Gardiola Nostra au col de la Tortue

Ce mercredi 12 décembre 2018, une douzaine de personnes motivées se retrouvent entre Fabrègues et Cournonterral au col de la Tortue, dès dix heures du matin. 
Les conseillers départementaux héraultais, Sylvie Pradelle et Pierre Bouldoire viennent là pour défendre l'engagement du département sur ce Massif de la Gardiole.
Ces élus aiment baptiser ce canton du nom de "Canton de la Gardiole", car il est au coeur du territoire et de leurs préoccupations.
Sont aussi présents les acteurs de la DFCI, personnel départemental dédié à l'entretien du massif, des Sapeurs-Forestiers et aussi des acteurs de Sète-AggloPôle-Méditerranée.

"Le Conseil départemental de l’Hérault consacre 500.000€ par an à l'entretien des DFCi (défense des forêts contre l’incendie). C'est essentiel dans la lutte contre les incendies et pour permettre que le massif fréquenté par 300.000 personnes par an puisse continuer d'être le jardin gratuit de tous les habitants" a rappelé Sylvie Pradelle, conseillère départementale de l'Hérault.



Ce massif forestier est au coeur de notre patrimoine, au même titre que les médiathèques, que le Littoral avec sa Maison du Littoral. 
La Gardiole, c'est notre bien, à tous. Possédants ou pas, nous sommes tous riches de ce jardin inestimable.

Ce col de la Tortue, c'est la rencontre de la ligne de creux conduisant de Cournonterral à la mer avec la ligne de crête, celle qui parcourt les sommets de la Colline de la Madeleine jusqu'à "l'Oeil" de la Vène, à Balaruc, dans l'étang de Thau. Un peu comme entre notre pouce, l'index et et le dessus et le dessous de la paume de la main.
Que se racontent-elles, en ce point d'instabilité, ces deux lignes que tout semblait opposer? Comme une selle de cheval entre mer et monts, cette torsion spatiale du plan quadrillé , elles bavardent sûrement de l'esprit de Gaudì concevant la Sagrada Familia, cathédrale inversée, ou tout aussi bien, peut-être de  la flor inversa poème retors de Raimbaud d'Aurenja, venant visiter sa soeur à Aumelas.

 

Une vue panoramique qui se mérite après une ascension pentue
Les drailles de la garrigue réservent toujours de merveilleuses surprises, même aux habitués. 
Nous parvenons, le souffle court, sourire aux lèvres sur ce plateau d'exception. Le soleil et le vent nous coiffent avec affection, avec enthousiasme. 
Le panorama 360 degré plein les mirettes: mieux qu'au Futuroscope. 
La Gardiole n'a jamais oublié le nom de la farigoule qui embaume à plein nez, ni celui du cade, arbuste torturé par le mistral, ou brûlé de soleil, ni le cri des chouettes par nuits de pleine lune.
Avec un peu de curiosité, d'attention, on retrouve vite les murettes, les charbonnières, les "camins ferrats". Avec un peu d'imagination, en fermant à peine les yeux, en tendant l'oreille, on devine l'ancien traffic (mot occitan provençal désignant les mouvements du bétail) des zones littorales vers l'intérieur, au temps de Maguelone, de Saint Félix de Montceau, au temps de Saint Guilhem et de Psalmodie, au temps des Guilhems et du Roi d'Aragon.

