Concert de l'Orangerie au château de Castries

Puisant au répertoire musical du début du XVIIe siècle, la mezzo-soprano Natacha Palance fera revivre les airs de cour accompagnée d'Alain Cahagne, professeur de clavecin au CRR de Montpellier, le dimanche 3 juin 2018 à 18h00.

Le premier des « Concerts de l’Orangerie » proposé par l'association A portée d’Arts  se déroulera dans le cadre intimiste de l’ancienne Orangerie nichée au sein du prestigieux château de Castries au service d'un florilège de mélodies de Lully, Purcell et Monteverdi.

Une plongée dans un monde ancien au temps des princes mécènes soucieux de faire valoir leur prestige servi par les arts et les lettres. Bienvenue dans l'univers des cercles raffinés que cultivaient les humanistes de cette époque.

L'attestation des airs de cour est mentionnée pour la première fois dans un livre de musique publié par A. Le Roy en 1571. Il s'agit d'un livre d'airs  transcrits pour le luth. Le concert dévoilera une poésie lyrique mais sobre dans le but de révéler un texte inspiré de l'Antique et des modèles italiens contemporains d'autrefois.

Leur caractère commun est que la voix la plus aiguë, le superius, se détache clairement pour faire entendre clairement les paroles. 

 

En bref, A portée d'Arts

L'association propose de mettre les arts, source de connaissance, de plaisirs esthétiques et de convivialité… à la portée de tous. Historiens de l’art, plasticiens et musiciens se retrouvent au sein de l'association et proposent des prestations documentées sortant des sentiers battus : conférences, visites découvertes, concerts, visites musicales, journées culturelles et épicuriennes…

 


 Billetterie sur place le soir des concerts  ou vente en ligne   sur www.aporteedarts.com
 Informations 06 15 31 21 09 -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

 Tarif normal : 15 euros -Tarif réduit (enfants 12-18 ans,   étudiants, demandeurs    d’emploi) : 10 euros - Gratuité :   Enfants -12 ans.

 Pour réserver son billet

Rencontres pour l'emploi près de Montpellier

Montpellier Méditerranée Métropole organise la prochaine édition des rencontres pour l'emploi qui aura lieu à Castries, le mardi 12 juin 2018 à  Castries. 

En moyenne, chaque année, plus d’une soixantaine d’exposants, environ 1 500 visiteurs, proposent plus de 300 offres d’emploi à pourvoir.

Au programme

•    Un espace stands de recrutement pour une mise en relation directe avec des candidats à l’embauche, mais aussi pour une présentation de votre entreprise et de ses spécificités ; 
•    Un espace animé par Pôle emploi et la Mission Locale, où vous trouverez des informations sur les mesures favorables à l’emploi auxquelles votre entreprise est éligible ;
Mais encore,
•    Un pôle multimédia ; pour faciliter l’identification de vos offres d’emploi et mieux connaitre votre entreprise ; 
•    Un espace d’informations aux visiteurs sur la création et la reprise d'entreprises.

Accès en bus ligne 27 de la TAM ou ligne 112 par Hérault Transport, arrêt Acqueduc.

De 9h30 à 17h au Foyer Communal Hippolyte Paulet - Parking au 35 avenue de Sommières à Castries (34 160).

Pour en savoir plus

Des nouvelles de l'Hermione avant le 27 mars

Entre deux dépressions, L'Hermione rejoint Sète au plus vite. Ce vendredi 23 mars 2018, la frégate a quitté son mouillage catalan vers 12h afin de mettre le bateau et l'équipage à l'abri dès que possible.

" L’équipage a fait preuve d’un grand professionnalisme dans ces conditions hivernales et éprouvantes "
Yann Cariou, commandant

https://www.hermione.com/…/1597-l-hermione-rejoint-sete-au-…

C'est donc avec quelques jours d'avance que L'Hermione se postera en attente au port de commerce avant de lancer en grandes pompes Escale à Sète - Fête des traditions maritimes le 27 mars.

Travaux de déviation de Castries : le chantier continue

Reprise du chantier de contournement de la ville de Castries dès le 26 mars 2018

Dans le cadre de la nouvelle étape des travaux de déviation de Castries consistant à créer le giratoire qui raccordera la RD610 aux voiries existantes côté Sommières, des perturbations de circulation sont à prévoir sur l'Est de la commune, en provenance du Gard, suite à la mise en place d'une circulation alternée. Ces travaux  s'étaleront jusqu'au lundi 7 mai 2018.

