Heure d'été, Sainte-Soline, législatives… Les infos à ne pas manquer ce dimanche 26 mars

 

Selon Orange.fr :

Retour sur les terribles affrontements entre forces de l’ordre et manifestants, élection en Ariège et passage à l'heure d'été… Voici les actus à ne pas manquer ce dimanche.

L’heure d’été est là

Dans la nuit du samedi 25 mars au dimanche 26 mars, la France est passée à l’heure d’été. Ainsi, à 2h du matin, les téléphones et autres appareils électroniques ont automatiquement augmenté d’une heure, raccourcissant ainsi la nuit de ce dimanche. Un mal pour un bien, puisque jusqu’à la fin du mois d’octobre prochain, nous bénéficieront d’une heure de soleil supplémentaire.

 



Sainte-Soline, théâtre de graves affrontements

Dans les Deux-Sèvres, samedi 25 mars, la manifestation contre les ultra-bassines a tourné au cauchemar. Plus de 6 000 personnes étaient réunies, samedi 25 mars, à Sainte-Soline, pour protester contre le projet de construction du bassin destiné à irriguer les infrastructures agricoles. Un rassemblement interdit par la préfète des Deux-Sèvres, Emmanuelle Dubée, rappelle Ouest France. Et si l’objectif des manifestants était d’atteindre la bassine, les forces de l’ordre ont immédiatement bloqué le passage, menant ainsi à d’importants affrontements et au recours à des mortiers, explosifs et autres cocktails Molotov. Plusieurs véhicules des gendarmes ont été enflammés.

Alors que les premiers heurts ont éclaté en début de journée, les opérations se sont poursuivies jusqu’en fin d’après-midi. Chez les manifestants, deux personne auraient terminé dans un état grave, tandis que seize gendarmes auraient été blessés. Dimanche 26 mars, aucune mobilisation du même type n’est attendue.

Le RN à l’assaut de LFI en Ariège................. Poursuivre sur : https://actu.orange.fr/france/sainte-soline-legislatives-equipe-de-france-heure-d-ete-les-cinq-infos-a-retenir-dimanche-26-mars-magic-CNT0000021AgPC.html

Application au 1er juin 2023 de la résiliation « en 3 clics » des contrats conclus en ligne

 

Doigt, Toucher, Homme D'Affaire, Poster

 

À partir du 1er juin 2023, la résiliation en ligne des contrats pouvant être conclus par voie électronique sera réalisable en 3 clics. Cette nouveauté vise à favoriser la concurrence et à faciliter les résiliations d’abonnements et de contrats d’assurance. Elle s’appliquera pour les contrats à venir mais également pour les contrats en cours à cette date.

 

En application de la loi du 16 août 2022 portant mesure d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat, il sera possible pour le consommateur de résilier en ligne un contrat qu’il a conclu avec un professionnel.

La résiliation en ligne sera possible si, au jour de celle-ci, le contrat peut être conclu par voie électronique. Le but de la résiliation « en 3 clics » est de simplifier les résiliations afin que les consommateurs puissent s'orienter vers des contrats plus avantageux pour leur pouvoir d'achat.

Cette disposition s’appliquera au 1er juin 2023 pour les contrats à venir et pour les contrats en cours. Elle concerne les contrats de consommation et les contrats d’assurance couvrant les personnes physiques en dehors de leurs activités professionnelles.

Obligation du professionnel

Afin que la résiliation du contrat en ligne soit possible, le professionnel devra mettre à la disposition du consommateur une fonctionnalité gratuite, permanente, directe et facile d’accès lui permettant de notifier cette résiliation. Cette fonctionnalité sera nommée « résilier votre contrat », une formule similaire pourra également être utilisée.

Une fois qu’il aura reçu la notification de résiliation, le professionnel devra en informer le consommateur. Il lui indiquera ensuite, dans des délais raisonnables, la date à laquelle le contrat prendra fin et les effets de la résiliation.

À noter

Tout manquement par le professionnel à ses obligations sera sanctionné d’une amende administrative d’un montant de 15 000 € maximum pour une personne physique et de 75 000 € maximum pour une personne morale.

