La danse contemporaine s'invite à Ar'Teyran.

ans le cadre d'Ar'Teyran, le Collectif Momentum a présenté un très beau spectacle de danse contemporaine à la salle polyvalente du village.
Ce Collectif est né en 2013 d’une rencontre artistique entre Marie-Adeline Choquet et Sylvie Klinger, toutes deux interprètes pour de nombreux chorégraphes en France, en Belgique et au Canada. Se sont ajoutés la chorégraphe Maryline Ferro, directrice de l’école de danse de la MJC de Teyran, et ex-professeure de Marie-Adeline Choquet, le compositeur Olivier Soliveret et l’éclairagiste Luc Souche.

Tous ces protagonistes issus de disciplines diverses ont su créer une dynamique d’une grande richesse pour propulser ce duo de jeunes danseuses dans un ballet d’une très grande force chorégraphique.

L'argument intitulé « L'Espace répond » est une recherche sur le mouvement, le son et la lumière. Le travail résulte de l'improvisation. Dans un espace clos et ancré, sur une musique sidérale créée dans la spontanéité de la danse grâce à un dispositif multi-diffusion et sous des jeux de clairs-obscurs répondant dans l'instant aux variations corporelles, les danseuses, s'ignorant, évoluent d'abord, l'une après l'autre à la recherche de sensations connues au contact du sol, dans des essais de mouvements dans l'espace ou à l'écoute de sons insolites comme pour découvrir le milieu où elles se trouvent. Puis elles finissent pas se voir l'une l'autre, elles s'approchent, se flairent, se repoussent de manière animale avant de se heurter, de se toucher, de s'imbriquer l'une dans l'autre sur un mode apeuré et violent. A la fin, chacune retourne dans son coin, dans sa nuit... Impression d'infinie solitude.

Un très beau travail dans un style toujours aussi épuré sur le thème de notre interrogation ontologique sur notre existence. Dans le spectacle donné en 2015, la réflexion était tournée vers l'espace. Dans celui-ci, l'espace semble avoir répondu que notre condition était de nous fondre à la Terre.

A.K.

Ar'Teyran 2016, des originalités

Pour commencer la présence de l'Artothèque de Montpellier qui existe depuis 6 ans mais que peu connaissent. Désir de changer de décor ? Un événement à fêter ? En plus de vous inviter à ses expo trimestrielles, l'Artothèque peut vous aider pour un prix abordable à renouveler votre intérieur en vous louant des œuvres d'artistes pendant 1 mois ou plus. Allez sur www.artothequeamontpellier.fr

Ensuite à tout seigneur tout honneur, l'invité d'honneur de ce 3ème salon d'Ar'Teyran, le poète-peintre-sculpeur-illustrateur-cinéaste Raphaël Segura remercie de son invitation d'honneur en donnant mercredi 16 novembre une très intéressante conférence-diaporama qui fait intervenir non seulement l'art pictural mais aussi l'écriture poétique, la musique et la vidéo. Au salon, il apporte ses œuvres grandeur nature, ses livres, ses DVD : une plongée dans la poésie des lieux.

Et puis, les autres invités, majoritairement des femmes, présentent des œuvres souvent originales. Certaines privilégient l'émotion comme Victorine Follane avec des tableaux à la beauté sombre des peintres espagnols de Vélasquez à Goya ou Leo-Vinh Beauvois dont les collages très colorées à la manière des tissus asiatiques expriment la réalité de la vie, ou encore Linette Cajou dont l'onirisme parfois inspiré du Gauguin des îles habite les tableaux.

D'autres s'appuient sur les bases que les sciences apportent à l'art pictural. Christiane Millan tire son inspiration des planches anatomiques du cœur pour explorer les sentiments humains. Anne Tassin, en bonne botaniste, reproduit par le dessin ou la céramique, la réalité de la beauté des plantes. Marion Oprel travaille ses photos d'arbres avec le logiciel magique « effet de miroir » de la photographie pour leur donner des aspects humains ou fantasmagoriques et Frédéric Guirado dit Mougne, photographe également, exploite son appareil pour effacer la réalité de la photo au bénéfice de l'insolite.