Mardi 23 janvier, le maire Gilbert Pastor venu constater l'activité normale du chantier

Des périodes de circulation alternée seront mises en place, de jour et de nuit, aux dates suivantes :

- Du lundi 26 au mercredi 28 mars 2018 inclus,

- Du mercredi 11 avril au lundi 7 mai 2018 inclus.

DÉVIATION DE CASTRIES : RAPPEL DES CARACTÉRISTIQUES DES TRAVAUX ET DES ENJEUX DE L'OPERATION

Lancés en septembre 2017, les travaux de déviation de Castries visent à délester l'actuelle RD610 et la traversée de la commune.

Ils consistent à :

- Construire une voie nouvelle d'une longueur de 4 kilomètres au Sud de la Ville de Castries,

- Réaliser deux carrefours giratoires au Sud et à l'Est de la déviation,

- Rétablir les voies communales et agricoles.

Ces travaux de déviation ont pour objectif de réduire les nuisances générées par le trafic de transit dans la traversée de Castries, d'assurer la sécurité et la fluidité du trafic dans ce secteur et de remettre en valeur le paysage et l'environnement en particulier au niveau du franchissement de la rivière "La Cadoule" et à proximité du Château de Castries classé Monument Historique.

L'Association des Amis du Château de Castries présente à Escale à Sète du 27 Mars au 2 Avril.

Quel est le lien entre le grandiose événement Escale à Sète, qui se tiendra du 27 mars au 2 avril prochains à Sète, la frégate l’Hermione, dont la magistrale réplique a vu le jour à Rochefort, et le Château de Castries, qui domine majestueusement l’Est de la métropole montpelliéraine ? 


Pour trouver la réponse, il faut remonter à la guerre d’indépendance américaine à la fin du 18ème siècle.

Nous sommes en 1780. Le marquis Charles-Eugène de Castries, alors gouverneur de Montpellier et Sète, brillant général d’infanterie, est nommé ministre de la marine par Louis XVI. L’année suivante, en 1781, il organise l’envoi en Amérique d’une flotte française prestigieuse pour aider les insurgents américains alors en guerre contre l’armée de colonisation anglaise.

Scipion de Castries, un cousin, comte de Vagnas, va participer à cette guerre durant de long mois comme troisième officier à bord de l’Hermione au large des côtes américaines.

Dans le même temps, son cousin Armand de Castries et fils du ministre, va servir comme colonel en second du régiment de Saintonge dans l'armée de Rochambeau qui se bat aux côtés de l’armée américaine sous le commandement de Washington.

L’évènement Escale à Sète va nous replonger dans cette illustre époque grâce à la présence exceptionnelle, aux côtés d’autres grands vaisseaux, de la réplique de cette mythique frégate qu’est l’Hermione. Notons que c’est elle qui emmena en Amérique La Fayette, grand précurseur du soutien de la France dans l’indépendance américaine.

Pour mieux faire revivre l’épopée de la famille de Castries durant ces années de guerre américaine, c’est l’association castriote Les Amis du Château de Castries qui animera un stand au pied de l’Hermione.

Le meilleur moyen d’en savoir plus sur le rôle qu’a tenu cette noble famille, les « de Castries », dans la guerre d’indépendance américaine, sur mer et sur terre, à Versailles comme à Newport, aux Antilles comme en Virginie, c’est de se rendre à Escale à Sète du 27 mars au 2 avril prochain pour y rencontrer les Amis du Château de Castries.

Retrouvez toute l'actualité d'Escale à Sète en cliquant ICI (link is external)

Rencontres d'arboriculture du 6 au 8 avril à Castries

En 2018, la Société Française d'Arboriculture du sud-est fait les choses en grand pour les Rencontres d'Arboricultures qui se dérouleront dans le magnifique cadre du château de Castries.


Trois jours autour et dans les arbres, avec des activités variées pour petits et grands, professionnels et grand public. Venez découvrir les performances des arboristes grimpeurs qui se mesurent aux autres compétiteurs.
- Concours régional des Arboristes-Grimpeurs, deux journées de compétition pendant lesquelles les concurrents sont évalués sur leurs connaissances, leurs techniques et leur habileté à employer le matériel et à grimper et se déplacer dans l'arbre. 

