Crise énergétique : l'Allemagne maintient deux centrales nucléaires et fustige la France

 

Selon Orange.fr :

Ces centrales vont devoir être maintenues en activité pour compenser le manque d'électricité entraîné par les maintenances dans les centrales françaises, selon le gouvernement allemand.

La sortie définitive du nucléaire attendra encore un peu. L'Allemagne a annoncé mardi 27 septembre son intention de prolonger cet hiver l'activité de ses deux dernières centrales nucléaires.

Berlin a mis ce contretemps sur le compte du piètre réseau électrique français, dans un contexte de pénurie d'énergie orchestrée par la Russie après l'invasion de l'Ukraine.

Début septembre, le gouvernement du social-démocrate Olaf Scholz, au sein duquel siègent des écologistes, était déjà revenu sur la fermeture définitive de deux des trois réacteurs du pays prévue pour fin 2022. Il s'agissait alors de les maintenir "en veille" jusqu'au printemps 2023 et de ne les utiliser qu'en dernier recours seulement, en cas de situation d'urgence énergétique...............

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/monde/crise-energetique-l-allemagne-maintient-deux-centrales-nucleaires-et-fustige-la

"Il y en a marre de ces trucs-là" : le "coup de gueule" d'Eric Dupond-Moretti après les retraits de Quatennens et Bayou

 

Selon Orange.fr :

"Nous sommes en train de créer une justice de droit privé qui n'a strictement aucun sens", a déploré mardi le garde des Sceaux alors que les deux députés ont dû se mettre en retrait de leurs responsabilités au sein de leurs partis après des accusations de violences envers leur compagne.

Accusés respectivement de violences conjugales et de violences psychologiques envers leur compagne, l'Insoumis Adrien Quatennens et l'écologiste Julien Bayou se sont récemment mis en retrait de leurs activités politiques, ce que désapprouve le ministre de la Justice. "Il est temps de siffler la fin de la récréation", a jugé mardi 27 septembre Eric Dupond-Moretti lors du conférence de presse, estimant qu'il ne fallait "pas jouer avec nos institutions". 

Cybermalveillance.gouv.fr lance un Cyber Guide dédié aux familles

 

 

Cybermalveillance.gouv.fr lance un Cyber Guide dédié aux familles

Face à une demande croissante d’assistance en ligne du grand public (+65%), qui représente aujourd’hui 90 % des sollicitations sur sa plateforme, Cybermalveillance.gouv.fr a décidé de lancer un guide avec un contenu pédagogique spécialement dédié aux familles.

 

Un Cyber Guide spécialement conçu pour les familles, une cible particulièrement exposée

Les familles concentrent aujourd’hui une part importante des demandes d’assistance de la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr.
Fort de ce constat, Cybermalveillance.gouv.fr a donc créé un groupe de travail (GT) consacré aux « Familles » avec ses membres début 2022, afin d’apporter des réponses concrètes et pragmatiques à un public particulièrement exposé.

L’objectif ? Créer et diffuser des contenus adaptés aux parents et aux enfants pour les sensibiliser aux risques numériques et aux bonnes pratiques et les accompagner dans leurs gestes quotidiens.

Pour ce faire, Cybermalveillance.gouv.fr et ses membres ont imaginé un support pédagogique avec 10 recommandations à mettre en œuvre face aux risques Cyber, au travers d’un guide dédié aux familles : https://bit.ly/famille-cyber-guide

Parmi les thèmes abordés du Cyber Guide Famille :

  • Comment protéger l’accès à ses comptes ?
  • Comment sauvegarder ses données ?
  • Quel comportement adopter lors d’un achat en ligne ?
  • Comment se montrer vigilant sur les réseaux sociaux ?
 

Le Cyber Quiz Famille, un jeu-concours pour faciliter le dialogue autour de la Cybersécurité

Et pour compléter ce guide pédagogique, le « GT famille » a également conçu un jeu-concours, le Cyber Quiz Famille, qui sera lancé le 24 octobre prochain, dans le cadre du Cybermoi/s.