Et d'aucuns se tournent vers l'art décoratif. Delphine Dardare, céramiste, crée des vases très élaborés et d'un grand raffinement dont les couleurs pastelles ne sont pas sans évoquer les heures illustres de la Manufacture de Sèvres. Marion de la Fontaine donne vie, à partir de plusieurs matériaux, à des figurines en équilibre sur des bois flottés, genre de naufragés heureux. Et Nico Tournaire, sculpteur sur bronze, invente un mobiler issu des origines et plein d'humour pour animer nos intérieurs ou extérieurs.

Un beau salon. Merci aux organisateurs.

A.K.

Raphaël Segura et ses poètes à Teyran

Invité par la Médiathèque de Teyran dans le cadre des Rencontres avec des personnes remarquables, Raphaël Segura, poète artisan de l'image raconte à un public fervent son œuvre et sa vie avec les mots mais aussi des diaporamas qui se révèlent être de véritables œuvres d'art.

C'est un artiste d'une grande simplicité qui travaille sous l'émulation que peuvent procurer les hasards de la vie, d'où une production faite de séries éclectiques.

Doué pour le dessin depuis toujours, sa formation au lycée Claude Bernard à Paris se fait surtout au cours d'échanges entre élèves. Son départ à la réunion comme Volontaire du Service National lui ouvre les portes de la couleur. Ses œuvres empreintes de fauvisme mêlé d'expressionisme magnifient les chauds paysages réunionnais. Il raconte alors cette île, ses pêcheurs ainsi que le Kenya proche auquel il a consacré une série intitulée « Fort Jésus » et pour laquelle il a commencé sa collaboration avec les poètes ; à ce moment-là : Hubert Gerbeau. A son retour en France, il s'installe dans la Séranne et se lie d'amitié avec les poètes du terroir languedocien : Jean Joubert, René Escudié présent à cette soirée, Gilbert Aubry, Yves Rouquette. Après de nombreuses œuvres à l'encre, il retrouve la couleur mais avec des crayons et ses motifs sont des fragments de paysages comme des fragments de vie. Puis il se lance dans différentes séries d'aquarelles, de cartes postales légendées, de lithographies et de sculptures.

René Escudié retient surtout de l'oeuvre de R. Ségura, l'omniprésence des portes, l'absence du vivant mais une très forte présence du peintre qui anime les tableaux. Il a écrit une nouvelle d'après le série des Poupées et un très beau poème qui participe au diaporama des dessins de Sète intitulé: «La Montagne attendra ».

Raphaël Ségura est l'invité d'honneur du salon Arteyran qui a lieu ce week-end 18, 19 et 20 novembre 2016 à Teyran au Camp de Liouse.

ArtTeyran et Raphaël Segura invité d'honneur

Salon d'Art actuel ARTEYRAN
Du 19 au 20 novembre 2016
Médiathèque municipale de Teyran

Organisée par le Service Culturel de la ville depuis 2014, cette manifestation a pour objectif de promouvoir et de partager les expressions contemporaines de la création. 
Vous êtes invités à découvrir les œuvres de nombreux artistes professionnels du territoire, de la région Occitanie et d’ailleurs. Ces créateurs qui se distinguent par la grande richesse de leurs travaux, peinture, sculpture, céramique, photographie, sont sélectionnés avec soin par un comité de professionnels de l’art.
La troisième édition aura pour invité d'honneur l'artiste complet montpelliérain Raphaël Ségura, peintre, illustrateur, auteur littéraire et dessinateur (en photo, Comédie du Livre 2016 à Montpellier).
Cette année, l’Artothèque de Montpellier nous fait le plaisir de s’inviter à Teyran, il s’agit d’une bibliothèque d’œuvres d’art uniques qu’il est possible de louer. En effet, le fonds est constitué d’œuvres d'art originales prêtées par les artistes à travers un contrat de dépôt.
Tous les artistes présents à l'ArTeyran 2016 ont mis à disposition 1 à 3 œuvres pendant un an, renouvelable à chaque échéance.

Pi Djob invité à Teyran

Rencontre avec des personnes remarquables
Médiathèque de teyran
Jeudi 29 septembre 2016 à 19h

Après le skipper Kito de Pavant, le biologiste Francis Hallé, le préfet Jean-Christophe Parisot, pour ne citer que quelques personnes remarquables parmi tant d'autres, la ville de Teyran reçoit l'ambassadeur du gospel en France Emmanuel Pi Djob.

Emmanuel Pi Djob, musicien et chanteur bien connu, parlera de son chemin d'artiste, il chantera aussi dans le cadre d'une rencontre où l'humain, l'élan créatif, l'ouverture aux autres seront mis à l'honneur.

On connaît bien le musicien à Teyran et dans la région languedocienne. Il y a donné des concerts mémorables ces dernières années, avec un grand succès public. Chantre de la musique gospel et porte-parole de messages de paix à chacun de ses concerts, il a dernièrement célébré par le gospel l’anniversaire de l’abolition de l’esclavage en illustrant par le reggae et Bob Marley une présentation de la culture rasta jamaïcaine.

Cette fois-ci, l'auteur compositeur posera son regard sur le monde et ses diversités avec des mots, des échanges, des chants, une guitare et se livrera sans retenue.  Comment depuis 1963 et sa naissance au Cameroun il s’est construit un chemin de vie d’artiste, à travers une éducation, des études, des rencontres, de l’Afrique vers la France et vers de nombreux pays, l’apprentissage de la musique, de la guitare, des claviers, du chant en chorale, puis les premiers groupes musicaux. Le temps des études et la période gospel, en groupe, puis en chœur, jusqu’à la carrière solo soul-blues-funk d’aujourd’hui.

A n’en pas douter, ce sera une rencontre chaleureuse et humaine, d’ouverture au monde, de plaisir de vivre… Il est conseillé de réserver au 04 67 16 19 13 et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Domaine Massillan et son 1er afterwork

1er Afterwork de la fête des Vendanges
Jeudi 15 septembre 2016 à 18h

 

En cette période de vendanges, à quelques kilomètres de Montpellier, le vignoble familial du Domaine Massillan arboré de platanes, de pins et d'une longue allée d'oliviers plantés par le grand-père, vous invite à prolonger les beaux jours par un afterwork. Il présente l'intégralité de la gamme IGP Pays d'Oc, qui se laisse déguster en terrasse et au caveau, au cœur des vignes, au verre comme à la bouteille.

Le plaisir gustatif se conjugue alors avec le calme des lieux, rompu cette fois-ci par la présence musicale du groupe montpelliérain Moon-Som. Les planches apéritives du food truck Roody agrémenteront l'accord mets et vins. 

 

Le domaine viticole en Languedoc-Roussillon

L'histoire du Domaine de la famille Reboul se perpétue depuis 7 générations.  Au départ, la production de la cave créée par le grand père en 1750 au Crès était envoyée dans les coopératives des alentours. Après sa fermeture en 1970, Guillaume Reboul et son père ont repris la mission d'élaborer sur les terres de Teyran un vin respectueux du terroir argilo-calcaire et limoneux en bord de rivière où il est né. Ils édifièrent le domaine de 2000 à 2207. Aujourd'hui, la structure familiale exploite et vinifie les vignes sur un territoire de 50 hectares cernés par le Salaison et son affluent, le ruisseau de Cassagnoles, renommé Massillan sur la commune de Teyran.

 

Le travail de la vigne et les productions du Domaine

Dans une démarche d'Agriculture à haute valeur environnementale fondée sur la biodiversité et limitant les produits phytosanitaires, la famille Reboul fait appel aussi à des cépages non autochtones tel que le Merlot du pays bordelais. Ainsi, les 12 cépages offrent un panel innovant. Ils peuvent donner des vins rouges légers ou plus structurés, des Chardonnay 2013, 2014, 2015,  les belles cuvées mettant toujours l'accent sur les arômes de fruit.

La production de l'exploitation qui diversifie son offre de produits locaux s'étend aussi à l'huile d'olive, une autre affaire de famille. L'oliveraie du grand-père constituée d'une variété languedocienne, la picholine, fournit une huile de grande qualité.
Le caveau propose aussi le jus de raisin Carignan, sucré et incolore, riche en minéraux et en oligo-éléments et dont le cépage tardif est natif d'Espagne. La période de vendanges de la parcelle Carignan, faite à la main depuis 60 ans, est prévue fin septembre-début octobre 2016.

Les projets du Domaine

Après le succès du pique-nique en mai qui rassembla moult vignerons, la visite guidée et la journée des food trucks du mois de juin, l'équipe de Guillaume le vigneron et de son père qui prend en charge la partie viticole compte bien ne pas en rester là. Le caveau et sa belle capacité à recevoir le public ouvrira ses portes à l'occasion d'un marché de Noël en novembre, puis un parcours touristique animé sera organisé au printemps 2017, sans compter les expositions consacrées aux artistes peintres chaque mois.

Actuellement, les œuvres de Carlotta Sanjouan sont sur les cimaises du caveau du domaine Massillan jusqu'au 30 septembre 2016.

Domaine Massillan
Départementale 67 à Teyran
Ouvert tous les jours de la semaine
De 10h à 12h - de 16h à 19h
Tél : 04 67 04 46 76 

Le Prefet Parisot à Teyran

 

Pour la deuxième de ses « Rencontres avec des Personnes Remarquables » saison 2, le Service Culturel accueille le Préfet Jean-Christophe PARISOT DE BAYARD, salle de la Bergerie, vendredi 18 décembre 2015 à 19h. Horaire exceptionnel, pour une rencontre exceptionnelle, pour laquelle il est nécessaire de réserver au 04 67 16 19 13 et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Comme chaque fois, une rencontre sans formalisme, avec écoute, échanges et moment convivial.

Jean-Christophe Parisot de Bayard est né en 1967, premier diplômé handicapé de Sciences-Po-Paris et docteur en sciences-politiques, administrateur territorial (1997) puis administrateur civil (2007) il est le militant infatigable de l'inclusion des personnes handicapées.

Fondateur de la Ligue nationale des étudiants handicapés (1989), du Collectif des démocrates handicapés (2000), il a été deux fois candidat à l'élection présidentielle (soutien de 38 maires en 2007). Nommé Sous-Préfet de Cahors en 2008, il est nommé Préfet en mission de Service public, chargé de la lutte contre l'exclusion en 2012. Premier préfet handicapé de France, il a été promu chevalier de la Légion d'Honneur le 1er janvier 2014.

Chargé par le gouvernement de la lutte contre la pauvreté, le racisme et les discriminations, il œuvre en faveur de la cohésion sociale en Languedoc-Roussillon et a, dans cette perspective, initié l'opération « Différent comme tout le monde ».

Homme ordinaire à la vie extraordinaire, haut fonctionnaire engagé, « militant de l'impossible », le Préfet Parisot de Bayard est aussi écrivain, auteur entr'autres de « Préfet des autres »qui retrace son parcours, de « Plus que la fraternité: plaidoyer pour une croissance sociale et morale », ainsi que de plusieurs romans historiques. « Depuis l'adolescence, dans mon fauteuil de tétraplégique, les livres m'ont appris à comprendre le monde ».