Le championnat n'est pas un concours de taille des arbres, mais un ensemble d'épreuves qui reproduit les gestes techniques. Les grimpeurs élagueurs utilisent en effet le grimper avec les cordes, harnais et mousquetons pour accéder en haut de l'arbre et parcourir sa couronne. Cette façon d'opérer est nécessaire pour la pratique de la taille raisonnée.
Depuis quelques années, les 9 premiers des rencontres régionales, sont sélectionnés pour les championnats de France et s'inscrivent dans le cadre du championnat européen d'élagage et du championnat international.

De nombreuses animations et ateliers pour tous :

- Ateliers de grimpe encadrée pour petits et grands,

- Ateliers, conférences, débats autour d'arbres d'ornement,


- Stands et village des fabricants et revendeurs de matériels d'élagage,

 


- Spectacles acrobatiques entre cirque, danse aérienne et escalade avec la compagnie marseillaise "les têtes bêches" (en photo) et la compagnie "la Burrasca",
- Associations sur la nature et l'environnement, 
- Workshops et démonstrations sur le métier d'arboriste-grimpeur,
- Buvette et restauration locale sur place,
- Soirée festive en fanfare avec "les Judas" et les "Attilas et les huns, II, III, IV“.
Entrée gratuite tout le week-end.

la compétition en deux mots - Les différentes épreuves du concours

Durant ces deux journées de compétition, les participants vont s’affronter dans cinq épreuves qualificatives :

  • le déplacement : épreuve d'habileté où le grimpeur doit se déplacer dans la couronne des arbres en utilisant une corde et un harnais ;
  • le sauvetage : épreuve chronométrée où le grimpeur doit ramener un blessé au sol le plus prudemment possible ;
  • le foot-lock : épreuve chronométrée et limitée (1 minute) où le grimpeur montre ses capacités à grimper verticalement une corde en double selon la méthode du foot-lock ;
  • le grimper rapide : épreuve chronométrée où le grimpeur exécute un parcours prédéfini qui va du sol à environ 18 mètres dans l'arbre ;
  • le lancer de petit sac : épreuve d'habileté où le grimpeur doit placer des cordes et/ou cordelettes dans au moins deux des huit cibles placées dans un arbre à une hauteur comprise entre 10 et 20 mètres.

Seuls les huit meilleurs, issus des épreuves qualificatives, pourront participer à l'épreuve finale : le master qui aura lieu de 8 avril. Elle consiste à :

  • inspecter l'arbre à grimper,
  • installer le matériel nécessaire pour atteindre le houppier,
  • à monter dans l'arbre.

Les concurrents sont évalués sur leurs connaissances, leurs techniques et leur habileté à employer le matériel et à grimper et se déplacer dans l'arbre.

Les chimères du marquis de Castries

Charles Eugène Gabriel de la Croix, marquis de Castries (1726-1801), compte tenu de sa carrière, n'était sans doute pas un rêveur. Celui qui valut à l'armée française un de ses rares succès lors de la guerre de 7 ans (1756-1763), qui accéda au maréchalat et au ministère de la Marine ne devait pas se complaire dans le domaine de l'imaginaire. Pourtant, son souvenir est associé à un curieux monument à Montpellier : l'ex "fontaine des licornes", place de la Canourgue.



C'est une des plus anciennes de Montpellier. Elle doit son nom (en occitan canorga) à un bâtiment, habitation de chanoines (sens du mot occitan) chassés de Maguelone à une époque troublée et s'installant à Montpellier. La maison des chanoines fut détruite au XVIème siècle et au XVIIème, fut élevé l'hôtel de Belleval qui, en 1816, devint l'Hôtel de ville. Le "plan" (agrandi en 1860) ne comportait pas de monument au XVIIIème siècle. Or, lorsque l'aqueduc des Arceaux amena à Montpellier l'eau en abondance, il alimenta trois fontaines : une place de la Comédie, une place Chabanneau où une sculpture commémore toujours l'arrivée du précieux liquide et une "place des Etats du Languedoc". Qu'est-ce à dire ? Selon Barral (Les noms de rues à Montpellier, Espace éditions 1989), dans le renfoncement de la rue de la Loge face à la place Jean Jaurès, se situait l'église Notre Dame des Tables dont il ne reste plus que la crypte. L'église, si importante pour la vie du clapas, fut démolie en 1652 et, sur son emplacement devenu "place des Etats du Languedoc", s'éleva la troisième fontaine, "la fontaine aux licornes" ou "des chevaux marins" (sic).