Ainsi, grâce à des illustrations mettant en scène les membres d’une famille dans différentes situations du quotidien, parents et enfants vont pouvoir échanger sur ce sujet et ainsi apprendre à connaître ou reconnaître les principales menaces cyber et les bonnes pratiques à retenir. Une façon différente d’aborder les enjeux de la cyber, via un support ludique, au sein de la cellule familiale et d’établir le dialogue entre ses membres.

 

Le Cyber Quiz Famille de Cybermalveillance.gouv.fr sera à disposition à l’adresse suivante à partir du 24 octobre prochain : https://quiz.cybermalveillance.gouv.fr

 

« La cybersécurité est l’affaire de tous et dans le cadre de sa mission d’intérêt général et de sa mission de prévention, Cybermalveillance.gouv.fr se doit également d’accompagner les familles qui constituent une cible essentielle face à la menace. Ce jeu-concours est la première réalisation du groupe de travail Familles, qui nous permet de répondre de façon pragmatique au défi de la Cyber qui est un enjeu majeur de la cellule familiale » a déclaré Jérôme Notin, Directeur Général de Cybermalveillance.gouv.fr

« Comme le rappelle cette campagne, la prévention et la lutte contre toutes les formes de harcèlement est l’affaire de tous. A ce titre, l’École, aux côtés des familles, joue un rôle important pour renforcer l’engagement collectif et travailler globalement dans le cadre de la politique d’éducation à la citoyenneté numérique et le programme pHARe à l’instauration d’un climat scolaire serein et épanouissant. » a déclaré Pap Ndiaye Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Téléconsultations : ce qu'il faut savoir sur le déremboursement de certains arrêts de travail souhaité par le gouvernement

 

Selon France Info :

Haro sur les visios ? A l'occasion de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, lundi, le gouvernement a annoncé son intention d'encadrer davantage la délivrance des arrêts de travail lors de téléconsultations. Face au développement rapide de cette pratique, souvent sans recours au médecin traitant, "il faut que nous soyons extrêmement vigilants par rapport aux abus d'utilisation", a justifié le ministre de la Santé, François Braun, mardi 27 septembre, sur franceinfo. Voici les dessous de cette réforme, qui pourrait entrer en vigueur l'été prochain.

Quelles sont les nouvelles règles envisagées ?

Dans son projet de loi (PDF), l'exécutif propose de restreindre les conditions de prise en charge des arrêts de travail. A partir du 1er juin 2023, si un arrêt a été prescrit dans le cadre d'une téléconsultation, il ne pourra donner lieu au versement d'une indemnité journalière "que si l'incapacité physique a été constatée (…) par le médecin traitant (…) ou par un médecin ayant déjà reçu l'intéressé en consultation depuis moins d'un an".....

.

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/teleconsultations-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-deremboursement-de-certains-arrets-de-travail-souhaite-par-le-gouvernement

Le 28 septembre ce sera la Journée Internationale du droit d'accès à l'information

 

La communauté internationale, au travers d'institutions telles que l'Unesco ou l'Union Euroepéenne reconnaît le droit d’accès à l’information publique comme étant "un droit humain nécessaire pour la protection et la jouissance des autres droits, y compris le droit à la liberté d’expression".

Bref, on ne plaisante pas avec l'accès à l'information...

Lutter contre la corruption

Permettre au citoyen lambda d'accéder à l'information participe activement à la lutte contre la corruption dans la vie publique; il est aussi une condition indispensable à la promotion de la culture pour tous les citoyens.

S'informer pour participer

Encourager la participation des citoyens à la vie publique et leur permettre de jouir de leurs droits civils et politiques passe, normalement, par la fourniture d'une information sincère et complète à tout un chacun...

Cette journée internationale en est, en 2022, à sa 17ème édition.

Un site à visiter : www.un.org

Brevet, baccalauréat et CAP : le calendrier des examens en 2023

 

En Train D'Étudier, Examens, Préparation

Découvrez les dates des examens du brevet, du baccalauréat, du CAP et du brevet de technicien de la musique pour 2023. Le calendrier des épreuves des examens nationaux a été publié au Bulletin officiel de l'Éducation nationale du 22 septembre 2022.

Diplôme national du brevet 2023

Les épreuves écrites du diplôme national du brevet (DNB) communes à tous les candidats auront lieu les lundi 26 et mardi 27 juin 2023 pour la session normale et les lundi 18 et mardi 19 septembre 2023 pour la session de remplacement.

