Jouteurs et Rameurs récompensés par la Ligue et le Département

jouDSC_0091 (1)

Ce vendredi 17 novembre le monde des Joutes Languedociennes et celui des Rames Traditionnelles étaient en fête et à l'honneur à Frontignan à l'occasion de la remise des récompenses du Championnat de Ligue 2017 et des trophées du 29ème Prix du Département de l'Hérault.

Klébert Mesquida, Président du Conseil Départemental et Marie Passieux Vice- Présidente du Conseil Départemental Déléguée aux Sports, et Présidente d'Hérault Sport étaient excusés mais très bien représentés par Pierre Bouldoire, Maire de Frontignan- La Peyrade et 1er Vice-Président du Conseil Départemental et Délégué général, tandis que Robert Bancilhon, Vice Président de la Fédération nautique de Joutes et sauvetage nautique et Président de la Ligue Languedocienne de Joutes traditionnelles Languedoc Roussillon entouré par de nombreux autres membres de la ligue, allait avec les élus remettre ces prix aux valeureux sportifs qui s'étaient illustrés durant les Championnats de Ligue.

joutDSC_0006 (48)

joutDSC_0040 (5)Robert Bancilhon précisait devant un public très nombreux dans une salle Voltaire surchauffée que malgré la disparition récente de certains qui ont marqué la vie de la Ligue, cette cérémonie marquait la fin d'une belle saison tandis que François Liberti était remercié pour avoir été un de ceux qui ont lancé ce partenariat de la Ligue avec le Conseil Départemental.

D'ailleurs, il recevait les armes des chevaliers de la tintaine, un pavois et une lance, en témoignage d'amitié.

François Liberti souhaitait alors que ce partenariat perdure dans le temps. "Symbole de la tradition sportive et culturelle, avec des compétitions qui vont des plus jeunes aux seniors, la Ligue est passée de 1176 membres il y a 10 ans à 1750 maintenant.

jouDSC_0031 (15)

Et que ce soit pour les Rames ou les Joutes s'il y a quelques points à améliorer pour que sportifs et publics se régalent encore plus, le but est que rameurs et jouteurs partagent la même passion pour que vivent les Joutes Languedociennes et la Rame Traditionnelle.

C'est d'ailleurs sur cet objectif que Pierre Bouldoire revenait avec des sports qui reflètent une façon de vivre, qui rassemblent et qui honorent nos traditions et notre territoire en transmettant des valeurs universelles de cohérence et de vivre ensemble qui se traduisent dans les actes. Et que dire de tous les bénévoles qui s'associent à cette grande famille de sportifs.

jouDSC_0068 (3)

Si Pierre Bouldoire souhaitait dédier cette soirée à Louis Nicollin, très bon porteur de la flamme des joutes,c'est que lui aussi en avait bien compris qu'au travers du sport et du jeu, la tradition et les valeurs comme le respect, le partage, l'entraide, allaient de pair avec les Joutes et la Rame.

Si dans un premier temps l'on remettait aux récipiendaires les brevets d'éducateur sportif l'on attendait avec impatience la remise des récompenses individuelles et collectives qui se déclinaient ainsi.

Champions de Ligue 2017 en rame traditionnelle : En mixte Tamalou, Cttarames 2

jouDSC_0074 (2)

En mixte SNJA2 En Masculin, Cettarames 1
En féminin, SNJA2

Sociétés de Joutes :

1ères : Juniors, LAS;
Seniors, SNJA;
Moyens, LAS;
Lourds, LAS

Grand prix du Conseil Départemental : LAS

Et pour les Joutes languedociennes :

1ers Juniors, Fabre Valentin, LAS
Seniors, Wolff Mickaël, NLM
Moyens, Caselli Simon, LAS
Lourds, Arnau Benjamin, LAS

Après une dernière photographie des heureux sportifs récompensés, il était temps de partager le verre de l'amitié.