Les forces tectoniques ont magistralement planté le décor: du nord-est, on vient depuis Nîmes en droite ligne, on survole les célèbres cyprès de Saint-Aunès, puis, près de Grammont la colline MontAubérou, toute de galets, les mêmes que ceux de la plage des Aresquiers, colline de MontAubérou dont le nom nous rappelle curieusement celui des Albères,  puis la colline éventrée de la Madeleine, pauvre Madeleine: elle a fondu comme les madeleines qui fondaient dans la bouche de Marcel Proust, et puis la Gardiole, on file ensuite vers le sud-ouest vers l'étang de Thau, le Mont Saint-Loup, ce volcan devant Agde, pays des comptoirs grecs. On suit la faille de Nîmes, accident majeur qui façonne notre cadre de vie, nos limites, notre espace: du Nord-Est au Sud Ouest. 
La nature fait bien les choses. D'un côté les étangs, les salines, le lido, les plages dorées révélant au touriste patient le trésor tellurique et secret, de ses variolites, cadeau de Neptune et de Pluton, talismans usées par la Durance, et en horizon la Méditerranée, mère de l'humanité, les grues du port de Sète et ses bateaux qui partent vers le Magreb. Et de l'autre côté, des plaines buttant sur de nouvelles marches dans l'arrière pays, qui nous conduisent en montant vers les collines de La Mourre, les garrigues de La Boissière chères à Max Rouquette, le Taurac, la Serrane et ses gouffres secrets, le Larzac où résonne toujours la musique ensorcelante du hautbois de Mestré Albarède, et pour finir, au loin, les tables de granites, "femmes couchées" pour les plus poètes,  batholithes pour les géologues,  du Caroux, du saint Guiral, de l'Aigoual, et du Libron, foyers de résistances de tous les temps.
Au loin, ce Massif Septentrional vers les causses, vers l'Auvergne, à l'est le Ventoux, jusqu'aux camelles d'Aigues Mortes, et parfois jusqu'à la Sainte Victoire, à l'ouest les Corbières, le Cab Crèus, les Pyrénées, le Canigou et l'Ariège: on a dans une poignée de main l'Occitanie de Raimond de Toulouse -celui qui éclaire le monde- venu défendre Beaucaire: des destins se sont scellés, heureux, ou tragiques.

On pourrait écrire des romans, faire des films, ou des tableaux, comme Courbet à Mireval. 
Et c'est un peu ce dont il est question, car cet amphithéâtre est un espace travaillé par l'homme depuis des millénaires, et aujourd'hui encore, on doit réfléchir à son exploitation, sa préservation, son avenir. 
C'est pour cela que Sylvie Pradelles et Pierre Bouldoire nous ont conviés à cette visite.

Le Massif de la Gardiole est le massif forestier le plus visité de l'Hérault: environ 300 000 promeneurs et vététistes par an.
Un tel trésor collectif pourrait bien vite être dégradé par une fréquentation abusive et irrespectueuse. 
Pire il pourrait disparaître en cendres en quelques heures: le paradis pourrait vite se transformer en enfer, comme à Paradise en Californie, où le président Donald Trump a mis en cause la mauvaise gestion des forêts. 
Ici, à la moindre alerte incendie, les sapeurs forestiers, les pompiers, localisés à Cournonterral, sont en 10 minutes sur les lieux d'intervention. 
Cela peut sembler ordinaire, ou au contraire magique. 
Ce n'est ni l'un ni l'autre. Une telle capacité d'intervention suppose toute une logistique, des personnels, des pistes forestières.

La protection du Massif de la Gardiole est placée sous l'égide de quatre organismes:

  • le Département de l'Hérault,
  • Le Syndicat Mixte du Massif de la Gardiole (communes de Gigean et de Fabrègues)
  • Sète-Agglopôle-Méditerranée
  • l' Office National des Forêts

Le massif de la Gardiole accueille de nombreuses activités, qui doivent cohabiter:

  • exploitation forestière
  • exploitation agricole (chevaux, brebis)
  • randonnées pédestres
  • Vélo-Tout-Terrain
  • chasse

Rappelons enfin que la propriété peut y être domaniale (état, ONF), communale, ou privée.

C'est dans le cadre de ses compétences en matière de Défense des Forêts Contre l'Incendie (DFCI) que le département intervient.
Cette intervention ne coule pas de source, n'est pas toujours visible par le visiteur. Elle est protéiforme.
Et pourtant ce sont :

  • 2 000 kilomètres de pistes sont créées,
  • un budget de 500 000 € pour leur création et leur entretien.
  • 180 hectares qui sont défrichés chaque année par les sapeurs forestiers. 
    Ce débroussaillage a considérablement réduit les départs de feu (plus de 200 par an, il fut un temps, maintenant 20 en moyenne par an).
  • 120 agents qui sont dédiés à la DFCI, sur l'Hérault.

Marché des producteurs le 4 novembre

Aux écuries de Launac, à deux pas du Massif de la Gardiole, venez rencontrer les producteurs du pays à Fabrègues.

Lors de cette troisième édition,  dimanche 4 novembre 2018, viticulteur, fromager, boulanger, apiculteur et charcutier sont au rendez-vous.

