Episode neigeux : la Préfecture communique

Intempérie neige du 28 février au 1er mars 2018 : les dégâts provoqués par les chutes de neige n'entrent pas  dans le champ de la garantie catastrophe naturelle.

neig3P1010839 (1)

Ce lundi 5 mars 2018, Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault, rappelle les différentes dispositions relatives à la prise en charge des dégâts subis lors des chutes de neige importantes enregistrées dans le département les 28 février et 1er mars 2018.

1) Garantie des catastrophes naturelles :
Les dégâts provoqués par les chutes de neige n'entrent pas dans le champ de la garantie catastrophe naturelle.
Seule exception : les dégâts provoqués par les avalanches en montagne.

2) Garantie TNG des contrats d'assurance habitation :
Les sinistrés victimes des chutes de neige seront indemnisés dans le cadre de leur contrat d'assurance habitation.
Les effets de la neige sont couverts par les contrats d’assurance au titre de la garantie « Tempêtes, Neige et Grêle » dites TNG. 
Les contrats d'assurance habitation garantissant les dommages d'incendie, ou tous autres dommages à des biens situés en France, couvrent en effet obligatoirement les effets des vents violents, de la grêle sur les toitures et du poids de la glace ou de la neige accumulées sur les toitures. 
Les conditions de mise en œuvre de cette garantie varient d'un contrat d'assurance à l'autre.
Ainsi l'assureur peut exclure de la garantie certains bâtiments, éléments de bâtiments ou biens qui ne présenteraient pas une résistance suffisante,  même si ces biens sont par ailleurs assurés contre l'incendie.

  Les personnes assurées (particuliers, entreprises ou collectivités) victimes dont les biens assurés ont subi des dégâts provoqués par les récentes chutes de neige dans l'Hérault doivent déclarer leur sinistre auprès de leur assureur dans les meilleurs délais. 

6 mars : Journée Internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants

Playful young family watching television

La Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants a lieu le 6 mars. C’est une journée ou les professionnels des médias du monde entier se mettent sur la même longueur d'onde que les enfants.

Ils diffusent des émissions de qualité destinées et consacrées aux enfants. Mais, surtout, ils donnent l'occasion aux enfants de participer à la production des émissions, de parler de leurs espoirs et de leurs ambitions et d'échanger des informations entre eux.

LA TÉLÉVISION EN FÊTE

La Journée est une initiative conjointe de l'UNICEF et de l'Académie internationale des Arts et Sciences de la télévision. Chaque année, des milliers de personnalités de la radio et de la télévision dans plus de cent pays prennent part à cette Journée, la fêtant sous des formes aussi exceptionnelles et particulières que les enfants eux-mêmes.

La Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants est maintenant une tradition en Amérique latine qui participe à la Journée internationale tous les ans depuis 1994.

LES ACTIONS

Dans le cadre de cette Journée internationale, des producteurs du monde entier sont invités à consacrer des émissions à la situation des enfants et à donner l'occasion aux enfants de participer à la production d'émissions.

Elle permet à ces médias d'exploiter le pouvoir de la télévision et de la radio pour sensibiliser les populations aux problèmes de l'enfance. Lors de la “Journée internationale de la radio et de la télévision en faveur des enfants” de 1998, quelque 2000 organismes établis dans 170 pays ont diffusé des programmes spéciaux sur l'enfance, souvent préparés par des enfants.

En savoir plus sur http://www.journee-mondiale.com/188/journee-internationale-de-la-radio-et-de-la-television-en-faveur-des-enfants.htm

4 mars : Journée mondiale du tennis

Tennis 5

Suivant les sources, elle est tantôt mondiale, tantôt internationale... mais qu'importe, saisissons la balle au rebond et célébrons comme il se doit cette journée consacrée à la célèbre petite balle jaune.

World tennis day

La "world tennis day" a été lancée en 2013 par l'ITF (la fédération internationale de tennis) pour promouvoir son sport auprès des plus jeunes et c'est bien normal, on n'est jamais mieux servi que pas soi-même.

Dés la première édition de nombreux pays ont participé à l'événement et de nombreux joueurs, actuellement sur le circuit ou anciennes gloires, ont participé à de très nombreux matches exhibitions: la chinoise Li Na, le tchèque Tomáš Berdych, les australiens Lleyton Hewitt et Samantha Stosur, le serbe Novak Djokovic, l'écossais Andy Murray, ...

Parmi les "anciens", la présence d'André Agassi, Pete Sampras, Pat Cash et Ivan Lendl ou encore des frères John et Patrick Mc Enroe aura, l'espace d'une journée, permis de renouer avec la magie de ces joueurs d'exception.

