Prix d'Ecriture Claude Nougaro

Carole Delga : « Ce Prix d'Ecriture est une belle illustration de ce que nos jeunes sont capables de réaliser »

Carole Delga, présidente de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Dominique Salomon, vice-présidente en charge de la Culture, accompagnées des deux parrains de cette 12ème édition Richard Seff et Lionnel Astier, ainsi que des membres du jury, ont récompensés, ce soir, les lauréats du Prix.

nougCapture

 Depuis la création du Prix d'Ecriture Claude Nougaro en 2006, le nombre de participants n'a cessé d'augmenter. L'édition 2018 enregistre une participation record avec près de 520 candidatures : 422 pour la catégorie « Fiction », 40 pour la catégorie « Scénario », 14 pour la « Bande dessinée » et 41 pour la « Chanson ».

A l'occasion de cette cérémonie du 25 mai 2018, organisée en présence d'Hélène Nougaro, la femme de l'artiste, et pour la première fois à Montpellier, 16 lauréats, 6 filles et 10 garçons, ont été distingués, soit quatre dans chacune des quatre catégories. Chaque lauréat, en plus du trophée et de la tablette numérique qu'il a reçu, bénéficiera d'un soutien et d'un accompagnement spécifique et adapté pour la valorisation de leurs œuvres :

-          Les lauréats du prix Découverte participeront à un séjour culturel et littéraire à Barcelone au printemps 2019 ;

-          Les 1ers Prix Tremplin bénéficieront d'un accompagnement personnalisé par des professionnels, autour de l'œuvre primée ;

-          Un accompagnement sera proposé aux lauréats de la catégorie « Chanson », pour retravailler ou améliorer leur production (réécriture, présence scénique, accompagnement musical-composition...). Le 1er Prix Tremplin de cette catégorie aura par ailleurs l'opportunité d'enregistrer en studio ses œuvres ainsi que de repartir avec le pressage d'un CD ;

-          Côté littérature, les quatre nouvelles distinguées lors de cette 12ème édition seront compilées dans un recueil unique, qui sera publié à l'automne prochain. Leurs auteurs participeront également aux ateliers du Prix du Jeune écrivain à Muret en juillet 2018.

 Les lauréats de la catégorie « Chanson » 2017 ont ainsi eu l'opportunité de se produire dans les festivals régionaux tels que les Déferlantes, Détours de Chant et le Festival Alter Echo. Lors de la cérémonie de remise de prix, le lauréat Tremplin 2017 de la catégorie « Chanson » a, par ailleurs, offert un spectacle au public présent.

 « Je suis très heureuse de voir que cette année encore, les candidatures ont été nombreuses et riches. Depuis 12 ans maintenant ce sont pas moins de 4 000 jeunes qui ont candidaté. La Région est fière de proposer année après année, un espace de choix pour faire entendre ces voix. Ce Prix est l'occasion de découvrir les talents de demain mais aussi d'encourager les jeunes à cultiver le goût pour l'écriture. Cette année encore des textes pleins d'imagination et de poésie, des œuvres fortes ont été proposés. La relève de Claude Nougaro est là ! Je suis fière de cette jeunesse qui a encore démontré une belle passion et une créativité exceptionnelle. C'est une chance pour l'avenir de notre Région Occitanie Pyrénées Méditerranée », a notamment déclaré Carole Delga.

 Cet événement a également été l'occasion de faire découvrir ou redécouvrir une facette inédite de l'artiste toulousain, Claude Nougaro, à travers une exposition de dessins et manuscrits, intitulée « Et me voici ! ». Cette dernière avait été lancée en 2006, avec le soutien de la Région.

Où va flotter le Pavillon Bleu cette année ?

Le palmarès national 2018 du précieux label vient d'être dévoilé à Montréjeau en Haute-Garonne ce jeudi 24 mai 2018

L'annonce du label Pavillon Bleu 2018 fait état de 399 sites sur 186 communes vertueuses qui s'engagent pour une préservation des eaux de baignades françaises. En Occitanie, ce sont 35 communes récompensées et labellisées Pavillon Bleu en ce qui concerne les lacs, les plages et les rivières, et 20 ports de plaisance distingués pour cet été.

Parmi les communes héraultaises, Villeneuve-lès-Maguelone est cette année une fois de plus mise à l'honneur pour ses actions en faveur du développement durable, de la plage du Pilou à celle du Prévost pour la 31e édition.

L'association qui développe le Pavillon Bleu depuis 1985 (office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe) change de nom et devient Teragir. Le Pavillon Bleu ancre son action dans l'Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement, proclamée par les Nations Unies. Le Blue Flag fête ses 30 ans d'existence au niveau international.

L'obtention du Pavillon Bleu est basée sur l'examen de deux types de critères : 

- les critères essentiels : ils constituent le minimum exigé pour obtenir le Pavillon Bleu (sauf demande de dérogation motivée devant être validée par le jury national et approuvée par le jury international, souverain en la matière),
- les critères optionnels ou guides (pouvant devenir à terme impératifs).

Ces critères sont répartis en quatre catégories :

- les critères liés à l'éducation à l'environnement 
- les critères liés à l'environnement général ou la gestion du site
- les critères liés à la gestion des déchets
- les critères liés à la gestion de l'eau et du milieu 

Télécharger la présentation des critères

Commune/Plage

Port de plaisance

Pour connaître le palmarès : http://www.pavillonbleu.org/table/palmares-2018/

Hérault Agde Grau d'Agde, La Tamarissière, Le Môle, Les Battuts, Plage Naturiste, Richelieu, Rochelongue, Saint Vincent, La Roquille, La Plagette
Hérault Clermont-l'Hérault Plage de Clermont-l'Hérault Lac du Salagou
Hérault Frontignan La Peyrade Entrée, Port Rive Ouest, Plaisanciers, Les Aresquiers, Port Rive Est
Hérault La Grande Motte Grand Travers, Plage du Couchant, Plage de la Rose des Sables, Saint Clair / Point Zéro
Hérault Marseillan Plage d'honneur, Robinson
Hérault Mauguio Carnon Carnon les Dunes (secteur grand travers), Carnon l'Avranche (De Grasse/Suffren), Carnon /Degrasse, Carnon Centre
Hérault Palavas les Flots Rive Gauche - Le Grec, Rive Droite - Saint Pierre, Rive Gauche - St Maurice, Rive Gauche - St Roch, Rive Droite - L'Albatros
Hérault Portiragnes La Redoute (Blockhaus), Le Bosquet
Hérault Sérignan Sérignan Plage
Hérault Sète Castellas, 3 Digues, Plage du Lido, Plage de la Fontaine, Lazaret, Plage de la Baleine
Hérault Valras Plage Les Mouettes, Casino, Poste de secours central, De Gaulle
Hérault Vias Farinette
Hérault Villeneuve les Maguelone Maguelone Est, Maguelone Ouest

LIO nouveau service régional de transport d'Occitanie

LIO, la Ligne Intermodale Occitanie du service public de transport

Carole Delga Présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et Jean Luc Gibelin Vice Président ont dévoilé ce jeudi 24 mai 2018, lors d'une conférence de Presse à l'hotel de Région de Montpellier - et en duplex avec celui de Toulouse - ce nom LIO (pour Ligne Intermodale Occitanie) du service public de transport ainsi que le nouveau Bus ROUGE mais aussi rappelé toutes les créations ou consolidation de lignes dès cette année et l'année prochaine.

 

  

 

c 

 

  

Nouvelle carte LIO 2018-2019 de transport scolaire:

 

 Découvrir la Présentation du service public Occitanie Transports,

tout savoir sur les nouvelles lignes:

  cliquer ici 

 

  « Je veux que l'Occitanie devienne le modèle du service public des mobilités de demain »

 « Aujourd'hui est une étape importante pour les mobilités en Occitanie et pour le service public. Ce nouveau service liO va se déployer sur les réseaux ferroviaires et routiers de notre région de la taille d'un pays. Ce maillage extraordinaire est une chance pour le transport collectif, je veux qu'il continueà se développer, c'est notre responsabilité », a souligné Carole Delga.

Qu'est-ce que liO ? 

Il s'agit du service régional des transports collectifs unique et harmonisé, qui sera progressivement mis en place dans les 13 départements.

Pourquoi liO ?

liO pour lien et Occitanie, mais aussi pour Lignes Intermodales d'OccitanieL'enjeu faciliter le trajet de l'usager de bout en bout. 

Quel déploiement ? 

La marque liO va être déployée progressivement sur le territoire régional. Les lignes régulières d'autocars seront habillées, au fur et à mesure du renouvellement du parc. Quant au futur matériel TER, il sera habillé aux couleurs de liO. Pour les trains existants, il n'y aura pas d'habillage total.

 

La charte liO sera dorénavant systématiquement intégrée aux différents supports dédiés au public, tels que les fiches horaires des autocars et des trains TER, les cartes des réseaux de transports... 

liO repose sur 3 piliers : 

1/ Le TER : ponctualité, qualité de service, augmentation des dessertes, tarification adaptée, etc. font de la convention TER un accord inédit. 

2/ Le transport routier scolaire et interurbain : harmonisation, lisibilité, cohérence avec le train, un chantier immense. 

3/ Les gares & PEM : points de rendez-vous du train, de l'autocar mais aussi du vélo et de la voiture. La Région développe son Plan régional PEM,doté de 25 M€, pour accompagner à la fois les projets urbains et périurbains les plus importants et les projets plus modestes en milieu rural. A ce jour, une soixantaine de projets de PEM a été recensée. La Région propo­sera dès le mois prochain un plan de soutien aux PEM routiers. 

Les caractéristiques de liO, retrouvez toutes les précisions dans le dossier de presse joint : 

1/ Un développement de l'offre avec une meilleure coordination des services TER et autocar

Exemple : création de liaisons TER Toulouse-Perpignan et de nouvelles lignes autocar, telles que Montauban-Castelsarrasin. 

2/ Une gamme tarifaire revue

Exemple : baisse du prix des abonnements TER pour les jeunes et extension de la tarification à 1€ à l'ensemble de la Région. En matière de transports scolaires, plafonnement de l'abonnement mensuel à 90€/an dès la rentrée. 

3/ Un matériel plus confortable et moins énergivore

TER : un parc unifié et du matériel neuf dont 18 rames Régio2N.

En 2019 et 2020, des contrats de DSP arrivent à échéance, l'occasion de renouveler les flottes.

Des expérimentations en cours pour développer un parc à faibles émissions de CO2 : le train hybride, le train à hydrogène, les autocars aux carburants alternatifs. 

« L'ensemble des nouveaux tarifs, TER comme autocar, sont parmi les plus bas de France. L'objectif : favoriser l'utilisation des transports collectifs etredonner du pouvoir d'achats aux familles. Nous investissons pour offrir aux usagers du matériel de qualité, pour accompagner l'évolution du trafic et proposer des conditions de voyage optimales. Ce travail titanesque, je le fais et je m'y implique car je suis convaincue que nous avons besoin d'un service public fort et efficace dans ce pays», a précisé Carole Delga.

Le portail de transports, lio.laregion.fr, disponible dès aujourd'hui, regroupera toutes les informations liées aux services et au réseau régional.

 

Présentation du nouveau réseau régional de transports publics

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, présentera à la presse, jeudi 24 mai, à Montpellier, en duplex avec l'Hôtel de Région de Toulouse, le nouveau réseau régional de transports, en présence notamment de Jean-Luc Gibelin, vice-président en charge des mobilités et infrastructures de transports.

OCCICapture

A cette occasion, la présidente de Région reviendra sur le déploiement du service public Occitanie Transports et la mise en place des nouvelles gammes tarifaires TER et autocars.

 Après la grande concertation des Etats Généraux du Rail et de l'Intermodalité, la nouvelle compétence en matière de transports scolaires et interurbains et le renouvellement de sa convention TER 2018-2025, la Région Occitanie poursuit la structuration et le déploiement de son réseau régional de transports.

 Carole Delga présentera le nom du réseau régional et son articulation sur l'ensemble du territoire ainsi que les nouvelles gammes tarifaires TER et autocars (scolaires et interurbains) qui entreront en vigueur prochainement.

La présidente de Région reviendra également sur les actualités régionales en matière de transports, à l'image des expérimentations de bus roulant au GNV (gaz naturel pour véhicules) ou du Grand Prix TER, décerné tout récemment par le magazine "Ville, Rail et Transports" à la Région Occitanie.

 « La question des mobilités est cruciale pour le développement de notre région, qui s'étend sur plus de 72 000 km2 et accueille chaque année 50 000 nouveaux habitants. En matière de désenclavement des territoires, de transition énergétique, de dynamisme économique et d'accès aux services publics, il était de notre responsabilité d'engager une nouvelle dynamique en matière d'aménagement et de mobilités. Pour cela, j'ai souhaité donner la parole aux usagers lors d'une grande concertation menée sur l'ensemble du territoire, pour bâtir collectivement le futur des transports dans notre région. La nouvelle convention TER que nous avons réussi à signer avec la SNCF témoigne de notre confiance dans le service public ferroviaire, de notre ambition pour un maillage territorial cohérent et efficace. Désormais pleinement compétents en matière de transports scolaires et interurbains, nous œuvrons pour le déploiement d'un service public régional de transports équilibré, basé sur l'accessibilité et l'intermodalitéAujourd'hui, grâce à notre réseau régional de transports, nous consolidons ce lien indispensable au rapprochement des hommes et des territoires », a notamment souligné Carole Delga à quelques jours de la présentation du réseau régional Occitanie Transports.

Retraites agricoles pour Carole Delga : « une nouvelle preuve d'injustice sociale »

Le Gouvernement vient de repousser pour la seconde fois une proposition de loi de revalorisation des retraites agricoles en utilisant la procédure dit du « vote bloqué » au Sénat, et ce, malgré l'avis de tous les groupes parlementaires, autre que La République en Marche. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, rappelle que cette revalorisation avait été votée en février 2017, sous le précédent quinquennat, à l'unanimité par l'Assemblée nationale.

OCCICapture

Elle permettait de porter progressivement les retraites agricoles de 75% à 85% du SMIC net, soit une pension passant de 871 euros à 987 euros par mois, décision financée par l'augmentation de 0,1% de la taxe sur les transactions financières.

 " Je demande solennellement au Premier ministre Edouard Philippe et son gouvernement de revenir sur cette décision qui va priver nos agriculteurs retraités d'une augmentation juste et méritée de leur pension. Nous en appelons au Président Emmanuel Macron : le monde rural doit être mieux considérer, le travail de nos producteurs rémunérés au juste prix, et nos aînés traités dignement après leur vie de labeur."

"Dans notre département, notre région, l'agriculture est primordiale. Elle a façonné les paysages, elle a engendré une culture, une identité à nulle autre pareille, qui se transmet de générations en générations. Elle génère, surtout, une activité économique vitale pour nombre de nos territoires. Il est temps que l'agriculture, et celles et ceux qui la font vivre au quotidien, obtienne la reconnaissance de l'Etat et du Gouvernement" , a indiqué Carole Delga.

Avec Occitanie E-sports...

Carole Delga : «Avec Occitanie E-sports, le plus grand rassemblement de la communauté des gamers organisé dans le sud de la France,  je veux faire de l'Occitanie une grande terre d'esport ! »

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, présentait ce matin à la presse la 1ere édition de l'Occitanie E-sports, qui se déroulera les 2&3 juin prochains à la Sud de France Arena de Montpellier, aux côtés de Samy Ouerfelli, directeur général d'ESL, de Fabien Bonnet, président de l'association Futurolan, de Marie-Laure Wiatr, directrice de l'agence Randstad Montpellier, partenaire de l'événement, et de ZeratoR, gamer montpelliérain qui participera à la compétition.

nfrCapture

 A l'occasion de cette conférence de presse, Carole Delga, les organisateurs de l'Occitanie E-sports et les partenaires de l'événement, ont notamment présenté le programme destiné aux gamers :

 - Le Championnat ESL League of Legends, étape officielle qualificative LoL Open Tour, offrira un show extraordinaire sur la grande scène de la Sud de France Arena durant les deux jours de l'événement.

 - Sur la LAN Party, des compétitions sur Fortnite, Hearthstone ou encore Dragon Ball Fighter Z sont également au programme avec la Gamers Assembly Occitanie Edition et rassembleront 500 joueurs, devenant ainsi la plus grande LAN du sud de la France.

 - Plus de 10 000 visiteurs et 30 exposants sont attendus dans l'espace ESL Expo qui proposera diverses démonstrations et animations durant les 2 journées.

 Véritable pratique sportive à part entière, l'e-sport connait une croissance fulgurante depuis quelques années. Avec plus de 7,5 millions d'adeptes de la discipline en France en 2017, la pratique de l'esport continue de se professionnaliser. Le marché du jeu vidéo est en pleine expansion avec un CA 2017 estimé à 4.3Mds € en France (+ 18 %) et 60Mds € dans le monde.

 La présidente Carole Delga a également profité de cette conférence de presse pour faire un état des lieux de la filière vidéoludique en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, particulièrement dynamique avec 88 entreprises et plus de 600 emplois.

 « Avec ESL, le premier promoteur Esports au monde, l'association FuturoLAN et Montpellier Events, nous lançons, en Occitanie, le plus grand rassemblement de la communauté des gamers organisé dans le sud de la France ! C'est un challenge de taille, à la hauteur de l'ambition que je porte pour la filière videoludique en Occitanie, déjà très active. De nombreuses entreprises du secteur ont choisi l'Occitanie pour se développer, c'est une fierté, mais aussi un formidable signe de confiance que nous devons honorer. En matière d'emploi, d'attractivité et de vitalité, il y a autour de cette filière une véritable dynamique à entretenir et à favoriser. Je souhaite que l'Occitanie E-sports devienne une référence pour les gamers et pour les professionnels du secteur » a déclaré Carole Delga.

Plus de 750 jeunes héraultais ont rendez-vous au « Jour J »

A Montpellier le jeudi 17 mai 2018

Organisé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Jour J est le plus grand rassemblement de la jeunesse d'Occitanie. Il réunira le 17 mai prochain, à la Sud de France Arena de Montpellier, 5 000 jeunes pour une journée de rencontres, de débats et d'échanges autour d'un kaléidoscope d'activités (arts de la rue, théâtre, danse, musique, photographie, cinéma, multimédias, littérature, sport...).

OCCICapture

Avec cet évènement 100% dédié à la jeunesse, la Région Occitanie souhaite encourager la créativité des jeunes de toute la région et leur permettre d'exprimer leurs idées et leurs talents.

Ce festival unique sera l'occasion de présenter plus d'une centaine de projets réalisés tout au long de l'année scolaire par des jeunes issus de toute la région. Parmi eux des lycéens ayant participé aux projets Occit'avenir créés et soutenus par la Région, des apprentis et des jeunes en service civique accompagnés par la Région.

 « Parce que la Région a fait de la jeunesse une priorité, nous avons souhaité avec le Jour J offrir à nos jeunes un espace d'expression et de liberté. Les projets présentés lors de cette journée témoigneront une fois encore de leur formidable capacité à inventer et penser l'avenir. C'est pour soutenir et encourager cette vitalité que nous avons engagé dès 2016 une nouvelle politique volontariste en direction de notre jeunesse. Car je suis convaincue que la réussite de notre région dépend de sa capacité à écouter, impliquer et faire confiance à ces jeunes qui démontrent chaque jour qu'ils sont des citoyens à part entière » a déclaré Carole Delga à quelques jours de la manifestation.

Dans l'Hérault, 45 projets Occit'avenir ont été déposés et soutenus par la Région cette année. 32 d'entre eux seront présentés au « Jour J », avec la participation de plus de 750 jeunes du département.

 MONTPELLIER :

Lycée polyvalent Jean Mermoz

-          La mêlée Europe ( + Lycée professionnel Léonard de Vinci)

-          Création d'une mini-entreprise dans le cadre du dispositif « entreprendre pour apprendre »

Lycée d'enseignement adapté E.R.E.A Jean Jacques Rousseau

-          Les Erea en fête sous le beau ciel d'Occitanie

Lycée Jean Monnet

-          Autour d'Anne Frank et passeurs de mémoire

-          Section cinéma audiovisuel

Lycée Professionnel Mendès France

-          68 raisons de penser par soi-même

Focus sur le projet Occit'avenir « 68 raisons de penser par soi-même »

Réalisation d'un film 50 ans après Mai 68, à travers l'échange intergénérationnel. Certes il y a eu Paris, mais à Montpellier, comment c'était ? Et ce souffle qu'est-il devenu ?

L'idée est de revisiter Mai 68, vu à partir de Montpellier et de nos jours. En quoi cet événement a-t-il changé les vies de celles/ceux qui l'ont vécu?  Et en quoi cet événement continue-t-il d'influencer les nouvelles générations ?

 Lycée Joffre

-          Prix Méditerranée des Lycéens

Cité scolaire François Combes

-          Step

Lycée professionnel Jules Ferry

-          Projet d'aménagement des extérieurs

SETE :

Lycée Paul Valéry

-          Prix Méditerranée des Lycéens

Lycée polyvalent Joliot Curie

-          Création de l'Espace Lycéen d'Art Contemporain

 Le « Jour J », le festival des initiatives de la jeunesse d'Occitanie

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Kamel Chibli, vice-président en charge de l'Education, de la Jeunesse et du Sport, participeront au « Jour J », qui se déroulera pour la 1ère fois cette année à la Sud de France Arena de Montpellier. Ce festival unique, créé et organisé par la Région, proposera plusieurs espaces inédits avec notamment, une bibliothèque éphémère, un espace dédié à des siestes sonores, un centre de conférence et plusieurs villages thématiques mettant en avant des initiatives lycéennes dans tous les domaines. Des ateliers, activités, projections et représentations seront également proposés tout au long de la journée.

 Programme :

10h-17h : Activités en continu dans les différents espaces

17h30-20h30 : Soirée de clôture

Les détails :

17h30-18h30 : Concert de 400 lycéens avec l'interprétation d'une œuvre originale intitulée  « La Faute aux poètes »

19h-20h30 : Concert du groupe de rap nîmois VSO, accompagné des danseurs toulousains de la compagnie Break in' House

Joli Mois de l'Europe 2018

Des manifestations sur tout le territoire régional 

Du 1er au 31 mai 2018, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et l'Etat en région organisent le Joli Mois de l'Europe en Occitanie. 

Cet événement fédère et valorise, chaque année, les initiatives des dizaines d'associations, collectivités territoriales et entreprises qui participent à cette fête et proposent aux visiteurs de nombreuses manifestations près de chez eux.

OCCICapture

 « Avec mon vice-président, Guillaume Cros en charge des affaires européennes, je suis fière de la coopération efficace et réussie que la Région Occitanie entretient avec l'Europe, dans un seul et même but: le développement des territoires. En Occitanie, le Joli Mois de l'Europe incarne la diversité et la richesse des projets soutenus par l'Europe. Les ressources européennes et régionales se complètent pour renforcer l'attractivité et la cohésion territoriale.  Je veux que la Région et l'Europe agissent pour le quotidien des habitants, au plus proche des citoyens. »

 Balades européennes, spectacles, café-débats, concerts, expositions, villages européens, dégustations..., autant de manifestations différentes pour évoquer et faire découvrir l'Europe à tous les habitants de la région et qui permettront d'aborder des thèmes divers tels que :

 -    Quelle place occupe l'Europe dans notre quotidien ?
-     Comment intervient-elle sur notre territoire ?
-     Comment fonctionne-t-elle ? 
-     Envie d'étudier ou de travailler en Europe ? 

La journée de l'Europe est célébrée le 9 mai en hommage au discours prononcé en 1950 par Robert Schuman, alors ministre des affaires étrangères en France, au cours duquel il développait sa vision de l'unité européenne, et célébrait la paix et l'unité. Sa déclaration marque symboliquement l'origine de la construction européenne. Construction que le Joli Mois de l'Europe met à l'honneur tous les ans au mois de mai.

 Dans l'Hérault parmi les activités proposées : 

-          Festival des initiatives de la jeunesse d'Occitanie « Jour J », le 17 mai à Pérols
-          Conférence-débat « L'Union Européenne veut-elle en finir avec les services publics ? », le 23 mai à Montpellier
-          Ciné-débat « Le miracle de Berne », le 24 mai à Clermont-L'Hérault 
-          Festival « Terres d'ailleurs », les 29 et 30 mai à Frontignan
-          Conférence « Droit de vote et enjeux du scrutin européen de 2019 », le 29 mai à Montpellier 

Le détail des animations dans le département, dans le dossier de presse ci-joint.

 Le programme complet est consultable sur :

http://www.europe-en-occitanie.eu/le-joli-mois

 La diversité des fonds européens dans les projets régionaux

 En Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, l'Europe investit près de 3 Mds € pour  la période 2014-2020 à travers des politiques européennes de cohésion et de développement rural via les fonds européens (FEDER, FSE, IEJ, FEADER, FEAMP) gérés par l'institution régionale.

 Depuis 2014, les fonds européens concentrent notamment leur soutien sur la recherche et l'innovation, la compétitivité des entreprises, l'emploi, la formation professionnelle, l'insertion, le développement durable, les TIC, le développement urbain, rural et l'agriculture.

 Pour la période 2014 - 2020, l'investissement en Occitanie est ventilé comme suit :

 FEADER - fonds européen agricole pour le développement rural : 1,9 Mds €

FEDER - fonds européen de développement économique régional : près de 
668 M€

FSE  - fonds social européen : Plus de 148 M€

IEJ - initiative pour l'emploi des jeunes : 47 M€.

7ème édition d'IN SITU Patrimoine et art contemporain

Carole Delga : « Nous voulons favoriser la rencontre entre le patrimoine et la création »

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, accompagnée de Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux et de Dominique Salomon, vice-présidente en charge de la culture, du patrimoine et des langues régionales, ont inauguré ce jour l'œuvre de Felice Varini « Cercles concentriques excentriques », dans le cadre de la manifestation IN SITU, portée par l'association Le Passe-Muraille, qui se déroule jusqu'au 30 septembre 2018.

insiCapture

 « Pour marquer le vingtième anniversaire de l'inscription de la Cité de Carcassonne au patrimoine mondial de l'Humanité, nous avons voulu inviter le public à avoir une vision différente de ce paysage remarquable ; très connu mais peut-être pas assez regardé à force d'être vu. L'œuvre de Felice Varini, révèle ici autant le monument que le paysage et son relief en dialoguant avec l'architecture. Je salue ce magnifique travail ainsi que l'engagement du Centre des monuments nationaux et de l'association Le Passe-Muraille », a déclaré Carole Delga.

 En s'inspirant de l'architecture de la cité, l'artiste suisse Felice Varini a défini une succession de « Cercles concentriques excentriques » qui modifient profondément la perception spatiale du lieu et la vision du monument. L'œuvre se déploie sur les murs et tours d'enceinte révélant une lecture inédite de l'architecture, à la fois contemplative et dynamique.

 « Depuis sa création, nous soutenons IN SITU Patrimoine et art contemporain. L'esprit de cette manifestation est bien celui de la politique que je mène, en matière culturelle et patrimoniale. Il s'agit de favoriser la rencontre entre le patrimoine régional et la création, et ainsi de permettre la diffusion de l'art contemporain auprès du plus grand nombre », a également rappelé la présidente de la Région.

 Cette année, la Région soutient « IN SITU » à hauteur de 80 000 €, ainsi que l'œuvre de Felice Varini à Carcassonne, à hauteur de 50 000 €. Avec près de 20 % des sites labélisés au patrimoine mondial de l'Unesco en France et une politique Grands Sites Occitanie ambitieuse, elle est très attachée à faire de ces richesses le moteur d'un tourisme culturel d'excellence. La Région a ainsi décidé la création d'un réseau des sites UNESCO qui visera tant à préserver et conserver ces sites exceptionnels qu'à qualifier la médiation envers le public et les accompagner vers une mise en tourisme durable.

L'Occitanie est également très impliquée dans la construction de deux musées mettant en lumière son patrimoine antique. Elle pilote actuellement le plus important chantier culturel en cours en France, avec la construction du musée NARBO VIA à Narbonne, confiée à  Norman Foster, architecte de renommée internationale et soutient l'investissement du Musée de la Romanité à Nîmes qui ouvrira en juin 2018.

 Crédit photo : Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée - Antoine Darnaud

L’alimentation : grande cause régionale 2018 en Occitanie

L’alimentation est un sujet de la vie quotidienne pour nos concitoyens. Ils attendent de la puissance publique des actions en matière de santé publique, de qualité des produits, mais ils se questionnent également en termes d’impacts sociétaux, économiques, agricoles, environnementaux, de lien social, d’éthique, et de sauvegarde de notre territoire.

Participez à la phase de consultation en répondant au questionnaire en ligne (cliquer ici) 

En Occitanie, le domaine de l’alimentation représente un secteur économique essentiel, avec près de 2000 entreprises agro-alimentaires et exploitations agricoles qui emploient 164 000 personnes, soit le premier employeur régional.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a donc décidé de faire de l’alimentation la grande cause régionale de l’année 2018 et proposera prochainement un grand plan régional destiné à accompagner tous les acteurs du secteur alimentaire, lequel sera concerté avec les citoyens. 
Ce plan proposera des actions à finalités économiques, environnementales, sociales, sanitaires et culturelles.

Une politique régionale concertée avec les habitants de l’Occitanie

La construction d’une politique régionale de l’alimentation s’appuie d’abord sur une grande concertation : celle-ci a commencé dès la fin de l’année 2017, avec des débats et des rencontres avec les professionnels des filières agricole et agro-alimentaire, des organismes représentant les consommateurs et des experts.

Cette démarche entend faire émerger les enjeux du futur plan alimentation et a pour objectifs de :

  • favoriser la mise en place progressive d’un cercle vertueux de reconquête de la relation entre consommateurs et producteurs locaux ;
  • permettre au plus grand nombre, notamment les personnes vivant avec un revenu faible et étant en situation d’insécurité alimentaire, de disposer d’une alimentation de qualité, saine et équilibrée, à des prix socialement acceptables ;
  • structurer et développer les filières économiques de proximité, en adaptant la production locale à la demande régionale et en favorisant des prix plus rémunérateurs pour les producteurs ;
  • renforcer les achats effectués par les lycées en matière de restauration collective en faveur de l’achat local et bio ;
  • préserver l’environnement et favoriser la transition énergétique.

Parallèlement, il s’agit aussi de sensibiliser les consommateurs, les jeunes notamment, pour manger mieux et d’accompagner leur prise de conscience quant à leur rôle de citoyens-acteurs économiques susceptibles d’orienter l’évolution des modes de production et de distribution.

Le Plan Alimentation sera finalisé fin 2018-début 2019. La Région y proposera des actions concrètes, touchant à l’économie et à l’environnement, au social, à la santé et la culture.

Déjà, elle a contribué aux États Généraux de l’Alimentation lancés par le gouvernement en juillet 2017. En novembre, elle a voté le « Plan Bi’o 2018-2020 », pour introduire 40% de produits locaux et bio dans les cantines des lycées d’ici 2021.

Elle a adopté des outils d’aides à l’installationla transmission et la compétitivité des entreprises agricoles.

Dossier « Le meilleur de l’agriculture régionale »

Les étapes de cette démarche

JPEG - 9.5 ko

  • De décembre 2017 à février 2018, les thèmes et objectifs de cette concertation régionale ont été abordés et décidés par les élus régionaux en lien avec les acteurs du domaine alimentaire et des experts (associations de consommateurs, etc…).
  • De mai à octobre, une vingtaine de réunions territoriales seront organisées dans plusieurs communes de tous les départements d’Occitanie.

VOIR LES DATES

  • A l’automne, seront présentés différents axes de politiques régionales en matière d’alimentation qui seront soumis à la votation des habitants d’Occitanie.

Par la suite, la Région Occitanie fixera le Plan régional de l’alimentation et déterminera ainsi les actions concrètes de la Région en la matière.

Aerospace Valley s'étend à l'Est de l'Occitanie

Antenne montpelliéraine du pôle de compétitivité Aerospace Valley

Carole Delga : « L'extension de ce pôle d'excellence va contribuer avec le soutien de la Région à mettre le dynamisme de la filière au profit des entreprises de l'ensemble du territoire régional »

OCCICapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée participait ce lundi 16 avril 2018 à l'inauguration officielle de l'antenne montpelliéraine du pôle de compétitivité Aerospace Valley en présence de Yann Barbaux, président du Pôle et de Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole et maire de la ville de Montpellier. L'ouverture de cette nouvelle antenne marque l'extension du pôle à l'Est de l'Occitanie.

Le pôle de compétitivité Aerospace Valley rassemble dans les Régions Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Nouvelle Aquitaine plus de 800 adhérents issus des grandes entreprises, des PME, laboratoires de recherche, universités et Grandes Ecoles, collectivités et structures de développement économique dans les filières aéronautique, espace, et systèmes embarqués.

 Classé en tête des pôles mondiaux pour la performance de ses projets coopératifs de R&D, le territoire du pôle était historiquement composé des régions Midi-Pyrénées et Aquitaine. Suite à la fusion des régions, l'Etat a validé à l'automne 2017 l'extension du pôle aux 2 nouvelles régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. L'ouverture de cette antenne montpelliéraine marque l'extension du pôle à la partie Est d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a accompagné Aerospace Valley pour soutenir l'installation de cette antenne basée à Montpellier.

 « Avec plus de 86 000 emplois dédié et un tissu industriel de 1100 entreprises représentant près de 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires, le secteur de l'aéronautique et du spatial est pour notre territoire un formidable moteur en termes d'innovation, d'attractivité et d'emploi. Notre potentiel est immense. Depuis 2005, Aerospace Valley a contribué à structurer et renforcer cette dynamique, et est devenu sans conteste un pôle de compétitivité majeur dans le paysage industriel national comme international. L'extension de ce pôle d'excellence à l'Est du territoire, avec le soutien de la Région, va contribuer à mettre le dynamisme de la filière au profit des entreprises de l'ensemble du territoire régional, que ce soit dans la mécanique autour de Béziers et la mécatronique à Alès, dans la sécurité civile et la maintenance à Nîmes, dans le spatial et les systèmes embarqués à Montpellier ou encore dans la maintenance à  Perpignan » a déclaré la présidente Carole Delga à cette occasion.