André Deljarry fait un point d’étape des grands projets de la CCI Hérault

André Deljarry fait un point d’étape à mi-mandat des grands projets de la CCI Hérault sur l’ensemble du territoire ce 18 juin 2019. 

"Je tiens d’abord à saluer le formidable engagement des Vice-Présidents, Membres du Bureau, Elus, Membres associés et Conseillers techniques de la CCI hérault.
Ce sont plus de 1000 chefs d’entreprise qui travaillent bénévolement pour le développement économique du département de l’Hérault.
Tous ces chefs d’entreprise sont pleinement investis dans les nombreux groupes de travail mis en place depuis le début de la mandature.
En octobre 2016, je menais la liste « 1 CCI Hérault pour une économie renforcée », soutenue par les syndicats patronaux et l’ensemble des syndicats de branches comme la CPME, l’UPE34, le MEDEF mais également 79 co-listiers représentatifs de notre territoire.
Un scrutin organisé pour la première fois à l’échelon départemental."

L’enjeu était de taille : exprimer la voix de TOUS les entrepreneurs héraultais.
Animés par des valeurs d’Unité, d’Ambition, d’Agilité, d’efficacité et de solidarité, nous avons bâti un programme basé sur 8 engagements
1/ Accompagner les entreprises en tous points du territoire
2/ Stimuler l’entrepreneuriat
3/ Renforcer la formation pour garantir une offre réellement adaptée aux besoins du territoire.
4/ Valoriser le tourisme et le Patrimoine afin de promouvoir la « Destination Hérault », source de richesses et d’emplois
5/ Dynamiser le commerce de proximité
6/ Impulser de Grands projets liés notamment à Montpellier Business School, au CFA de Béziers, au Port de Sète, au Parc des Expositions de Béziers mais aussi aux aéroports de Montpellier et Béziers
7/ Soutenir les mutations industrielles et structurer les filières d’avenir comme le numérique, le design, l’industrie du littoral.
8/ Privilégier proximité et maillage territorial au travers de nos antennes sur tout le département
A mi-mandat, je suis fier de voir que nous n’avons transigé sur aucun de nos engagements !
Depuis deux ans et demi nous menons une stratégie qui se veut pragmatique et efficace : conçue « par » les chefs d’entreprise « pour » les chefs d’entreprise.


osezCapture

Notre ambition n’a pas changé : faire de l’Hérault « LA » destination où il fait bon entreprendre !
Nous nous attachons à cultiver nos spécificités locales, nos atouts : tourisme, oenotourisme, art de vivre en coeur de ville, culture, innovation, numérique, santé, agroalimentaire, économie bleue ….
En effet ce sont nos spécialisations qui font notre identité et nous permettent de nous différencier des territoires concurrents. A condition bien sûr d’innover, d’imaginer des services d’excellence.
Nous représentons aujourd’hui 72 000 entreprises du commerce, des services et de l’industrie, soit le plus grand nombre d’entreprises au niveau régional.
Chaque année ce sont plus de 6000 entreprises qui se créent sur le département.
Quel chemin parcouru pour notre jeune CCI Hérault !
Nous avons tout d’abord lancé notre plan de mandature : 100 % au Coeur de l’Eco - 100 % au coeur de l’Hérault. Ce plan guide notre action.
2017 fut l’année du lancement engagé, et visionnaire, de ce plan d’action. Et avec quel succès !
Dès la première année, nous avons rapidement avancé sur le chemin du développement économique du territoire. Notre CCI Hérault est aujourd’hui connue et reconnue par nos partenaires dont l’Etat et l’ensemble des collectivités : Région, Département, Métropole, Agglomérations, Communautés de communes et villes.
Plus d’une vingtaine de partenariats a été signée avec l’ensemble de ces collectivités. La dernière signature de convention aura lieu le 1er juillet avec la Communauté de Communes du Minervois au Caroux à St Pons de Thomières
Ce cap important de la départementalisation passé avec succès, nous nous sommes engagés dans l’élaboration de grands projets structurants pour le territoire. Projets sur lesquels je reviendrais par la suite.
En 2018, les CCI ont fait les frais de la décision de l’Etat de diminuer la ressource fiscale.
Malgré les dernières actions menées par le réseau consulaire auprès du Sénat, le projet de Loi de Finances 2019 confirme la baisse de 100M€ de la TFC au niveau national.
Pour rappel, le montant de la TFC pour la chambre de l’Hérault s’élevait à 8.5 millions d’euros en 2018, puis à 7 millions en 2019.
En 2020, elle devrait encore être amputée d’environ 1.2 millions atteignant ainsi un peu moins de 6 millions d’euros.
Le COP, Contrat d’Objectifs et de Performance, conclu entre l’Etat et CCI France le 15 avril dernier et la loi PACTE, promulguée le 23 mai, constituent le nouveau cadre de référence du réseau des CCI.
Les missions financées intégralement ou en partie par la TFC sont claires :
• L’entrepreneuriat,
• L’appui aux entreprises dans leurs mutations,
• L’accompagnement à l’international,
• La représentation des entreprises auprès des politiques publiques
• L’appui au territoire.
• La transition vers un nouveau modèle

