L'Arbre Blanc prend de l'ampleur

Certes, la référence à l'arbre blanc du Jardin des Délices de Jérôme Bosch n'est pas loin mais ne correspond en aucun cas à  la corruption des hommes établie dans le tableau du peintre. La future tour, qui s'élance vers ses 56 mètres de hauteur promis en 2019, attire tous les regards et  interpelle les résidents proches dans le quartier Richter aux abords du Lez à Montpellier.

La folie L'Arbre Blanc, clin d'œil aux folies montpelliéraines du XVIIIe siècle, a reçu le prix régional des Pyramides d'Argent 2017 Occitanie Méditerranée, un concours qui récompense les plus belles réalisations des bâtisseurs du XXI e siècle, saluées par les  promoteurs de la FPI, Fédération des promoteurs Immobilers.

Orchestré par l'architecte japonais Sou Fujimato, l'incroyable projet prend des formes de plus en plus abouties et sera sous peu le point culminant de Montpellier.

En construction depuis 2015, la tour prévoit 17 étages qui accueilleront 110 appartements et dans leur continuité une terrasse suspendue. Chaque avancée des travaux est l'occasion de faire le point et de faire réagir les Montpelliérains.

 

 

 

En bref, l'architecte Sou Fujimoto :

Inspiré par la nature, le Japonais Sou Fujimoto conçoit, aux quatre coins du monde, des structures hors norme. Mais au-delà de ses constructions futuristes, l’architecte prône une nouvelle manière d’habiter. Sans limites entre extérieur et intérieur, toit et ciel, nature et culture, son architecture est intuitive et sans contraintes. Sou Fujimoto cherche à offrir aux usagers des lieux qu’ils pourront moduler, utiliser à leur façon, selon leurs besoins. S’interrogeant sur la nature originelle de l’architecture, il apporte des réponses dont la forme est innovante. Ce nouveau style, qu’il appelle « Primitive future » a donné lieu à un livre éponyme en 2008, aussitôt devenu best-seller. Ses projets les plus connus sont le pavillon de la Serpentine Gallery à Londres, le musée et la bibliothèque de l’Université d’art de Musashino à Tokyo, les maisons House N, House NA, House K, L’Arbre blanc à Montpellier… En 2015, il remporte le concours du Campus pour l‘école Polytechnique Paris-Saclay et en 2016, le 1er prix du concours Réinventer Paris avec le projet « Mille arbres ». Il aime collaborer avec de jeunes architectes locaux. Ainsi, en France, il travaille avec l’agence Laisné Roussel et l’agence Oxo : « En collaborant avec eux, je peux élargir mon monde et eux le leur, pense-t-il. L’important, c’est de s’écouter, de s’inspirer. Et de sourire. ».

Sou Fujimoto est né à Hokkaido (Japon) en 1971. Diplômé de la Faculté d’ingénierie de Tokyo, il a créé son agence “Sou Fujimoto Architects” en 2000, à Tokyo et en 2016 Sou Fujimoto Atelier Paris. Il a reçu de nombreux prix pour ses travaux dont le prix de l’innovation architecturale décerné par le Wall Street Journal en 2014. L’Arbre blanc dessiné par Sou Fujimoto en collaboration avec Nicolas Laisné Associés et Manal Rachdi Oxo Architects a été primé tout récemment au Salon de l’immobilier à Montpellier (Prix de la Pyramide d’argent de la Fédération régionale des promoteurs immobiliers).

 

Le CHU de Montpellier relaxé

Le CHU de Montpellier a été relaxé le lundi 12 février au tribunal correctionnel de Montpellier.

Après la mort d'Olivier Dupuy qui s'était vidé de son sang en décembre 2008 à Poussan, poursuivi pour défaut de soins lié à une mauvaise organisation du Samu, le CHU a été relaxé.

Gérard Collomb à Montpellier pour la PSQ

Gérard Collomb, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, était en visite officielle à Montpellier, vendredi 9 février, pour le lancement de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ).