Le programme Dem'eaux lance les premières investigations

RESSOURCE EN EAU SUR THAU : LE PROGRAMME DEM’EAUX THAU LANCE LES PREMIERES INVESTIGATIONS

Lancé en juillet dernier par le BRGM et ses partenaires scientifiques, l’Etat, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, la Région Occitanie, le Syndicat mixte du bassin de Thau et la commune de Balaruc-les-Bains, le programme Dem’eaux Thau(*1), démarre. 1ers équipements, 1er forage et 1ères acquisitions de données géophysiques vont permettre de mieux connaître le fonctionnement d’une ressource en eau essentielle pour le territoire : le karst du Bassin de Thau appartenant au pli Ouest de Montpellier.

Les météorologistes le confirment : 2017 risque de devenir l’année la plus sèche à Sète depuis 1998 et 1989. Les effets du changement climatique se font sentir sur le bassin de Thau qui enregistre selon Météo France un déficit de précipitations de près de 16% depuis 40 ans. Dans ce contexte, préserver et gérer les ressources en eau qui alimentent le territoire devient primordial.

Doté de 5,2 millions d’euros, le programme Dem’eaux Thau poursuit cet objectif. D’une durée de quatre ans, il doit permettre notamment d’ « imager » le sous-sol du bassin de Thau pour mieux connaître les capacités et le fonctionnement du karst du pli Ouest de Montpellier dans ce secteur, et fournir aux acteurs locaux des outils d’aide à la décision permettant de mieux gérer cette ressource. Les travaux ont déjà démarré avec l’acquisition par le Syndicat mixte du bassin de Thau de six sondes installées sur des forages permettant de suivre les niveaux et les caractéristiques de ces eaux souterraines.

Capture

Pour déterminer leur emplacement, le Syndicat mixte a mis à profit sa connaissance du fonctionnement du bassin versant et a bénéficié de l’expertise technique du BRGM. Ces mesures, acquises en continue, sont indispensables à la compréhension des différents aquifères et de la circulation des eaux qu’elles soient thermales (*2),, douces ou saumâtres. A terme, ce réseau sera, grâce à des partenariats avec différentes structures, étendu à une trentaine de forages. Toutes ces données seront télétransmises et feront l’objet d’interprétation

En parallèle, le BRGM coordonne la réalisation d’un forage profond de plus de 100 mètres dans le quartier des Métairies à Sète, un secteur connu pour abriter des eaux chaudes et minéralisées. Ce forage va permettre de préciser les caractéristiques chimiques des eaux chaudes et minéralisées du réservoir karstique dans le secteur sétois et les modalités de son fonctionnement.

Enfin, dans les semaines à venir, le BRGM va imager la structure des formations géologiques du sous-sol jusqu’à plus de 1000 mètres de profondeur. Plusieurs techniques complémentaires seront utilisées : la gravimétrie qui mesure les variations spatiales de l’attraction terrestre en surface et la méthode CSEM qui évalue le champ électromagnétique naturel grâce à des capteurs et un courant électrique à basse fréquence.

Enfin, une campagne de sismique réflexion se déroulera sur un profil de 10 km à l’aide de camions qui effectueront des vibrations à la surface du sol pour l’enregistrement en surface les ondes réfléchies dans le sous-sol. L’interprétation de l’ensemble de ces données par le BRGM et Géosciences Montpellier, couplée avec l’analyse de données déjà existantes, de reconnaissances géologiques et géomorphologiques, va permettre de préciser la structure géologique en profondeur et permettra d’élaborer un modèle géologique centré sur l’hydrosystème de Thau. A suivre...

 

(*1), Le programme Dem’eaux est inscrit au plan Etat/Région 2015-2020. Il est financé par l’Etat (12%), la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (26%), l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse (17%), le fonds européen FEDER (11%), Montpellier Méditerranée Métropole (4%), la commune de Balaruc-les-Bains, le Syndicat Mixte du Bassin de Thau, les unités de recherche (Géosciences et HydroSciences Montpellier) et entreprise (Synapse) partenaires.

(*2)Le karst du Bassin de Thau alimente la Ville de Sète en eau potable, Balaruc-lesBains en eau thermale et joue également un rôle dans l’écosystème de la lagune de Thau grâce à ses apports en eau douce par la résurgence sous-marine de la Vise.

Bien vivre ses années senior dans l’Hérault

Vous avez 60 ans ou plus ? Vous aidez un proche âgé ? Suivez le guide édité par le Département pour faciliter votre quotidien !

CaptureLe guide Seniors, pour bien vivre votre quotidien et améliorer celui de vos parents.

Connaître ses droits, les dispositifs disponibles et les démarches administratives à suivre, préserver sa santé, se déplacer, vivre à son domicile ou changer de lieu de vie, se détendre, se divertir ou s’engager dans le bénévolat…

Cet ouvrage pratique aborde tous les domaines du quotidien et regorge de conseils, de réponses simples, adaptées à chaque situation. Si la grande nouveauté cette année est la reconnaissance officielle des « proches aidants » avec le soutien du Département pour des périodes de répit ou en cas d’hospitalisation, notre action globale est de mettre en place les solutions pour que chacun puisse vivre le plus longtemps possible chez soi, entouré des siens ou protégés dans des établissements d’accueil, chacun bénéficiant de l’attention et des soins d’un personnel qualifié.

Dans la Silver économie, de nouveaux métiers apparaissent pour aider les séniors, et ce secteur est désormais un formidable enjeu pour l’emploi des plus jeunes.

Répondre aux besoins des personnes âgées, participer à leur épanouissement, aider leur entourage, apporter des conseils, accompagner les démarches, faciliter les contacts… partout et sur tout.

Tel est notre engagement.

Prudence sur les routes

Face à la multiplication des accidents liés à la consommation excessive d’alcool, la gendarmerie de l’Hérault organise de vastes opérations de contrôle des conduites addictives (alcoolémie et stupéfiants).

Capture


Plus d’une cinquantaine de gendarmes était mobilisée en la nuit du 1er novembre pour sécuriser les axes routiers à l’occasion des sorties festives liées notamment à Halloween.

29 infractions pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique (CEEA) ont été relevées dont 17 ont donné lieu à une rétention administrative immédiate du permis de conduire des conducteurs qui atteignaient le seuil de 0,40 mg d’alcool par litre d’air expiré (soit l’équivalent de 0,8 gr d’alcool par litre de sang). Ils devront répondre de ces actes devant le tribunal correctionnel de Montpellier.
Le même sort a été réservé à deux autres conducteurs qui circulaient sous l’influence de produits stupéfiants.
12 autres automobilistes roulaient avec un taux d’alcool compris entre 0,25 et 0,39 mg/l, ils ont écopé d’une amende à 135 € et verront leur permis de conduire amputé de 6 points. Ils ont été immobilisés sur place ou ont été reconduits par un conducteur sobre.

L’alcool et les stupéfiants au volant, sont encore la deuxième cause des accidents mortels après la vitesse excessive.

Les axes routiers et autoroutiers du département seront encore particulièrement surveillés ce week-end à l'occasion des retours des vacances de la Toussaint.


Soyez prudents !

Météo : nous sommes en vigilance orange

Épisode cévenol et méditéerranéen assez bref mais un risque d'orages forts accompagnés d'intensités pluvieuses soutenues en zones de plaine et littorales justifie une vigilance particulière ce samedi 4 novembre 2017.

meteCapture

Météo France a placé l'Hérault et le Gard en vigilances orange 'orages" et "pluies- intempéries".

Des pluies assez fortes parfois orageuses concernent actuellement le relief cévenol. Sur les neuf dernières heures, il est déjà tombé 60 à 80 mm ( 80 mm à Genolhac). Evolution prévue : Tout au long de la journée, les pluies perdureront sur le relief.