La réforme sensible de l’assurance-chômage

La réforme de l’assurance-chômage sera fidèle aux orientations de l’accord conclu le 22 février entre les partenaires sociaux. « Nous sommes en phase avec le texte de l’accord », a déclaré la ministre du travail dans une interview publiée vendredi 2 mars dans Le Parisien.

Emmanuel Macron désirait réformer l'assurance chômage en 2018. Il souhaite instaurer un nouveau régime de « chômage universel » qui intégrerait les indépendants et les salariés démissionnaires. En contrepartie, les règles d'indemnisation des chômeurs seront modifiées. Voici les principales mesures sur le chômage envisagées par le gouvernement.

Un lien pour accéder à l'accord Unédic 2018

http://droit-finances.commentcamarche.com/faq/62011-reforme-de-l-assurance-chomage-2018-le-projet-macron 

3 mars, jour de l'Impro

guitar,guitare,people,outdoors

C'est un jour pour se retrouver près de chez soi autour d'événements improvisés. Le samedi 3 mars 2018, ce sera la troisième édition de cet événement. A vous d'y participer nombreux pour que cette rencontre se pérennise !

Tarifs réglementés du gaz : - 3 % au 1er mars 2018

gaz tanks

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie baissent de 3 % en moyenne au 1er mars 2018 par rapport au barème en vigueur en février 2018. C'est ce qu'indique la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué de presse du 27 février 2018.

Au mois de mars 2018, les tarifs réglementés vont baisser de 1 % pour le tarif de base (cuisson), de >1,8 % pour le tarif B0 (cuisson et eau chaude) et de 3 % pour le tarif B1 (chauffage) par rapport à ceux du mois de février 2018.

  Rappel :

Les clients qui ont souscrit un contrat à prix de marché fixe ne sont concernés ni par les baisses, ni par les hausses du tarif réglementé pendant la durée de leur contrat.

  Attention :

Si le Conseil d'État a annulé récemment un décret de 2013 qui encadrait les tarifs réglementés de vente de gaz naturel, il n'y a pas d'impact immédiat sur les contrats individuels en cours vu que ces tarifs ont, depuis 2013, fait l'objet de nouveaux textes qui n'étaient pas visés par cette procédure. En revanche, ces textes ne pourront pas être maintenus, les tarifs réglementés du gaz naturel étant amenés à disparaître à terme.

  À noter :

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie qui est un dispositif d'aide au paiement des dépenses d'énergie pour les ménages les plus modestes remplace sur tout le territoire les tarifs sociaux d'électricité et de gaz.

Réforme du bac et du lycée : ce qui va changer

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a présenté les grandes lignes de la réforme du baccalauréat général et technologique et les évolutions du lycée au Conseil des ministres du 14 février 2018.

Afin d’accorder davantage de place au travail du lycéen au cours de la première et de la terminale, le baccalauréat nouvelle formule introduit une part de contrôle continu qui pèsera pour 40 % de la note finale et prévoit 4 épreuves en terminale, dont un grand oral devant un jury, qui compteront pour 60 % de la note finale. Le futur baccalauréat sera en vigueur pour la session 2021.

Business coach.

Baccalauréat 2021 : ce qui change, ce qui est maintenu

Les élèves actuellement en troisième et qui entreront donc en seconde à la rentrée 2018 sont concernés par cette réforme et inaugureront la nouvelle mouture du baccalauréat en 2021.

Voici les principales dispositions :

  • les épreuves anticipées de français (un écrit et un oral) en fin de première sont maintenues mais seront revisitées ;
  • un contrôle continu (40 % de la note finale) : épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale de type « bac blanc » comptant pour 30 % et notes des bulletins scolaires de première et de terminale (10 %) ;
  • 4 épreuves en terminale 60 % de la note finale) : 2 épreuves écrites sur les disciplines de spécialité choisies par l’élève, au retour des vacances de printemps ; l’écrit de philosophie et un oral devant un jury, fin juin ;
  • le bac est obtenu à partir d’une moyenne générale de 10/20, il n’y a pas de note éliminatoire ;
  • le système actuel de compensation et de mentions est maintenu ;
  • l’oral de rattrapage est maintenu.

Nouvelle organisation des enseignements

Pour préparer les élèves à ce nouvel examen, l’organisation du lycée va être progressivement modifiée. La voie technologique conserve son organisation en séries. En revanche, les séries L, ES et S de la voie générale sont supprimées et remplacées par des spécialités que les élèves devront choisir en entrant en première.

La voie générale comprendra :

  • un socle de culture commune (français, philosophie, histoire-géographie, langues vivantes…) ;
  • des disciplines de spécialité (mathématiques, sciences de la vie et de la terre, sciences économiques et sociales, arts…). L’élève devra choisir trois disciplines en première et deux en terminale parmi les trois suivies en première ;
  • un temps dédié à l’orientation et à l’accompagnement pour préparer dès la seconde les choix de parcours puis le choix des études supérieures ;
  • des enseignements facultatifs.

De nouvelles disciplines voient le jour comme les humanités scientifiques et numériques dans le socle commun ; géopolitique et sciences politiques, sciences informatiques et numériques dans les spécialités.

Les étapes de la réforme

  • rentrée 2018 : les élèves de seconde passent un test numérique de positionnement afin d’évaluer leurs compétences en français et en mathématiques ;
  • rentrée 2019 : introduction des spécialités. Les élèves de première doivent en choisir trois. Leurs notes des bulletins scolaires sont prises en compte pour le bac et ceux-ci passent deux sessions d’épreuves ponctuelles, en janvier et en avril ;
  • rentrée 2020 : les élèves qui entrent en terminale choisissent deux spécialités parmi les trois suivies en première. En décembre, de nouvelles épreuves sur toutes les matières comptent pour le bac. Au retour des vacances de printemps, les élèves passent les deux épreuves de spécialités. En juin, ils passent l’épreuve écrite de philosophie et l’oral sur un projet interdisciplinaire choisi par l’élève et préparé dès la classe de première.

Pour en savoir plus

Service public : ce qui change à partir du 1er mars 2018

Le 2 mars : journée mondiale de prière

Chaque année, le premier vendredi du mois de mars, la Journée Mondiale de Prière (JMP) est célébrée dans plus de 170 pays.

misère au Maroc

La JMP est un mouvement de femmes chrétiennes laïques engagées dans la prière et l'action pour soulager la misère et faire acte de solidarité. Elle est le plus grand et le plus ancien mouvement oecuménique de prière.

Depuis 1887

On attribue généralement la création du mouvement à Mary Ellen James, une américaine de l'église presbytérienne, qui lance alors un appel pour une journée de prière pour la mission aux Etats-Unis.

D'année en année, le mouvement s'amplifie et se structure, pour fédérer plus de 100 pays au bout de 100 ans...

1er mars : Journée mondiale du compliment

Créée en 2003 aux Pays Bas, cette journée a été voulue par ses initiateurs comme étant "la journée la plus positive dans le monde". L'être humain a besoin de reconnaissance.

Le principe est simple : l'être humain a besoin de reconnaissance, d'être mis en valeur pour se sentir bien. Alors à chacun son petit compliment envers son voisin, son (sa) collègue, un membre de sa famille, ou pourquoi pas au premier quidam rencontré au hasard d'une course ou dans la file d'attente d'un service public.

En savoir plus sur http://www.journee-mondiale.com/319/journee-mondiale-du-compliment.htm#GaPkyVRp0Gl52sIp.99

Chaque 1er mars, on célèbre la Journée Mondiale de la Protection Civile.

Cette date a été retenue dans le calendrier des Journées Mondiales car elle est celle de l'anniversaire de l'entrée en vigueur de la Constitution de l'OIPC en tant qu'organisation intergouvernementale, le 1er mars 1972.

L'OIPC

L'Organisation Internationale de Protection Civile (pour les anglophones, il s'agit de l'ICDO, International Civil Defence Organisation) est une organisation intergouvernementale qui s'est fixé pour objectif principal de contribuer à la mise en place  par les états de mesures et d'organisations propres à assurer la protection et l'assistance aux populations face aux catastrophes naturelles et celles dues à l'homme.

.

 Les objectifs affirmés de cette journée sont les suivants:

  • attirer l'attention du public le plus large sur son rôle majeur dans la vie quotidienne des populations
  • sensibiliser les populations sur les mesures à adopter en cas de catastrophes naturelles.

"L’Organisation Internationale de Protection Civile, OIPC est une agence intergouvernementale fondée en 1931 par le Médecin Général français Georges Saint- Paul sous l’appellation « Association des Lieux de Genève ». Elle a pour principal crédo le développement par les Etats des structures nationales de protection civile, l’assistance et  la protection des populations, des biens et de l’environnement en cas de catastrophe naturelle ou technologique. Elle fédère également les structures nationales de protection civile créées par les Etats dans le but de les unir et de favoriser la solidarité entre les peuples."