Journée nationale “Mon poids un indicateur de taille”

Jeudi 5 avril 2018 -- Sensibilisation à l’importance de la pesée dans 15 CHU partenaires

À l’initiative de l’UTN  du CHU de Montpellier -  Unité Transversale de Nutrition - chargée de former et d'accompagner les équipes soignantes  

L’Unité Transversale de Nutrition du CHU de Montpellier a décidé de créer une journée de sensibilisation nationale à l’importance du poids. Des  stands seront présents dans les halls des Hôpitaux pour sensibiliser le personnel et les soignants à l'importance de la pesée, et ce de façon coordonnée dans 15 CHU de France. 

Pour Montpellier, les stands seront le matin jusqu’en début d’après-midi dans les Hall du CHU Lapeyronie et Gui de Chauliac. 

La dénutrition touche 2 millions de personnes en France dont 20% à 40% en milieu hospitalier. Les conséquences sont graves que ce soit sur le plan médical (complications, mortalité, comorbidités) ou médico-économique. 

Or, il est assez simple de diagnostiquer une dénutrition : la perte de poids est un très bon indicateur ! La Haute Autorité de Santé retient : Une perte de poids de 5% en 1 mois ou une perte de poids de 10% en 6 mois.

L'importance de se peser

Exemples de situation de dénutrition : une personne âgée qui n’a plus la force de faire les courses et la cuisine, un malade traité pour un cancer qui ne mange pas assez à cause des nausées, un patient atteint de la maladie d’Alzheimer qui ne s’alimente plus...

L’Unité Transversale de Nutrition de Montpellier (UTN) a pour objectif d’améliorer le dépistage et la prise en charge de la dénutrition au CHU de Montpellier. Créée en 2009, elle est maintenant composée de médecins, diététiciens, et d’un infirmier diplômé d’état. Elle a déjà accompagné plus de 20 unités de soins sur les différents sites. Fort de cette expérience, l’UTN a fait un constat : la mesure du poids doit être systématiquement réalisée régulièrement dans les unités de soins car c’est un indicateur majeur dans la prise en charge des patients hospitalisés. La pesée, c’est un geste simple, rapide, fiable, reproductible, qui ne coûte pas cher. 

C’est pour cela que l’UTN de Montpellier a décidé de créer une journée de sensibilisation nationale à l’importance du poids. 

L’objectif principal est de sensibiliser les soignants et les patients à l’importance d’avoir un poids réel dans le dossier médical afin de mieux dépister la dénutrition.

Cette initiative est une première nationale et a su regrouper de nombreux établissements de santé en France et s’ouvrira l’année prochaine à d’autres centre hospitaliers. Cette année le focus sera fait sur les adultes, et dès 2019 cette journée élargira son champs d’action à la Pédiatrie. 

Cette journée s’est organisée avec le soutien du Comité de Lutte Contre la Dénutrition, lancé le Pr Eric Fontaine, du CHU de Grenoble et de la Société Francophone de Nutrition Clinique et métabolisme (SFNEP). 

Afin d’avoir une résonnance nationale, l’UTN de Montpellier a décidé de créer un Hashtag #QuandJeMePese, incitant les personnes à parler de leur poids sur les réseaux sociaux.

Bien Vieillir, selon le Dr Cassou

Le slogan « Bien vieillir » ou « Vieillir en restant actif » nous vient des Etats-Unis. La traduction du "Active Ageing", concept qui s'est développé dès 1990, ne convient pas du tout au conférencier Bernard Cassou, gériatre au Centre de gérontologie Sainte‑Périne, et membre de l'Institut de Recherche en Prévention Santé - IRPS- qui  a animé une conférence-débat le 29 mars 2018 à Montpellier.

"Car la retraite n'est pas une affaire d'état civil ou de santé " selon l'Assurance Maladie, on est vieux à 59 ans et 365 jours". C'est avant tout une affaire d'état d'esprit." assène B. Cassou qui était encore en activité jusqu'à ses 75 printemps, soit cinq ans auparavant.

En matière de prévention et de recherche médicale, la ville de Montpellier est bien placée. Ce fut encore le cas ce jeudi matin avec la parole donnée au Professeur Emérite de la faculté de médecine de Paris-Ile de France devant 120 personnes retraitées salle Pagézy à Montpellier.  Organisée par la Carsat-LR - Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail du Languedoc-Roussillon - et la Mutualité de la Fonction Publique - employeur public au service des fonctionnaires - l'intervenant a annoncé d'emblée " Il n'y a pas de recette pour bien vieillir mais des recettes pour y accéder, car vieillir sans déficience n'existe pas."

C'est en ces termes que le professeur d'épidémiologie aborde sa conception du "Bien vieillir" élaborée pendant sa longue carrière de gérontologue. Un discours plaisant, absolument pas directif et parsemé de fins mots. Pendant deux heures, l'auditoire, les organisateurs et Abdi El Kandoussi, adjoint au maire de Montpellier, ont tous trouvé l'exercice plaisant et très intéressant.

"Messages de prévention : éloignez-vous du médecin, c'est une catastrophe !"

  • Comment préserver son autonomie en exploitant son capital physique : en intégrant l'activité physique, la marche régulièrement,  dans sa vie quotidienne, soit 10 000 pas par jour, monter un étage à pied et poursuivre avec l'ascenseur. Selon les besoins osseux, cardio-respiratoires, musculaires ou moraux, la marche, le yoga, le vélo, l'aquagym et la natation peuvent être des ressources tout en tenant compte des risques. "Avoir 60 ans ou 80 ans, ce n'est pas la même chose" ... autant de petits conseils que permet l'activité physique, un levier pour l'estime de soi.

  • Comment privilégier une alimentation saine et diversifiée : en répondant aux besoins de l'organisme, en évitant les produits industriels tel le sel, notre pire ennemi, qui soumet l'organisme au risque de l'accident vasculaire." D'ailleurs, l'Etat va inciter les industriels à restreindre le sel dans les plats industriels. Par ailleurs, le sucre reste le carburant du cerveau il serait ridicule de l'écarter. Privilégier toujours les fibres, les fruits, les légumes et l'eau car le vieillissement dessèche l'organisme".
  • Comment maintenir son capital physique : en surveillant les 5 fonctions de l'organisme, les dents et les gencives à masser dès les premiers saignements, les oreilles " Si votre conjoint ne répond pas à vos commandements, c'est qu'il est sourd !", la vue et sa pression oculaire pour éviter le glaucome, trois organes prépondérants dans la sphère des relations à autrui. Les pieds, récepteur sensitif en lien avec le cerveau ne doivent par être négligés ni l'entre-fessier et son périnée qui soutient les organes du bassin." Si vous l'avez perdu, je ne sais pas où on va ! "
  • Comment développer son énergie vitale : en explorant les expériences sensorielles basées sur les émotions par le biais des cinq sens. Ainsi, déguster sera le corollaire de goûter, humer celui de sentir, se laisser transporter celui d'écouter... "Couplés à la vie affective, les occupations "en évitant la sédentarité", et le sommeil qui permet de reconstruire le cerveau comme une batterie, ces facteurs sont déterminants pour bien vieillir", conclut le Docteur Bernard Cassou. Un bel exemple de vitalité de sa part !

 Pour aller plus loin, voici des sites conseillés par le Docteur Cassou :

Le site d'infos des seniors : www.agevillage.com

Un site de prévention santé Mmmieux.fr

Le site de Santé Publique France www.pourbienvieillir.fr

Prochaine conférence de la Carsat L-R et MFP : 

Vendredi 30 mars 2018 de 14h à 16h - à l'Espace Seniors - 245 avenue Georges Frêche - Castelnau-le-Lez Thème sur l'alimentation

Peut-on boire l'eau du robinet en toute sécurité ?

Le ministère chargé de la Santé rappelle que l'eau du robinet est bonne pour la santé car très contrôlée, qu'elle est de plus économique et qu'elle a moins d'impact sur l'environnement que l'eau en bouteille. Pourquoi s'en priver ?

Vieux coq

Elle est bonne pour la santé en principe

L'eau du robinet est produite à partir d'eau prélevée par captage dans une nappe souterraine ou dans une ressource superficielle d'eau douce (fleuves, rivières, canaux, lacs, barrages) ou d'eau de mer.

Cette eau est traitée pour rester potable dans les installations de stockage (réservoirs, châteaux d'eau) et pendant sa distribution. Sa qualité est contrôlée tout au long de son trajet selon une soixantaine de critères par les Agences régionales de santé (ARS). Si l'eau répond aux critères, le préfet autorise sa distribution. C'est le produit alimentaire le plus surveillé, 24h/24 et 7 jours sur 7.

La présence de certains éléments pose question depuis plusieurs années, à des degrés différents selon les régions. Les nitrates (rejets urbains ou industriels, pollution agricole due aux engrais minéraux et organiques), les produits phytosanitaires (par ruissellement ou infiltration dans les sols jusqu'à la nappe phréatique), la radioactivité (due à la nature géologique des terrains, à la température), le plomb (provenant des canalisations), les nouveaux polluants (résidus de médicaments, composés perfluorés) font ainsi l'objet d'une vigilance permanente, destinée à garantir la sécurité sanitaire de l'eau.

À tout moment vous pouvez vous renseigner sur la qualité de l'eau dans votre commune auprès de votre mairie, des ARS ou encore sur le site du ministère chargé de la Santé .

Utilisé à dose infime (l'équivalent d'une goutte pour 5 baignoires), le chlore garantit la totale qualité bactériologique de l'eau durant son transport dans les canalisations jusqu'au robinet. Il agit comme un conservateur alimentaire et maintient une qualité de l'eau constante, sans risque pour la santé. Pour faire disparaître l'éventuel goût de chlore, il suffit d'avoir en permanence une carafe ou une bouteille d'eau d'avance au réfrigérateur.

  À savoir :

  • Lorsqu'elle a stagné dans les canalisations, après plusieurs jours d'absence par exemple, il est conseillé de laisser couler l'eau quelques secondes avant de la consommer.
  • Il est aussi préférable d'utiliser l'eau du réseau d'eau froide pour la boisson, la préparation ou la cuisson des aliments car une température élevée peut favoriser le transfert dans l'eau des métaux qui constituent les canalisations et ainsi dégrader sa qualité bactériologique.

Elle est économique suivant le Ministère

Elle est 100 à 300 fois moins chère que l'eau en bouteille pour le consommateur.

La facture se décompose entre le prix de la fourniture de l'eau potable, du traitement des eaux usées et celui des taxes et redevances. En fonction des communes, cela dépend de variables telles que la topographie locale, la disponibilité et la qualité des ressources en eau avant traitement, la densité de population à desservir, le niveau des équipements de la commune, le montant des investissements réalisés, les emprunts, les aides accordées, le montant des taxes, etc.

Elle a moins d'impact sur l'environnement

La consommation d'eau en bouteille correspond à environ 10 kg de déchets par an et par personne. Le fait de boire l'eau du robinet permet ainsi une économie de ressources (pas besoin d'emballage) et de pétrole (le plastique de la bouteille est un dérivé du pétrole et l'eau en bouteille parcourt en moyenne 300 km).

  À noter :

Des gestes simples peuvent vous permettre d'économiser et de préserver l'eau :

  • préférez la douche au bain ;
  • vérifiez les éventuelles fuites au niveau des robinets et des chasses-d ‘eau ;
  • ne rejetez pas n'importe quoi dans les éviers et les canalisations ;
  • préférez les éco-labels pour les produits d'entretien.

L'école maternelle de demain

Mardi 27 mars, le Président de la République a ouvert les Assises de l'école maternelle auxquelles participent 400 membres et partenaires de la communauté éducative. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, a confié la préparation de ces assises au neuropsychiatre Boris Cyrulnik avec comme objectif de repenser la maternelle pour en faire une véritable "école du langage et de l'épanouissement".

Le Ministre a précisé : "Les Français sont profondément attachés à l'école maternelle et à ceux qui oeuvrent chaque jour pour accompagner les enfants vers la réussite. L'école maternelle, singularité française, mérite l'attention de toute la Nation. C'est le sens de l'ouverture des Assises de l'école maternelle par le Président de la République."

Aujourd'hui, 97 % des élèves de 3 ans sont scolarisés à l'école maternelle. Ils le sont cependant selon des modalités imparfaites. L'enjeu est que l'école maternelle permette à tous les élèves de s'épanouir et de maîtriser la langue."

"Pour cette raison, nous abaissons l'âge de l'instruction obligatoire à 3 ans. La maternelle sera ainsi le véritable tremplin vers la réussite tout au long de la scolarité. Cette décision traduit donc la volonté gouvernementale de faire émerger, grâce à l'école, une société plus juste."

"L'école maternelle a toujours été un lieu d'innovation, car elle est la matrice d'une vision optimiste de l'Homme héritée des Lumières : son éducabilité, sa perfectibilité. En organisant ces Assises, qui rassemblent tous les acteurs de l'école maternelle, nous ouvrons un nouveau chapitre de ce qui est une fierté française enviée par bien des systèmes scolaires."

"Nous attendons beaucoup des échanges qui vont avoir lieu durant ces deux jours pour nourrir notre réflexion pédagogique et renforcer notre soutien aux acteurs. En effet, exercer à l'école maternelle est une mission spécifique qui appelle des qualifications
particulières."

"Ces Assises sont le début d'un processus destiné à consolider plus encore notre école maternelle, où se prépare le futur de nos enfants et celui de la Nation."

En savoir plus sur l'instruction obligatoire dès 3 ans

Télécharger le dossier de presse "Les assises de l'école maternelle"

27 mars : Journée Mondiale du théâtre

C'est à Vienne en 1961 au cours du 9ème Congrès mondial de l'Institut International du Théâtre que sur la proposition de Arvi Kivimaa faite au nom du Centre finlandais a été créée une Journée Mondiale du Théâtre.

Depuis 1962, chaque année, le 27 mars (date de l'ouverture de la saison 1962 du Théâtre des Nations à Paris) la Journée Mondiale du Théâtre est célébrée par les Centres Nationaux de l'IIT qui existent actuellement dans une centaine de pays du monde ainsi que par d’autres membres de la communauté théâtrale internationale.

cinema audience

Le théâtre pour encourager les échanges

Créé en 1948, à l'initiative de l'UNESCO et de personnalités renommées dans le domaine du théâtre, l'Institut International du Théâtre est la plus importante organisation internationale non gouvernementale dans le domaine des arts de la scène ayant des relations formelles (relations de consultation et d'association) auprès de l'UNESCO. L'IIT cherche "à encourager les échanges internationaux dans le domaine de la connaissance et de la pratique des Arts de la scène, stimuler la création et élargir la coopération entre les gens de théâtre, sensibiliser l'opinion publique à la prise en considération de la création artistique dans le domaine du Développement, approfondir la compréhension mutuelle afin de participer au renforcement de la Paix et de l'Amitié entre les peuples, s'associer à la défense des idéaux et des buts définis par l'UNESCO."

Jean Cocteau en 1962

Les manifestations qui marquent la Journée Mondiale du Théâtre permettent de concrétiser ces objectifs. Chaque année, une personnalité du monde du théâtre ou une autre figure connue pour ses qualités de coeur et d'esprit est invitée à partager ses réflexions sur le thème du Théâtre et de la Paix entre les peuples. Ce Message que nous appelons le Message International, est traduit en une vingtaine de langues. Il est lu devant des dizaines de milliers de spectateurs avant la représentation du soir dans des théâtres de par le monde entier, imprimé dans des centaines de quotidiens et diffusé par radio et télévision sur les 5 continents. Jean Cocteau était l'auteur du premier message international en 1962.

Le théâtre rassemble et la Journée Mondiale du Théâtre est la célébration de cette volonté. C'est une occasion pour les artistes de la scène de partager avec leur public une certaine vision de leur art et la façon dont cet art peut contribuer à la compréhension et à la paix entre les peuples.

A la diffusion mondiale du Message International viennent s'ajouter de nombreux événements depuis la manifestation presque intime jusqu'à la grande célébration populaire.

Un site à visiter : www.iti-worldwide.org

En savoir plus sur http://www.journee-mondiale.com/144/journee-mondiale-du-theatre.htm#HvJ4YevDMvBDiag1.99

Ce qui va changer en avril 2018

Allocations pour les familles, chèque énergie, carnet de santé, relations avec les banques : retrouvez dans ce dossier une sélection des nouveautés prévues en avril 2018. 

Calender Planner Organization Management Remind Concept

Allocations pour les familles, chèque énergie, carnet de santé, relations avec les banques : retrouvez dans ce dossier une sélection des nouveautés prévues en avril 2018.

Allocations pour les familles

Les conditions de ressources et les montants de l'allocation de base à taux plein de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) et du complément familial sont alignés pour les enfants nés ou adoptés à compter du 1er avril 2018.

Santé, famille, salariés, retraités : quoi de neuf en 2018 avec le budget de la Sécurité sociale ?

Chèque énergie

Si le chèque énergie remplace, depuis le 1er janvier 2018, les tarifs sociaux de gaz et d'électricité, c'est en avril 2018 que les foyers bénéficiaires pourront l'obtenir.

Ménages aux revenus modestes : le chèque énergie bientôt dans vos boîtes aux lettres

Nouveau carnet de santé

Enrichissement des messages de prévention, introduction de nouvelles courbes pour le suivi de la croissance des enfants, obligations vaccinales... Le nouveau modèle de carnet de santé entre en vigueur à partir du 1er avril 2018.

Le nouveau carnet de santé de l'enfant, c'est pour bientôt

Banques, assurances... : vers des relations clients davantage dématérialisées

Supports dématérialisés, envois recommandés électroniques, signature électronique... C'est à compter du 1er avril 2018 que les clients notamment des banques et des assurances verront la mise en place effective de l'ordonnance sur la dématérialisation des relations contractuelles dans le secteur financier publiée au Journal officiel du 5 octobre 2017.

Banques, assurances... : vers des relations clients davantage dématérialisées

Jobs d'été 2018 : c'est le moment pour chercher et trouver...

Animateur en centre aéré, surveillante de baignade, vendeur de glaces sur les plages, hôtesse d'accueil dans un camping, chargé des inscriptions des étudiants à la fac, travaux agricoles... Vous êtes à la recherche d'un emploi saisonnier dans un bar, un restaurant, un centre de loisirs ou encore un festival pour financer vos études ou vos vacances ? Retrouvez sans attendre tout ce qu'il faut savoir sur les journées jobs d'été.

Plage et falaises d'étretat, France

Le site internet dédié aux jobs d'été donne accès à toutes les dates des opérations jobs d'été prévues à travers la France. La plus grande partie des offres d'emploi concernent des domaines d'activités comme l'accueil, l'assistance téléphonique, la vente, la manutention, le nettoyage, la sécurité, les nouvelles technologies, l'animation, l'hôtellerie, la restauration ou encore les travaux agricoles.

Par ailleurs, ce site dispense un certain nombre de conseils pour être recruté (rédiger un CV et une lettre de motivation, préparer un entretien ou un projet de mobilité internationale) tout en donnant quelques précisions en matière de droit du travail :

  • âge à partir duquel on peut travailler (dès 14 ans même si les employeurs recrutent davantage à partir de 18 ans) ;
  • salaire (versé chaque mois et égal au moins au Smic sauf convention collective plus favorable) ;
  • contrat de travail (CDD, contrat de travail saisonnier, contrat de travail temporaire...) ;
  • conditions de travail (emplois interdits ou réglementés, durée maximale par jour, temps de repos entre 2 jours de travail, repos hebdomadaire, pause journalière, travail de nuit...) ;
  • faire valoir ses droits (en cas de harcèlement notamment).

Pour en savoir plus

22 mars : Journée Mondiale de l'eau

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 22 décembre 1992 la résolution A/RES/47/193 qui déclara le 22 mars de chaque année "Journée mondiale de l'eau", à compter de l'année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (CNUED).

Glass

Un plan d'action pour le XXI° siècle

Cette résolution invitait les États à consacrer ce jour selon le contexte national, en concrétisant des actions telles que la sensibilisation du public par des publications, des diffusions de documentaires, l'organisation de conférences, de tables rondes, de séminaires et d'expositions liés à la conservation et au développement des ressources en eau et à la mise en œuvre des recommandations d'Action 21.

L'eau à la source de la sécurité alimentaire

Plus de 20 après, l'alimentation en eau potable à travers le monde n'est pas encore assurée partout, loin s'en faut, et de nombreuses zones agricoles souffrent encore d'une alimentation médiocre, source de maladies et nuisibles au développement.

Un site à visiter : http://www.education.gouv.fr/cid67162/journee-mondiale-de-l-eau.html

Le 20 mars, c'est le printemps

Il existe plusieurs définitions du printemps, notamment météorologique (demi-saison se trouvant entre les saisons froide et chaude) et calendaire (dont les dates varient selon les pays).

Dans l’hémisphère nord, le printemps se situe entre le premier et le deuxième trimestre de l'année et dans l'hémisphère sud, il se situe entre le troisième et le dernier trimestre de l'année.

Cette saison, marquant traditionnellement le renouveau dans la nature, se caractérise par un radoucissement progressif de la température, la fonte des neiges, le bourgeonnement et la floraison des plantes, le réveil des animaux hibernants et le retour de certains animaux migrateurs.

Les dates de début et de fin du printemps calendaire coïncident, soit avec les dates du printemps astronomique[réf. nécessaire], soit avec les dates du printemps météorologique, soit avec les dates des équinoxes et solstices qui se situent au milieu des saisons astronomiques.

Il varie selon les pays, les traditions et les époques. Par exemple en France, le printemps sur le calendrier commence le jour de l'équinoxe de printemps (le plus souvent le 20 ou 21 mars) et se termine le jour du solstice d'été (le plus souvent le 21 juin).

C'est la semaine de la presse du 19 au 24 mars 2018

La Semaine de la presse et des médias dans l’École® permet aux élèves depuis plus de vingt ans de mieux connaître l’univers des médias et de comprendre ses enjeux culturels et démocratiques. Les écoles, collèges et lycées inscrits participent du 19 au 24 mars 2018 à cette semaine organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (Clemi). Thème de l'édition 2018.

 

pressCapture

Le thème retenu « D’où vient l’info? » permettra aux élèves d’aborder la question de la provenance et de la diffusion des informations en s’interrogeant, notamment, sur la vérification des sources. Une occasion également, pour les élèves, d’appréhender le métier de journaliste et d’être sensibilisés à la responsabilité de publication et au partage de contenus en ligne.

"D'où vient l'info ?" est le thème pour les deux éditions 2017/2018. La 29e Semaine de la presse et des médias dans l'École® est organisée du 19 au 24 mars 2018.

"L’éducation des élèves aux médias et à l’information s’impose comme un enseignement au pluralisme, à la liberté d’opinion, à la liberté d’expression et au respect du débat démocratique dans une République laïque. C’est un enjeu de citoyenneté majeur pour apprendre le vivre ensemble."