Départ du préfet Pierre Pouëssel

Ce vendredi 26 juillet 2019, dans le salon d'honneur de la préfecture à Montpellier, le préfet de l'Hérault âgé de 64 ans, qui prendra ses nouvelles fonctions à Orléans le 26 août prochain, a prononcé un discours laissant transparaître son attachement à notre département après 3 ans et 8 mois de présence. 

Futur préfet de la région Centre Val-de-Loire et préfet du Loiret, Pierre Pouëssel sera remplacé par Jacques Witkowski, 56 ans, actuel directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises au ministère de l'Intérieur


Un discours marqué par l'émotion

Devant les élus et les forces vives du département, il a rappelé dans un long discours les moments forts qui ont marqué  son passage dans l'Hérault.

"J'aime ce département"

Je suis arrivé à Montpellier le 31 décembre 2015 par « un soir de demi-brume ». J’en partirai le 6 août prochain au matin dans la chaleur estivale. Au moment de tourner la page et de laisser à mon successeur Jacques Witkowski le soin d’en écrire une nouvelle, à partir du 26 août prochain, je dois vous confesser que j’éprouve des sentiments mélangés de fierté et de tristesse.

Fierté d’avoir été nommé par le Président de la République en conseil des ministres le 17 juillet dernier Préfet de la Région Centre-Val de Loire, Préfet du Loiret. C’est un nouveau défi qu’il me faut relever. Une nouvelle étape – et sans doute la dernière – de mon tour de France préfectoral entamé à Nîmes en 1982 comme directeur de cabinet du préfet du Gard.

J’éprouve aussi de la tristesse « sous le soleil noir de la mélancolie » - car j’aime ce département. J’aime sa géographie contrastée avec son littoral parsemé de vastes étangs et de lidos, avec ses hauts cantons qui courent, à l’ouest vers les contreforts de la montagne noire – aux limites du Tarn – et vers les causses aveyronnaises, à l’est du Pic Saint Loup – la montagne magique des montpelliérains – aux Cévennes gardoises en passant par une succession de collines où prospère la garrigue et qui s’ouvre sur la plaine recouverte de son manteau de vignes sur lequel veillent de loin en loin des bouquets de pins parasols et de platanes. J’aime ses fleuves et ses rivières : l’Hérault qui vient terminer sa course à Agde avant de mêler ses eaux à celles de la Méditerranée, l’Orb qui s’écoule au pied du promontoire d’où domine la cathédrale de Béziers, j’aime ses villes, celles que je viens de citer et toutes les autres avec une tendresse particulière pour le port et la ville de Sète sa plage de la corniche, si chère à Brassens, son cimetière marin, sa Pointe courte et l’étang de Thau.

Montpellier la savante

Last but not least, j’aime, par-dessus tout Montpellier ville d’art et d’histoire qui garde la mémoire des rois d’Aragon et de Majorque. J’aime Montpellier qui cultive l’intelligence depuis des siècles avec son université de droit et son université de médecine emblématique de la diversité des influences, juive avec Maïmonide, gréco-arabe avec Averroès et Avicenne, italienne avec Placentin qui en marquèrent les origines au XIII siècle.

J’aime Montpellier la savante, l’innovante et l’entreprenante avec son label French Tech, son BIC et son université d’excellence MUSE. J’aime Montpellier la décoiffante avec ses 70 000 étudiants. J’aime Montpellier l’artiste avec ses phares culturels : le MOCO que nous venons d’inaugurer, l’exceptionnel Musée Fabre qui doit tant à son conservateur général – l’Opéra Orchestre National de Montpellier, le merveilleux domaine d’O avec son printemps des comédiens , Montpellier Danse, la ZAT, Arabesques et tant d’autres évènements culturels et artistiques qui ponctuent la vie montpelliéraine.

Enfin, j’aime Montpellier et tous ses quartiers dans leur diversité avec une dilection particulière pour l’Ecusson et une affection pour la Mosson et ses habitants.

Je m’arrête là – Vous l’avez compris pour moi quitter Montpellier, quitter l’Hérault sera un arrachement.

Les gendarmes font de la prévention au Salagou

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, océan, ciel, nuage, montagne, plein air, eau et nature

Ce vendredi 19 juillet, des réservistes de la compagnie de gendarmerie de Lodève patrouillaient au Salagou dans le cadre du dispositif de la Police de Sécurité du Quotidien. 
Ils sont allés à la rencontre des maîtres nageurs sauveteurs du lac et des estivaliers pour prévenir les risques d’incendies, de noyades ainsi que pour rappeler la réglementation sur la présence des chiens sur le site.