Bien. Mais le marquis ? Cet homme d'épée entra dans l'armée à 13 ans. Il apprend son métier dans un régiment prestigieux, régiment du "Roi Infanterie". Il est lieutenant en 1742. Et lorsqu'éclate la guerre de 7 ans en 1756, il se guerroie aux Caraïbes, en Allemagne. Le marquis échappe à l'opprobre du désastre de Rossbach (1757). Car les puissances européennes s'affrontent en Allemagne. Face à une puissance prussienne menaçante (celle de Frédéric II) soutenue par l'Angleterre, sont liguées la Russie, l'Autriche et la France. En 1760, les anglo-prussiens visent le contrôle de la province de Hesse. Leur généralissime, Ferdinand de Brunswick, prend Kassel, Göttingen en bousculant les forces du maréchal de Broglie. Or, le 16 octobre 1760, à Klosterkamp (au nord de Düsseldorf), il se heurte aux 16 000 Français du "jeune marquis de Castries" (Voltaire, Précis du règne de Louis XV). Et Brunswick recule. L'exploit du marquis de Castries sera immortalisé par un bas relief évoquant ce combat et sculpté sur le socle de la "fontaine des licornes". On peut penser que fut alors ajouté le "putto" arborant une couronne de lauriers. Curieusement, l'inscription n'évoque pas le marquis de Castries.

Il était pourtant gouverneur de Montpellier et de Cette, baron des Etats du Languedoc, maréchal de camp (officier général). Menait-il une existence trop parisienne ? Et la fontaine, aux chimères (issues d'un monde idéal) ? Il faudra plus de place pour donner suite à l'histoire...

Hervé Le Blanche

Contournement de Castries, le chantier en partie suspendu

Les travaux de la déviation de Castries, qui ont démarré en septembre 2017, et dont le tracé de la déviation passe à travers le site de l’ancienne décharge de la commune à proximité de la RD26, continuent malgré une portion en suspens.

Situation sur le chantier le 19 janvier 2018

En effet, la typologie des matériaux présents sur le site de cette ancienne décharge et qui doivent être évacués, avaient fait l'objet d'une étude en 2015 et ne présentaient pas d'amiante.

Pour autant, à l'occasion du démarrage des terrassements sur le site, des débris amiantés, en faible quantité, ont été identifiés. Sur cette zone de l'ancienne décharge, le chantier a donc été arrêté, conformément aux dispositions applicables en la matière. Il se poursuit sur le reste du tracé de la déviation de Castries, où il se déroule normalement.

Les services de la Métropole étudient actuellement, en lien avec les services de l'inspection du travail garante de la protection des travailleurs, plusieurs solutions afin de reprendre le chantier sur la zone de l’ancienne décharge. En fonction de la solution retenue, le délai et le coût de

"Les heures musicales" à Castries

Vendredi 19 janvier à 20h30 : Concert de l’Ensemble Vocal Claire Garonne

"LES HEURES MUSICALES"

Musique sacrée de Purcell à Nystedt

Programme a cappella pour chœur à 4, 5, 6 voix

Ce programme essentiellement a capella met en œuvre de la musique sacrée composée au fil des siècles : notre patrimoine musical dans ce domaine est inépuisable, magnifiant la ferveur et la sensibilité de la foi chrétienne.

Le programme rassemble très largement dans le temps des musiciens du monde occidental aussi différents que Purcell, Sweelinck (XVIIe), Poulenc et Britten (XXe), et même Nystedt (tout proche de nous).

 Direction : Claire Garrone

 Eglise St Etienne de Castries

Participation libre

Programme :

- Hans Leo HASSLER (1564-1612) Exsultate Deo adjutori nostro

- Quirino GASPARINI (1721-1778) Plangam dolorem meum

- Esteban SALAS (Cuba 1725-1803) Salve Regina III

 - Jan Pieterszon SWEELINCK (1562-1621) Cantate Domino canticum novum   

- Claudio MONTEVERDI  (1567-1643) Crucifixus  à 4 voix

 - Antonio LOTTI  (1667-1740)  Salve Regina

 - Johann Hermann SCHEIN (1586-1630) Was betrübst du dich meine Seele

- Gregor AICHINGER (1564-1628) Regina cæli 

Felix MENDELSSOHN BARTHOLDY (1809-1847)   Op.69 n°1  Herr, nun lässest du deinen Diener in Frieden fahren

- Knut NYSTEDT (1915-2014) Peace I leave with you   

- Quirino GASPARINI Adoramus te Christe

- Henry PURCELL (1659-1695) Remember not, Lord, our offences

- J. P. SWEELINCK Hodie Christus natus est

 Contact : 06 15 31 21 09

Conférence sur la baronnie de Castries

Richard Pouget, féru d'histoire locale, installé à Vendargues, a déjà donné de nombreuses conférences passionnantes sur le village ou les origines de la Baronnie de Castries. Le 18 janvier 2018, il animera une conférence à l'Orangerie du château de Castries qui devrait intéresser nombre de Castriotes friands de connaissances sur l'histoire de leurs ancêtres.

Son dernier ouvrage fait état de "La baronnie de Castries, seigneur, manants et habitants - Castries, Vendargues, Baillargues, Saint-Brès, Sussargues - nos villages dans la baronnie de Castries. 2e édition" (2013).

Invité par l'association des Amis du Château de Castries, il vient, cette fois-ci, conter les us et coutumes au temps des Seigneurs de Castries  au travers d'actes notariés depuis le XIe siècle.  

La seigneurie de Castries est mentionnée dans les textes anciens depuis le 11ème siècle et son premier seigneur est connu sous le nom de Dalmace. Au cours des siècles, elle verra émerger une lignée de grands personnages formant une aristocratie de province qui trouvera son apogée dans la seconde partie du 18ème siècle. 

Richard Pouget, utilisant ses sources de textes anciens et des illustrations caractéristiques, décrira l'épopée de ces seigneurs jusqu'à la fin de l'ancien régime et la révolution française où elle subira un arrêt brutal.

Gratuit - Entrée par la rue du Château, près de l'église, à 18h30.

Infos 04 67 100 406 Les amis du château de Castries

Rénovation de la déchetterie de Baillargues- Castries

Inauguration des travaux de rénovation et d'extension de la déchetterie de Baillargues/Castries en 2018

Les travaux, financés par Montpellier Méditerranée Métropole pour un montant de 465 000 €, offrent notamment aux usagers une meilleure accessibilité sécurisée aux plateformes de déchargement. En février 2016, pour un coût global prévisionnel de 7,1 M€, un programme pluri-annuel de modernisation des points propreté de la Métropole a été adopté afin de les rendre plus attractifs et d’accroître le taux de valorisation des déchets.

Rénovée après quatre mois de travaux pour des raisons de sécurité, le Point Propreté de Baillargues/Castries a rouvert au public le 4 décembre 2017. L’implantation des installations a été redéfinie afin de limiter le plus possible les risques dus à la circulation des véhicules et des piétons, ainsi qu’aux manœuvres d’engins en prévoyant l’extension de la déchèterie de 840m.

De plus, ce matin du 9 janvier 2018, Philippe Saurel en présence de Jean-Luc Meissonnier, Maire de Baillargues et Gilbert Pastor, Maire de Castries, a annoncé le plan d'aménagement 2018 des déchetteries de la Métropole de Montpellier : à Saint-Jean-de-Védas, à Cournonterral, à Saint-Brès, Beaulieu  et à Montpellier, les deux déchetteries des quartiers Près d'arènes et Hôpitaux-Facultés.

 En 2016, le Point Propreté de Baillargues/Castries a traité environ 5700 tonnes de déchets.

Afin de répondre à la demande des usagers et mettre à niveau un équipement vieillissant, Montpellier Méditerranée Métropole a réalisé les travaux suivants :

• L’extension totale de 840m dotée d'une plateforme agrandie,

• La sécurisation du site avec mise en conformité des dispositifs antichute, remise à niveau des clôtures et portails, renforcement de l’éclairage, et mise en place d’un dispositif de vidéo-surveillance relié directement au PC sécurité de la Métropole, en lien avec les forces de l’ordre,

• L’amélioration de la signalétique des filières disponibles sur la déchèterie pour une identification plus aisée par les usagers,

• L’isolation et l’habillage bois par l’extérieur du local gardien,

• Le traitement paysager et l’aménagement des abords de la déchèterie en gabions (casier constitué de solides fils de fer tressés et rempli de pierres) conforme à la charte paysagère 3M. La création d’un réseau assainissement pluvial sur l’ensemble du site.

Vous trouverez toutes les informations (horaires, accès...) sur le Point Propreté le plus proche de chez vous dans la colonne ci-contre ou en téléchargeant la Carte des Points Propreté.

Ouverture de la déchetterie - Route de Castries à Baillargues : du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche de 9h à 12h30.