A son arrivée à l’Hôtel de ville de Montpellier, il a pu découvrir le poste communal de crise (PCC) aux côtés du préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel et de Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Lors d'un déjeuner républicain en préfecture il a pu échanger avec les élus locaux et s'est entretenu avec la presse afin de présenter en détail le nouveau dispositif PSQ et sa mise en oeuvre à Montpellier, ville pilote.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, écran et intérieur

C'est en début d’après-midi, qu'il a pris la direction de la Mosson, qui fait partie des 30 quartiers prioritaires au niveau national de cette nouvelle réforme.
Il a échangé avec la déléguée du préfet dans le quartier, Souad Sebbar, et le responsable de l’association PACIM ainsi que le délégué à la cohésion sociale Police-population.

Le ministre s’est ensuite déplacé jusqu’au bureau de la Police Nationale de la Mosson pour saluer les fonctionnaires de police et prendre connaissance du projet de pôle psychosocial et optimisation de l’accueil des victimes, projet développé dans le cadre de la Police de Sécurité du Quotidien. Il a poursuivi sa visite jusqu’au poste de commandement mobile municipal installé sur le parvis des halles des 4 saisons et a échangé avec le délégué du préfet sur le quartier du Petit Bard, Alain Genre-Jazelet, et le coordonnateur du comité local de sécurité et de prévention de la délinquance.
Gérard Collomb a pu constater la mise en œuvre de la PSQ en zone de gendarmerie au travers d’une présentation et d’une démonstration d’une excellente collaboration entre les militaires de la gendarmerie, la police nationale, la police municipale, et l'opérateur de transport de la métropole (TAM) en effectuant un parcours en tramway.

Il a terminé sa séquence au Pôle Jeunesse Municipal de Mauguio, où la gendarmerie et le pôle jeunesse lui ont présenté le projet « Pause Alco » développé autour du thème de la consommation d’alcool pendant les fêtes votives.

Gérard Collomb a notamment déclaré : « Je ne suis pas venu à Montpellier faire de la politique. Mais de la sécurité. 21 policiers supplémentaires seront affectés à la Mosson, quartier de reconquête républicaine. Ils s’appuieront sur la Police municipale montpelliéraine dont j’ai constaté la remarquable mobilisation. ».

Arrêté d’interdiction du "Karnaval des Gueux"

Le préfet de l'Hérault prend un arrêté d’interdiction du "Karnaval des Gueux" prévu le mardi 13 février 2018

Le préfet de l'Hérault Pierre Pouessel , après le maire de Montpellier Philippe Saurel, a décidé par arrêté préfectoral d'interdire la manifestation dite "Karnaval des Gueux" qui est devenue l'occasion pour des fauteurs de trouble de s'en prendre aux commerces et établissements de Montpellier et d'agresser des particuliers et les représentants de la force publique. 

Selon la préfecture, " ... depuis plusieurs années, des débordements récurrents sont constatés lors de cette manifestation. L'année dernière des comportements d'une rare violence et prémédités, avec des cocktails Molotov pré-positionnés dans certains immeubles, ont fait plusieurs blessés parmi les forces de l’ordre et conduit à des dégradations importantes sur des commerces du centre-ville.

Le risque prévisible d’exactions violentes et d’incitation à la violence lors du défilé dit du « Karnaval des Gueux », l’absence d’organisateur identifié et de déclaration préalable accompagnée du parcours prévisionnel garants de la bonne tenue de cet évènement, ont conduit le préfet de l’Hérault à prendre un arrêté interdisant cette manifestation.

Cet arrêté valide et renforce les mesures prises par le maire de Montpellier en fin de semaine passée, étend le périmètre d'interdiction  et expose ses contrevenants aux sanctions prévues par l'article 431-9 du code pénal : 6 mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende. 

Il est demandé aux particuliers de ne pas se mêler aux émeutiers pour éviter de s'exposer à ces sanctions et pour ne pas être instrumentalisés par ces derniers qui sous couvert du "Karnaval" visent à faire nombre pour faciliter la commission d'infractions.

Sur le même périmètre, le préfet a édicté des mesures d'interdiction (vente, transport et consommation de boissons alcoolisées, détention et utilisation d'objets dangereux - matériels inflammables, engins pyrotechniques, armes par destination) pour faciliter l'action des forces de l'ordre et des services de secours." 

