérations des radios associatives d'Occitanie, l'Association Régionale des Radios Associatives (ARRA) et le Collectif des Radios Libres d'Occitanie (CRLO), ainsi que le Club de la presse, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée organise, le 7 novembre, une journée de sensibilisation et d'information sur les ondes des radios associatives d'Occitanie.

Tout au long de la journée du 7 novembre, des programmes originaux (débats, interviews, et reportages) seront diffusés par 62 radios associatives regroupées au sein des fédérations de l'ARRA et du CRLO. Des personnalités reconnues seront ainsi invitées à intervenir et témoigner, parmi lesquelles Jean-François Mignard de la Ligue des Droits de l'Homme, la Défenseuse des droits Claire Hédon, ou encore la cheffe de mission France à Médecin Sans Frontières, Corinne Torre. Plusieurs émissions ont été enregistrées dans les territoires, en lien avec les publics concernés par l'action, notamment les jeunes en lycées et collèges, afin de les sensibiliser et de les familiariser avec les médias.

Les programmes détaillés, les fréquences des radios mobilisées, ainsi que les podcasts des émissions sont à retrouver en ligne : http://radios-arra.fr/ et https://www.crlo.fr/. Ces émissions pourront ainsi être utilisées par tous les acteurs et actrices de la lutte contre le racisme et de l'antisémitisme.

« Le nombre d'actes racistes et antisémites ne cesse d'augmenter sur le territoire français, il est urgent d'agir pour l'égalité de toutes et de tous, dans le respect de la laïcité et des différences ! Terre d'accueil, l'Occitanie est riche de ses diversités, quelles que soient les religions, quelles que soient les origines de ses habitants, qui ont tant apporté à notre Histoire commune. La sensibilisation et l'éducation, outils clés de cette journée, permettent de lutter contre les discriminations. Les programmes diffusés le 7 novembre mettront en lumière les acteurs publics et associatifs agissant au quotidien pour le vivre-ensemble. Il s'agit aussi de permettre aux personnes concernées de faire entendre leur voix dans les médias dont un des rôles essentiels est de favoriser le dialogue. Notre jeunesse est malheureusement de plus en plus exposée aux préjugés, aux infox, et c'est aujourd'hui encore plus qu'hier, par l'éducation, le débat d'idées et l'information que nous les déconstruirons. Je tiens donc à saluer le travail des radios associatives d'Occitanie qui participent pleinement à ce combat si essentiel. Dans le contexte actuel, il est plus que jamais utile de réaffirmer nos valeurs de liberté et de tolérance » a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

Focus sur le Plan régional de lutte contre le racisme et l'antisémitisme

Avec ce Plan d'actions pour la période 2020-2023, adopté en mars dernier, la Région propose une nouvelle contribution mieux concertée et coordonnée. Elle augmente de 50% son intervention financière pour un montant de plus de 12,6 M et propose de nouvelles actions directes et concrètes qui amplifieront celles des secteurs associatifs, publics et privés.

3 objectifs et 10 actions concrètes :

- Déconstruire les préjugés, éduquer à l'antiracisme et valoriser la citoyenneté :

1. Jouer et déjouer les stéréotypes auprès des jeunes, en leur proposant un jeu vidéo pédagogique (serious game - automne 2021) ainsi qu'en produisant des mini-séries contre le racisme.

2. S'engager contre le racisme et l'antisémitisme et développer l'esprit critique en finançant de nouveaux projets éducatifs par le renforcement de l'appel à projets Occit'avenir, la promotion du concours régional de courts-métrages « Discrimétrages », ou encore le lancement de l'opération Esprit'critik portée par le Club de la presse pour s'attaquer aux fakes news et aux thèses racistes et complotistes.

3. Sensibiliser les jeunes à leurs droits et devoirs de citoyens, et élargir leurs horizons. Déploiement du programme JADE (Jeunes Ambassadeurs des Droits pour l'Égalité) en partenariat avec le Défenseur des droits et l'association Unis-cité Occitanie.  Pour 2020-2021, huit jeunes en service civique ont la mission d'intervenir dans les départements du Gard et de la Haute-Garonne, en binôme, auprès de leurs pairs, pour promouvoir les droits de l'enfant, l'égalité et la non-discrimination. L'objectif est d'amener les futurs citoyens et citoyennes à identifier les discriminations pour mieux les prévenir.