Festival Fiest'A Sète 2019

Musiques du monde - Théâtre de la Mer, Sète / Poussan / Marseillan / Balaruc-les-Bains

CONCERTS AU THEATRE DE LA MER, SETE

31/07 : Fiesta tropicale : Baloji - Calypso Rose
01/08 : Fiesta à La Havane : Ana Carla Maza - Omara Portuondo & Roberto Fonseca : El ùltimo beso
02/08 : Nuit indienne : Fanna-Fi-Allah - Susheela Raman
03/08 : Cap sur le Cap-Vert : Lucibela - Hommage à Cesária Evora : Lura, Elida Almeida, Lucibela, Nancy Vieira, Teofilo Chantre
04/08 : Les orientales : Le Trio Joubran - Sofiane Saidi & Mazalda
05/08 : Mambo, salsa & cumbia : Orquesta Akokán - La Yegros
06/08 : African groove : Antibalas - BCUC feat. Femi Kuti

CONCERT GRATUITS DANS LES COMMUNES DU BASSIN DE THAU & SETE
20 juillet : Poussan : Rabie Houti Band - Los Jóvenes Clásicos Del Son
21 juillet : Marseillan : Onda Ya - Carmelo Torres y su Cumbia Sabanera
26 juillet : Médiathèque François Mitterrand, Sète : Salhi : Imed Alibi, Mounir Troudi, Michel Marre
27 juillet : Plage la Ola, Sète : Elektropik mix : Radio Nova crew
28 juillet : Balaruc-les-Bains : Qalam & Adil Smaali - Puerto Candelaria

Et aussi : cinéma, conférences, expositions, ateliers enfants et ados, before sur la plage...

Infos & billetterie sur www.fiestasete.com

Théâtre de la Mer
Promenade du Maréchal Leclerc
34200
Sète
Concerts gratuits à Poussan, Marseillan, Balaruc-les-Bains et Sète / Concerts au Théâtre de la Mer de 30 à 37 € / Infos & billetterie sur www.fiestasete.com
 
Cet évènement est accessible aux personnes handicapées

Dans l'Hérault, les actions de la Ligue contre le Cancer

En ce mois de forte chaleur, la ville de Montpellier a souhaité renforcer les grandes lignes de ses actions liées à la prévention de la population à travers la signature d'une convention de partenariat avec la Ligue contre le Cancer.

Ce jeudi 25 juillet 2019, Caroline Navarre, adjointe au Maire déléguée à la Prévention santé et aux Droits des femmes, a signé avec la Ligue contre le Cancer et son président, Jean-Bernard Dubois, une convention de partenariat autour des actions de prévention et de lutte contre les cancers.


L'importance de la prévention en été avec le soleil

" Nous condamnons la toast attitude, celle qui consiste à lézarder sur nos plages héraultaises et la Ligue contre le Cancer se doit de diffuser des informations sur le caractère néfaste des UV sur la peau en cette période d'extrême chaleur, déclare le professeur Jean-Bernard Dubois, président de la Ligue contre le Cancer dans l'Hérault et successeur de M. Henry Pujol. Par pitié, bougez, nagez, ne restez pas immobile, ne laissez pas vos enfants sans protection solaire car nous sommes dans ce cas à la limite de la maltraitance !". 


La santé, un pilier pour la métropole de Montpellier 

Ce jeudi, la signature officielle de ce partenariat a été engagé lors d'un précédent conseil municipal cet hiver. " Depuis plusieurs années, on a lancé de nombreuses actions de sensibilisation avec des projets comme "J'agis pour ma santé", une opération bien ancrée dans les écoles pour promouvoir l'activité physique et l'alimentation chez les jeunes, rappelle Caroline Navarre. Mais aussi le label "Vivez, bougez", le dépistage avec Octobre rose avec les parapluies rue de La Loge, le Moi(s) sans tabac en novembre, Mars bleu sur le dépistage du cancer colorectal ou encore la course La Montpellier Reine en mai."

En s'engageant avec la Ligue Contre Le Cancer, la Ville de Montpellier réaffirme sa volonté de poursuivre le travail accompli sur son territoire et s'inscrit pleinement dans les objectifs de santé publique de la stratégie nationale de santé 2018-2022 qui place la prévention et la promotion de la santé comme un axe majeur de la lutte contre les cancers. "Avec des événements communs, nous aurons à rendre vivante cette convention, la Ligue s'y engage', conclut M. Dubois, professeur honoraire de cancérologie-radiothérapie et Vice-Président de la Fédération nationale de la Ligue contre le Cancer.

 une nouvelle action à la piscine olympique d'Antigone par l'équipe de prévention qui informe sur le bon usage du soleil 

des jeux pour sensibiliser les jeunes enfants et leurs parents, des bracelets qui réagissent aux UV en devenant violet sont offerts par le Comité 34

Pour découvrir les différentes Actions de prévention solaire de La Ligue contre le Cancer avec le comité de l'Hérault https://www.facebook.com/laliguecontrelecancer34

Double inauguration hier soir à Sète dans le secteur de la Gare !

L’image contient peut-être : 10 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Tout d'abord celle du nouveau Pont Sadi Carnot, financé à parts égales par Sète agglopôle, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et le Département Hérault, qui depuis sa mise en service a redonné de l'air à la circulation dans l'Île Singulière.

Ensuite, celle du Parvis Sud du Pôle d'échanges Multimodal de la Gare, un lieu stratégique où se connectent différents modes de transports : train, bus, circulations douces…et qui permet de faciliter les correspondances, tout en offrant des services adaptés aux besoins de tous les usagers.

4,7 M€ ont été investis pour cette 1ère phase du projet. La 2ème phase de travaux (Parvis Nord) devrait démarrer en 2021.

L’image contient peut-être : 10 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

Le 22 juillet, le nouveau pont Sadi-Carnot et la 1ère tranche des travaux de la gare de Sète ont été inaugurés sur site par François Commeinhes, maire de la ville de Sète et président de Sète agglopôle méditerranée, Carole Delga, présidente de la région Occitanie, Kleber Mesquida, président du Conseil départemental, entourés du député Christophe Euzet, de Thierry Jacquinod, directeur de l’agence Gare Grand-Sud SNCF et de nombreux élus et Conseillers communautaires.

Malgré la grosse chaleur, il y avait un monde fou le 22 juillet aux abords du pont Sadi-Carnot pour le premier opus de cette double inauguration. Une inauguration en musique grâce à la péna Bastid & Co venue mettre une touche festive dans cette cérémonie très officielle. A 19h15 tapantes, à l’heure où les ponts se lèvent chaque soir pour laisser passer les bateaux, l’imposante rampe de métal s’est dressée sur ses énormes vérins flambant neufs. Et c’est Carole Delga qui, guidée par le pontier, a eu le privilège d’appuyer sur le bouton.

Après la traditionnelle coupe du ruban tricolore, le cortège a parcouru à pied les quelques centaines de mètres jusqu’à la gare de Sète pour le second baptême et les discours.  Malgré la gêne subie par les automobilistes et les riverains, particulièrement ceux de la Pointe Courte, François Commeinhes s’est félicité de ce que l’intérêt général a réussi à passer au-dessus de toute les difficultés : ”Nous avons eu raison de nous lancer dans ces travaux qui devenaient urgentissimes, après les importants chantiers que nous avons également menés ensemble [avec la Région], ces dernières années, sur les autres ponts mobiles que sont Tivoli ou celui de la gare” a -t-il déclaré, avant d’évoquer une fois encore ce que ces projets représentent en termes d’avenir pour la ville de Sète et l’agglomération :
La nouvelle gare multimodale et le pont Sadi-Carnot sont situés en cœur d’agglomération, à l’entrée de Sète, au centre d’un véritable nœud interconnecté entre les différents modes de transport. Ils doivent mettre en connexion voitures, bus, piétons, cyclistes et assimilés, et sont le point névralgique de plusieurs projets d’ampleur à proximité, comme les transports en site propre, ou les navettes maritimes que nous entendons mettre en place entre les communes riveraines de l’étang de Thau”.

Actuellement, la fréquentation de la gare de Sète s’élève à 1,3 millions de voyageurs, sans compter les 300 000 usagers de la gare routière.

Carole Delga inaugurera le pont Sadi Carnot et le parvis sud du PEM de Sète

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, se rendra à Sète lundi 22 juillet à partir de 18h30 pour inaugurer aux côtés de Kléber Mesquida, président du Département de l'Hérault, et de François Commeinhes, président de Sète Agglopôle Méditerranée et de la Ville de Sète, deux projets structurants soutenus par la Région : le pont Sadi Carnot et le Pôle d'Echange Multimodal (PEM) de Sète.

 

Pour garantir la sécurité et fluidifier la circulation des Sétois sur le pont Sadi Carnot ainsi que pour assurer la continuité des échanges entre la mer et l'étang de Thau des bateaux de plaisance (voiliers, péniches) et des professionnels (chantiers navals), la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a remplacé l'ancien pont, vieux de 70 ans, par un nouvel ouvrage basculant roulant, pour un budget de 10M€ financé au tiers par la Région, Sète Agglopôle Agglomération et le Département de l'Hérault.

Autre avancée majeure pour la circulation sétoise, le Pôle d'Echange Multimodal va offrir aux habitants et aux voyageurs venant des autres villes du département mais aussi de toute la France, la possibilité de passer d'un mode de déplacement à l'autre. La première phase de travaux a permis la réalisation du parvis principal de la gare, de la halte routière, du parking courte durée, équipements vélos, d'un dépose minute et de places taxis. Sur l'ensemble du projet, la Région Occitanie a porté son financement à 6 M€, sur fonds propres et FEDER.

 

« La Région, aux côtés des acteurs du territoire, agit pour améliorer le quotidien des Sétois. Les travaux que nous avons menés sur le pont Sadi Carnot permettent d'améliorer la mobilité des Sétois en toute sécurité et de pérenniser cette voie maritime qui relie l'étang de Thau à la mer Méditerranée, essentielle pour les plaisanciers. La Région Occitanie est résolument tournée vers la mer et est particulièrement attentive au développement et à l'attractivité de ses ports, notamment celui de Sète-Frontignan qui dispose d'un potentiel immense en terme d'attractivité. La mer est un atout majeur pour notre territoire, je me suis engagée à le développer pour faire de l'Occitanie une vitrine française de la résilience écologique, avec un littoral symbole d'attractivité, d'accueil et du vivre ensemble et une économie innovante qui irrigue tout le territoire », a notamment déclaré Carole Delga à quelques jours des inaugurations. 

Programme 

18h30 : Inauguration du pont Sadi Carnot
Route de Cayenne - stationnement conseillé au parking Cayenne et Bassin du Midi 

19h45 : Inauguration du parvis sud du PEM de Sète suivie de prises de paroles  officielles
Gare de Sète - 78 place André Cambon

Visite de Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé

Mme Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé s’est rendue dans l’Hérault à la Grande-Motte ce lundi 22 juillet 2019.

Visite de Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé

A cette occasion, Mme Dubos a visité le centre de vacances Les Cyclades Actif résidence qui accueille les familles accompagnées par la Caisse d’Allocation Familiale de l’Hérault pour les vacances d’été grâce au dispositif VACAF.

Ce centre de vacances est composé de 110 appartements près de la plage et accueille actuellement 17 familles. C’est plus de 75 % des familles aidées par la CAF qui sont accueillies pendant la période estivale dans cet établissement.

 IMG_0403

Une permanence ministérielle auprès des familles accueillies pour répondre à leurs questions et échanger avec elles sur leur quotidien et la politique sociale en France a également eu lieu avec la participation de Philippe NUCHO, secrétaire général adjoint de la préfecture de l’Hérault, d’Isabelle SANCERNI, Présidente du Conseil d’administration de la CNAF et de l’association les Petits Débrouillards Occitanie.

Cérémonie nationale du 14 juillet 2019 à Montpellier

Cérémonie nationale du 14 juillet 2019

Chaque année la France fête la nation le 14 juillet. Le choix de cette date correspond à la prise de la Bastille (prison et symbole du caractère arbitraire de la justice royale) le 14 juillet 1789.

Des manifestations agitent déjà Paris depuis plusieurs jours lorsque, le matin du 14 juillet 1789, la foule se rend aux Invalides pour exiger l'accès aux armes. Une première puis une deuxième délégation des électeurs de la ville de Paris sont reçues par le gouverneur Launay à la Bastille mais n'obtiennent ni poudre, ni balles, alors qu'en fin de matinée la foule commence à se masser devant la forteresse. Vers 13 heures 30, les défenseurs de la Bastille, des invalides, répondant aux ordres de Launay, ouvrent une première fois le feu sur la foule. Une troisième et une quatrième délégation se rendent à la Bastille sans plus de succès.

Vers dix-sept heures, la garnison de la Bastille se rend avec la promesse d'être bien traitée, la foule s'empare de la Bastille, y prend la poudre qu'elle était venue chercher et libère quelques prisonniers. Une centaine de Parisiens a été tuée pendant la journée.

En fin de journée, ignorant encore l'épisode de la prise de la Bastille, Louis XVI a ordonné le retrait des troupes. Le roi n'apprend l'événement qu'à son réveil le lendemain matin, le duc de La Rochefoucauld-Liancourt laisse ce mot devenu célèbre « Non, Sire, c'est une révolution »...

En 1880, les députés républicains sont-ils confrontés à la nécessité d'offrir à la Nation, une fête collective dont il faut fixer la date, organiser le contenu. Les événements révolutionnaires se transforment en mythes fondateurs. Le mythe inscrit le présent de la troisième République naissante dans une continuité historique.

Le 14 juillet remplit nombre de critères imposés : il s'agit bien d'une journée d'intervention du peuple français, en l'occurrence parisien dans le cadre de son émancipation, de la conquête de la liberté. Le peuple devient acteur de sa propre histoire. L'objet saisi par l'intervention du peuple représente bien l'arbitraire royal en matière de justice.

Le 14 juillet connaît toujours un grand succès. À Paris, le traditionnel défilé militaire sur les Champs- Elysées fait l'objet d'une préparation minutieuse. Partout en France se déroulent bals, illuminations ou feux d'artifice.

Dans l’Hérault, une prise d’armes à été organisée cette année sur la place de la Comédie, présidée par le préfet, Pierre Pouëssel. Des décorations ont également été remises à cette occasion :

1/Légion d'honneur :
- colonel Bertrand Michel, commandant la section de recherches 30
- lieutenant-colonel Danièle Goury, chef bureau sécurité prévention partenariat
- lieutenant-colonel Sophie Catasso, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Perpignan
2/ Médaille militaire :
- major Isabelle Guerin, COB Bédarieux
- major Jean-Claude Spinelli, BTA Meze
- adjudant-chef Thierry Chapelle, BMO Béziers
- maréchal-des-logis-chef Thierry Dorckel, BMO Castelnau-le-Lez
- maréchal-des-logis-chef Alain Paoli, BP Marseillan
3/ Ordre national du mérite :
- capitaine Louis Cambillau, commandant en second la compagnie de Lunel
- capitaine Roger Recurt, SR 30

MAJ de réserve Hugues CAUMETTES

1 médaille pour acte de courage et de dévouement échelon bronze pour le Sergent-Chef Loïc GAYRAUD appartenant au centre de secours de Béziers

1 médaille d’honneur des sapeurs-pompiers avec rosette pour services exceptionnels échelon or pour le Lieutenant Christophe DELMAS de la direction départementale des services d’incendie et de secours de l’Hérault

drapeaux 2
famille

100e Traversée de Sète - Etape de Coupe de France d'Eau Libre

Dans les canaux de la Venise Languedocienne, venez fêter la 100e de cette toujours jeune traversée avec départ et arrivée dans le cadre Royal à Sète.
Dimanche 25 août 2019, le long des canaux, vous pouvez suivre vos nageurs tout au long de l'épreuve.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, nage, plein air et eau

Etape de Coupe de France
Evénement Labellisé EDF Aqua Challenge
3 Courses au programme :
1 Km Épreuve grand Public
2,5 et 5 Kms Épreuve Coupe de France eau libre
3000 € de prix + 1 Louis d'Or a la première Féminine et au premier Masculin du 5 Kms

Inscriptions en ligne : https://www.ffneaulibre.fr/evenements/voir/5405/100-eme-traversee-de-sete-s-te

Le règlement est disponible sur le site de Sète Natation
http://setenatation.org/la-saint-louis/
Certificat médical obligatoire

Sur réservation, possibilité de repas chez l'emblématique Boule au prix de 15 €

Sécheresse : faites attention à l'eau !

Conséquence logique des fortes chaleurs enregistrées ces dernières semaines, le Préfet de l'Hérault a émis un arrêté le 11 juillet 2019 pour restreindre l'usage de l'eau dans le département. Que vous soyez Héraultais ou en vacances dans notre belle région, adoptez de petits gestes pour passer de grandes vacances !

1ères restrictions pour le bassin versant de l’Hérault et renforcement des restrictions pour la Lergue et les affluents de l’Orb 

Berges de l'Orb

Pour faire suite aux propositions du comité de suivi de la sécheresse du 4 juillet 2019, le préfet de l’Hérault décide des 1ères limitations d’usages de l’eau sur le bassin versant de l’Hérault et du renforcement des restrictions pour les bassins versants de la Lergue et celui des affluents de l'Orb. Il maintient le reste du département en vigilance.

 Les principales mesures sont :

Pour les 1ères limitations sur le bassin versant de l’Hérault et ses affluents hors bassin versant de la Lergue.

  • Interdiction 24h/24h : le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, le fonctionnement des bornes et fontaines en circuit ouvert.
  • Interdiction de 8h à 20h : l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins potagers ou d’agrément)
  • Strictement réglementé par les dispositifs spécifiques prévus en cas de sécheresse dans le cadre de leur autorisation: le fonctionnement des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), des stations d’épuration, des plans d’eau, des activités économiques, commerciales et industrielles, associations hydrauliques agricoles (ASA), …

Pour les limitations renforcées sur le bassin versant de la Lergue et sur les affluents de l'Orb (la Mare, le Gravezon, le Jaur et le Vernazobres) :

  • Interdiction 24h/24h : l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, le lavage des voiries, le fonctionnement des douches de plage, le remplissage des étangs et plans d’eau de loisir à usage personnel, la vidange des plans d’eau de toute nature dans les cours d’eau, certains travaux sur station d’épuration
  • Interdiction de 8h à 20h : l’arrosage des jardins potagers
  • Interdiction de 11h à 20h : l’arrosage des cultures agricoles (sauf micro-irrigation, goutte à goutte et cultures hors sol, productions dépendantes et fragiles, certaines ASA)
  • Strictement réglementé par les dispositifs spécifiques prévus en cas de sécheresse dans le cadre de leur autorisation: le fonctionnement des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), les prélèvements sur le canal du midi, associations hydrauliques agricoles (ASA).. 

Vigilance sur le reste du département

Sur ces secteurs, il est nécessaire d’être particulièrement vigilant sur les consommations en eau afin d’anticiper et d’éviter une situation qui pourrait conduire à des restrictions. Il est donc demandé :

  • aux collectivités de surveiller l’état de leurs ressources en eau potable de limiter leurs consommations (arrosage espaces verts, lavage voiries...). Par ailleurs, elles doivent vérifier le bon fonctionnement de leurs systèmes d’assainissement, afin de ne pas risquer d’altérer la qualité biologique des cours d’eau
  • à chacun d’être attentif dans ses consommations individuelles en adoptant des pratiques raisonnées et économes.

Un nouveau point sur les ressources en eau sera fait fin juillet 2019.

En savoir plus : https://bit.ly/2SbWKlI

ADOPTEZ DE PETITS GESTES POUR DE GRANDES VACANCES

Vous êtes en vacances sur notre littoral ? Profitez de ce moment calme pour adopter de bons réflexes et réduire votre consommation en eau !

Le Salagou d'hier à aujourd'hui

En 2019, le lac du Salagou fête ses 50 ans. Le Département de l'Hérault, en partenariat avec Via Occitanie, a réalisé un documentaire pour retracer ce demi-siècle d'histoire d'un site emblématique comme le Salagou.

 

Au cœur de l’Hérault, le lac du Salagou se dévoile dans un cadre unique et majestueux où le bleu de ses eaux s’amarre au rouge des terres qui l’entourent.

Depuis la création du barrage, propriété du Département en 1969, le lac irrigue les cultures héraultaises et permet aux terres viticoles et agricoles d’o­ffrir des vins et des produits d’excellence.

50 ans plus tard grâce à cet ouvrage indispensable au développement local le site est devenu un joyau départemental classé grand paysage et Natura 2000, et dont la labellisation Grand site de France est en cours, protégeant ainsi son authenticité et son attrait touristique.

La cohabitation entre nature et foisonnement des activités de loisirs nécessite une mobilisation de chaque instant du Grand Site Salagou - Cirque de Mourèze pour o­ffrir un lieu d’épanouissement préservé, ouvert et accessible à tous.

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie