Carole Delga et la transition énergétique

Carole Delga « Je veux que la transition énergétique soit l'un des moteurs de la croissance économique régionale »

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a visité ce matin le Salon EnerGaïa 2017, rendez-vous professionnel sur les énergies renouvelables qui se déroule à Montpellier les 13 et 14 décembre. La Région, en sa qualité de chef de file dans les domaines de l'énergie, de l'air et du climat, accompagne les territoires et les citoyens, pour les rendre acteurs de la transition énergétique.

 « L'Accord de Paris, que tente d'affaiblir le présidente américain, a bien favorisé l'émergence en France d'une prise de conscience de l'urgence climatique et de la nécessité d'une action collective pour endiguer ce phénomène planétaire, en engageant résolument notre société sur la voie de la transition énergétique. Devenir Région à Energie positive ne doit pas être un slogan, c'est une réalité qui doit s'incarner, au quotidien, et s'enrichir des multiples initiatives mises en œuvre par chacun. Cette ambition relève de notre responsabilité à agir pour lutter contre le changement climatique », a déclaré Carole Delga.

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/LB4_2608.jpg

 L'ambition régionale de faire d'Occitanie la 1ère Région à Energie Positive d'Europe, engage le territoire, d'ici 2050, à diviser par deux la consommation d'énergie par habitant (soit une baisse de 40% de la consommation énergétique régionale) et à multiplier par trois la production d'énergie renouvelable.

 Plusieurs grands défis ont été identifiés pour réaliser cette trajectoire : massifier la rénovation énergétique des logements, structurer et développer des filières d'énergies renouvelables en lien avec les dynamiques de territoires, mobiliser notre capacité à innover au service de la transition énergétique, etc.

 « Nos objectifs ambitieux en matière de transition énergétique ouvrent de nouvelles perspectives en termes de création d'emplois durables, de qualité de vie et de bien-être social, par la diminution de la précarité énergétique, l'engagement citoyen, la limitation du prélèvement des ressources et la diminution des émissions de gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques », a souligné Carole Delga.

 Lors de cette visite, la Présidente de la Région a signé, en présence de Bertrand Piccard, une Convention de partenariat avec l'Alliance mondiale pour des solutions efficientes. Cette Alliance a pour objectif de fédérer les initiatives porteuses de solutions pour rendre la transition énergétique effective. Elle met en relation les acteurs avec des investisseurs (banques, fonds d'investissement, etc.) et des institutions autour du soutien aux filières émergentes, du développement du biogaz, de l'hydrogène et la mobilité et des bâtiments économes et performants. Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1ere Région à signer cette convention. Elle a également assisté à une signature importante avec Midi-Pyrénées Energies Investissements (MPEI) et Quadran Energies Marines pour le projet EOlMed, lauréat de l'appel d'offre de l'Ademe en juillet 2016 pour la réalisation d'une ferme pilote de 4 éoliennes flottantes au large de Gruissan, représentant une puissance de 24 MW (production d'électricité équivalente à la consommation de la ville de Narbonne). Par cet accord, MPEI devient le 2ième actionnaire d'EOLMED, aux côtés de QUADRAN.

 Les 2e Assises régionales de l'énergie, organisées par la Région et ouvertes cet après-midi par Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge de la transition énergétique et écologique, constituent un des temps fort de la concertation pour une Région à Energie Positive. « Nous avons voulu une concertation innovante, avec la possibilité de déposer des contributions sur le site internet de la Région,de labelliser des évènements sur le territoire régional, et d'organiser des ateliers territoriaux au printemps afin d'être au plus proche des acteurs des territoires », a précisé Agnès Langevine.

 Elle a annoncé les lauréats de deux appels à projets lancés par la Région, afin de soutenir des projets exemplaires et innovants :

-          pour des énergies renouvelables coopératives et citoyennes, dans une perspective de développement local : les 8 lauréats pourront bénéficier d'une aide aux études de faisabilité (jusqu'à 35 000€), d'une avance remboursable (jusqu'à 50 000€), d'une aide à l'investissement (1€ Région pour 1€ citoyen, jusqu'à 100 000€),

-          pour l'auto-consommation d'électricité photovoltaïque : 32 candidatures ont été retenues, bénéficiant d'une aide globale de la Région de 866 000€. Pour 4€ investis, la Région apporte 1€ de subvention.

Lors de l'Assemblée plénière du 21 décembre 2017, 10 chantiers seront proposés au vote, afin d'accélérer la transition énergétique en Occitanie. Ils porteront sur le bâtiment, la mobilité du futur, le développement du solaire photovoltaïque et de l'éolien flottant, le développement des énergies renouvelables dans les exploitations agricoles, l'innovation, la formation, le financement de la transition énergétique, l'accompagnement des territoires pour une transition citoyenne, et l'implication de la Région Occitanie dans le cadre des négociations internationales sur le climat.

 L'Agence régionale de l'Energie et du Climat, qui sera créé début 2018, pourra accompagner les territoires pour la mise en œuvre de leur Plan Climat, la rénovation énergétique des bâtiments publics, ou encore la rénovation énergétique des logements privés avec la mise en place à terme d'une offre de financement. Elle constituera également un outil d'investissement, dans les projets d'énergies renouvelables, mais aussi dans les projets citoyens et les projets démonstrateurs sur des filières émergentes.

 Chiffres clés :

-          En 2017, la Région mobilise 27,3 M€ pour l'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en Occitanie

-          2e région française en production d'énergies renouvelables : 14 984 GWh d'électricité d'origine renouvelable produite,   soit  40 % de la consommation régionale d'électricité, soit la consommation électrique de 4,5 millions de foyers (hors chauffage électrique)

-          2e région en production photovoltaïque et en production hydro-électrique

-          3e région en production éolienne

-          5e région en production électrique issue de la biomasse

-          1ere région française en potentiel de développement de l'éolien flottant en mer

-          1ere région française en nombre de « territoires à énergie positive pour la croissance verte »

-          21 347 éco-chèques ont été émis par la Région, pour accompagner les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique. Le chiffre d'affaires généré est de 320M€

-          L'efficacité énergétique et les énergies renouvelables génèrent 15 000 emplois dans la Région

-          1 plateforme technologique et d'innovation dédiée à l'énergie solaire concentrée : Themis Solaire Innovation, située à Targassonne dans les Pyrénées-Orientales

-          1 pôle de compétitivité pour le développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l'industrie : derbi (140 adhérents)

-          1 cluster d'entreprises sur l'éco-construction et les énergies renouvelables : cluster CEMATER (40 adhérents)

-          1 centre de ressources pour la construction et l'aménagement durables : Centre de ressources pour le Bâtiment en Occitanie

-        Des formations en pointe dans des établissements d'enseignement supérieur : Écoles des Mines d'Albi-Carmaux et d'Alès, Universités de Montpellier et de Toulouse, INSA de Toulouse, Sup'EnR à Perpignan, etc.

-          De nombreuses formations de professionnalisation dans les métiers de la transition énergétique s'appuyant, pour certaines, sur des plateformes pédagogiques reconnues PRAXIBAT (7 plates-formes sur l'étanchéité à l'air) ou Qualit'EnR (6 plates-formes sur le solaire thermique, 6 sur le bois-énergie et 4 sur le photovoltaïque)

-          24 Espaces-Info Énergie fournissant un service gratuit d'information sur l'énergie aux particuliers

-          13 Missions Bois-Énergie pour accompagner les collectivités et les entreprises

Journal de la Région n°10

Journal de la Région n°10 Décembre / Janvier 2018

Téléchargez le Journal de la Région n°10 Décembre / Janvier 2018

Le meilleur de l’agriculture régionale

Le dernier numéro de l’année du journal de ma Région est placé sous le signe de la rencontre. La rencontre avec 13 agriculteurs de la région comme un avant-goût de ce qui attend les visiteurs du salon REGAL, (REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques) qui se déroulera du 14 au 17 décembre à Toulouse avec plus de 200 producteurs et exposants d’Occitanie présents. Plus largement c’est le « Produit en Occitanie » qui est à l’honneur dans ce numéro avec des idées-cadeaux proposées par des entreprises locales, un portrait et même la recette du plat-signature de notre Top Chef régional, Michel Sarran.

Ce nouveau numéro du journal revient également sur les nouvelles aides aux entreprises, dont le Pass Occitanie, plus simple, plus rapide et plus adapté aux petites entreprises.

A lire aussi dans les pages actu : le point sur la mobilisation en faveur de la LGV, le développement du Très Haut Débit, mais aussi la construction d’un nouveau gymnase dans le Gers ou encore celle d’une nouvelle maison d’assistantes maternelles à dans les Hautes-Pyrénées…

Téléchargez le Journal de la Région n°10 Décembre / Janvier 2018 : 

http://fr.calameo.com/read/002961338e6053c49b0b2

15 exposants héraultais au salon RÉGAL

15 exposants héraultais au salon RÉGAL, organisé par la Régio du 14 au 17 décembre à Toulouse

Du 14 au 17 décembre, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée organise les REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques (REGAL), la nouvelle version du salon SISQA, au Parc des expositions de Toulouse. Au programme : 4 jours de dégustations, d'animations et de rencontres autour du meilleur du « Produit en Occitanie ». 

regaCapture

La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, inaugurera le salon RÉGAL le jeudi 14 décembre à 10h, aux côtés notamment de Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région en charge de l'agroalimentaire et de la viticulture et président de l'Irqualim, de Vincent Labarthe, vice-président de la Région en charge de l'agriculture et de l'enseignement agricole, de Denis Carretier président de la Chambre régionale d'agriculture d'Occitanie, et de Pascal Augier, directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt. Le chef triplement étoilé Christian Le Squer sera également présent pour dévoiler l'exposition de photos primées lors de la dernière édition du Festival international de la photographie culinaire (FIPC) dont il était le parrain.

En 2017, RÉGAL, devient le plus grand marché d'Occitanie, avec une large présentation de la diversité des produits de qualité, des spécialités traditionnelles et des savoir-faire agricoles emblématiques de la région. Quelques 200 producteurs, venus des 13 départements de l'Occitanie, seront présents cette année dont 15 de l'Hérault (liste complète ci-dessous).