Soirée prestige du CJD le 20 juin

Ce jeudi 20 juin 2019, 500 jeunes dirigeants d’entreprise qui composent le Centre des Jeunes Dirigeants sont attendus à Villeneuve-lès-Maguelone. Au programme, quatre conférenciers interviendront autour du thème "Comment déterminer nos choix". L'an passé, l'assemblée avait débattu sur le thème “Osons l’Utopie”.


Une soirée traduite en langue des signes qui débutera à 18h dans le beau domaine de Saint-Baudile.

Eliette Abecassis
Auteur et philosophe, Eliette a écrit de nombreux livres, dont « un heureux événement », adapté au cinéma. Elle écrit aussi pour le théâtre, la chanson française, intervient régulièrement à la télévision, à la radio ou collabore avec des journaux dans des critiques littéraires ou pour donner un regard philosophique sur l’actualité.

Violaine MAGNAT
Facilitatrice en intelligence collective le jour, conteuse d’aventures humaines le soir, Violaine va nous conter avec un grand talent la dualité perpétuelle auquel la société nous confronte : Raison ou passion ! A cela, elle répond sans concession qu’elle ne tranche pas entre deux parties d’elle-même, et non elle n’est pas utopiste mais « idréaliste ».

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-m

LAURENCE DE LA FERRIERE
Laurence est la première et la seule femme au monde à avoir traversé intégralement l’Antarctique. A travers l’expérience d’une histoire exceptionnelle, vécue sur le terrain depuis plus de 25 ans, elle nous invite à comprendre, puis à nous approprier les mécanismes mise en œuvre, pour atteindre un objectif difficile en dépassant les limites que nous croyons connaître.

REMI LARROUSSE
Intervenant et mentaliste sur le thème des biais cognitifs, Rémi Larrousse construit des parallèles et des correspondances entre le monde de l’illusionnisme et le monde de l’entreprise. 
Quels sont les mécanismes et erreurs de jugement à identifier pour améliorer nos prises de décision ? 
Quelles sont les méthodes individuelles et collectives à appliquer pour améliorer son discernement et poser les bases d’un système de décision ?
Lors de cette intervention au format original, Rémi Larrousse alterne des expériences d’illusionnisme et de mentalisme et des cas d’entreprises pour illustrer son propos. 

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-montpellier-2019

Plus d'informations sur le CJD 

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte 4700 adhérents – Entrepreneurs et cadres dirigeants – répartis en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.