édition 2017, on fait son marché au mois de novembre

Des ateliers permaculture dès 14h : jardinage avec Alain Del Vecchio et Robert Morez pour faire une butte lasagne et expliquer ainsi l'amendement du sol. Cuisine, cosmétique et paysagistes seront autant d'occasions d'échanger avec le public.

A cette occasion, des paniers seront mis en place livrés à l'écurie de manière hebdomadaire pour un circuit court d'approvisionnement.

A 16h, conférence sur l'agro-écologie par l'association montpelliéraine Les semeurs de jardins.

Une buvette et un repas avec des soupes maison et raclette.
Et bien sûr des promenades à poney aux écuries de Launac.
Entrée gratuite de 10h à 17h.

Tél : 06 65 19 92 61

Festival B D Jetez l'encre, les 20 ans

Lancé par Roland Grimaud à Bouzigues sur l'étang de Thau, le festival de la Bande dessinée se décline depuis quelques années à Fabrègues. Sous les barnums dressés au Domaine du Golf, pendant deux jours en septembre, plus de 32 auteurs partageront leur passion avec le public pour célébrer l'anniversaire.

Alain Rémy alias Gaston ex-dessinateur de presse,
on le retrouvera aux Nuits du Chat en décembre 
Gine Christian auteur des 7 albums de Sabre
présentera Stamford Bridge

Les 1er et 2 septembre, on y retrouvera encore cette année les piliers du festival tels que Dadou, Claude Pelet - auteur de l'affiche 2018 - Gaston, Genot , Gine de Sète ... L'entrée est libre.

Nouvel horizon pour Nicolas Guibal

L'entraîneur du club de football de l'AS de Fabrègues après dix ans passés au club va coacher  le FC Sète

Nicolas Guibal (nouvel entraîneur vert et blanc du FC Sète) : « On a capitalisé de la confiance »

 FC Sète 34 - Site officiel du Football Club de Sète 34
 

Nicolas Guibal a quitté l'AS Fabrègues pour rejoindre le FC Sète pour la saison 2018-2019. Un passage de la N3 à la N2 et un défi passionnant à vivre. Motivé, le technicien s'apprête à lancer son nouveau club dans le 4e niveau français.

Lire l'article sur : http://www.actufoot.com/national/nicolas-guibal-fc-sete-on-a-capitalise-de-confiance/

C'est le binôme Laurent Scala et Jean-Luc Muzet après six saisons passées au football club de Sète 34 qui assureront la relève auprès du président du club Pascal Metge.


Accroupis en bas de Gauche à Droite : Moustafa ZAGHAR – Bryan BEUSNARD – Morgan CLOIX – Kevin GOMEZ – Bakary DIAWARA – Fanch WEYDERS – Valentin LESCUTIER – Robin REZKALLAH – SELLAM Khaled – Jean-Luc FABREGAT (Dirigeant)
Semi-accroupis de Gauche à Droite : Raphael BONNIN (kiné) – Elychaeyn FATIMA ISSOUFI – Jordan KASSA – Tanguy GUERINEAU – Thomas COMBOT – Pierre-Anthony LUC – Thomas LALANNE – Alan MAZEDIER
Debout de Gauche à Droite : Nicolas GUIBAL (Coach) – Yohan DELABRIERE (prépa physique) – Christian VIDAL (Dirigeant) – Pascal METGE (Président) – Yamine BENLEFKI – Lucas ROYES – Yassine MESLOUHI – Yannis DERRAR – Quentin GAU – Fofana Amin – Laurent BRUNO (Dirigeant) – Bérangère SAPOWICZ (coach GB).

 

Fête nationale et guinguettes du Coulazou

Les guinguettes du Coulazou sont devenues une tradition à Fabrègues

Jacques Martinier, Maire de Fabrègues, et le conseil municipal, ont le plaisir de vous convier à l’occasion de la Fête Nationale du 13 Juillet 2018 à la cérémonie commémorative 

Dès 17h sur le plan de fête : Mise à disposition de structures gonflables pour les enfants (toboggan, château, girafe…)

De 17h30 à 18h30 : Courses pédestres des enfants organisées par Courir à Fabrègues - Départ de la piste d'athlétisme - Gratuit

De 19h à 20h : Course pédestre "Urban trail" des adultes organisée par Courir à Fabrègues - Départ de la mairie 19h : Commémoration au Monument aux morts et départ en direction du Plan de fêtes

19h30 : Arrivée au Plan de fêtes, ouverture en fanfare des Guinguettes du Coulazou par la peña « Mythra » de Lunel et apéritif républicain offert par la municipalité

20h : Ouverture de la buvette tenue par l'association ASFabrègues et repas citoyen avec des plats proposés par les associations participantes - Animations musicales par la peña « Mythra » et le grand orchestre « Ultima » - Remise des prix des courses pédestres

21h20 : Rassemblement des enfants et remise des flambeaux ou des torches au Jardin public - Ambiance musicale assurée par le groupe « Ultima »

21h45 : Départ de la retraite aux flambeaux avec accompagnement musical par la peña « Mythra » suivi d’un « bœuf » au Plan de fêtes

22h30 : Tir du feu d’artifice par la société Brézac Events

23h : Marseillaise, abolition des privilèges et début du bal populaire par l'orchestre « Ultima ».

Un totem en faveur des produits Sud de France

 La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et VINCI Autoroutes signent un partenariat pour la promotion de la destination Occitanie / Sud de France et le déploiement de la marque Sud de France

Mercredi 11 juillet 2018 à 14h15
Autoroute A9 - Aire de service Montpellier-Fabrègues (côté sud, sens Narbonne / Montpellier)

CIVINCapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Sébastien Morant, directeur général de VINCI Autoroutes signeront demain un partenariat visant à développer la notoriété de la destination Occitanie / Sud de France et lanceront le déploiement de la marque Sud de France, via la mise en place de panneaux d'information et l'implantation d'espaces commerciaux sur le réseau VINCI Autoroutes.

 Le premier volet de ce partenariat porte sur la mise en place de totems d'informations touristiques - mettant à l'honneur la collection Grands Sites Occitanie / Sud de France - et de valorisation de la marque Sud de France, sur les aires de repos et de services du réseau VINCI Autoroutes.

 Composé de 40 sites d'exception, le dispositif régional Grands Sites Occitanie / Sud de France a pour objectif de promouvoir les sites patrimoniaux, culturels, naturels et historiques de la région et de renforcer leur attractivité touristique, en faisant de chaque Grand Site une destination touristique à part entière.

 Ces totems seront visibles sur 24 aires de repos et de service du réseau VINCI Autoroutes. Le premier totem, installé sur l'aire de service de Montpellier-Fabrègues, sera dévoilé à cette occasion.

 Ce partenariat portera également sur l'implantation d'espaces commerciaux dédiés aux produits de la marque Sud de France dans les aires de services du réseau VINCI Autoroutes de la Région. Le premier espace Sud de France au sein de l'aire de service de Montpellier-Fabrègues (A9) sera également inauguré lors de cette journée.

 Créée en 2006, la marque ombrelle Sud de France regroupe sous une même bannière près de 1405 entreprises et 9000 vins et produits agroalimentaires authentiques, issus de la région. Cette marque est née de la volonté de la Région de soutenir les secteurs agricole, viticole et agroalimentaire en pariant sur une stratégie commerciale de promotion collective.

A la veille de la signature de ce partenariat, la présidente Carole Delga a déclaré : « En Occitanie, nous avons depuis longtemps fait le choix de faire de nos spécificités une chance de développement économique. C'est le sens de la signature de cette convention avec VINCI Autoroutes, qui va permettre de renforcer la visibilité des produits de la marque Sud de France et développer la notoriété de la destination Occitanie / Sud de France, en s'appuyant sur le réseau VINCI Autoroutes pour en faire des références tant pour les habitants de notre région que pour les clientèles françaises et internationales »

 Pour Sébastien Morant, Directeur Général de VINCI Autoroutes« les aires d'autoroutes, sont pour de nombreux voyageurs des fenêtres ouvertes sur les territoires. A travers ce partenariat, VINCI Autoroutes va ainsi contribuer à mieux faire connaître les grands sites touristiques et la culture gastronomique de la Région Occitanie. En tant qu'opérateur autoroutier, VINCI Autoroutes est ancré durablement dans les territoires, et est un des acteurs de leur vie économique et sociale : notre volonté est de participer pleinement à la mise en valeur de leurs ressources. »

Gardiole : Opération de nettoyage

Le Syndicat mixte de la Gardiole, composé de Sète agglopôle méditerranée et de la commune de Fabrègues, organise une opération de nettoyage sur le massif de la Gardiole ce samedi 14 avril, de 9h à 12h.

Cette opération se déroule en collaboration avec les communes riveraines du massif, Fabrègues, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Frontignan, Gigean, Mireval, Vic-la-Gardiole, avec la participation de volontaires citoyens notamment issus d’associations locales souhaitant participer à cet événement.

C’est pourquoi, ils sollicitent la participation de tous pour venir partager un moment citoyen et convivial.

Munissez-vous de gants et  allez les rejoindre samedi 14 avril 2018, à 9h, sur le parking du Col de la Tortue (RD 114).

Champions de l'Hérault Masculin en salle 2017-2018

La saison en salle  dans le département de l’Hérault s’est achevée avec la remise des trophées des champions en présence de Patrick Rivas, adjoint aux sports de la ville de Montpellier, et Michaël Delafosse, conseiller départemental de l’Hérault, le samedi 3 mars au gymnase Mireille Bessière à Montpellier. 

Champion Hérault 1 Masculin

Cournonterral-Fabrègues a été sacré champion de l’Hérault 1 Masculin pour la seconde année consécutive. Un trophée qui vient s’ajouter au titre de champion d’Europe des clubs dont Cournonterral-Fabrègues était aussi détenteur depuis la saison 2016-2017. 

Finale Hérault 2 Masculin

Le championnat comptait deux poules et la finale à fait s’affronter les deux meilleur de chaque poule Aigues-Vives et Jacou lors d’une finale de championnat.

Aigues-Vives est une équipe d’un club du Gard qui évolue, suite à un accord avec la Fédération Française, en championnats de l’Hérault. Les Aigues-Vivois se sont imposés 13 jeux à 6 sur Jacou.

Hérault 3 Masculin

Comme dans le championnat H2M une finale a décidé du titre de champion.Paulhan s’est imposé 13-3 sur Mèze.

Hérault 4 Masculin

Le club de Gignac remporte le titre de champion H4M et évoluera dans le championnat supérieur la saison prochaine.

Tambourin : Cournonterral-Fabrègues frappe fort

Championnats de l'Hérault en salle messieurs : 12ème journée  

ballghj

Hérault 1 Masculin : Cournonterral-Fabrègues frappe fort. 
 
Alors qu’il ne reste plus que deux journées avant la conclusion du Championnat de l’Hérault 1 Cournonterral-Fabrègues s’est imposé sur un concurrent direct Florensac I (13-8). Cournonterral-Fabrègues est mathématiquement champion même si Florensac II, vainqueur de Poussan (13-9), reste deuxième dans le sillage des leaders. Mèze s’éloigne de la zone de relégation avec une victoire convaincante sur Paulhan (13-7) tandis que Gignac a quasiment scellé le destin de Montarnaud (13-5). Montarnaud reste dernier du classement avec une seule victoire depuis le début du championnat.

Championnats de l'Hérault féminin en salle : 12ème journée.
 
 Hérault 1 Féminin : La rencontre Notre-Dame-de-Londres – Poussan I a tenu toutes ses promesses. Poussan I s’est imposé au bout du bout sur le score le plus serré possible dans un match de tambourin (13-12). Les Londraines ont certainement laissé passer leur dernière chance de terminer championnes de l’Hérault. Il faudra qu’elles assurent lors des prochaines rencontres pour terminer deuxièmes alors que Paulhan I est toujours dans la course pour la place de dauphine. Mèze s’arrime à la 4ème place grâce à une victoire, elle aussi sur le fil, face à Poussan II (13-12). Poussan II reste à la 5ème place. Dans le bas du tableau Lavérune est en grande difficulté mais tout espoir n’est pas interdit. Florensac et Paulhan II restent proches de la zone de relégation et vont avoir fort à faire lors des dernières journées avec rencontres contre des ténors du championnat.

Championnats de France en salle 2017 
 
Les championnats de France en salle féminins et masculins 2018 débuteront à Lunel les 3 et 4 février. 
 
