Le calendrier vaccinal 2018

Aiguille intradermique

Le calendrier vaccinal vient d'être mis à jour par le ministère de la Santé et des Solidarités. Il présente les nouvelles obligations vaccinales (notamment concernant les enfants de moins de 2 ans) et les actions nécessaires à la mise en œuvre de ces recommandations.

Le calendrier des vaccinations : de quoi s'agit-il ?

Le calendrier des vaccinations  est élaboré par le ministère chargé de la Santé après avis de la Haute autorité de santé (HAS). Il rassemble les recommandations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et émet des recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des situations spécifiques. Le chapitre 4 propose un calendrier détaillé des vaccinations sous forme de tableaux synoptiques.

Les nouvelles obligations vaccinales pour les enfants de moins de 2 ans

Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccinations sont obligatoires dans les 18 premiers mois pour tout enfant né à compter de cette date. Elles conditionnent son entrée ou son maintien en collectivité à partir du 1er juin 2018. Il s'agit des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, déjà obligatoires, l'haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), la coqueluche, l'hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites), le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), jusqu'alors seulement recommandées. Pour les enfants de plus de 12 mois résidant en Guyane française, la vaccination contre la fièvre jaune est également obligatoire.

Les enfants nés avant le 1er janvier 2018 doivent être obligatoirement vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite à 2, 4 et 11 mois.

  À savoir :

En pratique, l'extension à 11 vaccins obligatoires représente 10 injections étalées sur 2 ans.

  À noter :

Ces vaccinations ne sont pas pratiquées en cas de contre-indication médicale reconnue : une allergie grave connue à l'un des composants du vaccin, une réaction allergique grave lors d'une précédente injection du vaccin ou une immunodépression.

Troubles « dys » : la Haute autorité de santé propose un guide

Troubles « dys » : la Haute autorité de santé propose un guide pour améliorer le parcours de santé.

Dysphasie, dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie : la Haute autorité de santé (HAS) publie pour la première fois un guide parcours de santé sur les troubles spécifiques de l'apprentissage à l'intention des familles, des soignants et des enseignants, afin de mieux organiser la prise en charge des personnes souffrant de ces troubles.

Découvrir,child,flower,love

Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA), souvent appelés troubles dys, sont des troubles cognitifs spécifiques qui affectent le langage oral (dysphasie), le langage écrit (dyslexie, dysorthographie), les activités numériques (dyscalculie), la coordination du geste et les troubles visuospatiaux (dyspraxie) ou encore de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité.

  À savoir :

Si aucune étude fiable n'a pu préciser le nombre de troubles dys en France, la Fédération française des dys (FFDYS) évalue à près de 6 millions le nombre de personnes atteintes.

4 à 5 % des élèves d'une classe d'âge seraient dyslexiques, 3 % dyspraxiques et 2 % dysphasiques.

Leur prise en charge est hétérogène et inégale sur le territoire.

Que trouve-t-on dans ce guide ?

La HAS définit dans ce guide l'organisation d'un parcours de santé multidisciplinaire, gradué et coordonné en 3 niveaux de recours aux soins adaptés à la sévérité ou à la complexité des troubles :

  • un niveau 1 de proximité pour le diagnostic et les prises en charge simples ;
  • un niveau 2 intermédiaire pour les cas complexes ;
  • un niveau 3 pour les cas les plus complexes.

Pour les trois niveaux, le projet de soins est composé d'un axe rééducatif - orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, orthoptie - d'un axe psychologique si nécessaire et d'un axe médical si besoin.

Ce guide répond à la nécessité de prendre mieux en compte les besoins spécifiques des enfants dys et de rendre plus efficace leur prise en charge. Il explique comment identifier les troubles, décrit les compétences demandées aux professionnels de santé et de l'éducation, réaffirme l'importance d'un repérage précoce et rappelle l'indispensable coordination des équipes.

15 février : Journée internationale du cancer de l’enfant

Le cancer chez l’enfant est la deuxième cause de mortalité dans les pays développés.cache-cache

Cette journée internationale vise à mieux faire connaître cette réalité et promouvoir les actions de prévention, mais aussi les soins et la recherche.

Les enjeux du Plan cancer 2014-2019

Les cancers pédiatriques font partie intégrante de ce plan gouvernemental, aussi bien au niveau de la recherche que pour la prise en charge des enfants malades et de leurs familles.

http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/L-organisation-de-l-offre-de-soins/Cancerologie-pediatrique/Une-organisation-adaptee

"La prise en charge des cancers des enfants et adolescents a été fortement structurée depuis 2004, avec l'identification d'une trentaine de centres spécialisés au niveau régional puis la mise en place d'organisations hospitalières interrégionales de recours en oncologie pédiatrique. La prise en compte des spécificités des cancers des enfants et des adolescents constitue, par ailleurs, un axe fort du Plan cancer 2014-2019."

En France, 1 700 nouveaux cas dénombrés chaque année.

« Les cancers chez l’enfant restent, encore aujourd’hui, souvent synonymes d’isolement et de rupture du lien social et scolaire. Si, la Ligue contre le cancer soutient les orientations prises dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, il est de notre devoir d’exiger la mise en œuvre de solutions concrètes pour aider les enfants et leurs familles, avant, pendant et après la maladie » Pr Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer.

Remise de la galette par la Fédération des boulangers et des pâtissiers

Remise de la galette par la Fédération des boulangers et des pâtissiers

Ce mercredi matin a eu lieu la remise de la traditionnelle galette par la Fédération des boulangers et des pâtissiers à la préfecture de l'Hérault.

Monsieur Patrick Puel, président de la Confédération Générale de l'Alimentation en Détail de l'Hérault (CGAD 34) a ouvert la cérémonie en prononçant un discours devant les membres de corps préfectoral, les artisans boulangers du département conviés à l'événement ainsi que le président des bouchers et la présidente des chocolatiers de l'Hérault.

Le préfet de l'Hérault a ensuite pris la parole :

« Vous avez toutes les raisons d’être optimistes et le Président de la République soutient le projet d’inscription au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO de la baguette française. »

La remise de la galette est un moment convivial permettant de discuter avec les représentants de la profession.

Session publique départementale, vote du budget primitif 2018

Le vote du budget primitif du Département de l’Hérault est débattu du lundi 12 février au mercredi 14 février 2018 dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Montpellier. Une journée de débats a été organisée à l’Hôtel du Département à Béziers le mardi 13 février 2018.

Accueil

Suivez la session publique en cliquant sur le lien :

https://youtu.be/4XwciPc5xVc

Après le débat d’orientation budgétaire qui a eu lieu en décembre 2017, le vote du budget primitif est l’occasion de fixer le cap des prochaines politiques publiques à mener en faveur des Héraultais et du territoire. 

C’est un budget primitif 2018, d’un montant de 1,490 Milliards €, qui sera voté par l’assemblée départementale. Avec ce budget, le Département affirme son ambition pour un développement équilibré du territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnes. Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 759,3 M€. 

Cette année encore, le Président du Département Kleber MESQUIDA a décidé de maintenir un haut niveau d’investissement, au bénéfice de l’économie et de l’emploi local, des communes et intercommunalités. Au total, c’est un budget d’investissement de plus de 200 millions d’euros qui est envisagé pour le budget primitif 2018. Un investissement conséquent destiné notamment à mettre en œuvre les orientations fixées en début de mandat dont les réalisations vont être lancées en 2018 : le Très haut débit, l’irrigation en viticulture, l’Oenotour de l’Hérault, et les équipements culturels majeurs. 

A l’occasion du vote du budget primitif, l’assemblée départementale procèdera également au vote de la fiscalité directe. A l’ouverture de la session, le lundi 12 février à 10h, un hommage sera rendu à Marie Christine Bousquet, ancienne maire et conseillère départementale du canton de Lodève, récemment décédée. Vous pourrez assister à l’ensemble des débats, selon le programme ci-joint, ou les suivre en direct sur le site www.herault.fr

Programme LUNDI 12 FEVRIER 
MONTPELLIER     10 h 00 
Allocution d’ouverture du Président 
Hommage à M.C. BOUSQUET 
Développement économique, Tourisme et ports 
Insertion, économie solidaire et FSE 
Environnement 
14 h 30 
Solidarités à la personne 
Solidarité Handicap 
Solidarité Enfance et Famille 
Relations extérieures et Affaires européennes 

MARDI 13 FEVRIER 
BÉZIERS     10 h 00 
Aménagement du territoire : routes et transports 
Patrimoine départemental : bâtiments, moyens opérationnels 
Aménagement rural – Agriculture, viticulture, pêche et forêt     14 h 30 
Solidarités Territoriales 
Logement social et Politique foncière 
Culture 

MERCREDI 14 FEVRIER 
MONTPELLIER     10 h 00 
Education 
Jeunesse, sports, loisirs 
Ressources Humaines et 
Administration générale     14 h 30 
Finances, marchés publics 
Allocution du délégué aux finances et aux marchés publics/Débat général/Vote du Budget Primitif. 

Quelques fêtes des Amoureux dans le Monde

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

Present or gift box full of paper hearts, love concept

D'après Wikipédia, le 14 février  ne correspond à aucune fête dans la religion romaine et n'a pas d'origine antique. Les Lupercales, fêtes faunesques, se déroulant le 15 février ne peuvent être assimilées à une fête des « amoureux » contrairement à ce qu'écrivent certains.

L'origine réelle de cette fête est attestée au XIVe siècle dans la Grande-Bretagne encore catholique où le jour de la Saint-Valentin du 14 février était fêté comme une fête des amoureux car l'on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s'apparier. Restée vivace dans le monde anglo-saxon, comme Halloween, cette fête s'est ensuite répandue à travers le continent à une époque récente.

L'on retrouve ce même rapprochement de la Saint-Valentin avec les amoureux dans les poèmes d'Othon de Grandson, vivant en Angleterre, de Chaucer et de son contemporain Charles d'Orléans (1394-1465) alors retenu captif en Angleterre qui fait souvent allusion à la Saint-Valentin, jour où les amoureux se choisissaient leur partenaire ou renouvelaient leur serment.

Selon le comte d’Argenson, Charles d'Orléans aurait choisi ce saint comme patron des amoureux en souvenir de la « cour d'Amour » que tenait chez elle sa mère Valentine Visconti, mais peut-être, résidant alors en Angleterre, n'a-t-il fait que reprendre les mêmes sources folkloriques que Chaucer ?

Mais actuellement dans le monde, comment et quand sont fêtés les Amoureux ?

https://www.le-tour-du-monde-a-80cm.com/la-saint-valentin-autour-du-monde/

Commission Départementale d’Aménagement Cinématographique (C.D.A.Ci.)

La Commission Départementale d’Aménagement Cinématographique s’est tenue à la Préfecture de l’Hérault le lundi 12 février 2018.

Construction d'un nouveau complexe de salles de cinéma à Pérols pour 2020

1 Le projet de création d’un établissement de spectacles cinématographiques piloté par l’enseigne « MEGA CGR » de 15 salles pour 2 335 places situé Shopping Promenade, Ode à la Mer Avenue Georges Frêche à Pérols (34), a recueilli un avis favorable.

Depuis la loi 2014

2 Le secrétariat est assuré par le Secrétariat Général Adjoint de la préfecture, est chargé d'étudier les demandes d'implantation et construction des établissements de spectacles cinématographiques.

Elle est composée de 5 élus locaux et de 3 personnalités qualifiées en matière de distribution et d’exploitation cinématographiques, de développement durable et d’aménagement du territoire.

Lorsque la zone d’influence du projet dépasse les limites du département, la composition est complétée par un élu et une personnalité qualifiée de chaque autre département concerné.

14 février : Journée internationale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales

Une journée consacrée aux maladies cardiaques le 14 février, fête des amoureux ? le raccourci est facile mais il permettra au moins de penser un peu plus aux peines de coeur les plus sérieuses... l’histoire commence en 1999, aux USA, où J. Imperati, mère d’un enfant atteint d’une malformation cardiaque, a l’idée que le jour de la Saint Valentin serait un jour de sensibilisation du grand public aux cardiopathies congénitales.

En quelques mois, grâce à l’élan de l’association C.H.I.N (Congenital Heart Information Network), de nombreux états des Etats-Unis et de nombreux pays dont l’Australie, le Canada, l’Allemagne, la République Indiennee, le Liban, l’Irlande, la Pologne, Les Emirats Arabes, l’Angleterre et d'autres acceptent cette proclamation.Image

Le nom officiel de cette journée est "Congenital Heart Defect Awareness Day", que l'on pourra traduire "Journée Nationale de sensibilisation aux malformations cardiaques congénitales".

Vous avez dit cardiopahie congénitale...

Il naît chaque année en France entre 6500 à 8000 enfants portant une malformation cardiaque, appelée cardiopéthie congénitale. Ces malformations peuvent être plus ou moins invalidantes, sont -ou ne sont pas- opérables, mais constituent dans tous les cas un handicap durable pour les personnes atteintes.

Des association luttent pour permettent aux personnes atteintes de mieux s'insérer et voir reconnaître leurs droits dans la société.

Un site à visiter : www.ancc.asso.fr

Démarchage abusif : les bonnes pratiques pour éviter les arnaques

Que ce soit pour le remplacement de vos fenêtres, l’acquisition d’un chauffe-eau thermodynamique ou l’installation de panneaux solaires ou d’éoliennes, nombreuses sont les entreprises qui peuvent vous démarcher par téléphone ou à domicile. 

Certaines, peu scrupuleuses, vous annoncent des économies d’énergie vous permettant d’amortir rapidement l’investissement et vous proposent un crédit affecté dont le taux peut parfois alourdir considérablement le montant. Les arguments peuvent paraître percutants et vous amenez à signer un contrat que vous risquez de regretter par la suite et qu’il sera difficile voire impossible de résilier.  

geooooCapture

Afin de vous prémunir de ce type de situation, il vous faut avant tout être vigilant sur plusieurs points. Voici quelques recommandations de l’Espace Info Energie : 

- En premier lieu, ne signez jamais sous la pression : rien ne vous oblige à le faire et vous disposez de tout le temps que vous souhaitez même si l’argument « d’une offre spéciale d’une semaine » vous est avancé ;
- Assurez-vous de disposer de toutes les informations nécessaires : lisez le contrat dans son intégralité, vérifiez la présence des informations contractuelles obligatoires (coordonnées, délai de rétractation…) ; 
- Comparez : n’hésitez pas à solliciter plusieurs entreprises pour les mettre en concurrence et obtenir des éléments de comparaison.   

Si malgré tout vous avez signé un contrat, vous pouvez vous rétracter dans certaines conditions et être accompagné par plusieurs organismes* sur le territoire. Pour faciliter les démarches, ayez le réflexe de noter les coordonnées de la personne qui vous démarche : nom, entreprise et raison sociale, numéro de téléphone.  Enfin, sachez que si vous avez des doutes sur la conformité du contrat, la qualité des équipements proposés, la pertinence des travaux proposés, l’Espace Info Energie est là pour répondre à toutes vos questions.  
 
* La Direction départementale de protection des populations : rue Serge Lifar, Montpellier - 04 99 74 31 50 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  * Les associations de défense de consommateurs comme la CLCV : 23 av. de Nîmes, Montpellier - 04 67 60 31 10 -  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter l’Espace Info- Énergie de l’Association GEFOSAT. Des conseils neutres, gratuits et indépendants pour économiser l’énergie.   

Site : http://www.gefosat.org/

En savoir plus sur les Fake news

Les fake news ou fausses nouvelles au Québec sont des informations délibérément fausses ou truquées  émanant en général d'un ou de plusieurs médias, d'un organisme ou d'un individu.

Fake News - Fake Newspaper

Elles participent à des tentatives de désinformation, que ce soit via les médias traditionnels ou via les médias sociaux, avec l'intention d'induire en erreur dans le but d'obtenir un avantage financier ou politique.

Les articles de fake news emploient souvent des titres accrocheurs ou des informations entièrement fabriquées en vue d'augmenter le nombre de lecteurs et de partages en ligne. Les fils d'actualité de Facebook ont été impliqués dans la propagation de fausses nouvelles. Le fait que les rédacteurs soient anonymes rend difficile la poursuite des sources pour calomnie.

D'après Wikipédia, "la lutte contre les fake news provoque des oppositions. Les GAFAM, des journaux et des gouvernements sont favorables à la lutte contre les fake news. À l'opposé, des mouvements politiques et des intellectuels jugent la lutte contre les fake news liberticide et dangereuse. Selon eux, ni les groupes informatiques (GAFAM) ni les gouvernements n'ont de légitimité à déterminer ce qui est vrai et ce qui est faux, d'autant plus qu'ils diffusent eux-même des fake news".

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fake_news

https://francais.rt.com/france/47855-loi-sur-fake-news-que-nous-reserve-la-loi

13 février : Journée mondiale de la radio

En 2012, afin de mettre en relief la puissance de la radio comme plate-forme pour l’éducation et la liberté d’expression ainsi que son rôle vital dans la réponse aux crises et aux catastrophes, l'UNESCO a appelé à célébrer le 13 février de chaque année, une Journée Mondiale de la radio.

Toutes les radios sont invitées à s’associer à cet événement

a déclaré le porte parole de l'’UNESCO dans son communiqué de presse.

Média peu coûteux, nécessitant la mise en oeuvre d'une technologie relativement simple, la radio atteint des auditeurs éloignés sur tous les points du territoire et des groupes nomades. Selon l’union internationale des télécommunications, plus de 75% des foyers des pays en développement possèdent au moins un récepteur radio.

Afin d’encourager les diffuseurs publics, privés et communautaires à célébrer la Journée, l’UNESCO a créé un site web avec des messages audio en plusieurs langues ou des manuels à l’usage des radios communautaires. Dans le but d'assurer le succès de cette Journée mondiale, ce questionnaire a été élaboré afin de nous aider à mieux comprendre les besoins des stations à l'échelle mondiale ainsi qu'à fournir les informations et les ressources nécessaires . Il est possible d'ignorer les questions auxquelles vous ne souhaitez pas répondre.

Questionnaire de la Journée mondiale de la radio 2018 : https://fr.unesco.org/feedback/questionnaire-journee-mondiale-radio-2018