Pour la rentrée, le GIHP visite le musée de la Cloche et de la Sonnaille

La Vie Associative du GIHP Occitanie LR organise une visite du musée de la Cloche et de la Sonnaille à Hérépian (Hérault) : le samedi 22 septembre 2018 à partir de 12h.
Sur place, les participants prendront un déjeuner au restaurant L’Artichaud.
Ils profiteront ensuite d’une visite guidée du Musée de la Cloche et de la Sonnaille !
Dix-neuf participants sont attendus sur cette sortie.
Les sorties de la Vie Associative sont notamment subventionnées par le Département de l’Hérault, la Région Occitanie, les villes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, et la Mutualité Sociale Agricole.

Secteur Montpellier Métropole : https://gihplr.org/mobilite/aide-et-accompagnement-a-la-mobilite/secteur-montpellier-metropole/

Lundi 17 septembre, réunion de l’Assemblée départementale

Lundi 17 septembre, l’Assemblée départementale s'est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux débattaient sur de nombreux sujets.

Retrouvez la session publique en cliquant ici : https://youtu.be/-VtAJL5sufo
 
 
Parmi les dossiers à l’ordre du jour :
 

CULTURE 

Dans le cadre du grand projet de réaménagement du Domaine de Bayssan à Béziers, le Département crée un théâtre de 450 places et un amphithéâtre de 1 000 places. La construction de ces espaces culturels débutera en septembre 2019. Une demande de subvention à la Région est mise au vote pour ce projet au montant total de 19M€.  
L’Assemblée s'est prononcée sur la demande de la Communauté de communes du Lodévois et Larzac qui sollicite la dernière tranche de la rénovation du Musée de Lodève pour un montant de 906 600€. Le Musée a rouvert en juillet après 4 années de travaux, financés en partie par le Département qui a soutenu le projet avec une dotation d’1M€.  
 
Partenariat avec la DRAC et demande de subvention 2019
La Direction Régionale des Affaires Culturelles  (DRAC) de l’Occitanie a instauré un partenariat avec le Département. À cet effet le Pôle culture met en œuvre, plusieurs programmes destinés à développer une offre culturelle de qualité pour tous les publics. 
La demande de subvention pour l’exercice 2019 concerne les actions en  faveur :
- des collégiens via « les Chemins de la culture »,
- des mineurs confiés aux Maisons d’enfants avec « Pouss’culture »,
- des personnes en insertion « Une saison pour vous »,
- les 0/6ans « 1,2,3 Culture »,
- les personnes âgées « Culture en Arc en Ciel ». 

ROUTES 

Suite à la concertation publique organisée par le Département pour le doublement de la RD600, le bilan est positif : le public accepte globalement ce projet sous réserve de mettre en place certains dispositifs de protection contre le bruit. Le bilan de cette concertation est mis au vote ainsi que des orientations pour tenir compte des recommandations dans le suivi du projet est mis au vote. 
La Mise à 2x2 voies de la RD600, liaison stratégique desservant Sète, son port de commerce, la station thermale de Balaruc, est un grand projet d’aménagement porté par le Département (montant 60M€). 
Signature d’un partenariat avec Rézo Pouce, dispositif innovant d’autostop organisé et sécurisé qui permet de compléter les modes de transports existants pour désenclaver les territoires moins denses et ruraux. Vote d’une subvention de 20 000€.
Plan de mobilité inter-entreprises du quartier d’Alco : plateforme de covoiturage sur le site de Montpellier avec les salariés des sièges voisins (SANOFI, Centre de Gestion de la Fonction Publique).
Ces deux initiatives, votées pendant la Semaine européenne de la mobilité, facilitent pour les Héraultais le choix des transports partagés (covoiturage, autostop…).
Convention avec la fédération Française des Motards en Colère de l’Hérault pour mener des actions de sécurité routière pour les 2 roues motorisées et vote d’une (subvention de 5 000€). 

AIDE AUX COMMUNES 

979 751€ sont consacrés à l’aide aux communes pour des projets d’aménagement 
o Commune de Cazouls d’Hérault : réhabilitation d’un bâtiment multifonctions – tranche 2
o Commune de Celles : réalisation des infrastructures et équipements collectifs – tranche 1
o Commune de Mauguio : requalification du cœur de ville 
o Commune de Péret : réhabilitation du cœur de village – tranche 2
o Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée : Pôle d’échange multimodal d’Agde
o Communauté de communes Sud Hérault : Maison multiservice d’Action Sociale
#viticulture
Soutien aux aléas climatiques : le Département vote pour 2018 un budget de 2M€ pour accompagner les viticulteurs suite aux épisodes de gel et de sécheresse subis en 2017. Ce mois-ci, le Président du Département effectue la tournée annuelle des caves coopératives pendant les vendanges pour faire le point sur les besoins des viticulteurs et sur la récolte. En 2018, humidité et mildiou ont succédé à la sécheresse de l’année passée.  

SPORT 

Validation de soutien au fonctionnement des Comités départementaux, aux sports de haut niveau et aux sports scolaires (UNSS) avec la délibération des montants des aides destinées au monde associatifs sportifs.
- Comité départementaux : 5 000€ 
- Sport de haut niveau : 6 000€ 
- Sport scolaire 2018/2019 objectif de 5 000 coupons destinés aux élèves 6ème pour un montant de 70 000€.
 
SAVE THE DATE ! Une cérémonie en l’honneur des Champions héraultais sera organisée  le 19 septembre prochain, salon Jean Bène, à l’Hôtel du Département à Montpellier. 

SCOLAIRE

Tarification des repas 2019 
Le Département mène une politique de restauration scolaire favorisant une haute qualité alimentaire alliée à une volonté d’harmonisation du tarif et des prestations des repas de l’Hérault (achat de produits bios, locaux ou labélisés et lutte contre le gaspillage alimentaire). Il est proposé de maintenir le prix de référence départemental à 3,80€ par repas. Une aide de 0 ,60€ ou 1,20€ par repas pourra être allouée aux familles faisant face à des difficultés sociales ou économiques.
 
Bien manger au collège ! #BIO
Le Département a choisi d’accentuer les circuits courts pour contribuer à la qualité des plats proposés et au développement de l’activité des producteurs locaux.
 
Le Département continue d’investir dans les travaux des collèges pour plus de confort et plus de sécurité pour les élèves
Entretien et maintenance des collèges dans le cadre des marchés du contrat de performance énergétique : vote d’une autorisation d’engagement d’un montant de 900 000 €.
Travaux dans les collèges et halles de sports des communes de :
o Clermont l’Hérault : extension du collège et cantine – montant de 200 000€
o Magalas : nouvelle demi-pension et suppression des bâtiments modulaires –  montant de 1 600 000€
o Saint-André-de-Sangonis : construction de salles de sport – montant de 900 000€
 
Demande de subvention ERASMUS+ pour le projet « Bien-être par les jeunes et pour les jeunes ». La Commission européenne a lancé un appel à propositions Erasmus+ 2018 qui a pour objectif de renforcer les compétences et l’employabilité, de moderniser les systèmes d’éducation, de formation et de jeunesse existants dans l’UE. Le Conseil départemental a travaillé à l’élaboration d’une candidature et a élargi le partenariat à la Maison des Adolescents de l’Hérault. Ce projet consiste en la mise en place d’échanges entre jeunes, professionnels de la jeunesse et élus départementaux afin de réaliser un diagnostic sur les questions du bien-être des jeunes héraultais et de proposer des recommandations. Coût total du projet estimé à 50 000€. 

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE TOURISME

Demande de subvention d’un montant de 60 083€ auprès du Programme Opérationnel Interrégional Massif Central (POMAC), du Fonds Européens de  Développement Régional (FEDER) pour permettre la création, extension et réhabilitation de structures artificielles d’escalade dans le cadre du « Pôle de Pleine nature des montagnes du Carroux ».
Le Pays du Haut Languedoc et Vignoble est lauréat d’un appel à projets pour la reconnaissance du Pôle de Pleine Nature (PPN) des montagnes du Carroux. Ce PNN prévoit la création d’une structure  artificielle d’escalade dans les collèges à Bédarieux, et l’extension et/ou de la réhabilitation de celle de St Pons de Thomières et d’Olargues. Le coût global du projet s’élève à 150 201€ HT.

Un bel été pour la destination Hérault

Selon  Tourisme Hérault : ce fut un bel été pour la destination Hérault. . .

Septembre, c’est la rentrée, mais pour la destination Hérault c’est aussi l’été indien et les vacances qui continuent, avec plus de 3 millions de nuitées touristiques attendues !

Hérault, La Grande Motte, Port, Bateaux

 

"Et les professionnels héraultais ont le sourire, car le niveau des réservations pour septembre est très prometteur ! Ils comptent bien conforter les bons résultats du mois d’aout, où soleil et chaleur ont boosté la fréquentation !"

Pour l’hôtellerie héraultaise, 2018 est un excellent cru, qui conjugue augmentation des taux d’occupation et hausse du chiffres d’affaires !

Montpellier a accueilli 6 congrès internationaux durant l’été, ce qui a permis aux établissements hôteliers de bénéficier de l’arrivée de clientèles lointaines américaines et asiatiques, en plus des séjours des vacanciers ! Pour les autres modes d’hébergement, résidences de tourisme, campings ou villages de vacances, le bilan est aussi positif, avec un chiffre d’affaires supérieur à celui d’août 2017 pour 4 établissements sur 10 !

Les professionnels témoignent d’un bon niveau de fréquentation française et d’une progression des clientèles traditionnelles, notamment allemandes et néerlandaises. Si l’effet « Coupe du Monde » s’est bien sûr fait sentir en Hérault comme ailleurs, retardant les arrivées en juillet, le cœur de saison s’est prolongé jusqu’à la fin du mois d’août .

A noter que le département de l’Hérault comptabilise chaque année 14 millions de nuitées sur le mois d’août !

Seules les agences immobilières ont affiché des résultats globalement en recul sur l’ensemble de la saison. Concernant les activités, la chaleur a été bénéfique aux consommations en terrasse ou au bord de l’eau, ce qui a dynamisé le chiffre d’affaires des restaurants et des plages privées, très satisfaits de leur activité estivale !

La canicule semble à l’inverse avoir ralenti la pratique des activités de pleine nature . Les professionnels des loisirs sportifs et culturels espèrent un regain d’activité sur les weekends de septembre, avec pour point culminant les traditionnelles journées du patrimoine.

Les journées du patrimoine dans l'Hérault

Pour l’Année européenne du patrimoine culturel 2018, c’est le thème "l’art du partage" qui a été retenu.

LE PATRIMOINE : RICHESSE DU TERRITOIRE HÉRAULTAIS

L’Hérault est une terre de culture, semée de monuments patrimoniaux au rayonnement international et de grands sites labellisés. Le Département s’investit tout au long de l’année pour les rendre accessibles, les faire découvrir et les préserver.
Ce dimanche 16 septembre encore, quelques exemples à découvrir lors des Journées du patrimoine 2018 : 

À GABIAN : LA FONT DE L'OLI

Le bâtiment de l’ancienne source de pétrole, exploitée depuis le début du XVIIe siècle, a été restauré avec l’aide du Département.

Pratique : DIMANCHE 16 SEPTEMBRE A 14h30

Visite guidée et une projection du film réalisé par Unité audiovisuelle du Département. Ouverture de la salle d’exposition consacrée à l’histoire du pétrole à Gabian

Pour plus d’informations 06 10 94 16 61 

À BOUZIGUES : LES BARQUES TRADITIONNELLES DE PÊCHE

A Bouzigues, dans le port départemental, sur le quai en face du Musée de l’étang de Thau, il est possible d’apprécier la collection de barques traditionnelles de pêche, gérée par l’association Voile latine. Les nacelles de l’étang de Thau Gracchus Babeuf sont inscrites à l’inventaire des monuments historiques. Elles ont été restaurées avec l’aide du Département et Joseph Buonomo, dont le chantier de construction, en  2017 a permis de relever les techniques spécifiques de construction de ces embarcations typiques des lagunes du littoral. 

Gracchus Baboeuf - Crédits : Association Voile latine de Sète et du bassin de Thau

Pratique : DIMANCHE 16 SEPTEMBRE A 14h30 une conférence de Pierre Bras (historien, sur les ports de l’étang de Thau).

Pendant les Journées du Patrimoine l’accès au Musée de Bouzigues est libre. Bouzigues/ le musée de l’étang de Thau

À MÈZE : LA CHAPELLE DES PÉNITENTS

Parmi les richesses du patrimoine héraultais, à Mèze, la Chapelle des Pénitents participera aux Journées européennes du patrimoine. 

Chapelle des pénitents de Mèze - Crédits Ville de Mèze

Pratique : SAMEDI 15 SEPTEMBRE DIMANCHE 16 SEPTEMBRE Visite guidée 5€ par personne.

Inscriptions : 04.99.02.22.01 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

https://www.ville-meze.fr/journees-europeennes-du-patrimoine-les-15-et-16-septembre-2018/

À MONTPELLIER : DANS LES COULISSES DE PIERRESVIVES

 

Magazins d'archives pierresvives

Dans un bâtiment à l’architecture aussi exceptionnelle que celui de Zaha Hadid, le public accède à des espaces dits « partagés » : salles de lecture, médiathèque, amphithéâtre, salle d’exposition.

Par contre, les locaux de travail et de conservation des Archives départementales de l'Hérault sont d’accès réservé. Dans le cadre des Journées du patrimoine, les Héraultais pourront  exceptionnellement  visiter  les  magasins  où sont conservés les 35 km d’archives et les ateliers.

Le   public   découvrira   le   travail   d’archiviste   et   les nombreux  métiers  qui  l’accompagnent. La  restauration de parchemins, les registres papier ou sceaux, la numérisation d’ouvrages anciens, les registres paroissiaux,  état  civil,  compoix  n’auront  plus  aucun secret pour les visiteurs. 

Les coulisses de la Médiathèque Départementale dont le bibliobus et magasins sont également ouverts exceptionnellement à la visite. 

Bibliobus

 

Mais aussi, des animations contées, des ateliers de contribution de la diffusion du patrimoine sur Wikipédia, des jeux , des lectures à la Médiathèques,... 

Le programme détaillé : http://pierresvives.herault.fr/evenement/journees-europeennes-du-patrimoine-pierresvives

Les sentinelles de la garrigue

Chaque année depuis 40 ans, les 105 forestiers-sapeurs de l’Hérault débroussaillent, élaguent, entretiennent garrigues, bois et forêts. Moins connus que le Service d’incendie et de secours, ils préviennent à eux seuls 84% des départs de feu. 

Un temps sec, une légère brise… Les forestiers-sapeurs n’ont pas attendu notre venue ce matin-là pour commencer à entretenir les 2 020 km de pistes DFCI - Défense des forêts contre les incendies - et 850 km de réseau de surveillance de l’Hérault. C’est d’ailleurs là leur force : l’anticipation.

Un vrai jeu de pistes

Leur présence permanente sur le terrain permet aux forestiers-sapeurs d’intervenir au plus vite lors d’un départ de feu. « Le délai moyen d’intervention est de 6 minutes en saison estivale ».

 Un équipement performant

Chaque été, les forestiers-sapeurs passent en mode "combat" : 45 patrouilles "armées" sont réparties sur 53 îlots de surveillance. Reliés par GPS à la plateforme du SDIS de Vailhauquès, leurs 4x4 sont équipés de 600 à 1 300 litres d’eau et de motos pompes.

Une passion pour le grand air

"Suivez-nous, on va vous montrer notre “Chaptrack“, il est sur les hauteurs de Saint-Pargoire." Ce tracteur permet d'intervenir sur des terrains difficiles d'accès débroussailler, tronçonner et broyer de gros troncs d’arbres, lors par exemple des épisodes cévenols.

L’Hérault est un des seuls départements de France à confier aux forestiers-sapeurs et aux rando-pisteurs la préservation des garrigues.

15 ème anniversaire du GIR de Languedoc-Roussillon

Plus de 7 millions d'€ saisis en 2017.

Le jeudi 13 septembre, à l’amphithéâtre Colonel Arnaud Beltrame du quartier Lepic à Montpellier, le général Jean-Valéry Lettermann, commandant adjoint la région de gendarmerie d’Occitanie, commandant le groupement de gendarmerie d’ l’Hérault et le lieutenant-colonel Christophe Rolland commandant le Groupe d’Intervention Régional (GIR), ont accueilli pour une réunion de travail principalement consacrée à la captation des avoirs criminels, une centaine d’enquêteurs de la gendarmerie, de la police des douanes, des services fiscaux ainsi que des agents de l’URSSAF et la CPAM de Languedoc-Roussillon en présence du commissaire Claude Muller, coordonnateur national des GIR.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes assises et intérieur

En ouverture, Messieurs les procureurs généraux Michel Desplan et Pierre Valeix ont rappelé toute l’importance de ces 36 unités mixtes créées en 2002 pour lutter contre les infractions relevant de l’économie souterraine, notamment les trafics de stupéfiants, d’armes, de véhicules. Ces dernières visent la lutte contre, le travail irrégulier, la contrefaçon la non-justification de ressources, le blanchiment d’argent, la fraude aux prestations sociales. Elles agissent ainsi contre la déstructuration du tissu social dans les quartiers sensibles.

Mme Anne Kostomaroff directrice générale de l’Agence de Gestion et de Recouvrement des Avoirs Saisis et Confisqués (AGRASC) créée en 2011 est intervenue lors de cette matinée et a notamment souligné le bon travail des GIR qui a permis la saisie,en 2017, de plus de 200 millions d’euros au niveau national. Le GIR de Languedoc-Roussillon a quant à lui saisi l’an dernier 7 323 531 €.
Ces avoirs criminels sont principalement constitués de biens immobiliers, de numéraires ou de comptes bancaires, de véhicules et de tout objet de valeur obtenu de manière frauduleuse.

Monsieur Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, a clôturé cette matinée d’anniversaire en soulignant toute la pertinence de ce type d’unité composé de gendarmes de policiers de douaniers, d’agents des services fiscaux qui œuvrent en synergie contre l’économie souterraine.

Enfin, tous les participants à cet anniversaire ont partagé un moment de convivialité sous la tente de réception du quartier Lepic.

L'Hérault fête la bio à Prades-le-Lez

L'Hérault fête la bio, un rendez-vous annuel avec grand marché de producteurs et transformateurs, animations, associations d'éducation à l'environnement, musique, conférences, restauration sur place toute la journée.

Ce dimanche 16 septembre, de 9h30 à 18h, Agrilocal / Département de l'Hérault, le CIVAM Bio 34 vous donnent rendez-vous à la 8ème édition de l'Hérault fête la bio au domaine départemental de Restinclières à Prades-le-Lez.

Plus de 50 exposants originaires principalement de l'Hérault - producteurs, transformateurs, associations - proposent de découvrir leurs produits, vins, fromages, viandes, miels, confitures, pains, huiles, fruits et légumes, huiles essentielles …

Les associations de l'éducation à l'environnement proposeront aussi de nombreuses animations sur leurs stands.

Pour les amateurs de jardinage, des produits naturels pour le jardin, des livres sur le jardinage bio et des conseils personnalisés.

  • 11h :"Le bio en restauration scolaire : initiatives dans le Département de l'Hérault" avec Agrilocal / Département de l'Hérault, le CIVAM Bio 34 et des témoignages de cantines de l'Hérault

 

 
 

 

  • 11h et 15h :
    Animation « Créer ses cosmétiques et produits d’entretien bio», Les Happy Bio Verts (45 mn)

 

 
 

 

  • 14h30 : Conférence « Réussir son jardin naturel, vivant et économe en eau », Catherine Garnier, Les Jardins de Tara

 

 
 
 
  • 11h45 et 15h15 : Contes sous l'arbre pour petites et grandes oreilles dans l’oliveraie par l’association Il m’était fée conter

  • 16h : FILM - DÉBAT Zéro Phyto et gestion durable le long des routes du Département (13 minutes) suivi d'un échange

  • 16h : Atelier Enfant Jardinage, par le CIVAM Bio 34

  • 17h : Relâché de faucons crécerelles (ou autres oiseaux) par Goupil Connexion, face au château

  • 17h30 : Tirage au sort tombola : des paniers garnis à gagner !

Liste des exposants

Gastronomie, une école d'excellence en Hérault

Installée à Agde, Gastronomicom est une école internationale de haut niveau en cuisine comme en pâtisserie, offrant des débouchés dans les plus grands restaurants gastronomiques.

Ils ne sont guère plus d’une trentaine à suivre les cours d’un grand chef, alternant par demi-journées entre la pâtisserie et la cuisine de haute gastronomie. Venant de 17 pays différents, ces jeunes seront l’élite de la cuisine de demain.

Utilisant les meilleurs produits, avec la rigueur et l’excellence de leurs professeurs, le tout dans une ambiance familiale, ces jeunes venus des quatre coins du monde rejoindront au terme de leur formation les plus grands restaurants étoilés. « Tous les stages que nous propose l’école se déroulent dans des établissements étoilés ou gastronomiques reconnus. » Témoigne Hanna, jeune parisienne de 20 ans.

 « Cette école est plus connue à l’international qu’en France, ce qui est regrettable, car nous bénéficions du top tant en moyens techniques et espace de travail ultramoderne, que par la qualité de nos professeurs qui ont acquis leurs compétences dans des établissements les plus prestigieux. »Une chance pour l’Hérault d’accueillir sur son territoire une telle école, dont les élèves ne manqueront de faire rayonner au-delà des frontières les produits et savoir-faire de notre terroir.  

 Gastronomie, une école d'excellence en Hérault

Hanna : « On nous a même enseigné comment faire les Tielles, spécialité de Sète.  Autant de recettes et de produits d’ici qui seront utilisés dans les plus grands restaurants du monde ! ».

Pour la rentrée, le GIHP visite le musée de Tautavel

gihpCapture

La Vie Associative du GIHP-LR - Groupement pour l'Insertion des personnes Handicapées Physiques  Languedoc-Roussillon - organise une visite du musée de Tautavel : le jeudi 13 septembre 2018 à partir de 12h.
Sur place, les participants prendront un déjeuner au restaurant L’Os à la Bouche.
Ils profiteront ensuite d’une visite guidée du Musée de Tautavel.


Vingt-quatre participants sont attendus sur cette sortie.


Les sorties de la Vie Associative sont notamment subventionnées par le Département de l’Hérault, la Région Occitanie, les villes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, et la Mutualité Sociale Agricole.


Chiffres clés :
- 1 800 adhérents en 2016
- 5 300 bénéficiaires
- 420 salariés
- 13,2 M € de budget

Le préfet de l'Hérault lance le "Service Civique Dating #3"

Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault a participé, ce mardi 11 septembre, au lancement de l'opération "Service Civique Dating #3".

A l'initiative du CRIJ (Centre Régional d'Information Jeunesse) et de la Mission Locale Jeunes Montpellier Méditerranée Métropole, cet événement s'est tenu de 14h à 17h dans les locaux de l'ancienne mairie de Montpellier.

Ce forum avait pour objectif de favoriser la mise en relation des structures proposant des missions de Service Civique et des jeunes souhaitant s'engager dans une missions d'intérêt général.

Ce sont plus de 40 structures qui ont répondu présentes, proposant ainsi une grande diversité de missions : éducation, solidarité, environnement, culture, sport, etc.

Le préfet de l'Hérault a rencontré et échangé avec les jeunes volontaires en quête d'une mission et les représentants des différentes structures. 

DSC_0001
DSC_0005
DSC_0009
DSC_0018
DSC_0022
DSC_0031

Le port de Sète : de cornes et de laine

Cornu ou à toison, le bétail transitera à Sète dans de bonnes conditions : celles qu'offrira le nouveau hangar inauguré le vendredi 7 septembre. Les responsables de tous les secteurs concernés par cette activité si importante pour le port de Sète assistaient à cette cérémonie marquant l'évènement : le port de Sète poursuit son expansion.

gayssP1030066 (2)

Une petite foule -près de 200 personnes - témoignait par sa présence de l'importance de cette inauguration. Certes, la présidente de la Région, la municipalité, le département se sont fait représenter. Mais le port avait mobilisé l'ancien président de l'EPR Sud de France, Marc Chevallier, le directeur du port, O. Charmes et l'actuel président de l'Etablissement public, J.C. Gayssot. M. le ministre en pantalon de velours, chemise à rayures et grosses bretelles style far-west était en tenue bohème. En revanche, M. Lubrano, complet sombre, cravate grise, était d'un strict classicisme. Vestes, chemises, robes sages et chemisiers discrets ont envahi le parvis.

On distinguait même l'uniforme marin du Délégué au littoral. Mais rien de frivole dans cette assemblée qui regroupait aussi la représentante de la délégation à l'alimentation, la représentante de Kléber Mesquida, des Affaires maritimes et un transporteur routier allemand au rayonnement européen et sa femme. En vacances ? Bref, comme disait J.C. Gayssot, tous ceux concernés par le trafic portuaire. Trafic en hausse (4% de mieux pointés au mois de juillet) dans lequel le transit des animaux contribue à animer le secteur "commerce", suscitant 95 escales annuelles.

Le port s'est doté d'un nouvel outil bien propre à conforter la position de leader de l'exportation de bétail en Europe. Le hangar de 4 400 m2 (au lieu de 3 300) pourra accueillir plus de pensionnaires. On a veillé au bien être animal (place, lumière, aération).

gayssP1030071

Et l'emplacement de l'ancien hangar sera voué à une nouvelle gare maritime. Il a fallu investir 2,3 M d'euros de Port Sud de France et 600 000 € pour la SEPAB, cette SARL au rayonnement européen qui achemine vers l'Algérie, Libye, Tunisie, Turquie, Maroc le bétail en particulier du Massif Central (Aveyron, Cantal, Lozère). Bétail, si l'on peut dire, à haute valeur ajoutée : chaque cargaison représente 2 M d'euros, en moyenne, de valeur marchande.

Les bovins sont des animaux reproducteurs ou d'engraissement, des pièces de choix.

Une ombre au tableau : la concurrence espagnole déloyale. Le président Gayssot tonne contre ces convois qui passent devant Sète, franchissent les Pyrénées et vont approvisionner en particulier le port de Tarragone. Là, ils sont exportés sans aucun respect des règles et directives de la CEE. Cela représente tout de même 100 000 têtes de bétail par an. Alors, à défaut d'être reçu par les leaders de l'exécutif, M. le président de l'EPR écrira aux ministres : Affaires étrangères et européennes, Ecologie, Transport, Agriculture.

Au nom de toute la communauté portuaire, M. Gayssot sonne l'alarme. Car il y a un fort enjeu pour Sète et la Région : une activité qui doit assurer développement et environnement.

H. Le Blanche