- Transmettre l'histoire et les mémoires

4. Connaitre et comprendre les histoires et mémoires croisées en Occitanie en développant de nouveaux moyens et évènements de valorisation du patrimoine mémoriel de l'Occitanie : mise en place d'un label Grands Sites d'Occitanie (GSO) des Mémoires en collaboration avec le Mémorial du camp de Rivesaltes et les associations, création d'un festival des Mémoires, soutien à la production et à la diffusion d'œuvres audiovisuelles, littéraires ou artistiques.

5. Renforcer les coopérations internationales, en participant notamment au réseau européen de lutte contre le racisme et l'antisémitisme et via le développement de partenariats internationaux.

6. Favoriser la transmission et l'explication du principe de laïcité en élargissant l'accès aux formations, en partenariat avec les universités.

- Accompagner les organisations dans la lutte contre le racisme et l'antisémitisme

7. Soutenir l'action des associations, des citoyens, et favoriser l'éducation populaire en donnant aux associations un accès facilité à des moyens logistiques sur tout le territoire et en renforçant l'aide financière régionale. La Région invitera, via un budget participatif en 2021, les citoyens, collectifs et associations à proposer des projets innovants pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme en ciblant notamment les jeunes. Elle accompagne également le mouvement sportif dans ses actions de sensibilisation à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme au sein des clubs et des associations sportives.

8. Accompagner le monde du travail dans les actions contre les discriminations raciales, par le développement d'échanges et d'actions de sensibilisation auprès des équipes Ressources Humaines dans les entreprises dont les organismes de formations et d'orientation.

9. Fédérer les acteurs, faire savoir, contribuer au dialogue, au faire-ensemble, et rendre accessible et visible leurs initiatives, par la création d'un Comité régional de la vie associative permettant de créer des synergies entre les différents intervenants. La Région mènera également une grande campagne d'information, notamment dans les transports régionaux (TER, autocars) et dans les gares, rappelant que le racisme et l'antisémitisme sont des délits, et invitant à porter plainte et/ou à témoigner.

10. Poursuivre dans l'exemplarité et agir au plus près des agents de la Région, par des modules de sensibilisation contre les discriminations et la mise à disposition d'outils de prévention des radicalisations.

 

+ d'informations sur la journée du 7 novembre et sur le plan régional : https://www.laregion.fr/plan-racisme-et-antisemitisme

En mer et sur l'eau, dispositions pour lutter activement contre la propagation de la Covid 19

Conformément au décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaire pour faire face à l’épidémie de la covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, la Préfecture maritime de la Méditerranée a pris un nouvel arrêté numéro 218/2020 du 2 novembre 2020 en ligne sur le site de la préfecture maritime de la méditerranée.

Sport, Pictogramme, Olympia, L'Eau

Cet arrêté précise les directives gouvernementales autorisées et non autorisées en mer dans le cadre du confinement de la Covid 19.

Sont autorisés

  • Les navires de plaisance ou titulaires d’un permis d’armement mis en œuvre dans le cadre d’activités professionnelles et également dans un cadre d’entrainement, de formation ou d’entretien,
  • La pratique des sportifs professionnels et de haut niveau,
  • La pratique d’activés sportives des scolaires et périscolaires,
  • Les activités sportives participant à la formation universitaire.

Sont interdits

  • La pratique des loisirs nautiques et de plaisance (kite-surf, planche à voile, kayak, paddle, plongée en apnée, plongée bouteille en loisir etc),
  • Les manifestations nautiques événementielles.

En mer comme à terre, ces dispositions ont vocation à lutter activement contre la propagation de la Covid 19 en restreignant tous les déplacements non indispensables. Cela permet également de préserver les moyens de secours en mer pour les dédier plus spécifiquement à d’éventuelles interventions sanitaires liées à l’épidémie en cours.