L'épreuve de langue vivante étrangère spécifique aux candidats à titre individuel se tiendra le mardi 27 juin 2023 après-midi pour la session normale et le mardi 19 septembre 2023 après-midi pour la session de remplacement.

Consultez les dates et heures des épreuves écrites du brevet .

Pour les épreuves orales spécifiques destinées aux candidats des sections internationales de collège et des établissements franco-allemands, chaque chef d'établissement fixera le calendrier de passation de ces épreuves en s'efforçant de retenir la période faisant suite au conseil de classe du troisième trimestre.

 

Baccalauréat général et technologique 2023

Épreuves écrites anticipées de français

Les épreuves écrites anticipées de français, qu'elles soient passées au titre de la session 2023 ou par anticipation au titre de la session 2024, auront lieu le jeudi 15 juin 2023 au matin.

Épreuves écrites du baccalauréat général et technologique (métropole)

Les épreuves écrites de spécialités sont fixées les lundi 20, mardi 21 et mercredi 22 mars 2023. Consultez les dates et heures des épreuves par discipline.

Les épreuves de philosophie sont fixées le mercredi 14 juin 2023 au matin.

L'épreuve du Grand oral aura lieu du lundi 19 au vendredi 30 juin 2023.

Les épreuves écrites de remplacement auront lieu du 7 au 13 septembre 2023. Les épreuves écrites anticipées, qu'elles soient passées au titre de la session 2023 ou par anticipation au titre de la session 2024, sont fixées le vendredi 8 septembre 2023.

  À noter : le ministère de l'Éducation a indiqué dans un communiqué du 22 septembre 2022 que les programmes des matières de spécialité seraient « resserrés » pour laisser aux lycéens le temps d'approfondir les notions étudiées pour les examens prévus en mars. Les modifications envisagées seront annoncées d'ici la fin septembre.

  À savoir : les résultats du baccalauréat général et technologique seront communiqués à partir du mardi 4  juillet 2023.

Les épreuves du second groupe, dites « épreuves de rattrapage », se dérouleront jusqu'au vendredi 7 juillet 2023 inclus.

 

Baccalauréat professionnel 2023

Les épreuves générales écrites, communes à tous les candidats, auront lieu du mardi 13 au vendredi 23 juin 2023. Consultez les dates et heures des épreuves par discipline.

Les épreuves professionnelles font l'objet d'un calendrier spécifique et variable selon la spécialité concernée. L'épreuve de contrôle se déroulera dans l'ensemble des académies jusqu'au vendredi 7 juillet 2023 inclus. Les épreuves écrites de remplacement se dérouleront du mardi 5 au vendredi 15 septembre 2023.

  À savoir : les résultats du baccalauréat professionnel seront communiqués à partir du mardi 4 juillet 2023.

 

Certificats d'aptitude professionnelle 2023

Les épreuves écrites d'enseignement général pour les académies de métropole et d'outre-mer, à l'exception de la Nouvelle-Calédonie, auront lieu, pour la session normale, les lundi 5 et mardi 6 juin 2023. Les épreuves de remplacement se dérouleront les lundi 18 et mardi 19 septembre 2023.

Consultez les dates et heures des épreuves .

 

Brevet de technicien métiers de la musique 2023

Les épreuves écrites de la première série de l'examen du brevet de technicien métiers de la musique auront lieu les mardi 30 et mercredi 31 mai, et les jeudi 1er et vendredi 2 juin 2023. Elles se dérouleront selon les horaires fixés par les recteurs d'académie responsables de leur organisation, à l'exception de l'épreuve de français qui se tiendra le mardi 30 mai 2023 de 9h à 12h.

 

Pour en savoir plus

Taxe foncière sur le bâti : mode de calcul et réductions

 

La taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) est un impôt local qui concerne les propriétaires d’un bien immobilier ou les usufruitiers. Présentation du mode calcul de la taxe foncière et des possibles exonérations ou dégrèvements.

Quelles sont les propriétés imposables à la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) ?

Pour les particuliers, il s’agit essentiellement des locaux d’habitation, des sols des bâtiments, des parkings et des terrains formant une dépendance indispensable et immédiate à ces constructions.

Les caravanes et les baraquements mobiles sont exonérés de taxe foncière sauf s’ils sont fixés par des attaches de maçonnerie.

Comment est calculée la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) ?

Base d'imposition et taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB)

La taxe foncière sur les propriétés bâties est établie pour l’année entière dans la commune où est situé le bien imposable et d’après la situation au 1er janvier de l’année d’imposition.

Ainsi, si vous êtes propriétaire au 1er janvier, vous êtes redevable de la taxe foncière pour l’année entière, même si vous vendez le bien au cours de l'année.

Le mode de calcul de l'impôt associe valeur cadastrale et taux votés par les collectivités territoriales.

Le revenu cadastral constitue la base d’imposition de la taxe foncière : il est égal à la valeur locative cadastrale diminuée d’un abattement de 50 %.

La valeur locative cadastrale correspond à un loyer annuel théorique que le propriétaire pourrait tirer du bien s’il était loué. Ce loyer est ensuite actualisé et revalorisé chaque année. L’abattement forfaitaire de 50 % permet de prendre en compte les frais de gestion, d'assurance, d'amortissement, d'entretien et de réparation.

Les taux, appliqués à la base d’imposition pour calculer le montant de la taxe foncière, sont votés par les collectivités territoriales : communes, intercommunalités et départements.

À savoir

Si en cours d’année, vous apportez des modifications à votre habitation, l’augmentation de sa valeur locative ne sera prise en compte qu’au 1er janvier de l’année suivante pour calculer la taxe foncière.

Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) : les exonérations et réductions possibles

L’exonération totale de taxe foncière en faveur des personnes âgées ou handicapées et de condition modeste

Vous pouvez être totalement exonéré de taxe foncière pour votre habitation principale sous réserve de remplir les trois conditions suivantes :

  • Conditions relatives à l’occupant (remplir l'une des deux conditions suivantes) :
    • Vous êtes bénéficiaire d'une des allocations suivantes : l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) ou l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi) ou l'allocation aux adultes handicapés (AAH).
    • Vous aviez plus de 75 ans au 1er janvier 2022. En cas d’installation en maison de retraite ou dans une unité de soins longue durée, l’exonération s’applique à votre ancien logement si vous en conservez la jouissance exclusive.
  • Conditions de ressources
  • Conditions de cohabitation

Vous n’avez aucune démarche particulière à effectuer à partir du moment où vous remplissez ces conditions pour bénéficier de l’exonération de taxe foncière.

L’exonération temporaire de taxe foncière de deux ans

Les constructions nouvelles, reconstructions ou additions de construction sont exonérées de taxe foncière durant les deux années qui suivent leur achèvement.

L’exonération s’applique à compter du 1er janvier qui suit l’achèvement de la construction.

L’exonération est totale si votre immeuble est affecté à l’habitation, que ce soit une résidence principale ou une résidence secondaire.

Elle sera partielle (part départementale) si votre immeuble est affecté à un autre usage que l’habitation (industriel, commercial…), les parts communale et intercommunale restant dues.

Vous devez vous adresser une demande d’exonération temporaire au centre des impôts dont dépend votre logement au plus tard 90 jours après l’achèvement des travaux.

L'exonération temporaire de taxe foncière de trois ans en faveur des économies d'énergie

Certaines collectivités territoriales peuvent décider, sur délibération, de vous exonérer totalement ou partiellement de taxe foncière pendant trois ans, si vous réalisez des travaux d'économie d'énergie.

Votre logement doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1989.

Le montant de vos dépenses doit être supérieur à un certain montant :

  • 10 000 € par logement au cours de l'année précédant la premièreannée d'application de l'exonération
  • 15 000 € par logement dans le cas où les dépenses ont été réglées au cours des trois années précédant l'année d'application de l'exonération.

 

Le dégrèvement d'office de taxe foncière

Si vous êtes âgé de plus de 65 ans et de moins de 75 ans au 1er janvier de l’année d’imposition, et que votre revenu fiscal de référence (RFR) ne dépasse pas les limites de revenus fixées par l'article 1417-I du Code général des impôts, vous pouvez bénéficier d’un dégrèvement de 100 € sur la taxe foncière de votre habitation principale.

Les personnes hébergées en maison de retraite peuvent aussi bénéficier de ce dégrèvement sous réserve que l’habitation principale qu’elles occupaient reste libre de toute occupation.

Vous n’avez aucune démarche particulière à effectuer car ce dégrèvement est effectué d’office par l’administration fiscale.

Le plafonnement de taxe foncière en fonction des revenus

Il existe un mécanisme de plafonnement de la taxe foncière sur la résidence principale en fonction du revenu. Pour y être éligible, vos revenus ne doivent pas excéder les plafonds de revenus fixés par l'article 1417-II du Code général des impôts.

Ce dispositif permet aux contribuables concernés de bénéficier d'un dégrèvement de leur cotisation de taxe foncière supérieure à 50 % de leurs revenus.

Téléchargez le formulaire de demande de plafonnement de taxe foncière

Le dégrèvement de taxe foncière applicable aux logements inoccupés

Il existe d’autres cas de dégrèvement de taxe foncière, notamment en cas de local inoccupé. Deux types de locaux sont concernés :

  • les logements vides normalement destinés à la location
  • les locaux inexploités à usage industriel et commercial qui étaient occupés par le redevable de la taxe foncière.

Votre local doit être inoccupé pendant au moins trois mois.

Le dégrèvement est calculé mois à mois, du premier jour au dernier jour du mois de l’inexploitation.

Ce dégrèvement n’est pas accordé d’office. Vous devez en faire la demande au centre des Finances publiques où se situe le bien concerné. 

Cette demande doit être adressée au plus tard le 31 décembre de l’année suivant celle au cours de laquelle les locaux ont été inoccupés pendant au moins trois mois.

Attention

Votre logement ou local peut être soumis à la taxe sur les logements vacants (TLV et THLV).

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser

  • Comment calculer votre impôt d'après le barème de l'impôt sur le revenu 2022 ?
  • Que faire si vous avez des difficultés à payer vos impôts ?
  • Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

En savoir plus sur la taxe foncière

  • Exonération et dégrèvement de la taxe foncière sur impots.gouv.fr
  • Taxe foncière sur les propriétés bâties sur service-public.fr

Ce que dit la loi

  • Code général des impôts :
    • articles 1382 à 1382F relatifs à l'exonération permanente
    • article 1383 relatif à l'exonération de 2 ans
    • article 1389 relatif au dégrèvement de taxe foncière pour un logement inoccupé
  • Bulletin officiel des finances publiques :
    • exonérations et dégrèvement d'office en faveur des personnes de condition modeste

Que faire si vous avez des difficultés à payer vos impôts ?

 

Baisse de revenus, chômage, divorce, etc. Autant de raisons qui peuvent vous amener à ne plus pouvoir régler vos impôts à l'échéance. Des solutions existent cependant pour vous aider à gérer cette mauvaise passe.

Demandez un délai pour payer un impôt en cas de difficulté temporaire

Si vous rencontrez des difficultés passagères pour acquitter votre impôt sur le revenu ou vos impôts locaux (taxe d'habitation et taxe foncière), vous pouvez demander, à titre exceptionnel, un délai de paiement à l'administration fiscale.

Quand et comment faire la demande d'un délai de paiement ?

Il est préférable de présenter sa demande dès réception de l'avis d'impôt en :

  • vous connectant à votre espace Particulier et accédant à votre messagerie sécurisée. Sélectionnez « Écrire à l'administration / J'ai un problème concernant le paiement de mon impôt / J'ai des difficultés pour payer » puis laissez-vous guider
  • ou en vous rendant dans votre centre des finances publiques. Vous pouvez retrouver leurs coordonnées sur le site impôt.gouv.fr dans la rubrique « Contact », ou sur votre avis d'impôt.

Comment est appréciée la demande d'un délai de paiement ?

La demande est appréciée au cas par cas dans la cadre d'une approche individualisée de la situation du contribuable (chômage, décès du conjoint, séparation, invalidité, maladie, accumulation d'arriérés ou rappels suite à contrôle).

Quand sera traitée la demande d'un délai de paiement ?

Si l’administration n’a pas répondu dans le délai de deux mois, la demande de délai est considérée comme rejetée. Ce délai est porté à quatre mois si la complexité de la demande le justifie. L’administration doit, dans ce cas, informer le contribuable de ce délai supplémentaire avant l’expiration du délai de deux mois.

Décision de l'administration

Quelles décisions peut prendre l’administration concernant une demande de délai de paiement d'un impôt ?

  • Une décision d'octroi de délais. Cette décision sera accompagnée d'un échéancier.
  • Une décision de rejet.

Si au terme de cette première démarche, vous estimez que cette demande n'a pas été traitée de façon satisfaisante, vous pouvez saisir le conciliateur fiscal départemental.

Demandez la remise gracieuse d'un impôt

La remise gracieuse de l’impôt consiste en l'octroi du droit à titre gracieux par l'administration fiscale à une transaction, une remise ou une modération d’un impôt. Elle peut porter sur la totalité ou seulementsur une partie d'un impôt. Mais seuls les impôts directs peuvent faire l’objet d’une remise (impôt sur le revenu, taxe d'habitation, contribution à l'audiovisuel public et taxe foncière). Les droits d’enregistrement (droits de succession par exemple) et l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) ne peuvent pas donner lieu à une remise.

Qui peut bénéficier de la remise gracieuse d'un impôt ?

La demande est appréciée au cas par cas dans la cadre d'une approche individualisée de la situation du contribuable (chômage, décès du conjoint, séparation, invalidité, maladie, accumulation d'arriérés ou rappels suite à contrôle) .

Comment faire la demande d'une remise gracieuse ?

Dans la grande majorité des cas, la demande de remise gracieuse doit être adressée au service des impôts dont dépend le lieu d'imposition du demandeur. Vous pouvez aussi vous rendre dans votre centre des Finances Publiques.

Décision de l'administration

Quelles décisions peut prendre l’administration quant à la remise gracieuse d'un impôt ?

  • Rejeter la demande de remise gracieuse d'un impôt.
  • Octroyer une remise ou une modération pure et simple.
  • Octroyer une remise ou une modération conditionnelle selon les cas.

Le 28 septembre ce sera la Journée mondiale du droit à l'avortement

Bien qu'elle revendique le titre de "journée mondiale", précisons d'emblée qu'il s'agit s'une journée purement nationale, voulue expressement par le gouvernement français.

Le but avoué du gouvernement étant de faciliter l'accès à l'IVG et rendre l'information toujours plus anonyme. Une campagne de communication sur le thème "réduire les inégalités et fournir des renseignements fiables" a d'ailleurs été initiée.

A l’occasion de la Journée mondiale du droit à l’avortement, la ministère français de la Santé a mis en service un numéro vert national (0 800 08 11 11) destiné à informer sur l’interruption volontaire de grossesse. L'appel à ce numéro se fera sans laisser de trace sur les factures téléphoniques.

Question de vocabulaire ?

On retrouve, dans une encyclopédie en ligne bien connue, des définitions qui font le distingo entre les différentes interruptions volontaires de grossesse.

En France, en Suisse, au Canada, en Italie, l'IVG désigne un avortement provoqué, décidé pour des raisons non médicales dans un cadre légal.

Lorsque l'intervention est motivée par des raisons médicales, dangerosité de la poursuite de la grossesse, embryon atteint de malformations ou de maladie grave et incurable au moment du diagnostic, il est question d'interruption thérapeutique de grossesse (ITG) ou d'interruption médicale de grossesse (IMG).

La clause de conscience en question

Un nouveau débat se fait jour aujourd’hui en France, qui voudrait retirer aux médecins leur clause de conscience, en clair leur droit de ne pas pratiquer l’avortement. Si le législateur allait dans ce sens, la France serait le seul pays au monde à refuser aux médecins le droit fondamental de protéger la vie...

Un site à visiter : ivg.gouv.fr

Rendez-vous ce vendredi pour le vernissage de l'exposition "Après l'école. 2è Biennale artpress des jeunes artistes"

Rendez-vous ce vendredi pour le vernissage de l'exposition "Après l'école. 2è Biennale artpress des jeunes artistes" au MO.CO. Montpellier Contemporain

VENDREDI 30 septembre DE 18H00 À 21H00

Venez découvrir la deuxième édition de "Après l'école, biennale artpress des jeunes artistes" à Montpellier !
 
L'exposition réunira 32 artistes diplômés des écoles d’art publiques françaises et déjà engagés dans une carrière artistique, sélectionnés par un jury présidé par le réalisateur et artiste espagnol Albert Serra.
 
Associant la revue d’art contemporain artpress, MO.CO. Montpellier Contemporain, Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier, la biennale investira plusieurs salles du Musée Fabre, l’intégralité du MO.CO. Panacée ainsi que l’Espace Dominique Bagouet, proposant ainsi aux visiteurs un véritable parcours artistique urbain. Elle entend ainsi donner aux jeunes artistes sélectionnés la possibilité d’exposer dans les meilleures conditions. Elle trouvera un écho au Frac Occitanie Montpellier et à l’École supérieure des beaux-arts qui, tous deux, accueilleront au même moment des expositions de jeunes artistes diplômés et d’étudiants.
"Après l’école" est une biennale de critique d’art. Son commissariat est assuré en complicité avec les partenaires par Étienne Hatt, rédacteur en chef adjoint d’artpress, et Romain Mathieu, enseignant en école d’art et critique. Elle ne propose pas un échantillonnage de la jeune création. Conciliant présentation généreuse de chacun des artistes et mises en dialogue et en tension, elle en donne une lecture en prise avec les pratiques et les enjeux les plus actuels.
·················································
Artistes de l'exposition :
Saïd Afifi, Assoukrou Aké, Caroline Anezo, Elie Bouisson, Célia Cassaï, Ève Champion, Mona Convert, Louise-Margot Décombas, Guillaume Dronne, Thomas Gasquet, Jérémy Griffaud, Matthieu Hemmer, Linh Jay, Yongkwan Joo, Sam Krack, Ugo Lange, Coline Lasbats, Melisa Liebenthal, Raphaël Maman, Mélissa Medan, Raphaël-Bachir Osman, Eva Pelzer, Lorette Pouillon, Laure Tiberghien, Vehanush Topchyan, Céline Turlotte et Jérémy Bindi, Valentin Tyteca, Amalia Vargas, Bowen Zhao, Alexandre Zhu, Yunyi Zhu
·················································
"Après l'école, biennale artpress des jeunes artistes"
Exposition du 1er octobre 2022 au 8 janvier 2023
 MO.CO. Panacée, 14 rue de l'Ecole de Pharmacie, Montpellier | Entrée gratuite
 Musée Fabre, 39 boulevard Bonne Nouvelle (ouverture le 30 septembre de 16h à 18h) | Entrée gratuite sur présentation du carton d’invitation
 Espace Bagouet, Esplanade Charles de Gaulle (ouverture le 30 septembre de 16h à 18h) | Entrée gratuite

 

Après les scandales Buitoni et Kinder, la sécurité alimentaire va renforcer ses contrôles en 2023

 

Selon Orange.fr

 

Sponsored image

Sur les six milliards de budget total projetés pour 2023, 11% seront consacrés à la "sécurité et qualité sanitaires de l'alimentation".

 La "police unique" chargée de la sécurité sanitaire des aliments, annoncée pour le 1er janvier prochain, sera renforcée par la création de 90 postes, s'ajoutant aux 60 "transférés" depuis la DGCCRF, a indiqué le ministère de l'Agriculture lundi dans son projet de budget 2023. 

Les récents scandales des pizzas Buitoni contaminées à la bactérie E. coli ou des Kinder à l'origine d'une épidémie de salmonellose ont suscité des inquiétudes sur les conditions sanitaires dans les usines, et sur les contrôles menés tant par les industriels que par les agents de l'État, dont les effectifs ont fondu depuis quinze ans, selon les syndicats. 

 Mi-mai, le ministère de l'Agriculture avait annoncé récupérer cette compétence de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), sous tutelle de Bercy, et avec elle une soixantaine d'agents affectés à ces missions. 

"Hausse significative des effectifs"............. Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/apres-les-scandales-buitoni-et-kinder-la-securite-alimentaire-va-renforcer-ses-controles-en-2023-magic