Le Gard sera présent uniquement dans la catégorie messieurs avec Aigues-Vives tout comme la Corrèze avec la ville d’Argentat. Les équipes des Pennes-Mirabeau et de Gignac-la-Nerthe représenteront les messieurs des Bouches-du-Rhône. 
 
La région des Hauts-de-France enverra chez les messieurs comme chez les dames les équipes de Beauvais (Oise) et de Beuvrages (Nord). 
 
Pour cette première étape les équipes qui représenteront l’Hérault seront Florensac et Paulhan chez les messieurs, Poussan et Notre-Dame-de-Londres chez les dames. D’autres équipes de l’Hérault feront leur entrée en championnat de France lors des étapes suivantes. 
 
Les deux autres étapes se dérouleront à Beuvrages (Nord) les 17 et 18  février puis aux Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) les 10 et 11 mars.

Que reste-t-il aux Italiens ?

ballSelectionneur ItalienA l’approche du championnat d’Europe des clubs en salle il est temps de se poser la question du rapport de force entre les deux nations majeures du sport-tambourin. 
 
Les Italiens restent la nation dominante du sport-tambourin en extérieur. Pourtant la version en salle du sport-tambourin est dominée depuis quelques années par les français. Sur les trois trophées internationaux masculins les français en détiennent trois : Championnat du Monde et d’Europe des Nations ainsi que la Coupe d’Europe des clubs. 
 
Lors de la dernière Coupe d’Europe de clubs, les clubs français de Cournonterral-Fabrègues et de Florensac se sont même permis de battre les clubs Italiens de Monale et Ragusa dans chacune des demi-finales. 
 
Il faudra se méfier ! 
 
Les Italiens ont de bonnes raisons d’espérer. Tout d’abord, ils sont détenteurs des titres de champions des nations juniors chez les garçons et les filles. Chez les féminines, la sélection nationale est aussi championne d’Europe depuis 2015 et championne du monde depuis 2017. Il faut ajouter à cela que les joueuses du club de Sabbionara ont été sacrées championnes d’Europe en battant Poussan lors de la finale à Madrid en février 2017.

Fabrègues a pu rêver aux 16es de finale de la Coupe de France

Le Club de Fabrègues visait les 16èmes de finale de la coupe de France face à Bourg en Bresse ce 6 janvier 2018. Ils ont été menés 2 à 1. Elimination de l'équipe de Fabrègues non sans regret. La prolongation aura plus souri aux Bressans qu'aux Fabréguois.

Avant le coup d'envoi, les deux équipes ont observé une minute de silence en hommage à Maurice Martin, Président de la Ligue Occitanie de football décédé le 24 décembre dernier à l'âge de 72 ans.

Avec un score de 0 à 0 sur le temps réglementaire, les Fabréguois étaient bien décidés de tenir tête aux joueurs de Bourg en Bresse, les occasions étaient bien là, mais c'est avec avec un but dès l'entame des quinze minutes supplémentaires que le match prend du relief avec le Bressan Guillaume Heinry. 0-1

-A la 97e minute, l'équipe de Fabrègues lors de la première partie des prolongations égalise sur un penalty de l'attaquant Jordan Kassa : 1-1

-A la 105e minute, les Bressans reprennent l'avantage 1-2

- A la 115e min, et à la 117e min, un  corner pour l'équipe de Fabrègues loupé

Un coup franc de Morgan Cloix pour Fabrègues à 30m sur la droite est lancé hors des poteaux, un coup de pied pourtant le plus important du match. Bravo à l'équipe Sang et or et à son entraîneur Nicolas Guibal qui ont porté haut les couleurs de Fabrègues.

Club de foot de Fabrègues en route pour la coupe de France

Samedi 6 janvier 2018 à 13h30, le club de football de Fabrègues qualifié pour les 32èmes de finale de la Coupe de France reçoit Bourg-en-Bresse Péronnas, club de Ligue 2.

Créée en 1935, l'A.S. Fabrègues club héraultais qui évolue en Nationale 3 et présidé par Pascal Metge vous attend sur le  stade Joseph Janton pour supporter l'équipe vers un nouvel exploit en coupe de France. 

Tarifs : 8 à 12 euros