Le Marathon de Montpellier le 25 mars

Le Marathon de Montpellier, c'est dans 1 mois. De quoi se motiver et s'entraîner pour l'événement du 25 mars 2018 !

L'an passé, ils étaient plus de 5 000 coureurs, seuls ou en relais, à fouler le bitume de la métropole et même au-delà, à l'occasion de la 7e édition du Marathon de Montpellier.

Après un départ sur la place du Nombre d'Or à Montpellier, les 42,195 km du parcours ont emmené les participants en direction de la mer jusqu'à Palavas-les-Flots, en passant par Castelnau-le-Lez, Lattes, Pérols, Mauguio-Carnon, avant de revenir dans le quartier Antigone à Montpellier pour franchir la ligne d'arrivée.

Inscriptions  http://marathonmontpellier.fr/

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Le Watfit débarque à Montpellier

En faisant fi du froid et des bains de mer sur nos plages de l'Hérault, l'occasion est donnée de pratiquer une nouvelle discipline déjà implantée dans six pays. Inspiré du yoga, du fitness et du pilates, le watfit - contraction de WAter et de FITness - est une nouvelle activité aquatique qui se pratique en piscine. Gainage garanti en eau peu profonde puisque l'objectif est de rester stabilisé sur un matelas flottant tout en conservant son centre de gravité au-dessus du cercle d'équilibre.

Le Watfit est parfaitement adapté quel que soient votre âge et votre niveau dans la pratique des exercices de renforcement musculiaire. RDV tous les lundis soir à Odysseum, les mardis soir à la Grande Motte et les vendredis soirs à Jacou pour le WATFIT !

Soirées découvertes lundi 12 et 19 février 2018 

Places limitées, cours à 19h15 et à 20h, tarif 10€, réservation obligatoire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les cours se déroulent :

- à l'Odysseum  au club R-Révolution Santé de Montpellier : 04 67 07 74 74

- Watfit à La Grande-Motte, tous les mardis soir à 19h : 04 67 12 87 20

- Watfit à Jacou, tous les vendredis à 17h30 et 18h30  : 04 67 59 04 33

Vacances d'hiver - activités à la carte à Montpellier

Pendant les vacances de février les équipements de Montpellier Méditerranée Métropole et de la Ville de Montpellier proposent des animations et ateliers.


- Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole

Visites guidées du 18 février au 4 mars 2018 Les mercredis, jeudis et vendredis 10h30 Vole, vole, papillon Une visite pour se préparer à la fin de l’hiver. Edmond le papillon butine de tableau en tableau à la rencontre de Frédéric Bazille… Pour les enfants de 2 à 5 ans accompagnés de leurs parents. Tarif 5€ / participant

Musée à l’oeil ? Les mercredis, vendredis et samedis 14h Visite en équipe pour affûter le regard. Successivement gardiens, artistes Conservateurs ou visiteurs, les familles devront retrouver l’oeuvre mystère. Pour les enfants de 6 à 10 ans et leurs parents. Tarif 5€ / participant

Visites guidées autour de l’exposition Le musée avant le musée, la société des beaux-arts de Montpellier (1779-1787) Jusqu’au 11 mars 2018, tous les jours à 16h* Tarif : 8€ ou 7€ avec le Pass Métropole / tarif réduit 5,50€

Exposition temporaire Jusqu’au 11 mars 2018 : Exposition Le musée avant le musée - la société des beaux-arts de montpellier (1779 - 1787) Jusqu’au 29 avril 2018 : Exposition Hommage à Jean-michel Meurice Collection contemporaine - salles 49 à 52

Tarifs d’accès aux collections permanentes à l’exposition temporaire et à l’Hôtel Sabatier d'Espeyran : 7€ ou 6€ avec le Pass Métropole, tarif réduit 5€, billet famille 15€. Accès : 39, boulevard Bonne Nouvelle (Montpellier) - Lignes 1, 2 et 4 de tramway, arrêts Corum ou Comédie.

Horaires d’ouverture du musée : du mardi au dimanche de 10h à 18h et jusqu’à 19h pour l'exposition temporaire. Entrée gratuite le 1er dimanche du mois. www.montpellier3m.fr/museefabre

- Site archéologique Lattara-musée Henri Prades

Ateliers d’initiation

 Lundi 19 février 2018 : atelier d’initiation aux écritures anciennes.

mercredi 21 février et jeudi 22 février 2018 : atelier d’initiation à la mosaïque romaine. L'atelier d'initiation à la mosaïque romaine se déroule sur 2 séances, il est nécessaire de participer aux 2 séances.

vendredi 23 février 2018 : atelier d’initiation à la fabrication de lampes à huile romaine,

lundi 26 février 2018 : atelier d’initiation à la peinture pariétale,

mardi 27 février 2018 : atelier d'initiation aux décors peints de la faïence languedocienne,

mercredi 28 février 2018 : atelier d’initiation à l'orfèvrerie gauloise.

Inscription obligatoire (dans la limite des places disponibles) et renseignements complémentaires auprès du Service des Publics au 04 67 99 77 20 ou 04 67 99 77 24 ou 04 67 99 77 26.

Tarifs des ateliers : 3€ ou 2,30 € avec le Pass Métropole. Réservation conseillée par téléphone (groupe de 15 personnes maximum) au 04 67 99 77 20 Tarifs d’entrée: accès à la collection permanente : 3€ ou 2,50€ avec le Pass Métropole ; réduit 2€, accès aux expositions temporaires : 4€ ou 3€ avec le Pass Métropole ; réduit : 2,50 € Entrée gratuite chaque 1er dimanche du mois.

Horaires d’ouverture du musée : lundi, mercredi, jeudi et vendredi, de 10h à 12h et de 13h30 à 17h30 ; samedi et dimanche de 14h à 18h. Fermé le mardi. Accès : 390, avenue de Pérols (Lattes) – Tramway ligne 3 arrêt « Lattes » Centre www.montpellier3m.fr/museearcheo

- Pavillon Populaire / La Panacée

Visite de Gérard Collomb à Montpellier

Déplacement de Gérard Collomb, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, Jeudi 9 février 2018 dans le cadre du lancement expérimental "la Police de Sécurité au Quotidien" .

Le quartier de La Paillade-La Mosson fait partie des 30 quartiers de reconquête républicaine, retenus par le Ministre de l'Intérieur pour bénéficier de moyens de sécurité supplémentaires et réputés les plus difficiles de France parmi les 15 grandes villes où les faits de délinquance se sont multipliés. Le maire de Montpellier, Philippe Saurel, qui s'était exprimé en ces termes depuis 2014 a reçu  le ministre d'Etat Gérard Collomb à l'Hôtel de ville dès 11h30 ce matin.

"A ce titre et afin de renforcer la sécurité de nos concitoyens, j'avais proposé, en octobre dernier, à Gérard Collomb la candidature de Montpellier pour expérimenter la Police de Sécurité au Quotidien au regard des besoins de notre territoire mais aussi de la collaboration déjà existante entre notre police municipale, sixième de France, et les services de la DDSP 34.", a déclaré Philippe Saurel.

Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur lance, jeudi 8 février 2018, la Police de Sécurité du Quotidien.

Avec la Police de Sécurité du Quotidien, le gouvernement s’est engagé dans une évolution des missions de la police et de la gendarmerie pour répondre à la priorité des Français : la sécurité.

Cet après-midi, le ministre se rendra à pied jusqu’au bureau de la Police Nationale de la Mosson - zone de sécurité prioritaire -  où il rencontrera les fonctionnaires de la Sécurité publique. De plus, il lui sera présenté le projet du pôle psychosocial et l'optimisation de l’accueil des victimes. A ce jour, le quartier La Mosson La Paillade connaît une augmentation de 50% de dégradations par incendie tandis que le trafic de stupéfiants et les incivilités sont en nette hausse.

Salon des sports nature Montpellier en février 2018

Du 9 au 11 février 2018
Route de la Foire de Pérols

De la voile au kitesurf, du trail au VTT et aux sports extrêmes, de nombreuses rencontres avec les sportifs performants seront au cœur de la 2ème édition du Salon des sports de nature qui se déroulera au Parc des Expositions de Montpellier.

Fort d'une première édition prometteuse, cet événement regroupera de nombreux acteurs du secteur des sports de nature des organismes touristiques présentant des lieux de pratique, des professionnels et institutionnels proposant des activités, des équipementiers proposant des tests et conseils sur le matériel, et des acteurs du sport santé.

Le salon a pour but de répondre aux attentes des pratiquants et passionnés de course à pied, trail, trek, balade, randonnée pédestre, cyclotourisme, escalade, vélo, ski, canoë, surf, voile, pêche… et bien plus encore.
Au programme de cette édition 2018, plus de 80 exposants, 50 fédérations présenteront des animations et des conférences au programme de ces 3 journées.

 Une vingtaine de conférences pour découvrir les richesses du territoire du littoral jusque dans les hauts cantons de l'Hérault.

 

Doris Wetzel, à 40 ans, première femme à traverser la Méditerranée en octobre  2017 de Port Camargue en Tunisie sur un parcours de 1 200km

 

Les moments phares du Salon

A travers une vidéo retraçant son année 2016, le skipper héraultais Kito de Pavant parlera de son Vendée Globe : recherche de partenaires, achat d’un nouveau bateau, chantier d’optimisation, entrainement puis la course qui s’arrête sur le dos d’un cachalot !

Pierre Colsenet, membre du Montpellier BMX et du collectif France BMX 2018 sera également présent sur le salon. Spécialisé en BMX Freestyle et visant les Jeux Olympiques 2020 et 2024, il animera une conférence : " Le sport extrême et handicap ",

la Ruée des Fadas, course déguisée de 50 obstacles prévue le 28 avril à Lattes sera présente, avec l'opportunité d'un tarif-inscription exceptionnel,

Antoine Guillon, spécialiste de l'ultra trail, qui s'est lancé en janvier les défis des cinq cirques héraultais, de Mourèze au Cirque de Navacelles,

L'Héraultais Laurent Ballesta est un biologiste naturaliste marin français, spécialiste mondial de la photographie sous-marine.

Parmi les femmes invitées au Salon, Doris Wetzel, membre de Association KWM - Kitesurf & Windsurf Maguelone - et honorée de la distinction de "Citoyenne d'Honneur de la Métropole" par le maire Philippe Saurel en janvier dernier non seulement pour l'ensemble de sa carrière mais aussi pour son exploit de traversée de la Méditerranée en kitesurf.

Toutes les animations sur le Salon des sports nature et la page des animateurs des conférences sur les trois jours

ENTREE GRATUITE 
De  10h à 18h

Une étape du Tour de France de l'égalité dans l'Hérault

Etape du Tour de France dans l'Hérault
Table ronde sur le thème de la mixité dans le secteur numérique
Jeudi 8 février 2018

Le préfet de l’Hérault, mobilise les actrices et les acteurs du monde économique - chefs d’entreprises et salariés -  et de la formation, les étudiants du département en faveur de l’égalité réelle, autour d’un après-midi d’ateliers pour développer la mixité dans le secteur du numérique. Un Tour de France de l'Egalité au plus près des citoyens.

L’égalité entre les femmes et les hommes a été consacrée « Grande cause nationale » par le président de la République pour la durée du quinquennat. Lancé le 4 octobre dernier par le Premier ministre, et Marlène SCHIAPPA, secrétaire d'État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, le Tour de France de l’Égalité donne l’opportunité à chaque citoyen de s’exprimer sur l’égalité femmes-hommes et de faire des propositions pour la faire progresser. Il se conclura le 8 mars 2018, journée internationale des droits des femmes par l’annonce des priorités thématiques annuelles de la grande cause nationale du quinquennat.

Le numérique serait-il l’apanage des hommes ?

La région Occitanie est la 4eme région française pour la filière numérique et le territoire de Montpellier est particulièrement dynamique avec un écosystème de plus de 2000 entreprises. Or les femmes sont largement sous-représentées dans ce secteur. Seulement 10 % des start-ups sont créées par des femmes et elles représentent 27 % des salariés de ce secteur.

Pourtant le potentiel est là : il suffit d’observer la réussite des start-uppeuses et les talents du numérique au féminin. Pour changer cette tendance, les acteurs du numérique -  entreprises, écoles, institutions - sont invités à des ateliers participatifs dans lesquels ils pourront exprimer leurs retours d'expérience, leur curiosité et leur créativité.

L’objectif de cette rencontre est de créer des outils sur mesure, innover et agir afin de développer la mixité dans les entreprises du secteur. Lien vers l’évènement : https://www.frenchsouth.digital/agenda/2018/02/8_tour ‐ de ‐ france ‐ sur ‐ la ‐ mixite ‐ femmeshommes ‐ dans ‐ le ‐ numerique

Business School - 2300 avenue des Moulins le jeudi 8 février 2018 à Montpellier de 15h à 19h.

Faculté de lettres Paul Valéry remodelée

Non, l'illustre poète n'y est pour rien. Mais, celui qui vit le jour à Sète et fut étudiant à Montpellier a donné son nom à la faculté des Lettres et Sciences humaines de celle-ci. Et le campus qui sortit de terre il y a plus d'un demi-siècle s'offre un sérieux lifting et connaîtra une certaine transformation dans deux ans, avec la mise en œuvre du projet "Atrium".

 

Pour l'heure, la belle quinquagénaire soigne son apparence. Le campus Paul Valéry est comme "une des constructions les plus abouties des constructions universitaires de Montpellier des années soixante".

Un peu de nostalgie

Architectes et artistes y ont travaillé de concert : la grande grille d'entrée est due à Vasarely et le mur cyclopéen dû à Albert Dupin a offert aux jeunes et aux moins jeunes le spectacle d'une œuvre singulière, quelque chose comme un grand poème de pierre, d'eau et de verdure. Le campus de cette université fut le premier en France à obtenir le label "Patrimoine du XXème siècle" du ministère de la culture en 2011.

Dans cet organisme, un des centres nerveux était la bibliothèque universitaire. Lorsqu'elle a ouvert en 1966, les étudiants eurent l'heureuse surprise de pouvoir évoluer dans un vaste espace libre qu'un puits de lumière éclairait. Il était dû à l'architecte Philippe Jaulmes qui intégra à la structure un escalier métallique au dessin surprenant et élégant. Et puis vinrent les années 80, le numérique, la disparition des fichiers papier, ainsi que la délimitation d'espaces de travail à vocations distinctes.

 Opération Campus

La BU se fit plus accessible : la documentation en libre accès s'est développée et les chercheurs non universitaires davantage accueillis. Cette ouverture sur le monde va être confirmée concrètement avec le projet "Atrium". Ce projet s'intègre dans l'Opération Campus", plan d'ampleur nationale lancé avant 2012. A Montpellier, sont concernés 5 établissements, 60 000 étudiants, 3 500 enseignants et chercheurs, 25 000 agents administratifs et techniques.

Pour l'université Paul Valéry, il s'agira de mettre en œuvre un projet immobilier et urbain : construction de la nouvelle BU, l'Atrium, dont le site sera desservi par le tram. Elle sera située en proue de campus, à l'orée de la voie Domitienne et la route de Mende afin de tisser un lien fort entre la ville et l'université. Etudiants, enseignants et curieux de savoir seront accueillis dans un bâtiment, nouveau dans son inspiration, mais offrant toujours espace et lumière. Cette lumière méditerranéenne, celle qui inspira Frédéric Bazille, doit être captée par "de larges casquette filantes formant brise soleil et étagère à lumière". Espace, luminosité bien propres à faciliter lecture et concentration. 

Et puis aussi la détente - terrasse sous jardin suspendu au niveau supérieur - rencontres, échanges, convivialité : sont prévus une cafétéria, un auditorium, une salle d'exposition. Comme l'a dit Voltaire, "Bien. Mais il faut cultiver notre jardin". Et ce sera grâce à l'Atrium.

L’agence d’architecture parisienne SCAU, associée à l’agence montpelliéraine Coste Architecture, a été désignée lauréate de l’attribution du marché de maîtrise d’œuvre de ce futur “Learning Center” - bibliothèque universitaire nouvelle génération - de l’université Paul-Valéry Montpellier 3 en 2016.

Le projet appelé « ATRIUM », dont la livraison est prévue en 2020, est un bâtiment de 15 000 m2 comprenant plusieurs services dont une bibliothèque universitaire, un auditorium, une cafétéria et des services innovants.

Publié le 6 février 2018 par H&R.