Le littoral de demain se construira avec les citoyens

Le salon international du Littoral porté par la Région Occitanie s'est terminé jeudi 26 septembre au Parc des Expositions à Montpellier

helpCapture-

Projet « Littoral + »

Lors du salon international du littoral organisé au parc des expositions de Montpellier, Didier Codorniou, 1er vice-président de la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, en charge de l'économie maritime et du littoral, aux côtés de Philippe Nucho, secrétaire général adjoint à la préfecture de l'Hérault, et de Thierry Ravot, directeur régional de la Caisse des Dépôts, ont présenté le projet « Littoral + », désigné lauréat par l'Etat le 13 septembre dernier de l'Appel à Projets « Territoires d'Innovation » du Programme d'Investissement d'Avenir.

 Le projet « Littoral + » vise à faire du littoral d'Occitanie un exemple de résilience face au changement climatique. Au total ce sont près de 91M€ qui sont affectés pour sa mise en œuvre, dont 73,6M€ apportés par les entreprises sur 10 ans. Pour 1€ issu du programme d'investissement d'avenir, ce sont 16€ qui sont au final investis sur le territoire au bénéfice des habitants et de l'emploi. Les actions proposées feront l'objet d'une concertation et d'une co-construction citoyenne, et porteront notamment sur les thèmes suivant : les ressources énergétiques, la maîtrise raisonnée des ressources naturelles, la transformation numérique du littoral et l'animation collective du littoral.

Éco-chèque mobilité

La Région Occitanie s’est fixé pour objectif de devenir la première région à énergie positive.

Les transports représentent une source importante de gaz à effet de serre. Il est donc indispensable, pour tenir cet objectif, de favoriser le développement des modes de transport propres. Mais également de préserver le pouvoir d’achat des habitants.
C’est pour répondre à cette double préoccupation que la Région a adopté deux dispositifs d’aide financière à l’acquisition de vélos à assistance électrique et de voitures électriques ou hybrides rechargeables.

Remise des prix aux lauréats de l'appel à projet « Avenir littoral »

Étienne Guyot, préfet de région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, et Didier Codorniou, 1er vice-président de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, ont remis, le 25 septembre 2019, les prix aux lauréats de l'appel à projet « Avenir littoral » organisé avec le soutien du Pôle Mer Méditerranée.

L'innovation, un levier essentiel de développement du littoral

Cet appel à projet a été lancé le 27 mai 2019 dans le cadre du plan Littoral 21, signé entre l'État, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Caisse des Dépôts et Consignations en mars 2017. Doté de 1 389 000 euros pour 2019, il vise à soutenir le développement de solutions innovantes par et pour les acteurs du littoral, afin d'accompagner l'émergence de nouvelles filières économiques maritimes en Occitanie dans le numérique, les filières halio-alimentaires, l'innovation de rupture ou l'appui aux Petites et Moyennes Entreprises. Il s'agit de favoriser des sources d'emploi durables tout en répondant aux défis climatique, démographique et économique.

 Étienne Guyot, préfet de région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, a tenu à féliciter les lauréats de cet appel à projets, pour lequel l'État a alloué 900 000 euros , et a annoncé sa reconduction: « cet appel à projet, qui permet de dynamiser l'innovation et le développement économique et social de notre région, sera reconduit en 2020 pour un montant identique. »

 « Le littoral doit faire face à de nombreux défis, notamment écologiques. Pour faire émerger des solutions innovantes et durables, et accompagner l'évolution de notre littoral, nous devons soutenir les acteurs du territoire. Cet appel à projet, soutenu par la Région à hauteur de 489 000 euros, est né de la dynamique du projet « Littoral + » qui a permis l'émergence de nombreux projets innovants » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Les lauréats retenus et leurs projets

  laureCapture

- Le Groupe Barba pour le « projet d'élevage d'holothuries » : 300 000 euros ;

- Seanéo pour le projet : « Les lagunes en Occitanie pour la culture des algues » : 225 172 € ;

- M2R Maritime pour le projet « Digitalisation des processus métiers dans le transport maritime » : 220 000 € ;

- Neptunéo Mobility Occitanie, projet « Opérateur de services liés à l'écomobilité nautique » : 109 000 € ;

- Nexeya pour le « Projet de barge multiservices - port de Sète » ;  45 828 € État + 193 625 € Région soit un total de 239 453 € ;

- Marseille Gyptis international pour le projet Smart port Occitanie : 85 395 euros ;
- Marine diagnostic, projet « Solutions de traitement et transformation pour réutilisation de matériaux composites » : 20 000 € (Pass Occitanie) ;

- Greensea pour le projet « Les microalgues; un traitement innovant pour les acouphènes » : 190 586 €.

Rapport de la Cour des Comptes sur la fusion des Régions

Carole Delga : « Ce rapport confirme la gestion rigoureuse de notre Région »

 La Cour des comptes a publié aujourd'hui, mardi 24 septembre 2019, son rapport sur la fusion des Régions. Ce rapport reconnaît l'ampleur du chantier qui a été mené par les Régions, dans le respect de la continuité du service et des deniers public. Ce rapport pourra être examiné lors d'une prochaine assemblée plénière dès que la Région Occitanie en sera destinataire.

 « La Cour des Comptes a réalisé une analyse fiable des données après de longs mois d'enquête et d'échanges. Elle tient ainsi compte de la complexité de la gestion régionale et va au-delà des simples chiffres bruts. Pour exemple, en Occitanie, la Cour a su rétablir la réalité de l'évolution de la dépense de fonctionnement qui, hors fonds européens, est de 1,9% par an, puisque ceux-ci ne doivent pas être pris en compte dans ce calcul pour être comparable. », a déclaré la présidente de Région Carole Delga.

En effet, la Région Occitanie, sur instruction du Trésorier, a conservé les fonds européens (FEADER) dans son budget principal de fonctionnement, tandis que d'autres Régions ont instauré un budget annexe ou l'ont inscrit en investissement, telle la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le rapport de la Cour des comptes précise d'ailleurs bien que pour réaliser une juste comparaison des dépenses, il serait nécessaire d'harmoniser le mode d'inscription de ces fonds européens.

Par ailleurs, concernant l'endettement, si la Cour des Comptes met en évidence une dette en progression, il est nécessaire de préciser que la capacité de l'Occitanie à la rembourser est de 4 ans, durée inférieure à la moyenne des Régions (4,9 ans). Cet endettement, qui en euros par habitant se situe en deçà de la moyenne des Régions (338 € / habitants en Occitanie contre 400 € / habitants en moyenne en 2018), est en outre le reflet de la politique volontariste. L'Occitanie est la première Région de France pour ses investissements, qui sont sur cette mandature, supérieurs de 10% à ceux de la période de 2010 à 2015 (947 M€ en 2018 contre 860 M€ en moyenne entre 2010 et 2015).

 « Je me félicite par ailleurs que la Cour des Comptes identifie la Région Occitanie comme celle dont le poids de la masse salariale dans les dépenses de fonctionnement est le plus faible de France : 14% de moins que la moyenne des Régions. Ce chiffre est le reflet de notre gestion rigoureuse, qu'il faut mettre en regard de l'attractivité de notre territoire. 55 000 habitants de plus par an, c'est autant de services publics supplémentaires que nous devons apporter aux habitants : de nouveaux lycées qu'il faut entretenir, un nombre de repas plus important à servir, des transports à développer... Autant d'actions qui nécessitent des hommes et des femmes pour les réaliser. », a poursuivi la présidente de Région.

Enfin, la Région Occitanie a mis en place un groupe de travail pérenne issu d'une Mission d'Information et d'Evaluation (MIE) afin d'analyser les effets de l'union des Régions. Cette mission a d'ailleurs mis en évidence d'importantes économies qui devraient se chiffrer à 108 M€ au cours du mandat.

 « Etre une Région comptant 13 départements peut avoir des avantages. Nous avons plus de poids dans les négociations lors de nos achats publics, mais également lorsque nous négocions les conventions TER avec la SNCF ! Ces 108 M€ vont nous permettre de réinvestir en faveur de l'emploi, de l'éducation et du social. Ce sont plus de formations pour les demandeurs d'emplois, plus d'appui au développement des entreprises de notre territoire, plus de services de proximité ! », a conclu la présidente de Région...

Chez Ubisoft, la Région stimule l’innovation et l’emploi

 Lors de l’inauguration du studio Ubisoft à Castelnau-le-Lez mardi 17 septembre, la Région a signé une convention de près de 1,9 M€ d’aide à l’innovation avec l’éditeur de jeux vidéos. Le studio montpelliérain passera de 350 à 500 collaborateurs d’ici deux ans. Au-delà, la Région a lancé un plan global d’aide à la filière du jeu vidéo, pour appuyer sa belle dynamique en Occitanie.

Lors de l'inauguration des nouveaux locaux d'Ubisoft, Carole Delga a réaffirmé son engagement pour faire de l'Occitanie la première région e-sport de France

 Lors de l’inauguration des nouveaux locaux d’Ubisoft, Carole Delga a réaffirmé son engagement pour faire de l’Occitanie la première région e-sport de France - Crédits : Région Occitanie

Des millions de joueurs dans le monde se passionnent pour Beyond Good and Evil. Les lapins crétins ou Rayman, succès nés dans les studios d’Ubisoft Montpellier. Avec l’inauguration ce mardi 17 septembre du nouveau studio à Castelnau-le-Lez, près de Montpellier, le groupe français (troisième éditeur mondial et premier européen du jeu vidéo) affirme sa volonté de renforcer son implantation régionaleL’éditeur pourrait y employer plus de 500 personnes en 2021, au lieu de 350 aujourd’hui (100 de plus qu’il y a un an). Un essor encouragé par le soutien de la Région, signataire d’un « Contrat innovation » avec Ubisoft. La subvention régionale de 1,87 M€ accordée le 7 juin va financer un quart du projet de recherche et développement « Uramate ». Ubisoft veut développer de nouvelles narrations, la qualité du game play et du game design, notamment grâce à l’intelligence artificielle, pour faire vivre de nouvelles expériences aux joueurs dans les mondes virtuels.

Cette aide confirme notre politique très volontaire pour l’essor de la filière des jeux vidéos en Occitanie. L’enjeu, à la fois culturel et économique, est important. Je souhaite aussi faire de l’Occitanie la première région e-sport de France, affirme Carole Delga.

La Région soutient toute la filière du jeu vidéo, et signe ici avec le studio montpelliérain Ubisoft un "Contrat innovation" 

La Région soutient toute la filière du jeu vidéo, et signe ici avec le studio montpelliérain Ubisoft un "Contrat innovation" - Crédits : Région Occitanie

Depuis sa création en 1994, le studio Ubisoft Montpellier a bien grandi et essaimé, contribuant à la constitution en Occitanie d’un riche écosystème de près de 90 studios et éditeurs, employant plus de 600 personnesUne filière pour laquelle se mobilise la Région : la commission permanente a adopté en juillet un dispositif global pour soutenir la partie créative dans le jeu vidéo, faire germer les nouveaux projets et créer des emploisLa Région prépare également l’avenir avec le réseau des Ecoles Régionales du Numérique et deux projets précurseurs, la Cité de l’Economie et de Métiers de demain à Montpellier et la Cité des Start-up à Toulouse.

« Faisons des MerVeilles, pour une mer sans déchets »

« Faisons des MerVeilles, pour une mer sans déchets »
Prenez part à la lutte contre la pollution plastique sur les plages d'Occitanie !
 
La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et le Parlement de la Mer lancent une campagne régionale  « Faisons des MerVeilles, pour une mer sans déchet » qui a pour objectif de sensibiliser les citoyens du territoire face à la pollution plastique présente en mer et sur le littoral.
 
Cette campagne est le fruit d'une collaboration entre le CPIE du Bassin de Thau, l'Institut Marin de Seaquarium du Grau-du-Roi et l'Association Label Bleu, lauréats d'un appel à projet lancé par la Région, visant à imaginer une campagne de sensibilisation à la problématique des déchets présents en Méditerranée.

parle22Capture

Cette campagne permettra notamment de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux de la préservation de la Méditerranée, de proposer des alternatives de consommation pour réduire les plastiques au quotidien ainsi qu'encourager les initiatives de ramassages de déchets sur les plages du territoire. Elle vise à proposer des gestes simples et concrets pouvant être adoptés par chacun. Sa durée s'étendra sur une année. 

Le samedi 21 septembre prochain, à l'occasion du World Clean up Day, auront lieu sur plusieurs plages d'Occitanie, les premiers ramassages de déchets, notamment au Grau du Roi à Port-Camargue organisé par l'Institut Marin du Seaquarium, à Sète aura lieu une opération « Port propre » autour de la Maison de la Mer organisé par le Port de Sète, et à Canet-en-Roussillon organisé par plusieurs partenaires avec le Label Bleu. Sur cette journée ce sont près d'une quinzaine de ville du littoral qui se mobilisera.
 
Retrouvez l'ensemble des ramassages partenaires de la campagne sur le littoral d'Occitanie dans l'agenda maritime du Parlement de la Mer : https://www.laregion.fr/L-agenda-maritime-37340 
« Chaque année environ 600 000 tonnes de déchets sont déversés dans la Méditerranée, dont 11 200 tonnes uniquement en France, cette situation ne peut plus durer, nous devons agir ! Avec près de 220km de côtes, la mer est un atout indéniable pour notre territoire que nous devons protéger. Grâce à cette campagne de sensibilisation lancée en Occitanie avec le Parlement de la Mer, nous proposons des solutions et des outils aux habitants pour lutter contre la pollution plastique sur nos plages et redonner toute sa valeur à notre littoral », a notamment déclaré Carole Delga.
 
A l'occasion de cette campagne, un « kit Faisons des MerVeilles » a été élaboré et sera distribué afin de faciliter le bon déroulement des ramassages organisés. Il se composera de :
 
Documents d'informations techniques pour l'organisation du ramassage (contacts des collectivités collectrices des déchets, guide de bonnes pratiques, proposition d'un protocole de comptage commun à toute l'Occitanie...) ;
Documents pédagogiques permettant de mieux connaître et faire connaître les enjeux liés à la lutte contre les déchets en mer ;
Matériels de ramassage : 40 sacs en toile de jute, 40 paires de gants, 1 peson.
La remise des premiers kits a eu lieu ce matin dans les locaux du Comité Régional des Pêches d'Occitanie, par les membres du bureau du Parlement de la Mer à Sète. Ces kits pourront être retirés gratuitement tout au long de l'année.

parleCapture

La Région s'engage dans la lutte contre les déchets et le gaspillage

Avec la réalisation dès avril 2016 du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, la Région donne la priorité à la prévention des déchets pour réduire leur production à la source ainsi qu'au recyclage de la matière, s'inscrivant ainsi dans une logique de développement de l'Economie Circulaire.
Pour accompagner les acteurs locaux dans leur démarche de réduction des déchets, la Région a lancé un appel à projets participatif pour développer l'économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Dès d'aujourd'hui et jusqu'au 10 octobre 2019, les habitants d'Occitanie sont invités à choisir parmi les 120 propositions déposées en réponse à l'appel à projets participatif « Développons l'économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire en Occitanie». Ils disposeront de 5 votes pour désigner 5 projets différents. Les projets ayant reçu le plus de votes bénéficieront d'un accompagnement par la Région pour la réalisation de leur projet, et d'une subvention pouvant aller jusqu'à 40 000€. 
La Région a également développé un plan de lutte anti gaspillage et lance à cette rentrée l'opération « Zéro plastique en restauration scolaire ». Dès cette année, elle accompagnera 84 lycées pour la mise en œuvre de solutions de tri et de valorisation des biodéchets.

Soins en cancérologie : Médipath continue son développement

Leader du dépistage du cancer, Médipath implante une plateforme de pathologie moléculaire à Castelnau-le-Lez en octobre 2019

Axé sur le diagnostic des lésions d'après leur aspect morphologique, son travail permet de conseiller les praticiens et de déterminer la meilleure thérapie, adaptée à chaque patient(e).  

Les Médecins de Montpellier, Dr. Brigitte Girardot, Dr. Catherine Gaspard, Dr. Luc Durand, Dr. Aurélie Adriansen, Dr. Cindy Bernard-Decot - Dr. Anne-Sophie Ramay, Dr. Claire Tingaud, Le Dr. Olivier Vire, Président de Médipath, inaugureront Jeudi 10 octobre le nouveau Centre de pathologie Médipath de Montpellier.

Au programme, visite du centre et découverte de la nouvelle plate-forme de pathologie moléculaire.

Une expertise pathologique et moléculaire

Entreprise médicale libérale et indépendante de médecins pathologistes, Médipath assure une mission de Santé Publique en collaboration avec l’ensemble des acteurs de la santé. Tournée vers l’avenir, la structure s’est intéressé très tôt à la pathologie moléculaire, qui offre un large éventail d’analyses issues de technologies de pointe permettant de déterminer les caractéristiques moléculaires des tumeurs.
En analysant les acides nucléiques (ADN ou ARN) extraits des tissus cancéreux, les médecins pathologistes peuvent identifier la présence de mutations et autres anomalies génétiques, et ainsi, préciser le diagnostic, le pronostic et prédire la réponse de la tumeur à des thérapies ciblées. Ceci permet aux oncologues d’adopter pour chaque patient la stratégie de prise en charge définie sur mesure et la plus adéquate.

En septembre 2018, un cap a été franchi, avec l’accréditation pour réaliser le séquençage de nouvelle génération (également appelé NGS pour Next-Generation-Sequencing) qui permet de séquencer simultanément de multiples fragments d’ADN chez plusieurs patients, plus sensiblement que les techniques précédemment utilisées. Médipath est actuellement la seule plateforme de pathologie libérale en France à réaliser ce séquençage nouvelle génération.

Déjà présente sur 17 sites géographiques, Médipath continue son développement, notamment en direction de la Région Occitanie, afin de proposer un meilleur réseau de proximité.  

Chiffres clés concernant ce nouveau site :
- 7 médecins et 38 salariés dont 23 techniciens et aides technique ; 8 secrétaires/comptable ; 5 vaguemestres ; 2 ingénieurs en pathologie moléculaire.
- Budget construction bâtiment +  durée du chantier : les investissements ont été de 2 800 000 € HT - Bâtiment construit en 13 Mois
- Budget pour mise en place d’une plateforme de pathologie moléculaire : 500 000 € d’investissement.    

Les professionnels européens de l'animation se donnent rendez-vous en Occitanie

30ème Cartoon Forum :
 
Du 16 au 19 septembre prochains, la région Occitanie accueillera à nouveau l'un des rendez-vous incontournables du cinéma d'animation européen : le Cartoon Forum. Un moment décisif pour tous les professionnels du secteur qui souhaitent faire naître des projets et nouer des partenariats internationaux.
 
Plus de 900 producteurs, auteurs, distributeurs, acheteurs et plateformes de vidéo à la demande d'une 20aine de pays sont attendus à partir de lundi prochain, à Toulouse et en Occitanie, pour participer à la 30ème édition du Cartoon Forum. L'occasion pour les uns de présenter leurs projets, trouver des partenaires, des financements et, pour les autres, de découvrir les pépites qui feront les succès de demain au cinéma ou à la télévision.

 Film, Projector, Movie Projector, Cinema

4 séries régionales au programme... 30 minutes pour convaincre

85 projets inédits de toute l'Europe seront présentés cette année, dont 4 séries fabriquées en Occitanie par des studios régionaux. Les producteurs auront 30 minutes pour « pitcher » leur projet et convaincre acheteurs et programmateurs en présentant les personnages, le graphisme, le concept...
 
-          Milan Presse, société de production toulousaine (31) déjà remarquée pour sa série Un jour, une question diffusée sur France 4, présentera avec Bayard Jeunesse Le collège noir.
-          La société de production Bachibouzouk, basée à Villeneuve-lès-Avignon (30), dévoilera Certains d'entre nous, une série documentaire sur des athlètes internationaux.
-          La société Godo Films installée à Le Soler (66) viendra défendre la création franco-espagnole Polinopolis, co-produite avec Mago Production (Barcelone).
-          La SCOP montpelliéraine Les Fées Spéciales (34), qui a notamment créé les animations du dernier film de Michel Ocelot, Dilili à Paris, présentera la série Les vérités. La particularité de cette adaptation des textes du poète Antonio Rodriguez Yuste repose sur la transformation de la parole en Langue des Signes Française animée.
 
« Les Toons débarquent ! » en Occitanie
En parallèle de ces rencontres professionnelles, la Région soutient le festival grand public « Les Toons débarquent ! », coordonné par l'ACREAMP. De septembre à novembre, de nombreuses projections seront organisées dans plus de 30 salles de la région.  
Retrouvez tout le programme sur : www.laregion.fr/La-Region-Occitanie-accueille-la-30eme-edition-du-Cartoon-Forum 
« L'Occitanie est une terre de cinéma ! Le nombre croissant de tournages accueillis chaque année dans notre région en est la preuve, tout comme la réussite des films et séries produits ici et dont le succès rayonne bien au-delà de nos frontières. Le cinéma d'animation est devenu un moteur essentiel de nos industries culturelles, grâce à une filière complète qui va de l'enseignement à la diffusion, en passant par la production. La Région accompagne depuis de nombreuses années la montée en puissance de ce secteur qui crée de nombreux emplois et de la valeur ajoutée dans nos territoires, que ce soit à travers des aides à la création et à la production », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, à quelques jours de l'ouverture du Cartoon Forum.

Cinema, Landscape, Mood, Atmosphere

La Région soutient la créativité et la qualité du cinéma d'animation régional 

En Occitanie, le cinéma d'animation est particulièrement dynamique avec des productions remarquées, largement diffusées en France et à l'étranger. La Région soutient la montée en puissance de ce secteur moteur, créateur d'activités et d'emplois. En moyenne, 1€ investit dans la production d'une série animée engendre 20€ de retombées pour le territoire, dont 7€ dans la création d'emplois.
En 2019, la Région Occitanie consacre un budget global de plus de 5 M€ à la création audiovisuelle.
 
La qualité des productions régionales rayonne bien au-delà des frontières d'Occitanie : la version cinéma des As de la Jungle, créés par TAT Productions, a capté 700 000 spectateurs dans les salles françaises et a été le 4ème film français le plus vu à l'international en 2017. La société toulousaine travaille actuellement sur un 3ème long-métrage, Les aventures de Pil.
Xbo films prévoit au printemps 2020 la sortie du long métrage de Florence Miailhe et Marie Desplechin, La traversée, dont la technique particulière - la peinture sur verre - aura nécessité plus de 22 000 heures de travail.

Anoki, Digiblur, XBO, Double-Mètre Animation et les Affranchis produisent également des séries pour la télévision. La saison 3 des Kiwis, coproduite par Double-Mètre Animation et Xbo films, comptabilise plus de 35 000 heures de fabrication en Occitanie.

La Région Occitanie soutient les pêcheurs et les chasseurs

La

Région Occitanie soutient les pêcheurs et les chasseurs dans leurs actions en faveur de la trame écologique verte et bleue !

Une convention pour le développement des loisirs de pêche et de chasse durables et des actions en faveur de la biodiversité

La Présidente de la Région Occitanie, Mme Carole Delga avec l’appui de son conseiller régional délégué à la chasse et à la pêche Ferdinand Jaoul, a signé une convention pluriannuelle d’objectifs avec le Président de l’Association Régionale des Fédérations de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique d’Occitanie M. Norbert Delphin et le Président de la Fédération Régionale des Chasseurs d’Occitanie M. Serge Casteran. Cette convention de partenariat affirme le soutien de la Région Occitanie aux pêcheurs et aux chasseurs en matière d’aménagement et de valorisation des territoires, mais également de protection des milieux naturels, thématiques au cœur des missions des réseaux associatifs de la pêche et de la chasse.

L’Occitanie est la première région chasse et pêche de France avec 210.000 pêcheurs, 150.000 chasseurs, plus de 7500 Associations locales et 26 fédérations départementales !

Au-delà de la pratique de leurs loisirs, les pêcheurs et chasseurs d’Occitanie constituent un réseau d’observateurs de l’état des milieux naturels et de sentinelles de la nature. Avec leurs fédérations agréées au titre de la protection de l’environnement, ils s’investissent par leurs actions sur le terrain dans la conservation des milieux humides, des milieux naturels et pour la protection des espèces menacées. 

1,3 millions d’€ par an pour des actions en faveur de la biodiversité et des territoires !

La Présidente de Région a confirmé une enveloppe de 1,3 millions d’euros par an, dédiée à amplifier la contribution des chasseurs et des pêcheurs concernant :

  • L’aménagement et la valorisation des territoires à travers le développement de la pratique de la chasse et de la pêche durables,
  • La préservation des milieux naturels et la protection de l’environnement,
  • L’expertise sur les milieux humides et naturels et les espèces de faune sauvage,
  • La formation et sensibilisation du grand public à l’environnement et à la nature.

Pour les Jeunes : pouvoir d'achat, transports scolaires...

Pour les Jeunes : pouvoir d'achat, transports scolaires, travaux dans les lycées, alimentation et environnement...

Carole Delga : « En Occitanie, nous croyons en nos jeunes et leur donnons les meilleures chances de réussite et d'épanouissement  »

Pouvoir d'achat, transports scolaires, travaux dans les lycées, alimentation et environnement... Carole Delga, présidente de la Région, a présenté ce matin au lycée Champollion de Lattes, l'ensemble des actions régionales destinées aux plus de 500 000 jeunes qui font leur rentrée cette année en Occitanie.

« En Occitanie, nous faisons le choix d'être utile à tous et toutes en cette période de rentrée et de faciliter le quotidien. Nous agissons avec nos dispositifs là où se portent concrètement les besoins de nos concitoyen.ne.s, tout en visant un objectif clair : une éducation et une formation de qualité et de proximité », a notamment déclaré Carole Delga.

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/_ANT2366.jpg

« Etre utile, c'est soutenir le pouvoir d'achat des familles en leur faisant faire des économies tout en leur simplifiant la vie avec la Carte Jeune Région. Cela représente 400 € d'aides de la Région en moyenne et par jeune. Près de 231 000 lycéen.nes ont ainsi gratuitement accès aux manuels scolaires, près de 159 000 1ers équipements seront remis aux lycéen.nes et apprenti.es sans frais, plus de 58 000 jeunes se verront remettre un ordinateur gratuitement et tous recevront une aide à la lecture de 20 € et 15 € pour la pratique sportive. Nouveauté de cette rentrée, l'accès au transport scolaire sera gratuit pour les élèves internes et tous nos jeunes pourront accéder au transport scolaire par train au même prix que le transport par car. » 

La présidente de Région est revenue sur l'engagement de la Région aux côtés des jeunes d'Occitanie sur les questions de l'alimentation et du climat, à travers plusieurs nouvelles actions qui seront lancées cette année : la plantation de 230 000 arbres, soit un pour chaque lycéen.ne que compte la région, le budget participatif citoyen « Ma solution pour le climat » ou encore un grand concours de cuisine régional dédié aux jeunes de 15 à 25 ans.

Carole Delga a également rappelé les investissements de la Région pour favoriser l'accès des jeunes à l'éducation et à l'enseignement supérieur sur tous les territoires, en particulier ceux éloignés des métropoles, avec la construction de nouveaux lycées et l'ouverture cette année des 3 premiers « Campus connectés » d'Occitanie.

« Je n'oublie pas le combat pour l'égalité entre les femmes et les hommes, que nous portons avec le dispositif "Génération Egalité" et qui permettra cette année encore à plus de 35 000  jeunes de suivre des séances d'information sur des sujets majeurs comme l'égalité professionnelle, les violences sexistes, ou encore la contraception. » 

Carole Delga a profité de sa venue dans le lycée Champollion  à Lattes pour aller à la rencontre des élèves et des équipes pédagogiques de l'établissement. Elle a notamment échangé avec la section Bac Pro photographie et celle d'imprimerie « Réalisation de Produits Imprimés et Multimédias », unique en Occitanie. La présidente de Région a achevé sa visite par un repas pris au milieu des élèves dans la restauration scolaire du lycée, actuellement en cours de restructuration, et pour laquelle la Région investit 4M€.

Les meilleures chances de réussite et d'épanouissement pour les Jeunes

Carole Delga : « En Occitanie, nous croyons en nos jeunes et leur donnons les meilleures chances de réussite et d'épanouissement »

Pouvoir d'achat, transports scolaires, travaux dans les lycées, alimentation et environnement... Carole Delga, présidente de la Région, a présenté ce matin à Toulouse l'ensemble des actions régionales destinées aux plus de 500 000 jeunes qui font leur rentrée cette année en Occitanie.

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/IMG_2311.jpg

« En Occitanie, nous faisons le choix d'être utile à tous et toutes en cette période de rentrée et de faciliter le quotidien. Nous agissons avec nos dispositifs là où se portent concrètement les besoins de nos concitoyen.ne.s, tout en visant un objectif clair : une éducation et une formation de qualité et de proximité », a notamment déclaré Carole Delga.

« Etre utile, c'est soutenir le pouvoir d'achat des familles en leur faisant faire des économies tout en leur simplifiant la vie avec la Carte Jeune Région. Cela représente 400 € d'aides de la Région en moyenne et par jeune. Près de 231 000 lycéen.nes ont ainsi gratuitement accès aux manuels scolaires, près de 159 000 1ers équipements seront remis aux lycéen.nes et apprenti.es sans frais, plus de 58 000 jeunes se verront remettre un ordinateur gratuitement et tous recevront une aide à la lecture de 20 € et 15 € pour la pratique sportive. Nouveauté de cette rentrée, l'accès au transport scolaire sera gratuit pour les élèves internes et tous nos jeunes pourront accéder au transport scolaire par train au même prix que le transport par car. » 

La présidente de Région est revenue sur l'engagement de la Région aux côtés des jeunes d'Occitanie sur les questions de l'alimentation et du climat, à travers plusieurs nouvelles actions qui seront lancées cette année : la plantation de 230 000 arbres, soit un pour chaque lycéen.ne que compte la région, le budget participatif citoyen « Ma solution pour le climat » ou encore un grand concours de cuisine régional dédié aux jeunes de 15 à 25 ans.

Carole Delga a également rappelé les investissements de la Région pour favoriser l'accès des jeunes à l'éducation et à l'enseignement supérieur sur tous les territoires, en particulier ceux éloignés des métropoles, avec la construction de nouveaux lycées et l'ouverture cette année des 3 premiers « Campus connectés » d'Occitanie.

« Je n'oublie pas le combat pour l'égalité entre les femmes et les hommes, que nous portons avec le dispositif "Génération Egalité" et qui permettra cette année encore à plus de 1 500 jeunes de suivre des séances d'information sur des sujets majeurs comme l'égalité professionnelle, les violences sexistes, ou encore la contraception. »