Les personnes concernées devront être en possession de l’attestation de déplacement en mer à télécharger sur : www.premar-mediterranee.gouv.fr

Objectif route verte : 1000 arbres et arbustes plantés !

 

Les équipes routières du Département plantent 1000 végétaux sur les aires de repos, de covoiturage ou encore des îlots de giratoire et échangeurs aux abords des routes départementales.

L'automne est une période propice aux plantations. "Nous choisissons des essences méditerranéennes qui nécessitent peu d'arrosage : micocouliers, tilleuls, érables, chênes pubescents, amandiers, arbousiers, grenadiers, muriers...", précise Grégory Degros, gestionnaire du patrimoine des plantations d'alignements et des espaces verts.

Cette grande opération concernée 19 sites répartie sur tout le territoire héraultais et les communes suivantes : La Tour-sur-Orb, Colombières-sur-Orb, Dio-et-Valquières, Cessenon-sur-Orb, Lieuran-les-Béziers, Villeneuve-les-Béziers, Nizas, Gignac, Saint-Martin-de-Londres, Saint-Bauzille-de-Putois, Boisseron et Mauguio.

Les personnes en situation de handicap des ESAT AVH et EAOS ont participé à cette action, sur les sites de Gignac et Lieuran-les-Béziers.

28 000 arbres pour le cadre de vie…

Depuis janvier 2020, le Département livre 8 000 arbres à plus de 200 communes qui ont répondu favorablement à l’initiative, des arbres afin de végétaliser les centres villes, les cours d’écoles, les places et les parcours sportifs…
Sur les routes, ce sont plus de 16 000 arbres qui sont plantés le long des déviations, sur les aires de covoiturage… Le Département végétalise également ses 20 domaines départementaux comme la Scène de Bayssan à Béziers qui a déjà accueilli plus de 4 000 arbres en 2019. 

La CCI Hérault lance plusieurs pistes en faveur des commerçants

Le réseau des CCI demande au gouvernement d’étudier au plus vite sa proposition d’autorisation d’ouverture sur « rendez-vous » pour les commerçants
La CCI Hérault représente les intérêts de 76 000 entreprises. Assurant un rôle de corps intermédiaire à vocation économique, elle promeut le développement des entreprises et des territoires.

Depuis plusieurs jours, l’ensemble des CCI se mobilisent tant au niveau national que local pour venir en aide aux commerces fermés depuis l’annonce du confinement.
Grâce à la mobilisation commune des CCI ces derniers jours, le réseau a obtenu du gouvernement l’autorisation de sortie pour retirer les achats effectués auprès de tous les commerces, au-delà des produits de première nécessité, grâce au retrait de commande en magasin.

CCCCICapture
La CCI Hérault insiste donc sur ce point : au-delà des produits de première nécessité, dès lors que leurs commerces ont mis en place des drives ou des corners de click and collect ou process de commande par téléphone garantissant le respect des consignes sanitaires, les clients peuvent soutenir l’activité des commerçants. Ce qui n’était pas le cas lors du premier confinement.
« Au-delà de cette première victoire, les CCI maintiennent leur mobilisation pour l’ouverture totale des commerces.
Parallèlement, les CCI demandent l’ouverture des petits commerces de proximité sur rendez-vous (qui permettrait que le client puisse entrer dans le point de vente). Pour l’instant, celle-ci n’a pas été retenue mais nous maintenons notre mobilisation.
Le réseau des CCI invite donc tous les commerçants, dans l’attente du bilan annoncé d’ici 15 jours, à se saisir pleinement et au plus vite de l’opportunité du retrait de commande sur le pas de porte des boutiques. Le chiffre d’affaires ainsi réalisé par les retraits de commande, comme l’a annoncé le ministre de l’économie et des finances, viendra en sus des montants perçus au titre du fonds de solidarité.
Enfin, la CCI Hérault déploie actuellement sa plateforme de géolocalisation des commerçants accessibles sous toutes ces formes (initié lors du premier confinement)
De même, la CCI travaille sur des solutions numériques simples pour permettre aux commerçants de poursuivre leur activité. L’ensemble des informations sur ces deux sujets seront communiqués d’ici 24h.
« Même si nous déployons tout un ensemble d’outils, notre obsession première reste l’ouverture des commerces. J’espère que d’ici 15 jours nous pourrons obtenir la possibilité que tous les petits commerces qui le peuvent et le veulent puissent à minima recevoir sur rendez-vous dans le strict respect d’un protocole sanitaire. Les commerçants ne veulent plus être sous perfusion ! », André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie.

Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan, donnez votre avis à partir du 2 novembre

 

 
Dans la perspective de l’ouverture de l’enquête publique sur la première section de la nouvelle ligne entre Montpellier et Béziers, il est mis en place une nouvelle étape de concertation du 2 novembre au 4 décembre 2020.
Les modalités de concertation ont été adaptées au contexte sanitaire actuel pour permettre l’expression la plus large possible du public, en toute sécurité.
 
Une réunion publique aura lieu à distance le 5 novembre à 18h sur le site internet www.lalignenouvelle.com, vous pourrez regarder en direct la vidéo de la réunion, commenter dans le chat et poser vos questions par écrit ou en visioconférence.
Vous pouvez transmettre votre contribution écrite avant le 4 décembre 2020 sur des cahiers d’expression dans certaines mairies, ou via le formulaire d’expression sur le site internet https://www.ligne-montpellier-perpignan.com/…/exprimez… ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par courrier à : SNCF RÉSEAU, 101 allée de Délos 34000 Montpellier

Grenelle de l'Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports engage en 2021 une évolution profonde du système éducatif et des métiers des personnels de l'éducation nationale. Le Grenelle de l’Education est lancé par Jean-Michel Blanquer jeudi 22 octobre et se déploiera jusqu’en février 2021.


Amorcé dès la rentrée 2020 avec l’agenda social et les travaux menés avec les organisations syndicales, le Grenelle de l’Éducation se déploiera jusqu’en février 2021 en s’appuyant sur la contribution de toutes les parties prenantes : personnels, parents d’élève, syndicats et société civile.

Revalorisation, formation, parcours professionnels, numérique éducatif, RH de proximité, santé au travail, feront notamment partie des thématiques abordées lors des différents rendez-vous qui s’échelonneront jusqu’en février prochain.

Pour suivre le Grenelle de l'Éducation : https://www.education.gouv.fr/grenelle-de-l-education-306837

 

Retrouvez le protocole sanitaire renforcé pour la rentrée de novembre 2020

Afin de garantir la protection des élèves et des personnels, la rentrée doit être assurée dans le respect des règles sanitaires dans les écoles et les établissements scolaires.

Ces règles permettent d'accueillir tous les élèves. Elles peuvent être adaptées en fonction de l'augmentation de la circulation du virus sur les territoires et des spécificités locales.

LES GRANDS PRINCIPES

  • Respect des gestes barrières
  • Port du masque pour les adultes et les élèves dès le CP
  • Hygiène des mains
  • Nettoyage et aération des locaux
  • Limitation du brassage

Les parents d’élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou dans sa famille. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles. Les accompagnateurs ainsi que les intervenants extérieurs peuvent entrer dans les bâtiments scolaires après nettoyage et désinfection des mains. Ils doivent porter un masque.

Le protocole renforcé traduit les prescriptions émises par les autorités sanitaires pour qu'elles soient applicables dans le cadre de l’École.

Consulter le protocole sanitaire renforcé - reprise 2 novembre 2020 (mise à jour 29 octobre)

Directeurs d'école, chefs d'établissement : des fiches détaillées précisent les procédures à suivre dans les cas de suspicion ou de confirmation de cas covid-19 dans une école, un collège ou un lycée.

Suspicion ou confirmation de cas Covid-19 : ce qu'il faut faire

Une FAQ répond aux principales questions de la communauté éducative.Des fiches repères thématiques précisent les modalités d'organisation et proposent des bonnes pratiques.

[Informations et documents en cours de mise à jour]

Consulter la FAQ sur les conditions générales de la rentrée scolaire (version au 4 octobre 2020)

Consulter les fiches repères thématiques

Quelle organisation pédagogique pour l'année scolaire 2020-2021 ?

TOUS LES ÉLÈVES SONT ACCUEILLIS À TOUS LES NIVEAUX ET SUR L'ENSEMBLE DU TEMPS SCOLAIRE. LES PROFESSEURS ASSURENT L'INTÉGRALITÉ DES COURS EN PRÉSENTIEL.

Dans l'hypothèse d'une circulation accrue du virus sur tout ou partie du territoire, cette organisation pédagogique pourrait être amenée à évoluer, sur demande des autorités sanitaires, afin de continuer à assurer l'éducation pour tous.

Hypothèse 1 - Restriction de l'accueil physique des élèves

  • Tous les élèves auront accès à des cours en présentiel sur une partie du temps scolaire chaque semaine
  • Organisation adaptée pour le reste du temps scolaire : enseignement numérique à distance (CNED, possibilité de suivre la classe à distance, cours Lumni sur France 4, etc.), accompagnement scolaire et éducatif (Devoirs faits, dispositif 2S2C)

Dans ces deux cas, les familles seront accompagnées selon leurs besoins : prêt de matériel, impression et envoi des devoirs à la maison, etc.

Hypothèse 2 -  Fermeture d'une classe ou d'une école ou d'un établissement

  • Organisation d'un enseignement à distance ou mobilisation de toutes les ressources (cours Lumni sur France 4, Ma classe à la maison ou Classe virtuelle du CNED, ressources pédagogiques numériques, etc.)

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Un ensemble d'outils pour organiser la continuité pédagogique est mis à disposition des professeurs, directeurs d'école, chefs d'établissement et inspecteurs.
  • La circulaire de rentrée, document de référence, détaille les priorités pour l'année scolaire 2020-2021 ainsi que les moyens mis en place.
  • Des outils et ressources afin de conforter les apprentissages de l'année précédente des élèves et d'aborder les nouvelles notions ainsi que des outils de positionnement permettant d'observer les acquis des élèves dès les premiers jours de classe sont mis à disposition des professeurs.
  • Un document d'information aux familles : de l'école au lycée, une rentrée sereine dans le respect des recommandations sanitaires

L’opération de relance du commerce CITY FOLIZ est reportée du 4 décembre au 24 janvier

 Au regard du confinement annoncé hier par le Président de la République, l’opération de relance du commerce CITY FOLIZ, initiée par la CCI Hérault et financée par la Région Occitanie et les collectivités locale, est reportée du 4 décembre au 24 janvier afin d’accompagner au mieux la réouverture des commerces et la période de soldes.


 Pour votre information la Commission Consultative des Marchés de la CCI Occitanie a retenu la société Keetiz pour la fourniture de la solution digitale de cette opération. 

« Ce nouveau confinement est un coup dur pour notre économie et surtout pour nos commerçants. En cette période d’achats de noël, ces fermetures sont catastrophiques. Nous allons, dans les jours qui viennent, accompagner la numérisation des commerçants au travers de différents dispositifs :

  • Réactivation de la plateforme de localisation des commerces ouverts initié en mars dernier dans laquelle près de 2500 commerces avaient été référencés durant le premier confinement
  • Mise à disposition d’une brochure « Vendre en temps de confinement »  qui présentera le minimum vital numérique pour les commerçants et indépendants
  • La recommandation d’une plate-forme de vente en ligne permettant drive, click and collect et livraison à domicile
  • Une campagne d’appels sortants vers les commerces et activités qui ne pourront pas ouvrir afin de leur proposer des solutions numériques immédiates à l’image de la campagne menée auprès des PME industrielles les semaines précédentes.

L’objectif est bel et bien d’aider les commerces fermés à maintenir leur activité grâce aux outils numériques. Au déconfinement, notre opération City Foliz sera là pour prendre le relais et permettre aux commerçants d’assurer aux mieux cette fin d’année. »

André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon