La Région : présentation du fonds L'OCCAL

La Région, la Banque des Territoires, les Départements et Intercommunalités main dans la main pour accompagner la reprise d'activité en Occitanie

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Olivier Sichel, directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts et directeur de la Banque des Territoires, Thierry Ravot, directeur régional Occitanie de la Banque des Territoires, ainsi que les représentants des Conseils départementaux engagés dans la démarche, présenteront le fonds L'OCCAL, ses contours et ses ambitions, lors d'une conférence en visio-conférence, ce jeudi 28 mai à 13h30.

 Les secteurs du tourisme, du commerce de proximité et de l'artisanat sont particulièrement fragilisés par la crise sanitaire et ses répercussions en termes d'activité et d'emploi dans les territoires. La Région, la Banque des Territoires, les Départements et les Intercommunalités se sont donc associés pour proposer une aide sur-mesure visant à accompagner la reprise d'activité dans ces domaines stratégiques, particulièrement en Occitanie.

Ainsi, le fonds L'OCCAL abondé par l'ensemble des partenaires et doté de près de 80 M€ sera opérationnel dès le 1er juin. Il visera à soutenir le redémarrage de ces entreprises sur les volets trésorerie et investissement pour la mise en œuvre de mesures sanitaires notamment.

Téléphone au volant 2020 : Réglementation, amende et retrait de points

Téléphone portable au volant : sanctions perte de points et amende

Depuis le 1er juillet 2015, les oreillettes, écouteurs et casques sont aussi interdits.

A partir du 22/05/2020, un retrait de permis est possible en cas d'une autre infraction au Code de la route constatée simultanément en plus du téléphone au volant par les forces de l'Ordre. Une rétention du permis immédiate sera possible suivie d'une suspension de permis pouvant aller jusqu'à 6 mois.

La fête des Voisins en 2 temps, à priori

En attendant la fête des voisins traditionnelle qui est décalée au 18 septembre 2020, une "fête des voisins aux balcons et fenêtres" a lieu le vendredi 29 mai.

A vous de préparer comme il se doit ce moment de convivialité à distance !

INFORMATION FÊTE DES VOISINS :

"La crise du Coronavirus nous oblige à décaler la date de la Fête des Voisins qui devait initialement se tenir le vendredi 29 mai.

Mais nous voulons faire de cette contrainte un atout, nous aurons donc deux temps forts cette année !

La Fête des Voisins « classique » est reportée au vendredi 18 septembre 2020 . Cette année, nous allons la renommer "Fête des Voisins Solidaires" pour célébrer ce magnifique élan de générosité et de solidarité suscité par la crise.

Cette Fête des Voisins sera emblématique, non plus d’une distanciation sociale imposée, mais d’un rapprochement social choisi.

 L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Le vendredi 29 mai, dans une période encore incertaine durant laquelle il sera important de garder le moral nous vous proposons la « Fête des Voisins aux balcons et fenêtres » en respectant scrupuleusement les gestes barrières. A chacun d’imaginer ce moment de convivialité ensemble mais autrement !"

Pensez à jeter un œil à la carte de la Météo des Oiseaux si vous prévoyez de vous rendre sur les plages

En ce long week-end de l'Ascension, pensez à jeter un œil à la carte de la Météo des Oiseaux si vous prévoyez de vous rendre sur les plages. https://meteodesoiseaux.sicen.fr/…/lizmap/www/in…/view/map/…

L’image contient peut-être : plein air

et à respecter le balisage en place à l’approche des secteurs de nidification des colonies de laro-limicoles (vous trouverez des panneaux et des filets sur les secteurs de mise en défense).

De nombreux ilots sont occupés dans les lagunes et des oiseaux continuent à visiter les sites en quête d'une place idéale pour leur couvée. Diffusion de la mise à jour de la carte MDO ce vendredi suite aux retours du réseau de suiveurs.

Solidarité alimentaire : la Région se mobilise pour les familles

Pour aider les familles en difficulté, la Région lance l’opération de solidarité « Bien manger pour tous ». Elle met des produits frais et locaux à disposition des associations qui doivent faire face à une hausse des demandes. 

PNG - 3.8 Mo

 Augmentation du budget d’alimentation, fermeture de la restauration collective, baisse des revenus due à une activité partielle… La crise du Covid-19 a fragilisé encore un peu plus les familles et les jeunes, les privant de l’accès une alimentation de qualité. Aux côtés des associations d’aide alimentaire, la Région se mobilise pour les plus démunis et lance l’opération « Bien manger pour tous ».

« La Région Occitanie répond présente pour soutenir les plus fragiles en cette période difficile. Nous voulons permettre à chacun et chacune d’avoir accès à une alimentation saine, de qualité, et à nos producteurs de continuer à vivre de leur activité », déclare Carole Delga.

Des produits frais d’Occitanie

Avec l’aide de la Chambre régionale d’agriculture, la Région met à disposition des associations des produits frais, achetés aux producteurs locaux, pour qu’elles les distribuent aux familles les plus démunies. Fruits, légumes, viande, fromages… Près de 30 000 familles pourront bénéficier de plusieurs distributions jusqu’à l’été.

Cette opération solidaire est destinée aux publics fragilisés accompagnés habituellement par les associations d’aide alimentaire, ainsi qu’aux familles de lycéens boursiers. Elle permettra aussi aux producteurs, pénalisés par la fermeture des restaurants, de vendre leurs productions.
 

Les associations d’aide alimentaire au cœur du dispositif

Les produits frais collectés seront distribués aux familles via les associations d’aide alimentaire avec l’appui des bénévoles. Les bénéficiaires pourront venir récupérer les dons dans plus de 500 points de distribution répartis sur les 13 départements de la Région. Les familles des lycéens boursiers seront informées du dispositif par leur établissement scolaire. La Région mobilise 1,2 M€ pour cette opération de solidarité alimentaire.

En savoir plus

L'ARS recrute des renforts temporaires pour la gestion de crise

L’ARS Occitanie joue un rôle essentiel dans l’accompagnement des mesures de sortie progressive du confinement. Les équipes de l’ARS interviennent en particulier dans la gestion des situations complexes (en structures d’accueil collectif) et des clusters (cas groupés dans une même collectivité ou zone géographique).’ARS recrute actuellement des renforts temporaires pour participer au suivi et la gestion des cas complexes Covid-19.

Ces missions de contact-tracing réalisées par un binôme composé d’un médecin et d’un autre professionnel, visent à identifier au plus vite les personnes contacts de personnes malades, les contacter et les sensibiliser afin de casser les chaînes de contamination.

Activités opérationnelles :

-        Établissement de la liste des personnes contacts avec évaluation du niveau de risque.

-        Appel téléphonique de chaque personne contact pour confirmer le niveau de risque, évaluer les capacités d’isolement et informer sur la conduite à tenir.

Profils recherchés : #médecins, autres professionnels soignants, techniques ou administratifs ayant des compétences en santé publique, ou en cours de formation.

Modalités de recrutement :

-        Nécessaire disponibilité immédiate pour des missions en semaine ou WE.

-        Postes à pourvoir à Montpellier et Toulouse.

-        Modalités pratiques adaptées à chaque candidat : CDD, mises à disposition, vacations, stages, bénévolat…

-        Sélection des candidats sur dossier de candidature (CV et lettre de motivation)

Si vous êtes intéressé.e pour constituer ce binôme, pour tout renseignement ou candidature, n’hésitez pas à nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Consultez la fiche de poste ci-dessous

Aller plus loin

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

La pêche du thon rouge à la senne en Méditerranée

La pêche du thon rouge à la senne en Méditerranée française : une nouvelle campagne dans le respect des avis scientifiques et des règles de contrôle

A l’heure où les thoniers s’organisent pour que la prochaine campagne qui va démarrer le 26 mai se déroule dans les meilleures conditions techniques - avec toutes les garanties sanitaires de sortie de crise Covid-19 - il convient de rappeler la réalité de cette pêcherie, très éloignée des clichés dont elle est souvent l’objet.

Les quinze thoniers senneurs basés dans le port de Sète ont l'autorisation de pêcher le thon rouge  du 26 mai au 1er juillet 2020. 

Tuna, Fish, Fishing, Seafood, Fresh

En 2020, la pêche à la senne tournante et coulissante représente la majorité de l’activité socio-économique française pour le thon rouge : activité très importante non seulement pour sa création de valeur économique, mais aussi et surtout comme exemple remarquable de la capacité de la profession à prendre en compte les nouveaux enjeux environnementaux de cette pêcherie.

A l’heure où les thoniers s’organisent pour que la prochaine campagne qui va démarrer le 26 mai se déroule dans les meilleures conditions techniques - avec toutes les garanties sanitaires de sortie de crise Covid-19 - il convient de rappeler la réalité de cette pêcherie, très éloignée des clichés dont elle est souvent l’objet.

Les pêcheurs thon rouge à la senne ont contribué activement au plan de reconstitution du stock de thon rouge de l’Atlantique Est et la Méditerranée, en respectant les quotas, les périodes de pêche et la taille minimale des poissons (pas de dérogations pour les thons de moins de 30 kg). Après plus d’une décennie d’efforts, les résultats sont en constante progression :

•le stock de thon rouge de l’Atlantique Est et la Méditerranée est en bon état de conservation : le comité scientifique de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT) a constaté dès le début des années 2010 un accroissement remarquable de la biomasse de thon rouge (c’est-à-dire la masse totale de poissons du stock) ayant conduit à la restauration progressive du stock, et la dernière évaluation de 2020 confirme cette tendance.

•en 2020, le quota des senneurs méditerranéens français (4 781 tonnes) permet de retrouver un taux d’exploitation proche de celui observé avant la mise en place du plan de reconstitution (4 677 tonnes en 2007). Ce quota est le fruit des efforts de l’ensemble des professionnels pendant toutes ces années, en respectant les avis des scientifiques de l’ICCAT.

•suivi satellite des navires (heure par heure), contrôle quotidien des captures, gestion des quotas en temps réel via logbook et document de capture électronique, observateurs internationaux embarqués, surveillance en mer de la marine nationale et de l’agence européenne de contrôles des pêches, autorisations obligatoires pour les transferts vers les fermes d’élevage, contrôle et comptages lors de ces transferts, comptages en cages, etc... : la senne est une pêcherie parmi les plus contrôlées au monde, de la capture à la commercialisation.

thonCapture

• l’équipage d’un senneur est composé d’une quinzaine de marins (soit 350 marins pour l’année 2020) parmi lesquels nombreux sont ceux qui pratiquent la petite pêche côtière le reste de l’année, permettant une complémentarité des activités.

• pour la senne comme pour les métiers de l’hameçon, le prix du thon rouge payé au pêcheur était en France proche de 10 € le kg en 2019 et devrait être plus faible cette année, très loin des prix atteints lors des enchères au Japon qui alimentent beaucoup de fantasmes et surtout ne relèvent aucunement de l’activité des navires français.

• les dernières analyses du cycle de vie de la pêcherie démontrent le faible impact carbone de celle-ci (faible consommation de carburant et d’émission de CO2 par tonne de protéines consommables débarquée) en comparaison de nombreuses autres pêcheries d’autres espèces, mais aussi en comparaison de la pêcherie artisanale de thon rouge à la palangre. La senne est d’autre part une technique très sélective : il n’y a pas de captures accidentelles d’espèces sensibles. Le thon rouge est aujourd’hui dans l’Atlantique Est et la Méditerranée une espèce qui se porte bien. Le retour à un bon état de conservation de ce stock n’est pas dû au hasard : il est la conséquence de la conjugaison des efforts des différentes pêcheries, dont la senne, et du renforcement de l’efficacité des contrôles : un travail à poursuivre pour maintenir l’équilibre socio-économique trouvé et pérenniser la durabilité écologique de ces pêcheries.

SATHOAN est une Organisation de Producteurs de référence regroupant environ 90 navires : chalutiers (18), petits métiers (60) et senneurs (14), avec plus de la moitié des quotas de thon rouge en Méditerranée française. Pour préserver la ressource, les pêcheurs adhérents à l’OP privilégient la pêche fraîche à la journée (poisson pêché et commercialisé dans la même journée) afin de valoriser au mieux une ressource à exploiter durablement. 

L’état du stock

Déconfinement : prudence lors de vos balades en période de reproduction des oiseaux

Déconfinement : prudence lors de vos balades en période de reproduction des oiseaux 

 

Soyez prudents lors de vos prochaines balades sur les plages : de nombreuses espèces ont investi les lieux durant le confinement. C'est le cas notamment du discret Gravelot à collier interrompu. Il niche sur les plages, au sol, sur le sable et le dérangement par les promeneurs et les chiens non tenus en laisse est un des principal facteur des échecs de reproduction. Veillez donc à respecter les consignes proposées par la LPO et à être vigilant lors de vos prochaines escapades pour cet oiseau et les laro-limicoles en général. Le personnel de la LPO va bien entendu être mobilisé pour mettre en place des filets de protection des nichées, proposer des stands d'informations en entrée de plage avec l'outil "laro-mobile" et communiquer les bons gestes à avoir dans les médias locaux.

Afin de connaître la localisation de la reproduction des oiseaux sur les plages en région, n'hésitez pas à consulter les cartes mises à jour sur le site de la météo des oiseaux.

Transmettez vos observations sur le site d'inventaire participatif de la LPO www.faune-occitanie.org ou application mobile Naturalist. Consultez par exemple les observations de Gravelots à collier interrompu réalisées en 2020 sur la carte mise en ligne

Site internet faune-occitannie

Gravelot à collier

©V. Lopes - LPO 

Coronavirus : tous mobilisés pour casser les chaînes de contamination en Occitanie

La sortie progressive du confinement s’accompagne d’un dispositif de dépistage organisé dans chaque département avec l’ensemble des professionnels de santé, les services de l’Assurance Maladie et de l’Etat (ARS et Préfectures). Avec les citoyens, nous sommes tous mobilisés pour casser les chaînes de transmission d’un virus qui est toujours actif ici en Occitanie. Mode d’emploi et bons réflexes.
 
 

Garder le réflexe des gestes barrières

Le virus Covid-19 est toujours actif en Occitanie comme partout en France. La sortie progressive du confinement entraîne mécaniquement une hausse des contacts et donc une hausse du nombre de contaminations potentielles.

La vigilance doit rester la règle pour tous. Le respect strict des gestes barrières et de distanciation physique prend d’autant plus d’importance au cours des prochaines semaines.

Ces réflexes de protection doivent s’inscrire dans la durée parmi les habitudes de vie de chacun d’entre nous, y compris via le port du masque dans certaines situations. 

Ne pas renoncer aux soins

En complément de ces réflexes de prévention, tous les professionnels de santé sont mobilisés pour assurer la continuité des soins nécessaires aux personnes malades. C’est un besoin essentiel en médecine générale comme en médecine spécialisée, pour les soins infirmiers et pour tous les soins courants comme à l’hôpital. Cette prise en charge est indispensable pour toutes les personnes atteintes de maladies chroniques, qui seraient en danger en cas de renoncement aux soins. C’est important pour tous, de la vaccination des jeunes enfants jusqu’au suivi régulier des personnes âgées. Les professionnels et les établissements ont développé l’accès à la télémédecine et se sont organisés pour prendre en charge les patients sur place en toute sécurité.

Consulter un médecin dès les premiers symptômes suspects

Pour éviter toute reprise épidémique, un dispositif de dépistage est déployé dans chaque département. L’objectif est de proposer très rapidement un test de dépistage à toutes les personnes qui présenteraient de premiers symptômes suspects et à toutes celles qui auraient été en contact avec des personnes malades.

En cas de symptômes mêmes légers qui font penser au Covid-19 (toux, fièvre, maux de tête, courbatures… ),
le premier réflexe indispensable est donc de contacter rapidement son médecin traitant ou en son absence un médecin généraliste à proximité. A défaut, il faut appeler le 15. C’est le réflexe à avoir face à l’apparition de tout signe de gravité comme des difficultés respiratoires.

C’est le médecin qui décide lors d’une consultation si un patient doit être testé. Chaque test de dépistage fait ainsi l’objet d’une première prescription médicale. Si jamais les symptômes sont détectés lors d’un passage à l’hôpital, celui-ci fera la prescription de test et organisera le lien avec le médecin traitant. Si vous avez été en contact étroit avec une personne malade, vous serez informé directement par la plateforme de l'Assurance Maladie, ce qui vous permettra de prendre rendez-vous auprès d'un lieu de dépistage pour réaliser un test, et de retirer des masques chirurgicaux auprès de votre pharmacie.

Tester pour casser la chaîne de contamination du virus

Le 21 mai, réouverture de l'Abbaye de Valmagne

Au fil des années, l’Abbaye de Valmagne a su s’adapter à de nombreux changements, c’est ce qui lui a permis de traverser les siècles et les époques. Nous avons profité de cette période de fermeture pour apporter à ce lieu toute l’attention qu’il mérite.  L’organisation et les processus ont été revus, de manière à accueillir les visiteurs dans le respect le plus strict des règles sanitaires.

livaCaptureliva2Capture

Le port du masque est désormais obligatoire, ils seront disponibles à la vente pour les visiteurs n’en ayant pas. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition. Un fléchage et des indications claires sur le respect des distanciation seront mis en place afin d’orienter nos visiteurs ( entre autres mesures).

Au-delà de ces gestes barrières, nous souhaitons profiter de ce contexte pour innover, en proposant des audio-guides via une application smartphone gratuite (Izi.travel), des billets à acheter en ligne ou la possibilité pour le visiteur de venir en dégustation avec son propre verre.

Les équipes de l’Abbaye de Valmagne restent mobilisées afin d’adapter la programmation estivale qui séduit chaque année un grand nombre de visiteurs. Une réflexion est menée pour adapter nos événements à la protection de chacun, une communication sera faite prochainement au sujet de la programmation événementielle.LIVA33Capture

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

CHU de Montpellier : reprise des consultations

Après la téléconsultation préconisée et développée pendant la crise du Covid-19, les équipes du CHU de Montpellier se préparent à reprendre les consultations en présentiel pour la chirurgie, l'ophtalmologie et la dermatologie et  parallèlement à poursuivre la téléconsultation à partir du 11 mai 2020.

Thomas Le Ludec, directeur général du CHU de Montpellier, a indiqué jeudi 7 mai  en conférence de presse qu'un seul des 700 tests Covid réalisés depuis le début de la semaine au CHU de Montpellier était positif, confirmant le recul de la progression de l'épidémie. « Le confinement a eu un impact favorable, a-t-il précisé. Nous continuons à être en veille active. » . En Occitanie, c’est plus de 7000 personnes qui ont été diagnostiquées positives au Covid-19. Au CHU de Montpellier : 605 personnes ont été hospitalisées, et 58 sont décédées...

» Echos