RÉGAL est aussi un temps de découverte et d'enrichissement, pour les petits comme pour les grands. En famille ou entre amis, les visiteurs pourront tenter de nouvelles Expériences sensorielles à base notamment de cocktails insolites et de dégustations en couleurs. Les amateurs de cuisine pourront quant à eux passer derrière les fourneaux en participant à des ateliers culinaires, aux côtés de chefs de la région. Du côté de La Ferme, agneaux aux lunettes noires du Quercy, chèvres à longs poils des Pyrénées ou encore chevaux de Camargue seront présents. Cet espace incontournable du salon s'enrichit cette année avec un espace dédié aux innovations culturales et technologiques et des démonstrations de drones.  Au total, plus d'une centaine d'animations seront proposées pendant toute la durée du salon.

Côté « restauration », pour la 1ère fois cette année, un menu « pique-nique » de 10€ sera proposé, à composer soit même avec des produits à choisir chez les exposants participant à l'opération.

Les producteurs héraultais à retrouver cette année au salon RÉGAL :

Hall 3

Le marché de nos spécialités régionales traditionnelles

  • ETS LOUISE de BAILLARGUES : Fougasse ; Chausson Frita ; Sacristain

 Le marché de nos produits fermiers

  • DOMAINE DE GALINENQUE de BEZIERS : Olives Lucques du Languedoc AOP ; Huiles d'olives cuvée L'oustal et monovariétales ; Confit d'oignons ; Oignonade aux olives noires ; Tapenades ; Pissaladière

 Hall 4

Le marché des produits de qualité

  • DOMAINE SAINT HILAIRE de MONTAGNAC : Vins et Spiritueux
  • GRANGE DE 4 SOUS de ASSIGNAN : Vins et Spiritueux
  • DOMAINE CLOVALLON de BEDARIEUX : Vins et Spiritueux
  • DOMAINE BLANVILLE de SAINT-PARGOIRE : Vins et Spiritueux
  • SYNDICAT DES PRODUCTEURS DE VINS DE PAYS D'OC à Lattes : Vins Pays d'Oc IGP
  • MAISON ROUX de MONTPELLIER : Biscuits macarons recette à l'ancienne du Languedoc
  • LES APEROS BIO de MONTPELLIER : Le Subtil "Les Apéris Bio" AB ; Le Gourmand "Les Apéros Bio" AB ; L'Original "Les Apéros Bio" AB
  • LES CELLIERS D'ONAIRAC d'OLONZAC : La Cruelle -rouge- AOP Minervois ; La Cruelle -rosé- IGP PAYS D'OC ; La Cruelle -Blanc- IGP PAYS D'OC ; La Réserve Présidentielle - IGP PAYS D'OC
  • CLOS CENTEILLES de SIRAN : AOC Minervois ; AOC Minervois -La Livinière ; IGP Côtes du Brian
  • ETS ARCELLA de MARSEILLAN : Huîtres Bouzigues
  • DOMAINE GALTIER de MURVIEL-LES-BEZIERS : AOC ST-CHINIAN ;  AOC Languedoc
  • MAS RENE GUILHEM de CLERMONT-L'HERAULT : IGP Coteaux du sologan ; AOP Languedoc
  • HUILERIE CONFISERIE COOPERATIVE de CLERMONT-L'HERAULT : Olives Vertes Lucques du Languedoc AOC ; Huile d'olive vierge ; Tapenades

     

« Make Our Planet Great Again »

« Make Our Planet Great Again » : 7 chercheurs parmi les 18 lauréats travailleront avec des laboratoires académiques d'Occitanie.

OCCICapture

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée félicite les laboratoires régionaux qui accueilleront des lauréats de l'appel à projet « Make Our Planet Great Again ». Parmi les 18 lauréats de la première phase de cet appel à projet, 7 chercheurs ont choisi de collaborer avec des laboratoires académiques d'Occitanie.

 A la suite de la décision des Etats-Unis de sortir de l'accord de Paris sur le climat, le président de la République, Emmanuel Macron, a lancé en juin dernier le programme « Make Our Planet Great Again », visant à accueillir des chercheurs internationaux de haut niveau, désirant développer en France et en collaboration avec des partenaires français, des projets de recherche pour faire face aux changements climatiques et planétaires.

 L'appel à projet, lancé dans le cadre de ce programme, prévoit que les laboratoires et institutions retenues pour accueillir ces chercheurs, co-construisent un projet de recherche en suivant le principe du « 1€ pour 1€ » : 1€ financé par l'Etat et au moins 1€ provenant de l'établissement coordinateur et de ses partenaires.

 La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a décidé d'accompagner ce programme ambitieux, en cofinançant l'accueil des chercheurs lauréats dans des laboratoires d'Occitanie. 3M€ seront ainsi inscrit au Budget 2018.

 Parmi les 18 lauréats sélectionnés à l'issue de la première phase, 7 chercheurs travailleront avec des laboratoires académiques d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée :

 Système Terre :

 Lauréat : Pr Julien BOUCHAREL, Junior Researcher

Université d'origine : USA, University of Hawaii

Projet : Lien entre activité des cyclones et dynamique océanique

Laboratoires français : Toulouse, CNES/CNRS/IRD/Université Paul Sabatier, Laboratoire d'Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

 Lauréate : Dr Virginie GUEMAS, Junior Researcher

Laboratoire d'origine : Espagne, Barcelona supercomputing center

Projet : Développement d'un modèle de paramétrisation des flux de chaleur  pour l'interface glace-atmosphère aux pôles

Laboratoire français : Toulouse, MétéoFrance/CNRS, Centre National de Recherches Météorologiques

 

Changement climatique, résilience, Développement durable, impact sociétal :

 Lauréate : Dr Delphine RENARD, Junior Researcher

Université d'origine : USA, University of California Santa Barbara

Projet : Utiliser l'agrobiodiversité pour sécuriser une fourniture stable de nourriture en contexte de variabilité climatique

Laboratoire français : Montpellier, CNRS/Université Montpellier/Université Paul Valéry/EPHE/SupAgro/INRA/IRD, Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive

 Lauréat : Dr Vincent VADEZ, Senior Researcher

Laboratoire d'origine : Inde, CGIAR

Projet : Amélioration de semences pour les régions arides et les climats du futur

Laboratoire français : Montpellier, IRD/Université de Montpellier/CIRAD/CNRS, Laboratoire Diversité - Adaptation - Développement

 Lauréate : Pr Camille PARMESAN, Senior Researcher

Université d'origine : USA, Université du Texas à Austin

Projet : Impact du changement climatique sur les espèces

Laboratoire français : Moulis, CNRS/Université Paul Sabatier, Station d'écologie théorique et expérimentale

 Lauréat : Dr Benjamin SANDERSON, Junior Researcher

Université d'origine : USA, NCAR Boulder

Projet : Risques et Incertitudes liés au changement climatique

Laboratoire français : Toulouse, CERFACS/CNRS, Laboratoire Climat, Environnement, couplage et incertitudes

 Transition énergétique :

 Lauréate : Dr Lorie HAMELIN, Junior Researcher

Laboratoire d'origine : Pologne, Institute of Soil Science and Plant Cultivation

Projet : Développement de la biomasse et gestion circulaire du carbone associé

Laboratoire français : Toulouse, INSA/INRA/CNRS, Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés

 La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, s'est félicitée de cette annonce qui « confirme l'attractivité et le rayonnement de notre écosystème d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation et récompense l'effort et l'engagement volontariste de la Région dans ce domaine. Les trois grands thèmes de recherche ciblés par le programme « Make Our Planet Great Again » - Transition énergétique, Changements climatiques et durabilité et Sciences de la Terre et de l'environnement - sont en adéquation avec les priorités stratégiques de notre Région, qui doit répondre à ces grands défis pour rester compétitive, innovante et attractive. J'ai d'ailleurs fixé l'objectif de devenir la première Région à énergie positive d'Europe à l'horizon 2050 !».

Carole Delga ouvre la 2e Conférence régionale du handicap

« Handicap et vie citoyenne »

Vendredi 8 décembre à 10h, Hôtel de Région - Espace Capdeville,

417, rue Samuel Morse à Montpellier

OCCICaptureCarole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée prononcera un discours à l'occasion de l'ouverture de la 2e Conférence régionale du handicap, vendredi à Montpellier, Espace Capdeville. « Je suis engagée pour qu'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée poursuive sa politique volontariste pour une Région solidaire, en favorisant l'inclusion de toutes et tous, sans discrimination, dans le respect du principe d'égalité des droits et des chances. Comme je l'avais annoncé en décembre dernier, nous avons créé, avec ma vice-présidente Marie Piqué, une Instance de dialogue et de concertation réunissant les associations du territoire concernées par la problématique du handicap. La 2e Conférence régionale du handicap sera un moment fort de rencontres et d'échanges notamment entre ces associations et les acteurs socio-économiques du territoire », a souligné Carole Delga.

 A l'occasion de cette Conférence régionale du handicap, qui se tiendra chaque année, une table-ronde est organisée sur le thème de la participation des personnes en situation de handicap à la vie citoyenne, en améliorant l'accès à la culture et au tourisme, aux loisirs et aux sports.

 Les trophées du Prix « Handi Entreprise Occitanie 2017 » seront également remis aux 8 entreprises lauréates.

Inauguration de la station Aqua Domitia

Inauguration de la station Aqua Domitia le mercredi 6 décembre 2017

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée inaugurera mercredi la station de pompage Aqua Domitia, pièce maîtresse du Réseau Hydraulique Régional pour la sécurisation de l'alimentation en eau du pourtour méditerranéen.

 La station Aqua Domitia, réalisée par BRL concessionnaire du Réseau Hydraulique Régional, est un équipement innovant, adapté aux enjeux liés au changement climatique. D'une capacité de pompage de 2,5 m3/s, cette station répond à une triple transition écologique, énergétique et numérique. Les 4 pompes de la station, d'une puissance de 1500 kVA chacune, sont dotées de régulateurs de vitesse, afin d'adapter la vitesse de rotation de ces machines en fonction de l'évolution des besoins en eau (débit, vitesse, etc..).

Ce système génère d'importantes économies d'énergie, estimées à 30%.

brlCapture

Propriété de la Région depuis 2008, le Réseau Hydraulique Régional a été conçu et réalisé par BRL, qui le gère dans le cadre d’une concession. Il s’étend sur 250 communes de l’Aude, du Gard et de l’Hérault et mobilise, pour l’essentiel, des ressources en eau superficielles renouvelables, issues du Rhône ou de réservoirs de stockages.

Il accompagne, depuis 60 ans, le développement économique de la région et a permis de limiter les prélèvements sur certains milieux naturels fragiles, contribuant ainsi à leur préservation. Le Réseau Hydraulique Régional permet l’irrigation de zones de vignes, de cultures maraîchères, de vergers, de semences et de cultures industrielles.

Il a aussi accompagné la croissance des activités touristiques du littoral, en offrant aux nouvelles stations balnéaires une ressource en eau suffisante pour faire face aux besoins de leur clientèle estivale. Il sécurise l’alimentation en eau potable d’agglomérations telles que Nîmes, Montpellier ou Narbonne et durant la période de pointe estivale, alimente en eau potable près d’un million personnes. Enfin, il dessert en eau brute (non potabilisée) plus de 5 000 clients individuels et industriels, pour l’arrosage des espaces verts, les process industriels ou le lavage de matériel ou de bâtiments.

L’ensemble du patrimoine qui s’étend sur les départements du Gard, de l’Hérault et de l’Aude représente 2 Mds€. Aqua Domitia vise à compléter ce dispositif en reliant les réseaux alimentés par le Rhône avec ceux alimentés par l’Orb, l’Hérault, le Canal du Midi et l’Aude.

Il permet d’apporter une réponse durable aux grands enjeux de l’eau des territoires qu’il traverse en :

• sécurisant les ressources en eau potable par l’apport d’une deuxième ressource,

• préservant les milieux aquatiques, en soulageant les prélèvements sur les ressources classées en déficit quantitatif,

• optimisant la capacité d’adaptation de l’agriculture languedocienne (ex : les premières tranches des maillons Aqua Domitia ont permis d’irriguer plus de 3500 ha de terres agricoles dans le cadre du programme FEADER).

La Région assure le portage public du projet et la SEM BRL en est l’opérateur technique. La Région a jusqu’à présent engagé plus de 57 M€ soit 52% des investissements déjà réalisés ou à venir pour la construction de ce projet. Les grands travaux de liaison Rhône-Orb seront engagés en 2020. Les territoires situés entre Montpellier et le Littoral Audois seront parmi les premiers sécurisés et serviront d’exemples pour les futures réalisations de la région. La démarche prospective eau « H2O 2030 » La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée s’est engagée dans une démarche ambitieuse pour définir une stratégie visant à contribuer activement, sur le territoire, à une gestion de l’eau durable, solidaire et économe, afin de sécuriser les besoins et garantir à tous une eau de qualité, tout en préservant les milieux aquatiques. Les premiers résultats de la démarche régionale sur l’eau « H2O 2030 » ont été présentés en mai dernier à l’occasion des 2 e Assises Régionales de l’Eau.

L’état des lieux ainsi réalisé sur la ressource en eau, les milieux aquatiques et les besoins en 2017 en Occitanie met notamment en évidence que :

• de nombreux usages et activités économiques phares de la région dépendent de la ressource en eau, en quantité et en qualité,

• les ressources en eau superficielles et souterraines ne sont pas disponibles de la même manière sur l’ensemble du territoire ni dans le temps,

• certains territoires sont déjà soumis à des déséquilibres importants entre la ressource disponible et les usages préleveurs,

• le changement climatique se fait déjà sentir sur les besoins en eau et sur les milieux naturels,• les pollutions diffuses dans les eaux superficielles et souterraines se maintiennent à des niveaux préoccupants.

Une large phase de concertation associant les acteurs régionaux est en cours, pour définir les grands enjeux régionaux de l’eau et les solutions qui peuvent être collectivement envisagées pour atteindre un équilibre durable entre les besoins et les ressources à l’horizon 2030. La contribution de la Région à cette gestion de la ressource en eau sera définie dans le cadre de sa nouvelle stratégie régionale de l’eau, dont la mise en œuvre est prévue en 2018.

brl4Capture

Eléments Clés du programme Aqua Domitia

• 6 Maillons - 220 M€ d’investissement • Prés de 150 km de canalisations

• Des conduites d’un diamètre compris en 600 et 1 200 mm • Un débit maximum de 2,5 m3/s Rappel La Région Occitanie / Pyrénées –Méditerranée est propriétaire du grand Réseau Hydraulique Régional qui est une pièce maîtresse du Service Public Régional de l’Eau (la valeur à neuf de ce Réseau est estimée à 2 milliards d’euros). BRL , concessionnaire de ce Réseau , a été chargé par la Région de la réalisation du programme Aqua Domitia , qui étend le Réseau Régional sur 90 km pour mailler la partie alimentée par le Rhône avec celle alimentée par l’Orb via le barrage des Monts d’Orb.

 

 L’extension du Réseau Hydraulique Régional (RHR) via le programme Aqua Domitia vise à apporter une ressource complémentaire , issue du Rhône, pour assurer une s écurisation durable des besoins en eau entre Montpellier et Narbonne. Cette nouvelle ressource, d’une capacité volontairement limitée (2,5m3/s au maximum) s’inscrit dans une logique d’économie d’eau , intégrant une réduction des consommations individuelles et une amélioration de l’efficience des réseaux.

Il s’agit d’un aménagement progressif , composé de 6 Maillons, mis en œuvre au rythme des besoins des territoires. Sa 1 ère phase s’est achevée en 2016 avec la réalisation des Maillons Sud Montpellier et Littoral Audois et des 1 ères tranches des Maillons Nord Gardiole et Biterrois .

Sa 2 ème phase va permettre la jonction des Maillons centraux ( Nord Gardiole et Biterrois ) et le lancement du Maillon Minervois (avec un 1 er périmètre hydroagricole d’environ 1 200 ha ).

 

Eléments clés de la station et des Maillons qu’elle permet de mettre en pression

• Station Aqua Domitia : montant de l’investissement = 10, 40 M€ HT

• Maillon Sud Montpellier = 54 M€ HT (Station Aqua Domitia + 16 km de canalisations)

• Maillons Nord Gardiole et Biterrois = coût total = 110,5 M€ HT (73,5 km : tranches 1 achevées, tranches 2 en cours, tranche 3 en négociation)

 

La station de pompage Aqua Domitia, dispose d’une capacité de pompage de 2,5 m3/s.

Elle va mettre en pression les trois Maillons de l’artère centrale du réseau Aqua Domitia (Maillons Sud Montpellier, Nord Gardiole et Biterrois ), pour transférer, sur près de 90 km, l’eau du Rhône depuis Mauguio jusqu’aux portes de Béziers , permettant un maillage des territoires alimentés, via ce grand Réseau, par le Rhône avec ceux alimentés par l’Orb.

Ces trois Maillons représentent près de 75 % du montant total du programme Aqua Domitia (220 M€). Le Maillon Sud Montpellier sécurise l’alimentation en eau potable des communes desservies par le Syndicat du Bas Languedoc (depuis Sète jusqu’à Agde et au pourtour du Bassin de Thau), soutenant les activités touristiques de ce territoire.

Les tranches 1 des Maillons Nord Gardiole et Biterrois ont permis d’irriguer plus de 2 000 ha dès 2015 . Les tranches 2 de ces deux Maillons centraux, dont les travaux viennent d’être lancés, vont desservir 1 100 nouveaux ha supplémentaires. Près de 6 000 ha devraient au total pouvoir être irrigués avec l’achèvement de ces deux Maillons centraux (3 ème tranche en négociation)

brl2Capture

« Les enjeux à venir de la ressource en eau »

L’état des lieux réalisé dans le cadre de la démarche « H2O 2030 », a en particulier mis en évidence d’importants déséquilibres quantitatifs sur un grand nombre de territoires régionaux, ainsi que des problématiques qualitatives aussi bien sur les eaux superficielles que souterraines :

• de nombreux usages et activités économiques phares de la région dépendent de la ressource en eau, en quantité et en qualité ;

• la région est riche de milieux naturels spécifiques (lagunes, zones humides, têtes de bassin...) mais potentiellement vulnérables aux évolutions climatiques et aux pressions anthropiques ; cela rend d’autant plus essentiel son rôle de chef de file en matière de biodiversité ;

• les ressources en eau superficielles et souterraines ne sont pas disponibles de la même manière sur l’ensemble du territoire ni dans le temps ; • certains territoires sont déjà soumis à des déséquilibres importants entre ressource disponible et usages préleveurs ;

• le changement climatique se fait déjà sentir sur les besoins en eau et sur les milieux naturels ; • les pollutions diffuses dans les eaux superficielles et souterraines se maintiennent à des niveaux préoccupants ;

• il existe déjà une multitude d’acteurs et d’outils de la gestion de l’eau , qui interroge sur la place et le rôle de la Région Occitanie.

Nouvelle agence économique régionale et nouveaux dispositifs d'aide aux entreprises

Présentation de la nouvelle agence économique régionale et des nouveaux dispositifs d'aide aux entreprises le mercredi 6 décembre à 9 h 30 en duplex.

(Hôtels de Région de Montpellier et Toulouse).

OCCICaptureCarole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, présentera à la presse, mercredi 6 décembre à 9h30, le nouveau cadre d'intervention de la Région pour le développement économique et l'aide aux entreprises, aux côtés notamment de Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du développement économique, de l'innovation, de l'enseignement supérieur et de la recherche.  Seront notamment présentés les dispositifs d'accompagnement adoptés à l'issue de la concertation sur la Stratégie Régionale pour l'Emploi et la Croissance, ainsi que les contours de la nouvelle agence régionale de développement économique et d'innovation qui regroupera, à compter du 1er janvier 2018, les différents opérateurs régionaux intervenant sur le développement économique, l'innovation, l'export et l'attractivité.

A cette occasion, la présidente de Région présentera à la presse le nouveau directeur de l'agence régionale.

 « Notre stratégie pour l'emploi et la croissance est le fruit d'une construction collective, avec les entreprises et nos partenaires, visant à déployer un plan d'actions cohérent au regard des nouveaux enjeux sociaux, technologiques et environnementaux. Parce que le « parcours entreprise » ne doit plus être un parcours du combattant, les nouveaux dispositifs d'aides directes aux entreprises respectent 3 critères clés : la simplicité, la proximité et l'efficacité. Aujourd'hui, nous proposons un panel d'interventions adaptées à tous les stades de développement de l'entreprise. Création, innovation, export, transmission-reprise... chaque porteur de projet doit pouvoir trouver une réponse et un accompagnement qui répondent à ses enjeux et objectifs de développement. En 2018, la nouvelle agence régionale de développement économique et d'innovation viendra renforcer cette stratégie, dans son application opérationnelle et territorialisée », a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

La Région Occitanie au Salon Nautique International de Paris

Du 2 au 10 décembre 2017, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sera présente au Salon Nautique International de Paris et montrera aux visiteurs l'étendue de ses richesses littorales, le savoir-faire de ses entreprises régionales et des professionnels régionaux du nautisme.

OCCICapture La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et  l'Union des Villes Portuaires d'Occitanie tiendront cette année encore un stand, une présence maintenue depuis 2012 qui correspond à une attente forte des ports d'Occitanie.

Avec 220 km de côtes, 20 stations balnéaires, 70 ports de plaisance dont 39 ports de plaisance maritimes, près de 30 000 anneaux, le Parc Naturel du Golfe du Lion, 1er parc naturel marin de Méditerranée, 52 pavillons bleus en 2016, une large offre de loisirs nautiques, le littoral d'Occitanie présente un fort potentiel de développement pour les entreprises du nautisme, de la plaisance et du secteur touristique. Le poids économique du nautisme maritime et de la plaisance en région représente quelques 635 M€ de chiffre d'affaires et près de 6 500 emplois.

1 790 entreprises œuvrent dans le secteur de la plaisance. Avec une dépense touristique globale estimée à 2,5 Mds€ par an et 20 200 emplois touristiques en moyenne sur l'année, la Méditerranée est l'un des poumons de l'activité touristique en région.

 « Soutenir le marché du nautisme et de la plaisance est donc un enjeu majeur pour la Région, tant pour le développement économique des territoires que pour le développement des structures d'accueil touristique et son attractivité », a souligné Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie /  Pyrénées-Méditerranée.

 Mercredi 6 décembre, Didier Codorniou, 1er vice-président de la Région et représentant Carole Delga, sera en visite sur le salon aux côtés de Serge Pallares, président de la Fédération Française des Ports de Plaisance et vice-président du Parlement de la Mer, de Colette Certoux, vice-présidente du Parlement de la Mer représentante de la Fédération des Industries Nautiques, et des membres du bureau du Parlement de la Mer.

Didier Codorniou interviendra le matin sur une table-ronde dédiée aux stratégies territoriales du nautisme et de la plaisance, dans la cadre de la Conférence annuelle de la Confédération du nautisme et de la plaisance avec les représentants des régions métropolitaines littorales. Il lancera ensuite le « Pass découvertes 2018 » destiné aux plaisanciers présents dans les ports d'Occitanie - soit 40 000 prospects - et dans les régions limitrophes. Ce Pass (guide papier, web et appli) comprend des offres escales pour rendre les destinations régionales attractives et des offres à l'année.

La délégation Occitanie rencontrera également les professionnels régionaux du nautisme et de la plaisance qui présenteront leurs innovations pour 2018.

12 entreprises régionales exposent au salon : Alizée-Soft, Constance Boat, Vega Voiles, Ceclo, Midif, Delta Voiles, Wezr, Outremer Yachting, Lot navigable - Babou Marine, BTR Redwood Paddle, Catana, Zodiac nautic.

Ils disent « Oui à la LGV en Occitanie » !

Réunis autour de Carole Delga et Jean-Louis Chauzy, ils disent « Oui à la LGV en Occitanie » !

Ce mercredi 29 novembre, Perpignan accueillait une nouvelle étape de la mobilisation régionale pour les LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan initiée par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Jean-Louis Chauzy, président d'Eurosud Team.

 Aux côtés notamment d'Hermeline Malherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, et Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, président de la Communauté d'agglomération, élus locaux, chefs d'entreprises, usagers et cheminots, représentants du monde associatif et sportifs étaient rassemblés pour dire "Oui à la LGV en Occitanie !". Près de 600 personnes ont pris part à ce nouveau temps fort de cette grande mobilisation citoyenne.

LGVCapture

Engagée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Eurosud Team, la mobilisation régionale pour les LGV fait écho aux Assises nationales de la Mobilité dont le rendu est attendu courant décembre 2017. 

Forte de son expérience issue des États généraux du rail et de l'intermodalité menés en 2016 - concertation inédite en France sur les transports et la mobilité -, la Région a souhaité mobiliser largement ses partenaires et les citoyens pour faire entendre la voix des territoires. A Perpignan comme à Toulouse, les forces vives de la région ont témoigné pour rappeler les principaux enjeux de la grande vitesse : ouverture sur l'Europe, réponse à la croissance démographique, développement de l'offre TER, renforcement du fret, attractivité...

La Région et les collectivités impliquées dans ces deux projets de LGV ont obtenu la mise en place d'un groupe de travail auprès du ministère. Force de propositions, les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ont également formulé, auprès du gouvernement, de nouvelles solutions de financement qui permettraient de couvrir plus de 60% pour les deux projets de LGV. Ces propositions sont actuellement étudiées par les ministères de l'économie et des transports.

"Ce sont les habitants, les entreprises, les acteurs locaux qui le disent, OUI à la LGV ! Il ne s'agit pas d'un caprice d'élus, mais bien d'un enjeu déterminant pour le développement et le futur de nos territoires. Le 4 octobre à Toulouse, aujourd'hui à Perpignan, notre démarche est combative et nous restons mobilisés. Mais nous sommes également constructifs et force de propositions. Nos solutions de financement sont étudiées par le gouvernement, nous avons été entendus, il faut donc poursuivre nos efforts pour faire aboutir ces deux projets de LGV. La région Occitanie et ses habitants ne peuvent pas rester plus longtemps à l'écart de la grande vitesse !", a notamment déclaré Carole Delga.

Retrouvez ci-joints le discours de Carole Delga  :

. 171129DiscoursCaroleDelgaPerpignan.pdf

 Mobilisation régionale pour les LGV

 Ils sont mobilisés pour les LGV en Occitanie : cliquez ici

+ d'infos sur les enjeux de la grande vitesse en Occitanie : cliquez ici

Pour télécharger la plaquette d'information : cliquez ici

Prix d'écriture Claude Nougaro 2018

Les jeunes héraultais ont jusqu'au 15 janvier pour candidater !

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée vient de lancer la 12ème édition du Prix d'écriture Claude Nougaro. Ce grand concours dédié à l'écriture et à la jeunesse, créé et organisé par la Région, a vocation à encourager et valoriser la créativité et l'expression des jeunes talents régionaux.

Pour participer à la 12ème édition, les jeunes héraultais, de 15 à 25 ans, ont jusqu'au 15 janvier 2018 pour proposer une œuvre inédite dans 4 catégories : nouvelle, scénario de court-métrage, bande-dessinée ou chanson.

Deux types de prix seront remis aux lauréats :

-les « Prix découverte », pour les 15-18 ans. Les lauréats remporteront un voyage culturel à Barcelone ;

-les « Prix tremplin », pour les 18-25 ans. A la clé : un accompagnement artistique par des professionnels (ateliers d'écriture, parrainage / tutorat) pour faciliter leurs « premiers pas » dans le milieu professionnel, et l'édition (ou l'enregistrement pour la musique) des œuvres primées.

Tous les lauréats remporteront une tablette tactile.

La remise des prix aura lieu cette année, et pour la 1ère fois, au Rockstore de Montpellier, le 24 mai 2018. Depuis sa création en 2006, plus de 5 000 jeunes ont participé au Prix d'écriture Claude Nougaro.

« Avec des projets dont la qualité ne cesse de s'améliorer d'année en année, le prix Nougaro bénéficie désormais d'une notoriété certaine, tant auprès du public que des professionnels. 
Cette reconnaissance nous la devons aussi au succès que rencontrent les lauréats. Parce que nous attachons beaucoup d'importance à l'accompagnement des jeunes talents, nous facilitons leurs « premiers pas » dans un milieu professionnel réputé impénétrable.
C'est un véritable tremplin pour les jeunes talents. L'un des enjeux de la culture d'aujourd'hui, c'est de la rendre accessible aux jeunes, nous travaillons en ce sens et en faisons la preuve avec ce prix ! » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Conseil de Rivages Méditerranée du 22 Novembre 2017

Le 22 novembre prochain, se dessineront au Grau du Roi, les futures orientations stratégiques du Conservatoire du Littoral.

Le Conseil de Rivages Méditerranéen qui réunit les élus désignés de sept Conseils départementaux : Alpes-Maritimes, Aude, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales, Var Et de deux Régions, Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et Provence-Alpes-Côte d'Azur se tiendra sous la présidence d'Agnès LANGEVINE, élue vice-présidente du Conseil d'Administration du Conservatoire du Littoral le 16 Novembre 2017 ; vice-présidente à la Transition énergétique et écologique, Biodiversité, Déchets et Economie Circulaire de la Région Occitanie le 22 novembre prochain en mairie de Le Grau-du-Roi.

grauCapture

En effet, la ville a l'honneur d'accueillir le prochain conseil de rivages Méditerranée, instance de gouvernance locale du Conservatoire du Littoral, présidée par Agnès Langevine. Bilans stratégiques des trois dernières années du partenariat avec la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, points d'actualités nationales, retours sur les actualités méditerranéennes (avec notamment un retour sur les incendies de la Région PACA), convention cadre entre la Région Occitanie et le Conservatoire du Littoral, convention avec l'Entente Interdépartementale de Démoustication, orientations stratégiques seront à l'ordre du jour du Conseil de Rivages en matinée.

 Visite du phare de l'Espiguette et zoom sur le projet d'ouverture au public

Parmi les thèmes abordés, les projets d'ouverture au public et de valorisation écotouristique et culturelle du Cap Béar à Port-Vendres et de l'Espiguette au Grau du Roi, après transfert au Conservatoire du Littoral.

Ces projets respectivement portés par la Communauté de Communes Côte vermeille Illibéris et la Commune du Grau du Roi sont inscrits au Plan Littoral 21 et devraient à ce titre être soutenus par la Région, l'Europe, l'Etat et les départements (plan de financement en cours de finalisation).

Pour illustrer de façon plus pragmatique cette dernière intention, une visite du Phare de l'Espiguette et de ses alentours sera organisée dans l'après-midi. L'occasion de présenter à la presse les grandes lignes de ce projet de valorisation environnementale, patrimoniale et touristique au sein du Grand Site de France Camargue Gardoise. L'objectif est de faire émerger un véritable programme de valorisation touristique s'appuyant sur la valeur culturelle et historique du bâtiment pour que l'ouverture au public ne se limite pas à un simple accès au belvédère.