Mais, à partir de la soirée de samedi et en nuit de samedi à dimanche, les pluies orageuses s'étendront et concerneront également les zones de plaine et le littoral. Ces orages pourront être forts et , outre la foudre, s'accompagneront de fortes intensités pluvieuses.

On attend des quantités de précipitations de 80 mm possibles en moins de trois heures. Sur le relief cévenol, sur l'ensemble de l'épisode, les cumuls atteindront 180 à 200 mm, surtout en soirée dans l'Hérault et le Gard.

Solidarité handicap

Le Président du Département partage l’opération brioche de l’UDAPEAI Hérault

Mercredi 4 octobre 2017, Kleber Mesquida, Président du Département et Gabrielle Henry, vice-présidente déléguée à la solidarité-handicap ont reçu M. Aigueperse, Président de l’Union Départementale des Associations de Parents et amis de personnes handicapées mentales et d’Enfants Inadaptés (UDAPEAI) et M. Combe Président de l’APEI Grand Montpellier et Bassin de Thau lors de la traditionnelle opération brioche.
Cet événement fédérateur est l’occasion pour le Département de l’Hérault d’affirmer sa solidarité envers les personnes handicapées mentales. Une solidarité qui profite à d’autres : le Département a offert 650 brioches à des associations d’aide alimentaire : Croix rouge, Secours catholique, Secours populaire, St Vincent de Paul, Les Restos du Coeur, Solidarité Dom Tom Montpellier, Roule contact à Gignac, Epicerie solidaire d’Agde.

Le Département garant des solidarités à la personne

Au-delà du « coup de projecteur » sur cette opération ponctuelle, le Département soutient les associations de handicap en veillant à l’équilibre, la pluralité et la diversité des modes d’accompagnement pour tous les types de handicap. Elles ont été associées à la réflexion du schéma départemental de l’Autonomie 2017-20211 adopté par l’Assemblée départementale en mars dernier. Le Président du Conseil départemental a annoncé les priorités de ce schéma aux représentants de l’APEI : 70 places destinées à l’accueil des jeunes majeurs handicapés seront créées ainsi que 130 places d’accueil des personnes handicapées vieillissantes. La Maison départementale des personnes handicapées est aujourd’hui la porte d’entrée des personnes et familles en situation de handicap.

Le Département consacre la moitié de son budget à soutenir les plus fragiles, notamment les personnes concernées par un handicap, et coordonner l’ensemble des services sur son territoire.
En 2017, la collectivité départementale a dédié un budget de 142,8 M€ à sa politique en faveur du handicap.

 

Le Département organise :
La Journée Départementale de Sensibilisation au Handicap Sur le Thème “Handicapés et Valides, Vivre et Travailler Ensemble” Jeudi 16 novembre 2017, à l’Hôtel du Département à Montpellier (Alco)

 

La LPO lance les écuroducs

Le Département et la LPO construisent des ponts pour sauver les écureuils pas uniquement pour que les écureuils roux puissent jouer aux équilibristes au-dessus des routes départementales mais surtout pour que l'on n'en retrouve beaucoup moins écrasés par des voitures presque tous les jours au petit matin à des endroits stratégiques : dans le cadre d’un partenariat entre la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Département de l’Hérault, ces gracieux animaux pourront bientôt traverser certaines routes dangereuses en toute tranquillité, grâce à un dispositif innovant construit en cordes.

ecuDSC_0005 (21)


Les infrastructures routières fragmentent les habitats naturels de nombreuses espèces animales qui vivent de part et d’autres. Ces animaux sont alors potentiellement exposés à des collisions avec les véhicules lors de leurs traversées. Car l'écureuil roux a une activité associée principalement à la recherche de nourriture, à la construction des nids, à la constitution de réserves, et à la reproduction. Les mâles en particulier consacrent une partie de leur temps à parcourir leur domaine vital, de manière à connaître le statut reproducteur des femelles, afin de pouvoir les féconder durant la courte période où elles seront réceptives. Après la mise-bas, une part importante de l’activité des femelles sera consacrée au soin des jeunes dans le nid.

ecuDSC_0013 (14)

Pour en savoir plus : http://ecureuils.mnhn.fr/ecureuil-roux/biologie-et-ecologie/comportement

Sur certaines routes héraultaises, l’écureuil roux est particulièrement concerné, avec de nombreux cas d’écrasements signalés à la LPO. Ce sont des points où il y a des jonctions entre des forêts qui ont été coupées par les routes.

Ces points ont été identifiés grâce à des vues aériennes.

Aussi, afin de restaurer des connexions écologiques au-dessus des routes recensées, le Département a souhaité s’engager sur un programme partenarial avec la LPO Hérault, lié à la construction de passages aériens pour ces rongeurs très utiles à l'écosystème.
Deux « ponts à écureuils » réalisés avec des cordages ont donc été construits à titre expérimental sachant qu'à d'autres endroits l"on sait que ce procédé fonctionne grâce à la vidéo :

  • sur la RD5 à Villeveyrac, le lundi 30 octobre
  • sur la RD9e2 à St Jean de Fos, le vendredi 27 octobre

Les cordages et leurs équipements associés ont été installés par des grimpeurs professionnels de la LPO, Maëlle et Lucie, aidées par Michel du CEPALE avec le soutien technique et financier des équipes routières départementales. A noter la belle participation de la Fondation Norauto.

écureuil rouxPendant 3 ans, les bénévoles de l'association effectueront un suivi des populations d’écureuils et de leurs comportements sur leur nouveaux « écuroducs », de façon à évaluer l’efficacité de ces équipements discrets et peu couteux. Des garde-manger ont été placés pour diriger les écureuils vers ces cordages.

Si ces corridors biologiques artificiels au-dessus des routes s’avèrent efficaces en matière de migration, le Département n’exclut pas d’élargir leur utilisation à d’autres routes. Les écureuils pourront ainsi explorer de nouveaux territoires en toute sécurité ! En attendant Maëlle et Lucie ont déjà été sollicitées par certains Départements, en France, pour mettre en place de nouveaux écuroducs.
Coût des deux « écuroducs » : 1 100 € l'un financés par le Département de l’Hérault

La vaccination contre la grippe avant l'hiver

Lors d'un point presse organisé le 27 octobre 2017 par la CPAM de Montpellier-Hérault et l'ARS Occitanie, les intervenants allaient dans le même sens : " la vaccination contre la grippe saisonnière a été et reste un progrès incontestable de santé publique",  n'a eu de cesse de marteler Monique Cavalier, Directrice générale de l'Agence Régionale de Santé Occitanie relayant les préconisations liées à la campagne de sensibilisation auprès du public lancée au niveau national  le 6 octobre 2017.

La grippe reste une vraie maladie

La grippe aggrave les pathologies surtout à partir de 65 ans, "elle a sauvé et sauvera des millions de vies", rappelle Monique Cavalier. Malgré les réticences des populations, il faut garder à l'esprit que la vaccination réduit les risques, les impacts de la maladie et les complications. En 2016, 14 400 décès ont été attribués à la grippe saisonnière et à ses complications.

Certes, "la vaccination contre la grippe n'est pas obligatoire auprès du personnel médical - hôpitaux et cliniques -, ajoute le professeur Vincent le Moing, infectiologue au CHU de Montpellier, mais elle reste le premier geste pour se protéger et protéger les patients de la grippe. "Chaque cadre de santé de chaque service incite le personnel à se faire vacciner au CHU".

Mais leur taux de vaccination reste encore insuffisant dans les établissements de santé et médico-sociaux. Cette priorité concerne aussi les personnels soignants des établissements qui accueillent des personnes âgées : l’hiver dernier près de 150 cas groupés d’infections respiratoires aigües ont été pris en charge dans des Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes -Ehpad- de la région. Comme tout à chacun, "on évitera d'approcher nos aînés, les jeunes enfants dont l'immunité est plus faible".

La grippe en Occitanie

En 2016, plus d'un million de personnes fragilisées ont été invitées à se faire vacciner par les Caisses d’assurance maladie de l’Occitanie, soit une augmentation de plus de 4% d’invitations envoyées par rapport à 2015. Cette année en 2017, 1 044 188 personnes vont recevoir un courrier de leur caisse d'assurance maladie les invitant à se faire vacciner. Au cours de l’hiver dernier, près de 3400 personnes sont passées aux urgences pour une grippe ou un syndrome grippal dont plus de 130 cas graves de grippe qui ont été pris en charge par les services de réanimation dans les hôpitaux de la région. 60% d'entre eux touchaient des personnes âgées. 

Sur les 17 régions françaises, l'Occitanie se place à la 9ème place avec un taux de 47.2% de vaccination contre la grippe saisonnière - chiffres issus des travaux publics santé France 2016 -  alors que l’OMS estime que 75% de la population concernée devrait être vaccinée pour assurer une couverture individuelle et collective suffisante. "Les taux les plus favorables se trouvent en Haute Garonne et le top est atteint en Ariège", annonce Claude Humbert, directeur de la CPAM de l'Hérault et Directeur Régional Coordinateur de la gestion du Risque Occitanie. "A Montpellier, il faudrait densifier ce taux qui se tient à la moyenne", estime M. Humbert.

Composition du vaccin 2017-2018

Suite à la recommandation de l'OMS, Michigan, Hong Kong, Brisbane sont les trois souches virales retenues pour le vaccin sur la base de celles qui ont circulé l'hiver précédent et susceptibles d'être présentes cette année, soit deux souches H1N1 - H3N2 et une souche B. Avec la campagne de communication lancée en octobre dernier, et son slogan « Ne laissons pas la grippe nous gâcher l'hiver », spots télé, annonces presse, réseaux sociaux et affichages dans les centres médicaux seront associés aux messages de prévention télévisés sur les gestes barrière à adopter à compter de la mi-novembre. L'assurance maladie précise certains cas de contre-indications communes à tous les vaccins grippaux : hypersensibilité avérée aux substances actives, à l’un des excipients, aux protéines de l’œuf, aux substances présentes à l’état de traces.

 

Les plus fragiles invités à se faire vacciner gratuitement

La grippe représente un risque de complications parfois graves : il s’agit notamment des personnes de 65 ans et plus, celles atteintes de certaines maladies chroniques - diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple - les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide. La grippe est une infection respiratoire qui peut entraîner chez les personnes à risque des complications graves, telles qu’une pneumonie ou l’aggravation d’une maladie chronique déjà existante - diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire ...

La campagne de vaccination antigrippale a pour objectif de protéger des populations pour lesquelles la grippe représente un risque pour leur santé. Le vaccin grippal est recommandé, par le Haut conseil de la santé publique, pour toutes les personnes de 65 ans et plus et pour certaines catégories de personnes considérées comme fragiles. C’est le cas des patients souffrant de certaines pathologies chroniques (affections respiratoires, cardiovasculaires, diabète,...), des femmes enceintes pour qu’elles se protègent elles-mêmes et pour protéger leurs nourrissons, et des personnes en situation d’obésité morbide ainsi que l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque graves.

 

Le Département construit des ponts pour sauver les écureuils

Les écureuils roux pourront jouer aux équilibristes au-dessus des routes départementales : dans le cadre d’un partenariat entre la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Département de l’Hérault, ces gracieux animaux pourront bientôt traverser certaines routes dangereuses en toute tranquillité, grâce à un dispositif innovant construit en cordes.
Les infrastructures routières fragmentent les habitats naturels de nombreuses espèces animales qui vivent de part et d’autres. Ces animaux sont alors potentiellement exposés à des collisions avec les véhicules lors de leurs traversées.
Sur certaines routes héraultaises, l’écureuil roux est particulièrement concerné, avec de nombreux cas d’écrasements signalés à la LPO. Aussi, afin de restaurer des connexions écologiques au-dessus des routes recensées, le Département a souhaité s’engager sur un programme partenarial avec la LPO Hérault, lié à la construction de passages aériens pour ces rongeurs très utiles à l'écosystème
Deux « ponts à écureuils » réalisés avec des cordages seront donc construits à titre expérimental :

  • sur la RD5 à Villeveyrac, le mercredi 25 octobre
  • sur la RD9e2 à St Jean de Fos, le vendredi 27 octobre

Les cordages et leurs équipements associés seront installés par des grimpeurs professionnels de la LPO, avec le soutien technique et financier des équipes routières départementales.
Pendant 3 ans, les bénévoles de l'association effectueront un suivi des populations d’écureuils et de leurs comportements sur leur nouveaux « écuroducs », de façon à évaluer l’efficacité de ces équipements discrets et peu couteux.
Si ces corridors biologiques artificiels au-dessus des routes s’avèrent efficaces en matière de migration, le Département n’exclut pas d’élargir leur utilisation à d’autres routes. Les écureuils pourront ainsi explorer de nouveaux territoires en toute sécurité !
Coût des deux « écuroducs » : 1 100 € financés par le Département de l’Hérault

Le Département à la Foire internationale de Montpellier

Du 6 au 16 octobre, profitez d’un concentré de nature sur le stand de l’Hérault !

L’Hérault : la terre, de l’air et de l’eau
Situé à seulement 15 minutes de Montpellier, le Domaine départemental de Restinclières sera mis à l’honneur sur le stand de la Foire internationale de Montpellier. Véritable havre pour la faune et la flore, ce magnifique espace est devenu la vitrine de toutes les actions du Département pour préserver l’environnement. Et parmi ces actions, il en est une essentielle : la préservation de l’eau. Irrigation, consommation ou encore loisirs nautiques, l’eau est un bien précieux sur lequel le Département s’engage et agit.
Propriétaire de 8000 hectares d’espaces de nature, le Département s’est engagé pour protéger ses domaines naturels et bâtis afin de permettre à un large public d’en profiter tout en respectant leur fragile équilibre. Sur le stand B20, rendez-vous avec les plus beaux lieux de l’Hérault !

Mardi 10 octobre 2017 à 11h – Hall 2, stand B20 : Le Président du Département Kleber Mesquida invite les maires, les personnalités connues ou moins connues qui se sont engagées pour l’Hérault sur le stand du Département.

Au Programme :
La terre
Protéger les abeilles, construire des nichoirs pour les chauves-souris, concevoir son potager en permaculture, devenir « anti-gaspi »… dans des ateliers, des jeux, des rencontres, chacun trouvera toutes les astuces et les bons conseils pour déclarer sa flamme à dame nature.
Même les chefs cuisiniers des Toques Blanches relèvent le défi de cuisiner, en direct sur les ondes de France Bleu Hérault, de succulentes recettes pour recycler nos restes…

De l’air
Grande respiration en découvrant les Domaines départementaux à 360°. Des films révèleront, tour à tour, de somptueux paysages pour se promener ou pêcher (Lac du Salagou), pratiquer le VTT (Domaine de Bessilles), s’adonner aux activités aquatiques en eaux vives (Base de Réals)… Un survol pour découvrir ces sites préservés parfois méconnus à peine à quelques kilomètres des grandes agglomérations.

De l’eau
Salée ou douce, torrentielle ou calme, l’eau sera la « vedette discrète » du stand sur la foire. De la source à la mer, elle s’écoule dans le département souvent par voies souterraines et nous arrive pour autant toujours au robinet. L’eau, si elle n’a plus de mystère reste une grande richesse à préserver !

Semaine bleue en Hérault

Le Département favorise la proximité et le lien social des seniors

Jusqu’au 8 octobre, l’Hérault fête la Semaine bleue, l’événement national dédié aux retraités et aux personnes âgées. Sur le thème "A tout âge faire société" la Semaine bleue va mettre en lumière le dynamisme des aînés, leurs réalisations et les difficultés qu’ils rencontrent. L’occasion pour le grand public de prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

 

Département HéraultGuide seniors 2017-2018 du Département de l'Hérault

Notre société vieillit. C’est un fait. Un Héraultais sur quatre a plus de 60 ans et dans 20 ans, les séniors auront progressé de plus de 48%. Le peintre Henri Matisse disait " On ne peut pas s’empêcher de vieillir, mais on peut s’empêcher de devenir vieux ". Pour beaucoup d’entre nous, " être vieux " est une question d’état d’esprit plutôt qu’une question d’âge. Préserver sa santé, une bonne hygiène de vie et s’entourer restent les meilleures clés pour retarder le vieillissement. Et cela, bien avant de penser à l’allongement de la durée de vie. Alors, autant bien vieillir et construire une société harmonieuse où les anciens puissent avoir leur place et partager le plus longtemps possible leur temps auprès des plus jeunes.
Si la grande nouveauté cette année est la reconnaissance officielle des " proches aidants " avec le soutien du Département pour des périodes de répit ou en cas d’hospitalisation, notre action globale est de mettre en place les solutions pour que chacun puisse vivre le plus longtemps possible chez soi, entouré des siens ou protégés dans des établissements d’accueil, chacun bénéficiant de l’attention et des soins d’un personnel qualifié. Dans la Silver économie, de nouveaux métiers apparaissent pour aider les séniors, et ce secteur est désormais un formidable enjeu pour l’emploi des plus jeunes. Répondre aux besoins des personnes âgées, participer à leur épanouissement, aider leur entourage, apporter des conseils, accompagner les démarches, faciliter les contacts…partout et sur tout. Tel est notre engagement.
» Télécharger le guide seniors 207-2018

 
   

  L’Hérault sera le théâtre de nombreuses manifestations consacrées aux seniors organisées par les lieux d’hébergement, les associations, les collectivités et les centres communaux d’action sociale, le tout coordonnée par les Clics (centre local d’information et de coordination).
Au total ce sont 108 rendez-vous répartis sur le territoire : Ateliers, rencontres, repas intergénérationnels / Goûters musicaux, thés dansants / Débats / Challenge Bleue (épreuves de type scolaire)/ Ateliers de cuisine / Chorale/ Jeux-Mémoire / Parcours Santé, balade / Conférences /Projections films.

Patricia Weber, vice-présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne interviendra en clôture de La Journée nationale des aidants, organisée par le Collectif Aidants 34, vendredi 6 octobre 2017, à l’Espace Lattara à Lattes.

Reading with grandmother in wheelchair

 

« Le Département pilote et coordonne l’ensemble des services pour les personnes âgées sur son territoire. La semaine bleue est une parenthèse privilégiée dans l’année, pour informer et sensibiliser l’opinion sur les réalisations des associations, des établissements, des CCAS, et du Département, en direction des personnes âgées, en EHPAD ou à domicile. C’est aussi l’occasion de souligner le rôle des aidants auprès de leurs parents âgés. »

Patricia Weber, vice-présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne.

 

Zoom sur 2 actions organisées par le Département :

  • PROJECTION /DEBAT A PIERRESVIVES : « La Sociale », Film de Gilles Perret consacré à l’histoire de la Sécurité Sociale – la projection sera suivie d’un débat, mercredi 4 octobre à 18h30, amphithéâtre, Domaine départemental pierresvives, 907 avenue du Professeur Blayac à Montpellier - entrée gratuite.
  • LES RENDEZ-VOUS SPORT : l’opération de sensibilisation « Bien bouger, Bien manger pour Mieux vieillir dans l’Hérault » organisée conjointement par Hérault Sport et le service Autonomie du Département de l’Hérault fera étape dans les communes de Ganges, Lunel, Lodève et le Cap d’Agde. Le Département de l’Hérault favorise la proximité et le contact humain avec les séniors. C’est son engagement, sa force et sa richesse !