Le consommateur restera roi

Globalement le monde évolue vers davantage de prospérité. Des classes moyennes apparaissent en Chine, en Inde, au Brésil et dans nombre de pays émergents. L’économie du savoir s’impose progressivement partout et prend le relai de l’agriculture et de l’industrie comme moteur du développement.

 

Les consommateurs deviennent davantage demandeurs de services et de produits liés à la santé, à la qualité de vie, à la culture et aux loisirs. Ils attachent davantage d’importance aux facteurs environnementaux, au bien-être animal, etc.

Par ailleurs l’augmentation général de l’instruction, la montée de l’individualisme et le souhait de chacun de participer aux décisions qui le concerne amèneront le client à vouloir toujours davantage personnaliser les produits qu’il achète que ce soit sa voiture, les vacances organisées sur mesure par son agence de voyage, les services de sa banques, etc.

Malgré les évolutions des produits et services demandés, les attentes fondamentales des consommateurs (délais, qualité, fonctionnalités, prix) des produits et des services ne changeront pas de nature mais de degré : les délais exigés pour les livraisons seront de plus en plus courts, le zéro défaut sera la norme absolue et les caractéristiques du produits devront être conformes aux promesses du marketing. Par ailleurs les normes environnementales et sociales s’imposeront également à l’ensemble de la planète d’ici à 2050.

En savoir plus : http://futuroscopie.org/index.php/economie/128-les-citoyens-consommateurs-restent-les-arbitres-du-jeu

Jean-Claude GAYSSOT élu à l’unanimité président de MedLink Ports.

Jean-Claude GAYSSOT, Président de Port de Sète Sud de France a été élu à l’unanimité ce lundi 9 juillet 2018 à la présidence de MedLink Ports.

 Il succède à Mme CABAU WORELL, Présidente du Directoire du Grand Port Maritime de Marseille.  Le port de Sète en tant que second port français du bassin méditerranéen s’engage à développer l’intermodalité et le report modal des transports.

  Avec plus de 300 escales fluviales par an et les travaux d’élargissement du canal du Rhône à Sète en cours de réalisation, le trafic fluvial au port de Sète devient un enjeu majeur de développement. 
Depuis 2015, MedLink est devenue une agence œuvrant au développement du transport multimodal sur l’axe Rhône Saône Méditerranée, avec plus de 100 millions de tonnes de marchandises transportées annuellement.

pmoIMG_0690


Medlink Ports, au service des professionnels (chargeurs, organisateurs de transport, logisticiens, industriels…) veut répondre aux demandes de transport et logistique multi-segments et multifilières.   

Cette démarche volontariste, pour laquelle le Port de Sète investit dans sa plateforme multimodale, est novatrice en Europe. MedLink Ports est aujourd’hui composée de : 

  • 8 ports multimodaux du bassin Rhône Saône : Pagny, Chalon, Mâcon, Villefranche-surSaône, Lyon, Vienne Sud/Salaise-Sablons, Avignon/le Pontet et Arles 
  • 2 ports maritimes : Le Grand port Maritime de Marseille (GPMM) et le port de Sète (Port Sud de France)
  • le gestionnaire d’infrastructures sur le bassin Rhône-Saône : Voies Navigables de France (VNF)
  • l’aménageur de sites industriels et portuaires sur le Rhône : la Compagnie Nationale du Rhône (CNR).

pmoquai I bateau + peniche

Le Président GAYSSOT s’est engagé pour que soient associés tous les acteurs économiques publics et privés dans une croissance durable des transports de marchandises massifiées dans l’axe Nord Sud Méditerranée.

Le monde virtuel et le monde réel s’interpénètrent

La réalité virtuelle (en anglais, virtual reality ou VR) permet de plonger une personne dans un monde artificiel créé numériquement. Avec un casque de vision et éventuellement des accessoires annexes munis de capteurs sensoriels pour simuler le toucher, l’odorat ou encore le goût, la personne peut interagir intuitivement et naturellement avec ce monde.

La réalité augmentée permet quant à elle de superposer au réel une couche d’information ou d’effets digitaux. Bien que différentes ces technologies ont un point commun : elles mélangent le monde digital et le monde physique.

D’abord utilisées pour des applications ludiques ou récréatives, la réalité virtuelle trouve à présent des débouchés dans la sphère professionnelle. On la trouve dans l’ingénierie, la construction immobilière, l’enseignement, la formation professionnelle pour simuler un poste de travail ou de conduite, le marketing pour tester des univers de consommation ou des configuration de linéaires de supermarchés, la publicité pour vendre un produit, une destination de voyage… et même en politique.

» Lire la suite

Le capitalisme s’autodétruit

Tout système économique fini par être remplacé par le suivant. Le système féodal a tenu quelques siècles puis il disparut. La capitalisme qui a vu le jour avec la révolution industrielle du 19ème siècle donne aujourd’hui des signes d’essoufflement avec ses crises à répétition, ses inégalités croissantes et ses impacts négatifs sur l’environnement.

Marx, qui était d’abord un excellent économiste, était convaincu que le capitalisme était voué à l’autodestruction. Il se pourrait fort que sa prédiction se réalise au cours de ce siècle.

» Lire la suite

Clôture de la 14ème édition du Printemps de la Création d'Entreprise

Mardi 26 juin 2018, Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault a participé à la cérémonie de clôture de la 14ème édition du Printemps de la Création d'Entreprise qui s'est déroulée à la Maison pour Tous Léo Lagrange dans le quartier de la Mosson à Montpellier.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes assises

Cette journée de rencontre était l'occasion pour de nombreux entrepreneurs d'échanger entre professionnels. Plusieurs stands, expositions et table rondes ont permis a ces créateurs d'entreprises de présenter leurs activités et de développer leur réseau. Ils ont pu également découvrir les offres d'accompagnement et de financement pour leurs projets.

L'instruction est stratégique

L’éducation et l’instruction sont des paramètres essentiels qui conditionnent les performances économiques et la richesse d’une nation. Il suffit pour s’en convaincre de constater la relation entre le nombre d’années d’étude et le PIB par personne illustrée par le graphique ci-dessous qui donne le PIB par personne selon la durée moyenne de scolarité dans quelques pays représentatifs.

 

PIB per capita
(en parité de pouvoir d’achat exprimés en milliers de dollars US) [1]

 

La qualité de l’instruction est aussi évidemment cruciale pour la compétitivité d’un pays comme le montre le lien entre le PIB par personne et le score obtenu par les élèves en fin de scolarité obligatoire aux tests du Programme international pour le suivi des acquis des élèves, connu sous l’acronyme anglais PISA [2]. Ces évaluations sont réalisées tous les trois ans par l’OCDE dans quelque 70 pays.

 

PIB per capita
(en parité de pouvoir d’achat exprimés en milliers de dollars US) [3]

Tous les pays ont aujourd’hui compris l’importance de l’enseignement pour leur avenir. Selon les Nations-Unies, l’analphabétisme sera éradiqué partout dans le monde d’ici 2050. Tous les enfants de la planète bénéficieront alors au minimum d’un enseignement de niveau primaire et plus de la moitié d’entre eux auront également la possibilité de poursuivre des études de niveau secondaire. Enfin, dès à présent, de très nombreux pays, en particulier en Asie, investissent dans l’enseignement supérieur.

» lire d'autres articles sur l'éducation sur futuroscopie.org , un magazine numérique du réseau OC-INFOS

 __________________________________

[1] Sources des données : Banque mondiale pour les PIB et UNESCO pour les années d’études – dernière année connue en valeurs 2016.
[2] PISA : Programme for International Student Assessment
[3] Sources des données : Banque mondiale pour les PIB et OCDE pour les scores PISA (2015)

Le Grand Bazar de Printemps est de retour

Après les succès des précédentes éditions, la Ville de Montpellier, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie, organise une nouvelle édition du Grand Bazar de Montpellier, vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 mai 2018 à partir de 10h.

18ème édition de la braderie de printemps : 400 étals en centre-ville 

Durant 3 jours, dans une ambiance conviviale et festive, le cœur de ville accueillera la grande braderie des commerçants avec près de 400 étals, mais aussi des brocanteurs, des animations de rues - défilé de mode, expo photographies, des déambulations musicales... - proposés par les associations partenaires. Le Grand Bazar de Printemps très apprécié des Montpelliérains et des Héraultais permet de flâner, de faire de bonnes affaires, d’aller à la rencontre des commerçants et artisans du centre-ville et d’animer les rues et ruelles de Montpellier et de dynamiser le commerce de centre-ville. 
Dans l'Ecusson, le Grand Bazar offrira plusieurs spectacles ambulants et formations musicales qui viendront rythmer cette opération. Les visiteurs pourront découvrir également des marchés thématiques : artisanat, bouquinistes et brocanteurs de l'esplanade Charles-de-Gaulle à la place Jean Jaurès. Et pour les particuliers, des vide-greniers complèteront le Grand Bazar rue de l'Université et place Sainte-Anne, et nouveauté cette année trois vide-greniers le dimanche boulevard des Arceaux, rue de l'Aiguillerie et rue de l'Université.

Particuliers : Pour s'inscrire aux vide-greniers gérés par l'association de commerçants des quartiers de l'Ecusson

L'opération "Chèque-parking" reconduite
Afin de permettre au plus grand nombre d'accéder au centre ville en toute sérénité, l'opération "Chèques Parking" est reconduite auprès des commerçants et artisans, abordant le macaron, qui pourront faire bénéficier les clients de tarifs réduits de stationnement.
L'opération "Chèque-parking" permet de réduire le coût de stationnement dans 12 parkings publics (Arceaux, Arc de Triomphe, Comédie, Corum, Europa, Foch Préfecture, Gambetta, Laissac, Nombre d’Or, Pitot, Polygone, Triangle). D’une valeur de 1 €, le chèque parking est remis à chaque client, sur demande, lors du paiement des achats. Il est possible de cumuler jusqu’à 3 chèques par stationnement à déduire de la somme à régler.

Pour plus d'informations : www.montpellier.fr

Espace Entreprise GaroSud n°1 à Montpellier

Un nouveau parc de location de bureaux et de locaux à destination des artisans et des TPE en 2018

Ce vendredi 27 avril 2018, les nouveaux locaux du Centre d'affaires Espace Entreprise de Montpellier ont été inaugurés devant un parterre d'entrepreneurs sous la férule de son initiateur Nicolas Dulion, Chantal Marion déléguée au développement économique Montpellier 3 M, et Patricia Mirallès députée de l'Hérault.

Proche de l'A9,  l'Espace Entreprise créé sur la Zone industrielle Garosud de 4 000 m2 sur 9 000 de terrain rejoint celui du Millénaire créé en 2008 avec 5 000 m2 sur 10 000 de terrain, ce qui constitue à eux deux "le plus grand centre d'affaires en Occitanie", précise Nicolas Dulion. Ouvert depuis avril 2018, le parc Garosud propose 7 salles de réunion, 100 bureaux équipés, 70 locaux d'activité pour les acteurs économiques, les artisans, les associations.

Une synergie entre les usagers du parc

Un projet lancé il y a plus de dix ans qui réduit les surfaces inutiles avec l'appui logistique du Groupe SERM qui participe à l'attraction du territoire de la Métropole de Montpellier. Parmi les valeurs ajoutées du parc, un service d'accueil des palettes et des colis, un ensemble de gerbeurs-appareils de manutention et transpalettes,  un service informatique et des abonnements à la carte, une micro-crèche qui accueille les enfants de 10 semaines à 3 ans, une salle de sport et un espace nutrition, un restaurant ouvert de 8h30 à 17h non stop, "pour se dégager des tâches annexes et se concentrer à leur cœur de métier, plus qu'un lieu de travail, c'est un lieu de vie convivial", souligne le créateur d'entreprises en Languedoc-Roussillon depuis 2008. 


La deuxième tranche s'est terminée il y a quelques jours, et déjà, 40% des bureaux sont occupés, valorisés par Isabelle Dewasmes alias Dysabo artiste plasticienne et décoratrice d'intérieur montpelliéraine avec à la clé une cuisine commune, un salon aux couleurs vives qui se prolongent dans les couloirs et dans les parties communes mais neutres dans les espaces bureaux pour faciliter la personnalisation des lieux par les occupants.
Enfin, pour marquer le lancement officiel, quelques entrepreneurs présents ont présenté leurs activités respectives : la menuiserie d'art depuis 4 générations du maître ébéniste Pierre Armengaud, la fabrication de savons avec  Bulle et Maille, le mobilier de 3 Millimètres, de la broderie sur cuir et linge Les Secrets d'Alesia, de la livraison de fruits et légumes par Les Paniers d'Elodie ou encore une salle de sport pour la pratique du "MoveNat" ou fitness naturel avec Wolf Movement, sans matériel, basée sur le développement de toutes les capacités de mouvements naturels de l'être humain. 

La satisfaction méritée de Nicolas Dulion se confirme dans le choix des entreprises locales montpelliéraines et héraultaises qui ont contribué au succès de ce centre d'affaires " pour la défense de nos entreprises, leur dynamisme et l'énergie qui reste ici à Montpellier ! , insiste-t-il.

Fiscalité locale

Le Conseil économique, social et environnemental « pour une réforme globale de la fiscalité locale »

Le CESE appelle à engager rapidement une réforme ambitieuse de la fiscalité locale, pour sauvegarder l’intérêt général Souvent remanié, parfois contesté mais jamais repensé, le système de fiscalité locale est aujourd’hui très majoritairement jugé obsolète. L’ensemble des acteurs s’accorde en effet pour critiquer la complexité de la fiscalité locale et invoquer la nécessité de la réformer.

Le système de fiscalité locale est aujourd’hui inadapté. De corrections mineures en réformes partielles, aucune action globale ambitieuse n’a été menée depuis 35 ans. Il convient dès lors de réformer en profondeur un système fiscal dont l’objectif reste de financer le fonctionnement des politiques et services publics d’intérêt général (déplacements en bus ou en train, accès à l’école, au lycée, à l’université, eau potable, gymnase, théâtre, bibliothèque, ramassage des déchets ménagers ou encore couverture internet, etc.).

Evaluer – Dialoguer – Réformer, telle est la méthode que propose le CESE dans son avis « Pour une réforme globale de la fiscalité locale » afin de rétablir une fiscalité locale juste, pérenne et efficiente. Pour construire ce nouveau cadre rapidement, le CESE suggère l’organisation d’états généraux de la fiscalité locale et formule plusieurs recommandations parmi lesquelles :

  •  Simplifier et clarifier l’architecture du système
    Le CESE préconise, dans le cadre d’une réforme globale de la fiscalité nationale, de simplifier l’architecture du système de la fiscalité locale, en concentrant les ressources fiscales sur deux des quatre strates de collectivités locales actuelles. À titre d’exemple, le déplacement de la fiscalité du « bloc communal » vers le « bloc intercommunal » renforcerait la cohérence de gestion et la solidarité entre les collectivités d’un même territoire de vie, et donnerait aux élus plus de moyens au service d’une réelle autonomie d’action de leurs collectivités respectives.

  • Financer plus justement l’action des collectivités locales
    Le CESE estime que l’affectation, aux collectivités locales en fonction de leurs principales compétences, d’une part de la collecte d’impôts nationaux dits dynamiques, permettrait de remédier aux disparités de potentiel fiscal qui s’accentuent entre territoires.
    Cette meilleure répartition des recettes fiscales nationales pourrait s’exprimer concrétement par l’affectation d’une part de TVA aux régions, corrélativement à leur compétence de développement économique, ou encore par l’affectation d’une part de CSG aux départements, en lien avec leur compétence sociale.

  • Renforcer la solidarité entre les territoires
    La future loi-cadre sur la fiscalité locale devrait intégrer une réforme complète du système de péréquation. Il conviendrait d’insister sur sa simplification, de privilégier le recours à la péréquation verticale, de prévoir un dispositif d’évaluation permanente de son fonctionnement et de son efficacité, et d’instaurer une gouvernance partagée entre l’Etat et les collectivités locales.

  • Faire évoluer les rapports entre l’Etat et les collectivités locales ainsi que les rapports entre les collectivités locales et les habitants 
    La Conférence nationale des territoires (CNT) pourrait initier un dialogue sur la répartition des recettes fiscales, et aurait la charge d’arrêter un accord triennal révisable annuellement. Le CESE préconise également la signature d’accords triennaux entre l’Etat et toutes les collectivités locales qui auront la responsabilité de lever l’impôt. Ils permettraient aux élus de bénéficier de lisibilité et incluraient un pacte de bonne gestion.
    Enfin, chaque collectivité en charge de lever l’impôt pourrait organiser des «Conférences citoyennes triennales sur le budget ». Y seraient associés habitants, syndicats, entreprises, associations, qui pourraient alors s’informer et s’exprimer sur les grandes hypothèses d’orientation envisagées par la collectivité.


Cet avis, rapporté par Jean-Karl DESCHAMPS (Groupe des Associations) et Didier GARDINAL (Groupe des Entreprises), pour la section de l’économie et des finances du CESE, présidée par Hélène FAUVEL (Groupe CGT- FO), a été présenté lors de l’assemblée plénière du Conseil économique, social et environnemental du 10 avril 2018.
L’avis a été adopté en plénière avec 141 voix pour, 27 abstentions et 3 voix contre.

Les Matinales de l'Artisanat

La Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault organise deux réunions d’information les 30 mars et 13 avril 2018 dans son siège à Montpellier.

A l'occasion de ces deux Matinales seront abordés les thèmes des marchés publics  et les micro-entreprises :

Le Vendredi 30 mars de 8h30 à 11h "Comment travailler en direct avec les administrations sans procédure de marché public ?". 

Cette conférence apportera un éclairage sur les règles relatives aux marchés de moins de 25 000 € HT et sur les bonne méthodes pour être identifié et référencé.

-  Le Lundi 13 avril de 8h30 à 11h  "Micro-Entreprises : ce qui va changer !". 
Depuis le 1er janvier 2018, le régime de la micro-entreprise s'est transformé. Cette conférence est l’occasion d’avoir un décryptage des nouvelles mesures et de choisir le meilleur régime.

Pour participer à la réunion sur les marchés publics le 30 mars, merci de bien vouloir remplir le formulaire disponible sur : http://bit.ly/2FqBaGY

Pour participer à la réunion sur les micro-entreprises le 13 avril, merci de bien vouloir remplir le formulaire disponible sur : http://bit.ly/2p32ccz

CMA - ZAC de Pierresvives, 154 Rue Bernard Giraudeau, 34080 Montpellier

Plus d'infos : 04 67 72 72 25

Avec CAPEB Hérault - RSI

5 startup montpelliéraines récompensées

5 nouvelles entreprises du territoire obtiennent la labellisation PASS FRENCH TECH 2018

Le Pass French Tech, programme national de détection des entreprises d’hypercroissance du territoire, a été lancé par le gouvernement en 2014. Les sociétés doivent présenter des taux de croissance exceptionnels allant jusqu’à +100% sur 3 exercices consécutifs. En 2015, Montpellier Méditerranée Métropole a été retenue pour opérer sur le périmètre régional.

MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE, DEUXIÈME VILLE AU PALMARÈS

Trois ans après sa labellisation, notre territoire peut se targuer d'avoir décerné 38 labellisations, ce qui le classe 2ème dans le palmarès, après l'Ile de France avec 70 labellisations, nettement devant le Grand Lyon et Toulouse.

  • Des secteurs variés, numérique mais également industrie et Santé, pour laquelle 3m avait été choisie comme territoire expérimental avant extension à l’ensemble du territoire national,
  • Des entreprises de toute taille (14 stade 1 (100K€/3M€), 5 stade 2 (3/10M€) et 6 stade 3 (10/50M€),  
  • Des lauréats qui tiennent leurs promesses : 13 d’entre eux ont été renouvelés, dont 2 deux fois.

Cette réussite est une nouvelle fois le signe du dynamisme de l’écosystème montpelliérain, un territoire engagé collectivement auprès des startups.

5 NOUVELLES ENTREPRISES LAURÉATES AU PASS FRENCH TECH 
Primo lauréats

- Appvizer : APPVIZER édite la plus importante plateforme d'information, de recherche et de comparaison de logiciels co-opérée sous sa marque et celles de leaders d'opinions. AdTech, l’entreprise développe une technologie unique de régie publicitaire, intégrée à sa plateforme et à son réseau d'affiliés influents, pour atteindre des audiences professionnelles qualifiées. APPVIZER confirme son statut de leader Européen de MarTech et d’AdTech dans l'industrie du logiciel BtoB. MarTech.

L’entreprise est hébergée à Cap Omega, BIC de Montpellier Méditerranée Métropole.

Date de création : 2013
Effectif : 10
Fait marquant 2017 : remarqué par le magazine Challenges, le JDN et Maddyness. 

- Bear propose une solution B2B de réalité augmentée qui réinvente l’expérience Print en reliant le monde du Digital et le monde du Print. Nous offrons à nos clients, la possibilité d’augmenter facilement et en toute autonomie, n’importe quel support Print (brochure, flyer, livre, packaging, PLV...)

L’entreprise est hébergée à Cap Omega, BIC de Montpellier Méditerranée Métropole.

Date de création : 2014
Effectif : 13
Fait marquant 2017 : Hub Awards 2017 – Best Startup. 

- Bulane conçoit et fabrique des électrolyseurs hydrogène innovants permettant aux professionnels d’utiliser, dans leurs applications (soudage, brasage, chauffe…), une flamme hydrogène haute température sans bouteilles de gaz, sans émission polluante et dans des conditions de sécurité optimale. Ayant fait ses preuves auprès de grands comptes industriels, et après plusieurs années de RDI, Bulane vient de lancer la version mobile de sa technologie dyomix®, à destination des professionnels terrain (frigoristes, chauffagistes, artisans).

Bulane a été à sa création accompagné par le BIC. Il a également suivi la formation EMBA Stratégie de Croissance des PME proposé par Montpellier Méditerranée Métropole en partenariat avec la Chaire Jacques Cœur du Moma (université de Montpellier) pour laquelle il est désormais intervenant.

Date de création : 2009
Effectif : 10
Fait marquant 2017 : 3ème Top Green Products aux Gaia Awards (Big 5 show, Dubai). Médaille d’Or Innovation Batimat/Interclimat, Trophée Innovation CMA. 

- Everlia : Solution innovante pour la Smart City, permettant de créer de l’habitat à haute technologie issue du recyclage de containers, déchets de la mondialisation. Abordable, très rapide à construire et proposant une sécurité accrue pour les ouvriers et pour les occupants. Très forte valeur ajoutée sociale, environnementale, climatique, innovante. Un nouveau modèle de consommer l’habitat avec de fortes possibilités d’évolution.

L’entreprise est basée à Saint Thibery.

Date de création : 2007
Effectif : 12
Fait marquant 2017 : Finaliste du concours  My Positiv Impact pour la COP21 (Fondation Nicolas Hulot). 

Renouvellement

- Outremer Yachting : conception  et fabrication de Catamarans.

C'est la deuxième fois que Outremer Yachting est renouvelé. 

Les lauréats Pass French Tech Montpellier