 

Résiliation en ligne des contrats d’assurance et informations à communiquer par l'assuré

La possibilité de résilier en ligne concerne également les contrats d’assurance couvrant les personnes physiques en dehors de leurs activités professionnelles. Sont concernés les contrats pouvant être conclus en ligne avec les assurances, les institutions de prévoyance et les mutuelles.

Un décret du 16 mars 2023 indique les informations que l'assuré devra fournir dans la fonctionnalité « résilier votre contrat » :

  • nom et prénom (pour une personne physique), raison sociale ou dénomination sociale (pour une personne morale) ;
  • moyen de contact (numéro de téléphone, mail...) permettant à l'assureur de confirmer la réception de la notification de la résiliation ;
  • référence du contrat concerné (un numéro de contrat par exemple) ;
  • motif de la résiliation ;
  • date de l'événement donnant lieu à résiliation.

Après avoir fourni ces informations, un récapitulatif sera présenté à l'assuré.

L'assuré confirmera ensuite sa demande en cliquant sur la mention lisible « confirmer ma demande de résiliation », une formule analogue pourra également être utilisée.

À noter

La fonctionnalité « résilier votre contrat » devra rappeler les conditions de résiliation du contrat (existence d'un délai de préavis, conséquences de la résiliation pour l'assuré...).

Rappel

Depuis le 1er janvier 2023, la personne ayant souscrit un contrat d'assurance à des fins non professionnelles en complément d'un bien ou d'un service rendu peut renoncer à ce contrat, sans frais ni pénalités, tant qu'il n'a pas été intégralement exécuté ou que l'assuré n'a fait intervenir aucune garantie. Cette renonciation doit se faire dans un délai de 30 jours (au lieu de 14 jours) à compter de la conclusion du contrat.

Réforme des retraites : Fabien Roussel accuse Emmanuel Macron de créer "un climat de guerre civile"

 

Selon Orange.fr :

Le secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, a accusé Emmanuel Macron d'entretenir un climat de violence dans l'espoir de discréditer la mobilisation contre la réforme des retraites, samedi 25 mars sur RMC. Il a même évoqué "un climat de guerre civile". 

Alors que la mobilisation contre la réforme des retraites et contre l'usage du 49.3 ne faiblit pas, le secrétaire national du Parti communiste français, Fabien Roussel, a estimé sur RMC samedi 25 mars qu'Emmanuel Macron créait un climat de "guerre civile".
"Le président de la République, droit dans ses bottes, a provoqué les Français, suscité beaucoup de colère", a-t-il ainsi déploré, accusant le président de la République de miser sur les violences pour "retourner l'opinion".
 
Fabien Roussel: "Il est urgent que le président accepte la main tendue de l'intersyndicale"par BFMTV

"On est passé de manifestations pacifistes aux gueules cassées" 

Parmi les reproches formulés par le député du Nord, l'usage du 49.3 pour faire passer le projet de loi sur les retraites.................... Aller plus loin : https://actu.orange.fr/politique/reforme-des-retraites-fabien-roussel-accuse-emmanuel-macron-de-creer-un-climat-de-guerre-civile-magic

Manifestation anti-bassines : 24 gendarmes et 7 manifestants blessés, annonce Gérald Darmanin

 

La manifestation contre les bassines a tourné à l'affrontement entre manifestants et force de l'ordre.

Selon Orange.fr

De vives tensions ont éclaté ce samedi 25 mars lors d'une manifestation autour d'une réserve d'eau contestée en construction à Sainte-Soline, dans les Deux-Sèvres. Lors d'un point presse, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que 24 gendarmes avaient été blessés, dont un "en urgence absolue", ainsi que 7 manifestants, dont un se trouvant lui aussi en urgence absolue.
"Je crois savoir que leur pronostic vital n'est pas engagé", a indiqué Gérald Darmanin, qui a précisé toutefois que le bilan n'était "peut-être pas définitif". 
 
Sainte-Soline: 24 gendarmes blessés dont 1 en urgence absolue et 7 manifestants blessés dont 1 en urgence absolue, affirme Gérald Darmaninpar BFMTV



"Malgré l'interdiction de la manifestation par la préfète des Deux-Sèvres le 17 mars, des milliers de personnes se sont rendues sur site dont des personnes violentes - appartenant aux black blocs, ou à des groupuscules d'extrême gauche", a regretté Gérald Darmanin, apportant son "soutien absolu" aux gendarmes. Par ailleurs, 15 personnes ont été interpellées dont 12 se trouvent actuellement en garde-à-vue, selon Gérald Darmanin. "Ce samedi, nous avons vu l'arrivée de trois cortèges d'éléments radicaux", poursuit-il, ajoutant que les gendarmes ont utilisé "4.000 grenades de désencerclement"..... Poursuivre sur : https://actu.orange.fr/france/manifestation-anti-bassines-24-gendarmes-et-7-manifestants-blesses-annonce-gerald-darmanin-magic-CNT0000021yQkF.html

"Méga-bassines" dans les Deux-Sèvres : plusieurs personnes blessées à Sainte-Soline lors d'affrontements entre les forces de l'ordre et les manifestants

 

Selon la préfecture, deux blessés graves, dont un victime d'un traumatisme crânien ont été pris en charge par les secours.

Selon France Info :

Les évacuations sont en cours à Sainte-Soline, autour d'une réserve d'eau contestée en construction à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), samedi 25 mars. Plusieurs blessés ont été pris en charge par les secours, selon la préfecture. La gendarmerie comptabilise 16 blessés dans ses rangs, dont 6 hospitalisés. 

De leur côté, les organisateurs dénombrent "plusieurs dizaines de [manifestants] blessés, dont trois en urgence vitale", selon une membre du mouvement Les soulèvements de la Terre, à l'initiative de la manifestation, sur BFMTV. La préfecture n'a pas confirmé ce chiffre. Dans un bilan provisoire, l'association compte "plusieurs blessés graves, dont une personne toujours prises en charge dans l'ambulance sur place"

Un photographe a également été blessé samedi lors de la manifestation, a appris franceinfo auprès d'une source préfectorale. Conscient, il a été pris en charge par les gendarmes et leurs équipes médicales. Suivez notre direct. 

Les forces de l'ordre visées par des tirs de mortiers et d'explosifs. Dans l'après-midi, des affrontements ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre. Les manifestants ont fait usage de mortiers et d'explosifs contre les forces de l'ordre, a précisé la gendarmerie nationale. Un véhicule de la gendarmerie est en feu. Des manifestants se sont attaqués à l'une des vannes du futur projet de bassine à Sainte-Soline. Ils ont réussi à percer légèrement l'acier à l'aide d'une meuleuse, a constaté un journaliste de franceinfo. 

Des milliers de personnes mobilisées, malgré l'interdiction du rassemblement.............. Poursuivre : https://www.francetvinfo.fr/meteo/secheresse/direct-mega-bassines-une-manifestation-est-placee-sous-haute-securite-dans-les-deux-sevres_5731712.html

Le changement d'heure : "Ça a commencé au moment de la guerre 14, jusqu'en 1945. Puis en 2002, on a décidé d'avoir le même temps dans l'UE", rappelle Jean Viard

 

Selon France Info

 

Chronomètre, Horloge, Beaucoup, Temps

Question de société, votre rendez-vous du weekend pour bien comprendre le contexte d'une actualité et ses enjeux. Aujourd'hui avec le sociologue Jean Viard, directeur de recherche au CNRS, focus sur la question du changement d'heure. La nuit prochaine, à 2 h, il sera en fait déjà 3 h. Ce changement d'heure a été mis en place en France en 1976, avec le président Valéry Giscard d'Estaing.

franceinfo : C'est un rituel qu'on adore détester, mais qu'on ne veut pas lâcher en France ?  

Jean Viard : Oui, mais pas qu'en France, puisque maintenant, en fait, le temps est européen. Mais aussi, c'est une façon de parler du temps un peu plus léger que la durée de la retraite. Mais c'est quand même toujours la question du temps, mais du temps dans son organisation. Il faut dire que ça n'a pas commencé avec la crise pétrolière. Ça a commencé au moment de la guerre de 14 : en France, en Allemagne, en Angleterre, on a changé d'heure, notamment pour réduire la consommation de charbon, et dans une société qui n'était pas électrifiée. Les campagnes en France ont été électrifiées à la fin des années 30. Donc le fait de profiter de la lumière du jour, et puis le charbon était un enjeu majeur.

Et puis en 1945, effectivement, on a supprimé ce passage. On est revenu à 1 h universelle, en tout cas en France. Et puis, après une nouvelle crise d'énergie cette fois-ci, plus le charbon, mais le pétrole, là, à nouveau, on joue sur les heures. Le problème, c'est que depuis, d'abord on a décidé en 2002 d'avoir le même temps, dans toute l'Union européenne.

Aller plus loin :https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/question-de-societe/le-changement-d-heure-ca-a-commence-au-moment-de-la-guerre-14-jusqu-en-1945-puis-en-2002-on-a-decide-d-avoir-le-meme-temps-dans-l-ue-rappelle-jean-viard_5704421.html

Vendée Globe : Les organisateurs critiqués par Banque Populaire après l'affaire Crémer

 

Selon Orange Sports
Alors que Clarisse Crémer a été au cœur d'une affaire après le choix de Banque Populaire de ne plus la soutenir, la banque espère que tout cela permettra de changer la donne. Ses responsables ont également critiqué l'attitude des organisateurs du Vendée Globe.
 
 
Clarisse Crémer évincée du Vendée Globe: "Je ne sais pas si c'est du sexisme mais c'est juste intolérable", dénonce Isabelle Autissier, ancienne navigatricepar BFMTV


Les organisateurs du Vendée Globe ne devraient pas apprécier. En février dernier, face à une incertitude concernant sa qualification pour le tour du monde en solitaire sans escales et sans assistance, Clarisse Crémer a perdu le soutien de Banque Populaire. Le sponsor, ne voulant pas courir le risque d'une absence au départ, a préféré se désolidariser de la navigatrice et provoqué une polémique qui est remontée jusqu'à la ministre des sports Amélie Oudéa-Castera. En fin de compte, l'établissement bancaire a décidé quelques jours plus tard de renoncer purement et simplement à sa participation à l'épreuve. Le monocoque a ainsi été récemment vendu à la société d'Alex Thomson en vue d'une participation au prochain Vendée Globe avec un skipper qui pourrait être... Clarisse Crémer...

Aller plus loin : https://sports.orange.fr/sports-nautiques/voile/article/vendee-globe-les-organisateurs-critiques-par-banque-populaire-apres-l-affaire-cremer

Les marchés de gros sont des services publics

 

Avec France Infos

Si Rungis est le plus grand marché agricole au monde, il n’est pas le seul en France. 25 marchés de gros sont répartis sur le territoire, presque tous 'Marché d’Intérêt National', les MIN. Ce sont des services publics, voulus par le général de Gaulle, pour nourrir la France de l’après-guerre, en pleine reconstruction, et qui rassemblent les produits frais – fruits, légumes, viandes et marées.

Stéphane Layani est le PDG de Rungis : "C'est une idée très avancée de schéma directeur et d'organisation de la logistique, dès cette époque. Il fallait des points de concentration de l'offre agricole pour la redistribuer dans les aires où il y avait une certaine population."

Aujourd’hui, deux tiers des produits qui arrivent dans nos assiettes passent par les Marchés d’intérêt national. Le reste est fourni par les centrales d’achat de la grande distribution. À Rungis, 13 000 personnes travaillent dans 1200 entreprises, plus de six millions de visiteurs passent chaque année, et les fruits et légumes représentent près des trois quarts des produits. 

Ce modèle ne déstructure pas le commerce traditionnel.......... Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-mon-assiette/les-marches-de-gros-sont-des-services-publics_5705153.html

Le 25 mars c'est le Tolkien reading day

 

Nous avons choisi de présenter cette journée sous son nom anglais dans la mesure où ce sont essentiellement les anglo-saxons qui la célèbrent.

Journée mondiale de la lecture de Tolkien

Dit en Français, cela le fait nettement moins... mais l'essentiel n'est pas là et il vaut mieux revenir à l'univers du grand écrivain.

Les amateurs de J.R.R. Tolkien - et ils sont très nombreux toutes générations confondues - célèbrent cette journée depuis 2003. Elle a été initiée par la Tolkien Society.

Le choix du jour n'est pas anodin dans la mesure où, dans le récit du Seigneur des Anneaux, ce jour correspond à la chute de Sauron. Mais nous entrons là dans le monde des initiés...

APPEL aux BAINS de SOLEIL ! POUR LES CHIENS DE L'APAVH

 

L'association APAVH, en partenariat avec Thau-Info.fr propose régulièrement un chien ou un chat pour une adoption qui doit toutefois être un engagement réfléchi.
 
 L'association se bat au quotidien afin d’aider les animaux en détresse, pour leur trouver de bons maîtres et leur offrir une seconde chance.
 
"Tous les jours, nous sommes appelés pour des situations d' urgence :
 
soins, abandon, maltraitance, négligence…

Nous sauvons les animaux grâce à des familles d'accueil qui s'occupent bénévolement de nos petits protégés, le temps de leur trouver
une famille d'adoption définitive.borthCapture d’écran 2023-03-25 112122
 
Tous nos animaux sont vus par un vétérinaire, et l'association les fait identifier, vacciner et stériliser.
 
Ils sont ensuite proposés à l'adoption." Toutes ces actions coûtent cher, et l'association
 
ne reçoit aucune subvention et fonctionne uniquement grâce aux dons et à la solidarité.
 
"Ceci n’est possible que grâce à vous, c’est pourquoi nous faisons appel à votre générosité pour des dons financiers ou matériels (croquettes, litière, colliers/laisses, jouets, médicaments…), et humain pour du bénévolat ! Grâce à votre soutien nous pouvons continuer nos actions.

Nous anticipons le nettoyage de printemps avec ce que vous allez peut-être amener à la déchetterie... mais qui pourrait bien faire des heureux ! borthCapture d’écran 2023-03-25 112155
Nos poilus aiment se prélasser sur leurs bains de soleil, de préférence rigides car ceux en toiles se déchirent compte tenu de l'usage intensif que les chiens en font.
Si vous avez un vieux bain de soleil dont vous souhaitez vous débarrasser, enfin un neuf c'est bien aussi, contactez-nous au 06 58 73 25 62 merci pour eux !.....

Afrique : la bière, nouveau point de crispation entre la France et la Russie

 

Selon Orange.fr :
Une marque russe concurrence désormais l'entreprise française Castel, qui dominait le marché de la bière en Centrafique, en guerre civile depuis près de dix ans, rapporte Libération, vendredi 24 mars.

La bière, nouveau symbole de la guerre d’influence entre Paris et Moscou ? Dans la nuit du 5 au 6 mars dernier, à Bangui, la capitale du Centrafique, quatre hommes masqués ont jeté des cocktails Molotov sur la brasserie Mocaf, propriété du groupe français Castel. Filmés par des caméras de surveillance, les individus portaient des tenues militaires s'apparentant à celles des mercenaires russes de Wagner, très implantés dans ce pays d'Afrique centrale en guerre civile depuis près de dix ans, relaient nos confrères de Libération, vendredi 24 mars.
 

Cette attaque est l'un des symboles de la nouvelle guerre d'influence entre la France et la Russie en Centrafique.
Jusque-là, le marché de la bière était dominé par l'entreprise française Castel. Mais depuis le début de l'année, les Russes ont commercialisé leur première marque, l'Africa Ti l'Or. Avant cela, ils avaient déjà introduit la vodka dans ce pays qui figure parmi les plus pauvres du monde.

L'attaque n'a pas été revendiquée................ Aller plus loin : https://actu.orange.fr/monde/afrique-la-biere-nouveau-point-de-crispation-entre-la-france-et-la-russie-magic-CNT0000021wqtk.html