Source intarissable d’intelligence collective, depuis 80 ans, le CJD n’a cessé d’apporter des réponses de terrain aux enjeux sociétaux, notamment en termes d’emploi, en diffusant auprès de ses adhérents Dirigeants d’entreprise les outils pour se former, échanger et expérimenter.

http://www.cjd.net/le-cjd/missions/

Fête du sport et de l'Olympisme ce samedi 22 juin au ctre nautique Manuréva à Balaruc-les-Bains

Le Ministère des Sports, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) et le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 organisent conjointement un week-end dédié au sport et à l’Olympisme, partout en France, les 22 et 23 juin 2019

Une commission régionale associant les services de l’État (DRJSCS/DDCS-DDSCPP) et des représentants du Mouvement Olympique et sportif (CDOS/CROS/CTOS) a été chargée d’étudier et de labelliser afin de soutenir prioritairement les projets portés conjointement par le Mouvement sportif et les collectivités locales.

Le Président du CROS Occitanie Mr Richard Mailhé a sélectionné la ville de Balaruc-les-Bains compte-tenu du tissu associatif investi, du cadre, des infrastructures sportives existantes, des projets sportifs et sport santé qui se mettent en place sur le territoire et en partie la candidature de notre station thermale pour être site de préparation pour les JO de Paris 2024.

Vous êtes donc invités à nous rejoindre le samedi 22 juin de 15 h. à 18 h. sur le site du centre nautique Manuréva à Balaruc-les-Bains, pour participer au défi sportif et rencontrer les sportifs de haut niveau qui parraineront cette fête du sport et de l’olympisme.

  

Quand l’innovation technologique fait avancer les traitements du cancer

Révolutionner la radiothérapie en la guidant via la résonance magnétique (IRM), c’est l’innovation de l’équipement de pointe inauguré ce vendredi 14 juin à l’Institut régional du Cancer de Montpellier (ICM). La Région a participé pour plus de 1 M€ à l’achat de cet outil de niveau mondial, qui permettra un bond en avant dans le traitement personnalisé des cancers.

Un nouvel équipement de pointe pour le traitement des cancers, inauguré ce matin à l’Institut régional du Cancer de Montpellier

Sun-Fair, c’est le nom de code du projet de santé publique inauguré ce 14 juin à l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM). C’est surtout une grande avancée dans le traitement des cancers : utiliser l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour guider les rayons permet de réaliser des irradiations plus ciblées, plus efficaces sur les tumeurs tout en étant moins dangereuses pour les organes sains. Seulement déployé à une dizaine d’exemplaires dans le monde et trois en France, l’équipement MRIdian Linac de la société ViewRay permettra de traiter plus de tumeurs, notamment du foie et du pancréas, difficiles à traiter avec la radiothérapie classique. Dès septembre, neuf patients seront traités chaque jour à l’ICM de Montpellier. La Région a apporté une aide à l’investissement de 1,05 M€ sur un budget de près de 9,9 M€. Sa contribution s’inscrira dans le contrat territorial qui sera conclu avec la métropole de Montpellier.

Ce nouvel équipement de pointe de l’ICM Montpellier représente un saut scientifique et médical majeur, commente Carole Delga. Il fédère médecins, chercheurs et industriels, permet la synergie des questions de santé avec les sciences dures et technologiques. C’est une illustration de la médecine du futur.

Cet équipement montpelliérain est une illustration de la médecine du futur

Portée par l’ICM avec le soutien du Site de recherche intégrée Montpellier Cancer, l’innovation implique de nombreux chercheurs et sociétés montpelliéraines : les centres hospitaliers universitaires de l’ICM et du CHU de Montpellier, sept instituts de recherche biomédicale, deux centres de recherches en sciences humaines et sociales, mais aussi l’Institut d’Electronique et des Systèmes et le laboratoire d’informatique, robotique et microélectronique de l’université de Montpellier, la Fédération universitaire d’oncologie radiothérapie et la start-up montpelliéraine NovaGray. 
Plusieurs projets de recherche clinique devraient démarrer en 2019-2020, parmi lesquels 8 projets portés par l’ICM. L’équipement sera également à la base d’un programme d’intelligence artificielle appliqué à la radiothérapie, baptisé Suni-ART. À noter aussi que l’équipement montpelliérain sera très complémentaire du Gammaknife du CHU de Toulouse pour le traitement neurochirurgical localisé, ce qui constitue une opportunité d’échanges entre les sites d’Occitanie.

En savoir plus

Retrouvez l'agenda œnotourisme Occitanie 2019/2020

Fêtes autour de la vigne et du vin, marchés de terroir mais aussi balades et randonnées dans les vignobles, culture et festivals : retrouvez l'agenda oenotourisme Occitanie 2019/2020. A déguster sans modération !

VOIR l'agenda

Le saviez-vous ? L'Occitanie est le premier vignoble mondial en superficie pour les vins d'origine. Un très grand vignoble donc, riche d'appellations de haute qualité mais également plein de dynamisme, de passion, de convivialité.

Cet agenda réunit ainsi les manifestations œnotouristiques de la région, de la Méditerranée à la Gascogne, département par département. Idéal pour préparer vos sorties à la rencontre de nos terroirs et de nos vignerons.

Un des Meilleurs Apprentis de France 2019 en Languedoc

Mercredi 5 juin 2019, une cérémonie dans les locaux de la CMA s'est tenue à Montpellier décernant aux meilleurs apprentis du Languedoc 140 diplômes et médailles dont  30O régionales qui feront donc une finale nationale, dans 22 métiers différents.


Que de chemin parcouru sur ces 10 dernières années. Le gros des médaillés vient de l'Hérault suivi par le Gard ainsi que quelques-uns de Lozère et de l'Aude. Il convient de noter que Béziers est représenté cette année par le CFA de la CCI de Béziers dans la catégorie Carrosserie et Peinture automobiles, de même que le Lycée Charles de Gaulle à Sète dans la catégorie Desserts de Restaurant.

Dans un souci de valorisation de l’excellence, et de la formation professionnelle, la « Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France » organise chaque année le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ». 

Ce challenge est proposé aux jeunes gens sous statut scolaire de niveau 4/5, ou contrat de travail, en formation professionnelle de niveau 5/4, pour tous les métiers proposés dans les centres de formation (LEP, CFA, ICF, MF…). Il est donc ouvert à tous ceux, qui, âgés de 21 ans au plus, ont le goût de l’épreuve, de l’initiative, du travail bien fait.

"Ce concours créé en 1985 par la SnMOF est important car il permet au jeune en formation de mettre en évidence l’efficacité et la qualité du dispositif d’enseignement qu’il suit et surtout de montrer ses qualités personnelles, et sa progression dans ce qui sera plus tard, son métier, et, nous l’espérons, sa joie de vivre." 

Il pourra ultérieurement, s’il le souhaite, poursuivre sur la voie de l’excellence, en participant au concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » récompense ultime, qui sera pour lui le plus haut niveau de la perfection, méritant ainsi la reconnaissance de ses pairs et le respect de la Société. 

Pour l’année 2018/2019, cent trente-neuf médailles départementales et régionales sont décernées, et trente finalistes nationaux, dans vingt-deux métiers différents.

Les lauréats se retrouveront en finale en juin et septembre, et peut-être, en mars 2020 pour la remise des prix à la Sorbonne, s’ils décrochent une médaille d’or nationale, c’est à dire un des 250 nationaux sur 6000 candidats.

Les Meilleurs Ouvriers de France aux petits soins des meilleurs apprentis

« Pour tous ces efforts et la réussite à ce concours, nous apportons à ces nouveaux Médaillés, nos plus vifs encouragements pour qu’ils continuent, auprès de leurs Maîtres, à progresser tout au long de leur vie ; afin que se poursuive la transmission de ces métiers, qui sont à la base de la construction de la Cité. »

Claude Piraux, Président Régional et Départemental de la Société des Meilleurs Ouvriers de France du département de l’Hérault et de la Région Languedoc

Commission permanente : la Région

La Région investit une fois de plus pour la formation, l’innovation et la transition énergétique

JPEG - 2.4 Mo

Les 205 dossiers adoptés le 7 juin par la commission permanente illustrent les priorités de la Région sur la formation, l’égalité des chances, l’aménagement du territoire, le développement économique… Elle a ainsi voté un grand plan de travaux dans 10 lycées publics, le lancement des « Campus Connectés » à la rentrée 2019, un appel à manifestation d’intérêt pour inciter les habitants à s’engager dans la production d’énergies renouvelables coopératives et citoyennes, l’approbation de six Contrats Innovation avec des entreprises, et l’attribution de près de 3 M€ pour contribuer à 23 équipements sportifs situés à Toulouse, Narbonne, Tarbes, Lodève, Nogaro…

Plus de 26 M€ de travaux dans 10 lycées

JPEG - 1.2 Mo

Rénovation du Lycée René Gosse de Clermont L’Hérault, mars 2017

La commission permanente vote dix opérations de restructuration de lycées, d’une valeur de 26,2 M€. La plus grosse opération, chiffrée à 8 M€, assurera la poursuite de la restructuration du lycée René Gosse de Clermont l’Hérault. Les autres lycées bénéficiaires des travaux se trouvent à Revel, Ondes, Montpellier, Lattes, Tarbes, Carmaux, Rivesaltes…

Certaines améliorations portent sur l’accessibilité des établissements aux personnes en situation de handicap, comme au lycée La Découverte de Decazeville en Aveyron. Cette programmation, qui alimente le Plan de soutien au BTP, s’insère dans le Plan Pluriannuel d’Investissements (PPI) 2016-2021 dans les lycées.

Un autre point fort du PPI est la construction de 10 lycées neufs d’ici à 2022 : la présidente de la Région posera les premières pierres des lycées de Gignac le 13 juin et de Cazères le 17.

Six réunions pour encadrer la publicité dans les 31 communes

Présentation du règlement Local de Publicité Intercommunal aux habitants de la Métropole du 12 juin au 4 juillet 2019


Depuis septembre 2017, Montpellier Méditerranée Métropole s’est engagée dans l’élaboration du Règlement local de publicité intercommunal (RLPI) de son territoire. Véritable outil de protection du paysage et du cadre de vie, ce document réglemente les conditions d’implantation des dispositifs publicitaires, des enseignes et pré-enseignes pour les 31 communes.

Il représente un élément essentiel pour la qualité des paysages, des entrées de ville et pour la visibilité des commerces. Il participe donc au renforcement de l’attractivité du territoire et à son dynamisme. Afin de présenter ce dispositif aux habitants de la Métropole, 6 réunions publiques sont prévues, entre le 12 juin et le 4 juillet.

L'objectif du RLPI pour encadrer l'affichage publicitaire

Le règlement local de publicité intercommunal est un document réglementaire local qui a vocation à adapter la réglementation nationale aux caractéristiques du territoire local.

L’objectif est donc de valoriser la qualité du cadre de vie sur l’ensemble du territoire ainsi que les axes d’entrée vers la 1ère couronne métropolitaine, d’encadrer l’affichage publicitaire dans les secteurs remarquables et les centres-villes, de réduire l’impact visuel de certaines enseignes et d’améliorer la lisibilité des activités, de valoriser la qualité des centres historiques et améliorer la lisibilité du patrimoine bâti mais aussi de limiter la pollution lumineuse.

Le programme des réunions publiques

La première phase de ce projet consiste à informer et à concerter la population sur les orientations futures. Pour cela, 6 réunions publiques sont prévues entre le 12 juin et le 4 juillet.

Prêts à rejoindre la plus grande salle de gaming du Sud

L'Occitanie Esports se tiendra du 21 au 23 juin à la Sud de France Arena.
Participez à une LAN de 800 personnes ! Inscrivez-vous à Clash of ClansLeague of LegendsHearthstoneEA SPORTS FIFA FranceSuper Smash BrosRocket League

 L’image contient peut-être : texte

Ne manquez pas les finales mondiales de la ProLeague CSGO avec les 16 meilleures équipes au monde. Une 1ère en France !
 
  www.laregion.fr/Occitanie-Esports-LE-rendez-vous-des-gamers…

Mohamed Afennich est nommé Directeur Général de la CCI Hérault

Conformément à l’avis des membres du bureau de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Hérault, André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie, a nommé Mohamed Afennich au poste de Directeur Général de l’institution consulaire.

Ce dernier, qui occupait jusqu’alors les fonctions de Directeur Général Adjoint, succède à Bruno Ducasse, nommé Directeur Général de Montpellier Business School.

ttyy

Natif de Bonifacio, Mohamed Afennich, 39 ans, a passé la majeure partie de sa carrière au service de l’entreprise. Titulaire d’une formation supérieure en économie, management et juridique, il débute sa carrière dans l’Education Nationale en tant qu’enseignant dans les universités de Nîmes et de Montpellier. Il occupe ensuite le poste de Secrétaire Général du MEDEF Hérault durant 4 ans avant de rejoindre la CCI de Montpellier et de l’Hérault. De 2012 à 2019, il occupe successivement les fonctions de Directeur du développement du territoire puis de Directeur Général Adjoint.Attaché à la cohésion du territoire et la dynamisation des centres-villes, il a été en charge de nombreux groupes de travail et actions associées.

On retiendra notamment la création du réseau des Ambassadeurs de la CCI initié en 2013, réunissant aujourd’hui plus de 550 chefs d’entreprise du département.Il s’est également pleinement investi dans le groupe-projet Conecto afin de favoriser la mise en relation entre grandes groupes et TPE/PME. Son action a également permis de rassembler plus de 3 500 chefs d’entreprise lors du Grand Défi.Soucieux de développer des passerelles économiques avec des pays cibles, il est également à l’origine de la signature de nombreux partenariats internationaux avec notamment le Maroc, la Pologne, la Tunisie ou encore la Belgique.

Pour Mohamed Afennich, l’enjeu est clair : « Je me réjouis de poursuivre mon engagement au service du développement et de la promotion de la CCI Hérault. Je souhaite mettre en place un projet fédérateur pour les salariés et mener, aux côtés du Président et des élus, la transformation de la Chambre sur un modèle agile, moderne. »

Pour André Deljarry, Président de la CCI Hérault, « l’arrivée de Mohamed Afennich s’inscrit dans le virage stratégique définit avec les élus afin de déployer un nouveau business model efficient. Celui-ci s’appuie sur la construction et le déploiement d’un projet d’intérêt général répondant aux attentes des jeunes et des entreprises, axé sur la croissance et la visibilité de la Chambre, au service de l’attractivité du département de l’Hérault. »

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Installation du nouveau directeur de cabinet du Préfet de l'Hérault

Ce 2 septembre 2019, jour de rentrée, cet après-midi la presse était invitée à rencontrer le nouveau directeur de cabinet du Préfet Richard SMITH, 43 ans marié avec deux enfants, héraultais depuis quelques jours.
Tout d'abord, quelques mots sur son parcours : avec plusieurs diplômes d'ingénierie dans le secteur de l'agronomie, des ponts, et des forêts, et une licence d'administration publique de droit international, administratif, constitutionnel et pénal. Ce cursus interministériel l'a conduit à occuper différents postes de l'administration centrale, de l'environnement, de l'agriculture. En Ile de France, il a été Capitaine des pompiers professionnels (91), et son dernier poste était Secrétaire Générale adjoint de la Préfecture du Pas-de-Calais dans les Hauts de France. 
Pour répondre aux questions de la presse, il précise : "Etre à l'écoute et compte se rendre sur le terrain

» Echos/Montpellier

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie